Partie relancée le 14 Nov 2017

62 inscrits sur cette partie
1 joueurs connectés
Rôle Play


We will be back

Devant la baie vitrée de la station orbitale, le groupe de contrebandiers semblait inquiet. Ziliev se gratta pensivement la tête face au spectacle qu’offraient les innombrables vaisseaux du Soleil Noir englobant le Puit de Force.

« Bin mes cochons, ils ont pas fait les choses à moitié. »

Il se tourna vers un Neorom dépité et l’interrogea d’un bref signe de la tête. Ce dernier haussait des épaules, tandis que Doktorboumoum faisait irruption dans la pièce en tenue de pilote, le casque sous le bras.

«- Bon alors on les bousille ?
- Laisse faire Dok, on a envoyé les dernières escadrilles il y a 5 minutes. »

A peine Neorom eut il fini sa phrase qu’un petit groupe de chasseurs, bien ridicule face à l’armada enluminée de rose, entraient dans leur champs de vision par la droite. Il y eut quelques faisceaux de lumières colorées, un crépitement d’explosions puis tout redevint paisible. Ziliev attrapa sa veste suspendue au mur, serra brièvement la main de Neorom puis s’en fut d’un pas rapide par le couloir menant aux hangars. Tandis qu’il s’éloignait, il salua ses collègues d’un dernier signe de la main.

« Salut les gars, j’sais pas vous mais moi j’ai pas l’intention d’être encore là lorsque ces tarés vont débarquer. C’était un bon plan Neo, si si … »

Neorom leva les yeux au ciel, se demandant ce qu’il avait bien pu faire au Bon Kin pour hériter d’une telle équipe de bras cassés. Il attrapa Doktorboumboum par le col tandis que ce dernier allait rejoindre son chasseur, donna un coup de pied à Hermione qui comattait par terre, puis mena le groupe vers les hangars.


Tandis que la navette, équipée des mêmes systèmes de furtivité qui avaient pris leurs assaillants au dépourvu lors de leur arrivée, s’éloignait paresseusement du Puit de Force, Neorom regardait par le hublot d’un œil mélancolique. Ils y étaient presque arrivé, presque …


Neorom le 2007-03-10 22:21:06



Surprise !!!

Hermione s’éveilla tranquillement. Elle considéra la chambre qui lui avait été dédiée sur la base astéroïde contrebandière d’un œil embué de sommeil, soupira, puis s’assit lentement, partant en quête de ses pantoufles qui étaient encore allé se planquer sous le lit. La bele… contrebandière quitta enfin son lit, puis se dirigea d’un pas traînant vers le la salle commune située à quelques couloirs de là. Les portes des diverses autres chambres qu’elle dépassait étaient toutes closes. Cela n’avait rien de surprenant vu la beuverie qui avait eut lieu la veille au soir pour oublier l’énième foirage des plans de Neorom. Elle sourit à la vue du graffiti « Mouton ! » qui remplaçait depuis peu la sobre pancarte de la chambre de Ziliev. A en juger par l’écriture, Neorom ne devait pas être étranger à l’affaire. Elle arriva enfin devant la porte à doubles battants du réfectoire, qu’elle poussa négligemment, entrant ainsi … au beau milieu d’une cérémonie ?!

Ses collègues au grand complet (cet abruti de Boga ne faisant pas exception nota-t-elle au passage), se trouvaient au garde à vous, ornés de leurs uniformes de parade resplendissants de vert et de dorures. Neorom attendait face à la porte, bras croisés dans le dos, pointe terminale de la haie d’honneur. Elle adressa à ses collègues un splendide regard de Bantha frit, et si Dok’ qui commençait à prendre des crampes ne l’avait pas gentiment quoi que fermement conduite auprès de Neorom, elle y serait encore. Il gratifia Luci’ au passage d’un regard assassin lorsqu’il aperçut l’étrange fumée bleutée qui émanait de l’une de ses poches, et manqua de s’étaler en passant devant le bleu qui dépassait franchement des rangs, mais réussit néanmoins à amener une Hermione toujours à la masse devant Neorom.
Ce dernier prit la parole après quelques secondes de silence.

« Messieurs, si je vous ai une nouvelle fois réunis ici ce n'est pas pour échafauder un plan de domination de la galaxie (ouf pensa Ziliev, ras-la-laine de ses plans foireux) ni pour vous passer un savon. »

L'attention de ses collègues était à présent captée.

« Non, en effet aujourd'hui je suis ici pour décerner une seule et unique médaille à l'un d'entre vous. Vous n'êtes pas sans savoir qu'aujourd'hui est la journée de la femme, c'est pourquoi je remet cette médaille pour services rendus pendant notre dernière opération au membre le plus féminin de l'équipe, notre sorcière attitrée j'ai nommé Hermione. »

Une salve d’applaudissements suivit cette déclaration, tandis qu'Hermione, rouge de la tête au pied s'avança pour recevoir sa médaille.
Neorom prit cérémonieusement celle-ci sur un petit coussin de velours vert sombre que lui tendait Ziliev, puis l’épingla sur le revers du pyjama de la ‘mione. Il s’inclina légèrement vers elle, recula d’un pas, puis effectua un splendide quart de tour glissé pour rejoindre les rangs, tandis que Ziliev tentait plus ou moins de l’imiter tout en restant synchronisé (et manqua franchement de s’étaler il faut pas bien l’avouer). Puis plus rien.

« Euh ‘mione, j’crois que là c’est le moment où tu t’avances, tu te retournes et tu nous fais un p’tit discours en impro’ … »

Le conseil de Roobeer n’eut manifestement que peu d’effet sur la sorcière, toujours clouée sur place. Quelques minutes d’un silence gênant s’ensuivirent, puis Dok’, exaspéré, quitta les rangs et vient attraper Hermione par l’épaule.

« Bon on s’en branle du protocole, elle l’a sa médaille c’est l’essentiel. On va boire un coup ? »

Remarque qui fut accueillie par une salve d’acclamations plus ou moins enthousiastes (plutôt moins pour le bleu vu qu’il était condamné au jus d’orange).



Ziliev & Neorom

Ziliev le 2007-03-10 22:10:13



Le rapport

« Tss, encore un rapport à fournir au comité. Heureusement j’ai mon journal pour me rappeler ce que j’ai bien pu faire tout ce temps. »


**Connexion base de donnée du Luxor…**
*Connexion établie*
*Lancement Recherche : Journal*
**Fichier trouvé, ouverture…*

Aujourd’hui nous avons été bloqués dans notre avancée par une barrière insurmontable dressée par les contrebandiers, une partie de notre flotte fut anéantie.
Fort heureusement j’avais prévu une telle éventualité et préparé des renforts qui furent envoyés sans tarder pour nous rejoindre.

Dans la soirée nous avons été contacté par Grinwhir peu après l’arrivée des renforts.
Cet amiral que je connaissais depuis un moment était de passage dans l’organisation des Black Sun.

Nous avons été invité à prendre part à la destruction d’un groupe isolé de vaisseaux contrebandiers, ce qui libérerait une brèche pour s’enfoncer encore un peu plus dans ce blocus.
En tant que mercenaire je n’ai pu faire autrement que d’accepter cette proposition.

« D’ailleurs je m’en rappel très bien, il leur a fallu 15minutes pour me faire passer… »

2ème jour en relation étroite avec les black sun.
Leur organisation sournoise ne m’attire pas plus que ça et ils ne me proposent plus d’attaque à lancer.
Je décide donc de faire le tour des lieux pour trouver de nouvelles cibles.
Attaquant un endroit déjà affaibli, sans grande surprise, je récupère la position. Seulement celle-ci est bien inutile.
Un peu plus tard les neorépublicain me contacte.
Ils ont besoin de quelqu'un pour finir de percer le blocus en un endroit précis, au nord.
Sans plus attendre je me lance avec mon équipage et me positionne.
Après une brève bataille, étant donné que les forces ennemies étaient déjà bien décimées, il ne restait rien.
Je suis donc ce soir plus près de la planète ‘’Puit de Force’’ que je ne l’ai jamais été.

« Très juste ce soir là ont a fêté les victoires avec les gars. Mais je devrais peut-être éviter de le mentionner. »

Une information nous est parvenue, le groupe de Black Sun sur place est bloqué par une autre barrière insurmontable de vaisseaux droïdes.
Il nous arrivera certainement la même chose.
Nous devons changer de stratégie.
Nous avons donc commencé une percée à un tout autre endroit.
Dès lors je repris mon service en solo pour tenter de me faire le plus de crédits en fouillant les épaves et en assaillant les convois marchands des alentours qui affluaient vers ce point de la galaxie.

Un point stratégique défensif de l’Alliance Galactique est attaqué, il ne craint pas grand-chose mais je suis réquisitionné.
Et donc contraint d’abandonner le sauvetage de ce point d’émission de la force, je m’en allai en faisant confiance aux amiraux restés sur place.


« Et après avoir repoussé cette minable attaque, je m’aperçois que ces amiraux ont réussi leur mission. Et moi je suis là à remplir un foutu rapport !
Que le vie est injuste, mais tant mieux »


L’amiral eu un sourire sur ces derniers mots en regardant derrière lui la quantité de marchandise récupérée.

luxorion_35 le 2007-02-28 20:26:32



C'est balot ..

La mission d'embuscade dans le secteur A3 marchait bien, l'amiral avait déjà prit plusieurs planètes dans le secteur mais se fut finalement inutile. La rébellion s'était retirée du secteur, l'amiral aussi. Le Soleil Noir venait de capturer le Puit de Force.
Quelle organisation… Le Soleil Noir tenait 12 Puit de Force dans la galaxie, si dans 48 heures leur capitale ou un de leur Puit ne tombait pas alors ils seraient les maîtres de la galaxie.

- Ordre à tout les amiraux Rebelles, repli ordonné, ..'devons partir, tentez le tout pour le tout, rendez-vous au Puit de Force F2, si dans 24h il n'est pas entre .. nos mains, retraite.

Le kaka ! bondit en hyper-espace pour arrivé finalement sur les lieux. Le Puit de Force était entouré par 6 flottes rebelles pour seulement 2 du Soleil Noir. De nombreuses flottes arrivaient renforcés les ceintures.

- Ici l'amiral Steph, avons besoin de croiseurs MC-80, dépêchez-vous si nous voulons leur arracher le Puit.
- Steph, z'en prend !

La production de croiseurs Mon calamari commença à toute vitesse sur la planète Mishra mais en vain, le lendemain 3 flottes du Soleil Noir avait reprit place autour du Puit de Force.
Il ne restait plus qu'à espérer durant ces dernières 24 heures…

- Tss .. C'est balot, j'avais fait pleins d'MC-80 ..


ouarzazate le 2007-02-28 11:38:36



Embuscade, escarmouche et dénouement!

La fin de la journée avait été riche en évènement. L'avancée des forces avaient forcés Miarii à suivre le mouvement afin d'être en sécurité aux coeurs même des forces alliées. L'amiral Lepad était un chef intelligent et un fin stratège, il mena la progression de ses troupes avec talents et bientôt ils furent en vue d'une grande cité. Miarii était un peu stressée, elle ne savait pas se battre à proprement parler. Oh bien sur, elle s'était déjà servie d'un blaster mais cela serait il suffisant dans une bataille rangée?


L'assaut se fit à la nuit tombée et elle se tînt à l'écart en arrière des lignes de front, elle ne serait d'aucune utilité morte et les mesures qu'elle recevait, étaient bien assez puissante pour que le gain de quelques kilomètres soit supperflu.

La bataille fut un succès, écrasé par les forces de SlaineFr sur leur flanc, l'armée droïde fut anhilée assez rapidement. Miarii envoya un nouveau message à Aegus One pour le prévenir et rejoignit une unité de transport rapide, afin d'entrer dans la cité et de continuer ses recherches un peu plus longtemps et plus près de la source identifiée des radiations. A la moitié du trajet, alors que la nuit s'épaississait des lumières fantomatiques apparurent un peu plus loin à l'est de leur position. Puis brusquement le ciel noir s'embrasa et il fit jour en pleine nuit...


Une violente secousse secoua la zone et elle fut éjecté vers le sol, heurta les rocailles en contrebas et essayait de se relever quand une explosion pulvérisa le véhicule. Elle se coucha par terre et regarda passer en tremblant une vague entière de corail skipper. Des appareils Vong, elle comprenait tout maintenant, les flottes qui avaient fait leur apparition après la destruction des vaisseaux d'Hermione étaient composées de ses extragalactique! Ils avaient eux aussi envoyé des troupes sur place et ne semblait pas enclin à partager la victoire...


Elle avait lu divers récit sur ces créatures et elle frissona à l'idée d'en rencontrer un. Mue par l'instinct de survie, elle se releva en courant et remonta sur la route, elle retourna d'un geste le corps inanimé d'un soldat BS et s'empara de son blaster. Elle vérifia la charge, elle pourrait encore tirer plusieurs coups. A l'avant du convoi, une 'blasterade' avait éclaté, prise dans une embuscade, elle avait peu de chance de survivre si elle combattait frontalement, il fallait qu'elle trouve une cachette sûre pour attendre les renforts. Ramassant un second blaster et des grenades, elle quitta à nouveau la route et courrut vers l'ouest. Elle n'avait pas beaucoup avancé qu'elle constata que sa colonne avait en fait été encerclée.



Miarii se camoufla à l'intérieur d'une crevasse verticale et retenu sa respiration en voyant passer une petite patrouille de soldat Vong. Elle sortit de sa cachette et rampa jusqu'à une position en hauteur. Elle allait basculer dans une petite cuvette déserte quand derrière elle un groupe ennemi l'appercut. Le premier tir de blaster la manqua et elle se lança de l'autre coté de la crête. Le deuxième coup éfleura sa cheville, elle poussa un petit cri de douleur surprise par la sensation de chaire brulée. Elle trouva la force de se redresser et de tirer quelques coups. Elle put distinguer la cocarde de l'amiral Zoni sur le soldat qu'elle parvint à toucher en plein ventre. Il en restait 6! Elle ne pourrait jamais y arriver!

Agripant une grosse pierre, elle la lança de l'autre coté et se pencha pour tirer à nouveau. Elle eut plus de chance, s'en tirant indemne, il n'en restait que 4. Tentant le tout pour le tout et légèrement grisée par sa réussite, elle tira de nouveau. Ses tirs ne touchèrent personnes, les Vongs n'étaient pas non plus assez bête pour rester à découvert! Elle souffla un coup, vidant ses poumons et inspirant très fort, il ne lui restait finalement plus beaucoup de munitions et sa cheville lui faisait beaucoup plus mal! Elle entendit un sifflement suraigu et un bruit mat près d'elle, elle eut tout juste le temps de regarder une sorte de sphère métalisée sur sa gauche et de se recroqueviller. L'explosion la projeta dans la cuvette, ses derniers instants de conscience furent consacrées à sa petite fille qui l'attendait sur Koruscant. Puis une dernière fois, elle vit le ciel troublé d'une nuit blanche et l'horrible silhouette d'un soldat Vong l'observer depuis le haut de la petite crête.


Les combats avaient durés toute la nuit et le lieutenant Reginos conduisait une petite colone de soldat Black Sun ayant réussi à survivre sur le champ de bataille, ils se hataient et devaient rejoindre au plus vite le point d'estraction mis en place depuis quelques heures. Le lieutenant leva la main et le reste de sa troupe s'arrêta, des cadavres de soldat VOng gisaient, morts depuis la veille. Il ordonna à ses hommes de se répartir un peu, ils en profiteraient pour se reposer un peu.


'Pas plus de dix minutes de pause!'


L'un des médecins encore en vie s'approcha des corps et s'assit près d'eux.

'VOus pouvez faire quelque chose, médic?
-Il leur faudrait plutôt un légiste...
-Je vois.'


Un des soldats hurla, il venait d'appercevoir quelque chose et pointait son doigt vers une cuvette en contrebas. Le lieutenant et le médecin accoururent et virent une forme humaine étendue au fond de la ravine. Deux minutes plus tard, ils étaient à ses cotés.



'Elle respire, mais elle est inconsciente, il faut la tirer de là!
-Caporal! Prenez deux hommes et courrez vers le point d'extraction, faîtes nous envoyer une unité médicale. Nous vous suivons de loin!'



Ils la sortirent de la fausse et avec précaution continuèrent leur route. Moins d'une heure plus tard et dans un état stationnaire, Miarii prenait place dans un vaisseau de transport, ses signes vitaux maintenus par un droïde médical. Plusieurs dizaines de transport de troupe quittèrent la surface de la planète sous la bonne garde de plusieurs frégates lourdement armée. Se repliant sur une base arrière le reste des troupes fut répartie et les blessés transférée sur une vieille frégate C convertie en navire hôpital. La jeune scientifique reçu les soins d'usages durant quelques jours dans une cuve de bacta, luxe important seulement permis par son identification. Etant une sorte d'ambassadrice de marque au sein des troupes du soleil noir et portant un uniforme de chercheur impériale, elle avait pu bénéficier de ce traitement de faveur.

A peine sortie de son bassin, elle s'enveloppa dans un peignoir confortable et s'allongea quelque temps afin que sa tête arrête de tourner. Quelques minutes plus tard et après avoir eu la visite d'usage de plusieurs infirmières, un jeune homme se présenta. Ses galons d'or sur l'épaule indiquaient qu'il était lieutenant ou ... général, malheureusement elle pouvait être guère plus précise, ayant déjà eu du mal à se familiariser aux grades impériaux.



'Bonjour, je suis le lieutenant Reginos'


Il était lieutenant! De toute façon, il était bien trop jeune pour être général, pensa t'elle.

'Bonjour monsieur, je m'appelle Miarii, je suis désolé de ne pas vous reconnaitre mais je viens de sortir d'une cuve de bacta et...
-Je commandais la petite troupe qui vous as sorti de cette enfer, déclara t'il simplement, détournant juste un peu la tête à l'évocation de la bataille.
-Nous avons vraiment perdu?
-Vous servez les impériaux et l'amiral Aegus One d'après le message qu'il nous a envoyé, alors je ne pense pas que vous ayez perdu... Nous par contre qui servons le soleil noir, avons perdu cette bataille mais ce n'est pas si grave! Grâce à la victoire de l'Amiral Neogamka nous avons conquis suffisament de PDF pour étendre notre influence sur toute la galaxie!
-Toutes mes mesures ont été perdus mais les modifications éléctromagnétiques risquent à nouveau de provoquer une boucle temporelle...
-Que voulez vous ? Rien n'est éternel!
-Oui, enfin j'espère que ma voisine s'est bien occupée de ma fille! J'aimerai tant la revoir...
-Je crois que vos voeux vont être exhaussés, une navette vous attend, elle a pour destination Koruscant. Je dois aller reprendre mon poste, peut être nous reverrons nous un jour?
-OUi peut être, vous savez où vous adresser. J'ai une dette envers vous!'



Il s'inclina en souriant et quitta la pièce, ses pas résonnèrent encore quelques secondes dans la coursive métallique puis s'évanouirent... Elle se releva et trouva sur une petite chaise, à coté du lit, des vêtements propres. Elle enfila rapidement ce qu'elle identifia comme un uniforme de cantinière, esquissant un fin sourire en regardant son reflet dans la vitre.


'C'était ça ou une tenue d'infirmière...'


Les seuls effets personnels de la scientifique avait été conservé dans une petite caissette métallique qu'elle récupéra avant de monter dans la navette au service de départ de l'établissement de soin. Son sourire s'effaça quand elle constata que la broche de sa mère, qu'elle n'avait quitté que très peu souvent tout au long de sa vie, avait été brisé. Prenant les devant, la jeune petite secrétaire se dédouana:


'Nous l'avons trouvé comme cela. Nous l'avons nettoyé des tâches de sang mais nous n'avons pas pu la réparer.'


Elle lui fit signe de la main que ce n'était pas si grave que ça et rejoignit le hangar principal. Un officier impérial attendait droit comme un I perdu au milieu de la pagaille ambiante. Il apperçut la scientifique avec soulagement, même si les deux factions étaient alliés, il était un peu tendu. Mais il avait confiance en son amiral et la mission qu'il lui avait confié était un grand honneur.


'Bonjour, pilote Leoni au rapport.
-Bonjour, heureuse de revoir un uniforme impérial!
-Si vous voulez bien...'


Il n'eut pas le temps de finir sa phrase car la jeune femme était déjà à bord.

'Bon bah bienvenue à bord!'

Le voyage fut calme, car de toute façon en vitesse lumière, rien n'était particulièrement divertissant ou innatendu. La capitale impériale, vue du ciel, reflétait une étrange lumière mais Miarii était pour une fois très heureuse de revoir cette croute de ferro-béton. La navette se posa au sommet du griffe ciel de son amiral. Apparemment, il tenait à ce qu'elle lui fasse un rapport au plus vite! Pendant quelques secondes, elle trouva la situation injuste, elle venait de risquer sa vie et elle aurait tout donner pour pouvoir d'abord serrer sa fille dans ses bras. Après tout, les officiers impériaux étaient tous aussi brusque et dénué de sens de la gentillesse. Considérant la perspective d'avoir à faire un rapport immédiatement, elle trembla légèrement. Les données techniques avaient été détruite avec le véhicule de transport lors de l'attaque Vong. La seule chose dont elle se souvenait était l'importance des chiffres en puissance mais aucuns nombres précis, la bataille et son séjour en cuve de bacta ne lui avait laissé que peu de souvenir de ses recherches. Que pourrait elle lui dire?

Elle espérait ne pas à avoir à le supplier de lui pardonner...

'De toute façon, j'ai survécu à une patrouille de soldat Vong quoi de pire?
-Vous dîtes?
-Rien, je pensais à voix haute. Merci de m'avoir rammener, dit elle en se dirigeant lentement vers la soute arrière.
-Cela faisait parti des ordres!'

Un officier de liaison vêtu d'un sobre uniforme gris l'attendait à l'extérieur. Ils attendirent que la navette quitte le toit pour descendre à l'étage inférieur. Le trajet en ascenseur fut cour et elle en profita pour se dégourdir un peu les jambes, sous l'oeil amusé de son accompagnateur.

'L'amiral veut vous voir, il est dans son bureau, frappez et entrez!'

Elle inclina légèrement la tête, pour montrer qu'elle avait compris et traversa la petite pièce, servant d'anti-chambre. Elle frappa et entra comme indiqué. Miarii surprit Aegus dans la position du lotus et ne trouva rien à dire, elle attendit en silence car apparemment il ne l'avais pas entendu entré. Puis lentement il ouvrit les yeux et sursauta. Se relevant et passant derrière le bureau, il lui adressa un sourire réconfortant. Elle ne savait pas comment réagir, elle s'attendait tellement à se faire vertement réprimander qu'elle n'avait pas envisagé la possibilité que l'amiral puisse lui sourire.

'Je suis désolé de ne pas vous avoir entendu, j'étais plongé dans mes pensées, quelques soucis...'

Et voila qu'il me convoque là pour parler de ses petits problèmes, pensa t'elle non sans une once de mépris. J'AI UNE VIE DE FAMILLE MOI ET SURTOUT DEPUIS QUE MON LACHE D'EX-COMPAGNON M'A ABANDONNE ENCEINTE, hurla t'elle mentalement.

'Bref je m'égare, il se rapprocha à nouveau de son bureau et porta la main à un petit interphone placé à l'intérieur de la planche supérieure du bureau, Anabella... Oui, faîte la entrer.'

Génial, voila qu'il me présente à d'autres personnes...

Une petite voix derrière elle la fit changer instantanément d'avis: Isa! Elle se retourna immédiatement et souleva de terre sa petite fille de 6 ans. Elle la sera contre elle et lui embrassa la joue en riant. Aegus versa un peu d'eau dans trois verres et les posa à coté de l'interphone. La jeune scientifique se tourna vers lui et répondit par un signe de tête à sa proposition. Elle s'assit dans le fauteuil, le plus proche, sa fille sur ses genoux.

'Bien, je suis désolé d'avoir pu vous laissez croire que j'étais un gougat sans coeur. Cependant j'avais besoin de vous parler rapidement et j'ai trouvé que d'amener votre fille ici serait un compromis acceptable.
-Je suis heureuse, Amiral.
-Je le vois sur vos deux visages, sourit il. Pour la mission que je vous avais confié...
-Je suis réellement peiné d'avoir échoué!
-Il faut que vous sachiez que le PDF est tombé aux mains des Vong très rapidement et que vous ne pouviez guère changer quelque chose. Les forces étaient innégales et je connais assez bien la valeur des soldats Vong au combat pour affirmer qu'une victoire aurait été inespéré...'

Il marqua une petite pause et but un peu d'eau.

'Grâce à vos rapports quotidiens jusqu'à l'attaque, je pense pouvoir attendre quelques temps votre rapport définitif. Vous serez, je suppose, heureuse de pouvoir bénéficier de quelques jours de relache. Le séjour en cuve de bacta n'ayant par définition rien d'un camp de vacances! Vous avez prouvé vos capacités bien au delà qu'on aurait pu le demander à une scientifique, je me dois de vous rassurer et de vous réafirmez ma totale confiance en vous dans le poste que vous occupiez précedemment. Je pense même pouvoir vous accordez quelques privilèges supplémentaires...
-Je ne voudrais pas que...
-Vous savez qu'une mère seule à le droit à quelques avantages pour permettre à son ou ses enfants de vivre une vie descente... Bien, je pense que vous deviez être assez fatiguée, mon pilote personnel va vous raccompagner chez vous et je ne m'attend pas à recevoir de vos nouvelles avant deux semaines au moins. Vous pouvez disposer et considerez que vous avez mes élicitations pour l'ensemble de votre oeuvre là-bas...'



Elle se releva et le salua et quitta la pièce, tenant sa fille par la main. Aegus se tourna vers la baie vitrée et regarda le soleil se coucher sur Koruscant, pas grand chose ne changeait mais l'annecdote avait quelque chose de romantique.



(En)Fin...



PS: L'Amiral Aegus reviendra avec comme d'habitude tout un tas de casserolle derrière son DSVII et il y a fort à parier que Miarii et sa fille connaissent quelques développement dans le futur (et surtout la futur quete:p) ^^ (le 'En' est la pour les pauvres validateurs :p)


Aegus One le 2007-02-28 01:31:18



Une chose inimaginable!

Alors que l’amiral et tout les officiers s’organisé pour l’heure précise de l’attaque un message arriva et elle était des plus sinistre pour l’amiral.
-Amiral une nouvelle vient de paraître sur holonet, le A3 est tombé ! Un vong dénommé Zizo a réussi à le prendre.
L’amiral devins sombre, il mit sa tête entre ses mains, on pouvait ressentir la profonde amertume, d’un coup il cria :
-Non ce n'est pas possible vous rigolez!
-Amiral je ne crois pas qu'il rigole malheuresment, les senseurs viennent de détecté des tirs de blasters a la surface!
Mais pourquoi lui ! Ce n’est pas possible ! Fichu BS ils n’auraient pas pu le prendre eux, j’aurais même préférer que les NR le prennent ! Mais pourquoi lui, pourquoi cette crapule sans honneur ! Il a de la chance que je ne puisse pas le taper ! Et on est bloquer pour des prunes ici maintenant !
-Oui amiral, repondit un officier un baissant la tête.
-Hum, bon il faut que j’aille félicité Neogamka pour la prise du dernier PDF vong, au moins cela compense l'autre nouvelle, llacha t-il depité.
-Oui amiral au moins notre but principal la défaite des NR est une réussite, plus qu’a attendre que la situation se débloque ici pour qu’on puisse les aider a tenir le temps qu’il faille pour que leur hégémonie soit comprise par les autres.
-Oui merci vous pouvez vous retirer. Il regarda longuement la planète devant ces yeux, il ésperait qu’au moins Zizo avait réussi a capturer les contrebandiers, enfin cette fin inimaginable venait de se produire, l’impossible est bien réalisable, il souffla puis pris en communication l’heureux BS de la journée….



tcao le 2007-02-27 22:32:59



Le phénomène commence!

Miarii avait assisté depuis une petite navette aux premières frappes terrestre sur le PDF. Les combats avaient été acharnés et meurtriés. L'Amiral Golan Trevor avait du s'abscenter, une autre mission l'attendait en orbite d'une de ses pocessions. Il avait été très prévenant avec la jeune scientifique et lui avait permis d'embarquer sur une petite navette de transport. Son cuirassé impérial ayant eu quelques soucis technique au moment de repartir. Elle avait pu mettre en place divers protocoles lors de son rapide passage dans les laboratoires du vaisseau amiral. On lui avait même laisser acceder à un terminal technologique qui donnerait à Aegus et ses chercheurs une partie des informations nécessaires à la création de super destroyer stellaire.

Le vaisseau commença à quitter l'orbite stable et suivit certains appareils de débarquement Black Sun, ils se posèrent parmi les troupes de l'amiral Lepad. Elle installa un bureau de recherche léger dans une des têtes de pont crées par l'assaut. C'est ainsi qu'elle put appercevoir une des dernières flotte d'Hermione être détruite par plusieurs amiraux à la tête de puissante flotte. Des combats rapides s'engagèrent entre les flottes Black suns et les nouveaux arrivants, ces derniers réussissant à en détruire plusieurs dans la mélée. Fort heureusement la tête de pont créée par l'amiral Lepad était solide et elle ne perçut pas beaucoup des retombées de ces assauts. C'est en début d'après-midi qu'un phénomène étrange commença à se produire. Une sorte de perturbation electromagnétique de grande ampleure, les données qu'enregistraient les instruments étaient à peine croyable! Mais que ce passait il donc??

Grâce aux moyens techniques de ses alliés, elle parvint à ouvrir une fréquence holographique vers Koruscant et y fit un rapport rapide à son amiral.

'Mes respects Amiral!
-Miss Miarii c'est une joie d'avoir de vos nouvelles...'

Aegus, qui trouvait sa directrice de recherche tout à fait charmante, ne désirait pas parraître trop dur et elle avait la chance de ne pas bénéficier du même traitement qu'un Stormtrooper faisant son rapport.

'La situation a évolué mais tout va pour le mieux, mon équipe est actuellement en train de vous transmettre des informations détaillées sur les technologies nécessaires à la création d'un Super Destroyer Stellaire. Elles sont généreusement offerte par l'Amiral Golan Trevor.
-Remerciez le de ma part, mais je dois vous informez qu'à cause de la défaite de l'amiral Tarcan, les Black suns se sont emparés d'un douzième PDF et que le processus de redondance de la boucle temporelle est en marche! Je crains que vous ne vous trouviez pas au bon endroit pour observer le phénomène.
-Nos instruments captent tout de même de nombreux signaux éléctromagnétique! Je vous fait transmettre les données en temps réelle. C'est la source de notre mauvaise transmission.
-Je vous reçois très bien ici, mademoiselle.
-Ce n'est pas le cas pour nous, Amiral. Je pense que c'est à cause de la propagation, il est normal que vous ne soyez pas touché car vous êtes loin de l'influence d'un puit de force.
-Vos recherches sont capitales pour l'étude de ce phénomène! Souhaitez vous un rappatriement?
-Non, je ne pense pas, il y a bon espoir que les forces Black suns déjà sur place permettent la défaite des dernieres poches de résistences contrebandières!
-Bien alors continuez, que le Mental soit avec vous! Aegus One Terminé!
-Miarii terminé!'

Elle sortit du cercle de transmission, fit un signe à ses hommes et remercia les ingénieurs du soleil noir en leur payant gracieusement le service. Retournant à son laboratoire de campagne, elle recalibra les instruments et entreprit de noter les mesures et de faire diverses extrapolations...

Ses travaux interresseraient sûrement d'autres amiraux de l'Empire ou même d'autres factions...

Aegus One le 2007-02-27 21:54:55



Observation scientifique

Aegus one suivait la progression de la bataille depuis son bureau. Il avait fait fabriquer une petite maquette de la planète autour de laquelle il plaçait des petites flottes en carton. Il avait déjà remplacé tous les petits Vaisseaux de combats droïdes par des symboles Black Suns. S'ils s'emparaient de ce PDF, ils pourraient affirmer leur puissance sur la galaxie et une fois de plus tout recommencerait à zéro... Une nouvelle boucle temporelle allait s'achever et Aegus pouvait être satisfait de son action même s'il n'était pas du genre à se vanter. Néanmoins il voulait mettre à profit ces dernières journées pour essayer de comprendre le mécanisme de boucle temporelle dans lequel la galaxie était enfermée.

Il contacta un amiral des Black Suns qui l'avait aidé lors de l'assaut des Vongs sur Koruscant, Golan Trevor. D'après les informations qu'il possédait ce dernier était en orbite basse du PDF. Il coordonnait les assauts sur les forces contrebandières. Il serait probablement l'un des premiers à terre. Aegus lui écrit un message:

'Bonjour Amiral;
Nous avons combattus côte à côte lors de la crise Vongienne en orbite de Koruscant. C'est avec la plus grande joie que je vous vois prêt à remporter une nouvelle victoire en orbite du PDF A3. Vous le savez sûrement si vous vous emparer de ce point et que vous le gardez assez longtemps vous pourrez tenter de briser le cercle infini dans lequel nous sommes tous enfermée. Rendez vous compte une victoire définitive! C'est pourquoi j'aimerai vous envoyer un émissaire scientifique afin de vous aidez et au pire à faire quelques observations.
Ne tuez pas le messager qui porte ce pli, c'est le scientifique en question...

Mentalement Aegus one.'

Il appela son second et lui donna le message. Plus tard dans la journée, la chef scientifique du laboratoire principal embarqua dans un croiseur de fret confortable. Elle s'appelait Miarii, jeune, jolie et très compétente, elle venait d'atteindre la tête du laboratoire en ne ménageant pas sa peine. Cela méritait bien une récompense!


Le trajet ne fut pas très long, Miarii regardait par la baie de la passerelle quand ils sortirent de l'hyperespace. L'endroit était saturé de vaisseau divers et c'était une impression de bazar qui en ressortait. Immédiatement arrivée, elle contacta le vaisseau mère de l'amiral Golan Trevor. Ce dernier ne s'attendait pas à être dérangé mais lui envoya tout de même une légère escorte. Légère étant très relatif car une frégate Tapani était très largement suffisante pour assurer la protection d'un modeste cuirassé impérial. Une fois à bord, elle suivit les hommes qui l'accompagnèrent jusqu'à la passerrelle. Un grand homme brun commandait les divers soldats présent. Elle enleva sa capuche et put lire un léger etonnement sur les visages de ses guides. Golan Trevor se retourna et sourit, il lui souhaita la bienvenu avec sympathie mais l'averti tout de suite qu'il n'avait pas beaucoup de temps. Miarii lui tendit le message et l'amiral le lut. Il attrapa un communicateur échangea quelques paroles avec son interlocuteur et le reposa.

'Je ne dispose que de très peu de temps pour le moment, je vais vous faire accompagner jusqu'aux laboratoires de bord. J'ai déjà prévenu mon équipe, vous y trouverez sûrement des choses à y faire...
-Bien Amiral.
-Quand j'aurai plus de temps, je pourrais m'entretenir un peu plus longuement avec vous! Ce fut un plaisir!
-Moi de même...'

Il claqua de doigt et se tourna à nouveau vers le théatre des opérations. Miarii quitta la salle et remit sa capuche noire sur la tête. Les coursives la menèrent à un vaste laboratoire constitué de plusieurs salles d'observation et même de quelques cellules à gravité zéro. Elle pourrait sans doute trouver des choses à faire en accord avec ses capacités!

Aegus One le 2007-02-26 14:00:04



La fin du début ..


Après deux longues journées coincées entre les forces Contrebandières avec deux autres lieutenants du Soleil Noir, ouarzazate décida de saborder sa frégate. Les autres vaisseaux avaient réussis à sortir de cette impasse au prix de fortes pertes.

- Notre seule chance est d'utiliser les capsules, lieutenant, poser les détonateurs thermiques sur les réacteurs, les systèmes de survies et sur le générateur de bouclier. J'actionnerais moi-même les explosifs quand nous serons tous dans nos capsules, de cette manière l'explosion aveugleras les senseurs ennemis et nous pourrons nous faufiler jusqu'à la sortie.

C'était dit avec un tel sérieux que l'équipage ne contredit en rien l'amiral fou. Une fois les explosifs placés et les capsules sorties le vaisseaux explosa. Le plan marcha comme prévu et le personnel du kaka ! fut près à resservir sur la réplique de la Frégate d'Assaut déjà préparée au chantier naval.

- Messieurs, soldats de la rébellion nous n'avons plus notre place sur cette bataille, nous avons déjà grandement participé à l'attaque des clones sur nos Puits de Force mais notre combat ne s'arrêtent pas la. Des escarmouches seront prévues pour aider nos amiraux présents, nous devons semer la terreur sur les planètes ennemies aux alentours.

La prise d'une planète dans le secteur fut rapide, ayant une base assez proche du point d'action l'amiral commença à se battre aux alentours pour la rébellion. On ne le reverrait sûrement plus mais son rôle resteras toujours actif.


ouarzazate le 2007-02-26 11:36:38



Debut du blocus totale du pdf.

Des centaines de chasseurs se préparaient pour le dernier acte des combats spatiaux en orbite du PDF où s’étaient refugier les contrebandiers, le commandant de cette flotte n’étaient autre que l’amiral TCAO, après moult négociation et grâce à l’appuie de ces relations CSI réfugié chez les BS, il avait réussit à obtenir une place dans ce secteur depuis il avait effectuer un très grands nombres de missions pour ceci. Très bientôt sa mission allait être finie….

-Amiral, les escadrons rouge et vert sont prêts à s’enfoncer dans le dispositif ennemi, les escadrons bleu et orange sont encore en train de se déployé, sur l’écran holographique au milieu du poste de combat, s’afficher les déplacements d’une myriade de chasseurs et en face d’eux les déplacements des lourds vaisseaux CB qui aller bientôt être dépasser par les événements.

-Dans combien de temps seront-ils sur zone ?

-5 a 8 minutes sa dépend de leur coordination.

-Bien on attend 3 minutes et on lance ceux qui sont déjà prêt ! Attaque frontale sur ces salops ! Qu’ils me les massacrent !

-Bien amiral, on n’envoie les ordres d’engagement aux unités !

Sur toute la passerelle les enseignes s’affairé à préparer la vague d’assaut, a l’heure prévue, la bataille commença les chasseurs et les bombardiers surclassé en nombres les quelques chasseurs d’interception dont disposé à leur bord les vaisseaux CB, le premier choc fut totalement anarchique, les chasseurs et les bombardiers larguant leurs stocks de torpilles et mitraillant les vaisseaux ennemis sans stratégie d’ensemble faisant au mieux de leur capacité.

-Amiral nous avons une brèche importante dans le dispositif ennemi, leurs forces ont perdu le contrôle de la situation.

-Envoyé toute suite l’escadron bleu et orange, vite !

-Bleu leader, bien reçu ! Orange leader, bien reçu ! Les derniers vaisseaux survivant furent déchiqueter par cette vague de chasseurs, un flot continue de navette de sauvetage descendait en trombe sur la planète.

-Amiral ici rouge leader, un vaisseaux cargo vient de quitter le vaisseau amiral ennemie possibilité que la commandante CB, demande permission d’engager la poursuite.

-Demande accordée, je répète demande accordée !

-Bien amiral ! Escadrille rouge 1 et 2 avec moi ! La douzaine de chasseur prie en chasse la CB mais dès qu’ils purent commencer à tirer, une trentaine apparièrent devant eux quittant leur champ de camouflage qui avait conduit depuis plusieurs semaine à un nombre incalculable d’embuscade, les deux forces de chasseurs engagèrent le combat permettant à Hermione de rejoindre sans embuche la terre ferme.

Maintenant, tout aller ce dérouler sur la terre ferme, aux BS de jouer, TCAO avait finit sa part du travail.

tcao le 2007-02-25 21:27:39



Bientot la fin des combats.

Dans les portes chasseurs qui constitué en ce jour la presque totalité de sa flotte de combat, s’amoncelé les blessés et les carcasses de chasseurs récupérer dans de tristes états, ils étaient les reliques de la bataille de la nuit, en tout ses chasseurs avaient repoussé 3 vagues d’assauts des forces NR qui tentaient de percé, le blocus de leur percé par lui-même et l’amiral BN, laissant le temps au force BS le temps d’entourer le pdf pour capturer les contrebandiers et surtout empêcher la NR de mettre la main sur un objectif aussi vitale que ce puits de force dans la galaxie. Enfin sa vengeance envers la NR allait s’effectuer ! La CSI est morte, vive la CSI ! Après avoir pris vent de la situation de sa flotte, il rejoignit le centre de commandement et envoya un message holographique pour les soldats de sa flotte et aux civils restés sur ses planètes :
« Aujourd’hui est un jour de gloire ! Bientôt nos efforts pour la défaite de la nouvelle république seront couronnés de succès ! Partout dans la galaxie résonnera la gloire de notre combat contre l’oppression dont la CSI a été victime par ces félons ! La CSI renaitra de ses cendres telle un phénix et nos ennemis connaitront notre courroux ! Vive la CSI ! »


tcao le 2007-02-24 11:07:34



Ennui et distance...

L'amiral Aegus avait du retourner sur Koruscant, les vaisseaux qu'il avait réquisitionné ne pouvaient guère être mis en danger et la lutte contre les forces contrebandières n'était pas une chose facile. De plus, l'orbite de la Kapitale Impériale manquait cruellement de défense et peu nombreux étaient les amiraux à être resté défendre. Autant de raison pour écourter son séjour, pour couronner le tout, peu après son départ de sa planète intermédiaire, celle ci avait été attaqué et mise à sac par un amiral rebelle.
N'ayant plus de planète proche du théatre des opérations, il ne pouvait pas se contenter de revenir à la tête d'une autre flotte. Sur Koruscant, la situation était bonne et les habitudes avaient vite repris leur place, l'attaque du Puit de force était déjà oubliée depuis longtemps. Pourtant de nombreux habitants de la ville monde y avaient laissé leur vie en tant que soldat ou pilote. La direction de l'assaut sur le PDF A3 avait été confié à l'Amiral Ocelot qui aidé de quelques autres avaient entrepris de détruire méthodiquement une des poches de résistance ennemi. La brêche très vite comblée par des flottes 'amies' Black Suns, il fallait s'assurer que le puit de force n'aille pas grossir le nombre de ceux contrôlés par la Nouvelle République.

Aegus One faisait les cents pas dans ses quartiers, depuis la fin des phases de test et la mort du dernier spécimen qu'il avait pu capturer, il attendait un message urgent de Ocelot. Quelques problèmes avaient éclatés dans les couloirs de l'Empire et certains amiraux avaient osés se désaprouver devant témoin. Le désordre qui aurait pu s'en suivre avait été évité de justesse grâce à l'intervention de certains amis communs. Rien de mieux qu'un ex-chevalier jedi en armure noire pour impressionner et remettre dans le droit chemin certains esprits déviants...

Toujours est il qu'Aegus s'ennuyait ferme même s'il était très conscient de l'honneur qui lui était donné, pouvoir veiller sur une des orbites basses de Koruscant était en effet la plus haute récompense que pouvait recevoir un serviteur de l'Empire. Ses colonies avaient été frappé dernièrement par une vague d'attentat et d'attaque spaciale et même parfois terrestre. Cela ne le préoccupait pas trop car, pour le moment, le centre de recherche névralgique
de sa flotte se situait sur la planète mère. Il avait pu lire ces derniers jours que selon un scientifique, les chantiers navals allaient bientôt pouvoir recevoir une commande de Super Destroyers Stellaire. Avec ça la capitale serait vraiment imprenable!

Aegus One le 2007-02-24 00:52:06



hey hé hey hé, on troue du cont'rebandier ...

L'Amiral Piboulo regarda une dernière fois sont vaisseau et les trésors qu'il allait perdre...

L'enclume avait été vidée de tout son équipage pour tenté d'évacuer la zone.
Seul et sans protection, le vaisseau avait tenu en respect nos ennemis 24h avant qu'ils ne décident d'attaquer....

Il avait fallu peu de temps pour l'Amiral de rejoindre ces troupes regroupées sur une base non loin de la zone des combats, hélas il en avait fallu encore moins a ces ennemis pour trouver le refuge des rescapés.

L'attaque fut rapide les troupes désorganisé de Piboulo n'avaient rien pu faire. Les hommes et les vaisseaux avaient été touchés de plein fouet et certaines formations totalement déstructurés. Ce qui avait le plus souffert était les parsecs et les bâtiments.

Fort heureusement le nouveau croiseur nova personnel de l'Amiral ainsi que le reste de cette formation avait été épargné, bien à l' abri des tirs ennemis, de l'autre coté de la planète. La nouvelle Enclume était prête à frappée. La tradition oblige, avant de monter à bord, Piboulo brisa une bouteille de 'vengeance' un alcool très fin et très cher, avec de fine bulle pétillante que l'on appelait du temps jadis champagne.
Une fois la cérémonie terminée, les combats pouvaient recommencer.

Reprenant le contrôle des opérations, Piboulo remis en marche la machine de guerre Blacksuns qui semblait en panne sur la zone est du champ de bataille.
Un seul maitre mot: l'organisation! Et pour cela la communication!
Il envoya donc un message à tous les amiraux présents qui l'avaient aidé depuis le début pour les convoquer en session extraordinaire, ce qui ne fut pas une mince affaire.
Une fois tout le monde réuni sur le canal des Blacksuns, le véritable travail pouvait enfin commencer. Piboulo étala son plan a tous et commença à donner les directives à chacun pour que celui-ci ce réalise son encombre.
Ainsi profitant des alliés de fortune Impériaux, Yuzang vong et Mandalorien, les BS entrèrent en Danse. En plein milieu de flottes ennemies, ils échangèrent leurs places dans un endroit confiné qui ne le permettait pas et avec un synchronisme étonnant ce qui permis de sonder, frapper et détruire plusieurs clones dans un court laps de temps alors qu'il avait fallu 2 jours entier a leur adversaire pour venir a bout d'un seul!
Malheureusement, au fur et a mesure que l'on s'enfonçait au milieu des drones, la tache devint plus ardue, et surtout les renforts contrebandiers revenait à la charge. Hermione qui avait sans doute compris notre petit manège vint nous bloquer notre seule porte de sortie au bout du couloir!
Impossible de bouger !

Il faudrait attendre que le clone tombe sous les coups d'un seul homme.


piboulo le 2007-02-23 08:14:26



la percée

L’Amiral Oxyd s’ennuyait sur l’Archangel depuis plusieurs heures, à attendre de pouvoir retaper les contrebandiers. Les autres forces de la nouvelle-république s’étaient mobilisées, ainsi les Amiraux Grimmbergen, Robino, Nene13 et huwhuww pour tailler un chemin dans les flottes contrebandières plus rapidement, pour atteindre le PDF.
***Début de la session holocom ***
« Oxyd, tu es la ? Reste un petit clone en A-wings a OS » fit la voix familière de l’Amiral Grimmbergen
« Ok grimm, je fais un peu de Croiseurs Cuirassé Procurator et je le tape » répondit Oxyd en se levant de son siège
« Ca marche, on est prêt a te laisser passer » répondit Grimmbergen
***Fin de la session holocom***
Oxyd marcha jusqu'à la passerelle de commandement et ordonna la production des croiseurs. Par chance le centre de production en avait un certain nombre en réserve et put les envoyer immédiatement à la flotte. Oxyd lança ses troupes a l’assaut sur la flotte de Neorom. Les croiseurs Procurator ouvrirent le feu sur les T-wings contrebandiers restant. L’espace se remplit de tirs de turbolaser et d’explosions diverses. Les Procurators finirent par détruire les derniers T-Wings restant ouvrant ainsi la voix pour la suite de l’attaque.
L’Amiral Oxyd en profita pour donner l’ordre d’envoyer les Procurators restant sur la flotte d’Hermione pour trouver sa compo. Il ordonna aussi de mettre un équipage droïde à l’intérieur, au cas où le clone serai trop haut pour être détruit. Et il vu juste, le clone était composé de Vaisseau de combat droïde en grand nombre.
« Jinter, ouvrez une session holocom avec les autres Amiraux NR s’il vous plait » demanda Oxyd
***Début de la session holocom ***
« J’ai détruit le clone et sondé Hermione, c’est pas par là la suite, qui peut encore sonder ? » demanda Oxyd
« Nene13, huwhuww et grimmbergen je crois » dit robino
« Ouep, mais je préfère attendre, le huwhuww il lui reste plus grand-chose il a qu’a taper » fit Grimmbergen
« jvous emmerde, mais ok je tape, mais après je lance la prod et vous me foutez la paix » répondit huwhuww
Huwhuww lança son attaque sur Neorom mais cette flotte n’était pas la bonne encore une fois.
« Voila, foutez moi la paix maintenant » fit huwhuww
« Bon je tape celle du milieu alors, c’est la dernière possibilité. Je tape en Procurator, pas envie de sacrifier mes Mandator » fit Grimmbergen.
Il frappa avec sa structure Procurator et le clone se révéla être en Cargos YT-2550.
« Bon faudrait un Acclamator pour ca, mais on en a pas sous la main et personne ne peut taper » constata Grimmbergen
« Moi j’ai Luxorion_35 de l’Alliance Galactique, qui peut nous aider, il a des Croiseurs Sachem, équivalent de notre Destroyer Stellaire Acclamator » fit Oxyd
« Ok, amène-le » répondit Grimmbergen
Luxorion_35 frappa la flotte contrebandière et la détruisit en un seul coup.
« Ok bien joué luxo, donne moi ta place et je sonderai cette nuit. Bonne soirée » fit Grimmbergen
« Ok ca joue, bonne soirée » répondit Luxorion_35
***Fin de la session holocom***
L’Amiral Oxyd partit se coucher, priant que ca soit la bonne cette fois.





Oxyd le 2007-02-22 13:05:10



Un retour sur zone déstructeur.(pour ma flotte xD)

Après le massacre de sa flotte, qu'il avait envoyé au sucide, sur l’incroyable flotte contrebandière, dont il fut le seule survivant grâce à son intelligence d’avoir remplacer le budget de toute les capsules de sauvetages, pour la meilleur et l’unique model de XR-37 « la capsule de l’homme immortel », qui résista beaucoup mieux que ces bubul de piètre qualité dont le constructeur venait d’être assassiné par l’un de ces droide dévolu à ces taches routinières dans son empire paradisiaque.
Après de multiple péripétie dont je vous ferrais un exposé sommaire comme la mort d’un mathématicien qui avait mal calculé les estimations de la flotte de canonnière et la destruction de la dite flotte dès le premier entrainant encore la mort du constructeur, l’amiral TCAO pu reprendre le travail avec une flotte totalement nullissime qui ne réserver un jolie destin a l’ingénieur qui avait conçut les chasseurs, mais c’est grâce à elle que TCAO réussit sa première percé fantastique, pas si fantastique mais passons, l’important dans tout sa, c’est que rien ne c’est réellement passé sauf que les BS et les NR sont arrivé dans un cul de sac de flotte indestructible, ce qui était hilarant, mais bon les BS ont réussi a trouver un trou, mais encore une fois la malchance à continuer et un certain Gilbertaes et oui encore lui fait de la résistance face au vieux.
Pour finir TCAO est aujourd’hui encore entouré et sans rien comme d’habitude pour tenir donc voilà dans quelque seconde un grand boum resonnera dans l'espace enfin même si cela est totalment impossible vu qu'il faut de la matière pour que le son se propage mais passons ce fait totalement futile pour revenir a nos moutons qui est qu-il pourra revenir a la maison, où un peuple en délire l’attendra pour le remercier d’être un si bon dictateur, qui leur permet de monter dans des jolies vaisseaux qu’il lance au sucide, que demande de peuple? Ben rien car c'est partout parreille.

tcao le 2007-02-20 23:58:59



Un fax pour l'Amiral Piboulo

'Envoyé une nouvelle sonde dans le secteur 24 / 129'

'Bien amiral ! Lancement effectué ! Contact dans ... 5 ... 4 ... 3 ... 2 ... 1 ... contact !'

Une multitude d'éclairs blancs avait touché avec une précision et une simultanéité presque irréelle le petit vaisseau de reconnaissance. il avait été réduit a l'état de confetti.
Le dernier chemin par bâbord était une impasse lui aussi.

Un petit air de flutiaux flottait sur la passerelle de l'Enclume. Le calme, l'inactivité faisait peu a voir pour un centre de commandement qui d'habitude fourmillait de monde qui s'afférait à toutes les taches nécessaires à la bonne marche du navire de guerre : navigation, entretien, logistique, ...

Soudain, la douce mélodie du fifre à 7 tours fut troublée par le gazouillis du comfax qui débita une bon dose de papier comme à son habitude.
Aussitôt l'Ingénieur des télécom assis derrière son bureau s'empara de la feuille fraichement imprimée et découpée pour à son tour la plié et la glissée dans une enveloppe. Il glissa ensuite la missive dans une fente sur la droite de son bureau.

'Un fax pour l'Amiral !'

D'un geste non chaland il abattit sa main sur un gros buzzer rouge qui se trouvai à côté de la fente. Instantanément une grosse trappe s'ouvrit sur le coté du meuble et libera une personne de petite taille, pour ne pas dire un 'nain' qui bondi en avant et parti à toute allure avec la lettre!

L'esclave-nain moins haut qu'une table se faufila rapidement entre les jambes des navigateurs et autre personnel de bord.
Le voyant arrivé de loin avec son casque jaune, l'Amiral Piboulo déposa son fifre sur le pupitre de commande.
Le sous-fifre arriva a destination et remis son colis en main propre avant de repartir aussi vite qu'il était venu.
Le contenu du message était simple et clair : La flotte de l'Amiral Grinwhir avait ouvert une brèche sur la droite. Enfin !

L'Amiral poussa d'abord un soupir et prit une grand bouffée d'air dans ces poumons qu'il expira en beuglant : ' A TRIBORD TOUTE ! Moteur en marche PLEIN PUISSANCE Moussaillon ! On met les voiles !'


piboulo le 2007-02-20 22:14:32



le labyrinthe maudit


La dernière percée de l'Amiral Piboulo avait fait mal, des milliers de débris des croiseurs Maraudeur d'Hermione flottaient encore dans le vide. Parfois un éclair déchirai le mur noir d'en face lorsqu'un morceau d'épave s'approchai trop près de la limitation. La puissance des canons pulvérisaient tout ce qui passait a leur portée.

Ils étaient invisibles mais ils étaient, la quelque part, des milliers de vaisseaux de combat droides.
Une puissance de feu incomparable, dissimulée au regard des hommes, mais pas à ceux des sonars.
L'écran du scope renvoyait tellement d'écho qu'il en était devenu tout vert et n'arrêtait pas de lancer de petits cris plaintifs 'bip bip' tout les 1/4 de seconde. Il avait fallu le débrancher pour ne pas rendre l'équipage complètement fou.

Fou !

Oui, il fallait bien être fou pensait maintenant l'Amiral et surement une bonne partie de ces hommes, qui dans son dos parlait à voix basse.
'Tout ceci n'est que folie' ... 'Il va nous conduire a notre perte' ...
Il le savait, mais il était assez craint pour être respecter, et personne n'oserai remettre en cause ces décisions, du moins jusqu'à maintenant, et il espérait que ca dure longtemps!

La flotte du contrebandier l'attendait immobile derrière ce mur infranchissable. Elle le narguait, si peu de distance les séparait, et elle devait être si fragile ...
En tendant les doigts on aurait pu la touchée,
En serrant le poing on aurait pu la détruire...

Que le temps passait lentement à rester la immobile à contempler le noir par le hublot.
Et plus le temps passait, et plus l'Amiral pensait être dans une impasse ...


piboulo le 2007-02-20 12:03:05



Un vrai casse tête

Un vrai casse tête

L’Amiral Gueust était arrivé le matin même à la frontière de la galaxie sans savoir le pourquoi du comment. On lui avait juste parlé de flotte, de fausse puissance, d’invisibilité.
Dès que la flotte arriva sur site, il ordonna l’assaut :
« Tirons dans le tas ! Ouvrez les batteries de missiles, et feu à volonté ! »
« Amiral, nos tirs n’ont aucun effet. Certaines zones sont inaccessibles. Nous faisons des dégâts que à quelques flottes ! »
« Bien ! Je vois ! Il s’agit donc d’un labyrinthe. Trouvez moi un parchemin et cherchez dans les archives pour savoir si nous avons quelque chose sur une quelconque légendes. Qui sait, peut être qu’il existe un plan pour résoudre ce mystère. Essayez également d’expliquer l’apparition de ces flottes, ou du moins ce ces choses là. Je ne comprends pas pourquoi soudainement il se passe quelque chose comme çà. Et tentez de trouver les portes du labyrinthe. Cela m’aidera. »


Gueust le 2007-02-18 23:09:05



Défense morbide

En silence, la flotte sortit de l'hyperespace. Quelques minutes passèrent, pendant lesquelles les deux amiraux se considérèrent virtuellement. Dans ses orbites vides, luisant d'un éclat inhumain derrière son masque de mort, Sarevok se leva de son siège et se dirigea vers le hangar. Comme à l'accoutumée, les croiseurs Nova se ruèrent sur leurs cibles, la flotte de corvettes Maraudeurs. Arrivé sur la passerelle d'accès, le Seigneur Nécron aperçut brièvement deux Monolithes éveillés, qui disparurent dans un flash verdâtre. Quatre autres pivotaient lentement pour faire face aux troupes entrposées dans le hangar.

En silence, Dark Sarevok rejoignit sa Garde d'honneur, qui l'attendait à l'extrémité de la rampe d'accès. Dix Parias échauffant leurs articulations mécaniques et neuf Spectres trépignant d'impatience se rangèrent pour former une haie et accueillir leur maître. Pas un mot, chacun connaissait sa mission, son devoir. Des milliers de têtes grises reflétaient la lumière de l'éclairage du haut plafond, et s'engroufraient à l'unisson dans les Portails des différents Monolithes. Entre leurs pieds se faufilait un véritable tapis mécanique, des nuées de millions de Scarabées à peine plus grands que la main se précipitaient à toute allure dans le tourbillon vert eux aussi. Leur unique récepteur oculaire établissait comme une mosaïque de points verts se déplaçant avec une vélocité incroyable.

En silence, l'escouade d'élite emprunta le Portail pour rejoindre les combats.
A l'extérieur, la bataille faisait rage, la foudre solaire lacérait la coque des corvettes de contrebandiers. Les turbolasers crachaient des rayons écarlates et émeraude, qui fusaient en tous sens, provoquant pour chacun une implosion mineure contre des boucliers encore levés, ou bien une sphère de flammes ravageant les entrailles des navires touchés. A travers les champs de force restreignant l'accès aux hangars des croiseurs Nova, des flash verts luminescents témoignaient des intenses mouvements de troupes internes. Les mêmes éclairs de lumière se répercutaient peu après au coeur des vaisseaux contrebandiers, déversant des guerriers métalliques qui en éventraient les systèmes vitaux, et qui disparaissaient juste avant l'explosion critique.

En silence, les Spectres glissèrent sur le sol de la corvette cible, traversant les dimensions et modelant leur environnement pour se protéger des tirs ennemis. Autour d'eux, les légions de Guerriers Nécrons tiraient en avançant, les rayons à fission désintégrant leurs cibles. Les Spectres contournèrent leurs adversaire en longeant le mur gauche de la soute, alors que Dark Sarevok et les Parias se matérialisaient et couraient en direction des soldats contrebandiers retranchés, avides de corps à corps. Le Monolithe par lequel ils avaient été téléporté crépita, et son cristal libéra une puissante décharge énergétique, et une énorme explosion couvrit une des positions humaines, aveuglant ceux qui n'étaient pas projetés au sol. Quand la lumière faiblit et que la fumée se dissipa, les corps calcinés des contrebandiers malchanceux gisaient sur le sol grillagé.

En silence, les fauchards du Seigneur Nécron et de son escorte décrivaient de larges cercles à travers les corps de leurs ennemis, laissant dans leur sillage membres sectionnés, ventres ouverts et contrebandiers agonisants. Les Parias sans âme suivaient leur maître de cible en cible, accompagnés sur leur flanc par les Spectres dont les longs doigts terminés par de mutliples scalpels s'enfoncaient dans le corps de leurs victime, et dont la longue queue métallique hérissée de pointes s'enroulait autour des soldats terrorisés avant de se resserrer, broyant leur cage thoracique puis les projetant sur leurs coéquipiers. Au devant des nécrons, les nuées de Scarabées dévoraient ce qu'elles trouvaient sur leur passage, grignotant les armures les plus lourdes et s'infiltrant à l'intérieur, achevant leur proie en la déchiquetant dans d'atroces cris de douleur.

En silence, répendant la mort sur leur passage, les Nécrons progressèrent implacablement jusqu'au pont de commandement, où les officiers s'étaient terrés, pensant éviter l'inévitable. Leur destin les rattrappa, et leurs têtes roulèrent bientôt sous les panneaux de commandes du navire, que les Parias prirent un plaisir malsain à saccager. Alors que les protections du vaisseau s'effondraient, et que les premiers tirs d'artillerie navale détruisaient déjà des compartiments de la corvette, Dark Sarevok s'empressa de rejoindre les Monolithes dans la soute, talonné par sa garde. Sitôt le Portail franchit, il retrouva le calme du 'Soul Collector'. La créature de métal secoua son fauchard, encore ruisselant du sang de ses victimes, alors que les survivants de la flotte ennemie étaient désintégrés ou encore hachés menu par l'infanterie nécron. Le massacre enfin terminé, le C'Tan sortit de sa tombe de stase, pour se repaître avec un appétit monstrueux des millions d'âmes errant à présent dans le néant, en silence...

Dark Sarevok le 2007-02-18 20:45:42



Tous au A3 !!

La libération des PDFs et l’échec du plan contrebandier les avaient poussés à se retrancher en A3, la seule zone ou le Puits de force était actif pour eux et donc un endroit stratégique !

Apres un bref passage dans le centre de commandement, pour se renseigner sur la nature et la composition des clones ‘fantômes‘ découverte par l’Amiral Dark-le-fou, Piboulo rassembla sa flotte et décolla sur le champ !

Aussitôt arriver aussitôt opérationnel.

Les troupes de l’Amiral Piboulo commencèrent donc à sonder doucement dans la nuit et puis à marteler toute les 5h la partie sud de cette masse verte impénétrable et imposante. Jamais on avait vu une telle puissance de feu réuni ! Ni de technologie assez élevée pour dissimuler à n’importe quel regard des flottes aussi grosses.

Heureusement les scopes et les scanners pouvaient les détecter, mais enfin, il n’était pas évident de se faire un chemin jusqu’au PDF dans ces conditions ! A chaque mouvement on risquait de tomber nez à nez avec un ennemi 3 à 5 fois plus puissant sachant que l’Enclume et sa suite comptait déjà parmi les plus puissantes armadas de la galaxie !

Au petit Matin, la perceverence paya, un clone céda aux assauts de l’Amiral.
Savourant cette première victoire solo, et voyant les flottes ennemies arrivées de partout, il se rendis bien vite compte que seul il n’y arriverai pas.

Ainsi donc il lança un appel sur toutes les ondes Blacksuns pour rameuter les pirates qui comme lui avait une soif de capturer ce PDF et de détruire les contrebandiers.
Répondirent à l’appel les Amiraux Vieux Cons parmi les plus célèbres : Jarbinks, Maggotbob, et Slainfr

Là, la formidable machine de guerre BS se mis en marche. Dans le centre de commandement de l’Enclume, Piboulo pris le devant de la scène et coordonna plusieurs frappes en faisant tourner les effectifs disponibles.

De défaites en victoires, une deuxième flotte céda se qui galvanisa les troupes et fini rager les adversaires impuissant qui n’avait plus qu’a observer le déroulement des opérations parfaitement coordonnes des Pirates de la galaxie.

Quand le soleil fut à son zénith sur la zone A3, Jacky-rider, Dark saverok et Grinwhir vinrent grossir les rangs, et la cadence de frappe alla en accélérant ! Les flottes Roses dansèrent alors une danse infernal encore longtemps dans l’après midi toujours sondant et frappant aux endroits les moins protégés.

A la fin de la soirée, avant le repos des guerriers, on avait atteint la 3ieme ceinture.

Un manque de ressource nous a empêché d'allez plus loin et surtout l’ennemi avait fini par s’intercaler dans la boucle. L’amiral Piboulo était maintenant bloqué de sa retraite, mais il pouvait toujours avancé ! Et soyez en sur, des l’aube il le fera !


piboulo le 2007-02-18 01:48:33



Changement de lieu

L'action avait changé d'endroit, les Contrebandiers s'étaient retranchés dans le secteur A3. Aussitôt la flotte de l'amiral avait fait route en direction du bastion renégat. Le trajet avait été long, la situation était délicate. Les planètes sous les ordres de ouarzazate étant très loin du Puit de Force. Situation inexplicable les senseurs étaient submergés par les vaisseaux Contrebandier, un rideau infranchissable pour l'instant, il devait sûrement y avoir une autre solution que la force à ce problème.
A peine arriver l'amiral décida d'attaquer la flotte d'Ocelot. Coup de chance les Supers Destroyers Stellaires de l'Imperial étaient connus pour leur fragilité face aux Croiseurs de frets. Plusieurs de ces immenses vaisseaux de destructions furent détruits laissant ainsi flotter leur épave dans le vide spatial ajoutant encore de nombreux vaisseaux à cette bataille colossale.
Depuis l'arrivée de ouarzazate de nombreuses flottes de chaque clans avaient pointé leurs canons et s'étaient collées aux Contrebandiers sans pour autant engager le combat.
La journée avait été mouvementée pour l'amiral, la flotte subie quatre batailles, dont trois des assauts furent repoussé.

L'agitation régnait sur la passerelle du kaka !, une nouvelle attaque était prévue contre Ocelot.

- Soyez prudents, il a sûrement du recevoir des renforts depuis ce matin, nous enverrons tout d'abord une escadrille d'ailes X de Reconnaissances, après le gros de la force de frappe choisiras un des côtés et rentreras dans le tas, simple mais efficace.

Aussitôt dit aussi tout fait. Malheuresement, seul deux pilotes de X-Rco survécurent mais cela permit aux croiseurs de frets de rentrer dans le côté le plus faible, effectuant un micro-saut en HE les vaisseaux Rebelles arrivèrent tout de suite à portés des Destroyer Stellaire Impériaux, le combat fut inégal, aucun Impérial ne survécut. Malheureusement pour l'amiral les Super Destroyer et les Victoires II bénéficièrent d'une bonne coordination. Ouarzazate se replia infligeant des dégâts considérable à Ocelot sans pour autant remporter la victoire.


ouarzazate le 2007-02-17 18:48:52



Une nouvelle donne.

L’amiral vit de ses yeux la disparition des OGM que ses bons amis CB avaient mit, alors que ses scientifiques étaient en train de lui présenter le travail magnifique qui avait été fait pour leur création, la défaillance se produisit…

-Vous voyez ces bestioles sont des hybrides entre des espèces humanoïdes et des ysalamiris, les CB ont vraiment fait un très bon travail ! Rapprochez-vous amiral, on va vous montrer l’intérieur de la bête, le scientifique prit un scalpel et commença à inciser et alors que TCAO penchait sa tête pour voir, le corps de l’OGM se liquéfia comme ceux d’une dizaine de ces compères qui avaient été récupéré, toutes les personnes en furent éclabousser, l’amiral rouge de colère se releva doucement en s’essuyant le visage et cracha le liquide qui lui été rentré dans la bouche alors qu’il parlait, sur le chercheur qui le regardé fixement, paralysé à l’idée de se faire engueuler.

-Comment avez-vous pas prévue sa ! Je vous paye pour quoi bordel ! J’espère que vous avez de bonne explication a me donné !

-Euh désolé, il devait juste avoir un problème de séquençage de leur ADN, un mouchoir ? Demanda t-il la voix tremblante.

L’amiral le prit d’un coup sec et reprit :
-Bon pensez vous que cette anomalie c’est passé pour chacun de ces clones ?

-Ben si c’est dans leur ADN, cela est plus que plausible, je l’espère pour vous, si je vois encore un clone de vivant a l’avenir je vous jette par-dessus bord, vous êtes d’accord avec moi ?

-Oui amiral.

-Avec le sourire sa serait mieux, dit-il en quittant le labo, il prit son com-link et joignit la passerelle, y-a t’il du nouveau sur les clones ?
-Ben on a repéré plusieurs accident de repérée, on dirait que les pilotes sont tous tombé dans les pommes, leurs vaisseaux dérivent, bien donc c’est bon, allons rendre visite à nos très chers amis contrebandier !


tcao le 2007-02-17 18:17:11



Bombardiers contre Vaisseaux de combats droïdes

Les recherches s'étaient poursuivis avec le spécimen vivant jusqu'à ce que sans raison valable il se liquéfia. Un peu couroucé par ce nouvelle échec, Aegus alla dormir quelques heures. Son sommeil fut un peu troublé par des cauchemards à répétition. Il révait de gélatine verte émeraude et de sang humain entremélé... Il se réveilla en sursaut et tatonna jusqu'à atteindre la porte de son bureau. Une lumière d'aube baignait la pièce et il s'assit dans son fauteuil. L'écran de son terminal de communication était toujours allumé et il affichait de nombreux messages urgents donc un de la part de l'amiral Ocelot. Sûrement des nouvelles du PDF de Koruscant.

Il se connecta au réseau et lut les dernières informations. Apparemment les vaisseaux contrebandiers qui faisaient le siège du PDF avaient tous fuit, enfin ce qu'il en restait. Mais diverses sources d'informations avaient signalé un grand nombre de signature énergétique aux environs du PDF A3. Ocelot s'y était rendu et avait pu constater la présence de nombreux appareils contrebandiers. Ne possédant pas assez de ressources pour pouvoir en venir à bout seul, il avait sollicité du renfort. Aegus One appela son second et lui demanda de préparer sa navette, il allait immédiatement rejoindre son navire amiral. Toujours à la tête de son armada de destroyers stellaire victoire II, il quitta la capitale pour la seconde fois en deux jours. Il s'installa sur la passerelle de commandement et attendit, dans un silence le plus complet, l'arrivé sur zone.

Enfin ils sortirent de l'Hyperespace et il contempla avec une certaine admiration le nombre de ses ennemis. Des dizaines de milliers d'appareils étaient rassemblés pour la protection d'un seul Puit de Force. Nulle doute que la menace contrebandière avait été très sous-estimée. Il n'eut pas le temps de poursuivre ses observations car l'hologramme de l'amiral Ocelot apparut devant lui.

'Vous avez bien fait de venir le plus vite possible, nous essayons de ménager une percée dans cet amas de flotte éteroclites. Nous avons repéré une concentration de Vaisseau de combat droïde plus faible que les autres, il nous faut insister sur ce point!
-Je vais envoyer toutes mes escadrilles de Bombardier, merci pour l'information Oce.'

La communication s'interrompit immédiatement laissant le champ libre au jeune homme pour ordonner à tous les pilotes qu'il avait sous ses ordres de prendre place dans des bombardiers Tie. Il laissa lui même le commandement à son second et décida d'embarquer dans un defenseur tie pour coordonner l'attaque depuis l'espace. Il n'avait plus piloté depuis assez longtemps mais ses sensations revînrent rapidement. Il mena l'attaque contre les immenses appareils droïdes et ordonna le repli après la deuxième vague d'assaut. En effet beaucoup de ses appareils avaient été endommagés et la flotte ennemi s'était bien regroupée de manière à produire une barrière de feu impressionnante. La bataille était pour le moment perdue. Il regagna le hangar principal de son destroyer et après s'être changé regagna la passerelle de commandement. Son second l'attendait pour lui présenter un rapport des pertes adverses et allié. Si la première vague avait pu par effet de surprise et par celui du nombre, sévèrement endommagé et détruire plusieurs navires, la seconde vague s'était révélé bien plus couteuse en perte et relativement moins efficace.

Se repliant un peu plus loin vers une planète dont il avait la charge, il supervisa la construction de plusieurs miliers de chasseur. Il retournerait sur le champ de bataille un peu plus tard.

Aegus One le 2007-02-17 15:34:12



Destuction du clone

« Jinter, préparer l’attaque sur le clone, attaquez au double avec nos Transports de Troupes CR-25 » ordonna Oxyd à son second
« A vos ordres Amiral » répondit Jinter

Les Transports de Troupes CR-25 décollèrent en direction de la flotte ennemie. Les unités Neo-Républicaines eurent un léger avantage sur les Vaisseaux de Combat Droïde ennemis mais très faiblement.

« Jinter lancer la production de chasseurs pour dans 5h s’il vous plait » dit Oxyd à son second

Oxyd voyait les autres clans taper la flotte contrebandière priant pour qu’ils ne l’explosent pas.
***Début de session Holocom ***
« Oxyd laisse moi le taper s’il te plait » fit la voix familière de huwhuww
« Euh si tu veux, mais t’as pas intérêt a le louper » répondit Oxyd
« Beuh avec ma moule traditionnelle hein, je vais encore le rater » répondit huwhuww

Oxyd assista à l’échec de huwhuww depuis sa passerelle.

5 heures après, Oxyd prépara ses chasseurs a l’attaque et réussit à détruire le clone. Il s’engouffra dans le trou sans attendre…


Oxyd le 2007-02-17 15:11:29



L'assaut en A3

L’Amiral Oxyd attendait patiemment de pouvoir taper un des clones CB, encore 3h d’attente, quand son second fit irruption sur la passerelle en hurlant :
« Amiral, Amiral, les clones CB’s ont disparu, et nous avons capté un autre message sur l’holonet républicain parlent de la dernière base contrebandière en A3 »
« Mmmmh, ok. Mettez-moi en contact avec l’Amiral Luxorion_35 de l’Alliance Galactique et commencez le passage hyper-espace vers A3, ça prendra du temps vu notre position actuelle » répondit Oxyd, pensif
« Mais Amiral, il ne fait pas partie de la Nouvelle République » répondit le préposé aux communications

Passage en hyper-espace dans, 3 2 1, passage réussi

« Et alors ? C’est avant tout un ami, et la Nouvelle République n’a aucun grief envers l’Alliance Galactique, alors exécution » répondit Oxyd
« A vos ordres Amiral, Session Holocom lancée »
« Luxo tu m’entends ? »
« Yop Oxyd, je t’entends parfaitement, alors t’arrive en A3 ? ici c’est le gros bordel, y a au moins 6 ceintures de clones invisibles, je t’attends pour sonder »
«Ok, je suis en hyper-espace là, encore 2h de voyage »
« Ok, je t’attends, de toute façon je peux encore rien faire la, rappelle-moi quand t’es arrivé »

Oxyd méditait pendant son voyage, c’était bizarre, surtout la dernière phrase du message CB.

L'oeil ne voit que la surface des choses, ne t'y fie pas...

Arrivée aux coordonnées x/y dans 5 minutes

« Veillez à ce que l’Amiral Luxorion_35 aie ces coordonnées et dîtes lui de me rejoindre la-bas » ordonna Oxyd.

La flotte sorti d’hyper-espace juste a coté de la flotte « Le Luxor »

« Relancer la communication Holocom avec Le Luxor immédiatement » ordonna Oxyd

Luxo sonda la première flotte CB mais tomba sur du Vaisseau de Combat Droïde a haute puissance. Les deux amiraux décidèrent de faire le tour chacun de leur coté. Luxo découvrit une flotte avec une puissance dissimulée et Oxyd en découvrit une autre. Les deux amiraux s’acharnèrent chacun de leur coté…



Oxyd le 2007-02-17 13:32:27



Anvancée

Le lendemain, la flotte de l’amiral Luxorion fit sa première brèche dans le blocus, en en détruisant une infime partie.

Grâce à ses explorateurs il trouva une planète rebelle toute proche qu’il n’eu pas de mal à réquisitionner pour ses opérations.
Les commandants et amiraux de toutes classes, de tout clans affluaient maintenant aux abords du blocus contrebandier, et il se trouvait enfermé par ceux-ci Dans la ceinture.

Cela s’annonçait risqué de s’enfoncer dans cet enfer vert de marchands fous et sadiques.
Mais ça restait la seule solution.

Il faudra continuer de percer et se protéger des petits malins des autres clans voulant la première place de la course au sauvetage de la planète.
Car malheureusement, mais c’était prévisible, la soi-disant alliance établie pour libérée la galaxie n’a pas fait long feu.

Comment ça va se passer… on ne le saura qu’en tentant d’avancer !
Banzaï !!!


luxorion_35 le 2007-02-17 13:03:27



Un coup tordu?

-Capitaine, ordonnez à vos croiseurs d’ouvrir le feu sur les vaisseaux de combat droïde ennemis, hurla l’amiral par holocom.

-Monsieur si nous faisons cela nous risquons de perdre des hommes, rétorqua le capitaine.

-Frazol, vous êtes aux commandes de cette flotte et vous êtes sous mon commandement, donc exécution !
Nos frets feront du dégât.

Les croiseurs de fret se mirent à manœuvrer pour encercler l’ennemi.
Peu de vaisseaux du blocus contrebandier résistaient encore en orbite du ‘Puit De Force’.

-Ils sont en place, amiral.

-Faites feu bon sang, haut les cœurs !

Les tirent commencèrent donc, de par leur nombre et leur abondance ils noyaient l’espace entre les deux flottes de lumière mortelle.
Tout d’abord les boucliers contrebandiers résistèrent, mais sous un tel feu ils flanchèrent au bout de quelques secondes pour laisser les tirs atteindre le blindage des premières lignes.

-Faites reculer nos Vaisseaux et continuez de tirer.

-Bien monsieur.
A tout les frets, repli sous couverture, repli sous couverture !

La masse de vaisseaux se remit en mouvement, l’espace ne désemplissait pas des tirs fournis par les croiseurs.
Quand soudain les tirent cessèrent pour laisser place à d’autres, ceux venant du blocus !
Heureusement la plus grande partie de la flotte s’était suffisamment éloignée pour éviter d’être touché, mais les vaisseaux encore trop près se firent pulvériser comme de vulgaires chips.

-Monsieur nous avons perdu 5% de notre flotte, soit 2'000 hommes !

-regardez donc les chiffres, 5% ce n’est rien.
Certes ces hommes ne méritaient pas cela mais ils voulaient tous nous servir et combattre. Ils sont morts comme ils le souhaitaient, en combattant !

-Cette fois –ci ils ne nous ont pas suivi nous avons eu de la chance.

-La chance fait partie intégrante d’une guerre capitaine.

-Je le s… monsieur ! C’est… incroyable !

-Que se passe-t-il ? Des problèmes ?

-Non, loin de là, enfin je crois.

-Eh bien parlez non d’un shtroumpf !

-Un shtroumpf amiral ?

-N’y prêtez pas attention c’est un pari stupide avec un collègue.

-Heu… c’est d’accord.
Pour en revenir à cet événement surprenant, le blocus contrebandier à disparu en une fraction de seconde, sous nos yeux, tous les vaisseaux ont disparus !

-Mais, ils apparaissent encore sur nos écrans.

-Pourtant je peux vous dire que l’on n’en voit pas l’ombre.

-Etrange… peut-être préparent-ils quelque chose.
En tout les cas merci pour votre aide précieuse. Vous pouvez disposer.

-Mes salutations à votre équipage amiral.

-Je n’y manquerais pas.

**Session holocom expirée**
Fermeture en cours…


Luxorion fit les cents pas dans cette sale de réunion aménagée sommairement sur son vaisseau de commandement pendant plusieurs minutes.
Soudain il pris la direction de la passerelle en courrant presque.
Arrivé aux côtés de ses officiers :

-Faraleth où êtes-vous !

-Par ici monsieur.

Il vit alors son second sortir de sous une console apparemment défectueuse, une clef à molette à la main il s’approche alors.

-C’est pour ?

-J’aimerais que tu demande aux officiers de le communication de surveiller toutes les fréquence usuelles des contrebandiers, ils ne sont pas censé savoir que nous les connaissons.
Du plus j’aimerais une mise à jour radar des secteurs environnants au A2.

-Ca marche !

-Merci, et surtout préviens moi dès qu’il y a du nouveau.

Sur ces mots le second s’en alla porter le message, manquant au passage dans l’agitation de ses gestes de lâcher son outil dans la figure d’un officier passant par là.

Luxorion pris la direction de son bureau.
D’un pas moins pressé mais toujours aussi hâtif.
Il semblait totalement perdu dans ses pensées.

Cela faisait plus d’une heure qu’il rêvait assis sur sa chaise à son bureau.
Il fut sorti de sa somnolence par le Bip de son réseau de communication.
Il jeta un œil à l’appareil pour voir d’où venait l’appel.
Il fut comme électrisé et se leva d’un bond pour y répondre.

La silhouette familière de l’amiral Oxyd apparu alors.

-Hey Luxo !

-Salut, content de te voir, c’en est où chez toi ?

-Justement c’est à ce sujet, notre blocus à disparu d’un coup.
Je soupçonne un mauvais coup de nos amis marchands.

-Même chose chez nous ! J’ai demandé un scanning des systèmes alentours, ça ne me dit rien qui vaille.

-Si tu as du nouveau appel moi.

-Pas de problème, j’ai un autre appel reste en ligne.

-Amiral ?

-Oui Fara, tu as quelque chose ?

-Un étrange signal provenant du secteur A3,, près de la planète ‘Puit De Force’

-Très bien mettez les machines en route on y va !

-Compris.

-Oxyd

L’amiral resté rêveur alors que son interlocuteur parlait à son second se redressa alors.

-Oui ? C’était ?

-On a quelque chose d’intéressant, je me rend sur place et te tient au courant, à toute !

-Ok

L’image disparu.
Une minute plus tard la flotte de Luxorion passe en hyper espace et sors aux abords de la planète.

Le spectacle alors offert n’est pas aussi inquiétant que surprenant.
Un blocus contrebandier apparaît sur les écrans, s’étendant sur la largeur d’au moins 8 flottes !
Composé de on ne sais pas quoi, avec une puissance de feu estimée impossible à battre !

Le plus surprenant fut qu’en levant les rideaux blindés de la frégate pour assister au spectacle réellement… rien.
Rien n’était là. L’espace était vide, sans doute une sorte de camouflage car les vaisseaux étaient bien là.
Pour preuve, un tir de la frégate s’écrasant contre un bouclier devenu quelques instants, visible.

-Luxo, Luxo !

Il n’avait pas remarqué que Oxyd était réapparu et tentait de lui parler.

-Hum ? Ah oui désolé.

-J’ai intercepté une communication, ‘L'oeil ne voit que la surface des choses, ne t'y fie pas...'

-Ca expliquerait tout.

-C'est-à-dire ?

-Nous sommes arrivés sur place, devant une armada invincible selon nos radars mais invisible à l’œil nu et même au thermique et autres scans.
Cette phrase pourrait expliquer le pourquoi du comment.

-J’arrive, on dois pouvoir faire une brèche !

-Je t’attends.

Quelques minutes plus tard, les deux amiraux tentèrent plusieurs attaques sur l’immense ceinture contrebandière.

Deux d’entre elles eurent pour effet de révéler une puissance bien plus basse que celle affichée. Le temps de recharger les vaisseaux de leure flotte respective les deux amis préparaient la prochaine attaque sur ceux-ci pour percer dans ce blocus et s’avancer dans cette masse de vaisseaux en direction du ‘Puit De Force’.

-Je te recontacte demain Luxo.

-Ca joue, à demain, moi je dois me trouver un centre terrestre plus proche pour produire mes vaisseaux, sans quoi je serais trop pénalisé.

-Moi je suis juste à côté hihi

-C’est ça rigole… à demain !

luxorion_35 le 2007-02-17 13:01:29



sauvé par le gong !

5
4
3
2
1
Ca y est !
Rien !

Le compte a rebours égrainait les secondes en négatif maintenant et tout le monde dans la salle des communications retenait son souffle, comme si le poids de l’air que chaque personne refluait suivant le lent rythme de sa respiration allé peser sur une quelconque balance cosmique et déclencher je ne sais quel événement redouter !

Toujours rien !
Utilisant le canal spécial VCs, l’Amiral Piboulo demanda conseil aux autres membres de sa guilde. Mais même les plus vieux ne savaient ni pourquoi ni comment !

L’attente pouvait donc commencer. Les troupes étaient exténuées des combats incessants de ces 4 derniers jours, et le Mental avait été sapé par les nombreuses défaites subies ainsi que les pertes de nombreux camarades. Soudain, le silence fut rompu quelque chose était en train de se produire, les flottes qui entourait maintenant les PDF depuis 96h s’agitèrent et puis disparurent ! Le pourquoi du comment resterait sans doute un mystère, avaient-ils fuis ? – probable – les aliens étaient-ils mort ? – possible -.

Partout dans la galaxie, les clones se désintégraient, libérant le joug qu’il faisait subir aux Puits de Force !
Partout … sauf en A3.
Une nouvelle menace venait d’être repérée sur les scopes et le scanners longue portée !
6 ceintures de flottes CB encerclaient totalement un des derniers PDF resté encore neutre.

Piboulo : ' Messieurs, il faut réagir vite et bien ! Cap sur le A3 '


Et l’aventure continue !


piboulo le 2007-02-17 05:32:05



De nouveaux ennemis!

Une longue bataille venait de se produire dans toute la galaxie,la Contrebande assiègeant tous les points clés détenus par les différents clans.

4 jours de rudes combats,d'immenses pertes,des Amiraux et des soldats épuisés.

*En orbite du puits de Force de la Capitale Impériale*
-Amiral,la Contrebande vient de lever son siège.
-Parfait,nous allons pouvoir dormir un peu et reconstituer notre flotte.Donnez quartier libre à tous les soldats,capitaine.
-A vos ordres.

Je pris la direction de ma cabine afin de prendre un repos bien mérité mais les couloirs étaient emplis de blessés de toutes sortes.Des pilotes de Chasseur-Tie,des cannoniers,des officiers jonchaient les passerelles sans distinction attendant les navettes médicales qui les conduiraient vers les vaisseaux-hopitaux.

*Quelques heures plus tard*
Hmm...Un bruit...Non,une sirène...Elle hurle?...Han!
D'un bond,je fus debout et pris l'interphone.

-Capitaine,que se passe-t-il?
-Amiral,les Contrebandiers viennent de se mettre en protection de leur puits de Force en A3.D'immenses flottes se tiennent là!
-Une idée de leur puissance?
-Environ deux fois plus puissantes que lors des sièges des puits de Force...
-Hmm...Rappelez tout le monde,nous faisons route vers ces flottes.Nous allons essayer de briser leur blocus.
-Reçu,je transmets à la Flotte.

Une fois sur la passerelle de commandement,l'ordre fut donné afin d'effectuer un saut Hyperspatial.

Arrivé sur place,la vision dont nous bénéficions nous glacait le sang.
Des milliers de vaisseaux à perte de vue.Mais suite aux nombreuses campagnes sanglantes,aucune panique ne se fit sentir dans les rangs.

-Communication avec la Flotte
[Communication établie]
Soldats,nous n'aurons pas bénéficiés de beaucoup de repos.Mais je vous demande encore un sacrifice.De longs combats sont encore à venir.
Nous devrons taper fort et sans répit.
J'espère que nous parviendrons à percer avec l'aide des tous les Impériaux disponibles.
[Fin de transmission]

Les capitaines des vaisseaux répondaient tous ensemble par des acclamations envers notre Empire.

Ocelot le 2007-02-17 02:18:46



Dernier Carré


« Home run ! »

Doktorboumboum leva bien haut sa batte dégoulinante sous les acclamations délirantes de ses rares collègues encore conscients. Il attrapa une serviette et entreprit d’enlever le mucus verdâtre et les éclats d’écailles qui maculaient sa batte, tandis qu’un droïde nettoyait les restes de l’Ysalaminumanoïde, dont la tête était allé s’éclater contre le mur d’en face. Il attrapa une bouteille sur la table voisine, y bu une longue rasade, puis se remit en position prêt à frapper, passablement éméché.

« Allez envoi moi le suivant ! J’suis chaud là. »

Une autre de ces bestioles fit son apparition, s’arrêta face au batteur, puis se mit à le contempler avec des yeux de Bantha frit. Le contrebandier prit de l’élan, puis frappa avec force. Mais contrairement aux précédents qui avaient eut la bonté de rester relativement solides lorsque la batte leur pulvérisait la tête, celui-ci semblait s’être liquéfié avant même que le coup ne l’atteigne, arrosant abondamment la foule.

« Ba m**de alors, j’crois que j’y suis allé trop fort. Suivant allez ! »

La porte s’ouvrit une nouvelle fois, mais ce furent des flots de mucus verdâtre qui firent cette fois ci leur entrée dans le petit réfectoire.

« Ow … Neo’ j’crois qu’il y a un soucis avec tes bestioles là … »


A l’autre bout de la pièce, l’intéressé leva péniblement la tête des débris des différentes bouteilles qui l’avaient tenu occupé les heures précédentes. Il s’étira, puis se dirigea vers la console de communication la plus proche d’un pas traînant, se grattant négligemment les flancs. Il pianota quelques commandes sur l’engin, puis revint au pas de course vers les tribunes improvisées où comattaient ses collègues en criant, jurant et pestant à voix haute.
Une fois sur place, il mit ses mains en porte-voix puis hurla aux loques contrebandières :

« ON SE REMUE ! On a comme un pépin les enfants, ces saloperies d’OGM viennent de tous nous lâcher d’un coup. J’sais pas ce que ce professeur à la mord moi l’nœud nous a trafiqué mais ses bestioles sont vraiment pas au point. Alors on se ramasse, on se repasse et on fonce à ses vaisseaux se préparer parce qu’ils vont pas tarder à tilter qu’on est forcément sur le dernier Puit de Force encore protégé, le A3 quoi. »



HRP : 'L'oeil ne voit que la surface des choses, ne t'y fie pas...'






Hermione le 2007-02-16 22:40:33



Démolition des Dragons Hapiens

Depuis plusieurs jours la bataille durait, comportant des hauts et des bas pour chaque camp. La flotte de Dragons Hapiens faiblissait un peu plus à chaque affrontement, alors que la coque en Nécroderme s'auto-réparait, lentement mais sûrement, sur les épaves des Croiseurs Nova, apportant des renforts supplémentaires à la formation du Black Sun.
Au QG de campagne, les chantiers navals tournaient à plein régime, et chaque jour de nouveaux vaisseaux venaient alimenter le feu de la guerre.

Le troisième jours, les Contrebandiers bénéficièrent d'un retournement de situation, alors que les renforts étaient proche de leur sortie de l'hyperespace. Des explosions secouèrent les croiseurs nécrons. Sur la passerelle, Dark Sarevok se réveilla en sursaut.

- Comment ? Qui ose s'opposer aux C'Tans ?
Un gardien Immortel répondit rapidement :
- Les systèmes d'armements sont défaillants, mais nos boucliers tiennent le choc, Maître.
- Commandant ! Dispersez les vaisseaux puis regroupez rapidement la flotte de l'autre côté du Puits de Force !
Le Paria à sa droite acquiesca, et un répit fut donc donné aux Dragons, intacts face aux faibles ripostes du Soleil Noir. Le seigneur Sarevok grommela :
- Vous avez gagné cette escarmouche... Mais sûrement pas la guerre ! Nous reviendrons...


La nuit passa, et en silence les scarabées bâtisseurs s'affairaient à l'assemblage de nouveaux croiseurs. Enfin au maximum de leur potentiel, les nécrons lancèrent deux assauts dévastateurs à l'aube du quatrième jour.
Cette fois aucune erreur n'était permise.
Les troupes d'assaut téléportées remplirent leur rôle à merveille, détruisant les bâtiments ennemis de l'intérieur, alors que les croiseurs Nova démolissaient systématiquement tout Dragon Hapien tentant de fuir le théâtre des opérations, et d'échapper au massacre.

Au crépuscule, un grand champ de ruines flottait sur l'une des orbites du Puits de Force, et les Mécarachnides activées reprirent leur interminable tâche, réparant et réassemblant les vérins brisés, les membres métalliques sectionnés et les câbles déchiquetés des Guerriers Nécrons, avant de les renvoyer au stockage dans les chambres de stase des croiseurs.

Dark Sarevok le 2007-02-16 21:01:57



Le début des hostilités

Dans un système stellaire inhabité, à quelques parsecs d’Alderaan, les propulseurs d’un vaisseau éclaireur n’arborant aucun signe distinctif projètent une pale lueur dans l’espace.
A bord l’atmosphère d’ordinaire calme est soudainement devenue tendue depuis que les détecteurs ont repérés une étrange anomalie…

Sur le pont le capitaine, un grand humain à la carrure impressionnante, se pencha par dessus l’épaule de l’officier responsable des détecteurs.

- Nom d’un rancor mais qu’est-ce c’est qu’ce foutu machin là ?!
- Ça ressemble à un gros planétoïde capitaine.
- J’vois bien ça abruti, mais qu’est-ce qu’il fait là ? il ne devrait pas être ici !
- Monsieur, il n’y a aucune trace de traînées ioniques par ici, ne vaudrait il pas mieux…
- Pilote, approchez nous de ce machin, je veux en avoir le cœur net !

Le vaisseau effectua un large virage puis fila droit sur l’énorme rocher de plus de huit kilomètres de long qui flottait parmis les planètes du système.
Le capitaine retourna s’asseoir dans son propre siège et regarda l’étrange corps céleste grossir par la verrière à mesure qu’ils s’en approchaient.
Et soudain le vaisseau accéléra, le capitaine se tourna vers son pilote, l’air franchement furieux.

- Bon sang qu’est-ce tu fout ?!
- Je… nous sommes attirés capitaine, je ne contrôle plus le vaisseau !
- Détecteurs, vous avez quelque chose ?
- Des traces d’énergie à la surface monsieur, je crois que…

L’officier n’eut pas le temps de terminer sa phrase, un torrent de plasma s’abattit sur le vaisseau, défonçant les boucliers déflecteurs, éventrant la coque et réduisant l’équipage de la passerelle à l’état de particules. Les moteurs explosèrent et le vaisseau se disloqua, précipitant les occupants qui n’avaient pas étés atomisés ou déchiquetés par l’explosion vers une mort par décompression, aussi rapide que douloureuse…



Pendant ce temps, à bord du Legacy Of Torment.
Le suprême commandeur Neeja Halcyon était assis en tailleur sur le sol de sa cabine, il réfléchissait…
La situation était plutôt bonne, ses frères qui attaquaient les hérétiques républicains s’en étaient bien sortis jusque là, mais il s’ennuyait un peu, il n’y avait pas grand-chose à faire dans ce coin de la galaxie.
Alors qu’il se perdait un peu plus dans ses pensées un subalterne pénétra respectueusement dans ses quartiers.

- Suprême commandeur, veuillez excuser mon intrusion, nous avons détecté un vaisseau éclaireur, il se dirige vers nous.

Le guerrier regarda son supérieur se lever et le suivi lorsqu’il quitta ses quartiers, sans dire un mot.
Le commandeur se rendit sur la passerelle et s’approcha de l’affichage tactique constitué d’insectes luminescents.
Puis il se tourna vers son tacticien.

- Ordonnez aux basal dovins de l’attirer vers nous, chargez les canons à plasma et détruisez le.
- Bien, suprême commandeur.

Le Yuuzhan Vong se frappa la poitrine de ses deux poings puis relaya les ordres.
Le gigantesque vaisseau trembla à peine lorsque les canons à plasma déversèrent une vague de matière surchauffé sur l’appareil en approche. Incapable de manœuvrer, il fut frappé de plein fouet, et le commandeur regarda d’un œil détaché les morceaux se disperser dans l’espace.
Alors qu’il se tournait pour partir, son maître des villips avança et le salua.

- Commandeur, l’un de nos vaisseaux espions au rapport, il semblerait que ce soit important.
- Continuez.
- Il semblerait qu’il y ait une activité inhabituelle au « puit de force » de ce secteur, une force d’origine inconnue l’aurait encerclé.
- Voila qui est bien étrange… nous ne nous trouvons pas très loin, informez le maître de guerre de ceci et ajouter que nous nous rendons sûr place pour évaluer la situation.

Puis se tournant vers son tacticien.

- Touts les pilotes à leur poste, faites immédiatement route vers ce « puit de force ».

Regardant alors l’espace à travers la grande baie d’observation de la passerelle, le suprême commandeur esquissa un sourire…



Il ne fallut pas très longtemps aux puissants basal dovins du croiseur pour l’amener à destination, il sortit de ce que les hérétiques appelaient « l’hyperespace » à quelques encablures du blocus.
Sur la passerelle, les insectes constituants l’affichage tactique s’envolèrent, chacun représentant un vaisseau non identifié, ils s’envolèrent par milliers…
Le suprême commandeur examina les différentes flottes ennemies représentées et fut assez impressionné par ce qu’il vit, le blocus était gigantesque.
Il avait déjà commencé à évaluer les possibilités qui s’offraient à lui lorsque son maître des villips vint le rejoindre.

- Nous recevons des rapports sur des situations similaires à celle-ci sur tout les « puits de force » de la galaxie, suprême commandeur, et le maître de guerre attend votre rapport au plus vite.
- Apportez moi son villip immédiatement.

Le Yuuzhan Vong s’empressa d’aller chercher une sorte de sphère en cuir d’environ vingt centimètres de diamètres. Le commandeur l’effleura et la peau du villip s’ouvrit alors, ondula puis forma le visage du maître de guerre.
Neeja salua alors son supérieur et entama son rapport.

neejahalcyon le 2007-02-16 19:51:52



Sombre desseins

Les croiseurs étaient en place, la formation en U ne présentait aucun défaut. Mais c'est uniquement au dernier moment, celui de donner l'ordre de passer à l'assaut, que les bâtiments de guerre nécrons démontrèrent leur puissance. Les R-41 n'avaient pas tardé à armer leurs torpilles à protons et à lâcher un véritable barrage de projectiles autonomes sur leurs adversaires.

De leur côté, les vaisseaux en métal vivant avaient terminé de charger à fond leurs projecteurs de foudre solaire. Non seulement les rayons d'énergie verts issus des turbolasers lourds offraient une puissance de feu impressionnante aux croiseurs, mais c'est après avoir dévasté la première ligne de R-41 qu'ils cessèrent le feu. Les contrebandiers furent plus que surpris de ce bref instant de répit, et entamèrent le regroupement de leurs forces et direction des forces du Soleil Noir, améliorant ainsi la protection de leurs flancs.

Leur tactique n'était pas tout à fait inutile. Mais quand les propulseurs de non-inertie des nécrons furent poussés à fond, elle s'avéra plus qu'encombrante, alors que les croiseurs Nova les prenaient à revers en contournant leur formation serrée. C'est alors que de larges éclairs de foudre solaire furent lâchés par les attaquants, enserrant et broyant les coques des R-41 comme du vulgaire papier. La technologie avancées des C'Tans démontrait une fois de plus sa supériorité.

Admirant ce macabre spectacle depuis la passerelle du 'Soul Collector', Sarevok se réjouissait du tournant que prenait la bataille. Donnant les dernières instructions, ils rejoignit les troupes d'infanterie alignées dans le hangar principal. Les Mécarachnides terminaient d'équiper les squelettes métalliques et leurs octroyaient des armes dont l'usage satisferait la faim de leur dieu.
Une demi-douzaine de Monolithes endormis s'éveillèrent simultanément, éclairant le hangar à la lueur de leurs matrices énergétiques.

Pendant ce temps, le combat spatial s'achevait. Il ne restait que quelques centaines de R-41 encore intacts, et les projecteurs de foudre solaire étaient déchargés. Les rares croiseurs nécrons endommagés s'étaient repliés derrière les imposantes lignes alliés afin d'éviter leur destruction. L'énergie fut dérivée vers les boucliers, afin de prévenir toute tentative de passage en force des contrebandiers encerclés. Dans le hangar du 'Soul Collector', trois des six Monolithes comencèrent à se replier sur eux-même, le cristal à leur sommet crépitant de plus en plus. Enfin, une brume verte les enveloppa, et ils disparurent dans un halo de lumière.
Sur la face avant des trois autres structures, une grande trappe glissa vers le haut, révélant leur Portail qui s'activait, dont le brouillard vert tourbillonnant luisait avec force.

Dark Sarevok, en tête des phalanges de Guerriers Nécrons, divisa le contingent en trois groupes, et ordonna aux Mécarachnides de former les groupes de spécialistes et de les attribuer à un Portail, ce que les machines se hâtèrent de faire.
Avec pour seul bruit celui de leurs lourds pas martelant le sol du hangar, les Guerriers s'avancèrent en direction des Portails du Monolithe leur faisant face, menés par leur Seigneur.

Pendant ce temps, les Contrebandiers à bord de leurs appareils de combat s'agitaient en tous sens pour tenter de trouver une solution à la terrible issue que leur offrait d'ores et déjà leurs adversaires. Mais les survivants n'en étaient qu'au commencement de leurs souffrances...
Dans un éblouissant halo de lumière verte, des dizaines de structures pyramidales apparurent simultanément, se déployant lentement jusqu'à adopter leur profil de combat au potentiel maximum. Les Monolithes activèrent leurs Portails, reliant les troupes à l'intérieur des croiseurs de guerre à leur point de sortie.

Les colones de squelettes métalliques s'engouffrèrent à l'intérieur des brouillards tourbillonnants, et furent progressivement téléportées au coeur même des vaisseaux ennemis par le biais des réseaux de Monolithes. Les contrebandiers ne résistèrent même pas le temps que la moitié des troupes d'assaut aient débarqué.

Les canons à fission des Monolithes éveillés projetaient sur une courte distance un déluge de tirs tuant tout ennemi à portée. Les avatars de la mort étaient plus nombreux à chaque seconde qui passait, et les phalanges débordaient systématiquement les résistants. Les contrebandiers étaient horrifiés devant la puissance et l'efficacité de leurs armes, les rayons projetés par les Guerriers faisant tomber leur peau de sur leurs muscles, et leurs muscles de sur leurs os, avant de les vaporiser en un vulgaire amas d'atomes...

Une fois toute forme de vie purgée des vaisseaux de combats encore en état de fonctionner, les troupes nécrons furent rapatriées à bord des croiseurs, puis l'ensemble des Monolithes se téléportèrent également à bord. Le C'Tan se gorgea des milliers d'âmes des ennemis vaincus. Les croiseurs démolirent ensuite sans problèmes les dernières épaves, achevant leur sinistre tâche. Une fois ce macabre dessein accompli, la flotte retourna sur le monde-tombeau pour veiller sur le sommeil de leur Dieu jusqu'à son prochain éveil...

Dark Sarevok le 2007-02-16 19:22:30



L'Invasion des Coincoins

Le Saphir stagnait tranquillement en orbite autour du Puits de Force capturé par l'Amiral Arcanis... Tout était calme, un air de routine planait sur le vaisseau.... Un drôle de goût planait dans l'air saturé... Un de ces goûts qui donnait des pressentiment à l'Amiral... Bien qu'il n'y avait aucune raison de redouter une quelconque attaque, quelque chose n'allait pas... L'Amiral faisait des aller-retour devant la Grande Baie Vitrée du Saphir, il observait les étoiles et la merveilleuse nébuleuse bleue que dégageait le Puits... Rien ne semblait pouvoir troubler un pareil calme... Jusqu'à ce que l'Amiral aperçut de drôles de petits points jaunes se dirigeant vers lui. Dans un premier temps il n'y prêta pas forte attention, et continua de faire les cent pas, tout en pensant à ses camarades VC à l'assaut d'un Puits à quelques années lumières de là... Mais ces petits points jaunes commençaient à se faire menaçant, on pouvait désormais distinguer un genre de bec orangé... Mais ces formes n'était pas commune, aucun vaisseau de la Galaxie correspondait à cette étrange forme... L'Amiral se dirigea alors vers l'holocom du vaisseau, puis contacta la salle de commandement :

Un Hologramme de l'amiral apparut au milieu de la salle. Les hommes stoppèrent leurs tâches pour le saluer :

[Commandant] : Mes respects Amiral.

[Arcanis] : Passons ce genre de distinctions je vous prie, dit il avec une voie rauque, et emplit de doutes. J'ai aperçu au loin de drôles d'engins se dirigeant vers nous, qu'est ce donc ?

[Commandant] : Aucune idée mon Amiral, nous attendons qu'ils soient suffisamment proches pour les avoir sur le radar et pour les scanner. Encore quelques secondes...

[Arcanis] : Eh bien on dirait que j'arrive à temps !

Le décompte se mit en marche...

'Vaisseaux non identifiés, à portée dans 10 secondes....
9...8...7...6...5...4...3...2...1
Scanner en cours.....'

Les Résultats s'affichèrent, sur le tableau de bord :

Vaisseau : Contrebandier
Type : Assaut
Classe : Coincoin Verts
Appartenance : Lieutenant Ziliev
Comportement : Agressif
Composition : Nombreux vaisseaux de tous types, repérage brouillé par brouillage CB.
Nombre : 8
Danger d'assaut : Elevé !

[Arcanis] : Eh mais que me veut ce vieux bougre de Ziliev ! Il est plus amical d'habitude....

[Commandant] : Amiral, nous recevons des communications d'autres amiraux, et nous interceptons des alertes des amiraux adverses... Il semblerait que les contrebandiers aient lancé une attaque massive sur les puits de force de la Galaxie, plusieurs sont ceinturés, mais quelque chose d'étrange, aucun n' été attaqué...

[Arcanis] : Je le sens mal, ils vont bientôt arriver... Rien ne sert de rivaliser avec une telle multitude, replions nous, et tentons de les prendre par surprise.

La flotte de l'Amiral s'écarta donc du Puits et il put observé le ceinturage de son puits de force. Quelques heures plus tard, un message d'information été parvenu disant qu'un des contrebandiers, dénommé Neorom avait envoyé ces vaisseaux pas pour un assaut direct, mais les scanners des cargaisons des vaisseaux avaient révélé la présence d'une drôle de gelée verte dans les soutes...
Après la destruction de la première flotte, une importante déflagration avait détruit plusieurs vaisseaux alentours, et après analyse des débris de cette gelée, on en avait conclut qu'elle n'était qu'u, explosif surpuissant.... Et qu'il ne nous restait plus que 96 heures pour les détruire avant qu'elle ne détruise tous les Puits de Force...

C'est alors que l'Amiral avait décidé d'intervenir en force pour contrer la menace contrebandière. Il s'était tout d'abord attelé à la tâche à son propre puits de force avant d'aller attaquer les Clones du Doktorboumboum en D1... Il parvint à bien affaiblir quelques flottes à lui tout seul, mais n'étant que très peu soutenu dans sa partie de la galaxie, il n'était pas parvenu à détruire la moindre flotte, bien qu'il en ait presque détruit deux au Dok' et deux à Zili,, sans oublier au passage de poutrer les flottes ennemies inconscientes...
Bien qu'il ait réussi plusieurs attaques, sa flotte était très affaiblit et au bout des 96h, il rentra au bercail, pour un repos bien mérité, mais la bataille contre les CB ne s'arrêtait pas là, elle réservait encore ses surprises....



Arcanis le 2007-02-16 19:20:43



Un assaut feroce


La nouvelle s’était répandue dans toute la galaxie : les pdfs tombaient les uns après les autres, sans aucune résistance ; les Contrebandiers avaient préparé un assaut massif visant a contrôler l’ensemble des habitants.


Toutes les factions humaines et non humaines s’étaient accordées pour la plupart d’entre elles un répit. Aucun assaut autre que sur les contrebandiers n’était prévu.
Une sorte d’alliance tacite entre tous les clans se formait et des ennemis de longue date combattaient dorénavant contre l’envahisseur vert fluo.


Steph sur son vaisseau amiral avait invité le plus grand nombre de capitaines de vaisseaux de guerre pour déterminer une tactique à suivre en vue de libérer les pdf.

Tout les puits de force allaient être attaqué par le plus grand nombre de flottes disponibles et la plupart du temps, seul un clan ne s’occuperait d’un pdf attaqué. Certains capitaines renégat sans foi ni loi, profitait de ces assaut pour ternir le moral de défenseurs en s’attribuant les mérites du travail des autres, c’était même fréquent que des capitaines sans scrupules profitaient de détruire des flottes qui avaient été auparavant totalement annihilée par le travail d’équipe d’un clan, mais que ce capitaine grossier détruisait sous les yeux de défenseurs… La loi de la jungle se disait Steph en y pensant.


(Quelques jours plus tard)

En position sur son vaisseau de commandement, Steph et son groupe rebelle se dirigeait vers le pdf de Hoth qui était sous contrôle contrebandier.

Apres une journée de combats incessant et l’arrivée sans cesse de renforts, les troupes rebelles fières de leurs combats sortirent victorieuse : les contrebandiers n’étaient pas infaillible, loin de la.

Les équipes scientifiques rebelles capturèrent des chasseurs contrebandiers endommagés ; le résultats des analyses des entités aux commandes semblaient indiquer que ces êtres génétiquement modifiés ou crées étaient réceptifs a la force ; leur présence autour des pdfs donnaient un avantage tactique aux contrebandiers.

C’était la un avantage extrême, les contrebandiers possédaient des esclaves sensibles à la force !

La communauté galactique fut choquée par cette nouvelle et de suite un comité contre leur soumission fut crée et défendu notamment par Brigitte Bardot 7, mais ceci est une autre histoire.


Les rebelles au pdf de Hoth décidèrent de libérer au maximum les pdfs proches. Au bout d’une semaine intensive de combat, les forces rebelles libérèrent 3 pdfs, ce qui fut une très agréable nouvelle aux vues des effectifs de la rébellion, jadis plus importante.

Les pdfs furent libres les uns après les autres, et bientôt, la nouvelle d’une déroute possible des contrebandiers s’avançaient. Cependant, une autre concernant une contre-offensive Cb naissait du cœur de la galaxie…


Steph le 2007-02-16 19:06:47



Retour de guerre, bilan comptable

Retour de guerre, bilan comptable


'Bien, bien, bien... Alors qu'avons nous fait ces derniers jours?

L'amirale Frog était dans ses quartiers, un verre de liqueur de Cervelle de Hutt glacé en main. Avec ses seconds, et les amiraux Xelion et Néné13 en holoconférences, elle allait commencer le débriefing des derniers assauts.

'Au niveau du puit de force occupé par le vil Ziliev, nous avons réussi à pourchasser et occire une flotte déjà bien entammée de chasseurs Manta, ainsi qu'un pauvre regroupement de Dragon Hapien. Nous les avons tout bonnement pulvérisés! Héhéhé! Mes chers amiraux, j'espère que vous avez des coordonnées de nouveaux fugitifs à me donner, j'ai soif d'en découdre!!

-Eh bieng, ma très chère Frogeuh, il resteuh bieng quelqueuh IG-2000 chargés à blocs d'Ysalamaris de synthèse, dont nous serions heureux que vous vous occupiez', déclara calmement Néné avant d'engloutir d'un trait son Pastagor, qui ressemblait plus à un yaourt qu'au liquide anisé qu'il était censé être.


'Il faudrait tout de même s'inquiéter de la conquête de Yuzhan Tar', intervint l'amiral Xelion qui semblait moins enthousiaste. 'Shakka vient de revenir avec des renforts, et votre habileté nous serait d'un grand secours.

-Mouais...'répondit Frog, 'La dernière fois, je suis restée en orbite pendant 3 cycles planétaires avant de trouver une utilité là-bas, mais il est vrai que ces fourbes Vongs valent la peine d'être chassés. S'il s'agit encore de cette canaille de Ben, je pourrai faire un passage expresse pour vous en débarasser.' Un petit sourire éclaira le visage de Frog en songeant à la dernière course poursuite au cours de laquelle elle avait éliminé Ben.
'Enfin, appelez-moi en cas d'urgence, je saurai bien le faire fuire une nouvelle fois... à moins que je l'extermine purement et simplement. '

L'amiral Xelion se rendit compte en frissonant que le sourire de Frog était devenu plus sadique, comme un carnassier, avec une lueur mauvaise.
Craignant de la voir retomber dans le côté obscur, il abrégea la conversation rapidement.

'Bien finissez tout d'abord ces IG-2000, puis rejoignez nous sur le front Est de Yuzhan Tar, nous vous y attendrons.'

'Bonneuh mère!, ce Ziliev ne devrait pas vous créer de soucis. Cassez lui quelques vaisseaux à ma santé, je vais aller voir si je peux leur être utile en attendant.

Et Néné quitta la conversation.
Frog se tourna vers ses seconds: 'Armez les Chasseurs ARC 170, nous allons voir ce que les contrebandiers valent.'

Les escadrons de chasseurs décollèrent prestement. Ils se dirigèrent dans la zone indiquée par Néné. Sans préavis, deux troupeaux d'IG-2000 séparèrent les escadrons et dispèrsèrent efficacement les pilotes néorépublicains. La poursuite se faisait au corps à corps, et les néorépublicains furent surpris de voir qu'ils étaient surpassés en nombre. Chaque chasseurs devait se défaire de 2 ou 3 IG-2000. De son Croiseur de guerre Thranta, Frog assistait à la scène, heureuse de ne pas s'être lancée elle-même dans cette bataille.

Les troupes de Ziliev prenait lentement l'avantage sur les siennes. Les chasseurs ARC trop confiants de leurs précédentes victoires s'étaient laissés dépassés par les pilotes droïdes IG-88. Des tirs éclataient de toute part. Certains droïdes n'hésitèrent pas, vu leur nombre, à pulvériser des chasseurs néorépublicains ainsi que leurs appareils, en entrant en collision entre eux. Les tireurs droïdes ne rataient aucune cible, usaient les boucliers, puis visaient le système de propulsion pour faire exploser les moteurs. Seuls les plus réactifs des pilotes néorépublicains avaient le temps de s'éjecter dans leur capsule de sauvetage.

La bataille dura longtemps, mais son issue depuis le départ n'avait laissé aucun doute à l'amirale. Elle revint au centre de la salle des commandes, et d'un ton ferme et résigné, déclara: 'Mettez le cap sur Yuzhan Tar, nous n'avons plus rien à faire ici. Evitez d'ébruiter cette défaite, fruit de mon orgueil et de celui de mes pilotes. Je leur souhaite d'être récupérés par les navettes de sauvetage qui passeront après la bataille, mais nous avons assez perdu de temps ici. Appelez des renforts, qu'ils nous rejoignent là où nous attend l'amiral Néné. Nous partons sur le champ!'

La flotte se mit en mouvement vers une autre bataille, en espérant que l'avenir lui réservait un meilleur destin.

Casper le 2007-02-16 18:51:30



Capture...

Dans les profondeurs de la capitale Impériale, Aegus patientait devant une vitre donnant sur une sale de recherche. Allongé sur deux tables d'autopsie, les créatures avaient en partie été identifiées. Il s'agissait de deux mâles Ysalamiris mais quelque chose dans leur métabolisme ne collait pas. Peut être les contrebandiers les avaient ils fait modifié pour mieux servir leurs plans machiavéliques...

Quoiqu'il en soit, les deux seuls spécimens étaient mort et il n'y avait plus rien à en tirer. Contenant un accès de rage envers ses scientifiques, le jeune amiral décida de remonter dans son bureau. De la haut, il pourrait superviser un plan de capture plus facilement. Il lui fallait un ou plusieurs spécimen vivant pour commencer des recherches plus approfondie.

Il commanda un rapide encas pour pouvoir tenir le coup et se connecta au réseau de communication impérial. La ceinture de contrebandier semblait avoir été beaucoup diminuée car les transmissions avaient été rétabli avec les troupes de l'amiral Patawan à la surface du Puit de force de Koruscant. Etrangement, ils n'avaient aucuns assauts à signaler, il semblait que les flottes contrebandières s'étaient contentées de rester en orbite basse. Tout ceci devenait de plus en plus bizarre...

Une fois qu'il eut collectés assez d'information sur l'état des flottes ennemis et leur composition, il activa un sous programme et rédigea un rapide ordre de réquisition pour une importante flotte de Destroyers Stellaire Victoire II. Il aurait préféré utilisé d'autres vaisseaux car pour réquisitionner ceux ci il fallait la co-signature de l'Empereur. Malgré sa fidélité à l'Empire, il avait toujours un peu peur de se montrer en présence du grand chef. Il circulait tout un tas d'histoire sur lui et sur les imprudents qui avaient osé le déranger. A choisir, il aurait préféré consulter Dark Vador!

Il prit son courage à deux mains et se dirigea vers le palais impérial. Il se fit introduire dans une antichambre tapissée d'un beau bleu nuit et attendit que l'officier protocolaire revienne pour se permettre de bouger. Prenant un air assuré quand il entra dans la salle du trône. Il entendit derrière lui les portes automatiques se refermer, il était seul... L'Empereur s'amusait peut être avec lui, resté à l'observer tapis dans l'obscurité. Puis soudain il y eut un flash et une silhouette holographique apparut. Aegus salua immédiatement, il avait été assez naïf pour croire qu'il allait être reçu en personne.

'Bien Amiral, je vois que vos réflexes sont affutés.
-Merci Majesté...
-Que voulez vous?! lâcha t'il d'une voix froide et impérieuse.
-J'ai avec moi un ordre de réquisition pour un certain nombre de destroyers victoire II.
-Pourquoi souhaitez vous priver Koruscant d'une partie de ses protections?
-J'aimerai qu'ils interviennent à notre Puit de force, afin de le désenclaver au plus vite...
-Peut être aimeriez vous aussi capturer d'autres spécimens de la race extra-terrestre sur laquelle vous faites des recherches depuis hier?
-Je...
-Permission accordée! Je n'accepterai que des pertes légères. Vous pouvez disposer.'

L'hologramme s'évanouit laissant la pièce vide et sombre. Satisfait mais relativement inquiet que l'Empereur fut au courant de ses projets, il quitta le palais. Les ordres furent donnés très rapidement et en fin d'après midi, l'imposante flotte se dirigea vers le puit de force. Aegus One avait pris place à bord du vaisseau amiral et après quelques heures d'hyperespace, ils apparurent en orbite haute de la planète assiégée. Plus il venait plus le nombre d'ennemi diminuait, ce qui était encourageant!

Les instruments de bord repérêrent la concentration d'appareil visé. Il s'agissait de T-Wing, de petits chasseurs monoplace et surtout très agile. Cependant face à la puissance de feu de nombreux DSVII, ils ne pouvaient pas gagner. Le plan était simple, une partie de la flotte s'enfonçerait le plus rapidement possible dans la masse des vaisseaux adverses. Une fois, un secteur coupé des autres. Un vaisseau de transport rapide saisirait plusieurs chasseurs grâce aux rayons tracteurs. Ils seraient ensuite neutralisés grâce à des tirs de canon à ions et leur équipage serait placé en stase afin d'en ramener le plus possible aux laboratoires de la capitale.

La bataille commença et la première ligne s'enfonça pronfondément à l'interieur de la mélée. Le vaisseau amiral se plaça en couverture du transport avec plusieurs autres destroyers et Aegus regarda plusieurs chasseurs être hapés et neutralisé. Tout ce passait idéalement lorsqu'une explosion secoua le petit navire, suivit d'une autre...

Très vite, il ne resta rien du transport, Aegus pesta et ordonna la capture d'un chasseur mais cette fois il faudrait neutraliser le pilote avant qu'il ne puisse faire exploser son appareil avec lui. Il se brancha sur une caméra de surveillance qui filmait un petit hangar annexe qui avait été rapidement choisi pour jouer le rôle de prison. La manoeuvre se déroula sans encombre, il avait réussi.

Ordonnant rapidement la retraite, il repassa en hyperespace direction Koruscant!


Aegus One le 2007-02-16 17:02:29



les T-Wings !!

« - Amiral, amiral, j'ai un message pour vous, » cria un changé de communication en direction des appartements de son supérieur.
Il poussa doucement la porte et distingua son maître bien à son aise entre deux Twi’leks et une bouteille de rhum.
« - Entrez ! » dit une voix indistincte
« - Nous avons reçu un message crypté de la part de l'amiral TCAO.
- Donnez ! » Rétorqua simplement GRINWHIR

Après quelques secondes de lecture il se retourna vers le commis :
« - Briefing dans 30 minutes, faites passer le mot à tous les commandants. »

Le subordonné reparti aussi vite qu'il était venu, fier et honoré de la tâche qui lui avait été confiée.

Dans la salle de réunion un brouhaha incessant régné. En effet, tous se demandaient pourquoi les avait-on faits venir ici ? Qu’elle allait être le nouvel objectif ? Et pourrait-il enfin sortir toute l'artillerie ?
Les soldats avaient hâte de pouvoir pousser leurs machines à pleine puissance car, depuis le début de l'assaut, ils n'avaient pu en faire usage en raison des flottes ennemies inadaptées.

La porte du salon s'ouvrit et GRINWHIR apparut le visage radieux :
« - Cher capitaine vous pourrait très bientôt faire usage de vos flottes. Je viens de recevoir un communiqué m'avertissant de la présence d'une flotte de T-Wings appartenant à la contrebandière Hermione.

- Une flotte de quelle importance ? demanda un officier anxieux.

- Environ 350 000 chasseurs, rétorqua GRINWHIR. Il va falloir nous rendre dans le secteur adjacent C4 au point de ralliement 125 / 175.

Une certaine euphorie semblait s'emparer de l'assistance car en plus d'être une flotte adaptée à leurs besoins celle-ci se trouvait à une proche distance.
Sitôt leur union terminée chacun rejoignit son compartiment pour annoncer la bonne nouvelle aux troupes.

L'heure du départ sonna, et grâce à l’hyper propulsion, la flotte contrebandière fut en vue en moins de trois heures.

À l'approche du PDF, le visage de l'amiral s'illumina : les informations qu'il avait reçues été exacte. Toutes les conditions semblaient être réunies pour faire une bataille rapide, franche et efficace.

Sans qu'il n'y ait eu besoin dénoncé la marche à suivre les frégates d'assaut se mirent en formation serrée et s'avança vers la masse de chasseurs.

Dés que l'assaut fut donné les frégates crachèrent une pluie de bombes sur les assaillants.
Cette première vague d'assaut fut dévastatrice pour les chasseurs : les ondes de choc décimèrent plus de la moitié de la flotte ennemie. La seconde salve fut portée avant même que les premiers chasseurs eus le temps de lancer leur premier tir. Elle ensevelit les quelques survivants … .
Cette victoire apporta gaîté et réconfort au sein de la flotte. Une victoire éclaire et sans perte ne s'était pas vue depuis l'assaut des contrebandiers.


GRINWHIR le 2007-02-16 16:28:23



premières escarmouches

Cela faisait maintenant deux heures que les armées GRINWHIR avaient effectuer leur formation. La tension était palpable sur les visages des soldats : les uns vérifiaient sans cesse les outils de bord alors que d'autres, effectuaient des aller-retour dans les couloirs.
Tout le monde avait la même question en tête : qu’attendez t-on ?

Dans la cabine de commandement, l'amiral avait un doute : les unités qu'il avait recrutées ne correspondait pas aux caractéristiques demandées pour battre son adversaire. Il lui fallait donc déterminer la cible la plus apte à être bombardé.
Son choix s'était porté sur un groupe important de Chasseur-droide mais, leur nombre laissé planait un doute sur l'issue du combat.

Puis, après mûre réflexion le gros des frégates d'assaut se détacha de la formation et entama une première approche. Les 8000 vaisseaux de combat de l'amiral GRINWHIR entamèrent une descente sur le contrebandier. Dans l'antre de commandement, sur le radar central, on pouvait observer la réaction des chasseurs droides. Dés l'approche de l'armada, les points jaunes désignant les flottes adverses s'étaient mis à fourmiller: ils s'étaient alors composé en deux groupes distincts formant un V visant à faire pénétrer l'ennemi dans un goulot d'étranglement.

L’holocom retentit et un chef de frégates parla :
« - amiral, il n'y a plus de doute possible : il s'agit bien du blason du contrebandier batllwack.
- merci commandant, poursuivait l'attaque et tenter de contourner leur formation. »

Lorsqu'ils furent a porté tire les frégates formèrent de petites escouades et fondirent indépendamment sur leurs ennemis les plus proches. Malgré leur avantage du nombre des petits chasseurs n'arrivait pas à absorber la puissance de frappe de leurs aînés. Rapidement la formation ennemie fut mise en déroute et se replia en un point central.
Face une formation serrée les frégates étaient sûres d'essuyer des pertes importantes. L'amiral décida donc de rapatrier ses troupes après ce court échange de tirs.

Les résultats n'étaient certes pas mirobolants mais les coups portés à l'ennemi étaient supérieurs aux pertes.

La bataille avait donc été remportée.


GRINWHIR le 2007-02-16 14:17:52



le marteau et l'Enclume (F5217)

Amiral jean pierre :
' Amiral Piboulo, nous avons repéré que l'Alien qui tiens la flotte dans le secteur 24/226 dispose d'une flotte de Faucon Millenium !
Cible faible, facile, parfaite pour notre flotte en vaisseau croiseur Nova.
A puissance égale les probabilités nous donne victorieux à 10 contre 1. '

Piboulo :
' Bien Nous voila revenu à pleine puissance, tenez vous prêt, une fenêtre de tir va bientôt être possible...
Feu a volonté !!!'


14/02/2007 à 23:34:45
Attaque Spatiale Cible: the_ricou sur la Flotte de (F12015) [X24/Y-226]
Unités détruites: 11,101 Unités Perdues: 813/2,501
L'attaque échoue.


Ce fut un sacré coup bas, le manque total de Mental sur la frappe
Les ressources et le niveau des boucliers au plus bas (pv=16576), l'armement non ravitailler fut aussi de très faible puissance (dégât=576) pour des croiseurs nova!
Un vrai carnage. L'ennemi lui s'en tira à merveille.

La bave aux lèvres, la rage dans les yeux, l'Amiral Piboulo qui venait de voir en direct cet échec cuisant, pivotât lentement sur ces talons vers l'Amiral jean pierre et tendit ces mains vers lui :

Amiral jean pierre : ' Pitié ! Arrgghhhl ...'

Piboulo lâcha son étreinte sur le corps inanimé qui s'écroula au sol:
' Non !
Et c’est mon dernier mot jean pierre ! '
...
Bon il va falloir arrêter les conneries maintenant, le seul choix qui nous reste c'est de faire de petits assauts guérilla toutes les 5 heures pendant les 2 derniers jours pour les user, les user jusqu'à ce qu'ils craquent ! (-tout bas : ou qu'on aille en enfer -)
En attentant fait tourner les ateliers de production bande de feignants, les bouchés doubles vous avez 5 heures pour reconstruire nos pertes ! Vous avez intérêt à me repérer toutes ces boites de conserves volantes ou vous passerez à la marmite. Hop et que ca saute !'

Arrive plusieurs personnes en tablier blanc avec la toque et un gros couteau de cuisine dans l'entrée de la salle de commandement...

Piboulo:
' Heu ... non, vous retournez à vos casseroles'

... 5 h plus tard ...
Piboulo : ' Prêt ? Feu ! '


15/02/2007 à 08:24:52
Attaque Spatiale Cible: the_ricou sur la Flotte de (F12015) [X24/Y-226]
Unités détruites: 14,207 Unités Perdues: 235/2,508


Piboulo : ' Attaquez !! '


15/02/2007 à 13:42:40
Attaque Spatiale Cible: the_ricou sur la Flotte de (F12015) [X24/Y-226]
Unités détruites: 14,074 Unités Perdues: 138/2,373


Piboulo : ' ATTAQUEZ !! '


15/02/2007 à 18:43:00
Attaque Spatiale Cible: the_ricou sur la Flotte de (F12015) [X24/Y-226]
Unités détruites: 41,095 Unités Perdues: 81/2,423


Piboulo : ' Attaquez ENCORE !! '


15/02/2007 à 23:43:15
Attaque Spatiale Cible: the_ricou sur la Flotte de (F12015) [X24/Y-226]
Unités détruites: 10,948 Unités Perdues: 62/1,638


Les rapports de combats tombaient périodiquement comme un coup de marteau sur L'Enclume!
Piboulo : ' Ecrasez les !! '


16/02/2007 à 04:44:55
Attaque Spatiale Cible: the_ricou sur la Flotte de (F12015) [X24/Y-226]
Unités détruites: 23,575 Unités Perdues: 0/1,149


Voix off : 'Même joueur joue encore !
Piboulo : ' Mais TUEZ LES bon-sang !! '


16/02/2007 à 09:45:17
Attaque Spatiale Cible: the_ricou sur la Flotte Les (F12020) [X24/Y-224]
Unités détruites: 797 Unités Perdues: 418/2,521
L'attaque échoue.


Voix off : 'Tilt! Game over, Please insert new coins!!!

Lieutenant Mes2Seins : ' Amiral, ca ne peu plus durer, il faut laisser les hommes et les machines se reposer ! '

Piboulo : ' Pourquoi ? Vous êtes Médecin ?'

' Oui c'est moi ! '

Pib : ' Bon d'accord, j'accorde à tout le monde une pause de 5h ! Mouahahaha.
Que tout le monde soit dispo pour l'assaut final !'

.... à suivre ...


piboulo le 2007-02-16 13:52:20



L'aide à un frère

Le combat faisait rage autour du PDF D3.
Les Forces Mandaloriennes en sur-nombre faisaient face aux quelques flottes Black Sun et aux forces contrebandieres présentes.

La situation etait presque sous controle et deja les 5/8 du secteur avaient été pacifiés de tout contrebandier.

Se n'est plus qu'une question d'heures avant que la situation ne soit totalement redevenue stable.

Et pourtant Makiavel Dark ressentait toujours ce malhaise due au blocage de la Force.
Probablement par ce que bon nombre de PDF dans la galaxie etaient encore sous contrôle contrebandier et que la Force etait ainsi bloquée par ces étranges créatures créées par les contrebandiers.

'-Nous avons reçut un message crypté de la part de l'Amiral Nicocktail, Amiral.
-Bien, et que dit-il?
-Il nous envoit les rapports sur les combats qui ont lieu au PDF D2. La seule Force mandalorienne présente se trouve être sa flotte et il vous demande de venir le soutenir dès que vous pourrez.
-Très bien. Dites à mon frère que nous en avons bientot terminé. Nous partons sur le champ pour l'aider.
-Bien Amiral.
-Une fois le message envoyé, prévenez les autres amiraux mandaloriens sur place que nous les laissons terminer le travail et que nous quittons la zone. Puis faites les préparatif pour nous emmener au PDF D2.
-Il sera fait selon vos ordres Amiral.
-Gloire à Mandalore !
-Gloire à Mandalore !'

...quelques heures plus tard par comlink.

'-Salut Nico.
-Salut Makia.
-Tout se passe bien ici?
-Oui, la résistance est plutôt faible. Mais comme nous sommes peu nombreux, le travail avance lentement. De l'aide ne serait pas de refus.
-Nous sommes là pour ça. A tus des cibles en particuliers?
-Oui, je t'envois les informations immédiatement.
-Très bien. Nous faisons route vers la première flotte.
-Bonne chasse Amiral.
-Merci, et à vous aussi Amiral.'

Quelques minutes plus tard, les puissants canons des nombreux destroyers de classe Providence composant la flotte de Makiavel Dark firent feu et une immense lumière éclaira le néans...

Makiavel Dark le 2007-02-16 13:12:36



Une vengeance bien assouvie.

Les lumières d’une centaine de constellations éclaircissaient l’horizons, celle ci était bien différente de celle qu’il avait pu voir quand il était enfant quand il veillait à la belle étoile dans les plaines de sa planète natale, il n’en reconnaissait aucune, la galaxie était presque infinie, s’ils n’y avaient pas eu cette guerre, il aurait surement voyagé dans les bordures inexplorées comme il en rêvait dans son enfance mais la guerre avait détruit ses rêves, et maintenant la guerre et les boucheries avaient remplacé ses rêves, mais fuir aurait été lâche.

Son second vint le tirer de ses pensées, il l’avait secoué pour cela comme il ne l’écouté pas plongé dans ses pensés :

-Amiral nous sommes sortis de l’hyper-espace la flotte est toujours là, vous allez bien ?

-Oui, cela va très bien, enfin cette guerre devient des plus lassante, la disparition de la CSI et de tous nos espoirs d’un monde meilleur mais bon cela appartient au passé, remplissons notre devoir pour ces ‘Vong ‘ dit il d’une voie remplie de dégout, il regrettait d’avoir suivit son supérieur l’amiral Barnabe dans ce clan.

-Oui amiral, nous aussi nous sommes déçus par ces faits.

-Bon remettons nous a la tache, la flotte ennemie a t’elle subit des dégâts ? Le second fit apparaître un holocron de la zone de combat et commença son exposé.

-Vous voyez amiral selon les derniers rapport des SR, les mandalos ont causé des dommages assez conséquents a cette flotte avec cela nous pensons pouvoir réussir une attaque magistrale, enfin les tacticiens sont très bons. TCAO fit un signe de la main pour faire taire son vice amiral.
-Oui, je sais mais je compte bien les surpassé, nous allons les amener dans notre jeux a-nous, j’ai étudier comment il a réussit à nous mettre dans l’impasse, très fin ce qu’il a fait, nous allons rejouer la même scène a ceci prêt que sa stratégie crée une faille béante dans son organisation, TCAO montra une zone sur l’holocrons qu’il avait de la dernière, si nous arrivons à saisir cette occasion, nous les balayeront !
-Bien amiral, mais ceci nous expose à de multiple possibilité, s’il ne refait pas cela que faisons-nous ?
-Faites-moi confiance, il voudra retenter cela, dit-il l’air sur de lui.
-Bien mon Amiral.
TCAO continua de réfléchir sur le combat, ses ordres étaient passer maintenant les dés étaient jetés….

Une demi-heure plus tard, les deux flottes étaient face à face, l’espace entre les deux flottes commença à se remplir de tire aucun n’était vraiment dangereux encore, une salve frappe la coque de son vaisseau, qui trembla de par en par, les boucliers résistant facilement, la flotte vong fonçait en pointe sur le dispositif de l’ennemie, TCAO attendait le moment opportun pour lancer ses escadrons de chasseurs, la flotte ennemie refit comme au dernier combat, elle fit son reculer son centre plus vite que ses flancs attendant que la flotte vong en pointes soit assez rentrer dans son dispositif pour être entouré, mais elle refit aussi la même erreur en laissant un écart entre ses flancs et son centre.

-Il est temps, envoyé l’ordre ! Que dieu nous bénisse et ait pitié de leurs âmes ! Lança t-il le sourire au lèvre.
-Espérons-le, répondit son second.

Les pointes se divisa en deux, chaque partie fonçant sur l’un des flancs, les escadrons de chasseurs furent larguer fonçant dans les brèches entre le centre et les flancs coupant la retraite qui allait surement se passer, ce qui se confirma après un moment de flottement.

-Il file leurs flancs battent en retraite lamentablement !

-Nous allons les anéantir ! Ordonnez aux chasseurs de leur rentré dedans !

La bataille fut une victoire, les flancs de l’ennemie furent écraser, mais avec le retour du centre, TCAO fut obliger de faire retraite, le combat n’était pas encore terminé, mais il avait porté un coup fatal a cette flotte…


tcao le 2007-02-16 08:55:46



C'est l'heure...

Il était temps. Temps de passer à l’attaque. Les recherches lancées par les scientifiques sur la nouvelle planète Droeguina faisaient état de 92 heures pour libérer les PDF, malgré de nombreuses incertitudes du au manque de données. La galaxie courait à sa perte. La flotte Kisbhoit II était prête à lâcher son dévolu sur le premier groupe de vaisseaux Contrebandier. La dernière sonde annonçait environs 55 000 Dragons Hapien dans les lignes ennemies. L’Amiral Deathtroy n’en avait jamais affronté ni même vu autant durant toutes ses guerres. Celui-ci avait confiance, s’il n’avait jamais observé telle quantité de Dragon Hapien il n’avait lui-même jamais eu autant de Bulwarck dans ses rangs. On venait justement de lui annoncer que tous les vaisseaux étaient prêts pour l’assaut.
Il ne suffisait plus que l’Amiral donne le signal et un combat titanesque aller se dérouler sous ses yeux à travers la vaste salle des contrôles.
Deathtroy fit signe au Capitaine Ghain Ghamp par un simple hochement de la tête, sans prononcer le moindre mot. Le capitaine savait ce qu’il lui rester à faire. A bord de son Bulwarck il s’engagea le premier, suivit de milliers d’autres, le seul vacarme que provoquait cet amas de flottes suffit à faire réagir le Contrebandier, les 50 000 Dragons firent face au bloc rebelle dans la minute. L’image laissée par les deux « super armées » était saisissante.
Les forces rebelles s’engagèrent les premières, les tirs frappèrent de plein fouet les Dragons alors que ceux-ci contre attaquèrent aussitôt. Les pilotes bardés de rouge prenaient amplement l’avantage sur les forces vertes. Une deuxième vague de Bulwarck prirent le relais et enfoncèrent un peu plus les défenses ennemies. Les hommes de l’Amiral sortaient grands vainqueurs de cette bataille, mais le chemin à parcourir était encore long et semé d’embûches avant d’en avoir terminé avec cette menace.
Plus tard, un deuxième assaut fut lancé, Deathtroy en sortait une nouvelle fois victorieux mais non sans pertes… celles ci était conséquentes, cette pseudo victoire avait un mauvais goût de défaite aux yeux de l’Amiral.
D’autres puissances rebelles purent continuer afin d’achever les Dragons Hapien encore nombreux, ainsi les Amiraux Jan Dodonna et Dariusphildar prirent le relais pour pilonner le Contrebandier.
L’Amiral MarXiste ouarzazate finit par achever les derniers vaisseaux de la flotte contrebandière.
Pendant ce temps les forces de Deathtroy et son capitaine Ghain Ghamp engagèrent leurs forces sur un nouveau clone proche du dernier. Celui-ci composé de Faucon Millenium ne résisterait pas longtemps. En effet après une attaque en demi teinte des hommes de Deathtroy, l’Amiral Jan Dodonna vint à bout des 80 000 Faucons très rapidement en un coup d’éclat. La machine rebelle tournait à plein régime, ainsi les informations quant aux compositions des lignes ennemies tombaient au fur et a mesure à l’aide de certain précieux Amiraux comme seb, Steph ou Faust. Ce dernier, Père Fondateur de la MarX’Alliance, (les historiens se divisent sur ce dernier point, certains attribueraient la création de se groupe de résistants rebelles à Steph) permit la reconnaissance d’une nouvelle station contrebandière de R-41 Starchaser. Les troupes sous l’égide de la flotte Kisbhoit II allaient de nouveau passer à l’attaque très prochainement…


Deathtroy le 2007-02-15 20:04:09



Supplément d'information...


Aegus One venait de faire une rapide sieste dans la petite pièce atenante à son bureau de Koruscant. Se servant un peu d'alcool dans un verre fin, il regarda le paysage gris de sa planète mère, du haut de son griffe ciel il pouvait voir très loin mais après tout que regarder? Rien n'était particulièrement beau et interressant...
Dans le reflet de la baie vitrée, il constata qu'un sous programme venait de s'activer sur son terminal de communication.

'L'amiral Darklight enfin...'

Il s'approcha des capteurs holographique et accepta salua son homologue, celui ci parla directement et Aegus dut se concentrer pour ne pas être distrait par les interférences.

'Bonsoir amiral.Je vous informe que la situation est quasiment sous notre contrôle ici mais nous avons eu à faire à des opposants pour le moins étrange...
Les flottes encerclant notre PDF ont des équipages constituées de formes de vies inconnues et ayant des facultés jusque là ignorées mais je suis persuadé que vous saurez quoi en faire.Je vous en ai envoyé quelques un mais ils ne semblent pas survivre très longtemps en dehors de leur état naturel.

Mon dévouement envers l’Empire est complet. Je vous salut.'

L'image s'évanouit sur cette dernière phrase et au même moment des informations complémentaires apparurent sur l'écran du terminal. La navette de transport devait arriver dans la soirée, il prit ses dispositions et fit préparer les laboratoires.

Quelques heures plus tard, un vent violent faisait flotter le bas de la cape noir dans laquelle Aegus était enveloppé. La navette lambda se posa doucement, les rafales ne semblaient pas lui faire grand effet. La porte de la soute s'ouvrit et plusieurs hommes descendirent portant deux contenaires sanitaires de couleur rouge. L'amiral laissa les hommes s'avancer et les salua raidement, il jetta un coup d'oeil sur l'une des créatures étendue inanimée et retînt un murmure de dégout... Elle était salement ammoché.

Son équipe de scientifique s'empara des contenaires et gagna au pas de charge les sous sols. Aegus regarda la navette repartir et resta seul quelque temps contemplant la ville parrée de ses centaines de milliers de veilleuse et alors que le vent soufflait de plus bel, il put sentir le Mental influer entre ses doigts. Cela faisait si longtemps...

Aegus One le 2007-02-15 19:16:17



la menace fantôme

... La virée près de Kessel n'a durée qu'un cours lapse de temps ...

Et pour cause. Il n'y avait plus personne ! Plus de vieux cons!
Tous était en train de 'sauvé la galaxie de la menace CB'.

La menace fantôme oui ! Cela qualifierait mieux ce qu'y était en train de se passer. En effet on voyait mal comment un si petit clan pourrait battre les forces réunies de tous les autres. Avec la force ou pas, ca n'empêcherai pas le monde de tourner en rond.

Enfin il fallait si résoudre, la beuverie tant espérer aurait lieu sans doute après. En l'absence de directives claires de la part du Diktator, l'Amiral Piboulo retourna donc libéré le PDF A5.

La première victoire sur le 8ieme clone, Le 8ieme passager…
Cet Alien
Cette chose...
Cette monstruosité,
Oui la victoire avait été nette et rapide.
Certes les pertes au début avait été très lourde de notre coté du as un manque flagrant de préparation. Mais qui avait la force et les ressources nécessaire pour chambouler toute les opérations d'envergure pour réorganiser une stratégie potable pour contrer cette menace.

Mais finalement la flotte ennemie n'avait pas tenu le coup et en deux frappes bien coordonnées, ** L'enclume ** avait encore fait place net.

Un commando de Marines commandé par le Lieutenant Gorman avait réussi à investir rapidement les restes du vaisseau adverse et acculé la chose dans un hangar du navire avant qu'il ou elle ne prenne la fuite.
Malheureusement, on n'a pas pu la faire parler, et pire encore il a fallu que le commandant Ripley la balance dans le vide interstellaire par un SAS de décompression pour la faire crever sinon elle nous aurait tous bouffé.

Je ne sais pas d’où viens cette merde mais c’est une belle saloperie.
Il ne faudrait pas que, maintenant qu'il y en a une en moins, les Contrebandiers nous pondent une nouvelle de ces choses...


piboulo le 2007-02-15 13:40:23



Une bataille perdue d'avance.

Ce fut un triste jour pour l’amiral TCAO et ces hommes, ils s’étaient lancer dans une bataille sans réelle connaissance de la flotte ennemie sauf le placement de Mackiavel Dark a ses abords, se qui lui indiqué le placement d’une flotte de type assaut, mais malgré son infériorité numérique patente, il décida d’y aller quand même, mais l’ennemie l’attendait de pied ferme, le combat fut terrible, l’ennemie brisa chacun de ses mouvements offensifs comme s’il voyait avant lui ce qu’il allait faire, Samwell était-il un échani ? Il devrait demander des informations pour y répondre, a la fin de la bataille sa flotte n’était plus qu’une ruine fumante, ses derniers vaisseaux a pouvoir manœuvrer avait subit tellement d’avarie qu’il faudrait un long travail dans les chantiers de la bases, plonger dans ses pensées il tentait de comprendre, comment cela c’était-il passé, comment avait il réussit ? Son matériel était pourtant meilleur, une fuite dans sa flotte non il ne pouvait y penser franchement, mais alors quoi ?

Il n’avait plus qu’a attendre et a préparé sa vengeance qui serait espérait-il sanglante !


tcao le 2007-02-15 13:12:57



on contrarie pas l'destin !

La situation avait mal évolué depuis hier, deux flottes affiliées au Soleil Noir avaient profités des dégâts infligés par les Rebelles pour détruire deux autres formations ennemies prenant ainsi place aux abords du Puit de Force. Les renforts de ouarzazate venaient d'arriver depuis le chantier spatial principal de l'amiral, la flotte avait doublé de volume, elle se préparait à l'assaut.

- Amiral, la flotte Contrebandière située en 224-74 est principalement composée de chasseurs T-wings, nos frets n'en feront qu'une bouchée !
- Mmm .. mouais, pourquoi pas ..

Prenant la réponse las de l'amiral pour positive l'officier de passerelle annonça à l'armada de ce préparée à l'attaque.

- Amiral, la flotte du renégat bouledepluche est aux abords du Puit de Force, faisont payer à ce pirate son imprudence !
- Mouais .. Bon, si c'est pile on attaque le Contrebandier, si c'est face on attaque l'aut' glandu.
- ….

Joignant le geste à la parole l'amiral prit une petite piècedans une de ses poches et la lança en l'air. L'équipage du pont, les yeux grand ouverts, toujours surpris par les manières de l'amiral fou regardèrent la pièce s'envoler. Pendant ces quelques secondes la passerelle s'arrêta de vivre, les lieutenants avaient lâchés leurs yeux des consoles concentrés uniquement sur le petit morceau de métal à l'effigie d'une des chanteuses les plus mièvres de la galaxie…

- Tranche ! Bon bah .. On attaque les deux .. Divisé la flotte et à l'assaut !
- Mais, amial, nous risquons de perdre les deux batailles !
- M'en fout, on contrarie pas l'destin !

Résignez l'officier Tarh ordonna à la flotte de se scinder et d'attaquer les deux ennemis. Les croiseurs de frets réussirent à arracher la victoire au forces de Samwell sans trop infliger de dégâts mais bouledepluche fût plus résistant, le manque de vaisseaux ne permirent pas à ouarzazate de forcer le blocus des vedettes Skypray.


ouarzazate le 2007-02-15 12:01:20



Nouvelle bataille en E2

La bataille du Puit de force E3 avait été importante, les combats avaient redoublés d'acharnements. Après que quatre flottes Contrebandières furent détruites les créatures qui repoussèrent la force ne furent pas assez et il fut décidé d'envoyer les troupes au Puit de Force E2.

- Hum.. amiral .. Il serait peut être temps d'y aller ?
- Nan ! J'veut rester là-bas !
- Heu .. Amiral, l'état major à promit une cargaison de cartes SuperBling édition chrismas dools si vous amenez vos vaisseaux en E2.
- Ceux avec la bordure dorés ? Officier de manœuvre, allons-y ! Sus à l'ennemi, mort aux Mandaloriens !
- Amiral, ce sont les Contrebandiers que nous allons combattre ..
- M'en fout ! Sont pareil, à l'attaque !

La flotte fit route. En raison de la faible distance qui séparait les deux Puits de Force le Kaka ! et l'armada de croiseurs de Frets arrivèrent rapidement traversant l'hyper-espace dans un grand éclair de lumière. Les senseurs s'affolaient, Samwell n'y était pas allé de main morte. L'officier de passerelle s'interrogea.

- Comment les Contrebandiers ont t'ils fais pour développer une flotte de cette envergure… Ils doivent être ruinés, la dessus, ils jouent gros.
- M'en fout ! Croiseurs de frets, en avant ! Allez dans l'coin ou y'a les p'tits points rouges, à moi la chrismas dools édition ! Gniiiiiiiahh !
- Coordonnées 226-74 traduisit un officier au jeune lieutenant qui s'occupait des déplacements du vaisseau.

Une fois encore la chance sourit à ouarzazate. La petite force d'intervention de croiseurs de frets décima les torpilleurs d'assauts XG-1 (13) au prit de quelques pertes sans grandes importances.

- Bon, sa y est ?? J'peut avoir la caisse ??

Tout sourire l'officier lui répondit:

- J'envoie un holo, encore une belle victoire amiral.

Quelle chance insolente… Déjà deux flottes avaient disparus après le passage de la flotte de ouarzazate, cette victoire acquise à peine arrivée sur les lieux mit le moral des soldats au plus haut point, de plus l'arrivée d'une grande armada de croiseurs de frets en soutient prévue pour le lendemain ne faisait qu'améliorer les choses.

ouarzazate le 2007-02-15 11:11:31



Impressionnant mais pas invincible, le blocus!

Cela faisait maintenant quelques jours que la flotte de l’amiral c’était placée en orbite de la planète ‘’Puit De Force’’ du secteur A2, en bordure extérieur.

Régulièrement une vague de chasseurs de type E-Wings était lâchée sur le blocus contrebandier au Sud.
Les vaisseaux ennemis se trouvaient submergés et perdaient une bonne partie de leur force à chaque assaut. La dernière attaque, celle d’hier soir fut terrible, un vrai massacre, seul quelques uns des vaisseaux contrebandiers purent résister.
Cependant un ravitaillement était obligatoire pour les chasseurs de l’amiral et ils n’ont donc pas pu terminer le travail.
Dans l’intervalle de temps nécessaire pour remettre les E-Wings en ordre, l’attaque d’un amiral de l’Alliance Galactique, un allier donc, avait rasé les dernières défenses du blocus Sud.
La flotte de celui-ci pris la place libérée afin d’éviter que d’autres de ces choses ne viennent reprendre place en orbite.

Luxorion un peu énervé d’avoir fait tant de boulo sur cette partie Sud sans pouvoir l’achever lui-même se dit qu’au moins c’est un allier qui l’a fini et non pas un ennemi qui s’en serait alors mordu les doigts.

Mais loin d’avoir libéré toutes les positions, il fallait continuer de livrer ce combat contre la contrebande.
Il reste peu de temps avant une explosion de la zone surchargée en ‘’force’’, il faut se démener et plus vite que ça !

Sans plus tarder l’amiral envoya donc quelques sondes sur une flotte adjacente dans le but de savoir de quoi elle est faite pour mieux la supprimer.
Avant de se faire descendre par une batterie de turbolaser la sonde pu transmettre ce message :

« Puissance ennemi moyenne… Vaisseaux contrebandiers de type vaisseaux de combat dro-dro-dro….. krzzzzzzzzz »

Bien que le message de la sonde ne soit pas complet pour cause de destruction de celle-ci trop rapide, on peut facilement comprendre qu’il s’agit là des vaisseaux les plus évolués dont dispose les forces ennemies.
Fort heureusement ils semblent être en assez petit nombre pour que l’on puisse s’y attaquer.

-Changez la production de nos chantiers, il nous faut du gros pour cette fois, ordonna l’amiral.

Dans la journée la flotte renouvelé de Luxorion donnera son premier coup au blocus Nord, et il espère bien que ce coup n’est pas loin du dernier.

luxorion_35 le 2007-02-15 10:58:17



Première victoire

En orbite de Sayn sa nouvelle planète, Aegus One attendait patiemment que sa nouvelle flotte soit prête. Il avait reçu le matin même des coordonnées de frappe et bénéficiant des navires adequat il s'était porté volontaire.

Quelques heures plus tard à la tête de la plus grosse flotte de destroyer stellaire victoire qu'il avait pu rassembler, il quitta sa base arrière et se dirigea vers le front. La situation au PDF B3 n'avait pas beaucoup évolué même si par endroit des brêches avaient été ouvertes. Le combat faisait encore rage dans cette zone et la flotte de l'amiral Darklight contenait avec brio une tentative de contre-attaque des vaisseaux d'Hermione. Mais là n'était pas sa cible, il fit enclencher les moteurs subliminiques et prennant garde à rester éloigné du gros des troupes de la contrebandière, il se dirigea vers une petite concentration de Dragon Hapien. Ces derniers étaient déjà sous le feu de plusieurs adversaires et il faisait nul doute qu'il allait bientôt ceder...

Aegus donna l'ordre d'attaque et assista au spectacle depuis la passerelle de son vaisseau amiral. Aidés par le pillonage longue distance de plusieurs DSV2, ses vaisseaux parvinrent à percée les premières défenses et à détruire plusieurs ennemis dans l'opération. Malgré tout ne souhaitant pas continuer sans une préparation d'artillerie stellaire, il ordonna le repli vers un autre point stratégique de l'Empire qui se trouvait mystérieusement sans protection...

En orbite de Koruscant, il envoya un message à l'amiral Darklight:

'Amiral,
Tout d'abord félicitation pour votre percée. J'aimerai que vous puissiez nous envoyer des échantillons des navires abbatus et/ou des formes de vie qui composait l'équipage.
Merci d'avance, cette mission ne saurait souffrir d'aucun délai.

Pour l'Empire!

Mentalement Aegus One.'

Il ne restait plus qu'à attendre la réponse positive de l'amiral et les laboratoires d'analyses pourraient lui en apprendre plus...


Aegus One le 2007-02-15 09:38:58



Retour difficile...le début de l'assaut

Nicocktail vivait sur la planète Dagobah qu'il avait conquis lorsqu'il était encore dans le clan des CSI aujourd'hui anéantis...Il y a entamé une retraite anticipée assez paisible, en compagnie des Wookies et de son major d'homme, 'Baloo, le Wookie Borgne'.
Aujourd'hui dans le clan Mandalorien, les journées sont longues et ennuyantes. Finis le temps où il fesait partie des Talions, guilde prestigieuse de la rebellion...finis la chasse aux PDF et les assauts sur Coruscant...
Au lieu de ça, Nico passe son temps libre à la chasse aux parsecs...

Puis, il y'a quelques jours, au Quartier Général de Dagobah, Baloo le Wookie Borgne a capté des signaux étranges provenant du PDF proche de Dagobah...Il eut donc la lourde tache d'aller réveiller Nicocktail, en train de faire sa sièste quotidienne...

> Baloo Wookie Borgne: 'ARGGGG!!! SCREUGNIEUGNIEU!!!---> traduction: Mon Commandant, nous venons d'avoir la confirmation qu'une dizaine de flottes avaient prises d'assaut le PDF de notre secteur!'

> Nicocktail: 'Et tu oses me déranger pendant ma sièste pour me parler d'un PDF qui n'est même pas à nous??? Pour la peine tu va bouffer des flageolets jusqu'à la fin de la semaine!'

> BWB: 'Monsieur, ce n'est pas tout...apparement toute la galaxie est envahie...ce sont des contrebandiers...ils ont des flottes monstrueuses!! Nous risquons d'être dirigés par des CB...impensable!'

> Nico: 'Des CB??? C'est autre chose...nous avons déjà perdu une guerre lorsqu'on était CSI...on ne va pas en prime se faire diriger par des CB! L'heure est grave...prépare notre flotte d'assaut et préviens mon frère Makiavel que du renfort arrive, car tel que je le connais il doit déjà être présent sur la zone.

Aussi puissantes soient-elles ces flottes CB ne feront pas le poids face à mes Destroyers Providence!

nicocktail le 2007-02-14 22:57:40



Le départ...

Dark le fou était dans ses quartiers. Tranquillement en orbite du pdf B1, il participait à l’attaque mené sur Tarcan afin d’aider son clan à la ViKtoire finale.

Journal de bord du Dimanche 11/02 :

Il est 9h28. Il fait beau, les flottes aux alentours sont sympa, de bon joueurs de présent mais il va être difficile de prendre se pdf avant la trêve que demande le Contrebandier Neorom. On verra si on y arrive, sinon ce n’est pas grave on leur lâchera la grappe.

Journal de bord du Lundi 12/02 :



Journal de bord du Mardi 13/02 :

J’ai 20h54 à ma montre, Il fait toujours beau mais cela fait presque 3 jours que je n’est pas put m’occuper de se que j’avais à faire. Je suis à peine de retour de la bordure extérieur après prés de 60h d’absence sur le Zébullion, que des messages d’alerte clignotent de partout. Mes ordres ont été perdu peu après mon départ en urgence et mon Second ne sachant que faire à laisser le Zébullion en orbite du pdf que nous devions quitter.

Mais bon pas grave, ce n’est pas plus mal, car la galaxie est en proie à un mal qui ne c’était manifesté depuis bien longtemps : les CB’s.

Ces vils personnages ont par le biais de Neorom, prit le contrôle de la totalité des orbites basses des pdf de la galaxie. Nombre de collègues du Soleil Noir essayent de les libérer mais les flottes sont impressionnantes et il faudra l’aide de tout le monde pour ne pas perdre cette bataille et la guerre…

Quelque ordres donné et nous voilà à l’autre bout de la galaxie, vers un pdf de la Limace Galactique (honks). Deux temps, trois mouvement et voilà toutes les troupes lancé à l’assaut



Aie !! Perte énorme, totalité (ou presque) de la flotte détruite. Ce n’est pas grave, je continue !

Journal de Bord du Mercredi 14/02 :

Il est maintenant 00h31. Les renforts viennent d’arriver, de nouveaux combats peuvent commencer. Je lance mes troupes. Là encore, cuisant échec. Ce n’est pas grave, je n’abandonne pas et je reviendrais plus tard. Mais en attendant je vais aider mes compagnons afin de reconnaître les flottes ennemis.

Tactique payante, plusieurs flottes sont affaibli. Nous sommes sur la bonne voie continuons.

22h05, je suis de retour sur le Zébullion. L’Amiral Piboulo m’a demandé de construire des vaisseaux spatiaux particulier. Je vais de ce pas superviser leur production afin que tout se passe le mieux possible.

...

dark le fou le 2007-02-14 22:15:00



première approche

Dans l'obscurité galactique le vaisseau mère de l'amiral GRINWHIR fondé en direction du puits de force le plus proche.
Dès son arrivée on pouvait constater que le PDF luisait d'une intense couleur pourpre. Ce dysfonctionnement semblait du à la présence d'une armada stationnant en orbite de la planète.
En effet, on pouvait remarquer aisément de grandes concentrations de flotte répartie autour des points stratégiques qui délimitaient les routes spatiales.

« - Lieutenant, s'exclama l'amiral, coupé les moteurs et tenez-vous hors de portée de tirent. Envoyez moi aussi un maximum de sonde afin de déterminer la nature et l'hostilité des flottes en présence. »

Sur le radar plusieurs points se détacha et allas en direction des armadas ennemies. Mais à peine eut-ils abordé les flottes en orbite que le contact fut perdu.

« - Mes amis, je crois que l'action nous attend, » dit un soldat en direction de ses compatriotes.

À peine eut-il fini ses paroles que le signal de préparation au combat retenti.
Dans les coursives tout le monde s'activait : certains chargeaient les canons, les pilotes enfilés leur combinaison et une nouvelle recrue semblait paumée dans tout ce brouhaha.

« - Et toi, cria un capitaine de corvette, prend ta caisse outil, tes gants, et rejoint moi au plus vite sur l'aire de lancement. »

Le jeune mécanicien tourna alors son regard direction des trappes et vit sortirent un flux ininterrompu de vaisseau.

Dans le poste de commandement l'amiral planifié son attaque : de petites escouades bordées les flanc latérales du gros de la flotte composée essentiellement de croiseurs nova reconnaissables par leur taille imposante et leurs canons surdimensionnés. Derrière les croiseurs lourds, on pouvait distinguer de petites unités de bombardier destiné a infligé des dégâts colossaux aux frégates ennemies.

Ce ballet incessant de vaisseau continua encore durant deux heures.
L'attaque pouvait alors commencé mais l'amiral ne semblait pas pressé, au contraire il semblait attendre un signe.


GRINWHIR le 2007-02-14 21:38:28



LA Force faiblie...

Depuis plusieurs heures déjà, l'Amiral Makiavel Dark ressentait un malhaise, et même un mal être.
Il n'aurait pu dire ce que s'était mais il s'avait qu'un danger planait.

Et il avait beau chercher à travers la Force ce que celà pouvait être, il ne voyait rien, et celà l'inquiétait.
D'habitude il arrivait à trouver un reconfort en se plongeant dans la Force, mais là il ne ressentait rien de chaleureux : que du vide.
Comme si la Force l'avais abandonné.

Un rapport l'inquiétait tout autant si se n'est plus.
Il l'avais reçut la veille de la part de l'un de ses informateurs sur Tatooine.
Cet informateur avait relevé une activité plus qu'inhabituelle de la part de certains contrebandiers connus, et en particuliers de Neorom.
Il avait entendu des rumeurs sur un très gros projet, mais n'avait pas réussi a en savoir plus.
L'informateur devait le recontacter aussitôt après en avoir apris plus.

Ce Neorom était une vraie plaie et était à l'origine de nombreux projets visant a mettre le chaos un peu partout dans la galaxie.
SOn but était de s'en mettre plein les poches comme tous les contrebandiers, mais celui là n'héistait pas à faire souffrir des millions de gens si nécessaire.
Le voir réapparaitre ne présageait rien de bon...

***biiiiipppp***biiiiipppp***

-Oui Lieutenant ?
-Amiral, nous avons reçut plusieurs rapports inquiétants venants de plusieurs endroits de la galaxie. Je penses qu'il serait bon que vous veniez dans la salle de commandemant pour les lire.
-J'arrives Lieutenant...

... quelques minutes plus tard.

-Avez vous vérifié ces informations?
-Oui Amiral, elles sont fiables à 100% et nous avons intercepté des messages subspatiaux des autres clans confirmant ces données.
-Donc vous êtes en train de me dire que tous les PDF ont été ceinturés par des flottes contrebandières, et que celà a pour conséquence de bloquer les flux de Force qui se propagent habituellement?
-En effet Amiral.
-Mais de simples flottes, même en ceinturant complaitement les PDF ne pourraient pas bloquer la Force. C'est impossible.
-D'après les informations que nous avons, ils auraient trouvé quelque chose qui aurait la capacité de bloquer la Force et mis ce quelque chose sur ces flottes.
-A ma connaissance, seuls les ysalamiris en sont capables.
-Les rapports de nos espions, font état d'ysalamiris, mais ils parlent également de créatures différentes et indescriptibles.
-En gros la seule manière de le découvrir est d'aller voir sur place.
-J'en ai peur Amiral.
-Très bien. Faites préparer la flotte. Avertissez les autres Amiraux que nous allons sur place et que nous concentrerons nos efforts sur les PDF C3 ET D3.
-Bien Amiral.

Il ne fallut que quelques heures pour rallier le PDF D3 ou d'autres flottes Mandaloriennes attendaient déjà.
En face se trouvaient une immense flotte contrebandière prête à se défendre.
Le malhaise qu'avait ressenti Makiavel Dark grandissait d'heure en heure et il arrivait de moins en moins a puiser son Energie dans la Force.
Il fallait agir vite, sinon très bientôt la Force aurait totallement disparue.

-A toutes les flottes A mon commandemant, Feu à volonté !!!

Makiavel Dark le 2007-02-14 21:15:56



Entrée dans la cour des petits ^^

-Amiral frogeuh, ici néné 13!!! fit une voix marqué d'un fort accent du sud de la galaxie.

-Qu'y a-t-il cher collègue? Que me vaut le plaisir à cette heure (vous connaissez la malédiction de la baignoire...)? répondit l'amiral frog avec une pointe d'ironie.

-On vous demandeuh sur le front très chèreuh, les contrebandier ont entrepris de nous mettre tous dans la panade, et il se trouve que dans notre zone de la galaxie, leurs unités sont trop petites et bieng trop rapides pour nos monstres de technologie néorépublicaineuh, nous aurions grand besoin de vos escadrons pour les finir!

-Pas moyen de se reposer ! Je viens à peine d'occir les flottes BlackSun et Vongs de BossNass et Ben, et il faut y retourner... Enfin, envoyez les coordonnées, j'arrive dès que les derniers chasseurs de Ben auront fini de frétiller, dussai-je y passer la nuit.

-De suite!' conclut néné

Et ainsi fut fait. Les équipages de frog abattirent les dernières troupes de Ben dans un feu de Turbolasers noyant les pauvres IfriiMaat survivants.

Au matin, d'un saut hyperspatiale, Frog arriva sur le terrain, près d'une flotte du traître à la galaxie Ziliev...

Après l'extermination de son escadrille préliminaire, une véritable armée de vaisseaux jaillirent des soutes des Croiseurs de guerre Thantra. Les équipages de Ziliev, fatigués, harcelés, furent décimés. Mais une partie réussit à s'enfuir et à se restructurer.

'Poursuivez-les!!! 'lança Frog, calmement, 'et qu'il n'en reste pas un...'

frog le 2007-02-14 18:00:03



Sombre desseins

Les croiseurs étaient en place, la formation en U ne présentait aucun défaut. Mais c'est uniquement au dernier moment, celui de donner l'ordre de passer à l'assaut, que les bâtiments de guerre nécrons démontrèrent leur puissance. Les R-41 n'avaient pas tardé à armer leurs torpilles à protons et à lâcher un véritable barrage de projectiles autonomes sur leurs adversaires.

De leur côté, les vaisseaux en métal vivant avaient terminé de charger à fond leurs projecteurs de foudre solaire. Non seulement les rayons d'énergie verts issus des turbolasers lourds offraient une puissance de feu impressionnante aux croiseurs, mais c'est après avoir dévasté la première ligne de R-41 qu'ils cessèrent le feu. Les contrebandiers furent plus que surpris de ce bref instant de répit, et entamèrent le regroupement de leurs forces et direction des forces du Soleil Noir, améliorant ainsi la protection de leurs flancs.

Leur tactique n'était pas tout à fait inutile. Mais quand les propulseurs de non-inertie des nécrons furent poussés à fond, elle s'avéra plus qu'encombrante, alors que les croiseurs Nova les prenaient à revers en contournant leur formation serrée. C'est alors que de larges éclairs de foudre solaire furent lâchés par les attaquants, enserrant et broyant les coques des R-41 comme du vulgaire papier. La technologie avancées des C'Tans démontrait une fois de plus sa supériorité.

Admirant ce macabre spectacle depuis la passerelle du Soul Collector', Sarevok se réjouissait du tournant que prenait la bataille. Donnant les dernières instructions, ils rejoignit les troupes d'infanterie alignées dans le hangar principal. Les Mécarachnides terminaient d'équiper les squelettes métalliques et leurs octroyaient des armes dont l'usage satisferait la faim de leur dieu.
Une demi-douzaine de Monolithes endormis s'éveillèrent simultanément, éclairant le hangar à la lueur de leurs matrices énergétiques.

Pendant ce temps, le combat spatial s'achevait. Il ne restait que quelques centaines de R-41 encore intacts, et les projecteurs de foudre solaire étaient déchargés. Les rares croiseurs nécrons endommagés s'étaient repliés derrière les imposantes lignes alliés afin d'éviter leur destruction. L'énergie fut dérivée vers les boucliers, afin de prévenir toute tentative de passage en force des contrebandiers encerclés. Dans le hangar du 'Soul Collector', trois des six Monolithes comencèrent à se replier sur eux-même, le cristal à leur sommet crépitant de plus en plus. Enfin, une brume verte les enveloppa, et ils disparurent dans un halo de lumière.
Sur la face avant des trois autres structures, une grande trappe glissa vers le haut, révélant leur Portail qui s'activait, dont le brouillard vert tourbillonnant luisait avec force.

Dark Sarevok, en tête des phalanges de Guerriers Nécrons, divisa le contingent en trois groupes, et ordonna aux Mécarachnides de former les groupes de spécialistes et de les attribuer à un Portail, ce que les machines se hâtèrent de faire.
Avec pour seul bruit celui de leurs lourds pas martelant le sol du hangar, les Guerriers s'avancèrent en direction des Portails du Monolithe leur faisant face, menés par leur Seigneur.

Pendant ce temps, les Contrebandiers à bord de leurs appareils de combat s'agitaient en tous sens pour tenter de trouver une solution à la terrible issue que leur offrait d'ores et déjà leurs adversaires. Mais les survivants n'en étaient qu'au commencement de leurs souffrances...
Dans un éblouissant halo de lumière verte, des dizaines de structures pyramidales apparurent simultanément, se déployant lentement jusqu'à adopter leur profil de combat au potentiel maximum. Les Monolithes activèrent leurs Portails, reliant les troupes à l'intérieur des croiseurs de guerre à leur point de sortie.

Les colones de squelettes métalliques s'engouffrèrent à l'intérieur des brouillards tourbillonnants, et furent progressivement téléportées au coeur même des vaisseaux ennemis par le biais des réseaux de Monolithes. Les contrebandiers ne résistèrent même pas le temps que la moitié des troupes d'assaut aient débarqué.

Les canons à fission des Monolithes éveillés projetaient sur une courte distance un déluge de tirs tuant tout ennemi à portée. Les avatars de la mort étaient plus nombreux à chaque seconde qui passait, et les phalanges débordaient systématiquement les résistants. Les contrebandiers étaient horrifiés devant la puissance et l'efficacité de leurs armes, les rayons projetés par les Guerriers faisant tomber leur peau de sur leurs muscles, et leurs muscles de sur leurs os, avant de les vaporiser en un vulgaire amas d'atomes...

Une fois toute forme de vie purgée des vaisseaux de combats encore en état de fonctionner, les troupes nécrons furent rapatriées à bord des croiseurs, puis l'ensemble des Monolithes se téléportèrent également à bord. Le C'Tan se gorgea des milliers d'âmes des ennemis vaincus. Les croiseurs démolirent ensuite sans problèmes les dernières épaves, achevant leur sinistre tâche. Une fois ce macabre dessein accompli, la flotte retourna sur le monde-tombeau pour veiller sur le sommeil de leur Dieu jusqu'à son prochain éveil...

Dark Sarevok le 2007-02-14 16:39:57



Assaut sur les 'CBs' :p

L'attente en valait la chandelle.
Apres une journée complète de repos pour les hommes et de productions pour les machines, les forces de l'Amiral piboulo était revenu 'presque' a leur puissance de frappe maximum !

A l'instant fatidique, le silence régna sur la passerelle de commandement du vaisseau mère.

Et puis toute la violence des canons déferla d'un seul coup. Les défenseurs se bâtirent honorablement mais cette fois ci la chance était au rendez- vous pour l'officier Blacksuns.

---Kaboum---


Vous avez détruit 14229 unités
La flotte ennemie est en déroute !


'Encore une victoire de l'enclume !'

mais c'était loin d'être fini !

[HRP] La suite dans 5h ;-)[/HRP]


A peine 5 heures après, le temps d'une petite pose sommeil pour recharger les batteries et laisser refroidir les canons, tout le monde était sur le pied de guerre. Apres une entré difficile, la victoire de la veille avait galvanisé les troupes et au petit matin, il ne faisait aucun doute de l’issue du combat ! Mais le même silence tendu accompagnait la préparation de l’assaut, jusqu’au moment de la libération :

« Feu ! »


Vous avez détruit 2,332 unités à the_ricou
Vous avez perdu 0 sur 1,114 unités engagées au combat

Vous avez detruit la flotte ennemie !


Après se fut une débauche de cris et de chansons, une explosion de joie que l’on pouvait entendre sur le Puits de force et les clones alentours. Le Mental était a bloc, cette flotte détruite laissait aux hommes un espoir, c’est tout ce qu’ils leur fallait pour ce remettre avec cœur a la tache… même si celle-ci restait énorme à accomplir !


piboulo le 2007-02-14 13:09:40



L'attaque contrebandière

L’Amiral Oxyd était tranquillement assis dans son siège sur la passerelle de son Destroyer Stellaire Venator « Archangel », en train de s’ennuyer en ceinture du PDF XY défendu par Tromaltsec, quand son second arriva sur la passerelle en courant :
« Amiral, Amiral, un message urgent de l’Amiral Tromaltsec »
« Ha ? Va-t-il enfin me prévenir d’un assaut ? C’est que je m’emmerde vraiment moi, lisez le moi sergent »
Le sergent lança la projection holographique, l’Amiral Tromaltsec apparut.
« Yop Oxyd, j’espère que tu t’amuse bien, moi je vais peut être prendre un autre PDF, allez à la prochaine »
L’image se dissipa et Tromaltsec disparu.
« Rhaaa l’enf****, en plus il me nargue »

ALERTE, ALERTE, forte concentration de vaisseaux contrebandiers arrivent en hyper-espace.
« Combien sont-ils ? » demanda l’Amiral Oxyd, perplexe
« 8 flottes de composition inconnue, toutes supérieurs a 60M » répondit le préposé aux communications
« Faites préparer et décoller les Chasseurs Torrents, vite » commanda Oxyd
« A vos ordres, Amiral » répondit son second
L’armada des Chasseurs Torrents se déploya protéger la flotte et le PDF.
« Les voila » hurla le second
Des milliers, non des centaines de milliers de vaisseaux contrebandiers déferlèrent sur les Chasseurs Torrents, tous furent détruits.
« Vite, on se tire de là » hurla Oxyd
L’Archangel réussit à passer en hyper-espace à la dernière seconde. Les flottes contrebandières encerclèrent le PDF.

L’Archangel réparait ses dégâts a quelques parsecs du PDF.
« Amiral, Amiral, nous avons reçu des informations des services de renseignements de la Nouvelle-République. Il semblerait que ca soit un cas généralisé, quasiment tous les PDF’s sont complètements ceinturés par des flottes contrebandières. Nous avons aussi reçu ceci :»

« Donc ! C’est pas compliqué, si on clone nos bestioles et qu’on les équipe avec nos stocks, on a de quoi tenir une armée honorable. Et en répartissant leurs rafiots autour des Puits de Force, on bloque la Force ! Bon après on fait que supposer, m’enfin d’après les experts si on comprime la Force dans un espace clos comme ça il y a de grandes chances que ça finisse par péter. Et si tous les Puits de Force de la Galaxie explosent, adieu la Force. ‘fin ça c’est la meilleur option, la moins bonne c’est qu’il y ai plus personne pour en profiter, bref. ».

«Ils ont réussi à intercepter ceci pendant une conversation contrebandière. ' annonça le préposé aux communications.
« Très bien, alors on va délivrer ce foutu PDF, préparez une importante production de Destroyer Stellaire Acclamator et mettez moi en contact direct avec les Forces de la Nouvelle-République » répondit Oxyd
La bataille allait commencer…



Oxyd le 2007-02-14 08:52:47



Une nouvelle menace

Steph était dans ses quartiers privés, en train de jouer avec insistance au kamoulox avec son second.

(Steph) : « Charentaise et Moufle en verre. »

(Second) : « Impossible, Dark Vador joue du biniou en opposition. »

(Steph) : « Rooo mais c’est pas croyable ça, j’ai perdu la main… »

Tout à coup, le signal d’urgence se déclencha. Steph et son second quittèrent les appartements et s’en allèrent vers le pont principal.

(Pilote) : « Capitaine, nous recevons actuellement un tas de signaux sur toutes les fréquences et tous sont aussi graves : les contrebandiers lancent un assaut de masse ! »

(Steph) : « Quoi ?? Un assaut de masse ? Mais je croyais les contrebandiers totalement dépassés et sur la pente descendante ! Passez moi ces messages ! »

Les canaux de transmissions furent ouverts et laissèrent passer des messages qui ne laissaient transparaître qu’une seule et unique chose commune : la peur.


Les contrebandiers avaient assiégé simultanément tout les puits de force avec une puissance de frappe colossale, de plus, tous les expéditeurs signalaient la présence d’entités étranges à bord vaisseaux abattus, les pilotes étaient…. Génétiquement modifiés, si ils n’avaient pas été même créés de toutes pièces.

Quoi qu’il en soit, cette force était bien trop importante pour être prise a la légère et les contrebandiers comme toujours, ont bien joué leur coup, se dit Steph.

(Steph) : « Pilote, ouvrez un canal vers les flottes Rebelles : que tout le monde se prépare a reprendre le pdf de hoth, quelqu’en soit le prix ! Nous devons le récupérer et tenir tête aux contrebandiers !! »

Steph resta immobile devant l’écran de contrôle qui donnait sur l’espace interstellaire, il ne pensait qu’a une chose, enrayer la menace nouvelle quel qu’en soit le prix.


Steph le 2007-02-13 23:05:35



Traquer Néorom

'd’ici là ils auront bien fait une offre tous ces rapiats. »'
Le scribe lisait et relisait la transcription des parole du cb...
seul devant la baie vitrée il contemplait le vide spatial,
calculant et évaluant les chance de monter une flotte pour libérer les pdf ,
cette phrase lui trottait en tete,

'néo, néo ...' pensait il,

se retournant ver son bureau il pianota quelque infos,
passa et repassa mentalement le message,

' ordre prioritaire du MoS, ordre de traquer néorom mort ou vif. une récompense sera versé à qui tuera néorome dans le délais imparti'

voilà qui devrait donner au cb une idée des rapiats ....

reposant sont vers de whisky thedeath savourait doucement cette montée de flotte, cet ordre de tuer était comme du pain béni,

les glaçons teintèrent dans le verre comme le glas pour certain cb ....

masterofsword0132 le 2007-02-13 22:18:52



En avant...

Inlassablement, la flotte Kisbhoit II avec en son bord l’Amiral Deathtroy, voguait dans les parages de la capitale Rebelle, toujours en quête de nouvelles ressources.

Alors que l’Amiral et son Capitaine Ghain Ghamp s’essayaient à la Polka dans la salle des commandes, plusieurs communiqués s’affichèrent sur l’écran holographique dernières génération. Ils en arrivaient des dizaines et ceux-ci se bousculèrent à l’affichage avec une grande rapidité.
Les deux hommes regardaient l’air hébété cet amoncellement d’informations sans avoir le temps d’en lire le contenu.

Quelques instants plus tard une jeune femme de petite taille surgit dans la pièce essoufflée. On pouvait lire une certaine dose d’affolement sur son visage.

- Messieurs…dit elle tentant de reprendre son souffle, c’est une catastrophe !

Au même moment, Deathtroy reprit ses esprits.
- Mais lâchez moi !!! vociféra t’il au capitaine qui lui tenait toujours les bras. Il se retourna vers la femme. C’est quoi encore ce cirque ?!

- La Force !!! Vous ne sentez pas ?!! répondait elle encore un peu plus affolé devant tant d’ignorance.

- Quoi la Force ?! Si je l’avais sentit un jour ça se serrait su… envoya l’Amiral agacé.

- Les rapports que nous avons reçus nous indiquent que les Contrebandiers ont encerclé chacun des Puits de forces de la galaxie pour en bloquer la Force. A très court terme ceux-ci peuvent exploser, le résultat serait cataclysmique s’égosilla la jeune femme.

- Toujours aussi créatifs ceux là… ajouta Ghain Ghamp avec dépis.

- Bon, vous ! dit Deathtroy faisant face à l’opératrice allez prévenir les chercheurs pour qu’ils planchent sur l’affaire, je veux savoir combien de temps nous avons pour empêcher cela.

Sans un mot celle-ci repartit aussi vite qu’elle était arrivée.

L’Amiral fit face à Ghain Ghamp d’un air des plus sérieux, il se caressait le bouc puis se tourna vers le panneau d’affichage.

- Bon sang, qu’est ce qu’elle était moche adressa t’il à l’autre homme.
- C’est la femme de mon frère… coupa le Capitaine.
- Hum… bien bien bien… Donc…Heu…
Au même moment on entendit un léger bip. Un nouveau rapport. Celui-ci provenait de Steph qui établissait un premier état des lieus. Les flottes contrebandières étaient d’une terrible puissance.
Deathtroy ordonna tout de suite de partir pour le Puit de force le plus proche.
La Flotte Kisbhoit II n’était qu’à quelques parsecs de celui-ci, très vite une sonde fut envoyée en direction d’une des 8 stations contrebandières, un groupe d’une vingtaine de vaisseaux apparurent alors, un tir précis partit d’un des monstres de métal, la sonde fut aussitôt pulvérisée. L’Amiral reconnu tout de suite le groupe de vaisseaux comme étant des Dragons Hapien.
L’estimation laissée par la sonde sur l’écran du nombre de Dragons faisait froid dans le dos.
Malgré tout, on pu voir un léger sourire au coin des lèvre de l’Amiral Deathtroy les yeux rivés vers son nouvel objectif...

Deathtroy le 2007-02-13 19:58:49



Nouvelle place nouvelle cible nouvelle priorité...

Avant même d'avoir eu le temps d'ordonner la production en grand nombre de defenseur tie afin d'abattre les milliers de bombardiers de Samwell, Aegus reçu un message de l'amiral Ocelot.

Le PDF de Koruscant subissait lui aussi une attaque, il lui fallait se rendre là-bas le plus vite possible. S'éloignant de la haute orbite, il passa en hyper espace et se trouva bientôt en vue du PDF. Les scans indiquaient 8 flottes appartenant à la contrebandière Hermione...

'Dire que j'ai envoyé Pusskass à sa recherche il y a déjà quelques mois, j'espère qu'il n'est pas à bord...'

Un technicien vint l'aborder et après un rapide salut lui exposa la situation, avant d'aider à désenclaver le PDF, il fallait trouver un nouveau point d'ancrage. Ce système comptait un bon nombre de planète occupés par des ennemis et en repéré une propice à une attaque fut rapide.

La bataille gagné et à la tête d'une nouvelle flotte, Aegus One attaqua vaillamment un flanc de la flotte ennemi. Bien entendu vu l'ampleur de ses forces ce n'était qu'une attaque de harcelement. Les informations qu'il rapporterait seraient précieuses...

Au vu des dégats, il fallait que les impériaux réagissent et immédiatement il ouvrit un canal Holonet spécial conçu pour les urgences...

'Ici l'Amiral Aegus One, second des Vieux CondORs.
Tous nos PDF sont assiégés par des flottes CB, j'invite tous nos amiraux à reporter leur bilan de bataille sur notre banque de donnée privée!
Bien entendu, le PDF de Koruscant est l'endroit ou nous devrons porter le plus d'effort. Rejoignez nous en orbite le plus rapidement possible!

Mentalement Aegus One.'

Passant en hyperespace juste à temps pour échapper au retour vengeur de la flotte agressé, il regagna l'orbite de sa nouvelle conquète...



Aegus One le 2007-02-13 18:54:18



Première victoire à Hoth

*** Zone Puit de Force, secteur Hoth. ***

L'excentrique amiral ouarzazate vaquait à ses occupations sur la passerelle du kaka !, seule Frégate d'Assaut au milieu de toutes ces Frégates CC-7700.

Tout était allé très vite, une armée de vaisseaux Contrebandiers avait encerclé la plupart des puits de force de la galaxie, les dirigeants de la rébellion n'avaient pas vraiment donné d'explications sur ce sujet, ils avaient promit des nouvelles dans les jours à venir, les amiraux n'avaient reçu presque aucuns ordres, ce rendre aux coordonnées des Puits de Force, détruire les vaisseaux à proximités, de nouvelles instructions arriveront bientôt.

Et voilà, ouarzazate était sur les lieux en compagnie de nombreux autres amiraux, arrivé sur place les forces contrebandières étaient écrasantes, les troupes de ouarzazate venaient déjà
de prendre une défaite cinglante à peine au début des combats par une flotte composé entièrement de Dragon Hapien, redoutables vaisseaux défensif.

Un seul amiral rebelle semblait avoir tiré son épingle du jeu, Deathtroy. Ses croiseurs Bulwarks avaient décimé la flotte qui avait vaincu ouarzazate, les senseurs détectaient peu de vaisseaux restants, pour se protéger de la prochaine vague d'attaque les Dragons avaient formés un cercle défensif leurs permettant de tirer sans angles morts.

- Bon, il est temps de prendre notre revanche sur ces satanés vaisseaux de malheurs de banthas de fils de la sith de …
- Amiral ! Nous avons comprit ! lui rappela l'officier de passerelle.
- Hum … Bon, tous à vos chasseurs, les frégates allez-y, on va les saigner !

Le personnel de la passerelle ne broncha pas, ils étaient habitués aux ordres farfelus de l'amiral et bizarrement malgré la folie de celui-ci les batailles tournaient souvent à leurs avantages… Ouarzazate était doué d'une chance incroyable ou c'était peut-être autre chose…

Toujours est t'il que les CC-7700 s'avancèrent en formation serrée à la rencontre de leurs adversaires, traversant le rideau défensif des vaisseaux contrebandiers ils ouvrirent le feu créant une sorte de trou dans la 'boule' formée par les Hapiens. Rapidement l'avantage tourna du côté de ouarzazate, les vaisseaux étaient bien entretenus et les capitaines aguerris.

L'officier des communications explosait.

- Amiral Deathtroy, nous venons d'anéantir la flotte ennemie ! Ouarzazate vous remercie de votre aide, sans vous la victoire n'aurait pas été possible, que la force soit avec vous !

Une première flotte avait été détruite par un rebelle, c'était peut être même la première flotte Contrebandière à avoir été vaincu… Personne n'en savait rien, seul la sauvegarde des Puits de Force importait.


ouarzazate le 2007-02-13 18:17:44



[Mandaloriens] Défaite Cuisante ...

Vue de la salle de contrôle, les flottes ceinturant le Puit de Force apparaissaient telle une marée mouvante et sombre, aussi sombre que l’étaient leurs intentions.
Le Rédemption était en orbite autour d’une de ses lune quand la première légion de vaisseaux était arrivé autour du Puit de Force pour des raisons encore inconnus.
Cr@Zy, immobile avait observé les mouvements des flottes inconnus afin de connaître la raison de leur présence ici. Mais, il ne put comprendre leurs motivations avant de voir le Puit de Force entièrement entouré de vaisseaux, balayant les défenseurs par le poids du nombre.

« - Commandent, devons nous quitter le secteur ? Ses flottes nous sont sans doute hostile ! » Interrogea un soldat.
« - Oui nous allons quitter l’orbite de cette lune afin de gagner un secteur plus calme. » Lui répondit, son commandent.
Tandis que la flotte se mettait en mouvement, une importante déflagration se fit entendre à travers tout le vaisseau amiral.
« - Que se passe-t-il ?! » S’inquiéta Cr@Zy.
« - Commandent, nous nous faisons pilonner par les flottes ennemis. Nos Boucliers sont à 62% de leur capacité, la coque est endommagée à 8% et le hangar B-51 a été détruit par le souffle de l’explosion ! » Lui répondit le soldat chargé des rapports.
« -Quoi ?! Nous devons répliquer envoyé la totalité de nos chasseurs, je ne peux permettre qu’on s’attaque ainsi à mes hommes. » Ordonna le Commandent.
Quittant les hangars non endommagés les Chasseurs Caméléon composant la flotte de Cr@Zy volèrent jusqu’au futur champs de bataille. La bataille était inégale les Chasseurs Manta composant la flotte ennemis ne firent qu’une bouche des frêles vaisseaux Mandaloriens. En quelques minutes les derniers chasseurs qui avaient échappés aux tires de la flotte Contrebandière regagnèrent les hangars du Rédemption qui se mettait déjà à l’abri des tirs ennemis …
Le Rédemption avait été mis en déroute, mais il ne faisait aucun doute qu’il reviendrait sous peu …



Cr@Zy le 2007-02-13 15:34:40



Première frappe

Dans les quartiers de l'Amiral Jan Dodonna sur le Célestia.

- Amiral, nous sommes prêt pour le combat. annonça le Commandant Pieran Karnom, bras droit de l'Amiral rebelle.
- Très bien, j'attend maintenant le rapport de l'Amiral Deathtroy.

Le vieil homme avait à peine terminé sa phrase qu'un bip retentit sur sa console. Il s'assit derrière son bureau et alluma le projecteur holographique. Le visage de Deathtroy, camarade de Jan Dodonna apparut au dessus de la console. Pieran se mit au garde-à-vous un peu en retrait.

- Salut vieux, dit l'holograme du rebelle, vous avez fais bon voyage ?
- Ca va, rapide, on était à côté. Alors vous avez commencé quelques repérages ?
- J'ai envoyé ma flotte il y a pas très lontemps, au nord-est du pdf, une flotte de Dragon Hapien. si tu veux tu peux envoyer ta flotte je m'occuperais d'une autre section.
- Ok, on y va desuite, le temps presse, mon Commandant en second, qui est sensible à la Force m'a affirmé que les contrebandiers bloquaient la Force des pdfs partout dans la galaxie !
- Ouais c'est ce que disent la plupart des rapports...On est mal.
- On en a vue d'autres Death, allez on garde le contact, de toute façon du soutient arrive.
- Bonne chance.


Aussi soudainement que son apparition l'image disparut. L'Amiral Dodonna se leva immédiatement suivi par Pieran, ils prirent la direction de la passerelle.

- Commandant, on y va, cap sur le nord-est, envoyé toute la flotte là bas.
- A vos ordres Amiral.


Les grands vaisseaux rebelles s'animèrent, après un micro-saut dans l'hyperespace ils émergèrent à côté des vaisseaux contrebandiers. L'attaque fut brève et violente, quasimment aucunes pertes rebelles étaient à dénombrer tandis que les contrebandiers étaient presque anéantis.
Tandis que les différents capitaines faisaient leurs rapports sur les dégâts qu'avaient subi leur vaisseau, un officier du Célestia interpella le Commandant Karnom.


- Commandant, je capte un écho à 1 parsec d'ici, une flotte ennemi, mais pas contrebandière.
- On a un visuel ?
- Oui, regardez.
- Hum, des Vongs !
- Que se passe-t-il ici ?
dit l'Amiral qui était resté à l'écart.
- Amiral, on vient de découvrir une flotte Vong juste à 1 parsec d'ici, elle est petite et ne posera aucun problème.
- très bien, envoyez y quand même un détachement, on ne doit prendre aucun risque.


Quelques vaisseaux restés à l'écart de la bataille contre les contrebandiers sautèrent dans l'hyperespace, quelques minutes après le rapport de combat arriva, la flotte rebelle s'en était sorti sans trop de pertes et la flotte Vong était en déroute, l'officier commandant le détachement eu l'autorisation de poursuivre les Vongs jusqu'à leur défaite totale.

Jan Dodonna le 2007-02-13 15:22:07



RP quétes

“Whiskey on the rocks” Monsieur ; annonça le droide de protocole.

Le petit droide s'avança dans la pièce sombre un plateau à la main.
La, dans un grand fauteuil en cuir, était avachi le petit être vert reconnaissable de tous grâces à son long nez et à ses oreilles pointues. Son visage n'avait pas perdu de sa perspicacité ni de sa sournoiserie mais il semblait vieilli comme martelé par des vents incessants. Son uniforme qui était autrefois propre et saillant se détachait maintenant en lambeaux incrustés de terre.
Malgré sa mine déconfite et son air dépité, il attrapa avec une rapidité surprenante le verre de whisky et l’avala d'un trait.

C'est alors que retentit l'alarme de l'holocom. Le druide s'excusa de sa présence est disparu dans la pénombre.

Un jeune amiral apparu dans le cercle de transmission, il semblait sortir d'un marécage car il était recouvert d'un liquide visqueux semblable à la boue.

« - TCAO demande une communication avec GRINWHIR.

À peine eut-il fini ses paroles que GRINWHIR lâcha son verre et accepta la transmission.

- GRINWHIR à TCAO répondit ce dernier, que vous arrive-t-il ?

Monsieur, les contrebandiers ont mis au point une nouvelle arme, elle a pour principal effet de bloquer les puits de force. Sans cette énergie que nous en tirons, la galaxie telle que nous la connaissons court à sa perte.

- Et ben qu'attendez-vous, rétorqua GRINWHIR, il vous suffit la détruire.

- Là est problème, les contrebandiers en ont déjà fait usage et ont ceinturé tous les puits de force.

- À quoi ressemble cette arme ?

- Elle entoure chaque puits de force d'une épaisse purée gluante et visqueuse.

- Je vois que vous en avez déjà fait les frais ricana GRINWHIR.

- En effet et cela n'est pas le plus important, nous avons constaté que sous l'effet de cet emprisonnement les PDF ne peuvent plus rayonner et leur puissance s'accroît d'heure en heure ce qui à terme peut provoquer leur explosion.

Suite à ces paroles bienveillantes un silence régna dans la pièce pendant une dizaine de minutes. GRINWHIR rompit alors ce silence :

- Très Bien, j'arrive dés que possible mais il me faudra quelques jours pour réunir mon armada.

Suite à ces mots la communication prit fin replongeant ainsi la salle dans son obscurité.


GRINWHIR le 2007-02-13 14:24:16



Un travail fastidieux.

L’amiral après sa seconde frappe de la journée en C3, rejoignit la salle des renseignement, après avoir reçu des rapports très détaillé des secteurs D3 C3 et C4, il se mit à la tache avec ses analystes, travaillant avec les brides d’information capturé par ses senseurs sur les différents combat qui avait eu lieux dans la galaxie, ce travail qui allait lui prendre un temps non négligeable, allait lui permettre une foule de renseignement d’une réelle utilité pour la suite, le travail d’analyse sur le C4 fut des plus rapides les information capturé par les senseurs des flottes vongs a la capital lui permirent de faire en un temps record la découverte du dispositif d’Hermione, qui était des plus marrant malgré son incroyable puissance.
Les travaux sur le C3 C4 furent plus dure à faire, et beaucoup moins fructueux, une vraie prise de tête pour lui et ses hommes, et l’amiral TCAO fut surpris de voir que Ziliev avait rajouté des vaisseaux sur une de ses flottes, encore une raison de récriminé ses analystes qui lui avaient promis que les Contrebandiers n’avait plus aucune réserve stratégique après leur déployement.
A la fin de ce travail il se dit que maintenant les choses allaient arriver !
-Bon continuer le travail, maintenant nous sommes fin prêt a la leur en faire baver ! Dit TCAO avec une flamme dans les yeux.


tcao le 2007-02-13 13:41:50



Un debut encourageant.

La flotte était prête, l’amiral TCAO se reprochait d’avoir dormis si longtemps mais bon vu la situation 3 heure de retard n’aurait pas beaucoup d’incidence, après une douche et petit déjeuner très rapide avec son second qui lui exposa la situation et les derniers rapports, puis ils allèrent à la passerelle, la flotte quitta de suite la planète et partit au pdf du D3, a sa sortie une belle surprise l’attendait :
-Amiral la flotte qu’on a sondé hier n’est plus qu’a 4 millions, une peau de chagrin !
-Bien on se la fait ! Tous les hommes au poste de combat ! La lumière de passerelle devint rouge et un message d’alerte retentit sur toute la flotte, en quelques minutes tous les hommes étaient à leur poste, les chasseurs prêt a décoller.
-Bon utilisons une Marg Sabl, larguons les chasseurs !
-Bien amiral.
Les chasseurs quittèrent l’aire de largage partant en trombe vers la flotte ennemie qui tenter désespérément de foncer sur ses vaisseaux, le piège allait se refermer sur eux, les chasseurs plongèrent d’un coup fuyant la flotte ennemie enfin c’est ce que ces ennemis allaient croire, pendant ce temps ses vaisseaux présentèrent leur flanc aux tires ennemies qui venait de commencer maintenant s’en était fini d’eux !
-Ordonnez aux chasseurs de revenir ! Maintenant tout était fini, il n’avait plus qu’a regardé la destruction de la flotte ennemie, se faire anéantir sans possibilité de fuir.
-Bravo amiral ils n’ont rien vu !
-Bien nous pourrons quitter ce secteur, préparez-moi un vecteur de sortie pour le C3 je veux partir dès que cette affaire sera terminée ! Après un signe de la tête, son second s’en alla rejoindre les officier d’astronavigation, d’un pas alerte, cette journée commençait d’une façon des plus ravissante.


tcao le 2007-02-13 13:14:24



Commencement

L'Amiral Jan Dodonna était, dans ses quartiers sur le Célestia, en train de lire les derniers rapports de combat de sa flotte. Les combats étaient majoritairement en sa faveur, les pertes étaient très minimes, les gains nombreux. Sa campagne d'expansion se poursuivait à un bon rythme, faisant la fierté de l'Amiral rebelle.

Le Commandant en second Pieran Karnom déboula dans les quartiers de son supérieur, un datapad à la main, traversa en toute hâte l'antichambre et se présenta au garde-à-vous devant le vieux rebelle.


- Repos, que se passe-t-il ? demanda l'Amiral inquiet.
- Nous venons de recevoir des rapports alarmant, Amiral, il semblerait que les contrebandiers soient passés à l'attaque. Une attaque surprise et à grande échelle. Tout en parlant Pieran Karnom donna le datapad à Jan Dodonna.
- Faites regrouper la flotte, dit l'Amiral après avoir parcouru les rapports d'un oeil expert, dans 2 heures nous devrons être au puit de Force de Hoth, nous n'allons pas les laisser faire !
- A vos ordres.


Il fallut seulement 80 minutes à la flotte pour arriver au puit de Force, les équipages rebelles bien entrainés étaient extrêmement rapide.
Une fois sorti de l'hyperespace les rebelles purent voir leur puit de Force sous blocus. Des vaisseaux de toutes sortes empêchaient l'accès à la planète, des vaisseaux avec un grand emblème vert peint sur leur coque.

L'Amiral Dodonna avait rejoint la passerelle du Célestia pour guider ses hommes dans la bataille qui approchait.


- Amiral, Pieran Karnom se mit au garde-à-vous devant son mentor, une certaine peur se lisait dans ses yeux, Amiral, je crois qu'on a un gros problème.
-Eh bien Commandant, il s'agit d'un siège je le vois bien.
-Non Amiral, il s'agit de plus qu'un siège j'en ai peur, vous savez peut être que j'ai une certaine sensibilité à la Force, et les puits de Force sont sources de Force dans la galaxie, mais ici je ne ressent rien, je ne capte pas la planète et quand je dirige mes sens vers les vaisseaux contrebandiers je ne capte rien non plus, il y a une zone d'ombre là bas Amiral !
-Hum, vous croyez que ce sont des yasalamaris ?
-Ca se pourrait Amiral, mais ils devraient être très nombreux pour générer un tel champ, j'ne sais pas si les contrebandiers ont acquit les méthodes d'élevages pour transporter autant d'animaux dans des vaisseaux.
-Eh bien il se peut qu'on en ai la preuve sous les yeux, Commandant, pensez vous que, comme le montre les rapports que nous recevons de toute la galaxie, si tous les puits de Force se retrouvent bloqués par des ysalamaris la Force puissent être en déséquilibre ?
-Je ne sais pas Amiral, mais j'en ai bien peur.
- Très bien alors ne perdons pas de temps, on doit briser les blocus au plus vite, et aider les autres puits de Force, même ennemi, pour éviter un cataclysme dans la galaxie.
Le Commandant Karnom fut rassuré par les paroles de l'Amiral, il savait qu'en de telles situations le vieux stratège gardait toute sa lucidité et pouvait mener les rebelles à la victoire.

La flotte rebelle de Jan Dodonna se déploya alors autour du puit de Force de la capitale Rebelle, d'autres flottes rebelles arrivaient dans la zone. Les premiers contacts pour connaitre la composition des forces ennemis allaient commencer, le temps leur était compté, et il fallait faire vite.


Jan Dodonna le 2007-02-13 10:30:43



Les puits de force sont assiégés!!!

'Que se passe-t-il???' hurla l'amiral Casper, avec la voix de ce sympathique Zoune, à laquelle il commençait à s'habituer.

Depuis 2 jours, la rude tâche lui avait été confiée de garder un puit de force, essentiel pour les jedi dans leur lutte pour la paix et la justice. Ses soldats se faisaient un honneur de remplir leur devoir, pour que la force puisse inonder la galaxie, et garder aux jedi leur puissance.

'Huit flottes viennent d'arriver, amiral! Le puit de force est encerclé!' Le centre de commandement était dans tous ses états. Les commandos d'élite, ainsi que les droïdes et les chasseurs de prime engagés dans la défense ne savaient plus où donner de la tête. Le droïde en charge des unités principales semblait paniqué lui-même, en contradiction avec sa nature d'être artificiel, d'ailleurs.
'Les contrebandiers ont envoyé d'innombrables flottes mon amiral! Le siège ne laisse présager aucune issue possible.'
- Envoyez quelques escadrons de chasseurs Alpha pour essayer de parlementer, il semble que la négociation reste la seule action envisageable.

Le droïde s'executa, et quelques chasseurs partirent, pour tenter de trouver les motivations des contrebandiers.

'Chasseur 1 à centre de commandement:
-Les flottes contrebandières encerclent nos pdf, l'espace extérieur est inaccessible!
-Ici l'amiral Casper! Nous avons reçu des signaux de détresse émanant de tous les puits de force de la galaxie. Tous sont sous assaut contrebandier! Essayez de savoir quel est leur but. Ces clones absorbent toute la puissance de la flotte. Mes talents de Jedi seront inefficace ici, comme pour tous les jedis de la galaxie. Seuls les talents de pilote permettront de triompher. Les contrabandier comptent sans doute couper tout appel à la force, mais ils prennent d'énorme risques, la galaxie entière risque d'imploser. Tentez tout ce que vous pourrez pour établir un contact et que la force soit avec vous, la Nouvelle République sera fière de vous quoi qu'il advienne.

Les chasseurs arrivèrent en orbite. Le capitaine Oslite, qui menait l'assaut fut le premier à subir le feu de l'adversaire. Des escadrons de chasseurs Manta surgissèrent, emplissant tout l'espace visible devant lui.
'Ici le Capitaine Oslite, je demande l'autorisation de parlementer avec.. CRAAAAAAAAAAASH!

Le Capitaine, ainsi que tout son équipage venaient de voler en fumée sous les tirs des chasseurs Manta Aucune négociation n'était possible, il allait falloir se battre, et vite, la force commençait à faiblir dans toute la galaxie.

Casper le 2007-02-13 01:36:45



Un PDF 'tranquile'

L'Amiral Piboulo gardait tranquillement le 'cailloux' dans le secteur A5 comme il se plaisait à l'appeler ! Ce puits de force de malheur, qui ne lui apportait rien que des ennuis depuis qu'il l'avait capturé. Insensible à la force ou au coté obscur de celle-ci, peut importe, il en était coincé en orbite depuis bientôt plus d’un mois.
La solitude, le manque de combat, l’arthrite le rongeait peu a peu ! Et puis un jour, le plus beau jour de sa vie, un fax arrive, la relève, c’est pour bientôt !

Mais même pas avait t’il eu le temps de laisser la place au renfort, une marée verte arriva et le submergea. 8 énormissimes Flottes faisait un blocus total autour du PDF.

Il l’avait pris à un Contrebandier et voila que maintenant les contrebandier revenait le lui prendre ! C’était la meilleur.

Dans la cabine de ** l’Enclume ** le vaisseau Amiral, les astros navigateurs passaient un vraiment sale quart d’heure, qui durant une éternité c’est le cas de le dire !

« Bande de moules dégénérées ! On peu pas aller jouer au golf sur son SDS déguisé en Croiseur nova (18) sans que l’un de vous fasse une connerie. Que vais-je dire au Diktator moi maintenant hein ! »
« Seigneur un Rapport de l’Amiral Dartharry nous confirme la présence d’une forte concentration de Corvette Maraudeur (17) une proie facile pour nous ! »

« J’ai plus qu’à attaquer maintenant, préparer vous aux combats bande de lâche, je vais vous montrer moi ! En route cape sur 25/224 !»

Arriver sur place, plus personnes dans le vaisseau mère ne l’a ramenait. Seul l’Amiral Piboulo brisa le silence en se raclait la gorge.

« hum .. hum .. bon ben la proie elle est grosse quand même. Quand faut y allé faut y aller ! FEU A VOLONTE !!! »

---Kaboum---

Cible: the_ricou sur la Flotte CBs (F12009) [X25/Y-224]
Unités détruites: 1,439 Unités Perdues: 710/2,484
L'attaque échoue.


« Hé ben dis donc, ce qu’on a pris. Amenez moi le Lieutenant que je lui dise deux mots… »

Cette histoire avait fait du remou, mais elle n’avait pas encore fini d’en faire, ce n’était que le début ! Comme allait – il faire pour récupérer le PDF a lui seul, c’était mission Impossible !

-- soudain le telecom sonne--
Tin
Tin
Tin-tin-tin
Tin
Tin
Tin-tin-tin
Titudu –titudu – tudut …

« Allo ? ... non je ne suis pas Sarah Connor ! Dégage sale droide ! Hoo … toujours emm**der ici.»

Personne n’était venu l’embêter jusqu'à présent dans ce que l’Amiral appelait son carré ou sa galaxie, car ça flotte n’en dépassait plus les bord, comme si au delà plus rien n’existait, a part le néant !

Mais là ça faisait tache, une grosse tache verte même !

Puis soudain il réalisa : plus de force dans l’air ! Plus d’ennemi en vu, et s’il en profitait pour aller voir ailleurs ? le PDF serait bien gardé en son absence, et personne ne remarquerai rien. Et s’il désertait … heu … voyageait un peu ! Ça faisait si longtemps ! Un peu coup dans un Bar mal famé de Kessel avec des vieux cons !

- tout fort -

« Capitaine ! On part pour le secteur D4 ! On va assécher l’IRON BELL»

- l’équipage en folie –

« OUUAI ! Super ! Génial ! Vive l’Amiral ! Noël ! Saint Pourcras ! »

- tout bas, discrètement –

« On va faire une escale en C5, j’ai un paquet à remettre à sa place. Heu a Samwell »

« Bien Amiral ! »

Parfait. Ainsi soulagé l’Amiral, parti du pont supérieur ou les officiers se chargeaient de la manœuvre, et se dirigea dans sa cabine en tripotant une balayette, le futur cadeau de Samwell …


piboulo le 2007-02-13 00:02:12



Une menace inattendue.

L’amiral se reposer tranquillement dans se cabine, cela faisait 24 heure que les NR avaient quitter la première, il était enfin tranquille et pouvait dormir calmement sans se faire de soucis, mais cela n’allait guerre duré, alors qu’il rêvait d’une plaine verdoyante de sa planète natale, son com-link retentit, un holocron apparu :
-Amiral, nous avons de sombre nouvelle a vous communiquer, habillez vous au plus vite et rejoignez moi sur la passerelle, que je vous expose les informations, lui dit son second d’une voix tremblante.

TCAO se leva d’un bond de sa couchette et prit ses vêtements, 20 secondes après il courrait vers la passerelle, la tension dans la passerelle était à son comble, tous les officiers de quart étaient attachés fiévreusement a leur travail, juste quelque s’un dans l’agitation ambiante le saluèrent, cela était-il si grave?

-A vous voilà amiral ! Pendant votre sommeil quelque chose d’inimaginable c’est produit, tout les pdfs de la galaxie sont attaqué, l’amiral TCAO totalement surpris lui vola la parole.

-C’est impossible, cela ne se peut pas ? Aucun clan n’a assez de flottes pour le faire !

-C’est ce que l’on croyait jusqu'à maintenant, mais les CB nous ont réservé une petit surprise on ne sait pas comment mais ils ont reussi a créer une armé de clone résistant a la force.
-Cela dépassé l’entendement tout les pdfs entouré! Pourtant les rapports étaient là, holonet en étaient saturée de communication. Son second continua :
-J’ai déjà envoyé des sondes on a deux cibles ok pour frappe, et j’ai lancé une communication avec tous nos anciens compagnons d’armes anciennement CSI et nos alliés, nous commençons tous juste a recevoir leur rapport sur les différent pdf, les flottes CB sont monstrueuse mais nos analystes pensent qu’ils n’ont aucune réserve pour remplacer leur perte.

-Oui enfin ils nous avaient pas prévue cela ! Enfin bon dès demain on commence l’assault. Contacté moi des gars qu’ils nous remplacent ici on a mieux a faire maintenant, on rejoint notre base dans la région ! Je vous laisse organisez cela, l'amiral retourna a sa cabine ses heures de sommeil allait bientot etre compter...


tcao le 2007-02-12 23:26:57



Probleme en vue!

Cela faisait déjà 24 heures que l’amiral Luxorion, certainement comme une grande partie des maître Jedi et autres utilisateurs de la ‘’force’’ dans la galaxie, avait senti une baisse de celle-ci.
Comme un changement important dans ce flux galactique.
D’heure en heure les fluctuations de ‘’force’’ deviennent de plus en plus saccadées, tout ceci est très inquiétant.

L’amiral c’était donc enfermé dans ses quartiers et planchait sur le problème depuis un bon moment.
Dans les couloirs du Luxor un calme ponctué de cris d’énervement règne.
C’est tout juste si son second osa entrer dans le bureau pour porter son message.
Il s’avança vers son supérieur lorsque celui-ci se retourna en s’écriant :

« J’ai compris enfin ! »

Le second fit un bond en arrière et se retrouva collé au mur, comme propulsé par sa surprise.
L’expression de Luxorion d’abord fière et contentée se transforma vite pour devenir inquiète et stressée.

« -Mon cher Fara je viens de découvrir quelque chose d’extrêmement grave.
Mais, qu’avais-tu à me dire ?

-Eh bien apparemment d’autres amiraux et commandants ont découverts la même chose car c’est avec le même empressement qu’ils ont transmis ce message sur les ondes sécurisées.
Je lance l’enregistrement sur votre moniteur central dans 1 minute, tenez-vous prêt.

-Bien, Merci. J’attendrais. »

Le second sorti de la pièce et la porte se referma dans son crissement métallique habituel.
Luxorion se laissa couler sur son fauteuil et attendit le lancement du message enregistré par ses compatriotes, il espérait qu’ils avaient déjà compris pour ne pas avoir à leur expliquer lui-même ce qu’il venait de découvrir.
Soudain le moniteur s’anima et l’image d’un commandeur apparu assez floue.

« Ce message va vous informer d’un fait très important qui touche toute la galaxie.
Un fait incroyable et grave. »

L’image changea alors pour montrer une planète ‘’Puits de Force’’.

« Cette planète émet comme vous le savez des courants de ‘’force’’, indispensable à la pratique de notre art, fondement de notre société.
Maintenant regardez ce filtre qui nous permet de voir ces fluctuations.
En effet vous voyez qu’elles sont comme tamisées et saccadées. »

L’animation zoom alors sur la planète, et là, impensable.

« Ces choses que vous voyez, sont des vaisseaux dirigé par une forme de vie artificielle, ces vaisseaux sont contrebandiers et on totalement entouré cette planète.
Cette forme de vie artificielle bloque la ‘’force’’, elle l’empêche de passer.
La forte concentration de celle-ci dans cette zone va donc engendrer une immense explosion dans peu de temps.
Nombre de planète ‘’Puit de Force’’ subissent le même sort !
Eh oui vous comprenez bien. Nous sommes en danger, et pour nous en sortir, la ‘’force ne pourra nous aider’’.
Les contrebandiers bien calme depuis longtemps ont apparemment envie de faire savoir qu’ils sont encore là ou même qu’ils vont revenir, ils cherchent à faire pression !

Nous devons les repousser et détruire ces barrières de vaisseaux établies autour de ces planètes.
Unissons nous et combattons »

L’image disparu alors dans un grésillement, laissant la pièce dans le noir.

Une lumière s’alluma dévoilant la figure de l’amiral, plutôt pâle.

« J’avais donc raison, c’est horrible ! »

Il se rendit sur la passerelle de commandement et mis en route son armada vers la planète infectée la plus proche avec la ferme intention de faire tout son possible pour parer à cette folie.

Il lança une première attaque sur la partie de l’orbite contrebandière constituée d’IG-2000, sans grand effet.

« Lancez la production de vaisseaux, immédiatement au maximum ! »

Et sur cet ordre il retourna tourner en rond dans ses quartiers tel un lion en cage, cogitant sur cet événement soudain et si dramatique.

« Allons nous y arriver ?! »


luxorion_35 le 2007-02-12 22:50:30



Reconnaissance à longue portée.

Tranquillement installé en orbite secondaire du PDF A4, Aegus One occupait son temps à jouer aux échecs avec son second. L'ennui s'était abbatu sur eux depuis la fuite des Vong du secteur de Koruscant et les trop rares pillages de planète ennemi n'exitait plus autant l'amiral...

C'est alors qu'ils apparurent... Comment cela était il possible? Un coup d'état fomenté dans l'ombre comme toujours par ces maudits pirates tout vert! Quel était leur but, il n'en savait rien.

Quoiqu'il en soit il fallait réagir, attrapant son communicateur, il donna les ordres à sa flotte et rapidement la salle de commandement commença à s'animer. S'attendant à un coup tordu venant de la part des contrebandiers, Aegus One décida de laisser sa flotte à l'écart et de ne lançer que quelques vaisseaux en reconnaissance...

Quand une de ces flottes auraient été ciblé et détruite peut être y verrait il plus clair dans le jeu de ses ennemis. Il brancha la radio et contacta l'Erfkik, un destroyer impérial 2 tout neuf.

'Commandant, ne cherchez pas le combat essayez juste de passer les premières lignes de défense, si vous êtes touchés et très endommagé continuez votre route vers la planète, vous y serez peut être plus utile.
-Bien mon Amiral. Je vous retransmet les donné en temps réél.'

Quelques minutes passèrent et Aegus regarda par la baie de la passerelle ses destroyers s'approcher de la masse informe des vaisseaux ennemis. Une voie grésilla bien vite dans la salle.

'...sommes... inférieur en... nombreeee... Bombardier... vecteur 2... 17... Comm...ation...endomagée...'

Un bip strident retenti et l'Amiral se contenta de détourner les yeux de la flotte ennemi. Un flash rapide de lumière apparut et puis plus rien...

'Faite machine arrière, nous reviendrons un peu plus tard avec des vaisseaux appropriés...'

Aegus One le 2007-02-12 21:20:24



La force Mandalorienne

Mon Général ! Mon général crie un lieutenant affoler, une nouvelle venant de nos force en stations nous a été fais parvenir en express !
Tiens tiens, cela faisais longtemps, que nous dis le pigeons voyageur ?
Je branche l’holocome :
à ce moment une silhouette apparue, on pouvais distinguer White_Vador et c’est second à ces coté…

-Cher Mandaloriens et amis, je tiens tous d'abords à vous dire bonjour et vous annoncer une drôle de nouvelle, en ce qui nous concerne la menace n’est pas bien grave mais la grand majorité de la galaxie est concerné, comme vous pouvez le voir des « choses » on encerclé les pdf y compris le dernier en notre possession, selon certaine information cela pour entraîner une destruction de la majeur partir de la galaxie y comprie-nous Mandaloriens. Cela ne peu pas être permie et nous devons en ce qui nous concerne prendre le chose en main…

Derrière c’est parole nous pouvions entendre quelle que tire artillerie et explosion, certain assez grosse et dérangent le commandant White_Vador…

Ecraser moi ces insectes sur le champs !
Oui mon commandant, vous êtes toujours en communications,
Ah ? me***, veuillez m’éscuser cher compagnons, une bataille de plus se livre mais la n’est pas la question, nous ne pouvons pas permettre cette destruction massif de notre peuple, nous avons été opprimé depuis des année et seulement depuis quelle que millénaire nous somme enfin libre, le combat ne peu pas se terminer ainsi, nous devons réagir au plus vite et dans les plus bref délai ! montrons à tous c’est contrebandiers et leur « création » qui son les Mandaloriens, faite coulé le sang, la bière et chauffer les blasters !!! que vos action sois victorieuse et gratifiante, bonne chance à tous…

La transmission est est terminer commandant Syrus,
Bien bien bien, que pouvons nous apporter cher équipage ?
(équipage) euh, oui, non, aucune idée…
Bon, réparé moi déjà cette flotte nous aviserons, et continué les tires sur nos inviter de L’alliance galactique,
A vos ordre!

Retirant son cigars en soufflant son nuage de fumée, le comandant Syrus étais bien intriguer de la suite des événements, à peine revenu en station de mandalore il ne prononça que quelle que mot…

On na encore une belle merde qui nous est chié dessus !



Syrus le 2007-02-12 21:04:30



[HRP]explications sur la quête[/HRP]

Comme vous avez pu le voir, la victoire CB est proche ;)
C'est à vous de l'empecher en libérant les pdfs ceinturés.
Vous avez 4 jours pour faire ensuite la quête continuera.
J'ai la liste des possesseurs de pdf en permanence sous les yeux il est INTERDIT de prendre un pdf durant ces 4 jours, quiconque essaiera d'en voler le regrettera.
Si vous avez des questions envoyez les par MP ou sur IRC.

Neorom le 2007-02-12 21:01:14



Mad MoS (part one)

loin dans les confins le système d'alarme du mos retentit,
thedeath courait dans les coursive vers la cabine du scribe,

'sa me rappel ma jeunesse pensait-il'

plus bas sur la planète des anges déchus les combats finissaient,
les dernier résistants étaient massacrés,

Dans sa cabine le scribe pensait au bilan de la journée,
800 parsec,
1 planète,
une escadre de t1 et des désagréments causés aux Anges dévhus en vengeance de leur dernier coup bas,

La porte souvri brusquement tirant le scribe de sa réverie,
le son de l'alarme lui parvint enfin,
the death savourait ce moment ou le scribe revenait à la réalité et se demandait ce qu'il se passait,

'cesse de jouer thedeath et dit moi ce qu'il y a!!!' vociféra le scribe,
'regarde ton task com MoS' lui répondit-il avec un sourit narquois,

la carte de la galaxie contrat une gigantesque opération CB,
et un rapport du mos signalait la destruction de la galaxie pour dans 96h

le scribe haussa un sourcil,
puis consulta les vidéo com planqué chez néo et vit ses déclarations,

Le scribe éclatât de rire,
thedeath intrigué eu beau lui faire remarquer que la situation s'y prétait guerre,
rien n'y fit,


Les flottes bougeais déjà et faisaient ronronner leur moteurs,
La sword légion quitta le système AD,

'Préparez le labo,
réactive le projet globius!
nous allons damé le pion à Néorom'

masterofsword0132 le 2007-02-12 20:29:26



Intro

« - C’est moche.
- Ca a l’air gluant.
- Mattez les biceps ! »

Neorom se passa la main sur le visage, exaspéré par ses collègues. Il traversa le petit groupe de contrebandiers d’un pas résolu, enfila un escalier de quelques marches pour se retrouver sur une plate forme dominant le petit laboratoire. Il tapota des doigts sur la cuve transparente, objet de ces remarques si constructives, pour ramener le silence.

« Messieurs. »

S’ensuivit un toussotement féminin et presque instantanément le net craquement d’un pied écrasé avec force sadisme oviné.

« Messieurs disais-je, vous avez devant vous la clé de la Galaxie. »

Ricanements, coup de talon rageur dans la cloison métallique. Neorom secoua son pied endoloris puis reprit, fusillant l’assistance du regard.

« Sans vous assommer de détails, vous avez devant vous le fruit des dernières recherches en matière de bio ingénierie. Cette … chose, est issu d’un habile croisement entre la race des ysalamiris et une espèce saurienne d’humanoïdes des confins de la périphérie. Bon c’est loin d’être parfait, mais vu que le professeur qui travaillait là-dessus a fini au fond de l’estomac de l’un de ses sujets, on n’aura pas mieux. Ce truc informe donc, est suffisamment intelligent pour qu’on lui enseigne les rudiments du pilotage, tout en conservant ses facultés d’étanchéifier son environnement à la Force, caractéristique bien connue des ysalamiris. »

Voyant que l’attention commençait à se relâcher, il reprit en accentuant exagérément les premiers mots.

« Donc ! C’est pas compliqué, si on clone nos bestioles et qu’on les équipe avec nos stocks, on a de quoi tenir une armée honorable. Et en répartissant leurs rafiots autour des Puits de Force, on bloque la Force ! Bon après on fait que supposer, m’enfin d’après les experts si on comprime la Force dans un espace clos comme ça il y a de grandes chances que ça finisse par péter. Et si tous les Puits de Force de la Galaxie explosent, adieu la Force. ‘fin ça c’est la meilleur option, la moins bonne c’est qu’il y ai plus personne pour en profiter, bref.

C’est là que ça devient intéressant ! Z’avez compris un peu la puissance du moyen de pression qu’on a sous la main là ? On a de quoi faire chanter toute la Galaxie ! Et vous savez quoi ? Ba on va pas se gêner. »

Au fond de ses yeux brillait une inquiétante lueur de pure cruauté …




«- Moi j’dis qu’on ferait mieux de leur rentrer dans le lard directement quitte à tout péter.
- Dok’ tu fous en l’air mon ouverture suspense là.
- ‘n’ a fout’.
- C’est ce que j’avais cru comprendre oui. Bon allez venez on va se saouler pendant que nos OGM sur pattes vont faire le boulot.

Neorom attrapa ses deux collègues les plus proches par les épaules, puis entreprit de conduire le groupe vers le réfectoire dans un chœur d’approbations. Seule restait Hermione au milieu du laboratoire, visiblement troublée.

« Mais, t’as déjà lancé le machin ?
- Tu croyais quoi Herm’, que j’attendais votre approbation ? A l’heure qu’il est ils doivent déjà être sur place et le compte à rebours est en marche. ‘suffit qu’un Puit de Force conserve au moins la moitié de sa surface ceinturée pendant 96 heures environ pour qu’il pète, d’ici là ils auront bien fait une offre tous ces rapiats. »


Neorom le 2007-02-12 20:05:27



Retour