Partie relancée le 14 Nov 2017

62 inscrits sur cette partie
1 joueurs connectés
Rôle Play


Projet interrompu

Le système était en surchauffe à la suite des nombreuses attaques subies, Vendar et Serinor ne se faisaient plus d'illusion, Bien que le système avait prouvé son efficacité, il ne pourrait jamais résister à cette surcharge, Aussitôt les deux responsables du projet gagnèrent leur navette et évacuèrent le vaisseau agonisant, Mais décidés à empêcher la prise du vaisseau par la Rébellion ou l'Empire, ils déclenchèrent le système d'auto-destruction, camouflant ainsi leur fuite, Un jour, Centauri se vengerait mais pour l'heure, ils devraient faire profil bas,

HRP : comme vous l'avez constaté, la quête vient de se terminer. Bravo aux participants en espérant vous retrouver pour les prochaines quêtes

Wes Anteras le 2012-09-28 12:31:20



Surcharge du système

Serinor surveillait le système du bouclier, extrêmement soucieux. si au début du combat, le bouclier fonctionnait sans problème, désormais à la suite de la masse d'attaque subi, il n'était plus possible de maintenir son niveau de fonctionnement maximal.

Il décida de maintenir le système actif mais de diminuer son taux de fonctionnement afin d'éviter l'explosion.

HRP :

le taux de régénération du clone passe à 8 heures

Wes Anteras le 2012-09-25 12:42:45



Message crypté

' Après avoir décrypté les messages découverts dans le centre, vous obtenez un message d'alerte, manifestement destiné au chef du projet de Centauri. Mais les coordonnées résistent toujours à votre tentative :

' Au professeur Serinor, je vous rejoins sur le vaisseau prototype en

1224448888
8072645648
3141592654

2357111317
1123581321
1618033988

VENDAR '

Wes Anteras le 2012-09-21 21:40:30



Instructions ppur la phase 3

voici vos instructions pour la phase 3 :

Parmi les 25 clones en galaxie réelle, un seul est le véritable vaisseau prototype qu'il vous faudra détruire. Pour le localiser, vous devrez décoder un message codé.

Ce vaisseau est équipé du Bouclier Absorbeur qui le régénérera à sa puissance maximale, actuellement toutes les 6 heures.

Pour l'Empire :

Ayant remporté la phase 2, l'Empire peut directement commencer la chasse au prototype.

Pour la Rébellion :

Un clone appelé 'Station Relais' vient de faire son apparition en galaxie CB : une fois détruit, vous recevrez le message codé et pourrez chercher le prototype.

Règles :

- Aucune attaques sur les faux clones ne sera comptabilisée
- Pour la Rébellion, vous devez impérativement détruire la Station Relais avant de commencer le combat contre les clones.

Wes Anteras le 2012-09-18 14:42:11



L'affrontement final

Quartier général de la Rébellion sur Hoth, les derniers rapports des renseignements parviennent au commandement,

Nous savons désormais tout sur ce projet militaire : il s'agit d'un bouclier absorbant et ils sont en train de réaliser leur phase finale de test,
- Il faut absolument tenter de le récupérer : dès que la localisation du vaisseau prototype sera déterminée, envoyez un groupe d'assaut pour le capturer ou le détruire si cela s'avère impossible


Palais Impérial, l'Empereur découvre aussi l'objectif du projet de Centauri :

Très bien, puisqu'ils ne veulent pas nous le remettre volontairement pour l'utiliser à sa juste valeur, nous allons le leur prendre par la force, Que notre groupe d'intervention se tienne prêt une fois le prototype localisé, Capturez-le ou détruisez-le si nécessaire !

A bord de l'Antares, après avoir reçu les derniers rapports du centre, le commandant Vendar se rendait bien compte que Deri'Una avait fait tout son possible pour retenir les assaillants, Au moins il était resté fidèle à son serment et avait péri avec ses troupes, Le Quarren se tourna vers l'Humain Serinor

Professeur, que pensez-vous de la situation ?
- Très clair, malheureusement ! Deri'Una n'était pas un savant : à partir du message qu'il vous a envoyé, il est possible de remonter jusqu'à nous,
- Et bien nous allons pouvoir tester votre système dans un combat réel alors, Mais en aucun cas, nous ne le remettrons aux rebelles ou à l'Empire,
- Et nous devons aussi songer à une police d'assurance en cas de défaite,
- Cela est prévu, mieux vaut envisager le pire afin de ne pas être démuni face à lui,


Wes Anteras le 2012-09-18 14:33:53



Perdre une bataille n'implique pas perdre la guerre

L'officier rebelle ne prit guère de temps à constater leur échec : les traces de combat dans tout le centre indiquaient clairement qu'ils étaient arrivés trop tard. Il leur fallait pourtant trouver un moyen de de découvrir la localisation du prototype pour le récupérer pour la Rébellion ou, au moins, le mettre hors d'état de nuire pour empêcher son utilisation,

Capitaine, nous venons de décrypter les données de transmission de leur message, Toutes partent de cette zone-ci.
- Une station relais ! Afin d'éviter de transmettre directement de leur localisation, Centauri a dû y installer un système de communication principale, Avec la date de la dernière émission, nous pourrons probablement récupérer le message à la station relais, En avant !



Wes Anteras le 2012-09-18 14:19:15



Au milieu d'un massacre

Les commandos de l'Empire venaient de débarquer, Pour être accueillis par un tir nourri de la part des forces de Centauri, Ces dernière avaient tendu de nombreux et redoutables pièges, notamment avec des charges explosives entourées de billes métalliques, Lors du passage, l'explosion entraîna de très nombreuses victimes au sein des assaillants qui n'avaient pas encore découvert le pire,

Deri'Una convoqua l'ensemble du personnel de recherche après avoir transmis un dernier message à Vendar, Le Twi'lek savait qu'il devait scrupuleusement exécuter les ordres du Quarren : Vendar avait les bras très longs et quiconque échouait pitoyablement dans une mission qu'il confiait ne pouvait pas espérer vivre très longtemps, même dans une cellule de haute sécurité ou un repaire secret,

Capitaine, nous somme perdus, Il nous faut négocier,
- Vous croyez que je ne m'en suis pas rendu compte, Nous allons négocier,,, après avoir exécuté les ordres de notre chef,


Aussitôt les gardes ouvrirent le feu sur le personnel stupéfait tandis que de violentes explosions retentirent dans le centre,

Arrivés trop tard sur les lieux, les commandos impériaux engagèrent un bref mais brutal combat avec le Twi'lek et ses hommes, Il n'y eut aucun survivant parmi les forces de Centauri, Mais malgré tout, le chef des assaillants découvrit une clé sur le corps du Twi'lek qui lui permet d'ouvrir le terminal central de l'ordinateur, Et d'y récupérer un message particulièrement important,

Wes Anteras le 2012-09-18 14:16:24



Courir après le mauvais lièvre

Suite au débarquement, les commando impériaux furent accueillis par une embuscade violente des soldats de Centauri, Et si les combats dans le bâtiment étaient longs et violents, qu'il y avait de nombreux pièges, les fouilles ne révélèrent en revanche que des bureaux administratifs et des hangars pour stocker le matériel, La recherche scientifique se déroulait forcément dans un autre centre,

Wes Anteras le 2012-09-17 12:03:21



Le piège

La progression dans les bâtiments se faisait avec une étonnante facilité, Certes, les forces de Centauri par moment leur tendaient des embuscades mais tout était clairement trop simple par rapport à la difficulté du combat réalisé dans l'espace et à l'importance du projet militaire, Et rien au niveau de l'installation n'indiquait que des travaux scientifiques étaient menés ici, ni même des bureaux d'organisation, La conclusion s'imposait d'elle-même : ils étaient tombés dans un leurre et avaient perdu un temps précieux,

Wes Anteras le 2012-09-11 11:21:26



HRP : Instruction phase 2

Instructions :

La phase 2 de la quête va dérouler en galaxie cb :

- Parmi les six planètes protégées par un groupe de quatre clones (la cinquième flotte autour d'une des planètes est la flotte d'Excalibur et peut être ignorée dans le cadre de la quête), une correspond au centre Atherion qu'il vous faudra capturer.

- Les cinq autres planètes sont des leurres.

- Le clan qui remportera cette phase bénéficiera d'un avantage non négligeable pour la phase finale.

Règles :

1) Il vous faut impérativement détruire les quatre clones avant de taper les planètes même si leur puissance devient inférieure à celle de la planète. Toute attaque planétaire ne respectant pas cette condition :

- ne sera pas comptabilisée
- chaque clone restant sera aléatoirement renforcé, les renforts pouvant aller jusqu'au quart de la puissance originale

2) Toute attaque sur un leurre pouvant être écarté grâce à la phase 1 ne sera pas comptabilisée

3) Vous ne conserverez pas les planètes prises en galaxie cb en fin de quête


Wes Anteras le 2012-09-02 18:26:07



En état d'alerte

Un rapport alarmant parvint au centre de recherche, Vendar le lut rapidement et il analysa les différentes options s'offrant à lui, Et il n'y en avait pas des masses, Il finit par faire venir le commandant Twi'lek du centre et le fixa froidement :

Capitaine Deri'Una, la Rébellion et l'Empire viennent d'attaquer et de capturer nos cargos ravitailleurs, désormais nous devons nous attendre à leur arrivée imminente,
- Que pouvons-nous faire, Excellence ?
- Je vous charge du commandement de la défense du centre, si jamais ils venaient à briser vos défenses, détruisez tous les documents et ne laissez personne être capturé vivant,
- A vos ordres !


Un bon exécutant, obéissant aux ordres de son chef sans discuter, Vendar songea à la suite des opérations, Le faux centre qu'il avait établi sur une autre planète pourrait les détourner de l'objectif réel un moment mais mieux valait ne pas y songer, Il embarqua immédiatement dans sa navette et passa en hyperespace pour rejoindre Serinor sur le prototype, Deri'Una lui transmettant la suite des événements,

Wes Anteras le 2012-09-02 18:13:49



La fin de la bataille, mais pas de la guerre

'Amiral, nous avons détruit la dernière flotte contrebandière en orbite du Port Avarice.'
'Bien. Faîtes venir les officiers dans la salle de briefing'

Pendant que le capitaine Johnson et les lieutenants Secura et Stalt atterrissent, le lieutenant Surver - l'officier de liaison - appelle son collègue pour le remplacer sur la passerelle. Après une dizaine de minutes, tous les officiers sont dans la salle. Il y a l'amiral, le général Keldrom, le lieutenant Surver et les trois plus hauts officiers de l'escadron rouge.

'Nous avons gagné une bataille, mais maintenant, il va s'agir de gagner la guerre. La sonde que nous avons envoyée en zone contrebandière ne nous a pas fournit beaucoup d'informations. Par contre, avec les codes que nous avons récupérés, nous sommes probablement en mesure de trouver le quartier général de Centauri.'

'Mes troupes sont prêtes pour l'assaut au sol, amiral.'

'Je suis au courant, général Keldrom. Capitaine Johnson, dans quel état sont nos vaisseaux?'

'Nous n'avons pas de chiffres, mais il y a beaucoup de vaisseaux endommagés. Il faudra au moins 24 heures pour réparer assez de vaisseaux pour avoir un escadron au complet. Par contre, le groupe du caporal Tag est en train de revenir d'Arkania où il était en congé. Cela nous fera 6 vaisseaux potables de plus.'

'Bien. Secura, quelles sont les pertes dans votre groupe?'

'Nous n'avons perdu aucun vaisseau lors de la dernière bataille.

'Surver. L’état des finances?'

'Très mauvais, amiral.'

'Nous en reparlerons plus tard. Messieurs, nous avons terminé'

Javeec le 2012-09-01 11:26:04



La fin de la bataille approche

Depuis que l'Amiral Kiss Cool était revenu, les choses allaient mieux pour la Rébellion. Les contrebandiers perdaient bataille après bataille, mais Vul Qiros avait déjà effectué la livraison depuis le temps que les rebelles poireautaient là.

'Amiral...'
'Lieutenant Surver?'
'Nous avons intercepté plusieurs messages entre l'amiral Karnom et le QG des renseignements impériaux. Il nous a fallu une semaine pour les décoder, mais on y est parvenu.'
'Quelle est le contenu de ses messages?'
'Apparement, les renseignements impériaux travaillent sur la même affaire que nous. Karnom a été prié de reprendre du service. Les moffs voyaient d'un mauvais oeil le fait qu'il se planque sur Anantapar'
'On sait où il est?'
'On a perdu sa trace.'
'Dès que vous le retrouvez, avertissez moi.'
'A vos ordres!'

Javeec le 2012-08-27 16:19:50



Une défaite

Amiral Javeec
Général Keldrom (humain), chef des troupes terrestres de l'Amiral Javeec.
Lieutenant Surver (humain), un des deux officiers de liaison de la passerelle.
Rouge leader: Capitaine Sigel «Tiger» Johnson (humain)
Rouge 2: Lieutenant Gare Stalt (humain)
Rouge 3: Lieutenant Mile Secura (twilek)
Rouge 5: Sous-lieutenant Vernon Skeeze (dévaronien)

En orbite de la station Port Avarice.

'Lieutenant Surver, dites au capitaine Johnson de décoller avec son escadron.'
'A vos ordres, amiral.'

Un officier entre dans la salle de contrôle. C'est le général Keldrom, 56 ans. Excellent officier, il a mené l'assaut terrestre lors de la bataille d'Uhma-Ther, qui s'est terminée avec la prise de la planète pour la Rébellion.

'Général, comment allez-vous?'
'Je vais bien, merci.'
'Vous devez vous ennuyer beaucoup, depuis que nous sommes ici.
'En effet. Nous pourrions-nous pas attaquer le Port Avarice? Cela porterait un grand coup aux contrebandiers.'
'Je vous est déjà dit que le port n'est pas notre objectif! Mais quand nous aurons trouvé la base des Centauri, vous mènerez l'assaut bien entendu.'

Le lieutenant Surver se tourne vers l'amiral.

'L'escadron Rouge à décollé, monsieur.'
'Bien. Connectez tous les comlink de Rouge leader à Rouge 5 au haut-parleur de la salle de contrôle. Je veux entendre leur rapport en temps réél.'
'Ce sera fait. Caporal, vous avez entendu?'

*** Ici Rouge leader, nous nous approchons de la flotte ennemie. ***
*** Ici Rouge 2, ils sont plus nombreux que prévus. ***
'Combien sont-ils?'
***On se bat à un contre deux.***
***Ici Rouge leader, nous avons déjà perdu 12 chasseurs.***
'Ici l'amiral, vous allez vous replier vers nous dans le calme.'
*** A vos ordres. Lieutenant Galt, lieutenant Secura, vous avez entendu? Rassemblez vos groupes respectifs. ***

Tous les survivants, environ les trois-quarts de l'escadron, se replient vers le vaisseau amiral et entrent dans les hangars. Les mécaniciens vont avoir du boulot.

'Surver, ouvrez moi le canal holonet rebelle.'
'C'est fait.'
'A tous les amiraux de le Rébellion, ici l'amiral Javeec. Nous avons besoin de renforts en orbite du Port Avarice, et très rapidement. Fin du message.'

Javeec le 2012-08-25 11:16:53



La bataille continue...

Beep. Beep.
'Amiral Javeec, j'écoute.'
'Bonjour amiral. Ici le lieutenant Gare Stalt. Je vous appelle pour vous avertir que pendant que nous faisions le ravitaillement en munition de nos croiseurs de fret, l'Amiral Solex a détruit les débris de la flottille contrebandière'
'Ah, le salaud! Il veut toute la gloire pour lui. Enfin, ce n'est pas trop grave, cela nous évitera d'utiliser toutes nos munitions aujourd'hui. Préparer vous pour attaquer la prochaine cible.'
'A vos ordres! Les ****** sont déjà prêt. Le capitaine Johnson a supervisé lui-même le contrôle des canons de l'ensemble de l'escadron. Je viens de négocier avec Thorana la reprise de nos croiseurs de fret. La transaction est terminée.'
L'écran du datapad de Javeec s'allume. Vous avez un nouveau message.
<-Désolé Javeec. ->
<-Solex ->
<-Envoyé de mon Irebel ->

Javeec le 2012-08-24 13:57:36



L'enquête de Javeec

'Lieutenant, quels sont les prisonniers à bord du vaisseau amiral?'

L'officier sort son comlink et demande à l'officier des renseignement d'envoyer la liste demandée par l'amiral. Après environ 2 minutes d'attente, elle arrive. Javeec la parcourt rapidement et très vite un nom lui saute aux yeux: Mat Lunks.

'Alors comme ça ce weeckay est toujours dans nos geoles?'
'Je vous demande pardon, amiral?'
'Mat Lunks.'
'Mat... Lunks?'
'Oui, c'est ça.'

Un sous-officier des forces spéciale entre dans la pièce. Il paraît d'abord surpris, mais reprend tout de suite son assurance.

'Ah, c'est vous, amiral. Je vous cherchais justement.'
'Vous me... cherchiez?'
'Cet exact, amiral. Ben, le sergent de garde des cellules m'a envoyé vous prévenir que les prisonniers font de plus en plus de bruit.'
'Quelle coicidence! Nous parlions justement des prisonniers. Appelez deux de vos hommes et rejoingnez moi à la prison dans cinq minutes.'

Le sous-officier s'execute. Il salue le lieutenant en sortant de la pièce. Javeec se tourne vers le lieutenant et lui demande d'avertir le sergent de garde qu'il arrive personnellement. Dix minutes plus tard, Javeec retrouve le sous-officier et ses hommes devant l'entrée de la prison. Soudain, la porte s'ouvre et le sergent de garde apparaît.

'Amiral, nous vous attendions'
'Bonjour sergent. J'ai pris trois hommes des forces spéciales, comme vous pouvez le voir.'
'J'ai également deux gardes avec moi, mais j'ai aussi deux autres hommes dans la salle de repos attenante au couloir, comme le règlement l'exige.'
'Très bien, sergent. Ne vous en faites pas, cette petite émeute n'est pas de votre faute.'

[HRP: la partie qui précède a fait l'objet d'une prépublication sur le forum.]

Les soldats utilisent leurs rayons paralysants pour neutraliser quelques prisonniers. Certains se taisent, mais d'autres commence à faire de plus en plus de bruit. Parmi ces derniers, il y a Mat Lunks.

'Sergent, neutralisez ce Weeckay et sortez-le de sa cellule.'
'A vos ordre. Dois-je le mettre dans la salle de tortu... [silence] ...d'interrogatoire?'
'Faites donc.'

Le sous-officier, aidé d'un soldat, porte le Weeckay jusque dans la salle numéro 1. L'amiral entre à son tour dans la pièce. Il s'assied. Il ordonne au soldat de réveiller le prisonnier avec des petites décharges électriques. Lunks se réveille.

'Debout.'
'Moi rien fait. Je jure.'
'Tu as pris part à cette émeute... et tu va payer pour ça.'
'Pitié!'

Il gémit. L'amiral continue.

'La dernière fois, tu n'a pas pu nous conduire vers la base secrète des contrebandiers. Tu va le faire aujourd'hui.'
'Mat pas pouvoir.'

Javeec fait un signe de la tête et le soldat administre une décharge au Weeckay.

'Je pas pouvoir. Nouveau prisonnier venir hier. Lui dire Mat Juruud mort. Lui dire Juruud tué par vos vaisseaux vers Port Avarice. Moi croire pas vous tué lui. Moi croire quelqu'un veut garder le secret.'
'Qui est ce Juruud?'
'Lui être un des rares avec Mat Lunks à connaître emplacement secret.'
'Et?'
'Et nouveaux proprios base secrete être Centauri. Darkjul vendu eux base il y a environ 6 mois. Moi entendu Centauri avoir un grand projet. Projet très secret dans base très secrète.'
'Qui sont ces Centauri?'
'Je pas savoir.'
'J'ai le remède à ce problème.'

[i]Mat Lunks se tourne vers le soldat qui s'approchait avec une matraque électrifiée. Il dit qu'il va parler. Il leur explique que les Centauri sont des scientifiques très dangereux. Il ajoute qu'ils travaillent souvent avec Wes Anteras.[/i]

'Base secrète en mouvement. Mouvement lent, mais mouvement quand même. Avant, quand propriétaire Darkjul, pas mouvement pour pas attirer attention. Centauri, nouveaux propriétaires, penser déplacement meilleure idée. Nous falloir algo-machin déplacement.'
'Un algorithme?'
'Oui, c'est ça. Algo-machin pour calculer coordonnées.'

[i]Javeec demande à un officier de lui envoyer les morceaux de codes récolté jusqu'à présent sur son datapad personnel. Il les montre au Weeckay.[/i]

'Oui, ça partie algo-truc. Nous falloir l'autre partie.'

A suivre...

Javeec le 2012-08-24 11:19:50



Quand il y a un flou, il y a un loup...

Les Renseignements Impériaux ciblaient un secteur. Le Célestia s'y rendait, nettoyait la zone puis repartait. 3 jours déjà que la flotte impériale enchaînait les victoires contre du menu fretin, du pirate de bas étages. Des combats qui certes, n'entrainaient pas beaucoup de pertes, mais qui commençaient à user l'équipage. Usure aussi bien physique que morale, tout cela leur paraissant inutile. En effet, les quelques renseignements collectés ne menaient à rien de tangible. L'amiral Karnom faisait son possible pour motiver les troupes, après une telle période sans combats tout le monde voulait en découdre. Mais l'excitation avait laissé place à la lassitude.

Bien évidemment le boulot de la flotte du Célestia était justement la destruction et la collecte d'informations, l'analyse revenant aux RI. Mais ceux-ci communiquaient peu, hormis pour donner de nouvelles indications où trouver de nouveaux indices.

Pieran Karnom savait que tout cela finirait par donner quelque chose. Malheureusement, en plus des RI qui ne laissaient rien transparaitre quant à la suite des opérations, il devait compter sur le peu de renfort que l'Empire avait débloqué pour cette mission. Avec le nombre de pistes à suivre cela allait prendre un certain temps. Ne voulant pas pousser ses hommes au découragement, il fut décider d'accorder une permission de 24h à toute la flotte, sur Bakura, planète impériale de la Bordure Extérieur, non loin des pirates qu'ils devaient combattre.

___________________________________________________________________

C'était la première fois que Pieran Karnom se rendait sur Bakura. Une planète sans histoire, si ce n'est que les droïdes y sont interdit. En effet, un incident impliquant des droïdes défectueux eut pour facheuse conséquence la mort de quelques bakuriens, depuis ils étaient bannis. Cela ne dérangeait pas l'amiral, il n'utilisait pas de droïde dans son quotidien, de plus cela permettait d'avoir plus de contacts avec d'autres humains. Pas de robots hotesses ou serveurs ici, que des humains, ou humaines. Cela avait son charme, surtout que les bakuriennes en étaient fort pourvues justement.

Sur la planète, l'équipage avait prit quartier dans la capitale, Salis D'aar. Certains en profitaient pour se reposer, d'autres pour s'adonner à toute sortes de jeux ou de paris. Sans oublier les petits plaisirs de la vie...

L'amiral Karnom ne profita pas de cette pause sur Bakura pour se détendre, même s'il en aurait bien eu envie. En effet, il entreprit d'organiser un rendez vous dans une taverne d'un des quartiers un peu louche de la capitale, avec un de ses contacts contrebandier. Il avait toujours eu quelques connaissances chez les contrebandiers. A l'inverse des simples pirates, les contrebandiers, du moins certains, avaient un grand sens de l'honneur. De plus ils étaient des sources d'informations très importantes... si on savait y mettre le prix bien entendu.

Afin de plus naviguer dans le noir dans cette histoire de chasse aux pirates, il avait convenu d'une rencontre avec Bash Ria, un Shistavanéen, au coeur d'un important réseau de contrebande. l'amiral impérial avait pourchassé Bash il y a quelques années, mais l'avait laisser s'en sortir en échange de précieux renseignements sur les rebelles. Depuis il était devenu une source fiable qu'il activait de temps en temps.

Dans la piteuse cantina choisie pour l'occasion, la rencontre avait lieu dans un carré retiré à l'abri des regards.

- Bonjour... amiral, dit l'homme-loup dans un murmure.
- Bonjour Bash, assieds toi je t'en prie.

Sans montrer aucun sentiment particulier, le Shistavanéen s'assit en face de l'impérial.

- Bien. Comme je te l'ai dis en te contactant, j'ai besoin d'information sur des pirates, l'Organisation Centauri.
- A part les dernières rumeurs comme quoi l'Empire disperse des particules de traffiquants dans l'espace, je ne sais pas grand chose,
repondit l'homme-loup.
- Allons allons, dit l'amiral en souriant. Pas de ça entre nous, on a passé cette étape il a bien longtemps, non ? Je pense que t'en sais un peu plus quand même.
- Ca se pourrait,
le Shistavanéen découvrit un peu ses canines dans un rictus. Mais il faut savoir qu'ils sont très discrets. Et qu'ils ont autour d'eux un réseau de traffiquants de toute sorte qui aide bien à brouiller les pistes. D'ailleurs je pense que vous vous êtes principalement frottés à cette première couche.
- Hum,
l'impérial fit une pause. On a récolté quelques informations dans ces attaques. Les RI continuent à me garder dans le flou et j'aime pas ça. Si je te fais passer tout ça, tu pourrais enquêter pour moi ? Je saurais te dédommager comme il se doit bien entendu.
- Vous savez que j'adore partir à l'exploration,
dit Bash en souriant, découvrant encore plus sa dentition de prédateur. Vous connaissez mes tarifs. Je sais pas exactement ce qu'ils font, mais je sais où chercher. Faites passer vos informations et vous aurez de mes nouvelles très bientot.
- Attention Bash, j'ai toujours été... clément avec toi. Ne t'avises pas de me décevoir,
menaça Pieran. Je veux des réponses rapides.
- Vous les aurez,
l'homme-loup s'inclina en répondant puis se leva. l'amiral Karnom lui tendit une datacarte et il quitta la pièce.

Pieran Karnom quitta à son tour la taverne pour rejoindre le spatiaport d'où il prit commanda sa navette pour retourner à bord du Célestia où il finirait son séjour. Il devait mettre les choses en ordre, se préparer à recevoir des réponses du Shistavanéen qu'il avait envoyé en chasse. Bash Ria ne l'avait jamais déçu, il savait qu'en le lâchant aux basques de Centauri il aurait rapidement des réponses. Et quand il les aurait, il pourrait passer à l'action, sans attendre le feu vert des RI et ainsi doubler Coeur de Glace.

Pieran Karnom le 2012-08-22 22:29:36



Retour

Une vaste plage de sable fin, au bord d'un océan. Vision de paradis. Un homme se tient là, debout, le regard dans le vide. Le repos, enfin le repos, après toutes ces années de guerres, de batailles incessantes. D'intrigues aussi, d'assassinats, de coups bas et autres joyeusetés inhérentes à la vie d'un Amiral de la Marine Impériale. Pieran Karnom avait parcouru la Galaxie, dans tous les sens, durant de nombreuses années, afin 'd'exterminer de la vermine' comme il aimait dire.
Aujourd'hui il savourait son congé. Un long congé, à durée indéterminée. Il n'avait pas déserté non, juste prit du recul, avec ses hommes, loyaux. Afin de ne pas subir les foudres de l'Empereur, il avait réussi à convaincre ses supérieurs de l'envoyer dans la Bordure Extérieur, afin de s'occuper des pirates et d'étendre l'Empire aux confins de l'Univers. En réalité ils s'étaient confortablement installé sur Anantapar, planète déserte et paradisiaque.

Le comlink bipa:

' - Amiral Karnom, j'écoute.
- Monsieur, un message des Renseignements. Je pense que ça va vous intéresser.
- Envoyez le moi. '


Le lieutenant Aetia n'avait plus vu son Amiral depuis 7 mois. Il avait prit l'habitude de le contacter par comlink et de faire suivre les messages directement dans les quartiers de son supérieur, en bord de plage.

Quelques heures plus tard, le comlink du lieutenant bipa à son tour:

' - Lieutenant Aetia, au rapport.
- Confirmez provenance du message je vous prie. Il vient bien de Coruscant, de Coeur de Glace ?
- Oui Amiral, c'est ce que confirment nos analyses.
- Très bien lieutenant. Prévenez le commandant Erreip, qu'il prépare l'équipage et la flotte, nous partons.
- A vos ordres Amiral. '


Le lieutenant fit suivre les ordres au commandant Erreip, le second de Pieran Karnom. Il n'arrivait pas à y croire. Après tout ce temps ils allaient enfin bouger, reprendre du service. Il en avait marre d'Anantapar, cette planète tropicale, ses océans... et son absence total de vie intelligente.

__________________________________________________________________________


Le dernier vaisseau explosa. Une victoire rapide.

' - Beau travail commandant. Je vous laisse analyser les débris et interroger les prisonniers. '

Le commandant Erreip était satisfait, les compliments de l'Amiral étaient rares. Il se mit donc au travail et donna les ordres, pendant que l'Amiral quitta la passerelle du Célestia pour retourner à ses quartiers.

--------------------------------------

Une fois devant son bureau, l'Amiral Karnom soupira. Il était de retour aux affaires. A bord de son Célestia. Son magnifique Croiseur Mon Calamari, qu'il avait capturé aux rebelles il y a de cela plus de 5 ans. Il se moquait que beaucoup d'amiraux désapprouvaient son choix d'en avoir fait son vaisseau porte-étendard. Lui savait qu'il avait là un de plus puissant croiseurs de combat. L'ego, voilà ce qui finirait par faire sombrer l'Empire. A force de se croire totalement supérieur, on finit par sous estimer l'adversaire. Pieran n'avait pas oublié l'Etoile Noire.
En attendant les résultats des analyses et des interrogatoires, l'Amiral impérial entreprit de passer en revue ses effectifs. Il ne revenait pas dans la bataille pour faire de la figuration. Or, avec sa 'retraite', il ne bénéficiait plus d'une flotte entière. Il fallait donc réactiver ses sources d'approvisionnement. Renouer avec les chantiers navals de l'Empire ainsi qu'avec sa chaîne de commandement. Mais également compter sur d'autres sources, moins... légales ainsi que sur ses possessions privées qui lui permettraient de combler rapidement les trous. Un sourire apparut sur le visage de Pieran, il sentait qu'il avait fait le bon choix.

Pieran Karnom le 2012-08-20 21:51:38



HRP : Instructions phase 1

Un cartel criminel, Centauri, mène actuellement un projet militaire secret. Vos dirigeants vous demandent d'enquêter dessus.

Chaque clan va devoir détruire 16 clones, correspondant à des cargos se trouvant en orbite autour de ports contrebandiers (à ne pas taper) afin de pouvoir obtenir la localisation du centre de recherche.

Chaque camp a deux ports qui lui sont spécifiquement réservés

- Ports 'Relais' et 'Virulence' pour l'Empire
- Ports 'Avarice' et 'Avidité' pour la Rébellion

Si vous détruisez un cargo qui n'était pas réservé à votre clan, vous ne ferez qu'aider le clan ennemi puisque le message sera transmis à ce dernier.

Wes Anteras le 2012-08-17 15:00:38



Un Mystérieux Rapport

Complexe scientifique d'Atherion, cinq êtres venaient d'entrer dans le sas blindé principal. Le haut parleur retentit :

Attention, arrêtez-vous ! Début de la procédure d'identification !

Tandis que les quatre Gamorréens restaient de marbre à l'extérieur, le Quarren qui semblait commander le groupe s'avança dans le cercle central et déclina son nom d'une voix glaciale et monocorde :

Vendar

Les systèmes complexes d'analyses rétiniennes et des empreintes digitales se mirent en route et la fin de la procédure s'enclencha :

Vous pouvez entrer, excellence, et rejoindre le professeur Serinor dans le local C, après avoir, bien entendu, laissé ici votre arme, En revanche vos gardes devront vous attendre à l'extérieur,

Le Quarren sourit de voir que les rigoureuses mesures de sécurité qu'il avait instaurées depuis le début de l'opération étaient appliquées même à lui, Centauri avait beau disposé de fonds considérables, pour une opération d'une telle importance, aucune mesure n'était à négliger, Plusieurs mois avaient été nécessaires pour bâtir secrètement le centre et y accumuler le matériel de recherche sur cette planète isolée, au nez et à la barbe de l'Empire et de la Rébellion, fort heureusement trop occupés à se combattre l'un et l'autre, Et maintenant ils étaient sur le point d'aboutir,

L'Humain Serinor était beaucoup moins grand et costaud que son supérieur, Avec ses cheveux noirs coiffés et peignés avec soin, sa tenue élégante, on aurait pu le prendre pour un simple citoyen de la Galaxie, Ce n'est qu'en regardant ses yeux que l'on pouvait lire le fanatisme du savant qui divisait les peuples de la Galaxie en deux catégories très inégales : ceux qui finançaient ses recherches et ceux sur qui il allait tester les armes qu'il mettait au point,

Je présume, professeur, que vous ne m'avez pas fait venir pour rien ici.
- Non, excellence, je peux à présent vous confirmer que nos derniers tests sont concluants:le système est opérationnel et nous l'avons installé sur le vaisseau prototype avec succès,
- Très bien, je vais commander la nouvelle livraison pour étendre la fabrication à de nouveaux appareils,


***

Pendant ce temps, à bord du Home One, les agents Bothans venait de décoder le mystérieux message qu'ils avaient intercepté il y a plusieurs jours au sein du Secteur d'Elrood,

Les conclusions sont sans appel : ce n'était pas un code impérial mais ce n'est pas rassurant pour autant : il s'agit d'un message demandant la livraison d'une cargaison non spécifiée, Ce qui implique que seul le capitaine à qui le message est destiné doit savoir la nature de la livraison et le lieu,
- Et qui est-il ?
- Vul Qiros, un Trandoshan qui nous est sinistrement connu : trafiquant d'esclaves, d'épice et d'armes, il travaille en ce moment pour l'Organisation Centauri,
- Qu'est-ce que ces terroristes nous préparent encore ? Envoyez une équipe enquêter et mettre un terme à cette opération,
- Très bien !


***

Les Renseignement Impériaux étaient tout aussi actifs :

Tout est confirmé, Directrice, et la situation est encore pire que prévue : ce trafic dure en apparence depuis plusieurs mois,
- Bien nous allons envoyer une équipe pour en savoir un peu plus : simplement, précisez qu'il nous faut au moins quelques prisonniers en état de parler,


Ysanne Isard, Cœur de Glace, transmit les résultats de son enquête à la Marine Impériale, ne précisant pas qu'elle se doutait déjà de l'importance du projet de Centauri, Un projet qui pourrait être très utile à l'Empire, une fois récupéré !


Wes Anteras le 2012-08-17 14:54:35



Retour