Partie relancée le 14 Nov 2017

62 inscrits sur cette partie
1 joueurs connectés
Rôle Play


...il a été rendu aux Sages...

L’amiral raino était en compagnie du général Artémis, celui-ci lui racontait comment il avait pu créer les drones qui les avaient encerclés quelques jours plus tôt…c’était fascinant ce qui l’était moins c’est le fait que la sphère d’origine était devenue de plus en plus brillante au fil du temps…le général ne pouvait pas expliquer ce phénomène…juste avant qu’il ne décide de quitter sa flotte...il avait été obligé de fermer toute une section de son bâtiment…la sphère était devenue incontrôlable, elle grossissait de minute en minute…
L’explosion était inévitable…l’énergie était trop instable…

Soudain, le colonel entra dans la pièce, il demanda à l’amiral de l’accompagnait sur la passerelle…

« Oui, capitaine, je vous reçoit qui a-t-il »
« ………..ommes en place…..dema….missons… »
La liaison était très mauvaise…l’officier en charge se démenait pour l’améliorer sous l’œil menaçant de l’amiral…
« veuillez répéter capitaine…je vous demande de répéter »
« …nous sommes en place….je demande la permission de pénétrer dans la dernière salle… »
« Demande refusée…attendez que je sois sur place…je part de suite… »
« …à vos ordres mon amiral… »

L’amiral raino partit sur le champ à bord d’un T.I.E atmosphérique….

« Alors, capitaine…que faisons-nous ? «
« nous allons sécuriser le périmètre…placez des hommes sur le toit, qu’ils nous préviennent si quelques chose se passe…je ne veux pas de mauvaise surprise...commencez aussi à découper cette porte… »

Le T.I.E se posa dans les jardins…
La nuit allait bientôt se lever…il devait faire vite…la planète n’était pas encore sécurisée, il ne savait pas à quoi s’attendre…mais l’attrait du Grimoire était plus fort...il devait le voir, tant de jours à l’imaginer n’avait fait qu’augmenter cette envie…
Il traversa les jardins en courant en entra dans le manoir

« Alors capitaine, faîtes moi un rapport ?...je vois que vous avez débranché le dôme protecteur de la ville… »
« Amiral, le dôme était déjà débranché à notre arrivée…la ville était aussi déserte… »
La porte céda à se moment-là…elle tomba dans un fracas monstrueux…
« ..si Nomanor ne savait pas que nous étions là...je crois qu’il doit s’en douter maintenant… »..l’amiral était moqueur…

Lorsque ils rentrèrent dans la salle, ils n’y trouvèrent personne…
La salle était plongée dans l’obscurité…seul un rayon de lumière descendait du plafond pour éclairer le centre de celle-ci…

Tout le monde progressa à pas de loup sur le qui-vive…
Arrivé à quelques mètres, ils découvrirent le Grimoire, il était là, trônant au milieu de la pièce éclairé par le rayon lumineux…
Celui-ci pouvant être un piège, l’amiral demanda à l’un de ses soldats de s’avancer plus…
Le soldat s’exécuta non sans crainte…mais un ordre étant un ordre il vit le pas qui le séparait de l’obscurité de la lumière…il ferma les yeux…et avança…rien ne se produisit…

L’amiral l’écarta alors avec violence…et s’approcha du grimoire…


A côté de celui-ci, il y avait pleins d’annotions diverses…Nomanor avait du travailler sans relâche depuis des semaines…des déchets de nourriture s’accumulaient partout dans la salle…

Soudain la radio du capitaine crépita…
« capitaine…capitaine…le T.I.E de l’amiral vient de décoller que ce passe-t-il ?... »
« que dîtes-vous soldat, l’amiral est à mes côtés…vous divaguez »
« non… capitaine…le T.I.E se dirige vers une plaine »

L’amiral était heureux il avait retrouvé le Grimoire des Anciens…il le prit en main…lorsqu’il le soulevant, il ressentit une étrange sensation…un mélange d’angoisse et de peur…

« amiral, votre T.I.E se dirige vers une destination inconnue que faisons-nous ? »

« il n’ira pas bien loin…il a juste assez de carburant pour une heure de vol… »

« capitaine...capitaine…le T.I.E a disparut sous nos yeux…à la place…il..il..il..y a…un sovereign…. »

« Un sovereign…encore… ?...mais ce n’est pas possible… »

Au même moment, une communication des Sages arriva sur la Black Beast, ils voulaient savoir où en était la situation…
Le colonel Chabert transmit le message sur LeanArmor…il reçut comme réponse

« Le Grimoire des Anciens retournera aux Sages d'Eckmühl »


que c’était-il bien pasé pour que l’amiral décide cela ?…nul ne le saura jamais…


Raino le 2004-12-17 21:06:58



et si on visitait LeanArmor?

Les barges de débarquement avaient réussis à atterrir sans trop de dommages…les tirs de barrage n’étaient pas aussi fourni que l’amiral raino l’avait pensés….
Le capitaine chargeait d’envahir la planète LeanArmor était sur ses gardes…l’ennemi savait…
Il donna ordre aux marines de se mettre en position, et de dérager le matériel, les nouveaux chars T.I.E, qu’il venait de recevoir, seraient ici parfait pour sécuriser les résaux routiers de la ville…



Les troupes progressaient lentement à travers la lande…une lande verte qui les menérait à la ville…une petite trentaine d’hommes et capitaine étaient munis d’un bracelet, il était censé de leurs permettre de traverser le camps de force que le général Artémis avait renseigné…
Mais arrivé sur la planète, ils purent se rendre compte qu’aucun champ de force n’était activé… que s’était-il passé ?....le général leur avait aussi dit que Nomanor était entrain de préparer sa défense…aucun bastion n’était visible…la ville semblait comme désertée…les habitants avaient du se réfugier dans les montagnes proches, comme s’ils fuyaient la peste…

La traversée de la ville se passa sans anicroche…seul quelques chats, et deux chiens furent blessés, les hommes étaient très nerveux, ils tiraient sur tout ce qui bougeait…

Arrivée devant la demeure de Nomanor, le capitaine s’arrêta, il était stupéfié…il s’agissait d’une énorme manoir de style anglais, un lugubre manoir dominé par une haute tour ; c’était là que Nomanor gardait le Grimoire ses Anciens, qu’il l’étudiait depuis plus de trois semaines, tentant de le déchiffrer…

La troupe d’élite donna l’assaut, ils pénétrèrent dans la propriété de ce célèbre voleur pour y dérober le Grimoire, ironie de la situation devait certainement amusé l’amiral raino…
Le jardin n’était pas gardé…les soldats entrèrent dans le manoir…
Ils furent accueilli à leurs entrées par la garde de Nomanor, les blasters crépitaient de part en d’autres, la progression semblait stoppée…
« capitaine, toutes les autres entrées ont étés condamnées »
«bien lieutenant, je ne vois plus qu’une solution, faites reculer vous, hommes…et tenez vous prêt lorsque je vous donnerez le signal… »
« bien capitaine »
Lorsque ses hommes furent en place, le capitaine lanca l’une des ses grenades thermique…et plongeât par terre…rien ne se passa…
« Maudite grenade… »grommela-t-il en lançant la deuxième…celle si explosa…le souffle de l’explosion balaya le capitaine…il fut relever par son lieutenant…il n’était heureusement pas blessé…sa tête bourdonnait comme s’il avait à l’intérieur du crâne un carillon…

Les troupes entrèrent à l’intérieur…l’entrée était pulvérisée…la dizaine de gardes étaient mort déchiquetés en petits morceaux…

L’intérieur du manoir était somptueux…la décoration était digne d’un palais…le capitaine souriait, il se voyait déjà emménager dans la demeure…

La progression était rapide, il n’y avait que quelques gardes qui gênaient de ci de là…

Lorsqu’ils arrivèrent au pied de la tour…le capitaine installa le poste de communication…


Raino le 2004-12-17 19:52:34



La fin du conflit ???

Le commandant Drolistique ayant vu les drones pulvérisés les uns après les autres avait décidé de ne plus respecter le pacte de non agression et ce de son propre chef. Il vit alors que d'autres en avaient fait de même et que tous les impériaux l'avaient compris : c'est eux qui allaient prendre la planète.

Les hommes étaient fatigués de tous ces combats, c'est pourquoi le commandant décida de garder sa position et d'attendre tranquillement que la planète LeanArmor tombe aux mains des impériaux.

Vers 10h du soir, l'alarme sonna ...

« Attention, Attention, le dernier drone vient d'être détruit, tous en position de combat »

Personne ne savait ce qu'il allait advenir de la flotte d'Artémis après la destruction du dernier drone, et surtout, tout le monde se demandait s'il ne s'agissait pas d'une tactique pour gagner du temps. Les drones avaient été trop faciles à tuer et se ne pouvait être pour cela que le grimoire était tant convoité.

Quelques heures plus tard sur le pont ....

-Il ne se passe rien d'extraordinaire mon commandant, la flotte d'Artémis n'est plus dangereuse désormais ...

A peine avait-il fini sa phrase qu'il vit une flotte énorme fondre sur la flotte d'Artémis et la pulvériser. L'attaque avait été si soudaine que personne n'avait pu voir qui étaient les assaillants.
Les vaisseaux revinrent alors accompagnés de Transporteur et des milliers d'unités terrestres.
C'était Raino ... l'un des hommes qui poursuivaient Nomanor depuis le début.

-C'est la fin, Lieutenant,Nous allons bientôt entendre que le grimoire est entre les mains des impériaux.

La 108éme symphonie de Bethozart passait dans les hauts parleurs, les hommes ouvrirent leurs meilleurs bouteilles et la fête dura jusqu'au petit matin.

Le lendemain, le réveille fût douloureux, le commandant drolistique se disait qu'il allait pouvoir rentrer chez lui. Il était presque triste que tout cela se finisse si vite. Mais aucune nouvelles du grimoire ou de Nomanor ne lui parvint ... avaient t-ils été découverts par Raino ou s'était t-il échappés au travers du blocus ? La question restait en suspend.

Le commandant décida d'attaquer un puits de force en rentrant chez lui afin que les dernières recrues acquièrent un peu d'expérience. Il perdit la bataille mais se disait qu'un jour il en posséderait un.

A peine arrivé à Marrancity, Le commandant appris qu'il se passait des choses étranges au sud de la galaxie. Un puits rebel qui était assiégé par des impériaux avait subitement changé de pavillon sans que le moindre combat n'ait lieu. S'agissait t-il d'un arrangement ou d'une mutinerie ?
Une chose si étrange laissait à penser que le grimoire et Nomanor n'étaient peut être pas très loin.
De plus, Bebedroopy était encore mêlé à cette affaire puisque c'était son pavillon qui flottait désormais sur le puits ...
Raino n'ayant pas lancé de message d'information, les spéculations allaient bon train dans toute la galaxie. Tout cela avait beau être très étrange celà n'avait peut être rien à voir ... Nous le saurions bien un jour ...


drolistique le 2004-12-16 15:53:50



VICTOIRE

tout le personnel de ma flotte avait fait une fête à leanarmor avec tout les autres personnel de toute les flottes.tout le monde crie' vive darkfabien,vive Darth Gipé,vive dark gendibal, vive fitz,vive drolistique,vive gribouille et surtout vive l'impérial Raino qui a réussi à dérober leanarmor de l'emprise de Bébédroopy le contrebandiers.Après cette fête chaque capitaine fesait un discour de remerciment aux morts.
La quête était donc finit pour le moment,mais peut etre que s'était un piège,qu'il avaient tout prévu et avez on récupérer le grimoire des anciens? darkfabien ne le savait pas encore.

darkfabien le 2004-12-16 06:21:22



c'est pas la Normandie mais c'est le débarquement

Voilà…déjà trois heures que l’amiral raino était parti sur la flotte du général Artémis…

Le colonel avait demandé de ne pas ouvrir le feu tant que l’amiral ne serait pas revenu…il eut beaucoup de mal à contenir la fougue des impériaux présents…L’Amirale Eléana et l’amiral MaRax et aussi Solik voulaient en découdre…
Le colonel usa de toute sa diplomatie pour les faire patienter, il était beaucoup plus à l’aide avec le protocole qu’aux commandes d’un chasseur T.I.E…il les invita tous à faire une partie de cartes… et boire…beaucoup boire…il espéraient aussi les faire attendre plus longtemps…

Soudain, les radars captèrent un mouvement…il s’agissait de la navette diplomatique de type lambda et les membres du « flying circus » qui quittaient la flotte du général…

Tous s’étaient levés…ils étaient tendus…que quoi avaient-ils pu bien parler ?...

Le trajet retour leurs semblait durer une éternité…
Lorsque la flotte fut une phase d’approche finale, ils se rendirent aux hagards…ils étaient alignés derrière l’Amirale Eléana, une twi’lek connue et respectée de tous les impériaux…

La navette atterrissait doucement…prenant soin de faire durer le suspens…


Lorsque la porte de la soute s’ouvrit, l’amiral apparut…il se dirigeât vers leader et lui présenta ses hommages… il salua aussi l’attroupement…il semblait surpris de voir autant de monde sur la black beast…il lanca un regard inquisiteur au colonel Chabert...celui-ci se senti obligé de dire :
« je ne pouvais plus les contenir amiral… »
« Ce n’est pas grave, colonel, puisque que tout le monde est présent, permettez-moi de vous présenter le général Artémis… »

Le général sortit alors de la navette, il avait à dans une main la bouteille que l’amiral lui avait offert dans l’autre ses bagages...il était suivi par son second, qui lui tenait tout un tas de documents importants…
Tous les deux se savaient condamner à une mort certaine s’ils étaient restés sur la flotte.
L’amiral raino leurs avait laissé le choix en lançant la phrase : « ce serait du gâchis de vous faire subir le même sort que le Colonel Bravin, et son beau sovereign…,vous ne trouvez pas ? »
Les deux soldats n’hésitèrent pas longtemps…

« Lieutenant, veuillez débarrassez le second du général des documents qu’il porte et transmettre les transmettre à nos tacticiens… »

Soudain, une énorme explosion se produisit à l’extérieur…
« Général Artémis, allez vous reposez pour l’instant…nous parlerons de tout cela prochainement »…le génral et son second avaient l’air abattu, exténués par les combats qu’ils avaient ménés
S’adressant aux amiraux présents… « Mes amis, allons regardez mes barges descendrent sur LeanArmor….depuis le temps que nous attendions ce moment…. »


peu de temps après, es barges de débarquements quittèrent le vaisseaux, et commençaient à descendre vers LeanArmor…

L’amiral raino ne pouvait s’empêcher au Grimoire des Anciens, et à Nomanor…qu’allait-il faire en voyant la menace se rapprocher de lui aussi … ?


Raino le 2004-12-16 02:44:18



une attaque décisive

'-Amiral, une flotte impériale vient de ce mettre en formation de combat et elle est en approche rapide ! que faisons nous ?

-La treve nous interdit d'attaquer mais pas de riposter ! que tous les chasseurs soient lancés, et que les croiseurs et les canonières protègent les vaisseaux mères ! nous devons tenir pour que le livre ne tombe pas aux mains de ces félons d'impériaux qui ont trahi la treve !

-Sir, les chasseurs ennemis commencent à tirer ! nous ripostons mais nous sommes en très grande infériorité numérique ! nous allons etre très vite débordé !

-Il faut tenir coute que coute ! si l'empire s'empare du grimoire, la rebellion sera annihilée ! ce livre doit retourner aux anciens coute que coute !'

Les combats faisaient rage devant la passerelle de commandements ! la première vague de chasseurs ennemis avait été détruite, puis la seconde, et les pertes restaient relativement faibles ! quand les attaques de chasseurs cessèrent, les hommes sur la passerelle reprirent espoir ! ils verraient à nouveau un jour se lever sur le système de Leanarmor !

Soudain, l'officier radar lanca de grands cris

'-Amiral, venez vite voir, c'est effroyable ! une flotte incommensurablement puissante est en approche ! nous n'avons vaincu que l'avant garde !

-Des Super Destroyers Stellaires ! Decidemment, l'empire mets beaucoup plus d'attention à detruire ses anciens alliés qu'à détruire le pouvoir de Nomanor !

Faites appel à tous les pilotes valides ! nous devons minimaliser nos pertes ! ce combat représente peut-etre la survie de la rébellion !'

Toutes les alarmes du vaisseau amiral Lapinou furent actionnées, et les hommes qui rentraient juste de leur précédent combat reprirent le ciel très rapidement ! leur fatigue n'avait d'egale que leur rage de vaincre et de survivre !

Les chasseurs connurent un véritable massacre face aux forteresses volantes impériales, et les vaisseaux de protection furent vite dépassés ! le carnage était incroyable, mais à la mesure des moyens impériaux ! les vaisseaux de soutien rebels tinrent bon face à l'attaque des SDS qui portait un blason bien connu, celui d'Eleana !

'-Cette traitresse se repentira de cette attaque ! que les renforts viennent au plus vite, ou nou ne tiendrons plus très longtemps ! et envoyez un contrat holonet aux contrebandiers ! je ne sais pas encore combien ils vont me demander pour la destruction de cette flotte, mais je suis pret à y mettre le prix ! l'emire regrettera d'avoir cassé la treve, et nos hommes seront vengés'

gribouille le 2004-12-16 02:16:47



..I'm very choking...

« ….Amiral...amiral…venez vite »
L’amiral était dans les mains de la jeune masseuse Twi’lek au tient rouge et jaune…un délice…il vit semblant de ne pas entendre le lieutenant…

« amiral, vite…les drones…ils...ils ont tous disparus…il semble que Solik et un autre impérial venu l’aider viennent de détruire le dernier… »

L’amiral ne se levait toujours…le lieutenant semblait s’impatienter….il ne savait pas quelle délice pouvait être un massage de la jeune twi’lek au teint rouge et jaune….

« euh...amiral, le général Artémis a vu sa flotte descendre sa puissance de façon…significative… »

L’amiral rouvrit un œil…
« qu’est-ce que vous entendez par de façon significative ? »
« elle est à 19M….mon amiral… »
« QUOI… ?... » l’amiral sauta de la table
Le lieutenant se retourna gêné…il n’eut pas le temps de prévenir l’amiral que sa serviette était tombée … que celui-ci déjà courait vers la passerelle,
Il courait, tellement pris par l’envie d’en finir qu’il ne prêtait pas attention aux cris du lieutenant parti à sa poursuite avec son uniforme…
Ce n’est qu’arrivé à la passerelle qu’il put rattraper l’amiral…
Personne n’osait lui faire remarqué sa nudité…seul le colonel Chabert osa...l’amiral ne l’entendit même pas…il n’entendait plus personne…son objectif allait être atteint…

La planète LeanArmor était ceinturée par les flottes impériales…l’amiral MaRax, Dark Gendibal étaient encore et toujours présents...d’autres impériaux étaient venus aider, l’amiral Drolistique et Dark fabien étaient là depuis peu, même l’amiral Solik était revenu les aider….mais ce qui ravissait le cœur de la flotte toute entière, c’était de voir l’Amirale en personne et son second présents dans ses moments cruciaux…Toute la guilde des blackholes semblait même vouloir aider…

L’amiral se retourna…les hommes d’équipage aussi…réalisant qu’il était nu…l’amiral ne se démonta pas…
« Colonel….le général Artémis est en position de faiblesse…il le sait…, il s’agit là d’un homme remarquable, d’un combat exemplaire…sa dernière manœuvre le montre...il sait aussi que maintenant, il a sorti son denier atout…envoyons-lui un dernier coups de semonce… »
« Bien amiral… »
« Préparez-moi aussi une navette impériale de type lambda…je vais me rendre sur la flotte du général Artémis… »
« Amiral vous êtes sûr ? il pourrait vous abattre… »
« Croyez vraiment qu’il tenterait un acte aussi stupide ?...Colonel, regardez autour de vous…que voyez-vous ?
« Euh…des étoiles, mon amiral, des étoiles... ? »
« vous êtes décidément trop stupide…moi je vois 10 flottes impériales qui sont prêtes à ouvrir le feu à la moindre occasion… »
« Je vais dans mes appartements mettre mon uniforme officiel…soyons respectueux, il s’agit là d’un officier comme nous… »
L’amiral retraversa la passerelle comme si de rien n’était…

Lorsqu’il réapparut…l’amiral était habillé de son costume d’apparat, il était tout neuf…certes peu de médailles étaient présentes sur son torse…mais après tout il était encore jeune…et s’il rapportait le Grimoire à l’Empereur, il était sûr d’en décrocher une…mais tout cela était encore loin…

L’escadrille « flying circus » décolla, elle allait servir d’escorte à la navette lambda…

L’amiral avait pris soin de faire envoyer un message diplomatique au général Artémis, il avait aussi avec lui, une bouteille d’un des meilleurs vins que l’on puisse trouver sur Naboo

Après tant de privation, ce cadeau allez être bien venu….enfin il l’espérait…

La navette décolla… l’escadrille « flying circus » l’entourait de près…
Le colonel était inquiet…les autres amiraux aussi…


Raino le 2004-12-16 00:53:22



Mauvaise journée pour les drones

Le capitaine Tapadbol avait du passer deux jours de corvée de ménage avec son escadron dans las flotte de l'amiral Solik. Complètement cassé il demanda à un officier comment s'étaient déroulées les opérations après qu'il ait participé héroïquement à la destruction du drone F9193.

- Oh hé bien il parait que l'amiral avait retrouvé le sourire. Dans la foulée il a organisé deux attaques exceptionnelles. L'une sur le drone bouche-trou et l'autre sur le drone farceur. Un seul destroyer a été détruit ! Après ça il a accordé un bon repos mérité à tout le monde !. Il examine alors le capitaine, complètement cassé, qui lui jetait un regard noir. Enfin presque... Mais toujours est-il que 8 heures plus tard il organisa trois nouvelles attaques encore plus exceptionnelles.
- Aah ?
- Oui ! d'abord le drone bebe on t'aime s'est fait littéralement démolir ! le combat n'avait pas l'air évident mais notre stratégie était évidemment meilleure. L'intérêt ici c'est qu'on pu libérer d'autres impériaux qui étaient tenus en tenaille par les drones en détruisant celui-ci. Mais ce n'est pas tout, sitôt la dernière unité détruite l'assaut fut lancé sur le drone farceur. Là on a pas eu beaucoup de chance, a détruit énormément d'unités
ennemies sans en perdre une, les dégâts étaient vraiment mineurs. Mais il devait en rester quelques unes. Enfin ça s'est terminé par la destruction d'un autre drone, le drone alcalin.
- Rien que ça ?
- Oui et ce n'étais pas non plus gagné d'avance !
- Laissez moi deviner, on n'a eu aucunes pertes également ?
- En effet héhé ! Si tu avais rapporté le renfort contre le drone farceur, on aurait pas eu d'échec !
- Humpf mais je me suis racheté il me semble non ? et notre amiral Solik s'est vengé a priori ?
- D'autres officier ont fait bien mieux que toi et ne sont pas responsable de la mort de nombre d'entre nous ! mais il me semble que l'amiral tiens à ce que tu te reposes, tu devras participer à un autre assaut.
- Bien ! à vos ordres je vais ordonner à mon escadron de se reposer !


Une heure passait et le lieutenant se trouvait devant les quartiers de l'amiral Solik.

- Mon amiral ! on vient de nous donner la composition d'un drone, apparemment nous sommes bien placé pour lui faire de grands dommages.

Solik observait les écrans de contrôle, hocha la tête puis s'exclama.

- Heureusement que nous n'avons pas eu de pertes, c'est toujours du temps de gagné à ne pas reconstruire ! attaquons ce drone. Lieutenant je vous charge de
quadriller les opérations sur place, je reste ici j'ai euh du travail à effectuer. Il jeta alors un rapide coup d'œil dans sa chambre ou se trouvait deux charmantes demoiselles. Je vous donnerais mes instruction quand vous serez sur place.
- Bien amiral. Dois-je faire venir le capitaine Tapadbol ?
- Non qu'il se repose, il sera chargé de vous épauler pour la prochaine attaque. Je ne tiens pas à ce qu'il s'endorme pendant l'assaut. Il doit reprendre des forces.


Quelques instants plus tard, le lieutenant attendait les instructions de son amiral quelque assez énervé de ne pas pouvoir continuer ses occupations tranquillement. Les opérations se déroulèrent à merveille. L'assaut fut rapide, une victoire éclair était à la clé avec aucune perte. L'amiral s'en réjouissait alors devant sa compagnie.

- Ahaha mes jolies vous avez vu cette rapidité d'action ?!
- Décidément vous faites tout en vitesse chéri...
- Euh héhé non pour certaines choses je sais prendre mon temps mmmh... mais dans tout les cas ce que je fais ça ne sera pas une perte pour tout le monde n'est-ce pas ?

Solik le 2004-12-16 00:47:48



la fin des drones

Le dernier message de l'Amiral Feyd Rotha concernant son attaque contre le drone méchant venait d'arriver sur la messagerie du bandit Queen, le message tenait en une ligne :

' Cible détruite. Autre suggestion ? Mes respects. ' .

Cette pointe d'ironie ne plaisait guère à Eléana, mais il fallait faire avec, Feyd Rotha était irremplaçable dans l'Escadron BlackHole, malgré le fait qu'il coûtait très cher. Pour financer la formation des milliers de pilotes de Tie qu'il usait chaque jour et tous les Chasseurs Tie, il fallait énormément de crédits impériaux. Tout l'argent mis de côté par la guilde y passait, pour faire des économies et récupérer des crédits, les amiraux Valmer et Darth Kath avait même du limiter leur personnel au stricte minimum. Une blague circulait même à ce sujet chez les membres d'équipages des différents vaisseaux amiraux de l'Escadron BlackHole. Si Darth kath et Valmer continuaient à vendre des droides d'entretiens pour financer les Tie, leurs toilettes deviendrait aussi sales que celle de l'Amiral Feyd Rotha qui était connu pour y passer des heures, afin d'y étudier disait-il des nouvelles stratégies de combat.

Toutefois, il y avait aujourd'hui des choses beaucoup plus préoccupantes que les crédits qui malgré tout ne manquaient pas encore, les drones restant, la flotte encore à 200M du Général Artémis et la planète LeanArmor ou devait se trouver d'après les derniers renseignements fournis par le Commandant Raino le fameux grimoire. Ce grimoire semblait dangereux surtout dans de mauvaises mains.

Alors qu'elle venait d'écouter ce bref message, Eléana repensa à un vieux poème qu'elle avait entendu dans son enfance à propos d'un Grimoire.

Un grimoire pour les Gouverner tous. Un grimoire pour les trouver
Un grimoire pour les amener tous et dans les ténèbres les lier

Si le grimoire du poème était bien celui-ci il ne fallait pas qu'il tombe aux mains des rebelles. Eléana imaginait ce qu'elle pourrait faire avec tant de puissance....., mais très vite elle se dit que seul l'empereur serait à même de décider ce qu'il faudrait faire de cet objet magique.

En attendant il fallait organiser les dernières attaques, car un drone venait encore d'être détruit et la puissance du Général était tombé à 100M. Le général Artémis était en faucon millénium, Eléana pourrait donc en venir à bout assez rapidement. Il ne restait plus que la planète mais les espions sur place avait indiqué qu'elle contenait principalement des troupes terrestres. Il allait donc falloir faire intervenir une flotte de débarquement sans quoi les bombardements n'aurait aucun effet.

L'Amirale décida alors de demander à Darth Kath de commencer la production d'un flotte de débarquement de 16M afin d'optimiser les attaques sur cette planète et de capturer le plus rapidement possible le grimoire. Aujourd'hui l'Empire était en bonne position et entourait la planète empêchant toute tentative rebelle, mais une erreur était vite arrivé.

A ce moment là un nouveau message vint perturber la réflexion de l’Amiral.

-Amiral il n’y a plus de drones le dernier vient d’être détruit le Général Artémis est descendu à moins de 20M
- c’est un bonne nouvelle nous allons pouvoir le frapper
- Le problème c’est qu’il est en chasseur manta
- ah, mince nous ne pourrons donc pas triompher contre lui.
- et les Rebelles sont de plus en plus présent sur la zone et semblent préparer quelques choses d’après notre source Béta. De plus je viens d’apprendre qu’un de nos SDS le Sécura qui patrouillait près du dernier drone avait été endommagé par l’attaque de croiseur de Fret d’un dénommé Hoxyl
- ils viennent de rompre la trève établie depuis l’apparition de ces drones, c’est une bonne chose…. , nous allons donc nous occuper avec eux.
- que faisons nous alors
- mettez la flotte en état d’alerte maximum nous allons frapper un grand coup contre les rebelles et leur apprendre les bonnes manières.
- ce sera fait Amiral
- Et prévenez les amiraux feydekins et Arioch ils doivent frapper le plus rapidement possible le général Artémis pour accélérer sa chute. Je pense que nous n’allons pas tarder à récupérer ce grimoire, l’Empereur sera content….



Eléana le 2004-12-15 22:59:48



au fond, l'espoir...

le commandant était songeur pendant qu'il regardait dans l'expace l'avancée de la lutte.
- qu'y a-t-il mon commandant ? tout va bien ?
- y'a pas à se plaindre ( quand il n'y faisait pas attention, il parlait à tout le monde comme à ses amis proches... ), le dernier assaut était vraiment encourageant.
- vous semblez... comment dire...
- soucieux ? oui, c'est sans doute vrai. cette quête dans laquelle nous sommes lancés a ceci de bien que les impériaux et les rebels ont signé une trève.
- et elle prendra fin sitôt que le Grimoire sera accessible...
- oui, c'est bien à ça que je pensais.
- c'était plutôt bon signe pourtant...

le commandant marqua une pause avant de répondre.

- je dirais justement plutôt que c'est bon signe. il n'y a finalement pas que guerres et mort entre impériaux et rebels, nous sommes finalement tous les mêmes. l'espoir n'a pas disparut, il est juste camouflé...

un léger sourire apparut sur son visage. finalement, quelque soit l'issue du conflit, il n'y avait aucune raison de se sentir abattu...

fitz le 2004-12-15 21:00:12



La disparition des drones

Dans son vaisseau, l'amiral Raino jubilait… depuis que les drones étaient apparus autour de leurs flottes, les amiraux avaient réussi à se débarrasser de tous leurs ennemis. Les flottes de drones qui les entouraient étaient comme un essaim de mutiques qui piquaient sans arrêt, mais n'étaient très résistants aux grandes offensives. De plus, de nombreux soutiens étaient arrivés pour aider, dont les amiraux Feydeikins et Eleana…

Depuis la salle de commandement de son vaisseau de commandement droïde, Le Général Artémis ne comprenait plus rien… plus les drones qui l'avaient rendu puissant étaient détruits, plus la puissance de sa flotte fondait… comme une motte de beurre au soleil. Il avait pourtant essayé de recréer des drones… mais le dispositif semblait comme bloqué, impossible de continuer et avec les heures qui passaient a boule lumineuse se concentrait et la lumière devenait intense. Il devenait dangereux de regarder en direction de la pièce d'où la lumière aveuglante…

Les hommes du vaisseau commençaient à avoir peur et à douter. Le Grimoire n'avait fait que retarder leur mort, leur sort était inéluctable. Artémis sentit que le moment était choisi pour contacter Nomanor et organiser la défense terrestre de la planète. Il se dirigeât vers la bulle de communication contenant la ligne rouge, le reliant directement au chef suprême. Les sonneries se faisaient entendre indéfiniment et personne ne répondait aux appels désespérés du Général qui se perdaient dans le palais sûrement déjà abandonné de Nomanor.
Mais alors qu'il allait sortir de la bulle, une voix essoufflée répondit. Un des serviteurs de Nomanor avait décroché après avoir parcouru tout le palais à la recherche de son maître.
- Général, veuillez nous excuser de ne pas avoir répondu plus tôt mais nous cherchions à nous mettre directement en relation avec le Maître
- J'imagine… des affaires plus importantes le retiennent sûrement
- En effet, il est en train de rechercher quelles sont les forces sont nous disposons sur cette planète. Tous les civils soutiennent ardemment notre cause et sont prêts à se battre pour la cause, tout comme tous les serviteurs du palais.
- N'y a-t-il aucun moyen de lui parler alors?
- J'ai bien peur que non, mais il m'avait demandé que vous envoyiez vos conseils stratégiques au plus vite. Il m'a chargé également de vous transmettre le rapport des forces afin que vous évaluiez au mieux la situation et prépariez une stratégie de défense de la capitale en attendant que le Grimoire nous donne d'autres informations essentielles à notre victoire
- Bien entendu disait le Général

Sur ces mots il raccrochât. Il se rendait compte que la cause était perdue et que le Grimoire ne livrerait jamais ses secrets en temps voulu et il était même déçu que les gens à terre ne se rendent pas compte qu'il ne servait plus à rien de se battre. Il allait toutefois étudier ces plans… l'idée d'un sabotage lui traversait l'esprit… traiterait-il avec l'ennemi? Ne pourrait-il pas y avoir un compromis, ne lui pardonneraient-t-ils pas si il rendait les armes?
-Raahhhhhhhh!!!! Pourquoi faut-il que je pense à ca? Nous resterons fidèle à la main qui nous a nourri et fiat devenir grand, même si cela nous amène à notre propre extermination.


bebedroopy le 2004-12-15 20:16:55



Drone de Coin

-Commandant, il détruire ces deux derniers drones.

-Pourquoi cela conseiller ?

-Si nous parvenons à détruire ces deux drones,
Général Artémis sera beaucoup plus faible pour
défendre LeanArmor!

-Hum, bonne idée conseiller, vous etes bon stratège!!

-Bah, c'est mon métier, vous m'avez choisi pour ça!

-Ah oui bien sur...

Plus tard près de drone de coin, dans les environ de
Hoth...

(haut-parleur)
-Sous l'ordre du commandant, nous allons attaquer un
drone, préparez vous, et vos vaisseaux.

-C'est bon commandant. Nous venons de recevoir un
message d'un inconnu.

-Lisez-le, Amiral.

-Hum hum: Ce vaisseau est composé de chasseur
Manta, il vous faudra donc des chasseurs tie pour les
éliminer. C'est fini commandant.

-Mince.................Colonel, faites transferez tous les
intercepteurs sur nos planètes et recrutez un
maximum de chasseurs tie.

-Oui commandant.

plus tard, à coté du drone de coin...

-Amiral, faites préparez les pilotes.

-Oui commandant.

Une heure plus tard, les chasseurs jaillirent du hangar
tel un troupeau de bantha.

-DoolGiver 2 à escadron Tie, répondez tshshshshsh

-Tout se passe bien, commandant. tshhhhhshhhhh

-Combien sont-ils, leader tie? tsshshshshshsh

-Un petit millier, commandant. Nous nous occuperont
d'eux gentiment! Je m'attendais à une dizaine de
millier de Manta!

-D'accord, terminé. tshhhhhshshshshshhshsh

-Bon c'est partis!!! A toutes les unités tie, ici leader tie,
attaquer les par l'arrière, nous avons étudier ces
vaisseaux, ils ont un faille en dessous de leurs
générateurs, tirez ici leur vaisseaux exploseront,
seulement quand ce petit millier sera comme ceci, la
flotte détruira leur flotte avec les quadrilasers, les
turbolasers, et les torpilles à proton. On va leur en
boucher un coin!!! ahahaha!!

Quand cette opération fut réussi, la flotte lança
l'attaque de la flotte du drone explosa aussi vite que le
podracer d'Anakin Skywalker!!!

Darth Gipé le 2004-12-15 18:24:52



La fin est proche...

/Communication enclenchée/

La voix monocorde de l'Amiral débitait régulièrement son rapport :

'Bonjour Amiral Gribouille. Je viens au rapport.
Nous progressons très rapidement. Il faut dire que les Impériaux sont très efficaces. Dommage que nous n'ayons pas plus d'aide des armées rebelles.
Il ne reste plus que deux drones autour du Génaral Artémis et comme prévu, chaque drone qui disparait fait fondre la flotte du Général à vue d'oeil.
Actuellement, nous achevons l'un de ces deux drones.
Mais ces maudits impériaux nous ont doublé!!!
Leurs flottes entourent la planète du Grimoire et nous interdisent tout accès en première ceinture. Ils vont pouvoir récupérer le grimoire tranquillement...
Il faut absolument réagir Amiral! Sinon le grimoire va tomber aux mains de l'Empereur... Je n'ose imaginer ce qu'il pourrait faire avec un artefact aussi puissant...'

Le visage de Gribouille se crispa. Lui d'un naturel si jovial semblait soudainement très préocupé.

'Amiral Kristofball, Avez-vous une idée?'

Une lueur sadique apparue dans le regard de Kristofball.

'Je pense que nous allons pouvoir jouer un bon tour au Impériaux... Je vous envois mon idée par message crypté haute sécurité.
Bonne journée Amiral...'


kristofball1 le 2004-12-15 13:39:15



"J'adore quand un plan ses déroule sans accrocs"

La journée finissait admirablement bien… L’amirale Eléana, énervait par le réveil impromptu provoquait par le message urgent de l’amiral Feyd Rautha, avait bien tenté de lui rendre la pareil en lui demandant de se jeter sur la flotte drone « bouche trou » en espérant que la chance des feydekins se briserait sur cette flotte de drones constituée de dragon hapien.
Ces vaisseaux sont étonnants par leur forme et leurs fonctions. Et pourtant, le moral gonflé à bloc des pilotes de la flotte de Tie fit encore des merveilles. L’assaut ne pu être coordonné avant l’attaque. Aussi, c’est encore le nombre et la qualité des officiers qui fit la différence. De plus, on sentait un relâchement dans les rangs droniques. Il est possible qu’une attaque précédente ait désorganisée leurs rangs. Feyd Rautha ne s’en souciait pas ! L’objectif à atteindre était la destruction complète de l’adversaire d’abord, et ensuite de rabattre le caquet à la condescendance de la Twilek, qui jedi ou pas, croyait que son espèce était plus apte que l’humanité…

Un sourire ironique éclaira le visage de l’amiral Rautha quand il transmit le rapport au vaisseau Bandit Queen 2. La réponse ne fut pas longue à attendre. Un obscur sous-officier lui fit transmettre un ordre d’attaque sur la flotte du « drone méchant ». Comme si l’amirale espérait mettre à mal la fierté de Feyd…

« Mettait Marteau d’Azur sur une trajectoire d’interception sur la flotte de drone « méchant ». Exécution. »

Deux heures plus tard, le combat, plus que chanceux cette fois, fut la cerise sur le gâteau. Les Ig-2000 ne furent jamais rencontrés en combat. Si les pilotes avaient su qu’ils correspondaient en technique au B-wing, jamais les pilotes ne seraient partis la fleur au fusil et chantant un chant de victoire. Feyd ne leur avait rien dit. Parfois, il vaut mieux un soldat heureux et ignorant qu’un soldat rempli des capacités de son adversaire et donc craintif. La crème de la technologie contre les poubelles volantes de l’Empire. Quel paradoxe mais quel résultat là aussi. 41000 Ig-2000 furent détruits là ou à peine 7000 chasseurs disparurent.

Le rapport de combat transmis au « Bandit queen 2 » fut le plus court possible. Pour être sur que l’amirale le lise jusqu’au bout, Feyd pensait qu’il ne devait pas dépassé quelques mots :

« Cible détruite.Autre suggestion ? Mes respects. »

La journée avait été longue. Les hommes et les officiers avaient besoin de repos. La flotte « Marteau d’Azur » fut mise en orbite autour de « LeanArmor ». Les flottes impériales menaient le blocus. « J’adore les plans qui se déroulent sans accros. » pensait Feyd avec un cigare dans la bouche et un sourire aux lèvres…


feydekins le 2004-12-15 10:35:49



l'arrivée

Flotte TAPE-DRONE, 28 jour de la 8ème lunaison de l'an 358


<<-Seigneur-Ange ! Sortie d’Hyper espace dans 2 minutes, coordonnées approximatives : X247 Y145. Localisation de la planète cible en court.
-Bien, j’espère que l’on arrive pas trop tard !>>
……….
<<-Seigneur-Ange ! Nous sommes sortie d’Hyper espace….
-J’ai vu pauvre type, putain ,yen a partout !
-Monseigneur, quelles sont ces flottes, ni rebelles ni impériales, ni contrebandières…
-Ce sont les flottes des joueur de la quête, il faudra peut être s’attendre a ce que la notre change d’apparence… très bien, que la flotte passe en code OMEGA8, tous les pilotes a leurs vaisseau !! Et apporter moi un verre de sang !! Il fait une chaleur ici…>>
……
Attaques des drones.

<<-Monseigneur, unités inconnue en vue, que fait-on ?
-On attaque bien sur !!!Mouarf !!!!!
-Bien Seigneur-Ange ! XWINGS, ON PASSE EN MODE ASSAUT.>>
……………
<<-Alors, des nouvelles de l’opération ?
-Oui Monseigneur, aucune connaissance de ces unité, les pilotes les ont appelé ’ Chasseur Droide’. Le premiers assaut réussi, le second….aussi !! Opération réussi monseigneur, peu de perte. Marche a suivre Monseigneur ?
-On se replie, cap sur la flotte a 45° est, même protocole opératoire>>
…………
<<-Résultat de l’opération ?
-Ca ce passe très bien, progression normale, les Xwings se replient sans encombre ! Que faisons nous Monseigneur ?
-Exécutez tous les prisonniers et ramener les… chasseurs droides capturé sur Alfa pour étude.
-Devons nous chercher une nouvelle cible ?
-Affirmatif, je me retire.>>
…………….

<<-Monseigneur !!!Monseigneur !!! localisation terminée, Drone composé de ces vaisseaux contrebandier puissant, ceux la même qui ont donné l’assaut sur Eriadu !
-Vaisseau de guerre Droide, la belle proie, code Omega8, on passe en mode assaut !!
-Seigneur-Ange, si l’on élimine cette flotte nous serons en contact avec la planète cible !
-Très bien, lancer l’assaut !!!!
-Assaut lancé Monseigneur, Xwings en attaque, le combat débute Monseigneur !
-Monseigneur, on vient de perdre 3000 unités, elles se sont disloquer !
-Merde,PUTAIN qui est responsable de l’entretien des vaisseau ?
-Le mécanicien chef Cupidon Monseigneur !Mais ce sont ces vaisseau droid…
-SILENCE !! Exécuter le ! pour faute professionnel et arranger vous avec les prud’homme pour faire passer ça !
-Bien Monseigneur !
-La seconde vague ?
-Pas de dégâts Monseigneur, nous avons détruits la flotte ennemis !!!
-Très bien soldat, sous amiral ? Veuillez diriger la manœuvre, collez vous a cette planètes et retrouvons nous avec l’état major pour récapituler la situation !
-Bien Monseigneur.
-Soldat, prenez contact avec les rebelles participants a la quête, trêve ou non, ces impériaux ne sont pas fiables…


Blood Angel le 2004-12-14 21:29:22



Départ

Planète Alfa, 27 jour de la 8ème lunaison de l'an 358

Palais du séraphin, 26H24 heure locale.

Alors que le Seigneur-Ange se reposai dans sa suite en compagnie de son harem, le sous-amiral Locky, un ange de 2 mètres de muscle, un barbare quoi, vint le déranger dans ses divines activités...
<<-Seigneur-Ange, BOUM BOUM.
-HA OUi, HA Seigneur, OUI, Encore, Ha mon dieu, vous êtes mon DIEU!!! HAAAA!!
-Heu.………………….Oui, je viens...
-Qu'est ce qu'il te prend Locky de me déranger comme cela, deviendrait tu fou?
-Non mon Seigneur-Ange! Mais on vient de recevoir un message holographique codé ALFA.
-Alfa vous dîtes? Je viens.>>

Salle du haut conseil.

<<-Enclencher la visualisation du message.
-Bien mon Seigneur-Ange!>>
.......................................................................................................................
Début de transmission.
zzzzzzzzzzfrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrzzzzzzzzzfrrrzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

Ici le contrebandier Bebedroopy, je viens vous apportez des information concernant le grimoire recherché. Si ce message vous parvient, Blood Angel, sachez que le combat fait rage entre les Rebelles exceptionnellement allier aux Impériaux et la flotte du colonel Bravin . De plus des drones sont arrivés en renfort, au nombre d'une vingtaine. La planète ou Nomanor garde le grimoire se nomme Leanaormor et se situe près de Hoth, au sud. Prenez contact avec l'Amiral Raino si vous décidez de participez a cette offensive collective. Salutation.
frrrrzzzzzzzfrrrrrrrrrrrrrrrrrrzzzzzzzzzfrrzzzzzzzzzzzfrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrzzzzzzzzz
Fin de transmission.
.......................................................................................................................

<<-La quête... Je n'y penser même plus!! Dites a tous les civils inactifs de se préparer, code Omega pour l'ensemble des planètes et la flotte aussi, je veut voir mon état major dans 10 minutes, allez y messieurs!>>

Dix minutes plus tard...

<<-Messieurs, je vais partir à la recherche du grimoire volé!
-Bravo!!! Courage Monseigneur!!!! Vous êtes le meilleur!!!!
-Et vous viendrez avec moi!
-.....(Bide)....
-Bande de merde, vous méritez tous d'êtres exécutés! Bon voilà la situation, vas-y Locky.
-Bien, messieurs nous allons partir sous peu pour la région de Hoth, au sud précisément, Là où se situe la planète Leanaormor où est gardé le grimoire, nous aurons a combattre des flottes drones, le problème qui se pose à nous est le fait que nous ignorons complètement la composition de ces flottes..
- Nous ne pouvons pas nous renseigner avec un de nos contact sur place?
-Cela prendrait trop de temps, alors que nous n'avons qu'une heure pour décider de la composition de la flotte a construire.
-Inutile de vous tracasser messieurs, Locky vous transmettrez ces ordres: Construction massive de Xwings et entraînements renforcer des Pilotes, j'en veut cent mille pour demain, de plus vous récupérer tous ce disponible dès maintenant, nous partons dans 2 heures, la flotte se nommera TAPE-DRONE. Exécution!
-De qui mon Seigneur-Ange?
-Putain...pff, c'est pas gagné... bon, tuez moi celui là en attendant. Fin de la réunion>>


Blood Angel le 2004-12-14 19:57:52



..ballade dans l'espace...

L’escadrille « flying circus » composée de défenseurs T.I.E revenait au navire…elle avait encore gagné son affrontement…le colonel était perplexe…pourquoi l’amiral ne détruisait pas le drone à lunette ?...
au débriefing, les pilotes racontaient aux chercheurs comment réagissait le drone…
L’amiral raino depuis l’apparition de tous ces drones il paraissait revivre…il était heureux…il ne parlait plus de Nomanor…certes, il savait que le danger était toujours là…plus présent que jamais, les drones étaient la preuve que Nomanor avait déjà déchiffré une partie du Grimoire des Anciens…mais tous s’amusaient…

« Amiral, la flotte de général Artémis a atteint un sommet critique…d’après nos chercheurs, une telle concentration d’énergie pure est très instable…une explosion pourrait avoir de fâcheuse répercussion… »
« Colonel, dans cette partie de l’univers peut de chose à de réelle importance…avec un peu de chance, l’explosion rasera Hoth et tous les maudits rebelles qui s’y trouvent… »
« Mais...nous…amiral nous sommes en première ligne »
« Et oui, colonel, nous avons les meilleures pour assister au spectacle…nous les avons payés assez chère…nos planètes sont exsangues, nos ressources s’appauvrissent…mais nous n’allons plus longtemps devoir nous inquiéter »
« Vous parlez de la prime ? »
« La prime nous pourrait même pas couvrir nos dépenses des derniers jours, vous le savez tout aussi bien que moi…l’amiral Marax et Dark Gendibal, surtout ce dernier, le savent aussi…si nous continuons c’est que nous n’avons plus le choix…l’Empereur en personne semble attendre le retour de ce Grimoire sur Coru»

La flotte de l’amiral ne pouvait bouger depuis plusieurs jours…elle était entourée de nombreuses flottes…le Grimoire des Anciens semblait intéresser du monde depuis ces derniers jours…

Soudain, un bip radar disparu sur la carte…il s’agissait d’un drone qui disparaissait à nouveau…
Le regard de l’amiral suffit pour faire parler le lieutenant en du poste d’observation…
« Amiral, l’amiral Solik vient de nous dégageait la route…amiral »
« Prévenez nom escadrille, nous allons chercher d’autres informations…nous allons frapper tous les drones qui se trouvent dans les environs... »
« bien amiral… »
« allons à la pêche…, colonel Chabert, vous vous joindrez à nous cette fois ?... »
« amiral,… »
« je plaisante colonel, je plaisante…comment la flotte pourrait survivre sans vous à bord ? »

L’amiral se tourna et reparti en direction des hangars, il avait toujours sur lui sa tenue de pilote…

Sortant dans l’espace, il ne put s’empêcher de regarder la flotte du général…un air de mépris pouvait se lire sur sa figure…
« nous te détruirons…général Artémis…nous te détruirons…, je ne sais pas encore comment…mais nous y arriverons… »
Soudain une communication,
« Amiral, regardait à votre droite…la flotte de L’Amiral en chef est là… »
Et, oui, la Bandit Queen 2 était là…majestueux comme toujours…
« Amiral ?... »
« oui, Colonel qu’y a-t-il d’autres ? »
« On nous signale aussi que le second de notre guilde est aussi présent… »
« Parfait…, je coupe les communication…nous approchons de notre dernière cible…le drone magique…»


Raino le 2004-12-14 19:36:48



Une découverte essentielle ...

La bataille faisait rage depuis des jours et les drones tombaient les uns après les autres. Cependant, a l'aube du troisième jour, tandis que l'alliance voyait la victoire se rapprocher, les flottes alentour furent submergée par une flotte gigantesque de Faucons millénium.
Artémis avait désormais la plus grosse flotte de la galaxie et il faudrait bien plus que toutes la puissance de la galaxie pour pouvoir le détruire.

-Comment cela est-ce possible? Pensez-vous que cette flotte soit réelle ou est-ce un mirage, lieutenant ?

-Une flotte comme cela, c'est vraiment impensable ...

-Nous allons envoyer un escadron de Destroyers Stellaires Impériaux pour voir si effectivement cette flotte est si forte quelle n'y paraît.

100 Destroyers Stellaires Impériaux partirent à l'assaut de la flotte géante de Artémis.
Les Destroyers ouvrirent le feu les premiers, ils réussirent à pulvériser quelques Faucons Millénium mais explosèrent simultanément quelques secondes plus tard.

-Cette flotte n'est pas un mirage ... elle est bien réelle. Comment allons nous pouvoir la détruire ? Attaquons nous tout d'abord aux drones qui sont à notre portée. Lieutenant, ordonnez l'attaque a tout va de tous les drones. Pas de quartier ... il faut me les détruire tous.

La flotte de Destroyers Stellaires Victoires2 fit de nombreuses pertes mais toujours, la flotte d'Artémis envahissait tout l'espace environnant. Elle n'attaquait pas mais les quelques rares suicidaires qui s'y attaquèrent comprirent leur erreur. Ainsi, DarkFabian vit 50000 cuirassés exploser en quelques secondes.

-Il faut en savoir plus, mon commandant, nous avons les meilleurs services de renseignement de la galaxie alors utilisons les.

-Vous avez raison, lieutenant, mettez tous vos informateurs sur le qui-vive ... nous devons savoir comment cette flotte sur-dimensionnée peut exister.

Quelques heures plus tard, tous les rapports des informateurs arrivèrent ... rien ne laissait entrevoir une quelconque solution à ce problème.

-Mon commandant, mon comm...

-Quoi encore ! Je vous ai pourtant bien dit de ne pas revenir tant que vous n'aviez pas d'information ...

-Justement, mon commandant, l'un de nos vaisseaux poubelles a récupéré un droide de combat presque intacte nos techniciens ont réussi à lire sa boite noire et nous avons découvert quelque chose d'extraordinaire.

-Bien, allons voir cela.

Dans la salle de projection, les hommes virent la création des drones ... le droide de combat était apparemment très curieux car il n'en avait pas raté une seule miette.
Les uns après les autres les flottes entières qui composaient les drones apparaissaient simultanément avec les Faucons Milléniums de la flotte d'Artémis.

-Il y aurait donc un lien entre ces Faucons Milléniums et les drones ?

-Nous avons encore mieux, mon commandant. Regardez l'enregistrement de la flotte à 15h31...

-Des Faucons milléniums disparaissent ... c'est étrange ... qu'est-ce que cela veut dire ? Ils auraient donc une durée de vie limitée ?

-Je ne crois pas, mon commandant. Mais à 15h31, nous avons détruit l'un des drones ...

-C'est cela ... les drones et les Faucons millénium sont tributaires les uns des autres. Des que nous détruisons un drone alors des Faucon Millénium disparaissent. Les drones seraient donc une sorte d'énergie psychique pour l'armée de Faucons Milléniums.

-Faites passer le mot à toutes les autres flottes, il ne faut plus s'attaquer à Artémis, attaquer les drones suffira à réduire à néant la flotte d'Artémis. Vous êtes vraiment un génie Lieutenant, vous serez décoré dès notre retour à Marrancity, notre mère patrie !

Le Lieutenant se garda bien de dire qu'un informateur, situé sur la flotte d'Artémis, lui avait révélé cela, il était bien trop content de sa future décoration qui le rendrait célèbre sur sa planète mère.

Ainsi, il ne restait plus que quelques heures avant que tous les drones soient pulvérisés et que la flotte d'Artémis retrouve une puissance normale. Mais le commandant Drolistique savait bien que Nomanor et Artémis n'avaient pas dit leur dernier mot ... préparez-vous, braves soldats, l'heure du dénouement approche ...

drolistique le 2004-12-14 17:54:28



Un bon coup de balai

A peine ses hommes avaient finis leur repas que l'amiral Solik ordonna l'assaut, certains emportaient avec eux leur repas. Sandwich au poulet made in tatooine pour les uns, salade de légumes génétiquement modifiés pour
d'autres. Le tout distribué par un droide débordé. Les soldats étaient d'autant plus énervés que la flotte rentrait fréquemment en collision avec d'autres, qui plus est amicales. C'était l'heure du rapide briefing où seul
l'amiral avait parlé.


- On lancera l'attaque sur le drone F9193 surnommé 'pour vous envahir'. Envoyez y le maximum d'unités. Sa composition n'a pas été révélée du côté impérial, il faudra être vigilant. Sitôt cette attaque terminée et quelque soit le résultat, on attaquera de suite le drone F9230 intitulé 'drone farceur'. De même nous ne connaissons pas encore sa composition. Nous avons assez de destroyers
pour faire feu aux deux. Pressons !

Solik assistait au combat comme à son habitude plutôt en retrait, toujours par prévoyance. Il n'avait plus d'ongles aux mains depuis pas mal d'année déjà, mais il n'avait rien sous la main pour se déstresser, il se contenta de mordiller ses lèvres. Il demanda à son lieutenant Kifaidusurplass directement au combat de le tenir au courant.

- Bien bien ! le combat à l'air de tourner à notre avantage mmh! lieutenant, résumez moi a situation je vous prie.
- Nous *psssshcchh* avons l'avantage tec*pssshh* 'a cible est en dérou*pssshhhh*
- A peu près bien reçu. On retentera un assaut dans peu de temps si possible, pour le moment attaquons la deuxième cible, d'autre destroyers devraient vous
rejoindre.
- A vos *pssshhhh* 'al

Comme prévu, quelques minutes plus tard, l'assaut fut donné sur le drone d'Excalibur. Solik ne voyait pas très bien le combat d'ou il était, mais faisait
déjà les 100 pas alors que l'assaut venait d'être donné.


- Lieutenant, où en sommes nous ?
- amiral les re*psssh* sont pas arrivés *psssssh* les vaisseaux d'escortes nous re*psssssch* 'bissons grosses pertes...
- bon sang, fichus renforts ! CAPITAINE TAPADBOL EXPLIQUEZ MOI POURQUOI LES RENFORTS NE SONT PAS ARRIVES ?!

Le capitaine s'écartait du siège de l'amiral, ne voulant pas se le recevoir.

- Je vais de ce pas régler ce problème amiral, ça ne se reproduira plus.
- Que le responsable soit dans mon bureau dans une demie heure avec le lieutenant Kifaidusurplass !

L'amiral serait les dents et son fauteuil des deux mains, il eu du mal à résister et projeta le fauteuil en direction du capitaine qui esquiva de justesse.
La demie heure était écoulée, l'amiral Solik et son lieutenant attendaient le
coupable.


- Mon amiral j'ai une proposition à vous faire.
- Mwi ?
- Le capitaine Tapadbol et son escadrille sont responsables de la mort de plusieurs de nos soldats d'après mes informations, je propose donc de les envoyer en première ligne sur le front.
- Tiens tiens ! C'est bien évidement el sort que je comtpasi leur réserver.

Le capitaine entrait alors tête basse...

- C'est une défaite totale plus d'une vingtaine de destroyers abattus ! inadmissible ! lieutenant envoyez le rapport de combat à l'empire. Au moins nos confrères connaîtront les unités composant ce drone. Quant à vous capitaine vous serez de la première ligne qui attaquera le drone F9193 'pour vous envahir'. Allez vous préparer l'assaut commence dans quelques minutes. Je ne
veux pas vous entendre. Vous avez une chance de vous racheter ! à vous de me montrer vos talents. Quelle idée de me cacher ça tout à l'heure ! Allez du vent !

...et ressortait dans la même posture sentant sa mort venir. 
L'assaut était lancé, le capitaine en première ligne. L'amiral Solik observait la scène de près et pu admirer la victoire écrasante de sa flotte. Aucune perte n'était à déplorer, toutes les unités ennemies étaient démolies. Le capitaine demanda la parole à l'amiral.

- Amiral, nous avons réussi, le drone est détruit ! dit-il avec une voix euphorique
- héhé je suis fier de vous ! quel nettoyage impressionnant. Vous avez un don pour ça ! vous serez chargé du nettoyage de mon vaisseau pour la semaine
tiens. Je vous fais confiance pour qu'il n'y ait plus une seule poussière.
Aahaha !

Solik le 2004-12-14 17:21:34



It is a ambush!!!

« Bravo Messieurs, le résultat de cette première journée est retentissant ! Trois flottes de drones détruites en quelques heures, l’Empire peut-être fier de vous ! Moi je suis fier de vous ! Et n’oublions pas les 753 pilotes et officiers perdus dans l’assaut. Vous avez démontré l’utilité des rebuts de la flotte impériale et leur suprématie face aux derniers systèmes technologiques de cette flotte maléfique. Montrons à Artémis et ses stupides drones ce que nous pouvons faire encore ! »

C’est sous un tonnerre d’applaudissements de centaines de pilotes que l’amiral Feyd Rautha quitte le pont hangar de son vaisseau amiral, le « Ventripotent » de classe Galion Stellaire pour se rendre à sa passerelle de commandant de la flotte de combat « Feydekins ».

L’amiral, tout en marchant, pensait à l’action, à peine un échauffement d’ailleurs, qui venait de se terminer. Les derniers Ties rentraient encore dans les ponts hangars.

La dernière attaque était particulièrement spectaculaire… Les 650 vaisseaux de combat drones, mesurant plusieurs centaines de mètres de circonférence, et leurs escortes croyaient avoir entouré une flotte inoffensive et pathétique de 2500 vaisseaux de transports de marchandises égarés sur les routes hyperspatiales de la TransCorellienne. Au moment où ils allaient finir leur encerclement, un véritable déluge de chasseurs Tie sortit à toute vitesse des soutes immenses des galions et en quelques minutes grâce à un système de portes camouflées, et rapidement les lasers mirent fin à la suprématie des vaisseaux drones dans le secteur. Ceux-ci n’avaient même pas eu l’occasion d’envoyer un message d’alerte. Le piège était parfait…

Il faut dire que les pilotes de Tie venaient tous de Carida. Cette planète à forte gravité faisait de ses habitants des pilotes capables de supporter de très forte gravité. Les « G » encaissés lors des manœuvres évasives et d’attaques rendaient la condition peu enviable dans ses vieux Ties dont les systèmes de compensation gravifiques et inertiels menaient la vie dure aux pilotes. Le vieux système a été heureusement remplacé par des modules miniaturisés plus performants rendant les acrobaties dont été capables les pilotes, bien plus impressionnantes. L’espace ainsi gagner permettant l’installation d’un système organisationnel de combats spatiaux tactiques. Il faut dire que l’attaque d’un vaisseau aussi immense qu’un croiseur de combat Bulwark ou un Vaisseau de Combat Droids nécessite une coordination de plusieurs dizaines d’escadrilles complète pour que l’effet soit destructeur.

Cette action était le prélude à un nouvel espoir (HRP ONHRP OFF). C’est par centaine que les VCDs étaient détruits. Il fallait espérer que ce rythme pourrait être soutenus. Le moral de ces droids était incroyable… Aussi demandez donc à une boite de conserve se qu’elle pensait de fatuité de la vie… Oui, Oui… Un rien compliqué cette affaire de flotte à 1.2 milliard de puissance. Même tous les vaisseaux de classe Eclipse ne réunissent pas une telle puissance. Comment l’Empire allait-il se débarrasser de cette menace sur le chemin de la victoire ? Certes l’élimination de toutes les flottes droids permettrait sans doute de prendre l’avantage… Sans doute ? Peut-être serait « sans doute » plus approprié. Le commandant Drolistique (un drôle de loustique celui-ci) lui a promis une reconnaissance sur la flotte monstrueuse du général Artémis. Une fois les informations réunies, il sera bien temps de trouver la faille. Elle existe sûrement. Peut-être un système de brouillage performant des systèmes de commandement droids (analogue au système de la flotte Katana) ? Ceux-ci limité par leurs propres capacités seraient isolément moins efficaces et nous pourrions prendre l’avantage tactique… De plus, une forte puissance impériale se trouve déjà sur place. Il est possible que des renforts arrivant permettrait peut-être d’augmenter notre puissance locale ?

Bref que d’interrogations, et déjà l’amiral était arrivé à destination.
Enfin arrivé à la passerelle, on entendait à peine le chuintement des portes de sécurité sous le volume assourdissant des officiers d’état-major qui se félicitaient, l’amiral se tourna vers eux avec un sourire féroce…

« Messieurs, réveillez moi cette Twilek d’Amirale… J’ai la bizarre impression que l’Amirale de ses deux lekkus à tendance à beaucoup dormir en opération. Bref, nous avons un rapport à fournir dont nous n’avons pas honte… N’est-ce-pas messieurs ? »

Un « Hourrah » lui répondit…


feydekins le 2004-12-14 17:16:41



encore des renforts !

les assauts allaient bon train contre les flottes apparues de nulle part, et ces drones partaient en morceaux au fur et à mesure des combats. L'espoir revenait dans tous les coeurs des hommes et des femmes ( et des autres ) qui se battaient pour arracher le Grimoire des mains démentes de Nomanor.
C'est donc confiant que se réveilla le commandant Fitz ce matin là. et pourtant, il n'était pas arrivé au poste de commandement qu'il se rendit compte que l'équpipage de l'Avenger était agité. il apperçut son messager personnel qui courrait vers lui comme un dératé.

- eh bien, que se passe-t-il ?
- en..core des ennuis..., commandant !
- reprennez votre souffle, dites mois ca calmement.
- la flotte du général Artémis !...
- oui ? le regard du commandant s'assombrit
- la flotte a été renforcée ! c'est monstrueux !

le général n'attendit pas plus, et partit presque en courant vers le poste de commandement, d'où il pouvait observer les combats à l'extérieur.

il vit alors que les drones commençait à perdre sérieusement du terrain. c'était bon. mais le général Artémis avait reçut des renforts, c'etait moins bon ; sa flotte était devenue énorme...

- la guerre n'est pas prête d'être finie...
un sourire apparu sur son visage ; un sourire plus nerveux qu'autre chose...
- ok, on continue comme prévu : on vide la galaxie de ces fichus drones ! on peut pas faire grand chose contre le général pour l'instant, autant dégager la voie pour pouvoir l'attaquer en masse par la suite !
- très bien commandant !
- faites passer le message à nos alliés dans le secteur !
- oui, commandant !

le second se rappela que le commandant était venu dès son réveil, comme à son habitude.

- doit-on vous faire apporter votre repas, commandant ?
- merci, oui, je veux diriger directement notre assaut.
- votre déjeuner arrive de suite, commandant.
- lancez les derniers renforts, on va mettre le paquet !

l'assaut fut lancé, la guerre promettait d'être encore longue...

fitz le 2004-12-14 11:07:04



La destruction du Drone fou

A bord du SDS le Bandit Queen 2, c'était l'effervescence, Tous les hommes d'équipages était sur le pied de guerre. Enfin la flotte de l'Amirale allait pouvoir taper autre chose que ces minables petits rebelles en chasseur qui fuyaient à la moindre tentative d'attaque grâce à leur hyper propulsion ou usaient de lâcheté pour détruire des bâtiments de la flotte par ruse.

Leur sentiment d'invincibilité était fort, ils croyaient en leur chef et ne doutaient pas de ses capacités de commandement. Maintes fois elle leur avait prouvé son ingéniosité et les avait mené à la victoire à l'aide du Capitaine Dorja. Mais aujourd'hui elle était seule, et de nombreuses batailles les attendaient.

Dès que le message du Commandant Raino arriverait ce serait le signal du départ.

Eléana s’impatientait dans sa chambre, elle se décida alors à aller dans la salle d’entraînement pour se défouler. La salle avait été aménagée pour elle. Chaque mode d’entraînement portait le nom de l’un des amiraux de la guilde Escadron BlackHole. Ses seconds Feydekins et Arioch avaient même droit aux modules qui la calmait le plus. Elle lança alors le module Feydekins. Des portes s’ouvrirent alors sur les 4 côtés de la salle, des droides humanoïdes avec la tête de l’Amiral Feydekins en sortirent alors. Eléana sorti son sabre laser et commença le massacre…. .

2 heures plus tard, le message arrivait enfin et faisait résonner dans la salle d’entraînement une douce Mélodie bien connue de tous (ta ta ta ta tata…..). Eléana pris l’appel directement sur l’Holo de la salle. Le commandant Raino apparut, mais comme la dernière fois ce message était enregistré. Apparemment il ne souhaitait pas de réponse ou peut être voulait-il éviter que ce message soit intercepté. En effet les messages enregistrés étaient beaucoup mieux cryptés que les transmissions. La teneur du message était simple. Il fallait venir et vite car les flottes drones étaient tous de type différents et la flotte de Eléana allait avoir du travail. De plus il indiquait dans son message que le Général Artémis était présent et avait vu la puissance de sa flotte passer de 33M avant l'apparition des drones à 1MM aujourd’hui. Raino ne savait plus comment se débarrasser du général qu’il harcelait depuis près d’une semaine. Il avait réussi à faire baisser sa flotte de près de 150M à 18M, mais là la tache s’avérait trop difficile. Aucune flotte de la galaxie ne pourrait rivaliser avec cette flotte ci. Il fallait trouver une solution, sinon le grimoire serait perdu pour l’Empire. Cependant il ne pouvait échouer car l’Empereur Palpatine lui même avait exigé son retour à Coruscant dans les plus brefs délais et n’hésiterait pas à faire tomber des têtes en cas d’échec. Le commandant Raino ayant été l’un des premiers à se porter volontaire pour cette mission, sa situation et par ricochet celle de l’Escadron BlackHole pouvait être mise à mal si le grimoire était perdu. Il fallait donc trouver une solution à ce problème. En attendant il fallait aller sur place et commencer le combat.

Eléana ordonna alors à son second de passer en vitesse lumière le plus rapidement possible vers la destination la mieux adaptée, afin de pouvoir frapper le plus efficacement. Avec le message de raino, les coordonnées et les compositions de certains drones étaient notifié dont en particulier celle du Drone Fou constitués de faucons millénium semblait la plus adaptée à une première bataille. Sur le chemin le Bandit Queen 2 et les vaisseaux qui l’accompagnait aurait sûrement l’occasion d’amocher d’autre drones pour faciliter le travail de Raino et de ses compagnons d’aventure.


Quelques heures plus tard il ne restait plus grand chose du drone fou. D’autres flottes tel que celle du drone salé ou du drone sympa avait été amoché sans pour autant être détruites. L’Amirale devant l’inefficacité de certaines attaques avait de nouvelles fois pesté sur ses 2 lekkus utilisant là encore des mots Corelliens que la moral répugne et souvent plus usités dans les cantinas les soirs de grande beuverie d’après course de pod quand le concurrent sur lequel vous avez misé toute votre fortune se crashe contre un rocher.

Enfin, après la victoire sur le Drone Fou, le principal premier objectif L’amiral fit servir à tous les officiers les meilleurs boissons de sa réserve pour les féliciter et donna à tous ses hommes des heures de repos et des boissons. Les combats allaient être longs et rudes et il fallait garder un bon moral dans les équipages.

Ce moment de décontraction allait ainsi permettre à Eléana de réfléchir à la situation. Elle avait senti quelque chose de bizarre au moment ou le dernier drone Faucon avait disparu comme si un lien de pure énergie se coupait. Ses flottes n’était donc peut être pas là seulement pour protéger le général mais peut être aussi pour lui procurer l’énergie indispensable à la création et au maintien d’une flotte de 1MM. Ils allaient donc devoir anéantir tous les drones avant de voir la puissance d’Artémis revenir à un niveau normal, mais cela n’était qu’une supposition, les choses n’étaient peut-être pas ce qu’elles semblaient être.


Eléana le 2004-12-14 09:45:29



Une anomalie gravitique bien comme il faut...

Après plusieurs frappes sur les flottes rebelles de vaisseaux Bulwarks, les nacelles de transports Tie, des vieux galions stellaires modifiés qui n’avaient vu la bataille que de très loin, repartaient avec leurs lourds chargements de chasseurs. Cette flotte était vraiment une relique de l’Empire. Composée des chasseurs laissés à l’abandon par la plupart, et de galion stellaire habituellement usés pour le transport de marchandises, seul le vieil officier Feyd Rautha y avait vu une opportunité pour créer une force capable de surprise.

Certes, aujourd’hui, ses escadrilles revenaient avec un score ne flattant pas son orgueil. 90000 chasseurs détruit et presque tout autant de pilotes contre à peine 150 croiseurs Bulwarks. Les systèmes de survie de ces tombeaux volants que sont les ties étaient vraiment des plus élémentaires et seul l’escadron de Tie Avenger de l’Amiral, son escadron sacré, tenait la dragée haute aux escadrilles de chasses adverses. La force de sa flotte, l’amiral le savait, était dans son nombre…

Carida, l’académie de formation de ses pilotes enrôlait et entraînait des officiers pilotes à tours de bras.

Bref, l’amiral Feyd Rautha était content, sa flotte de combat d’intervention « Feydekins » était prête. Elle avait fait ses preuves à Coruscant en éliminant deux flottes rebelles en première ceinture. Aussi quand l’alerte fut donnée autour du puit de force menacé près de Hoth par une multitude de rebelles, la « Feydekins » y voyait encore la possibilité d’y faire ses preuves. Mais les rebelles étaient venus en flotte de chasseurs eux aussi. A part l’amiral Rebelle FHS, aucune cible n’était susceptible d’être ennuyée.

Aussi, prêt à repartir, l’alerte donnée par le commandant Raino et l’Amirale Eléana tomba à point nommée et c’est sans tarder que les chasseurs en entraînement se précipitèrent dans les immenses ponts hangars des galions pour passer l’hyperespace. Le trajet serait court. L’amirale et Feyd Rautha avaient convenu d’un plan dangereux mais qui pourrait créer la surprise pour la flotte de Drônes qui menaçait ce secteur de la galaxie et surtout le bon déroulement des campagnes de l’Empire.

L’Amiral se trouvait sur la passerelle. Il voulait être présent pour optimiser la manœuvre.

« Prévenez les commandants d’escadrilles, le saut sera interrompu dans H-30, les sabords des galions seront ouverts, il ne faut pas laisser les Navettes Delta JV-7 le temps de prendre des cibles. »
30 minutes plus tard, les traits lumineux des étoiles, caractéristiques du voyage hyperspatial se transformèrent tout d’un en une toile sombre piquée de milliards d’étoiles. Le voyage hyperspatial avait été interrompu violemment par une anomalie hyperspatiale, un puit de gravité généré par des croiseurs d’interdiction accompagnant le Bandit Queen de l’Amirale.
Les galions brutalement arrêtés avaient faits shuntés les systèmes d’alertes des détecteurs d’anomalies qui auraient pu empêcher la réussite de la manœuvre. Aussitôt, les sabords énormes des ponts hangars sautèrent dans le vide spatial à quelques encablures des vaisseaux droids, et des essaims immenses de chasseurs Ties se jetèrent dans la mêlée.
Le combat pris rapidement fin et une flotte entière de JV-7 fut détruite en quelques heures. Les sabords des galions étaient déjà remontés. Et ceux-ci, tels de monstrueux pachydermes, attendaient le retour de leurs petits parasites. Les pertes étaient minimes. 4500 pilotes avaient été arrêtés par le tir de barrage des lourds vaisseaux de combats. L’Amiral leur ferait distribuer des médailles à titre posthume. L’Empire n’était d’ailleurs plus bon qu’à ça…

« Annonçait à l’Amirale la réussite de la manœuvre. Je savais que shunter les systèmes et utiliser les croiseurs d’interdiction serait une surprise de taille. Dommage que ce n’était pas une flotte de Bulwarks. Néanmoins, nous avons besoin d’entraînement. Nous avions 1 minute et 35 secondes de retard sur la manœuvre… Cela tombe bien, l’amirale nous a donnée les coordonnées d’une autre flotte. Cette fois-ci des Vaisseaux de Combats Droids… Une occasion supplémentaire de s’entraîner messieurs !
Aussi faites parvenir un message au commandant Raino pour annoncer notre arrivée. Il sera sans doute ravi que nous ne l’avons pas oublié, nous ses camarades de promotion ! »

Avec un sourire, l’amiral Feyd Rautha se tourna vers l’officier de passerelle pour lui laisser la manœuvre et prendre le temps de féliciter ses commandants d’escadrilles.






feydekins le 2004-12-14 09:42:42



L'etreinte des drones

Sa cabine était sombre. Si sombre... Sombre comme ses songes. Il avait senti la fin d'Artemis si proche ! Et maintenant tous ses efforts étaient réduit à néant. Sur la passerelle il avait du faire appel a toute sa force pour ne pas affiché l'enorme deception qu'il ressentait à tous ses hommes.
Il y a une heure sa jeune capitaine, sa favorite était venue le chercher dans son antre avec un air lugubre...
Il avait constaté par lui meme le desastre.
Le lieutenant Danus avait laché d'un air désinvolte :

_ Je suppose qu'il nous faut reporter l'attaque terrestre Amiral.

_ Cela vous rend t il joyeux Lieutenant ?

_ Non Amiral ... Mais vous étiez si certain de notre victoire...

D'un simple hochement de la tete deux garde vinrent encadrer l'officier.

_ Je ne tolère aucun sarcasme Lieutenant. Vous deux emenez le ! Vous savez oû ...

MaRaX regarda les trois hommes sortir du poste de commandement. La hierarchie etait ainsi faite ... Les puissants ne supportaient pas les moqueries de leurs souffifres. Celui là garderai cette leçon pour sa prochaine vie.
L'amiral avait besoin de passer ses nerfs sur quelque chose ou plutot quelqu'un...
Il procederai comme à son habitude au 'coulage de bronze' ce qui consister à enfermer le fautif dans un bloc d'un alliage extrement solide à ses dimension exacte et enfin de deverser à l'interieur un alliage de metal en fusion ce ki rendait au final une figure de proue de toute beauté à l'effigie du malheureux.
Il se demandait deja kel navire il équiperai de cette babiole.

_ Younes ! Dites moi ce que vous savez sur ce qui nous entoure je vous prie.

_ Bien Amiral ! Il y a exactement 1h30 standard nous avons lancé une attaque contre le General Artemis.
Nos forces ont infligés de nombreux dégats sans toutefois parvenir à éliminer le vaisseaux personnel d'Artemis.

_ Ensuite ?

_ Nous avons constater une comunication entre la flotte et la planete enemie... Et aprés cela le chaos le plus total ! Ces ... choses sont apparues du néant ! J'ai pris la liberté d'envoyer des eclaireurs pour jauger les forces en présence..

_ Vous avez bien fait... A l'avenir prevenez m'en tout de même. Qu'en est il ressorti?

_ Et bien les differentes Flottes repéres sont composé d'unités totalement differentes les unes des autres. Cela va d'une multitude de chasseurs IG 2000 au Torpilleur, Cargo, Vaisseaux de combat Droides et j'en passe...

_ Nous sommes totalement encerclé... Avons nous des nouvelles de nos collègues ?

_ Raino nous a contacté il y a peu. Il se trouve egalement dans notre cas. Dark Gendibal pareillement. Des nouveaux venus nous ont egalement signalés la presence de drones dans leur secteur... Drolistique et darkfabien sont en facheuse posture mais leurs troupes sont encore en place.

_ Des nouvelles de l'extérieur ? Il se peut que Coruscant se préoccupe de notre absence sur le front de Hoth.

_ Un de nos éclaireur à repéré une flotte impériale au Sud de la position de Dark Gendibal, avant d'être anéantis notre pilote a pu nous comuniquer une image d'un vaisseau ... L'Ecusson de l'Amirale Eléana était frappé sur sa coque.

_ Bonne nouvelle. Nous finiront par passer ce barrage...

_ Espérons Amiral. Nos hommes n'aiment pas cette situation. Ils prefère la place du chat à celle de la souris... De plus nos reserves s'amenuisent... Le temps nous est compté Amiral.

_ Je le sais bien Capitaine ! Il faut que nous trouvions le moyen de faire fléchir ces drones... Et de prendre cette satanée planète ! Mais ... attendez voir ... Vous m'avez dis que le Général Artemis n'etait point éparpillé avec son vaisseau empli de gueux... Ou en est il maintenant ?

_ Et bien ... Amiral ... je pense qu'il vous faut voir par vous meme...

L'amiral se traina avec lassitude jusqu'à la baie vitrée qui lui offrait une vue d'ensemble sur ce k'il appercevait d'habitude comme la flotte exangue d'Artémis.

_ Quelle est donc cette ...

_ Nous ne comprennons pas Amiral... Ses forces était pratiquement réduite a néant et lorsque ces satanés choses sont apparues... Nous avons eu ce spectacle !

_ Saint Donareix ! Mais c'est ... impensable ! Il y a la plus de vaisseaux que ne pourrai en posséder l'empire !

Veritablement interloqué par le phénomène, MaRaX se retira dans ses appartements laissant ses officiers dans le desaroi. C'etait la premiere fois sans doute qu'il voyait sur son visage... la peur.

_ Allons nous finir ainsi ? Bon sang ... Il doit y avoir une explication rationnelle ... Le grimoire est magique certes... Mais à tout probleme il y a une solution !

Il se décida à arpenter les labos scientifiques de La Marietta en quête de son savant déluré ...
Il arriva au labo intitulé 'Fayette' en entrant il decouvrit un capharnaum infect ou nourriture avariée, mégots et alcool divers imprégnaient le sol. Un homme de taille modeste se tenait sur une vieille paillasse les yeux rivés sur une dixaine d'ecrans.
Du savant émanait une odeur relativement rance. Il en aurait eu la nausée s'il ne voulait pas se montrer faible devant le petit personnage.

Atiré par le bruit des bottes de cuir noir sur un paquet de crackers. Le scientifique se leva subitement et s'empressa de remettre un peu de tenue a son uniforme couvert de saletés.

_ Mon cher Pierre Grouix ... comment arrivez vous à vivre dans pareille saletés ... Cela me depasse. Vous savez pourquoi je viens vous voir...

_ Oh oui ! Tu as des problèmes, de gros problèmes... Et comme tes apôtres d'officiers ne trouvent rien tu viens chercher ton vieux collègue dégénré pour qu'il te trouve la solution a ton casse tête ?

Cette personne était une des seules à se permettre des familiarités avec l'Amiral. Ils étaient originaire de la meme région de Canibalum et pendant que l'un faisait ses classes l'autre édifiait des thèses dans les plus grands insituts. Aprés sa promotion MaRaX le prit à son bord car sous ses allures de déluré excentrique tournaient des méninges en parfait état.

_ Ecoute moi bien ! Il faut que l'on anéantisse le général Artémis. Cependant une attaque de front nous serait fatal meme avec l'appuis de tous nos alliés réunis. Il faut que TU trouve la faille !

_ Que me dirais tu si je te traitais de crétin ? Oh ! attends ... tu es deja en train de te demandai sur quel engin je ferai une belle proue ?
A toi de m'ecouter ! Quand la flotte de l'amiral s'est elle dévolloppée aussi violement ? hmmm ?

_ Younes m'a certifié que cela avait eu lieu immédiatement aprés l'apparition des flottes sorties du néant ...

_ Cela n'a pas effleuré ton esprit 'Seigneurial' que cela pouvais avoir un rapport ?

_ Tu penses que la puissance d'Artemis est lié à ces choses ?

_ Je ne pense pas ! J'en suis sûr... J'ai la preuve qu'il y a un lien entre chacune de ses flottes et celle d'Artémis. Détruis en une et Artémis s'affaiblira d'autant...

_ Je repugne à admettre que tu puisse m'être utile... Je te ferai livrer de koi pourrir encore plus ce fichu labo si cela fonctionne.

_ Mon Amiral est trop Bon ... Votre seigneurie veux t elle une biere ? elle n'est ouverte que depuis 2 semaine standart...

Sans un regard en arriere, l'Amiral ressorti du cloaque fumeux de son viel ami. Il s'entendit dire à mi-voie :

_ Bon dieu, et j'arrive à adorer ce type ...

Il pensait aux fournitures et aux vivre qu'il allait devoir lui acheminer mais avant cela, il devait éradiquer les mystérieuse forces qui l'enfermaient. Et mettre un terme à l'existence d'Artemis.

MaRaX le 2004-12-14 01:37:38



..j'ai cru voir un drone...

….l’amiral Raino se réveillait péniblement…il avait mal dormi…doucement, il se leva…
Pendant son sommeil, il avait rêvé, rêvé de terrible chose…Nomanor avait réussi à percer les secrets du Grimoire…il avait annexé la galaxie…il était devenu son pantin…Dark Gendibal était là aussi…lui aussi subissait d’horribles tortures…
Il était convaincu d’une chose…ce Grimoire ne devait plus être en possession d’êtres entraînés pour tuer…il devait absolument retourné chez le Sages…
Une étrange lueur parvenait du dehors…l’amiral n’y prêta pas attention…il alla se préparer pour prendre son petit déjeuner…
Arrivé au mess des officiers, il n’y avait personne, certes l’heure était matinal, l’amiral commença à se poser des questions lorsqu’il vu que les cuisines étaient aussi désertes…
Mais où était donc passé l’équipage ?...
Il alla sur la passerelle de bien mauvaise humeur, il n’avait pas bu ses trois cafés avec ses 6 sucres….
Lorsqu’il arriva à la passerelle, il y vu une désordre pas possible…tout le monde courrait partout…ça reflétait bien la coordinations des amiraux présents à LeanArmor…tout le monde attaquait un peu à l’emporte-pièce…la victoire proche grisait tout le monde….

L’amiral alla vers le colonel Chabert… « et bien…que se passe-t-il colonel vous organisez un marathon ? »
« Non…amiral…nous essayons de comprendre ce qu’il se passe… regardez vous-même »
L’amiral n’en revenait pas…une quantité de flottes à l’allure peu conventionnelle avaient encerclés les flottes qui encerclaient le Général et Nomanor…
« et bien colonel, c’est simple, nous sommes les indiens…la cavalerie est arrivée… »
L’amiral riait de bon cœur…le colonel ne savait quoi faire…
« Amiral, la situation est grave… l’ennemi est bien plus nombreux, il nous encercle»

« je le vois bien, colonel,..je le vois bien… , », l’amiral était songeur… « bien…il est venu le temps…de faire une annonce, enregistra-là et diffusait là sur un canal prioritaire EB, ainsi L’Amirale sera au courant, je sais qu’elle est dans les environs, espérons juste qu’elle ne dorme pas… »

L’amiral était amusé…il voulait jouer…
« Colonel, faîtes-moi préparer mon défenseur T.I.E…j’ai bien envie de m’amuser en peu avec ce drone…le drone à lunette à l’air super chouette…espérons qu’il ne soit pas farceur »
« Amiral, est-ce bien raisonnable ?...le général est presque à bout de force…. »
« A bout de force ?...vous croyez ?...vous croyez que Nomanor et le général Artémis sont à bout de force…regardez dehors…regardez toutes ces flottes…, vous croyez que le général déploierait tout cet attirail s’il était à bout de force… »
« mais...mais amiral, regardez bien sa puissance…elle est presque insignifiante…on peut l’achever aujourd’hui…. »
« COLONEL…CESSEZ… !!!... » toute l’activité de la passerelle stoppa nette… « ces flottes étaient-elles là hier…non ?...elles sont apparues du néant n’est-ce pas ?... »
« Oui, mon amiral »..le colonel était au garde à vous…
« le général Artémis nous prépare quelque chose…oublions-le pour l’instant…concentrons-nous sur ces flottes…analysons-les…décortiquons-les…nous pourrons ainsi comprendre ce que se passe »

…L’amiral parti au commande de son T.I.E escorté de sa flotte d’attaque…il allait se livrer pendant quelques temps à une bien étrange aventure..


Raino le 2004-12-14 00:46:35



Point de vue privilégié

Les voyages sur la planète p1788 étaient très cher, en effet on pouvait y voir avec une bonne vue la planète mère rebelle. Mais depuis peu, l'action ne tenait plus tant de l'est mais surtout du sud. L'amiral Solik pouvait y observer sans problème l'affaire du grimoire des anciens.
Ayant raté la course de peu, il se devait d'être présent pour ce problème qui le concernait assez, question de proximité mais aussi et surtout du prestige que l'on peux en tirer.

Jusque là observateur, l'amiral solik du ramener sa flotte d'urgence :

- Amiral nous venons d'apercevoir depuis notre planète P1788 l'apparition de nombreux drones apparemment pas très amicaux ! que faisons nous ?!, s'exclamait le capitaine tapadbol dans la chambre de l'amiral les mains devant le visage pour parer des coups éventuels.

- Hiiin quoi ? euh comment ? qui ose me réveiller à cette heure si tardive ?, il faisait pourtant jours dehors sur la planète keshbi récemment conquise mais l'amiral solik étant peu amical au réveil, celui qui venait annoncer la nouvelle à l'amiral avait du perdre un pari quelconque. Nonobstant, malgré ses pauvres forces, Solik prit un oreiller et le jeta au visage du capitaine, il prit le balluchon et lui donna un coup à chaque syllabes prononcées. TU VA ME DIR-EUH CE QUI SE PA-SSE ET VI-TE ! QUELLE IDEE DE VE-NIREUH ME RE-VEI-LLER A UNE HEU-REUH PA-REI-LLEUH !
Les coups de balluchons continuaient, le capitaine avait la tête sous ses bras et parlait du mieux qu'il pouvait en encaissant les coups.
- On observe dedepuis nonotre planète P1788 l'apparition de nombreux drodrones suite à des éclairs étranges qui ont étés visisibles même par ici il paparait. Des impériaux sont en difficuculté. C'est à priori lié au général Artemis.
- Raaaah ! Il plaça un uppercut avec le baluchon au capitaine avec ses quelques forces restantes. Qu'es-ce qu'on attend ! allons voir ça de plus près. Et relevez vous ce n'est pas une attitude digne d'un capitaine sur mon vaisseau. Non mais dites-donc !

Après un déjeuné avalé difficilement pendant l'hyperespace, la scène se montrait à l'amiral.
- Dites moi ici c'est bien la flotte du général Artemis ici ?
- Oui mon amiral.
- Mmh elle m'a l'air en piteux état, et ça tombe bien si j'en crois nos informations nous avons les unités idéales pour l'anéantir. Ne perdons pas de temps, à l'assaut !
Les supers destoyeurs stellaires se frayaient un passage jusque la flotte d'artemis, l'amiral Solik en souriait encore jusqu'à ce que de nombreux renforts arrivaient pour protéger la flotte d'artemis. Les supers destroyeurs stellaires s'embourbaient dans les nombreux Torpilleur d'assaut fraîchement arrivés. L'amiral observait sa défaite malchanceuse, et ordonna aux subalternes de retourner en orbite de P1788.
- Prenons le temps pour nous préparer quelque peu, dans quelques temps on attaquera les drones !


Solik le 2004-12-14 00:42:37



la destruction du drone sucré

Après des heures de combat, les vaisseaux rebelles tentèrent un dernier assaut pour la journée !

'Capitaine, faites préparer toutes les escadres, ce soir, nou nous concentrerons sur le drone sucré ! c'est le plus faible du coin et enfin une chance de sortir de ce trou à rat !

-Bien amiral, les flotilles sont lancés ! les vaisseaux amiraux bombardent en soutien !

-très très bien, ce soir, nous aurons peut-etre forcé ce blocus, et alors nos renforts pourront arriver en masse ! pensez à envoyer un message holocom à l'amiral Fitzii qui a affaibli le blocus en lancant des raids éclairs !'

Le combat dura deux heures, et jamais ne faiblit ! Quand les tirs cessèrent, le drone et sa flotte était totalement disloqués ! les vaisseaux rebelles avaient subi des dégats plus ou moins important, mais tout serait réparable en peu de temps ! le blocus n'était plus, et la destruction des abominations du grimoire commencait...

gribouille le 2004-12-13 21:20:52



drole de compos...

Le général Atémis faiblissait chaque jour et maintenant les contrebandiers fesait parti de ce sale coup.
darkfabien avait ressenti une haine, une trahison entre tout les impériaux et les rebelles mais ceci dit nous nous vengerons telle des monstre assoifé de sang et le grimoire sera récupérer coutent que coutent! en tout cas nous gagnerons.

Artémis, faible et meme très faible était toujours entrain de protéger la planète meme s'il en sera a mourir pour gagner.

Ce jour là, tout avait changer:
Darkfabien avait était informé que Artémis allait bientôt changé de compos mais darkfabien était pret ou presque pret sans compté qu'il ressentait une turbulence dans la force depuis qu'il lui des des drones qui nous avaient enerclé mais un peu partout ont les détruisait un par un .
darkfabien combatta Artémis ncore une fois se jour là.
Artémis avait une autre compos:c'était des chasseur-droïdes mais darkfabien était bien plus fort et il gagni le combat. il avait perdu moins de 2 000 CI en échange de la vie de moins de 60 000 chasseur-droides Artémis ne savais plus quoi faire mais il savait que la guerre ne fesait que de commencer....

darkfabien le 2004-12-13 17:08:54



Un étrange message ...

Les drones étaient postés en ceinture et le commandant drolistique se demandait s'il pourrait s'en sortir. Soudain ...

-Commandant, Commandant ...

-Quoi encore, répondit «aimablement» drolistique.

-Nous captons un signal depuis le drone qui est situé à coté de nous ... c du morse ... un langage qui n'est plus d'actualité depuis des décennies ...

-que dit le message ?

-Bebedroopy on t'aime ... qu'ont à voir les contrebandiers dans cette affaire ?

-Je ne sais pas mais c'est louche.

Le commandant s'assit dans son fauteuil et commença à siroter son grog. Etrange que se message personnel, que cela voulait t-il dire ? Bebedroopy aurait donc un rapport avec Nomanor ?

-Commandant, commandant ...

-Cessez de brailler comme cela, lieutenant, je ne suis pas sourd ... que vous arrive t-il ?

-tous les drones envoient des messages ... nous en avons 6 de plus !!!

-Comment ? Mais que disent t-ils ?

-l'un dit « qui a tout préparé », l'autre « J'y suis pour rien », nous avons aussi « de tout plein de drones », « Cassez lui la gueule!!! », « pour vous envahir », et « C'est bebedroopy » !!! Mais que veut dire se charabia ?

-C'est incompréhensible ...

Soudain, le droide de ménage leva la tête ...

-JJJe CCCrois PPPouvoir VVVous DDDire CCCe QQQu'il EEEn EEEst !!! JJJ'étais UUUn DDDroide TTTraducteur AAAvant DDD'être TTTransformé EEEn DDDroide DDDe MMMénage AAA CCCause DDDe MMMon AAAccent !!!

-Alors parle, droide !!! rétorqua le commandant.

-LLLe MMMessage EEEst : « JJJ'y SSSuis PPPour RRRien CCC'est BBBebedroopy QQQui AAA TTTout PPPréparé PPPour VVVous EEEnvahir DDDe TTTout PPPlein DDDe DDDrones, CCCassez LLLui LLLa GGGueule!!! BBBebe OOOn TTT'aime !!!

-Ainsi donc Nomanor n'est pas le cerveau de cette affaire ... Les contrebandiers vont nous le payer ... Continu ton ménage, stupide robot.

Le commandant drolistique n'était pas réputé pour être reconnaissant ... le droide l'avait aidé à déchiffrer le message mais cela allait dorénavant compliquer l'affaire ... les contrebandiers étaient maintenant de la partie !!!

drolistique le 2004-12-13 14:09:09



Petit concours pour le fun

Etamin Lucifer s'approchait vers les drones que Nomanor avait fait apparaitre dans les alentours de Hoth en utilisant le grimoire.
Il avait recu un message de ce dernier. Nomanor, pour d'obscure raison, avait semble-t-il cacher grace au noms de certaines flottes un message personnelle pour le contrebandier bebedroopy.
Le premier à lui livrer le message obtiendrait une forte récompense.

Etamin Lucifer le 2004-12-13 13:08:54



Tintin en renfort: annexe de l'histoire principale

Deux mois après, vaisseau amiral du contrebandier roobeer, localisation : un astéroide creux.
- Bachibousouks, ectoplasmes, verres de terres, bois sang soif, et j'en passe. Maintenant les hommes n'ont plus que ca a la bouche. C'est une plaie ce type. Il a contaminé tout le monde avec ses expressions idiotes. Faut s'en débarrasser au plus vite, il est gentil, mais bruyant et il casse tout.
- Et son pote a la houpette il fait rien de la journée. Ya que l'ani!mal qu'ils appellent chien qui a l'air intelligent.
- Ouais je l'aime bien aussi ce milou, c'est le cerveau du groupe.
- bon sang j'ai une idée.
- Oui chef?
- Il parait que notre ami bebedroopy a des ennuis, il réclamme de l'aide des renforts.
- et?
- vous voulez lui faire une blague amicale?
- Vous êtes machiavélique chef, si vous pensez à ca.
- Pas de pitié, sergent. Envoyons lui Tintin et milou, ca les occupera et comme ca tant qu'ils feront joujou avec bebedroopy ils nous casseront plus les pieds.
- vous etes dur chef

roobeer le 2004-12-13 13:04:27



Retournement de situation ...

Tandis que l'alliance commençait à prendre l'avantage ...

-Mon commandant, mon commandant !

-Que se passe-t-il pour que l'on vienne me réveiller pendant ma sieste ?

-Une flotte est apparue juste à coté de la notre ... il pointent leurs canons dans notre direction !

-Allons voir cela !

Arrivé sur le pont le commandant drolistique découvrit un spectacle grandiose : une vingtaine de flottes avaient prit place en orbite autour de la planète et créaient maintenant une muraille empêchant l'alliance de pouvoir s'échapper.

-Qu'à cela ne tienne, nous sommes venus pour frapper Artémis alors nous allons le faire. Donnez l'ordre d'attaquer !

Les cuirassés se mirent en branle et on les vis exploser par milliers.

-Comment cela peut-il être possible ! Les vaisseaux de guerre droides auraient dû succomber !

-Mon commandant, nous avons maintenant affaire a des IG-2000 ... ils nous ont pulvérisé !

-Très bien ... attaquez toutes les flottes environnantes ... nous devons savoir ce qu'il en retourne pour pouvoir les détruire.

Les chasseurs manta du drone de coin furent en grande partie détruits ainsi que les chasseurs droides du drone à lunettes.

-Nous devons résister aux drones et les pulvériser ... envoyez un message à toute la galaxie ... tous les renforts seront les bienvenus !

Alors que l'alliance pensait avoir prit le dessus, un retournement de situation laissait entrevoir un échec, cependant l'alliance résisterait jusqu'au bout.

Tenez bon les amis ... nous vaincrons Nomanor et récupérerons le grimoire !!!


drolistique le 2004-12-13 12:44:52



Un encerclement impromptu

Lors des derniers assauts des rebelles, l'amiral avait pris lui meme part au combat aux commandes d'un X-Wings, qui avait été salement touché par un vaisseau du général ! une nouvelle défaite pouyr la rébellion, mais un affaiblissement du général ! pour sauver l'amiral gravement touché, les médecins l'avaient mis dans un coma artificiel permettant une récupération plus rapide ! entre temps, la flotte privée de commandement se devait de garder sa position tout en ne lancant pas des raids sans ordres ! La flotte subit trois attaques impériales, mais résista avec peu de pertes !

Au matin du deuxième jour du coma de l'amiral, ses seconds s'éveillèrent avec une drole de vision ! l'espace autour de la flotte était envahi de droides de combat, plus puissants les uns que les autres ! ils semblaient venir de nul part, et semblait protégé la flotte du général Artémis, dernier defenseur de la planète !

'Médecins, il faut sortir l'amiral de son coma, nous avons besoin de lui ! si nous ne faisons rien, nous perdrons du meme coup notre flotte, et surtout la mince estime qu'on de nous les impériaux ! et sans cette estime, il n'y aura malheureusement plus d'alliance, ce qui signifie la fin de l'empire et de la rébellion au profit d'Artemis !

-Oui général, nous le réveillons, mais ceci prendra du temps !'

........
quelques heures plus tard

'Mais qu'est ce qui m'est arrivé ?

-Mon général, nous vous avons plongé dans un coma stable pour vous soigner plus rapidement, mais nous avons besoin de vous face à un nouveau problème, disons... impromptu !

-Vous m'aviez comaté ? on a pas le temps, nous sommes en guerre ! vite, allons au pc, que je vois ce 'petit' problème !

-Mais amiral, vous étiez gravement blessé...

-N'en parlons plus, occupons du sort du général !... Mais qu'est ce que c'est que tous ces droides ???

-C'est le petit problème en question amiral ! ils ont surgis de nul part pendant notre sommeil, et les gardes nous ont réveillés en hate pour voir ce spectacle horrible

-Faites vite venir des renforts de la planète mère ! nous n'avons plus possibilité de frapper le général, mais nous allons essayer de nous débloquer en détruisant quelques uns de ces droides ! execution !'

...
Les usines de la planète mère produisaient à tour de bras les vaisseaux rebelles, pendant que la population faisait la queue devant les bureaux de recrutement ! la guerre totale était déclarée, mais pas contre l'ennemi originel ! la rébellion et l'empire ne formait plus qu'un face à la menace du livre des anciens...

gribouille le 2004-12-13 11:02:56



nouveau message

Dans le poste de Pilotage du SDS le Bandit Queen 2, les hommes d’équipage étaient silencieux. L’Amirale Eléana dormait paisiblement dans son siège de commandement et ses officiers sentaient bien qu’après 48h de combat acharné contre les Rebelles il ne fallait pas la déranger. Grâce à la force, Eléana avait utilisé sa maîtrise du combat spatial pour anéantir 3 flottes rebelles d’affilé. Toutefois cela l’avait épuisé et elle s’était endormie sans s’en apercevoir.

C’est à ce moment là que l’image du Commandant Raino, un de ses camarades de l’Escadron BlackHole apparu sur le projecteur Holographique de la salle de commandement. L’officier chargé des communications avec l’extérieur essaya alors de couper la communication et de la mettre en mode enregistrement afin de la transmettre au moment opportun à l’Amirale. Cette tentative se solda par un échec, le message était en mode prioritaire EB et était alors automatiquement transmis et enregistré.

Le commandant Raino commença alors son monologue, c’était un message préenregistré qui ne prévoyait pas de réponse et était semble t’il adressé à d’autres personnes. La voix grave et ténébreuse du Commandement Raino résonna dans toute la salle, réveillant de fait l’Amirale qui lanca alors un juron si mélodieux que je m’interdit d’en faire part ici. Si le commandant avait été là en chair et en os, Eléana lui aurait sûrement crevé un des ces nombreux yeux rien que pour la forme mais heureusement pour lui il ne l’était pas et n’aurait jamais connaissance des nombreux jurons que l’Amirale continuait de lancer alors que son Holo continuait de parler. L’officier des communications n’eu pas cette chance et fini éjecté contre un mur de la salle, vivant mais mal en point. Par défaut c’était lui le responsable.

Juste après avoir envoyé l’officier, Eléana commença à reprendre son calme, elle repris place dans son siège et se mis en méditation le temps de faire le vide et de reprendre les forces qui lui manquait sa nuit ayant été écourté. Finalement elle se leva et relança le message de Raino.

Cela concernait le Grimoire des anciens, Le Commandant Raino aidé de Dark Gendibal était à sa recherche depuis qu’il avait été volé à Coruscant. Cela les avaient impliqué dans de nombreuses péripéties que l’Amirale avait un peu suivi. Ce grimoire avait donné à son nouveau possesseur de nombreux pouvoirs de constructions et de clonage de flotte. Il fallait les détruire une par une pour enfin récupérer le précieux livre. Comme elle était alors occupé par l’attaque de Hoth au moment du vol, et que de plus le Commandant Raino s’était porté volontaire pour cette quête, Eléana n’avait pas jugé utile d’y participer.

Cependant aujourd’hui l’heure était grave, ce n’était plus une flotte qu’il fallait détruire mais plus d’une dizaine qui entourait les flottes de ses amis Raino et Dark Gendibal ainsi que de tous les participants à cette recherche du grimoire. Ces flottes de moyenne importance devait être détruite au plus vite. Il fallait agir vite afin que le grimoire ne serve plus à de nouvelles magies, mais aussi afin que ce ne soient pas les Rebelles qui s’en empare. C’était le sens du message Holo, venir les aider, agir vite et efficacement. Le message donnait les coordonnées de la bataille qui n’était qu’à quelques tours de là.

Le commandant du Bandit Queen 2 tenta alors d’engager la conversation avec l’Amiral :

- Que va t’on faire Amirale ?
- ……… [Un long silence assombrit la salle] (note de l’auteur : si un silence peut assombrir quelque chose, mais continuons)
- oui répondit elle encore perdu dans ses pensées alors que le commandant semblait penser qu’il aurait mieux valu qu’il se taise.
- Nous allons agir dit elle alors. Un ouf de soulagement régna alors sur l’ensemble des officiers présents.
- Et tout de suite, envoyer un message à Raino de ma part pour lui dire que nous arrivons et que nous aimerions connaître au plus tôt la puissance et la composition des flottes à détruire afin d’être le plus efficace possible. Enfin vous contacterez les membres de l’Escadron pour leur faire part de mon souhait d’aller libérer notre ami. Dès que possible nous leur enverrons la liste des cibles qu’ils peuvent détruire le plus rapidement.
- Tout de suite Amirale
- Oui faites vite, je vais dans mes quartiers pour me reposer, préparer un vecteur pour passer en luminique nous partirons dès que nous aurons des nouvelles. Je fait transférer les messages dans ma chambre.
- A vos ordres Amirale.

Eléana sortit alors de la salle pour rejoindre ses appartements. Cette guerre était vraiment surprenante pensait –elle alors, elle avait en quelques années participé à de nombreuses batailles autant terrestres que spatiales mais celles qui s’annonçaient semblaient assez spéciales.

Qu’étaient ce donc que ces flottes clones, elle allait bientôt le savoir…


Eléana le 2004-12-13 10:21:58



des ennuis en perspective...

le calme régnait dans le vaisseaux quand l'alerte retentit.
les sirènes se mirent à hurler, et un vacarme tel qu'il n'y en ait eu depuis longtemps a bord de l'Avenger retentit. les hommes couraient dans tous les sens pour rejoindre leur poste et attendre les ordres, pendant que le commandant rejoignit le poste de controle.

- mais qu'est-ce qui s'est passé ? pourquoi l'alerte n'a-t-elle pas était sonné plus tôt ?
- c'est bien le problème mon commandant, il n'y avait rien il y a quelques minutes
- quoi, vouvlez me faire dire que des milliers de vaisseaux sont apparus de nulle part en quelques instants ? vous vous foutez de moi ?
- malheureusement, non mon général ; je préfèrerais, mais c'est bien ce qui s'est passé...

le second était complètement dépité, et tous les hommes qui avaient pu voir à l'extérieur du vaisseau semblaient désemparés... le commandant semblait en proie à la plus intense réflexion.

- très bien, si l'on peut dire. contactez nos alliés dans cette zone, nous devons concentrer nos assauts, et trouver une explication à un tel foutoir !

son regard passa alors devant LeanArmor. c'était évident !

- Dieu nous protège, la guerre n'est pas finie...

la voix du commandant semblait brisée, mais il se reprit.
la flotte du général Artemis était hors d'atteinte, la flotte vengeresse était coupée de presque tout par cette invasion ennemie. il ne restait donc en cible que ces machines sorties de nulle part...
le général se mit à hurler pour se faire entendre au milieu du brouhaha qui régnait dans le vaisseau.

- on y va ! il ne faut pas qu'on se laisse encerclés, ou nous sommes morts !
il y a une bèche, ordre à tous les vaisseaux vengeurs de se sortir de ce nid à mort ! on va leur montrer ce qu'on peut faire si l'on nous pousse dans nos retranchement !
- commandant, les renforts sont arrivés !
- execllente nouvelle ! ca nous donne une chance de faire des dégats dont il se souviendront dans leurs rangs !

cependant, il se rendit compte qu'il y en avait moins que ce qu'ils attendaient. son exaltation retomba quelque peu, mais il persévéra. pas question de se faire tuer sans réagir.

- alors quoi, on est pas encore en position d'assaut ?
le second se reprit - bientôt mon commandant !
- lancez l'assaut dès que possible !
- très bien, commandant, tous les ordres sont passés à la flotte.

- alors, le destin nous dira qui sera en mesure de s'en sortir... espérons simplement que les pouvoirs du Gimoire seront finalement gérables...

fitz le 2004-12-13 10:07:26



Les émissaires de Nomanor

Il commençait à se faire tard, les hommes prenaient leurs quart de garde à bord du vaisseau et la plupart tombaient quand même de sommeil : les combats de la fin de journée les avaient épuisés. Les sachant presque à bout de force, les impériaux et rebelles ne leur avaient pas laissé de répit. Ici, dans un couloir amenant à la salle d'observation, un homme sensé faire des tours de garde dans le vaisseau pour surveiller si une activité anormale avait lieu avait trouvé dans l'antre d'une porte un endroit pour se caler tranquillement et piquer un petit roupillion en attendant la relève. Il aurait pu faire de beaux rêves si cette alarme ne l'avait pas réveillée..
- Que se passe-t-il? D'où vient ce bruit? Quelle en est la cause?
Il courut vers la source d'émission
La salle de surveillance était vide. Les hommes avaient du quitter leur poste pour aller dormir aussi. Il allait chercher un des hommes sensés travailler ici quand son oeuil tombât sur un des écrans. Il ne pouvait en croire ses yeux… Un des vaisseaux Nubiens de Nomanor était en approche. Il s'agissait très certainement du messager dont le Général Artémis leur avait parlé. Il fila au plus vite réveiller ses collègues et ce fut la panique à bord, comme une joie immense mêlée à de la panique et à de l'excitation.
- Les renforts sont arrivés! Les renforts sont arrivés! Les renforts sont arrivés! Les renforts sont arrivés! Criait-il partout dans les couloirs du vaisseau


Apres avoir amarré leur Nubien au Vaisseau de combat droide de Artémis, les émissaires descendirent et se firent amener jusqu'au général qui les attendait déjà dans son bureau. Les hommes portaient avec eux une lourde malle métallique recouverte d'un drap de soie rouge dont ls pans pendaient de chaque coté. Une fois seuls avec le général, ils enlevèrent le voile de soie et ouvrirent la malle. Une boule lumineuse commençât à monter, monter, monter… et s'arrêtât à hauteur de visage.
- Général, Nomanor nous a dit de remettre ceci en votre possession. Il s'agit d'un révélateur de force. Cet lumière que vous voyez est la symbolisation synoptique de la vécatule spoliaire.
Artémis ébahi ouvrit une bouche toute grande et un air stupide irradiait de sa personne, ce qui laissait à penser qu'il n'avait pas saisit un mot de ce que l'émissaire lui avait expliqué.
- D'accord… et dans ma langue… seriez vous en mesure de m'expliquer ce que c'est?
- En fait ce n'est rien d'autre qu'une boule qui concentre la force présente en chaque objet ou en chacun de nous dans un rayon de plusieurs kilomètres et qui la restitue sous la forme que vous le voulez grâce à cette interface. L'émissaire encagoulé pointait du doigt la boule lumineuse
- Donc si j'ai bien compris vous essayez de me dire qu'avec ce petit machin je pourrait pres bien réduire en miette n'importe quelle flotte se trouvant sur mon chemin?
- En effet, il vous suffit d'imaginer, d'appliquer votre main sur la boule et vos pensées se matérialisent. D'un visage ahurit, le faciès de Artémis prit un air Machiavélique. Il venait de comprendre que avec cet objet, il pouvait mettre le monde à ses pieds.
- Parfait, parfait…

Apres cet entrevue qui dura encore quelques dizaines de minutes, le Général commençait à penser à la manière dont il allait procéder… et mis au point un plan d'une extrême simplicité mais imparable : il allait tout simplement exterminer ses assaillants en leur coupant toute voie de communication avec l'extérieur…
Il pensât alors a une sorte de grand champ de force entourant les ennemis, puis il se ravisât… il avait trouvé mieux : il allait créer une armée complète de clones qui allaient ceinturer les assaillants et les réduire en poussières si ils tentaient de s'échapper. Le plan était imparable. Aucun ennemi ne sortirait vivant de cette bataille.
Il posât alors sa main sur la boule lumineuse…


Des éclairs jaillirent partout dans la galaxie, la force était comme absorbée dans chaque être et et se condensait à l'intérieur de la boule dont la lumière se fit de plus intense seconde après seconde.. Artémis fut obligé de sortir de la pièce en courant pour ne pas être aveuglé, il ne pensait pas que ça aurait cet effet.
Apres plusieurs minutes, les hommes se presaient aux hublos du vaisseau pour admirer le spectacle : des centaines de milliers de drones naissaient à partir de rien dans la galaxie et venaient se glisser entre chanque vaisseau ennemi, l'empechant de bouger ou de se sauver…

- Mouhahahaha!!!! A nous, Sus aux ennemis!!!! Exterminons les


bebedroopy le 2004-12-13 03:31:31



changement d'orientation ...

Le commandant MaRax ayant donné le feu vert à drolistique, celui-ci c'était empressé d'aller attaquer toutes les flottes qui se tenaient en orbite autour de la planete LeanArmor. Cependant, la missive de MaRax ne faisait pas état de la trêve entre impériaux et rebels. Quelle ne fût pas la surprise de drolistique lorsque le commandant Darkfabien lui appris l'existence d'un tel pacte. Fitz, apres l'attaque de drolistique, voulais rompre le pacte. Tout risquait de tomber à l'eau par la faute de drolistique mais fût évité de justesse ... le pacte allait encore tenir.

-Lieutenant, convoquez mes chefs de guerre ... nous devons élaborer une nouvelle stratégie.

-très bien mon commandant !

Quelques heures plus tard, la salle du conseil était remplie.

-Mes chers amis, je vous ai convoqués ici pour réfléchir à notre orientation future. En effet, la flotte
de Artémis a mis à mal notre flotte de Destroyers stellaires Victoire 2. Nous ne pourrons jamais rivaliser avec les vaisseaux de guerre droides de Artémis.
Il nous faut changer de technologie.

-Dans ce cas, s'écriat l'un des chefs de guerre, nous allons être obligés de remettre à jour tous nos vieux modèles de chasseurs ... C'est une régression après avoir développé des unités de haute technologie.

-Je ne pense pas, rétorqua le commandant drolistique. les chasseurs ne sont pas la solution : ils demandent trop d'énergie en comparaison de leur puissance d'attaque. Je pense plutôt que des cuirassés seraient plus opportunts, mais nous devons de toute façon remettre nos chasseurs en état !

Toute la salle approuva la décision du commandant. En quelques instants, des contacts étaient pris avec les contrebandiers pour échanger les Destroyers stellaires victoire2 et les Destroyers stellaires impériaux contre des cuirassés, tous les fonds furent débloqués pour la remise en état des vieux chasseurs et toutes les usines de production de Destroyers se mirent à produire des cuirassés par milliers.

Quelques heures plus tard, l'une des plus grosse flotte de cuirassés jamais vue dans cette galaxie prit place à coté de la flotte d'Artémis, attendant de pouvoir lui porter une attaque dont il ne se relèverait pas.

-Commandant, commandant !

-Que se passe-t-il ?

-Nous pouvons attaquer ...

-Alors faites !

D'un coups d'un seul, les milliers de cuirassés mirent leurs moteurs en marche et dans un vacarme assourdissant, une centaine de vaisseaux de combat droides explosèrent. L'attaque aurait pu être bien plus dévastatrice mais les pilotes n'avaient pas l'habitude de se genre d'engin.

Artémis ne serait bientôt plus un problème mais il allait falloir s'assurer que le grimoire ne tombe pas entre les mains des rebels ... l'heure de la trêve touchait à sa fin.

drolistique le 2004-12-13 01:29:23



La ligne rouge...



Dans le fond de son laboratoire, Nomanor était toujours affairé à décrypter son Grimoire. Des nouvelles lui parvenaient tous les jours au sujet de ses fidèles qui engageaient de grandes batailles dans l'espace et arrivaient pour l'instant à empêcher tout débarquement des forces ennemies. Le temps était compté et il fallait à tout prix trouver la clef de lecture de ce livre, il était tout proche du résultat, il le savait, les expériences qu'il tentait en parallèle de ses recherches étaient de plus en plus encourageantes. Dès le départ il avait réussi à créer un champ de force pour protéger la capitale et le palais mais depuis il planchait sur un projet nouveau dont la solution était encore voilée : réussir à décupler les forces d'un objet ou d'une personne en utilisant la source d'énergie centrale de chaque objet, une sorte de concentré de force doit alors se développer. Il avait eu quelques résultats sur des prototypes mais jamais les effets n'avaient été de longs et bien souvent les objets ou animaux qui avaient été les cibles de ces expériences avaient fini soit à retourner à leur été de base, soit par exploser : il fallait réussir à stabiliser le processus.




Pendant ce temps là, en orbite de Leanarmor, le Général Artémis commençait a subir des défaites à la suite de nombreux combats. Sa flotte devait à présent faire face à une dizaine d'ennemis connaissant parfaitement la composition de sa flotte et le nombre exact de ses vaisseaux. Les ennemis bien que moins puissants avaient un avantage numérique impressionnant et parvenaient à infliger des dégâts de plus en plus importants aux VCD qui commençaient à fatiguer après près d'une semaine et des centaines de combats intensifs. Les hommes n'avaient pas de répit et commençaient à fatiguer.
Soudain, un appel en provenance de Leanarmor destiné au Général retentit, une alarme sur la passerelle résonnât brièvement : le signal sonore de la ligne rouge fit sortir le général de ses cartes et de ses plans.

Il pressât son pas dans le couloir glacé. Tous les hommes s'écartaient en le voyant. En effet il est tellement rare que la ligne rouge soit utilisée que cette appel doit être d'une importance énorme. Il régnait sur la passerelle de communication une certaine agitation qui se calmât un peu lorsque le Général fit son apparition. Il s'approchât de la cabine réservée à cette ligne de communication et s'isolât dedans afin que personne d'autre n'entende ce qui serait dit. La salle s'était tue cependant, comme pour percevoir le moindre son, mais la bulle de plexiglas était insonorisée, c'était peine perdue.
A l'intérieur de la bulle, le général s'assit et le microphone se mit à crépiter. Au bout, la voir de Nomanor était reconnaissable.
- Bonjour Général, cela faisait longtemps que je ne vous avait pas entendu
- il en est de meme pour moi O chef, je suis heureux de voir que vous vous préoccupez tant de notre sort. Je suis certain que vous avez des très bonnes nouvelles à nous apporter… en fait en disant cela, il redoutait que les nouvelles ne soit pas si bonnes que cela et si Nomanor ne parvenait pas a mettre au point ses nouvelles magies, sa flotte se ferait détruire inéluctablement
- Vous pouvez vous réjouir Général, je suis en train de finaliser une formule grâce à laquelle vous et vos hommes pourrez mettre à genoux la galaxie, je ne vous en dit pas plus pour le moment mais vous pourrez dors et déjà donner cette bonne nouvelle à vos hommes, vous recevrez bientôt un missionnaire qui vous donnera des consignes pour l'appliquer et tout ira pour le mieux pour nous. Artemis sentait une joie grandissante en lui, un large sourire se dessinait sur son visage, ses hommes qui guettaient sa réaction se demandaient ce qui se passait en le voyant.
- Vous m'en voyez ravi mon Seigneur, je saurais vous satisfaire

Une fois cette conversation, il sortit de la bulle de communication et s'approchât d'un micro et demandant au technicien de diffuser ce message à toutes les flottes des environs en même temps, il commençât son discours pour relever le moral de troupes et annoncer la bonne nouvelle, ils allaient enfin gagner cette guerre. D'ici demain ils devraient recevoir l'aide tant attendue de Nomanor. Ce Grimoire tant défendu allait servir à quelquechose… enfin…


bebedroopy le 2004-12-12 22:44:11



...ça sent le sapin...

…les vaisseaux revenaient de leurs combats…
Le colonel Chabert était près de l’amiral…il attendait patiemment termine la lecture des rapports de combats…
Le colonel regarda au dehors…la flotte revenait presque intacte…on était loin du temps où de l’exploit de capitaine Erzat…ou du désastre de l’attaque…
Depuis déjà trois attaques, la flotte revenait sans trop de dégâts…les hommes reprenaient espoir…
Le colonel regarda aussi les autres flottes qui s’étaient rajoutées…deux nouvelles flottes impériales…
L’amiral vit que le colonel regardait à l’extérieur…
« Et oui Chabert, même dans l’espace l’odeur d’un homme qui va bientôt mourir attire les vautours…. »
L’amiral raino souriait…encore une victoire…mais l’attaque n’avait pas fait autant de dégâts que prévu…
« Lieutenant, envoyez immédiatement le rapport de combat à nos alliés…demandez leurs aussi de se préparer pour l’attaque terrestre »…le lieutenant envoya le message
« Colonel, nos barques de débarquement sont-elles prêtes ? »
« Oui, Amiral…mais n’est-ce pas un peu tôt pour prévoir cela ?... »
« Le général Artémis est sur la fin…il a déjà perdu les 2/3 de sa flotte…Nomanor sait déjà que son dernier rempart va céder….vous ne croyez pas colonel Chabert qu’il est déjà entrain de préparer sa défense ?...vous pensez que quoi ?...il patauge dans sa piscine avec un canard en plastique ??... »…la vision de Nomanor en maillot de beau fit rire l’amiral…
« Non, amiral, mais selon l’adage, il ne faut… »
« Il suffit colonel !!!…je connais cette adage…nous sommes des soldats…nous devons préparer nos futures attaques… »
« Oui, mon amiral…je vais de ce pas voir ce quand nous pourrons faire venir des barges de débarquement et des troupes terrestres…

L’amiral se leva…les vaisseaux étaient quasiment tous rentrés…laissant la vue sur la planète de Nomanor dégagée…

L’amiral commençait déjà se plonger dans les plans d’attaques de la planète…mais malheureusement, là encore, il n’avait aucune information sur les dangers qu’elle recelait…
Il se doutait que Nomanor n’allait pas se laisser envahir si facilement…de plus qu’avait-il déjà découvert dans le Grimoire des Anciens,…les Sages restaient très évasifs sur les dangers encourus…depuis plusieurs jours, ils n’émettaient plus que de grands cris lorsque l’amiral rentrait en communication avec eux…

Le colonel revenait avec des fiches de recrutements…
« Amiral, la fédération du commerce peut nous fournir des barges de débarquement 'C-9979', ils les louent à la journée mais si nous les louons à la semaine ils peuvent nous faire un prix avantageux…ils nous fournissent les droïdes pour les diriger, nos centres d’entraînement nous demandent de les prévenir aussitôt que possible afin de préparer les hommes…

Le regard de l’amiral était fixé sur LeanArmor…l’amiral parlait à voix basse
« Bientôt j’atterrirai sur ton sol…bientôt je serai en face de ton propriétaire…bientôt le Grimoire sera mien… »
« Amiral ?, vous allez bien ? »
L’amiral se ressaisit…. « Oui, colonel, je vais bien…, je regagne mes appartements privés, que l’on ne me dérange pas avant la prochaine attaque »


Raino le 2004-12-12 21:43:11



un tel gâchis...

la flotte venait d'arriver en vue de Leanarmor, et donc de la flotte du général Artemis. elle etait moindre que lors du dernier assaut, mais elle restait impressionante.

le second arriva dans les quartiers du commandant Fitz, et lui fit son rapport rapidement : rien d'inattendu ne s'était produit durant le voyage.
le commandant se leva, et partit en direction de l'observatoire de l'Avenger.

la flotte était toujours composée de ces mêmes vaisseaux de combat qui avaient deja fauché la vie de tant d'hommes... et qui en tueraient sans doute encore de nombreux...

- tres bien, que les vaisseaux se prepare, il ne sera pas dit que le grimoire ne sera pas repris.

la voix du commandant était chargée... encore des morts...

les vaisseaux partirent peu apres. mais le combat était inégal. les vaisseaux de combat adverses massacrait la maigre flotte vengeresse sans aucun efforts apparent, et le combat s'achevat rapidement.

*quelques minutes après la fin des combats*

- avons nous des détails sur les pertes ?
- rien de précis mon commandant, mais il nous manque environ la moitié de notre flotte.
- tant de pertes pour si peu d'effets... eh bien, reposons nous en attendant de pouvoir revenir a l'assaut. lorsque les renforts arriveront, nous pourrons sans doute continuer. a moins que les combats aient cessés d'ici là... espérons simplement que ce gâchis de vies et de ressources s'arrêtera bientôt... j'en viens à me demander si je suis vraiment fait pour ce poste...
- nous espérons seulement que vous ne nous laisserez pas tomber, commandant.
- jamais mon ami, jamais...

le commandant repartit dans ses appartements pour reprendre ses réflexions sur le devenir de toute vie... tout devait-il toujours finir en déchaînement de violence et en destruction ?

fitz le 2004-12-12 21:13:19



L'assaut contre Artemis...

L’amiral Dark Gendibal était penché sur une grande carte figurant la zone de combat, tout en jetant, de temps à autre, un regard sur les nombreux rapports qui s’entassaient sur le bord. En effet, pas moins de cinq attaques de la Garde Fondatrice s’étaient succédées et les flottes du commandant DarkfFabien et de l’amiral Raino avaient été aussi actives.
Résultat, l’imposante flotte du Général Artémis commençait à montrer des signes de faiblesse.
Pourtant, quelque chose n’allais pas…

Bien que la Back Beast de Raino attaquait régulièrement Artémis et transmettait les informations, l’amiral n’était pas apparu pendant presque un jour entier et ses récentes apparitions le montraient exténué… comme s’il avait à lutter pour garder le contrôle de lui même…
Ce phénomène inquiétait Gendibal parce que, lui aussi, devait avoir recours, de plus en plus souvent, au coté obscur de la force pour être en pleine possession de ses moyens.
Le Grimoine hantait ses nuits qui se faisaient de plus en plus courte…
En effet, les problèmes d’intendance se multipliaient, et leurs gestion de plus en plus lourde… Ainsi, devant les prix exorbitants pratiqués par certains contrebandiers, dont il fallait pourtant avoir recourt pour combler les pertes, il avait été décidé de faire des économies sur la nourriture. Plus rien ne serait importé, il faudrait se débrouiller avec les moyens du bord… ces canards qui apparaissaient mystérieusement dans les hangars étaient donc chassés et mangés.
Le problème était maintenant, de faire manger du canard trois fois par jours à tout le monde. Les chefs cuisiniers ne manquaient pas d’imagination, mais la tache allait être de plus en plus difficile…
« Et si, dans le vieux livre de Sages, nous trouvions de nouvelles recettes pour cuisiner le canard… ce serait formidable… formidable …» se disait parfois Gendibal lorsqu’il n’arrivait plus à dormir.

« Amiral, voici le résultat de la dernière attaque du commandant Darkfabien… » dit le Second Mérédith en tendant la feuille à Gendibal.
« Ah bien, joli coup. Dans combien de temps seront nous prêt ? »
« Environ dix minutes Amiral, nous attendons les nouvelles unités pour que notre attaque soit la plus destructrice possible. »
« Parfais. Mais au fait, dites moi Mérédith, nous avons bien envoyé un message à l’Empire pour faire cesser les attaques contre les flottes rebelles qui sont présentes ici ? »
« oui Amiral »
« Je constate que les attaques n’ont pas cessés. Envoyez-en un autre et expliquez pourquoi nous avons fait ce choix… Toutefois, l’inactivité de ces rebelles m’exaspère. Envoyez-leur une missive en leur disant que s’il s’obstinent à rester là sans agir, nous ferons dégager leurs flottes et nous ne leur permettrons plus d’approcher… »
« Entendu Amiral. Toutes nos unités sont arrivés et prêtes au combat »
« Ne perdons pas de temps, attaquons… »

La Garde Fondatrice avait alors fait feu sur la flotte du Général Artemis. Quelques instant plus tard, un nouveau rapport de combat était transmis aux autre flottes Impériales présentes…


Dark Gendibal le 2004-12-12 20:52:04



une nouvelle victoire...

Darkfabien avait combattu le général Artémis deux fois et la troisième fois venait d'arriver il y a une bonne heure.Darkfabien avait fait un gros budget pour acheter 10 000 cuirassé impériaux à un contrebandier.
depuis qu'il savait le point faible du protecteur de la planète 'Artémis ou plutôt le général Artémis fit attaqué par darkfabien qui avait 60 000 milles CI contre ses vaissaeux de combat droïdes.
darkfabien pus détruire vers 200 vaissaeux de combat droïdes en échange de la vie de 800 CI.
Le lendemain il fut une cérémonie qui honoré les morts des CI mais aussi pour célédrer la victoire.Mais dans la tristesse de ce dire que le protecteur de la planète était toujours sur sa flotte mais un jour il mourra dans sa flotte car elle sera détruite par un impérial ou un rebelle qui voulait récupérer le grimoire de nos anciens.

darkfabien le 2004-12-12 14:58:50



le temps....

Darkfabien était seul avec les impériaux et les rebelles a attendre le bon moment pour attaquer le général Artemis qui pouvais défendre a lui tout seul la planète leanarmor où ce trouvé le grimoire dérober mais chaque jours ont gagner de plus en plus de courage ,de détermination,d' informations et autres...
dès que darkfabien su ce qui c' était passé,il venu combattre au coter des impériaux et des rebelles pour reprendre le grimoire.
Mais le combat tourner au désastre:
-Chef! des vaisseaux de combats droides ont détruit toute notre armée spatiale tout les DSI et les DSV2!!!
-Des vaisseaux de combats droides !?!Mais nous avons arrêter d' en produire depuis l' ancienne république! Cela fait maintenant 50 ans!
déplacer la flotte au camp de base vite!!!
-A vos ordres chef
-Je reviendrez plus fort que jamais!!!cria darkfabien fou de rage.
Deux jours plus tard ....
-L' artillerie est prête major?
-Oui mon chef!
-Dans ce cas, transférez les unités dans la flotte!
-Chef,oui chef!
Le lendemain matin vers 6H50
-nous sommes devant la flotte du général Artemis prêt pour attaquer!
-a mon signal.......5......4.............3..........2..........1.......0 attaquez!
La flotte de darkfabien contenait presque 50000milles cuirasse impériaux qui foncez droits sur l' ennemie,le général mis ces vaisseaux de combats droides en défonce mais les cuirasse impériaux avaient une arme qui pouvait détruire les plus gros vaisseaux: Croiseur de guerre Bulwark,super destroyer stellaire impériaux et aussi les vaisseaux de combats droides. Ce qui avait un avantage particulier mais la flotte résister toujours a en croire que ce ne serai que dans un an que la flotte lâcherais et explosera.mais nous garderons toujours du courage en nous et comme en le dit l' union fait la force!




darkfabien le 2004-12-12 07:02:25



Attaque nocturne ...

A l'heure ou la plupart des humains dorment, le commandant drolistique c'était décidé à aller frapper les flottes gardant le grimoire ... en fourbe, comme il savait si bien le faire. La premiere attaque fut dédiée à gribouille ... les pertes furent nombreuses dans les deux camps. S'ensuivit une lutte acharnée contre Kristofball1 qui céda sous la puissance de l'assaillant. Apres avoir pulvérisé la maigre flotte délabrée de fitz ...

- Mon commandant ! Mon commandant !
- que se passe-t'il donc pour que l'on vienne me déranger pendant ma sieste ?
- Il reste une flotte que nous pouvons attaquer ...
- très bien ... faites !
- mais celle ci est énorme ... nous n'avons pas la moindre chance de gagner surtout que nos hommes sont fatigués à cause des rescents combats.
- aucune flotte ne nous a jamais résisté ... ce n'est pas aujourd'hui que cela va commencer !
- je crois bien que cette fois ci nous devons rebrousser chemin, la flotte de Bebedroopy est trois fois plus puissante que la nôtre !
- Comment ? bebedroopy dites-vous ? Cet homme est un pilleur de planètes qui nous a déjà fait de nombreux dégats ... partons nous venger !
- je ne crois pas que celà sera possible, chef !

Le commandant drolistique sortit de son bain pour se rendre sur le pont afin de constater la démesure de cette super-flotte. Arrivé sur le pont, le spectacle était grandiose : des milliers de vaisseaux de combat droide circulaient dans tous l'espace environnant, tels un essain d'abeilles.

- Ne restons pas là ... s'ils venaient à nous attaquer, ces vaisseaux nous pulvériseraient trop facilement. Rentrons chez nous, à l'autre bout de la galaxie, et preparons tous nos vaisseaux pour une grosse attaque future.

Pour la première fois, le commandant drolistique était en position de faiblesse. Il avait rebroussé chemin mais se disait bien qu'il allait revenir très vite pour se venger de toutes les attaques de Bebedroopy et surtout aider les siens à récupérer le grimoire.


drolistique le 2004-12-12 03:27:30



L'attente

Aprés une dernière étreinte avec cette chère Younes l'Amiral se remit de ses performances honorables (par rapport a son âge) en se vautrant affectueusement dans son fauteuil dont l'odeur repousserait tout autre que lui.

Décidement il n'était pas satisfait. Cela faisait des heures qu'il n'avait plus de contact avec l'Amiral Raino.
Aprés les attaques de la veille et l'anéantissement du Colonel Bravin. Ces deux compères avaient loué le courage de ses hommes et l'efficacité de ses batiments de guerre.
Mais voilà qu'à présent on lui conseillait de rester en retrait un moment. Le général Artémis ne craignait aucunement ses attaques. Les Vaisseaux de Combat Droides étaient trop nombreux et sa flotte, bien que conséquante ne pouvais s'imposer. L'amiral Dark Genibal l'avait assuré de le tenir au courant de l'evolution des combats. En effet celui ci possédait la force de frappe adéquate.
Etant forcé d'attendre, doucement, insidieusement la déprime et la nostalgie envahissait le vieil officier.

C'est dans la rêverie la plus totale que MaRaX vis sortir la somptueuse capitaine Younes... Il faudra lui confier un escadron... Elle est capable et à du sang Canib. Et bon sang ... Quel canon.

Tiré de ces songes par l'arrivé impromptue du Lieutenant Tyrion. Il lui fut pratiquement impossible d'extraire des propos essouflé du jeune homme quelque chose de cohérent.

_ Amiral !!!! Ca... Cani... Notre planète...

_ Calme ! Explique toi !

_ Amiral. Canibalum a été attaquée ! L'invité que vous avez confié l'Empereur préconise une évacuation immédiate de sa personne et de sa suite !

_ Qui a osé attaqué mon peuple ?

_ Un dénommé Cykab, Amiral.

_ Retournez à votre poste. Je me rend sur la passerelle dans 5 min je veux un rapport complet de nos pertes. C'est compris ?

_ Oui Amiral ! Tout de suite Amiral !

Le nom de Cykab n'évoquait rien de particulier... Il avait certes croisé sa maigre flottille de vaisseaux d'une autre époque de temps à autres, au hazard de ses retours sur sa tendre planète.
Arrivant au poste de commandes MaRaX surpris les regard anxieux de ses hommes...

_ Tyrion ! Le rapport ?

_ Voilà, mon Amiral.

L'enemi avait totalement anéantis la flotte en orbite basse de Canibalum... 1800 Vaisseaux derniers cris... Tout juste sortie des chantiers. Apparement cet adversaire opportuniste n'avait pas jugé bon d'investir dans une armée convenable pour prendre possession du sol Canib. A peine pourrait il garder ses femmes avec çà ! pensa l'Amiral.

_ Ce Cykab aurait il oublié qui je suis ? Trouvez moi un moyen de le contacter ! Ecoutez tous... Ne soyez pas inquiets... Certes l'enemi a frapper là oû celà nous touche le plus. Je vous garantis qu'il n'osera plus ne serait ce que mentionner le nom de notre monde. J'y veillerai.

Aprés l'envoi d'un message des plus rugueux à son adversaire, MaRaX se devait de répondre aux exigence de l'autoritaire mendaté de l'Empereur. Ce personnage lui avais été confié par un de ses collègues, il lui avais permis d'accroitre les performances de ses hommes grâce aux dernieres méthodes de combat enseignées sur Coruscant.
Il devait l'évacuer de Canibalum. Cependant l'approvisionnement faisait defaut. Canibalum était trop loin pour un tel trajet. Il n'avais qu'un chose à faire.

_ Capitaine Younes ... Voulez vous bien envoyé ceci à notre cher ami Dark Genibal ?

_ Bien sûr MaRaX.

_ Amiral MaRaX ! Je préfèrerait que ces familiarités se cantonnent à notre couche. Vous comprennez je suppose ?

_ Heu ... Oui ! Bien sur Amiral.

L'amiral Dark Genibal lui avait ramené le précieux passager et sa suite quatre heures plus tard. Il repugnait devoir passer par quelqu'un d'autre pour arriver a ses fins mais il n'avait pas eu le choix... L'amiral MaRaX était redevable à son confrère, il ne manquerait pas de lui prêter main forte pour la mise à mort d'Artemis.
Dark Genibal lui confirma lors du transfert de son invité que les forces du général n'avaient pas changé mais qu'il était heureux de savoir que les forces de MaRaX repondrai à son appel le moment venu.
Cela lui laissait un peu de temps libre, mais il n'etait pas au goût de l'Amiral de retombé dans l'inactivité la plus totale. L'affront subit à Canibalum... Quelqu'un devait payer pour ça!

_ Younes ! Cap à l'est ! Trouvez moi un systeme enemie digne de mon interet ! Il faut faire un exemple.

_ Amiral, justement votre 'ami' le dénommé Bisounours nous a informé de la présence de forces importante dans son secteur.

_ J'ai toute confiance en ses dires ! Allons !

Esperant avoir des nouvelles de l'amiral Raino et le signal de Dark Genibal au plus vite MaRaX laisserait ses hommes anéantir les plus gros bastions rebeles.
Sortant enfin de l'hyper espace La Marietta arriva en vue de deux magnifiques planetes.

_ Planete Dendor contrôlée par kikibox et Râ controlée par Cald mon Amiral !

_ Paix à leurs âmes...

Lancant ses ordres pour l'attaque MaRaX, prié les dieux que l'appel de Dark Genibal ne tarderai pas. Ses hommes risquaient de devenir de vulgaires pillards enragés par l'attaque subie sur leurs terres.

MaRaX le 2004-12-12 02:12:16



les moutons sont-ils si bien gardés que çà?

…la flotte bougeait…l’amiral pouvait ressentir le léger déplacement…
Les yeux fermés, l’amiral était dans ses pensées « ses hommes s’étaient rebellés...ils avaient contestés son autorité…pourquoi ??... »
Des bruits l’entouraient…des voix aussi…ils pouvaient en distinguer trois…
Les trois hommes déliraient…mais l’une des voix était familière...l’amiral tendit l’oreille
« et là..poufff..plus de vaisseaux à ma gauche..alors..moi..je me suis dit..allez hop...pan pan…mais mes pan pan ne fonctionnaient plus…alors je me suis éjecté...et là...ARGGHHHHHH…. »
Il s’agissait du capitaine Erzat, le capitaine avait perdu la raison lors de son troisième assaut contre le général Artémis…l’amiral l’avait totalement oublié…tous commençaient à l’oublier…même sa fiancée restée sur Asienda…

Sentant la flotte s’arrêtait l’amiral rouvrit les yeux…il était en cellule…que faisait-il là ? depuis combien de temps ?...de vagues souvenirs lui revenaient…des lutins ?...pourquoi il pensait à des lutins ?...il regarda passer une chercheuse…il devait être dans la section spéciale…
Soudain, quelque chose remuât dans sa cellule,…des yeux brillaient dans le noir…l’amiral s’approcha doucement…un lapin, un lapin sanglant apparut, un lapin avec des dents pointues.

Il sauta à la gorge de l’amiral…celui-ci pourtant entraîné à la lutte aux corps à corps eut les pires difficultés à s’en sortir…après de longues minutes de combats, l’amiral prit le dessus sur cet animal…il réussit à l’assommer sur le coin de la banquette…
Les chercheurs avaient commencés des cherches avec des lapins trouvés dans le coin...depuis un certain, il en pleuvait presque…des recherches apparemment proche du but…de gentilles petites bêtes poilues, ils en avaient fait de véritables monstres avec leurs dents pointues…

L’heure du repas était arrivée, l’infirmier arrivait avec son chariot…il éternuait…
« maudits lapins…avec leurs fourrures..atchaaaa !!!...en plus je suis allergique… »
Lorsqu’il franchit la porte de la cellule, il éternua de plus belle…
L’amiral s’inquiéta : « et bien, que vous arrive-t-il ? »
« Ce n’est rien mon amiral, juste une petite allergie…, je vois que vous êtes moins agité que tout à l’heure, c’est bien çà…le colonel va être content… »
« Vous croyez vraiment ? »
« Oh oui mon amiral… »
« Que fait-il pour l’instant ? »
« Oh mon amiral, là, le colonel a annulé toutes les attaques prévues…il observe la situation… »
Il n’était plus sur ses gardes il tourna le dos lorsqu’il déposa le plateau sur la table...l’amiral l’étouffa avec le lapin sanglant…
L’amiral avait vraiment l’intention de faire pareil avec le colonel…lorsque un homme l’arrêta dans son élan…c’était Erzat… « Amiral….Amiral…AMIRAL…. »
Il se retourna vers l’homme qui l’appelait, il s’approcha doucement …
« Amiral… »..l’homme le regardait…un regard profond…l’amiral se vit à travers…il vit la folie qui grandissait en lui…il lâcha le lapin…
Mais que c’était-il passé…comment il en était arrivé à vouloir posséder ce Grimoire…le Grimoire des Anciens devait retourné aux sages…eux seuls pouvaient le conservaient sans succomber à son emprise…

au même moment sur la passerelle
« Colonel Chabert, nos troupes sont toutes rentrées…tous les ordres d’attaque sur le général Artémis ont été levés…les hommes rentrent se reposer… »
« Bien, lieutenant…bien…, dîtes leurs, qu’ils ont une permission de 24 heures… »
« 24 Heures, mon colonel ?...n’est-ce pas… » le lieutenant n’acheva pas sa phrase…
La sirène d’alerte retentissait…une flotte était en approche…
Heureusement, les vaisseaux n’étaient pas encore tous rentrés aux hangars…ils purent décoller pour se mettre en formation de défense…
L’attaque était orchestrée par un rebelle…un bon gros boulet comme l’amiral Bebedroopy les aimait tant…
Le colonel ne savait pas quoi faire…il avait l’habitude de recevoir les ordres pas de les donner...
« Euh…donnez l’ordre aux premières de faire feu…que la deuxième ligne se mette derrière la troisième ligne...euh...non…qu’elle reste en position… »

Deux lieutenants chuchotaient « heureusement que les capitaines des vaisseaux savent quoi faire…

Le colonel se rendit compte de l’absurdité de la situation, il est un bureaucrate...pas un homme d’action…il savait transmettre les ordres…pas les donner…

Heureusement, le rebelle n’était pas très inventif la flotte peut repousser l’attaque sans trop de dommage…
Le colonel Chabert était soulagé…il voulut se rasseoir dans le siège de commandement mais quelque chose y était déjà…enfin plutôt… quelqu’un…l’amiral raino sirotait une boisson colorée de Naboo…
Le colonel suait à grosses gouttes…
« Aaaamiral…vous...ici...mais…comment... »
« Allons, colonel…trêve de bavardage… prévenez nos hommes, qu’ils partent à l’assaut de cet impudent, nous nous laisserons pas frapper notre flotte sans répondre, jamais »
L’amiral était de retour, il avait l’air d’aller mieux…

« Colonel, veuillez aussi replanifier les attaques contre le général Artémis...nos hommes auront du repos lorsqu’ils auront tués Nomanor»
« Bien, amiral… »

Tout était rentré dans l’ordre...le colonel s’occupait d’exécuter les ordres…les lapins continuaient à pleuvoir…l’amiral continuait à penser à son Grimoire…son fameux Grimoire…
Les attaques pouvaient enfin reprendre…



Raino le 2004-12-11 19:05:48



une lueur d'espoir dans le vide...

la demande etait arrivee on ne peut plus clairement 'avons besoin d'aide dans notre secteur, les forces en presence sont reellement problematiques, et tout appui serait le bienvenue'.

apres s'etre enquis de la nature du probleme, le commandant de la flotte s'appercut de son erreur. il ne s'agissait point d'une menace imperiale. bien au contraire, les ennemis etait ici plutot des allies potentiels. les rancoeurs devaient etre mises entre parentheses, les combats interfactions allaient devoir etre suspendu si l'on voulait eviter des problemes plus graves que l'on en avait deja, ou simplement si l'on voulait arriver a quelquechose...

'prevenez les commandants de toutes les flottes dans les environs, nous devons cooperer, l'ennemi sera trop puissant si l'on ne se bat pas sur le meme front sur ce coup-la !'

rapidement les hommes se mirent en mouvement a bord du vaiseau leader de la flotte, l'Avenger, et les ordres furent rapidment executes : chacun allait recevoir une proposition de treve, en esperant que la folie cesserait, au moins suffisament pour achever ce qui n'aurait jamais du commencer...

fitz le 2004-12-11 16:55:14



L'attaque innopinée

- Colonel, nous acons encore réussi à repouser l'attaque ennemie, les impériaux se replient en déroute mais nous avons subis de très lourdes pertes.
- Notre flotte est-elle encore oprationnelle cependant?
- Oui, mais nous ne tiendrons pas longtemps. ils nous attaqent par surprise et n'avonspas le temps de demander de l'aide au Général qu'ils repartent déjà apres nous avoi infligés de lourdes pertes
- En plus ce sont des laches : ils attaquent tous les uns apres les autres sans nous laisser le temps de nous remettre en positition et ramener les blessés
- Mais il faut avouer que nous en profitons souvent pour changer l'ordre d'attaque de nos lignes d'unitées, ils l'ont bien compris et s'en servent contre nous

Il portât sa main à ses lèvres et commencât à tourner en rond la tête baissée... pour réfléchir

- En fait, nous n'en sortirons pas vivant mon ami. Pensez-y nous sommes encerclés par des gens qui veulent la mort de notre cause et cette cause nous la défendrons tous jusqu'au bout.
- Certes mon colone! aucun d'entre nous n'oserait la trahir

Le Colonel Bravin passât derrière son bureau, accrochat sa cape au porte-manteau et s'assit dans sa chaise. Il je penschat vers l'arrière et posa les pieds sur le bureau.
Le second qui restait debout devant lui se sentati désorienté, un tel relachement chez son commandant le troubalit, il se demandait ce qu'il se passait, quand tout à tou il reprit la parole :


- Vous allez me préparer un Chasseur Manta, je veux moi aussi participer au combat et mourir dnas l'honneur. Vous allez donner un chasseur à chaque homme qui se sentira le courage d'aller se battre, du mécanicien au nettoyeur de latrines.
le subalterne avat un teint livide : il avait enfin compris qu'ils étaient tous en train de vivre leurs derniers moments de leurs vies. C'était un peut comme envoyer des enfants à la guerre avec un fusil à boucon : ils ne sauraient pas plus s'en serir. Les milliers de gens présent sur le destroyer de classe Soverign allaient tous jouer le rôle de cet enfant car ils croient encore en la victoire de leur cuase, meem si ils doivent y laisser la vie.
Ravalan sa salive, il répondit

- Chef, cette annonce sera faite immédiatement après que vous m'aurez autorisé à prendre congé.
- Alors sortez immédiatement de mon bureau et laisssez moi seul; Ne venez e chercher que quand mon vaisseau sera pret

L'officier sortit de la piece et peu de temps apres, une annonce fut faite à tout le vaisseau. Un mouveament de masse se déclanchat. Tout l monde se pressait au pont d'envol. A peu pres au mme moment, une deuxième annonce arrivait : une flotte inconnue était en approche, en effet, Wolfring arrivait, à la demande de Dark Gendibal et de Raino pour les exterminer.

bebedroopy le 2004-12-11 15:53:40



la folie nous guette...

…L’amiral était perplexe...les combats près de leanArmor avait finalement attiré les rebelles…
Trois flottes de moyenne catégorie étaient là…essayant d’entourer le général…

Toute la passerelle avait remarqué l’agacement de l’amiral…mais personne n’osait aller vers lui…
« Qu’espèrent-ils…ils veulent sans doute récupérer mon Grimoire, mon précieux Grimoire, je me bats pour le récupérer depuis si longtemps…je ne laisserai personne l’avoir…il sera à moi...A MOI…. !!! » il était en plein délire…les nombreuses heures passées devant la console pour récupérer les informations sur les flottes ennemies, les nombreuses attaques lancées, les nombreuses lettres écrites aux familles des courageux soldats envoyés à la mort, le temps passé dans les livres pour connaître la nature du dangers, la nourriture fadasse de la cantine, tout ça avait eu raison de l’amiral…
« Colonel…vous pouvez me dire ce qu’ils veulent…non ?...vous ne pouvez pas ?...mais répondez…mais qu’est-ce cette seringue… ?... »
L’amiral tomba sur le sol….
Le colonel Chabert avait pris là une bien lourde décision,…l’amiral devait se reposer un peu…
Le colonel le fit transporter dans une section spéciale…
Les officiers de garde n’en revenaient pas…
« Bon…avant tout nous allons nous éloigner un peu de cette position…nous allons nous positionner un peu plus au nord, le temps de faire un état des lieux… »
L’officier à la barre hésitait à démarrer les moteurs…
« Et bien...vous rêvassez lieutenant ?...allons-y !! … »
« Mais colonel Chabert…vous n’êtes pas l’amiral…et l’amiral, qu’est-ce qu’il va en dire…mais… »
« L’amiral se repose, il n’est plus en mesure…, l’amiral est en indisponibilité indéterminée…je prend donc le commandement de la flotte… » se retournant pour faire à la passerelle… «est-ce quelqu’un voit une objection à cela ?... »
Personne ne dit mot…le colonel souriait… « maintenant, faîtes démarrer ce bâtiment ! »
« oui, mon colonel… »

La Black Beast alla se positionner au nord de leanArmor…

Pendant ce temps,
Les deux infirmiers transportant l’amiral discutait,
« C’est bien triste…il a totalement perdu la raison… »
« C’est ce Grimoire, moi je te dis que c’est pas sain…d’ailleurs Nomanor, je suis sur qu’il est devenu aussi fou…croire encore aux contes de fées…pourquoi pas chercher des lutins ?… »
Les deux infirmiers rirent de bons cœurs…des rires qui s’achevèrent net lorsque l’amiral se réveilla…
« Mais qu’est-ce que je vais là…détachez moi…je suis l’Amiral Raino…votre amiral…je vous ordonne de me libérer… »
Les deux infirmiers refermèrent la porte de la cellule spécialement aménagée pour recevoir l’amiral.
Ils s’éloignèrent en marmonnant… « c’est vraiment triste de voir cela… »


Raino le 2004-12-11 15:07:46



une étrange découverte ...

Les temps étaient durs pour le commandant drolistique : des pilleurs s’attaquaient régulièrement a ses planètes des lors qu’aucune flotte ne les protégeait. Les pertes étaient nombreuses mais il fallait continuer de se battre coûte que coûte.

- Lieutenant, il faut faire cap vers hoth, nos ordres sont formels … le commandant guilus nous l’a demandé.
- très bien … nous y allons.

Des l’arrivée sur hoth, la surprise fut de taille : à l’écart de tous, autour d’une petite planète au sud , un combat énorme se déroulait. Il mettait en jeu des flottes venant de tous les horizons.

-que se passe t’il la ? les flottes de MaRax, Raino, bravin, et d’autres encore s’affrontent pour cette petite planete ? Il y’a quelque chose de louche … restons a distance et attendons d’en savoir plus pour nous immiscer dans se conflit. Lieutenant !!! envoyez une missive a MaRAX !!! cria les commandant a son homme de main.

Ce nouveau combat risquait bien de mettre a mal les flottes du commandant drolistique mais celui-ci ne pouvait s’empêcher de penser que son aide pourrait faire définitivement pencher la balance en la faveur des impériaux...


drolistique le 2004-12-11 13:23:43



La fin du Colonel Bravin.

Plusieurs jours déjà que les flottes impériales attaquaient sans relâche la nouvelle flotte du colonel Bravin qui commençait à faiblir.
« Amiral, une communication prioritaire de l’amiral Raino. »
« transmettez je vous prie. »
« Gendibal, MaRax et moi avons bien entamé les défenses du colonel ce matin, il devrait pouvoir tomber au prochain coup que vous lui porterez. Par contre il faut faire vite, je ne penses pas qu’il ait eu le loisir de modifier la composition de sa flotte mais je n’en suis pas sur à 100%. Au pire, je pourrai attaquer dans une heure. »
« Bien, merci Raino. »
« Mérédith, assayez de savoir si le capitaine Wolfring est dans le secteur. Si oui établissez immédiatement un contact avec lui. »
« Woflring, localisé amiral. Il est prés d’ici. nous avons établi le contact'
« Salutations Wolfring, dis-moi, peux tu venir me faire une reconnaissance aux coordonnées que voici… »
« Sans problèmes, Gendibal, j’arrive »
La flotte du Capitaine émergea alors à proximité de celle de Bravin et fit feu sans tarder.
« Dark, voici le rapport, à toi de jouer. »
Pendant que les officiers se chargeaient d’effectuer tous les calculs nécessaires pour reconfigurer la Garde Fondatrice, l’amiral Gendibal observait la scène où se déroulerait la dernière bataille contre ce colonel Bravin qui lui avait déjà échappé une fois…
« Mérédith, veillez à ce qu’il ne reste rien de Bravin cette fois çi. Frappez sans retenue. Nous ne cherchons pas à faire de prisonniers. Il faut montrer à ce Nomanor, qu’il croulera bientôt sous les ruines de sa tanière. Avec ou sans la magie du Grimoire. »
Le Second Mérédith était étonné, des propos de son Amiral. Il avait dit cela sans colère apparente, mais avec une dureté dans le regard inhabituelle. L’échec ne serait pas toléré.
« Bien amiral, la flotte est prête à faire feu… »
« Finissons-en alors »
La Garde Fondatrice concentra toute son énergie sur le centre de la flotte ennemie. Précisément là où devait se trouver le vaisseau du colonel Bravin. Son explosion se vit à plusieurs centaines de parsecs à la ronde. L’attaque fut telle qu’aucune riposte n’avait eu lieu.
La dernière Flotte de Bravin n’était plus qu’un amas de cendres…

Le Général Artémis était désormais le seul adversaire à se dresser entre les Impériaux et Nomanor…

Dark Gendibal le 2004-12-11 12:19:48



Rencontres inattendues

* L'amiral MaRaX se prelassait dans son fauteuil en cuir de wookie... Originaire de la planète Canibalum il lui arrivait souvent de ressasser tous ses vieux souvenirs. Surout dans ces moments là...
Cela faisait trois journées standard qu'il n'arrivait à rien de concret. Les planètes rebelles à piller se faisaient rares et les maigres flottes adverses qu'il croisait ne valer selon lui pas qu'il s'y attarde.

Que deviendrait son système et les planètes acquise en cas de main-mise des rebelles sur Coruscant ?
Comment se portaient ses parents ? Etaient ils fiers de lui ?
Quel destin... Aprés avoir été pilote d'un simple tie - defender le voilà à la tête des plus grosses flottes de l'Empire... *

_ Et Bon dieu à quoi suis je bon actuellement ? A rien !

* Fou d'exaspération il se leva et se dirigea vers la grande baie vitrée qui lui permettai de voir un partie des ses vaisseaux d escortes *

_ Tant de puissance pour rien... L'Empire a besoin de moi je le sent pourtant ...

* Se retournant vers la porte blindée de sa cabine il hurla sur ses gardes personnels *

_ Aller me chercher la capitaine Younes. Vite ! Je vous donne 3 min.

* Ce genre d'ordre etait courant pour ses troufions qui le craignait plus ke le choléra pendant la famine... Ils effectuaient ses directives à la lettre ne voulant pas terminer comme figure de proue d'un des batiments *

_ Quel exemple je fais ... Je me plaint comme une pucelle en manque d'affection... Navrant.

* Se dirigeant vers la porte il considéra la tenue irréprochable de sa capitaine qui venait d'entrer haletante *

_ Trés chere nous allons à la passerelle, La Marietta va se trouver une raison d'exister !

_ Ou allons nous ? Amiral nos hommes vous sont reconnaissants pour le repos que vous leur avez accordé et je gage qu'ils sont fin prêt a entrer en action !

* La jeune femme précéda son supérieur sur la passerelle. Tous les officiers au garde à vous attendaient les ordres.*

_ Messieurs ! Cap sur Hoth !

_ Bien Amiral ! Trajectoire confirmée. Toute la flotte est prête.

_ Bond en hyper espace je vous prie nous sortirons aux coordonnées suivantes. Le sud de hoth nous permettra une meilleure pénétration dans les lignes enemis.

* L'accélération de La Marietta emerveillé toujours l'Amiral il ne se lasserait pas de sitôt de ce spectacle. *

_ Arrivée aux coordonnées comuniquées prévue dans 30 min standards.

* Tout le monde était sur les dents, qu'allaient ils rencontrer la-bas ? Hoth était le bastion rebelle le plus défendu...

Un jeune homme se leva subitement attirant l'attention de MaRaX*

_ Oui lieutenant ?

_ Comunication demandée mon amiral. L'amiral Raino souhaiterai vous parler.

_ Je vais dans ma cabine, faites suivre.

*Une fois dans son antre MaRaX s'entretint longtemps avec l'amiral qui lui était pour lors inconnu.
Celui ci menait depuis une longue période la traque systématique d'un objet sous le controle d'obscures forces. Aprés une brêve vérification des dires de son collègue l'Amiral mis le cap sur la position indiquée par l'Amiral Raino
Lui et l'amiral Dark Genibal avaient détruit toutes les flottes enemis hormis deux. L'une controlé par le Colonel Bravin et l'autre par le Général Artémis. Ces deux adversaires étaient l'obstacle à abattre pour atteindre le précieux objet mentionné par Raino

Lorsque la capitaine vint l'informer que la flotte était en orbite MaRaX se rendit dans la salle des commandes pour voir par lui meme ce qui attendait ses hommes*

_ Bon dieu ! * désignant sur le radar la flotte du dit géneral Artémis * Voilà un bien gros morceau... Capitaine prenez nos deux plus vieilles carlingues désignés des pilotes nauséeux et envoyé moi ca en reconnaissance !

* Le contact visuel fut trés court... à peine le vaisseau de reconnaissance avait approché de la gigantesque flotte k'il avait été pulvérisé. aprés une étude poussée des images, les unités enemis étaient connues ... des Vaisseaux de Combat Droides. *

_ Capitaine ! comuniquez ces images à l'amiral Raino et dites lui que nous privilégions une attaque sur la flotte du colonel Bravin plus a notre portée actuellement... Nous ne pouvons rien contre Artémis... Pour le moment du moins ...

* L'amiral se retira dans sa cabine étudiant les divers rapports envoyé par ses deux confrères ... Le colonel Bravin ne tiendrait pas longtemps contre sa flotte il en était convaincu... *

_ Bravin ne verra pas le jour se lever.


MaRaX le 2004-12-11 02:37:39



une treve bienvenue

Les flottes de protection contrebandières commencaient à s'épuiser sous les assauts quotidiens des flottes impériales et rebelles ! mais elles reussissaient à tenir car entre les deux camps, la coordination n'était pas de mise ! Les attaques furtives se multipliaient, les destructions de flottes aussi, et seuls y trouvaient leur compte les gardiens du grand livre !

'Commandant, contactez de suite les généraux Raino et Dark Gengibal ! Ils m'ont proposé une treve, et vous leur signifierez mon accord par Holocom ! prévenez aussi tous les généraux rebelles que l'attaque des flottes impériales est interdites à proximité de la planète convoitée ! nous avons une chance de récupérer ce livre, et il faut que nous oublions toutes nos rancoeurs passées !

-Amiral, j'ai eu réponse des deux impériaux, et la treve est désormais active ! les membres de la guilde ont été prévenu aussi ! ne reste plus qu'à voir ce que feront les autres rebelles !'

L'amiral était heureux de cette treve, et il lanca pour feter l'evènement un nouvel assaut sur la dernière flotte de protection, celle du général !

gribouille le 2004-12-11 01:37:48



le colonel bravin sur la douce pente de la défaite

Voici plusieurs jours que le siège avait commencés…
Les hommes de l’amiral raino attaquaient régulièrement la flotte du général Artémis…
Il était le seul amiral à la ronde à vouloir attaquer les VCDs du général…

« Amiral, vous voulez encore attaquer aujourd’hui ?...nous avons déjà perdu beaucoup d’hommes… » dit le colonel…
L’amiral en était conscient, un très lourd tribu avait déjà été versé et ce n’était pourtant qu’un début..il se retourna sur le colonel
« Colonel, nous ne pouvons fléchir dans notre engagement…la tâche est ingrate mais personne n’est en mesure de l’accomplir à notre place… »
Se retourna vers le panneau de commandant, il poursuivi : « vous voulez dire à tous ses hommes prêt à combattre que nous allons rentrer chez nous, que nous allons nomanor déchiffrait bien tranquillement le Grimoire des Anciens pour qu’il puisse conquérir la galaxie en chaussons… »…il poussa un soupir… « et puis vous allez vous-même transmettre un message aux sages d'Eckmühl en leur expliquant que finalement vous renoncez à la mission à cause de votre couardise… »
Pointant du doigt l’écran de contrôle…. « regardez, colonel, à part Marax et Dark Gendibal, personne n’est présent !!! »…l’amiral était excédé…il alla se calmer au salon de massage du black beast

Pendant ce temps là…les amiraux impériaux qui étaient venus donner un coup de main attaquaient sans relâche le colonel Bravin…
MaRaX…un impérial doté d’une force de frappe incroyable était l’un d’entre eux…venait de frapper un grand coups…les défenses du colonel étaient défoncées…il communiqua cette information aux deux autres amiraux…

Deux heures plus tard,
Le sergent chargé de transmettre cette nouvelle avait bien du mal à trouver l’amiral raino…il avait déjà parcouru plus de trois fois l’espace détente de la flotte sans le trouvé…qu’allait-il faire ?...le colonel avait été catégorique, il devait le trouver et lui transmettre le rapport sinon il serait envoyé en pâture au rancor en rut…
Le sergent avait de plus en chaud…l’idée d’être dévoré par un rancor ne lui plaisait vraiment pas…il criait de plus en plus fort…
« Amiral..Amiral..où êtes-vous…j’ai un message urgent de la part de l’amiral MaRaX...répondez-moi…(plus bas) pitié répondez »

L’amiral daigna enfin répondre...il était si bien massé par une twi’lek au tient jaune et aux yeux si perçants…


« Et bien sergent, pourquoi me dérangez vous ainsi en beuglant comme un wookie… »
« Amiral ; voici les rapports de combats de l’impérial MaRax » le sergent tendit les papiers qu’il tenait en main…
L’amiral les prit et les lit…à peine eut-il fini, qu’il couru vers le poste de commandement…

Le colonel préparait activement la flotte, il savait que l’amiral voudrait attaquer la flotte du colonel, elle était vulnérable…encore quelques attaques, et…
L’amiral apparut…il fit signe...l’ordre était donné…

Il prit le colonel dans ses bras…en disant, « enfin…une bonne nouvelle…enfin…prévenez tout de suite l’amiral Dark gendibal, il doit être prêt à faire feu dès que possible...la flotte du colonel ne doit pas lui échapper…après notre attaque, elle sera totalement à sa merci »

L’officier de liaison était déjà entrain de préparer le communiqué…

Les vaisseaux étaient sur le champs de bataille…la flotte se démenait avec courage…l’ennemi était sans contexte en déroute totale…les assauts répétés l’avait usé…

Le rapport final était sans appel, aucune perte n’était à déplorer…
L’amiral Dark gendibal allait encore pouvoir faire un trait sur son vaisseau…

« Lieutenant transmettait lui le rapport de combat…et dîtes lui, que je reste en position afin de surveiller tout mouvement de la flotte du colonel Bravin…transmettez lui aussi l’heure à laquelle je pense pouvoir faire de nouveau feu...ainsi s’il rate son attaque, bien que j’en doute, nous pourrons achever si nécessaire le colonel avant qu’il ne demande des renforts…»

La journée allait être bien longue…


Raino le 2004-12-11 00:52:38



un homme prénommé Erzat

…le capitaine Ezart était au commandement de la flotte envoyée par l’amiral raino vers une bien dure bataille…

Le capitaine était conscient qu’il ne reviendrait peut-être pas…lorsqu’il arriva en vue de son objectif il s’installa prêt de la garde stratégique…les officiers stratèges étaient déjà en pleine discussion…
« attaquons par le nord...puis avec un mouvement giratoire par la gauche, une feinte juste au dernier moment on repart vers la droite pour ensuite arriver par l’arrière…ça peut marcher »
Les stratèges étaient vraiment fatigués…
Le capitaine Erzat pris la parole… « Officiers, nous n’avons pas pour l’instant pas le choix, nous attaquerons de face… »

La flotte se mit en position près de 50000 vaisseaux étaient sur le point d’ouvrir le feu sur la flotte du colonel Bravin…
La flotte de l’ennemi était déjà en place…elle repoussa, non sans mal l’assaut…
Les pertes n’étaient pas si importante…le capitaine suivit alors qu’il lui avait été donné…continuer sa route vers la flotte du général Artémis…
La flotte du général était encore plus impressionnante…
Le capitaine hésita avant de donner l’ordre t’attaquer…il se remémorait tous les moments de joies qu’il avait eus, il repensa à sa petite amie laissée sur Asienda…il repensa aussi à son nexu, likras, gentil petit animal mais pouvant être très nerveux et très irritable,…
Ce moment d’hésitation ne dura pas…il donna l’ordre…
La bataille était beaucoup plus rude que la précédente, les vaisseaux de combats droïdes étaient plus robustes que prévu…les batteries quadrilasers faisaient d’énormes dégâts aux vaisseaux…mais des brèches avaient étés percées…l’ennemi subissait aussi des pertes
Après la première attaque, la moitié de la flotte avait péri…Erzat pris les commandes de l’appareil pour le second assaut...Les tirs d’ennemis étaient encore plus précis que lors de la première vague…les pertes étaient nombreuses…les signaux de positionnements des autres vaisseaux disparaissaient de la carte tactiques par dizaine…
Après son attaque, le capitaine se plaça à l’endroit de repli...il attendit les autres…ils n’arrivèrent jamais…
Le vaisseau du capitaine Erzat fût le seul à revenir de cette première bataille…
Le capitaine fut décoré et son vaisseau transporté sur sa planète en guise de monument commémoratif…Ce monument rendant hommage à tous les hommes qui ne sont pas revenus du combat…mais pas seulement lors de ce combat, aussi lors de tous les autres combats que l’Empire menait partout dans la galaxie…


Raino le 2004-12-09 23:22:34



la découverte de leanArmor

…le chemin avait été long et inconfortable…
Les vaisseaux impériaux de la Black Beast venaient d’arriver en vu de LeanArmor...il y trouva deux flottes de protection, le général Artémis, et le colonel Bravin, le même colonel qui avait échappé à la mort lors de la destruction de sa flotte..

« Amiral…devenons-nous avancer un peu plus ?... »
« Pas pour l’instant, colonel, un peu de patience…faîtes moi un rapport de la situation, après nous prendrons notre décision »

Le colonel se retira et parti en quête d’information…

L’amiral était resté près de la verrière, il admirait le destroyer stellaire de classe sovereign, il était perplexe « comment des voleurs avaient-ils pu se procurer un tel vaisseau…les flottes de protections, que l’amiral pouvait distingué, avaient d’énormes puissances. Il n’allait pas être évident de les détruire…chaque jour perdu était un pas de plus vers un destin funeste…
Nomanor devait certainement décrypter le mémoire…qu’avait-il déjà découvert ?...
En se lançant dans cette aventure, l’amiral n’allait-il pas vers sa propre mort…quelle terrible arme avait-il encore en sa possession ? »

Le colonel revenait déjà avec une tonne de papier dans les bras…il courait…il courait si vite, qu’il n’a pas le temps de freiner sa course lorsque un groupe de soldats déboucha d’un couloir annexe…le choc fut violent...les papiers volèrent un peu partout… ce spectacle aurait pu faire rire l’amiral s’il la menace n’avait pas été aussi lourde…
L’amiral se rapprocha du colonel qui tentait de rassembler les rapports…
« amiral…d’après nos dernières informations…il avait ici même une troisième flotte en position, la flotte du lieutenant-colonel Moutarde qui a été détruite assez facilement par deux impériaux.. »
« Avons-nous plus d’informations sur les deux flottes ?... »
« Non, mon amiral… »
« Bien…il nous reste donc qu’une seule chose à faire…attaquer… »

L’ordre fut donné aussitôt que les deux hommes eurent rejoints la passerelle…
Les vaisseaux étaient déjà prêts…ils partirent en direction du champs de bataille avec l’ordre d’attaquer les deux flottes...celle du colonel en premier puis celle du général…

L’amiral s’installa confortablement dans son siège en regardant les petits points lumineux disparaître dans la noirceur de l’espace




Raino le 2004-12-09 21:20:37



Le calme avant la tempête.

Depuis la révélation de la fuite du colonel Bravin, Dark Gendibal n’était plus que l’ombre de lui même.
Dans son malheur, il avait pourtant de quoi se réjouir puisque les différentes missives qu’il recevait de Coruscant étaient désormais adressées à « L’Amiral Dark Gendibal ». Jusqu’à présent, seul Raino lui donnait se titre. Ce qu’il prenait pour une amicale taquinerie, révélait en fait , encore une fois, l’efficacité des services de renseignements de son confrère.
En effet, même si le chasseur de prime qui avait retrouvé la trace de Bravin, n’était manifestement pas mandaté par lui, c’est Raino qui se rapprochait le plus de cette position lors de leur discussion dans ce bar.

La veille, les deux Impériaux étaient venus desserrer l’étau mis en place par le commandant Rebelle Jon, sur le puits de force détenus par L’amiral Batllwack.
Gendibal en avait profité pour jeter son fameux droide de positionnement parmi les débris de la flotte du rebelle Tritonness.
Il restait maintenant à sortir la Garde Fondatrice de sa position défensive et rejoindre au plus vite les nouvelles coordonnées. Le Commandant Tyranius s’était alors spontanément proposé pour relever La flotte de Gendibal.
La Garde Fondatrice était ainsi partie rejoindre son nouveau port d’attache à l’autre bout de la Galaxie.

Les événements qui vont suivre ne vous seront sans doute relatés nulle part ailleurs, ils se sont déroulés dans le plus grand secret , à bord du vaisseau mère de la Black Beast. Le narrateur que je suis vous assure pourtant de l’exactitude des propos suivant.
L’amiral Raino, avait organisé une séance de briefing pour faire le point sur la situation présente et établir un plan d’attaque. Dark Gendibal avait laissé le commandement de sa flotte, qui avait besoin de maintenance, à son second, et avait rejoint la flotte de Raino seul.
Il y avait retrouvé les amiraux Garde Impérial, The Ricou, et l’amirale Eléana était attendue. Sitôt celle-ci arrivée, devant l’épuisement manifeste de Gendibal et Raino, Garde impérial avait eu l‘idée, pour les détendre, alors même que nous étions à quelques parsecs des flottes de Nomanor, d’organiser un quiz.
La séance fut animée et se déroula dans la bonne humeur, mais elle fut surtout sans appel :
20-1-0-0, une nouvelle victoire pour l’amiral Gendibal, seul Raino avait réussi à marquer un point…

Tout le monde s’était finalement séparé, plus en forme que jamais. Gendibal partit chercher la Garde Fondatrice, pendant que les autre Impériaux, L’amiral Raino en tête faisaient feu sur les hommes de Nomanor…


Dark Gendibal le 2004-12-08 17:38:44



Nouvelle stratégie

Les informations n'arretaient pas d'arriver, les enemis arrivaient de tous les coins de la galaxie. Le général Artémis n'arretait pas de réfléchir.

Tous s'étaient donnés le mot pour venir nous détruire pensait il d'un air renfrogné. J'ai l'impression que plus ca va, plus il en arrive de nombreux et puissants. Certes les premliers assaults nous ont tous fait rigoler : les vaisseaux ennemis détruits avant meme d'arrive à portée de tir, c'était du beau boulot, je suis fièr de mon artillerie. Mais ces derniers combats, nous avons commencés à subir des pertes. Sachant que nous ne recevrons certainent que très peu de renforts, celà devriendra préoccupant.

Le premier qui a passé notre défense a été Raino, suivi de pret par Piaf qui a détruit une dixaine de nos vaisseaux avec ses Frégates Nebulons-B... Nos homes seraient-ils en train de fatiguer? J'espere que non.

En plus, nous avons repéré un rebelle qui patrouille dans le secteur avec une très grosse flotte de X-wings. Si il lui vient l'ildée de nous taper, nous allons souffir, d'autant plus que la flotte est commandée par Luke Skywalker en personne.

Quand j'y repense, je ne vois pas où j'ai fait une erreur : notre armée était bien structurée : 3 positions, 3 ailes de puissance à peu près équivalente, des unitées se soutenant les unes les autres... et pourtant le Lieutenant-colonel Moutarde nous a fait défaut au moment de la contre-attaque. Alors que j'envoyait des pissives demandant du soutien, aucune réponse. Seulement plus tard, quand des messagers que j'eus envoyé sur place me revinrent e m'apprirent la cause de ce silence, j'en eut eu souffle coupé : Sa flotte avait été réduite en cendres, il navait pas meme eu le temps de demander de l'aide et nous navons entendu aucun combat... c'est abominable. Nous ne savons meme pas qui est l'auteur de ce crime pour venger ces hommes. Il y a certainement du avoir du sabotage quelquepart de toute facon : on ne détruit pas une flotte si rapidement

Sur ces mots, il appella son aide de camp qui arriva en courant :
- Tâchez de réunir lesinformations su la destruction de la flotte de Moutarde : je veux savoir qui a fait ca, qui en est responsable. si besoin, engagez des Contrebandiers, mais je VEUX un résultat
- Oui mon général

l'aide de camp repartir comme il était venu et Artémis se replongeat dans ses pensées
A présent, il va falloir revoir toute ma stratégie défensive. D'après les rapports de Bravin, il n'est pas en difficulté du tout et les ennemis vont hésiter un peut avant de l'attaquer. Cet homme est digne des plus grands honneurs. Nomanor a bien fait de lui confier le commandemen de son vaisseau d'élite.
Il se penchat sur une console, et entrat des coordonnées afin d'avoir une vison la zone ciblée. L'image affichat alors le vaisseau de commandement du Colonel.

Artémis en était un peu jaloux, mais cet homme le méritait

Donc, maintenant notre armée est composée de 2 ailes : la sienne et la mienne. pouvant effectuer des tirs recouvrant sur une zone de 3 fois la taille d'une armée. Cette zone serait infranchissable, persone ne s'y risquerait. il faut donc orienter nos positions défensives vers l'Ouest et attendre nos ennemis de plein pied en espérant qu'ils n'effeternt pas de nouvement tournant ou de manoeuvres d'enveloppement.


bebedroopy le 2004-12-08 07:18:28



la piste était encore chaude

Dans l’espace, un bar était ouvert sur une planète proche d’un PDF où les combats s’enchaînaient les uns après les autres, un bar où deux amiraux discutaient et trinquaient…
Ils venaient d’apprendre que le colonel Bravin avait réussi à s’échapper…c’était un événement qu’ils n’avaient pas prévu…la zone avait pourtant été quadrillée avec soin…ce colonel allait finalement un adversaire de taille…
L’amiral Dark Gendibal avait pâle figure, les derniers jours avaient été rudes, de plus il avait laissé sa flotte près du PDF…, il était inquiet…où était donc ce colonel ?...il avait dû rejoindre son chef, Nomanor…il devait aussi protéger ce puits…
Les deux amiraux étaient penchés sur une grande carte…ils refaisaient, pas à pas l’itinéraire supposé du colonel Bravin…Les deux amiraux n’étaient pas d’accord…
« Gendibal, je vous dis qu’il a pris à droite près de cette planète puis encore à droite...près de celle-là…, il est donc là »
« Raino, moi, je vous dis qu’il est là… !!...d’après mon droïde, il est là !! »
Les deux points que les amiraux pointaient du doigt étaient distants de plus de 150 tours lumières…la discussion devenait de plus en plus houleuse…lorsque un bruit retentit au dehors…
Un oiseau de proie venait d’atterrir…un vaisseau assez rare dans cette galaxie…déjà une masse se pressait au alentour…le pilote sortit…il s’agissait d’un chasseur de prime..

L’individu se dirigea vers le bar…la foule s’écarta sur son passage…(on raconte que les femmes s’évanouirent de terreur)..

Les bruits du dehors parvenaient à peine à l’intérieur du bar…mais les deux amiraux bien qu’en pleine discussion étaient sur leurs gardes…la main sur le pistolet laser…lorsque que le chasseur de prime rentra…il se dirigeât sans un mot vers les deux amiraux…les gardes présents essayèrent de l’empêcher sans succès…

Il posa sur la table une photo prise par ses soins de la planète Learnamor...la planète avait l’air banale à première vue…
L’amiral raino dit : « ceci est une bien jolie photo de planète…vous voulez qu’on l’encadre ? »
Le chasseur de prime sortit alors une autre photo…une photo prise avec un angle plus ample…là on pouvait voir trois flottes…trois énormes flottes en protection de la petite planète…
Les deux amiraux se regardèrent…ils avaient retrouvés la piste du Grimoire des Anciens…


Raino le 2004-12-06 20:37:16



Flotte de protection


L'escouade formée par nos valeureux pilotes et le Colonel venait d'embarquer sur un magnifique vaisseau de guerre. En récompense de leur bravoure et pour les remercier d'être revenus vers lui après l'annihilation de sa flotte, Nomanor n'a pas été ingrat et a mis entre les mains du Colonel une réplique de son propre vaisseau, équipé de toutes les technologies dernier cri dont un bouclier réflecteur ainsi que des propulseurs du type AX-1, ceux utilisés par les contrebandiers lors de leur dernière course. Il avait pour consigne de se placer sous les ordres du Général Andromède qui avait pour mission à l'heure actuelle de protéger LeanArmor des agressions éventuelles des rebelles et impériaux sillonnant la galaxie ces derniers temps.
Arrivés aux abords de la flotte, ils se firent conduire jusqu'au vaisseau du Général. Un beau et magnifique Vaisseau de commandement droïde capturé au contrebandier bebedroopy se détachât au milieu de la flotte, en effet, on ne pouvait pas le manquer. L'escorteur les abandonnât ici et leurs laissèrent effectuer leur manoeuvre d'approche par eux même.
Le colonel ordonnât l'arrimage de son vaisseau sur la plate-forme principale du VCD puis il sollicitât un entretient avec le Général. Celui-ci le reçut dans son poste de commandement : une plateforme surplombant une immense pièce où s'affairaient des centaines de gens qui se chargeaient de collecter des informations et envoyaient des ordres à tous les vaisseaux de la flotte.
- Mon général, je suis ici pour vous servir
- Haha, Bravin, quelle joie de vous revoir. D'après nos rapports, nous vous croyions morts ou capturés par ces mécréants.
- Nous avons heureusement réussi à nous échapper avec quelques uns de mes hommes les plus valeureux et nous sommes revenus nous mettre à la disposition du chef suprême en lui jurant allégeance.
- Il a bien fait de ne pas refuser vos services. Si tous les hommes de notre armée étaient comme vous, nous serions déjà les maîtres de la galaxie. Peu de monde peut se vanter d'avoir de si grand talent de tacticien que vous et vous allez nous être très utiles ici.
- Mon général, c'est trop d'honneur, vous me flatez.
- Je ne le ferai pas si vous ne le méritiez pas. D'ailleurs je vois que Nomanor a déjà reconnu votre valeur puisque apparemment il vous a confié son vaisseau…
- Je vous arrête tout de suite, ce n'en est que la réplique
- Ohoho, c'est déjà un grand honneur qu'il vous fait là. Il me l'avait refusé quand je lui avait demandé de la mettre en service dans mon armée : j'ai été obligé de retaper complètement ce vaisseau : une vraie ruine qui avance comme un escargot galactique. Il n'a que sa puissance de feu pour lui.
A ces mots, ils éclatèrent de rire, ce qui ramenait un peu de bonne humeur dans l'équipage.
Après cet entretient, le Colonel Bravin se vit affecter l'aile gauche de l'armada et commençât à donner les premières consignes aux vaisseaux sous ses ordres.

Il attendait de pied ferme ses ennemis à présent et savait que aux côtés du général, il ne pouvait pas être battu. Andromède a toujours été le plus grand


bebedroopy le 2004-12-05 22:44:50



Rencontre avec Nomanor

Bien plus loin dans la galaxie, le Colonel Bravin et ses quelques braves arrivaient en vue de LeanArmor, la planète mère de Nomanor. Déjà de leur position ils pouvaient admirer la puissance de la flotte protectrice : le général ne faisait pas les choses en petit. Bravin n'avait qu'un souhait : celui de se battre sous les ordres directs du général, mais avant cela, il fallait se faire pardonner auprès du chef suprême : c'était bien normal, sa mission avait échoué alors qu'il avait tout pour y arriver.
Une escadrille de chasseurs vint prendre position autour de la navette du Colonel et après identification, lui proposèrent de l'escorter jusqu'à terre. Le trajet se déroula sans encombre, l'entrée dans l'atmosphère se passât en douceur et l'atterrissage en souplesse. Les hommes posèrent le pied sur l'astroport. C'était la première fois qu'ils voyaient cette planète dont la localisation avait été tenue secrète jusqu'à aujourd'hui. Une planète luxuriante, pleine de verdure. L'astroport était situé sur le bord d'une falaise surplombant une mer si vaste que l'on en voyait le bout. Au loin, un vol d'oiseaux gigantesques se laissait entrevoir dans le crépuscule naissant, ce qui donnait au ciel son aspect rougeoyant.

L'officiel de l'astroport se dirigeât vers le groupe et les invitât à le suivre après s'être entretenu brièvement avec le Colonel. Celui-ci allait être amené en personne auprès de Nomanor qui l'attendait déjà, ayant eu vent des évènements. On fit monter le groupe dans un speeder qui prit le chemin de la capitale. Apres quelques minutes de trajet, ils virent au loin se profiler un dôme gigantesque, comme une coupole… mais en se rapprochant, ils sentirent une force irrésistible les repousser à l'arrière de l'engin. L'homme qui les conduisait se rendit compte de ce qui se passait :
- Mes amis, je suis navré, j'ai oublié que c'était votre première fois. Tenez, prenez ces bracelets et une fois autour de votre poignet, activez-les.
- Qu'es-ce que c'est?
- C'est le système qui nous permet à tous d'entrer ou de sortir de la boule d'aura provoquée par le Grimoire de notre maître. Celle-ci est une protection envers les agresseurs et les intrus. Sans ces bracelets il serait impossible de s'approcher de cet endroit sans en être repoussé violemment.
Les hommes à bord du véhicule s'exécutèrent et enfilèrent les bracelets. Lors de l'activation, de petites aiguilles vinrent se planter dans leurs bras mais le conducteur les rassura en leur disant que tout était normal. Réconfortés, ils purent reprendre la route.
En s'approchant de la boule d'aura, ils l'admirèrent : c'était une immense demi-sphère qui recouvrait la ville gigantesque. Elle était dorée parcourue de reflets bleutés et verts. Ils la traversèrent en ressentant comme un léger frisson et entrèrent dans la ville. Le véhicule qui les conduisait avait ralentit pour s'insérer dans la circulation et emprunta une grande artère qui les menât aux portes du palais… celles-ci s'ouvrirent à l'approche du speeder qui se gara après avoir traversé le jardin, devant les marches.
Un homme barbu, à l'uniforme impeccable et galonné, la stature impressionnante les attendait devant la porte. Il était sensé les conduire devant Nomanor.

Après avoir traversé d'immenses couloirs et de vastes salles, ils s'arrêtèrent devant une porte et l'homme annonçât nos compagnons au microphone. Une voix répondit : 'Faites entrer seulement le colonel'. Celui-ci s'avançât et pénétrât dans la salle, seul, le garde refermât les portes après lui, invitant les fidèles de Bravin à prendre un siège pour l'attendre.


bebedroopy le 2004-12-05 22:44:14



A la poursuite de Bravin

Dark Gendibal regardait ses vaisseaux revenir de la bataille, un grand sourire sur le visage: cette bataille s'était une fois de plus terminée sur un assaut victorieux. Les unités du Colonel Bravin se dispersaient comme des poussières. Les hommes habiles et courageux contre qui lui et Raino se sont battus n'ont rien pu faire sous le surnombre de leurs adversaires et leurs forces ont décliné petit à petit.

Dark Gendibal se demandait en lui-même : c'est étonnant qu'il n'ait pas fait appel à des renforts, peut-être gardent-ils leurs forcent pour plus tard... Au loin il voyait se profiler le combat final contre Nomanor qui lui permettrait de récupérer le fameux Grimoire. Quelle puissance pouvait-il réellement en tirer? Faudrait-il le rendre aux sages? Il n'eut pas même le temps de répondre à ces questions qu'un bruit de pas pressés se faisait entendre dans le long couloir qui amenait à son bureau : un de ses officiers arrivait en courant, bousculant tout sur son passage.

- Amiral, nous avons des nouvelles : le Colonel Bravin a réussi à s'enfuir
-QUOI? Mais c'est impossible!!! Nous l'avons capturé et il est retenu prisonnier en fond de cale en ce moment.
- C'est ce que nous pensions… mais ce n'est qu'un imposteur qui s'est fait passer pour lui : au moment où nos troupes entraient dans son vaisseau de commandement et luttaient sauvagement pour le capturer, il a réussi à profiter de la confusion pour sauter avec quelques braves dans une navette de secours.
- Je comprend mieux pourquoi cet homme que nous avons fait prisonnier ne nous livre pas les informations : il ne les connaît tout simplement pas. Avez-vous une idée de l'endroit ou le Colonel a réussi à se réfugier?
- oui Amiral, il s'est sauvé en direction Ouest Nord-ouest puis, arrivé à proximité de la planète XXXXXX, il a changé de cap et s'est dirigé plein Sud. Mais il a encore changé de direction arrivé aux abords de la planète XXXXXXXXX et a pris la direction Ouest Sud-ouest… mais nous ne l'avons pas revu depuis. Nous supposons qu'il a été rejoindre son chef.
- Connaissez vous les coordonnées de la planète de Nomanor?
- Non mais nous supposons qu'en refaisant le trajet nous parviendrons à la retrouver
- Dans ce cas, préparez les hommes à partir, nous mettons toute la puissance immédiatement, il faut à tout prix essayer de le rattraper. Prévenez l'Amiral Raino immédiatement, il faudra qu'il soit présent aussi et envoyez des missives à l'empire pour nous signaler si ils repères la présence de la planète de Nomanor


bebedroopy le 2004-12-05 22:43:31



La capture du Colonel Bravin.

La flotte de Bravin avait été détruite aux premières lueurs de l’aube. Les t1 que Dark Gendibal avaient fait venir pour l’occasion avaient frappé et étaient repartis instantanément.
Comme l’avait prévu l’Impérial, le colonel avait tenté de fuir comme un couard à bord d’un vaisseau capsule en principe indétectable. Mais Gendibal avait pris ses précautions et avait fait poster plusieurs patrouilles de quatre intercepteurs Tie tout autour de la zone de combat.
Le vaisseaux du colonel avait donc été ceinturés puis fermement escortés jusqu’au sein d’un vaisseaux hangar de la Garde Fondatrice.
Bravin avait ensuite été transféré dans un patrouilleur, qui avait rejoint un Destroyer Stellaire Impérial de classe deux. A l’intérieur, le prisonnier fut escorté, sans ménagement, dans une pièce… disons… spécialement aménagée pour … comment dire… permettre aux détenus de soulager leur conscience… en les aidant un peu au besoin.
Le commandant Gendibal y avait rejoint « l’invité » - comme il s’amusait à appeler Bravin – plusieurs heures après son arrivée, histoire de lui permettre de réfléchir à son avenir…
«Colonel Bravin, regardez autour de vous. Vous voyez bien que d’une manière ou d’un autre, vous finirez par me dire se que vous savez. »
« … » Le prisonnier restait dans son mutisme.
« Un seule question m’intéresse Bravin, où se trouve Nomanor et le Grimoire qu’il a dérobé aux Sages d'Eckmühl ? »
« … » Toujours aucune réponses.
« Ma patience à des limites Bravin, vous me faites perde mon temps ! Voyez à quelle vitesse vos alliés ont été détruits, alors ne doutez pas que j’arriverai à vous extirper la réponse à cette question… »
Dark Gendibal était alors parti, laissant «l’invité » blanc comme un linge, à son triste sort…

Dans le couloir, le commandant fit signe à l’officier chargé des Basses Œuvres. Il s’agissait d’un individu lugubre, sans âge et sans nom (mais tout le monde le surnommait Lucifer…) et dont la seule présence vous mettait mal à l’aise : teint pâle, yeux pâles, cheveux pâles. Pour ne rein arranger il donnait l’impression de se déplacer en glissant… sournoisement… dans votre dos…
D’ailleurs, à sa grande surprise, Dark Gendibal avait du se retourner pour lui adresser la parole…
«Je veux un traitement exemplaire pour notre invité… ce que vous pouvez trouver de pire... mais ne le tuez pas. »
« brakb chzalhlfnalfn » Gendibal crut discerner un « bien Commandant »…

Après une brève visite de l’amiral Raino sur la Garde Fondatrice, celle-ci s’était déplacée pour effectuer une reconnaissance de la dernière des flottes de Nomanor encore en vie. Raino l’avait rapidement réduite en poussière. Ceci au nez et à la barbe de plusieurs flottes Rebelles qui attendaient depuis plusieurs jour que le commandant Impérial Ducky affaiblisse suffisamment les défenses.
L’amiral Raino, se chargerait d’analyser se qui pouvait l’être concernant cette flotte, dans l’hypothèse où il ne s’agissait pas d’un simple leurre.

Bravin, subissait son chatiment depuis maintenant plus de 24h… sans résultats. Et pourtant Lucifer, en excellent professionnel, ne déméritait pas pour inventer de nouveaux supplices.
Les rapports s’enchaînaient au poste de commandement et le Second Mérédith avait de plus en plus de mal à dissimuler ses tremblements, lorsqu’il tendait le rapport à son Commandant après l’avoir lu.
Soudain, une ombre se glissa derrière Mérédith, et tous les officiers présents sursautèrent.
«njknk lmsjqfmjfe jdjfopejajfj kdzamjljfmjf jeafmfjmefjm ghrezhhlahmjdsf hf fehzfh klafhlkfhlkfh hfejgkhfa »
« Qu‘est ce… » dit Mérédith en se retournant, horrifié de constater qu’il faisait face à Lucifer.
« Branchez le traducteur, qu’on comprenne… » ordonna le commandant.
« … peut plus durer comme ça ! je ne peux plus exécuter vos ordres ! le code de déontologie sur la torture l’interdit ! Arracher des membres ou les dissoudre, creuver des yeux, briser des os, oui ! mais pas ça !
Les officiers étaient stupéfaits ! mais Dark Gendibal ne disait rien, c’était vrai que Bravin était particulièrement résistant, pensez donc : écoute forcée de tous les CD de Peter Cincotti, visualisation forcée de l’intégrale des « Musclés », une vielle série télévisée diffusé dans une galaxie lointaine, qui avait bien failli lobotomiser complètement « l’invité », et toujours rien…
« Bien, je comprends, mais je vous demande de tenter une dernière chose… »
Lucifer glissa vers le commandant qui lui chuchota quelques paroles à l’oreille…
« non… Je… » tenta le bourreau.
« Immédiatement Lucifer… immédiatement, ou vous subirez le même sort… »
Licifer devint encore plus livide que d’habitude, personne n’imaginait que cela était possible.
Pourtant ce qui lui avait été ordonné de faire était pire que tout ! :
Une séance de guilli guilli sous la plante des pieds avec les plumes de ses fameux canards qui apparaissaient, personne ne savait comment, dans les hangars…

Si Bravin résistait à ça, alors tout ces efforts n’auront servis à rien…
Dark Gendibal était en train de penser « les événements sont bien étranges : L’avenir de la galaxie qui se joue à la qualité de quelques plumes… »
Mais un signal le fit sortir de sa rêverie : L’amiral Garde Impérial était en train d’établir un contact…


Dark Gendibal le 2004-12-05 18:46:16



la fin du règne des hommes de Nomanor...


Le flotte du colonel Bravin venait d’être détruite…l’amas de ferrailles partait déjà la dérive dans l’immensité de l’espace…
L’amiral Dark Gendibal avait pris en charge les invités sur sa flotte…déjà 5 personne se serraient dans les appartements luxueux de la Garde Fondatrice…

L’amiral Raino était amusé par le spectacle…décidemment, l’appétit de cet amiral était sans limite…

Il était temps de faire une analyse de la situation...l’amiral partit sur la Garde Fondatrice à bord de son défenseur Tie personnel, le même modèle qui avait mis à mal la flotte du colonel…

L’entretien entre les deux amiraux fut bref…juste un seul homme de Nomanor semblait être encore en activité...il fallait le capturer de toute urgence, les rebelles étaient apparemment nombreux dans cette zone…
L’amiral raino décida de partir sur les coordonnées données par Gendibal…il n’y trouva rien…

La Black Beast entra en contact avec la Garde fondatrice sur un canal auxiliaire…
« Amiral Dark Gendibal êtes-vous sûr de la position que vous m’avez donnée ?...car j’y suis et la seule présence qu’il y ait, c’est la mienne… »
« Excusez moi, le droïde de positionnement à quelques bugs de ces temps-ci, voici, les bonnes coordonnées.. »

L’amiral Raino arriva en vue de la flotte « Un leurre ou une cible ? »
Les doutes qui hantaient l’esprit de l’amiral se firent plus pressant…pourquoi les hommes de Nomanor restaient aussi immobiles, certes le colonel avait bien tenté de résister mais sans plus…ici cette flotte semblait n’avoir pas bougé depuis déjà 4 à 5 jours…pourquoi ?...il devait bien savoir que tous ces autres compagnons avaient déjà péri...pourquoi n’avait-il pas tenté de fuir ?…

Trois flottes rebelles entouraient la position, Gribouille, Kristofball1 et zelphe ilsem …une flotte impériale était là aussi, elle appartenait à l’amiral ducky…
Les rebelles semblaient être là en spectateur, seul l’impérial se battait avec courage contre cette flotte…

L’amiral Raino, était songeur, que devait-il faire ?...il ne pouvait pas laisser une seule occasion aux rebelles d’avoir des renseignements sur la localisation du Grimoire des Anciens…

Il devait frapper vite et bien…la marche de manœuvre était très réduite…
Il préféra demander une reconnaissance de la flotte…

« Amiral Dark Gendibal, qu’en pensez-vous ?...êtes vous en mesure de me fournir ces informations ?... »

L’amiral semblait gêné…il se tortillait sur son siège…

Raino lui sourit et lui dit « Gendibal, n’ayez pas peur, si vous détruisez encore une flotte, ce n’est pas grave. Je commence à en avoir l’habitude maintenant… »
L’amiral Dark Gendibal arriva quelques minutes après leur conversation avec un peu plus du double de puissance…


La composition de la flotte du « un leurre ou une cible ? » n’avait plus aucun secret pour les deux amiraux…L’attaque du Black Beast pouvait être donnée…L’amiral Raino participa lui aussi à la bataille…
Les vaisseaux ennemis étaient des ig-2000...une vraie partie de plaisir pour les pilotes des défenseurs Tie…L’amiral s’amusait comme un petit fou aux commandes de son défenseur…il s’amusait tellement qu’il ne vit pas que la flotte ennemie était déjà détruite…

Lorsqu’il s’en rendit compte, il mit les puissances des réacteurs à 30% pour rentrer doucement vers la Black Beast…
Là, bercé pour le ronronnement des double moteur à ions, il pensa : « voilà, les 6 positions des cibles connues sont détruites...en plus nous avons le colonel Bravin…, où se cache donc Nomanor? que va-t-il faire maintenant sans ses hommes ?, mais était-ce une ruse ?...avait-il sciemment révélé les positions de ses hommes afin de pouvoir s’enfuir avec son précieux Grimoire?, avait-il déjà réussi à le déchiffrer ?...l’amiral enrageait toujours autant, que pouvez bien faire Nomanor?… »














Raino le 2004-12-05 14:35:04



surveillance discrète...

Pendant ce temps darkfabien était parti sur la planète tartoinaz,l' endroit où il y avait les meilleurs espions et chasseur de primes de la galaxie.Il acheta 1500 chasseur de primes pour sa flotte et 100 000 espions pour espionné toute la galaxie.mais l' espion le plus redoutable était un espion ayant un sabre-laser comme arme.oui c' était un maître jedi qui savait utiliser la force obscur comme la clair mais il s' en doutait que le premier qui l' achèterais était un impérial.cette espion fut envoyer surveiller Adel kadar pour ça quête qui devait faire.
darkfabien voulait le surveillait car il sentait comme un trahissement envers lui grâce a la force que contenait Adel.
-Espion Dauldo,vous êtes un maître jedi tout comme moi!dit darkfabien dans son fauteuil de cuir.
-Oui,pourrai-je voir mon vaisseaux spatial pour opérer ma mission avec facilité?
-D' accord, suivez moi...
trois minutes plus tard...
-Voici un défenseur TIE pour votre mission.
-Cette daube de défenseur TIE!
-Oui mais nous lui avant rajouté quelques modifications entrez dedans: voyez-vous ce bouton il sert a passé en modes invisibilité,ce bouton en modes silencieux et aussi une toute nouvelle invention que j' ai crée le récupérateur de force.C' est comme un panneau solaire pour avoir de la chaleur sauf que la il sert a récupérer de la force et a faire un champs de force autour du vaisseau et de vous.
-Génial ça je serai invincibles!!!
-Pas tout a fait, le vaisseaux peut rester invincible a l' infini mais vous rien que pendant 10 Heures et pas plus.
-Je pense que ça me servira beaucoup.Je pars le surveillez!
-Attendez,que la force soit avec vous! cria darkfabien.
L' espions ou maître Dauldo parti espionné Adel kadar avec le défenseur TIE améliorer au fin fond de la galaxie en pensant que Adel kadar ne ferait pas de bétises...


darkfabien le 2004-12-05 11:15:41



Un moment de doute...

Cela allait faire bientôt plus de douze heures que la Garde Fondatrice et la Black Beast livraient un combat féroce contre la flotte du Colonel Bravin. Sans réellement parvenir à percer les défenses qu’il avait mis en place.
Les Impériaux étaient même passés à deux doigts du désastre lorsque, par une phénomène étrange, les unités du colonel étaient devenues insensibles aux coups portés mais aussi et surtout deux fois plus efficaces contre les unités Impériales

Les deux hauts gradés de l'Empire étaient désormais en contact permanent :
« Amiral Raino, nous sommes en train de nous faire tailler en pièces. Il faut trouver une parade. »
« Je suis d’accord, Dark Gendibal. Nous allons faire une pause dans nos attaques, et préparer une offensive qui se devra d’être fulgurante. Je vous propose de me rejoindre à bord du vaisseau Mère de la Black Beast avec votre état major. Nous allons faire un briefing pour savoir quelle tactique il convient d’adopter. »
«Bien Amiral, nous arrivons. »

Tous les officiers des deux flottes -sauf ceux chargés de la surveillance de la flotte du Colonel- étaient réunis dans une vaste salle où trônait une immense table ovale, aux extrémités de laquelle étaient assis les deux commandants. Les traits de tous étaient tirés, l’épuisement commençait à se faire ressentir. Plusieurs heures déjà que les officiers débattaient.
« Je ne vois qu’une seule solution amiral, le recrutement, ou plutôt l’achat aux contrebandiers, de t1 en grands nombre et dans le plus grand secret . C’est le seul type d’unités qui peux nous permettre de venir à bout de la flotte du Colonel. J’ai les ressources nécessaires, pour cela mais il va falloir que vous reconnaissiez le terrain avant, pour être sur … »
« Effectivement Gendibal, cela me paraît être l’unique solution. A un détail prêt, suivez-moi » L’amiral Raino s’était alors levé et se dirigea vers la passerelle de commandement de sa flotte.
Dark Gendibal se mit à rire aux éclats devant les officiers des deux flottes, médusés par le spectacle qui s’offrait devant eux sur les écrans de contrôles.
Il devait y avoir pas moins de 400000 T1 qui venaient d’arriver et qui étaient en train de se mettre en formation de combat, à l'avant garde de la Black Beast.
« Bon, Gendibal, vous me la faites cette reconnaissance ? » dit en riant à son tour, l’amiral Raino.

Le Comandant de la Garde Fondatrice l'avait alors fait manoeuvrer à partir de la passerelle du vaisseaux amiral de Raino . «A vous de jouer Amiral, les unités du Colonel sont bien celles que l’on pensait ».

L’amiral Raino fit alors attaquer sa flotte, une victoire complète.
Les défenses de Bravin étaient enfin enfoncées. Et tout laissait présager que cette fois-çi, il n’aurait plus les ressources de réagir.
« Amiral Raino, je me prépare, et j’attaque dés que possible. Dans quelques heures, avec un peu de chance nous aurons le colonel Bravin en face de nous. »
Le Commandant Dark Gendibal était alors reparti à bord de la Garde Fondatrice préparer se qui devait être le dernier assaut contre cet ennemi.


Dark Gendibal le 2004-12-04 20:07:37



Nouvel Objetif.

La flotte Cocytos n’étais maintenant qu’un amas de ferrailles bon pour les marchands de la bordure extérieure.
« Mérédith, ne perdons pas de temps, établissez immédiatement un contact avec L’amiral Raino. Nous allons lui faire part des informations qui nous ont été… euh … communiquées… » dit Dark Gendibal avec un sourire.
« Bien Commandant, liaison avec la Black Beast établie »
L’image de l’amiral Raino apparue sur le visuel panoramique de la passerelle de commandement. Il était manifestement dans ses appartements privés.
«Bonjour Dark Gendibal. Dites-moi, vous avez un appétit vorace » dit-il en riant «il faudra que vous songiez à m’en laisser un peu quand même… ».
Le commandant Gendibal changea de position dans son fauteuil, visiblement mal à l’aise… « Salutations Amiral Raino, le temps presse, nous avons pu obtenir des informations sur la localisation d’une nouvelle flotte »
« Ne me dites pas comment Gendibal. Mais c’est une bonne chose, transmettez moi les coordonnées. Nous partons dés que possible… »
Les deux officiers échangèrent encore quelques propos, puis les deux flottes avait fait route en formation de combat.
Objectif : La capture d’un certain « Colonel Bravin ».


Dark Gendibal le 2004-12-04 12:15:37



Le Colonel Bravin

Sergent? Sergent? Sergent?
..... crrrrrrrrrrrrrrr.....
les cris de l'ingénieur du second du Colonel restèrenet sans réponse. La ligne de communication avati été coupée. Une seule raison à cela, tous les membres de l'équipages qui s'étaient regroupés autour de l'holocom le savaient. Il baissèrent la tête et enlevèreleut leurs chapeaux. Tout le monde avait compri que le vaisseau amiral de la flotte cocytos avait été détruite, c'est pour cela que le sergent ne répondait plus...

- Les flottes tombent ls unes apres les autres, c'est inéluctable. Et en plus les impériaux avaient trouvés apparamment tous les resnegnements... pour ce groupe d'asault quasiement anihilé.
Mai si un seul des hommes a parlé, nous sommes tous morts. nous ne pourrons ien faire contre le rouleau compresseur. Ils sont menés par 2 hommes remarquables : Dark Gendibal et Raino. Si ces hommes avaient été dans notre camp... Cela aurai changé vien des choses. Qu'en pensez vous Colonel?
Le colonel venait d'arriver dans la salle. il avait été informé des traguques évènements.

- J'en pense que nous n'avons plus qu'a prier. préparez nos troupes et mettez vous en mouvement, prets à faire face à la menace. Je ne veux pas finir comme le Capitaine Seevan ou mes autres lieutenants. et vou? voulez vous finir comme leurs homes?

- Colonel, nous ne vous décevrons pas. nous addopterons les tactiques les plus avancées pour nous protéger et ne parlerons jamais meme sous la torture en cas de capture..

- c'est excatement ce que j'attendais de vous.
TOUS A VOUS POSTES!!!!!!! EN ROUTE!!!!

bebedroopy le 2004-12-03 18:35:28



sans sujet

La journée avait été rude…l’amiral avait passé le début de l’après-midi en liaison avec une planète éloignée afin de donner les directives pour défendre et réparer les dégâts subits…
Tant de paperasse à remplir…le bureau de l’amiral en était rempli…

La flotte de cocytos était toujours là…la flotte était statique…qu’attendait-il ?...qu’espérait-il ?...il devait bien savoir qu’il était traqué pourtant il ne bougeait pas…il n’avait même pas riposté…tout cela était bizarre…l’amiral raino ne comprenait pas les motivation des hommes d’Anor…

Soudain, un message, c’était Dark-Gendibal…il demandait un état des lieux…il était sur une nouvelle piste…
L’amiral raino renvoya un message crypté afin de pouvoir se coordonner avec lui…

L’amiral se leva et disparut de la passerelle sans que personne ne s’en aperçoive…

Quelques heures plus tard,
Le colonel arriva en courant dans les appartements privés… bien trop luxueux à son goût…mais il n’y trouva pas la personne qu’il recherchait…l’amiral était introuvable depuis déjà un bon moment…les gardes étaient aussi à sa recherche…

Plus profondément dans le black beast,
L’amiral raino était plongeait dans un récit…ce récit racontait l’histoire des sages…l’histoire du Grimoire ancien… « c’était fantastique…fantastique… » murmurait-il, refermant le livre qu’il lisait…il se mit à rêver…si tout cela était vrai…tant de choses pourraient être accomplies…tant de choses…
Des bruits dans le couloir lui firent reprendre à raisonnement moins rêveur…il ne pouvait pas laisser ce Grimoire dans la nature…certes ses intentions n’étaient pas néfastes…mais les autres personnes qui se lanceraient à sa recherche...telles étaient leurs intentions ?... L’amiral n’était plus un enfant et il ne croyait à ses fables…mais il avait vu tant de choses étranges dans la galaxies...des choses que même la Force ne pouvait expliquer…comme ces canards dans les hangars ?...d’où venaient-ils ?...quelle étrange maléfice les faisait apparaître ainsi…et disparaître aussitôt…il s’agissait de récits, de fables…mais personne ne savait réellement ce que Grimoire renfermé…

La bibliothèque était sombre…, c’était une pièce un peu insolite, qui pourrait croire que dans ces vaisseaux destinés à la guerre…un ingénieur conçu de mettre une telle pièce…
le garde s’avançait doucement sans faire de bruit, guidé par une faible lueur, il était cerné par d’immenses armoires remplies de livre et d’holodisque…il trouva l’amiral en pleine lecture…s’avançant encore un peu plus il trébucha sur un tabouret…il se retrouva à terre…
réouvrant les yeux…il vit un pistolet laser pointé sur son nez…
« alors mon bon ami…que me voulez-vous ? »
« amiral ? », le garde était hésitant, il referma les yeux,... « je suis venu vous avertir que nous sommes en mesure d’attaquer cocytos… »
Lorsqu’il les réouvrit, l’amiral n’était plus là…

Lorsqu’il entra dans la salle de commandement, l’amiral trouva tous ses hommes afférés aux tâches quotidiennes…il arriva près de l’officier qui s’occupait des troupes, celui-ci eut un sursaut lorsque l’amiral s’adressa à lui…
« où en somme nous avec les recrutements ?...nos nouveaux vaisseaux sont-ils arrivés ? »
« Oui amiral, les nouveaux vaisseaux achetés sont tous en ordre de marche…juste quelques petites avaries ont été constatées...mais rien de grave »
L’amiral tapota l’épaule de l’officier en signe de contentement.
« Bien...bien…alors attaquons…j’espère que ce cocytos sera plus bavard que le sergent…, qu’on donne l’ordre aux vaisseaux de partir attaquer cette flotte…il s’agit d’une première attaque laissons lui une chance de s’expliquer… »

A peine avait-il donné l’ordre d’attaquer que les éclaireurs repérèrent la flotte de Dark-Gendibal…il n’apparaissait pourtant pas sur les écrans radars…apparemment il était déjà en train de se battre avec la flotte de cocytos…

L’amiral regardait ses vaisseaux se battre…les manœuvres des capitaines étaient des plus audacieuses…le combat ne dura pas aussi longtemps que l’amiral l’aurait souhaité…la flotte était déjà en train de revenir…lorsque que l’autre impérial présent envoya un message…

« lieutenant, transférez cette communication dans mes appartements…je serai plus tranquille là-bas »

Dark-Gendibal avait réussi à faire parler un des hommes qu’il avait capturé dans les débris des flottes détruites…il s’agissait de coordonnée…rien de plus…et pourtant cet homme dû subir d’atroces sévices pour la donner…

Lorsque l’amiral refit son apparition…il s’installa au poste de pilotage et entra lui-même les coordonnées prenant soin de les crypter…

L’amiral Raino et l’amiral Dark Gendibal partirent vers un point de la galaxie et trouvèrent là…le colonel Bravin...


Raino le 2004-12-03 16:34:01



Doktorboumboum

/Protocole de décryptage enclanché'
Message de l'Amiral Gribouille, leader des Lapinous.

Amiral Kristofball, je viens de trouver l'une des flottes recherchées par les sages.
Ma première attaque a été victorieuse et j'ai détruit de nombreux vaisseaux. Je vous envois les coordonnées et la structure de la flotte adverse.

Je vais avoir besoin d'aide leur vaisseaux sont plus résistants que d'habitude.
Dépêchez-vous!

/Message terminé/

Capitaine Morituri, vous avez entendu les ordres?
Préparez notre flotte à partir.
Morituri, toujours aussi efficace, partit imméditement. L'Empire avait de la chance de pouvoir compter sur des officiers aussi zélés.
Cependant, cette nouvelle ne réjouissait pas l'Amiral Kristofball. Il se remettait à peine d'une cuisante défaite sur le Puit de Force de Hoth et sa flotte n'était pas prête. Les ateliers de production marchaient à plein régime mais il lui manquait les pièces nécessaires pour construire une flotte de troisième génération. Tant pis, il fallait se contenter de sa force actuelle.
Le vaisseau amiral se mit à vrombir, l'hyperespace était déjà déclenché. Quelques heures plus tard, la flotte de Doktorboumboum était visible.
L'Amiral Gribouille était sur place. Les deux leaders de la guilde des Lapinous étaient donc réunis. Le contrebandier allait apprendre à connaitre l'humour grinçant de cette guilde de rebelles...
L'ordre de mettre en chauffe tous les canons venait d'être donné.
-Ave Doktorboumboum, Morituri te salutant!


kristofball1 le 2004-12-03 13:22:03



passage non prévu par la maison

Le trajet sur les navettes de secours était assez pénible…l’espace était réduit et le confort rudimentaire…même pas un canapé pour s’allonger…

Le colonel et l’amiral regardaient la carte de la galaxie…
« Amiral, qu’en pensez vous ?...cette localisation n’est pas si éloignée… »
« En effet, lieutenant…contactez notre planète et demandez leur de sortir notre flotte de réserve… »
Se retournant vers le colonel, il dit « Décidemment notre nouvelle flotte n’a pas tenu ses promesses…j’avais de si beaux rêves avec cette flotte…et Nazguls qui vient la détruire…je n’ai vraiment pas de chance de ces temps-ci… »
Le colonel était aussi abattu…lui aussi avait espéré pouvoir parcourir la galaxie avec le black beast…il était le celui qui avait encouragé l’amiral à passer en croiseur d’assaut…c’était rétrospectivement un mauvais choix… « maudit A-wing !! » grommela-t-il

Arrivé dans le spatioport, l’équipage fut transféré directement à la nouvelle flotte…le plein était presque fait…elle paraissait bien moins prestigieuse que la précédente mais l’amiral savait que celle-ci durerait bien plus longtemps…

Les hommes étaient contents de remonter si vite dans une flotte…ils chahutaient un peu…ils bousculaient les droïdes…certains couraient pour être les premiers dans les vaisseaux afin de pouvoir choisir leurs couchettes…

L’officier chargeait des liaisons internes à l’empire avait réussi à avoir une liaison directe avec l’amiral Dark-Gendibal, ils purent échanger leurs plans et un accord fut conclu…l’amiral était ravi de constater que sa flotte n’avait pas été détruite pour rien…le sergent n’était plus…mais il ne parvient pas à savoir s’il avait parlé ou pas.

Mais où était donc ce maudit Grimoire…où était ce voleur…tant d’interrogations et si peu d’informations…

Tout le monde était prêt à repartir…
La flotte rebaptisée provisoirement black beast en hommage à l’ancienne détruite au combat, se mit en route…elle s’éloigna doucement du spatioport…très doucement…elle avançait à la vitesse d’un escargot fonçant vers une salade verte…
L’amiral raino valida les coordonnées…la flotte passa enfin en hyper-espace…
Arrivé à destination, la situation était toujours aussi confuse…une flotte nommée cocytos était là, seule éloignée de toute civilisation…

L’amiral décida de rester en position d’observation pendant quelques temps afin de pouvoir évaluer la situation et de faire un bilan des ses ressources…
La vie à l’intérieur de la flotte était moins active…les membres d’équipages allaient se coucher les une après les autres…juste les hommes aux postes de première importance étaient relevés…
Soudain, il se releva…colonel avant d’aller nous coucher envoyons une patrouille de reconnaissance afin de jauger ce nouvel adversaire…
L’amiral alla se coucher en regardant la petite patrouille s’éloigner…



Raino le 2004-12-03 09:57:35



la guerre...contre ses rebelles.......

-Je suis plein de surprises ! Vous verrez...
une semaine passée plus tard Adel kadar était arrivé à la planète située en X400 Y-30 et à ce moment là il vis au loin une flotte rebelle et il dit
-A toutes les unités spatial, une flotte rebelle est a proximité de la planète et de ma flotte!
Les unités partirent sur la flotte rebelle.De croiseur de guerre Bulwark venaient,près a la défense attendant les destroyer stellaire impérial arrivés a leur rencontre.Les DSI attaquèrent il y eu 1205 Bulwark détruit a néon.puis les Croiseur de Guerre Bulwark ripostèrent mais ce fut un échec critique!Les DSI sont revenus a l' attaque et il supprimèrent le reste des Croiseur de Guerre Bulwark.maintenant la flotte rebelle était détruite!
-Chef Adel kadar ont reçois un message de la flotte rebelle:'une flotte impérial nous a touché la flotte va bientôt explosé nous devons évacué tout le personnel de la flotte sur la planète située en X400 Y-30 il nous faudra des renforts car nous pensons que les impériaux veulent la planète.Je répète elle est située en X400 Y-30 apportez du renforts le plus vite possible!FIN DE TRANSMISSION'
-A toutes les unités terrestre: nous devons avoir cette planète pour le lieutenant darkfabien ! vous devrez exterminer les rebelles se trouvons là-bas!


darkfabien le 2004-12-03 06:42:58



..le sergent miranos...

…peu d’informations étaient disponibles…juste de vagues coordonnées…
L’amiral et ses officier tombèrent tous d’accord pour partir vers la destination la plus proche…de là, ils pourraient un peu mieux comprendre la situation et qui sait capturer l’un ou l’autres complices, les serviteurs d’Anor…voir même l’auteur de cet odieux vol, nomanor,..
L’amiral raino n’arrivait toujours pas à comprendre les intentions de cet individu…était-ce pour le pouvoir ou bien la richesse…ou était-ce tout simplement l’envie de posséder ce vieux grimoire…croyait-il vraiment qu’il détenait une quelconque magie ?...

La flotte s’arrêta près de la première position…
Tous les hommes de la passerelle regardèrent le spectacle qui s’offrait à eux…dans les yeux ont pouvaient lire à la fois de l’angoisse et de l’excitation…
Une bien étrange flotte était là…
Les radars confirmaient qu’ils s’agissaient d’une flotte...nos yeux nous disaient qu’ils s’agissaient d’une planète…

L’amiral raino prit la parole :

« Chers officier…nous allons bientôt entrer dans un conflit bien plus complexe que nous avons connu jusqu’à présent…une période de chaos pourrait d’écouler de notre échec, j’espère que vous en êtes conscient et que vous ferez de votre mieux… »

L’amiral fut coupé dans son discours par les sirènes d’avertissement…une flotte rebelle était en approche…mais qui est-ce donc ?...l’amiral se retourna lentement, comme s’il présentait déjà la menace…oui pas de toute, il s’agissait bien d’une menace…Nazguls était en approche...il s’arrêta non loin du black beast…observant lui aussi le sergent miranos…
Mais qui était donc ce sergent ?...allait-il pouvoir le découvrir un jour maintenant que Nazguls était tout proche…pas sûr…
Tous les hommes étaient retournés à leurs postes, tous crispés…l’atmosphère était tendue…même les mouches s’étaient arrêtées de voler.
L’amiral sirotait son café…quand soudain…une autre flotte sortit de l’hyper espace…c’était Dark Gendibal…
Il était temps de passer à l’action, la flotte de cet impérial était bien plus puissante que celle de l’amiral raino…une seule chose restait à faire…de la reconnaissance afin de faciliter le travail de Dark Gendibal…
Au risque de recevoir les foudres de Nazguls l’amiral ordonna une première attaque sur celui-ci afin de déterminer la nature exacte du danger…
Le rapport du combat était sans appel…les jours du black beast était compté avec une telle composition en face…
L’amiral ordonna aussitôt une attaque suicide sur le sergent miranos…
Le choix tactique était clair…transmettre le plus vite possible à l’amiral Dark Gendibal, les précieuses informations recueillies...
Les officiers de liaison radio eurent à peine le temps de transmettre les rapports…que Nazguls attaquait…une attaque rapide, nette…

L’amiral et ses hommes se retrouvaient dans les capsules d’évacuation d’urgence…l’amiral était pensif…il préparait déjà son prochain voyage…après tout...perdre une flotte n’est pas si grave…il espérait juste que Dark Gendibal tire un maximum de profit des rapports envoyés…mais une question restera à jamais sans réponse..qui était donc ce sergent miranos et quel était sa fonction exacte dans cet bien étrange aventure...


Raino le 2004-12-02 22:49:42



le départ...

L’amiral raino était sur sa planète natale depuis une semaine, il goûtait aux joies des rires de son peuple…il avait décidé de quitter un peu le vacarme des flottes combattantes pour se retrouver…
Le soleil était bas, l’hiver approchait…les arbres avaient déjà perdu leurs feuilles, les oies migraient…les feux de cheminées commençaient à s’allumer dans les maisons…qu’il était bon de pouvoir contempler tout ceci…
Lorsqu’il rentra chez lui, après une journée passée chez des amis, l’amiral vit que sa nouvelle flotte, le « black beast » avait essayé de le contacter…
L’amiral décida de lire le message…
Le message était des plus incroyable…comment quelqu’un avait osé dérober untel livre..non c’était bien plus qu’un livre pensa l’amiral…c’était un grimoire si ancien…si précieux…
Une seule idée demeurait sans cesse à l’esprit de l’amiral…comment ce voleur pouvait-il espérer que personne ne tente quelque chose pour récupérer ce Grimoire…
Les sages d’Eckmühl avait appeler à l’aide aussi bien l’Empire que la Rébellion…cela ne pouvait dire qu’une chose, bons nombres de personnes allaient se lancer dans cette quête…certains pour rendre le grimoire…d’autres pour s’emparer de ce fameux grimoire et ainsi s’approprier la puissance mystérieuse qu’il est sensé détenir...de plus le montant assez élevé de la prime allait certainement encouragés les chasseurs de primes de tous clans…
Ce grimoire était vraiment trop important pour qu’il reste dans la nature…l’amiral raino partit sur le champ…

Sa flotte l’attendait en quelques kilomètres de sa planète…il pouvait voir les dernières barges de ravitaillement accoster au spatio-port, elles étaient semblables à des milliers d’abeilles rapportant le pollen à leur ruche.
Le colonel attendait l’amiral, il marchait le long du quai…ruminant ses pensées… le grimoire…les sages...la prime…qu’allait-il faire de la prime…non le grimoire sauver le grimoire…tout cet argent…
Les derniers préparatifs n’étaient plus que de vagues préoccupations…
L’arrivée de l’amiral le sorti de ses rêveries…la navette accosta sans problème…les portes eurent à peine le temps de s’ouvrir que l’amiral apparaissait…et s’engouffrait dans le long couloir qui le mènerait à son vaisseau de commandement…le colonel lui emboîta le pas…

Les moteurs se mirent en route…la flotte était prête…


Raino le 2004-12-02 22:10:46



Destruction de trois des quatre Flottes.


« Oui Gendibal, je te confirme les informations qui t’ont été fournies par l’attaque du commandant leclown sur la flotte de Marko Melandri » dit l’Amiral Gromoche.
« Ceci étant, il semblerait que j’ai eu un petit souci d’échauffement sur mes canons turbolaser, ce qui a causé un échec critique dans mon attaque. A toi de jouer Gendibal »
La Garde Fondatrice avait alors fait feu, détruisant instantanément ce qui restait de la flotte de Marko Mélandri.
« Envoyez les sondes dans le secteur du combat à la recherche de tout ce qui peut-être récolté » ordonna le Commandant Gendibal.
« Envoyez aussi un compte rendu au quartier Général à Coruscant, et préparez la Flotte pour un saut en hyper espace. »
« Nous ne serons pas prêt avant plusieurs heures mon Commandant, quelles coordonnées dois-je programmer ? »
« Nous avons le temps, ne sautez pas tant que nous ne serons pas en mesure t’attaquer immédiatement, entrez le X51 Y-77… » termina Dark Gendibal avec un sourire aux lèvres avant de se retirer dans sa cabine personnelle. Lui seul savait ce qui allait l’attendre là bas. Une petite surprise qu’il réservait à ses hommes…

Tout l’éclairage avait viré au rouge, et les sirènes de détection de flottes ennemies hurlaient à bord de la passerelle de commandement, sitôt le saut en hyper espace effectué.
« Mon Commandant, nous sommes à porté de tir d’une flotte rebelle, il s’agit de… »
« Ne cherchez pas Mérédith… Il s’agit de l’amiral Nazguls… »
Ces derniers mots du commandant Dark Gendibal avaient glacé l’assistance. L’Amiral Nazguls, une légende. Pour beaucoup d’hommes un simple nom sur un avis de recherche (Mort ou Mort bien entendu…) placardé dans tous les coins et recoins du quartier général Impérial.
« Pas d’affolement, nous ne sommes pas venus combattre frontalement l’amiral Nazguls, c’est plutôt à une guerre des nerfs que nous allons nous livrer, mais j’y reviendrais plus tard. Notre Objectif, c’est la destruction de la flotte du Sergent Miranos. »
« Mon Commandant, L’amiral Raino est aux prises avec la Flotte de Nazguls »
« Etablissez le contact avec Raino et essayez de joindre le commandant Leclown et l’amiral Gromoche »
« La flotte de l’amiral Raino vient d‘être détruite mon Commandant, mais nous avons un signal, le voici »
« … grrr… mes croiseurs… grrr… Nazg… awin… Ser…ranos…Hapien… »
« Bien, essayez d’améliorer ça . En attendant résumons un peu la situation : Sergent Miranos au milieu et les flottes de l’amiral Nazguls et la notre de chaque coté. Nos avantages Mérédith ? »
« Nous sommes plus puissant, et l’amiral Nazguls ne sais pas si nous sommes prêt à attaquer »
« Exactement Mérédith. Et puis il ne connaît rien de nos intentions : sommes-nous ici simplement pour observer ? quelle est notre composition ? et surtout, pourquoi n’attaquons-nous pas ? »
«D’ailleurs pourquoi ? »
« Eh bien, de deux choses l’une : soit Nazguls peut attaquer le sergent Miranos -ce que je crois- et alors si nous attaquons avant lui mais loupons notre attaque, il aura tout le loisir de détruire ce qui restera ; Soit il ne peux pas l’attaquer, et dans ce cas nous ne perdons rien à attendre puisque de toute façon il ne pourra pas venir à bout de cette flotte tout seul. »
« Donc nous attendons ?… »
« Oui. En fait le premier qui attaquera permettra à l’autre de détruire la flotte du Sergent Miranos. Des nouvelles du Commandant Leclown ou de l’amiral Gromoche ? »
« Non mon Commandant rien. Par contre nous avons établi une liaison presque fiable avec L’amiral Raino. »
« Parfait… »


«Mon Commandant, La flotte de Nazguls vient d’ouvrir le feu sur celle du Sergent Miranos ! »
« Préparer la flotte, il se peut que d’autres rebelles arrivent. Nous n’avons pas droit à l’erreur, personne ne peut venir nous seconder »
L’attaque avait été brève et violente. Il ne restait rien de la flotte ennemie. Rien sauf… une chose mystérieuse… Intacte semblait-il. Stockée dans une soute, elle serait analysée plus tard… L’important maintenant était de ne pas s’attarder sur les lieux. Juste avant le saut de la Garde fondatrice un message avait été reçu en provenance de la flotte de l’amiral Nazguls : « Bien joué Dark Gendibal ».


Le Second Mérédith se réveilla en sursaut. Le signal indiquant une attaque imminente de la Garde Fondatrice retentissait. Il accourut vers la passerelle de commandement. Le Commandant , présidait lui même la manoeuvre.
« Eh bien Mérédith ?, ne faites pas cette tête, vous aviez besoin de repos. Observez ceci » dit Dark Gendibal en désignant l’holoconsole représentant la zone de combat.
« Nous avons détruit une flotte ?, mais où sommes nous ? »
Le commandant expliqua « nous avons reçu un message du jeune Commandant Cyberstood, lequel avait pratiquement détruit la flotte du Capitaine Seevan dont vous voyez désormais les restes. Nous sommes en X167 Y-153 »
« Mais… Nous avons traversé la moitié de la galaxie ?? »
« A peine plus, Mérédith,… à peine plus… » dit Dark Gendibal en riant.


Dark Gendibal le 2004-12-02 22:00:46



un leurre ou une cible ?

L'amiral Gribouille observait, incertain, la flotte immobile devant ses yeux ! répondant à l'appel des sages d'Eckmuhl, il avait fait route avec sa flotte vers une des destinations connues de l'ennemi, et ce trouvait maintenant à proximité d'une étrange flotte ! La flotte était fort ressemblante à celle du contrebandier Doktorboumboum, et celà ne laissait rien présager de bon si les contrebandiers protégeaient le voleur !

'Contacter Hoth, et les différents leaders de guilde par holocom, pour que nous n'attaquions pas un leurre ! envoyez aussi des messages aux impériaux du coin pour savoir si ils savent ce que cette flotte fait là !

-Amiral ! Nous pouvons émettre, mais impossible de recevoir quoi que ce soit ! Cette flotte émet un champ de force qui empeche les communications ! Nous ne devons compter que sur nous meme !

-Très bien, tout le monde à son poste, nous ne pouvons laisser une telle menace flotter dans notre galaxie ! si ct un leurre, nous aurons perdu du temps, mais si ct une cible et que nous n'attaquons pas, nous aurons perdu bientot la galaxie ! les sages ne sont pas si sages que ca pour laisser voler un tel ouvrage !'

Les derniers renforts arrivant de la planète mère de l'amiral, les vaisseaux décollèrent et se mirent en formation de combat, partant affronter un ennemi dont on ne savait rien...

gribouille le 2004-12-02 14:59:04



la mission...

-Merci Adel kadar,tenez voici une prime,ceci est un remerciement du secours que vous m' avais apporter.
Adel kadar regarda les papiers et il vis une image de sa primes puis dit:
-Merci pour cette flotte mon lieutenant ! Je l' appellerais Le Loup De L' Espace!
-De rien ce n' était pas votre rêve? Et en plus je vous ai pris vos troupes préférées:les commandos comme armée terrestre,il y en a une dizaine de millions sur la flotte et des destroyer stellaire impériaux, un millions exactement.
-Merci mon lieutenant!c' était mon rêve et maintenant une réalité!
-Mais n' oubliez pas! il faut des planètes mon ami, et je vous les ai trouver en X400 Y-30 et en X 10 Y-200 leurs noms sont madare et refurat faites attention des chevaliers jedi sont là-bas il faudra les tuer coûtent que coûtent! Je vous fais confiance!
-Oui mon lieutenant!Je ne fierais pas a ma mission!
-Vous avez intérêt car de nombreux second comme vous sont aller voir le seigneur papaltine pour être juger en fonction de la mission de plus haute importance et ils ne sont jamais revenu vivants!

darkfabien le 2004-12-02 06:16:42



le début sans fin...

Le jeune lieutenant darkfabien se réveillait. Une faible lueur rouge emplit sa vision troublée et le gel gluant que contenaient sa gorge et ses poumons le fit
s' étrangler .
-Veuillez vous levez lieutenant darkfabien, lui dit une voix masculine désincarnée.Assurez vous de bien respirer.le voyage eu était long! J' espère que tout ses bien prévu, ce n' est que de la nouvelle technologie sur se vaisseau... the dévastateur.
Le lieutenant darkfabien se redressa le dos recouvert de gel, il se dit 'une bonne douche me ferait du bien!'
3heures plus tard....
Le lieutenant darkfabien était assit sur son fauteuil recouvert de cuir de première qualité
en attendant les rapports de combats terrestres et spatiaux. Il attendu presque trois jours entier pour l' avoir. la voie de son second Adel kadar le dit qu' il avait tout les rapports de combats fait durant 5 semaines.
-merci Adel kadar, il y en a combien de rapport de combats?
-5 mon lieutenant! Mais comme vous pouvez le constater, il sont très gros,il font tous vers les 500/600 pages et aussi un de 832 pages exactement.




darkfabien le 2004-12-01 17:50:36



Première attaque.

Le Commandant Dark Gendibal était inquiêt.
Voilà maintenant une dizaine d’heures que la Garde Fondatrice était en position d’observation de l’étrange flotte de Marko Melandri.

Dès la divulgation de la position des flottes liées au vol du fameux Grimoire, il avait été décidé de se rendre sur les lieux. Mais une fois sur place, peu d’informations étaient exploitables.
« Déployez les antennes radar » avait ordonné le Commandant, pour savoir à quoi il avait à faire.
« Antennes radar déployées mon Commandant… mais euh… »
« eh bien ? Méredith »
« euh… la seule signature radar qui se rapproche le plus de ce que nous avons là est celle de… L’amiral Bebedroopy ! »
« Allons bon ! quelle ruse ! nous n’avons donc pas d’autre choix que de tenter une attaque en aveugle. Des signes de mouvements ? »
« Non mon Commandant, la flotte a l’air totalement statique. »
« Bien, contactez Coruscant ou l’un des Amiraux pour savoir ce qu’il convient de faire. »

Peu de temps après, l’officier chargé des transmissions avait informé Dark Gendibal qu’il était impossible de d’établir une communication. Il semblait possible d’émettre mais pas de recevoir.
« Etrange tout de même… mais nous ne pouvons plus attendre, nous nous passerons d’instructions. Méredith, en position de combat, nous allons attaquer »
« Nous sommes prêt non Commandant. »
« Allez-y, ouvrez le feu ! »
Le combat avait été bref et c’était soldé par une victoire, mais le plus important concernait les informations récoltées.
« Transmettez immédiatement ses renseignements au quartier général à Coruscant. Essayez aussi d’établir une liaison avec le Commandant ****** . Nous ne serons pas trop de deux pour venir à Bout de cette flotte . »

Les inquiétudes de Dark Gendibal s’étaient dissipées concernant la flotte de Marko Melandri.
Pourtant, un doute s’insinuait dans son esprit, concernant l’avenir entier de la galaxie, qu’il ne voyait certainement pas aux mains des Rebelles… Mais pas non plus, dans celles de l’Empire…


Dark Gendibal le 2004-12-01 13:27:27



Collecte d'informations

Appuyé à la rambarde de la plateforme dominant la salle de commandement du vaisseau Mélandora, l'Amiral bebedroopy voyait ses hommes s'affairer comme à leur habitude à la recherche dans les bases de données de planètes peu défendues et faciles à capturer pour les libérer de l'emprise de l'ennemi, ces planètes pouvant par la suite servir de points de ravitaillement un peu partout dans la galaxie. Mais soudain il tendit l'oreille : quelqu'un était en train de monter 4 à 4 les escaliers menant à la plate-forme de commandement. Taramis, l'officier supérieur chargé des communications arriva au grand galop en criant :

- Amiral, Amiral, nous avons reçu un message important du Sénat.
- Que se passe-t-il ? Si un de nos alliés est en danger, nous mettons le cap sur leur planète immédiatement pour leur envoyer du soutien.
- Non, il ne s'agit pas de ca, et je suis même certain que c'est encore pire…
- Pire? Nous sommes tombés dans une embuscade et nous allons être détruits, on a assassiné l'empereur?
- Heureusement non, mais le danger est au moins aussi grand : un vol a été commis parmi le peuple des Sages et un être malfaisant leur a dérobé le Grimoire des Anciens. Ce livre est capable de rendre un être extrêmement puissant et si il est tombe dans les mains d'un fou ou de quelqu'un de mal intentionné, la galaxie entière coure un grave danger. Les Sages d'Eckmühl qui avaient la garde du Grimoire ont appelé la Rébellion et l'Empire au secours en les avertissant du danger. Il faut a tout prix retrouver ce grimoire. Apres avoir analysé les caméras de surveillances, les Sages ont pu reconnaître une personne très connue : Nomanor. C'est un voleur de grand talent qui ne s'est jamais fait attraper, dévalisant les coffres des plus riches personnalités juste pour le plaisir de posséder. Imaginez qu'il veuille faire la même chose avec nos planètes ou nos flottes.
- En effet, cet homme est un mégalomane et son Grimoire lui donnera les moyens d'arriver à ses fins. Il faut absolument lui ravir et le restituer aux Sages avant qu'il arrive à le déchiffrer.
- Je crains que cela ne soit trop tard. Il a déjà annexé de nombreux empires et plusieurs de ses lieutenants commencent à terroriser la galaxie mais tant qu'ils sont peu, nous pouvons faire quelque chose. Une de nos connaissances nous a contacté. Il a été forcé à prêter allégeance à Nomanor mais il nous est resté fidèle et nous a dévoilé les positions des personnes avec qui il est en contact. Il nous faut trouver les personnes qui nous livreront des indices pour localiser l'échelon supérieur et ainsi remonter jusqu'à Nomanor. Nous avons donc les 6 localisations suivantes : 4 sont des flottes et 2 sont des planètes d'où ces serviteurs de Anor donnent les ordres. Il faut les capturer à tout prix.
x = 128 ; y = 109
x = 177 ; y = 87
x = 51 ; y = 77
x = 167 ; y = 152
x = 28 ; y = 91
x = 201 ; y = 120

- Ils ne sont que 6? Pourquoi nous fatiguer? Dit-il d'un ton maussade, déçu qu'on l'aie dérangé pour si peu. Laissons les rebelles s'en occuper et retournons à nos affaires, nous avons d'autres chats à fouetter…
- J'ai l'impression que vous avez mal cerné le problème amiral : ils sont très dangereux et bien que ce soient des flottes normales, la magie du Grimoire leur donne un avantage certain au combat en formant une sorte de protection autour des unités ennemies.
- Ah, vous venez de me donner une idée Taramis. Nous allons nous emparer de ce Grimoire en premier pour le rendre aux Sages mais nous en apprendrons très certainement quelquechose au passage.
- C'est étonnant, je vous vois rarement autant intéressé Amiral, pourtant j'avais gardé l'argument le plus attrayant pour vous pour la fin : les Sages se proposent de verser 2 milliard de crédits à la personne qui leur restituera le Grimoire en premier.
- Mouahahahaha…
Son rire démoniaque remplissait la salle de commandement. Il se sentait prêt à en découdre avec les hommes de Nomanor.


bebedroopy le 2004-11-30 19:04:24



Introduction

Il faisait presque nuit, un voila sombre s'était à l'horizon. Le crépuscule avait rendu la ville endormie. Chacun rentrait dans ses foyers pour passer une nuit calme comme à son habitude. Les habitants d'Eckmühl, la cité des sages étaient parmi les plus heureux du monde. Ces êtres étaient crains de toute la galaxie et pour cela vivaient à part, dans leur coin… Ils n'avaient pas l'ambition de tous les peuples de dominer la galaxie et la guerre opposant l'empire à la rébellion ne les concernait pas le moindre du monde.
Les rues étaient désertes mais une ombre se faufilait le long des murs.
Les gardes à l'entrée du palais étaient en train de jouer aux cartes, pour passer le temps. Il commençait à faire froid : l'hiver se faisait sentir. Vêtus de long manteau blanc ils avaient posé leurs lances-laser par terre à coté d'eux et étaient assis en tailleur par terre autour d'une table de fortune faite avec un carton et bouchaient la porte du mur d'enceinte qu'ils gardaient. Ils n'étaient sensés attendre personne cette nuit : tous les dignitaires étaient rentrés au palais et ils n'attendaient aucune visite officielle… Mais l'ombre s'approchait, prudemment, en longeant le mur, sans un bruit, sans un souffle
- Allez, pose ton Orque et tu as gagné
- non, je le garde pour la fin… je le garde pour couper ton chef droïde.
Tel un chat discret, l'ombre avait réussi a passer la guérite des gardes et était maintenant hors de danger dans le jardin du palais. Les plans qu'on lui avait vendus étaient parfaits. Ils ne pouvaient pas être faux, surtout vu le prix. C'est fou ce que l'on peut trouver dans les tavernes mal famées de Coruscant pensait il en lui-même.
A ce moment la il entrait dans le palais par une fenêtre mal fermée. Voleur de son état, il avait l'habitude d'acheter les plans des bâtiments administratifs qu'il se faisait un malin plaisir à visiter de nuit. Ce plan là correspondait parfaitement et il sentait l'émotion grandir à lui à chaque coin de couloir car il reconnaissait tout comme si il avait déjà vécu ici.
'Ce lieu a quelque chose de magique, outre ses habitants, je ne peux m'expliquer quoi' Le couloir dans lequel il avançait étai grand, des tapisseries ornaient les murs et des tableaux somptueux étaient mis en valeur ca et là. Il semblait être interminable à parcourir. Non point qu'il soit long, mais plus il se rapprochait de la salle, plus il avait l'impression d'être petit, minuscule par rapport à l'objet qu'il allait dérober. Cet objet qui lui donnerai la toute puissance.
Il se trouvait face à la morte à présent et n'osait pas l'ouvrir. Il approchât sa main de l'identificateur et fit glisser dedans sa carte magnétique passe-partout, un vrai petit instrument que tous les voleurs devraient toujours avoir sur eux. La porte reconnut le code et 'pshhhhhhhhh' s'ouvrit instantanément. La salle était vaste, éclairée à présent par les rayons des 2 lunes de la planète. Au fond, une grande baise vitrée donnait une vue imprenable sur la ville et son astroport ou quelques navettes commerciales terminaient leurs livraisons. Un milieu de la pièce se tenait, resplendissant sur son socle, l'objet qui attirait tant sa convoitise. Jamais un être n'eut la folie ou l'idée tordue de le voler tellement il était mythique… mais lui, il était la, face au Grimoire Des Anciens. Les Sages le possédaient depuis de nombreux siècles et jamais personne ne s'en était emparé. Il glissa sa main sur la page qui était ouverte et ressentit un frémissement intense en lui même, une sensation unique, presque un orgasme. Mais à ce moment là, des pas se faisaient entendre dans le couloir, et lui, sombre idiot, avait oublié de refermer la porte, captivé qu'il était par le Grimoire. Il n'était plus temps de la refermer maintenant, il serait repéré tout de suite à cause bruit. Il refermât donc le grimoire et le glissât dans sous son manteau et se précipitait vers la baie vitrée et sortit sur le balcon pour voir si il ne pouvait pas sauter. Trop haut pensât-il, je me suis fait avoir comme un rat. Et en plus je n'ai pas d'armes. Mais alors qu'il allait rentrer a nouveaux dans la pièce pour tenter de se cacher, il remarquât la gouttière le long du mur. Il sautât dessus et se laissa glisser jusqu'au sol. A peine avait il posé le pied dans l'herbe, la lumière de la salle qu'il venait de quitter s'allumât et presque aussitôt des cris retentirent. L'alarme était donnée, plus question de passer par la porte. Il grimpa donc sur un arbre à proximité du mur d'enceinte et sautât dessus puis se laissât choir du côté de la ville.
Ca y est! Dans quelques minutes il serait sain et sauf, hors de portée des gardes, avec son précieux butin. Il fonçait à travers les ruelles en direction de l'astroport. Ses pas résonnaient sur les pavés de cette vieille ville. Derrière leurs volets clos, les habitants ne se doutaient pas du drame qui était en train de se dérouler. Enfin. Il débouchât sur une large place. En face de lui se dressaient l'instance galactique et son astroport ultra-moderne. Il s'introduit dedans et sans que personne ne l'arrête, il se dirigeât vers les hangars des vaisseaux .


bebedroopy le 2004-11-30 18:59:06



Retour