Partie relancée le 14 Nov 2017

62 inscrits sur cette partie
1 joueurs connectés
Rôle Play


Fin de quête

Première phase :

Composition des flottes

Générateur 04 : Cargo YT-2550 : 85 000
Générateur 03 : Navette Delta JV-7 9 : 10000
Générateur 02 : Chasseur Manta 350 000
Générateur 01 : Dragon apiens: 39 000

Classement Joueurs :

1) Hadriel : 34
2) Tyraël : 23
3) Raino : 20
4) MAkiavel*dark : 18
5) jabba le hutt: 13
6) Drago : 11
7) Jaip : 10
8) Django : 10
9) Albator : 8
10) Alexander : 8
11) Félix : 7
12) Gromoche : 4+2 = 6
13) Sauron : 5
14) Roobeer :4
15) Eragon : = 3
16) SHERPAS MASTER : 1
17) Benouzkenobi : 1
18) Reza : 1
19) Atalas : 1

Rebellion ; 176
Empire : 8

Etoile Noire :

Hadriel
Albator
MakiaveL*DarK

Je décerne le titre de « Destructeur de l’Etoile Noire » aux trois joueurs pour avoir détruit un bon nombre d’unités de l’Etoile! Félicitation !!


Scores des bourrins :

1) Merlin : 11
2) Hadriel : 7
3) luxorion_35 : 6
4) Tyraël : 5
5) sillvers : 4
6) felix : 4

Le but de l’objectif était d’attaquer le plus de flottes ennemies possible !

Le vainqueur de ce mini tournoi est Merlin ! Je lui décerne donc le titre de « Bourrin Intergalactique »

Deuxième phase :

Composition des clones :

Sultan : 100.000 Cargo YT-2550
Volta : Chasseur-droide 700 000
Built : Dragon Hapien 38 000
Solo : IG-2000 400 000
Uranie : T-Wings 400.000
Tira Corvette Maraudeur 16 000
Yama Chasseur Manta : 400 000
Jerry : Faucon Millenium 100 000

Classement :

1) Hadriel : 46
2) Makiavel*dark : 29
3) raino : 22
4) Moïse : 22
5) Tyraël : = 20
6) luxorion_35 : 17
7) jabba le hutt : 17
8) Drago : 14
9) albator : 12
10) Benouzkenobi : 12
11) Eragon : 8
12) Gotje : 6
13) Tromaltsec : 5
14) Merlin : 5
15) Atalas : 4
16) Jaip 4
17) Sauron : 4
18) Stevou : 3
19) -= Roc =- : 2
20) lord morethel : 1

Capture de plans de Menndo sur Rodia :

raino un titre: Tombeur de Menndo + un Objet (Menndo)


Classement Général :

1) Hadriel : 80
2) MAkiavel*dark : 47
3) Tyraël : 43
4) Raino : 42
5) jabba le hutt: 30
6) Drago : 25
7) Moïse : 22
8) Albator : 20
9) luxorion_35 : 17
10) Benouzkenobi :13
11) Eragon : 11
12) Jaip : 10
13) Django: 10
14) Sauron : 9
15) Alexander : 8
16) Félix : 7
17) Gotje : 6
18) Gromoche 6
19) Roobeer :4
20) -= Roc =- : 2
21) Stevou : 3
22) lord morethel : 1
23) Reza : 1
24) Atalas : 1
25) SHERPAS MASTER : 1

Rebellion : 222
Empire : 26

Le grand vainqueur de la quête est : La rebellion ! Pour avoir remporté les deux phases de cette quête

Passons aux récompenses:

Le grand vainqueur est : Hadriel ! Il obtient le titre « Voleur Galactique » + un skin de son choix

Pour une bonne participation lors des deux phases je décerne un skin + une relique à :

MAkiavel*dark , Tyraël , Raino

Pour avoir été l’un des joueurs le plus malchanceux de cette quête, je décerne un skin à Neogamka

Du coté de l’empire je décerne un skin à Merlin, Luxurion_35 pour leur seul participation du coté de l’empire !

Félicitation !!

Scores Rp :

1) Raino : 55
2) Hadriel : 37
3) Makiavel*Dark : 22
4) Tyraël : 19
5) Merlin : 16
6) Luxurion : 8
7) Admiral Broue : 7
8) Django : 6
9) Moise : 5
10) Roobeer : 4
11) Sauron : 2

Le joueur qui a interprété les meilleurs scénario de la quête est Raino !
Il obtient donc le titre : « Ménestrel du Vol de l’Etoile Noire »
Pour les autres, je tiens tout de même à les féliciter pour leurs très bons Rps ! Vous êtes sur la bonne voix !


Voila, la quête touche à sa fin ! Je remercie d’abord Hermione est les Ex-Cbs pour m’avoir donné l’autorisation d’élaborer ma quête ! J’espère que vous avez pris du plaisir, car moi, je me suis vraiment bien amusé !
Merci à Makiavel*Dark pour avoir accepté de neutraliser son PDF le temps de ma quête et à Alexander pour m’avoir donner sa planète (Rodia)


Bonne continuation à tous les quêteurs ! Et longue vie à SWING !!!! Nom d’une pipe !!!!

Batllwack


batllwack le 2006-03-05 21:35:56



Prise de Rodia

Sur la planète Rodia les combats étaient intenses, les dissidents étaient nombreux, bien plus nombreux que ce qu’avait espérer l’Etat major rebelle…
Le commandant Andrimetrum dirigeait les hommes au combat…

« Commandant, nos hommes viennent de se replier après notre assaut, encore un joli tableau de chasse » dit le sergent caporal de la section de liaison.
Examinant le rapport, la commandant était plus réservée, l’atmosphère chaude de la planète rendait les blasters nettement moins efficace,
« Bien sergent caporal, dîtes aux hommes de se tenir prêt pour le dernier assaut »
« Bien commandant » il parti annoncer la nouvelle réjoui

L’assaut allait être mener contre le dernier bastion de Menndo, bien que connaissant les lieux, il n’avait pas pu fuir et avait du se réfugier ici, dans ce bunker éloigné de toute ville, c’était parfait, se disait Kaiya, elle pouvait aligner ses hommes comme elle l’entendait. Son plan était simple, encercler le bunker et attaquer par toutes les entrées, le surnombre allait faire l’affaire, de plus la poche de résistance n’était plus énorme, leur moral devait être très bas, car nombre d’entre eux étaient tombés la nuit même…

Elle communiqua son rapport au général Raino, celui-ci était satisfait mais tout aussi surpris de voir que les blasters ne fonctionnaient pas correctement…
« Bien commandant, je vois que vous faites un excellent travail, l’Alliance peut être fier de vous » dit-il avant de couper la communication, les plans allaient bientôt être récupéré, mais qu’allait-il faire de ce Menndo ? L’amiral Hadriel avait émis le souhait de l’avoir à disposition, pourquoi pas après tout,…

Loin de ces préoccupations, sur Rodia, l’assaut décisif allait se mener, les marines étaient surmotivés, et lorsque la commandant donna l’ordre de l’assaut, des hurlements se firent entendre…

Les troupes ennemies résistèrent pourtant bien, mais l’entraînement des hommes d’élite fit pencher la balance, et ils durent céder…

Menndo se rendit donc se rendant bien compte qu’il ne pouvait plus fuir.

« ici Menndo, je me rend, veuillez cesser l’attaque »
Après un bref, moment d’hésitation Kaiya accepta, si on pouvait éviter que la perte de vie, pourquoi pas…elle donna cet ordre
Le champ de bataille était calme à présent, un rodien sorti alors les bras levés, le scannage révéla qu’il s’agissait bien de Menndo

« Vous êtes donc le prisonnier de l’Alliance rebelle, veuillez nous remettre les plans de l’Etoile Noire » dit sur un ton autoritaire la jeune femme
Le rodien était surpris, il avait du penser que l’Empire allait lui mettre la main dessus et non pas la rébellion…
« Voici l’holocube contenant les plans » dit-il dépité
Prenant le cube, elle l’examina, et l’activa, tous les plans détaillés étaient là, son travail était achevé.
« Sergent placez cet individu en cellule, ainsi que le reste de ses hommes, moi je rentre sur la Black Beast faire mon rapport »


Quelques heures après sur la Black Beast, l’holoprojecteur se coupa,
« Bien bien, que dis-je excellent, il faut mettre ceci en sûreté, l’Empire ne doit pas mettre la main dessus »
« Totalement d’accord avec vous général »
« Commandant , je vous remercie, et vous libère ainsi de cette mission, j’ai entendu dire que vous êtes appelée pour une autre mission encore plus importante »
« En effet, ravi de vous avoir aidé, à bientôt » Andrimetrum se leva et parti en direction de sa navette

Le général place les plans dans son coffre personnel, mais il n’était pas temps de rester ici, l’Empire allait tôt ou tard arriver ici…

Il alluma alors le links com

« Amiral Hadriel ? »
Le bruit d’une fête résonnait au loin, les amiraux semblaient fêter la prise de Rodia.
« Ouuiii ? »
« Je vous transmet le contrôle de Rodia, elle est à partir de maintenant sous votre protection ainsi que le mutin Menndo »
« Ne vous en faîtes pas, il sera bien traité, surtout dans les nouvelles installations de torture» à cette pensée un large sourire défigura le visage de l’amiral… « Mais venez vous joindre à nous, la fête bat son plein, on est tous là, Makiavel*Dark, Eragon, Tyrael, Drago et même Benouzkenobi et Moïse sont là, c’est pour vous dire … » des cris de joies s’entendaient derrières les paroles de l’amiral Hadriel
« Encore un détail et j’arrive ne vous inquiétez pas» le général coupa la liaison et se dirigea près du colonel Reiks…
« Colonel, prévenez nos experts sur Kalura, j’aurais un petit travail à leur soumettre lorsque nous serons rentrés chez nous »…


raino le 2006-03-05 13:58:15



Rodia en vue

L’Etoile Noire n’était plus, elle avait explosé en mille morceaux…
L’escadron Paladin l’avait totalement détruite, des navettes de secours avaient eu le temps de s’échapper en direction d’une planète proche nommée Rodia, les généraux présents lors du siège du chantier décidèrent de les suivre.
Les amiraux Makiavel*Dark, Eragon, Tyrael, Drago et Hadriel étaient décidé, ils fallaient absolument suivre Menndo le commanditaire du vol de cette arme, on pouvait détruire qu’il devait avoir les plans de cette chose terrifiante, il ne fallait pas laisser cela dans la nature, la rébellion devait absolument récupérer ces plans et éventuellement les détruire…le choix de la poursuite fut donc rapidement décidé…

Toutes les flottes se donnèrent rendez-vous près de ce système situé non loin du chantier dissident…la première constatation était que Rodia n’allait pas être simple à prendre, d’immenses flottes étaient aux endroits stratégiques…une véritable ligne de défense empêchant toute possibilité de débarquer toute troupe d’invasion…

Le général Raino était déçu…
« Il va falloir attendre colonel Reiks, attendre que les amiraux arrivent à réduire toute force spatiale à néant… »
« En effet général, mais après tout, ce n’est pas plus mal…leurs flottes semblent parfaitement adaptées à faire cela très vite mais je reste cependant circonspect ne devrions-nous pas nous joindre aussi au blocus ?… »

Regardant son écran de contrôle le général semblait absent, il consultait les données récupérées de l’Etoile Noire par le groupe Blue

« Général ? »
« Humm quoi pardon ? »
« Le blocus, ne devrions nous pas… »
« Non, les troupes présentes sont suffisantes, de toute façon nous n’avons pas leurs forces de frappe…laissons les faire »…tournant l’écran… « Regardez, colonel, Rodia est vaste, les troupes engagées par les différents amiraux sont essentiellement aériennes, par contre nos groupes terrestres sont habitués à parcourir ce genre de territoire, vous voyez vraiment un des bulwarks de l’amiral Makiavel*Dark atterrir sur cette planète ? »
« Non, en effet…mais on gagnerait du temps »
« Gagner du temps ?...gagner du temps à faire venir quelques unités aériennes de nos centres de résistances et les faire participer à cette bataille de blocus ? la majorité de nos pilotes n’ont aucune expérience de ce genre de combat. Nous resterons à quelques parsecs de Rodia en attente d’une fenêtre de débarquement, et dîtes à nos troupes spéciales d’embarquer et de rappliquer au plus vite »
« Bien général » celui-ci quitta la pièce

Parcourant toujours les données, il réalisa que Menndo avait certainement pas que prévu des défenses spatiales, il a du prévoir des zones de défenses, des cartes de terrain détaillées étaient affichés, des bunkers pouvaient être distingués.
La tâche allait être ardue, il lui fallait de l’aide…

Après quelques minutes de réflexion, il sauta sur l’holocom…
Une petite femme brune apparut sur la projection,
« Commandant Andrimetrum, ça fait plaisir de vous voir, j’ai tellement entendu parler de vous »
« Enchantée » elle semblait pressée et occupée…
« Comme vous le savez certainement déjà, moi et quelques amiraux sommes en pleine intervention spéciale contre un dénommé Menndo, d’après mes renseignements il a organisé sur Rodia une lourde résistance faîte de divers dissidents faiblement armés mais très décidée à ne pas l’abandonner »
« Et que puis-je faire ? »
« Mener mes hommes »
« hummmm » elle semblait hésitante
« Il s’agit d’une mission prioritaire, les plans de L’Etoile Noire doivent être encore en sa possession »

L’Etoile Noire, son regard venait de briller, elle l’avait vu dans les communiqués de l’alliance, une terrible arme impériale, elle ne pouvait laisser l’Empire achever ce genre de projet, combien de Monde allait-il détruire grâce à ce genre de chose, le général Raino avait tiré la bonne ficelle

« J’accepte, je serai là, dès que vos troupes pourrons débarquer »

Les jours suivants, les batailles spatiales étaient brutales et meurtrières, les amiraux présents se débrouillaient formidablement, les flottes en protection tombaient les unes après les autres, le temps était venu d’envisager un premier débarquement, le commandant Kaiya Andrimetrum avait comme promis rejoint la Black Beast. Une aura particulière émanait de cette personne, les troupes maintenant à son service étaient littéralement subjuguées, elles semblaient prêtes à la suivre en enfer…


raino le 2006-03-05 02:49:16



l'offensive terrestre

- Secteur C3, Flotte de l'Amiral MakiaveL*DarK en orbite autour de la planète Rodia -

La dernière des huit flottes rodiennes venait d'être anéantie par une succession d'assauts rebelles.

La planète était désormais sans défense spatiale et le débarquement terrestre allait bientôt commencer.

Dans un bref discours, Makiavel avait remercié ses 4 hommes qui l'avaient aidé dans cette mission :
- Tyraël avec ses Croiseurs de guerre Bulwark,
- Moïse avec ses Croiseurs de fret,
- Benouzkenobi avec ses Fregates d'assaut,
- Eragon avec ses Croiseurs Dauntless.

Ils avaient été d'une grande aide et ils participaient maintenant au blocus de la planète.

Makiavel s'adressait maintenant à l'amiral Raino par comlink.

'- Amiral Raino, quand pensez vous pouvoir commencer l'assaut?

- Très bientôt Makiavel.
Dans les heures qui vont suivre, le temps de que les derniers préparatifs pour la campagne soient totalement bouclés.

- Bien Raino. Pensez à nous tenir au courant de votre avancée.
Je vais vous laisser car je ne veux pas vous retenir plus longtemps. Bonne chance pour l'assaut.

- Merci Makiavel.
Communication terminée.'

Des milliers de soldats allaient prochainement débarquer et se battre afin de récupérer les données volées par le rodien : les plans de l'Etoile Noire.

Il ne pouvait plus nous échapper.

Il faudrait cependant faire attention aux impériaux qui n'ont probablement dis leur derniers mots et qui feront tout pour nous empêcher de récupérer les plans et surtout de les détruire.

Il faudra donc être précis et rapides...

MakiaveL*DarK le 2006-03-04 00:25:01



Une mission incertaine. (deuxième partie)

« Jour J. »


Finalement le jour d’illumination était venu. Un hologramme de l’Empereur m’était apparu. Il me confiait une tâche plus dangereuse que je n’avais jamais reçue. Moi, un jeune officier sans grande expérience était accordé l’immense honneur de protéger l’Étoile Noire. L’émotion fut tellement forte, comme une vague énorme s’échouant sur les côtes d’un rivage paisible que je devit me cramponner à ma chaise.
J’ordonnais de préparer la flotte et de se diriger vers notre place en orbite de l’arme la plus dévastatrice jamais conçue. C’est à ce moment-là que le premier de nos problèmes survint. Les saboteurs rebelles étaient quand même parvenus à endommager deux des sept vaisseaux. Je devais donc partir avec moins d’effectifs que prévu. Heureusement que cet incident ne puisse atténuer ma joie. La défaillance technique se situait au niveau des boucliers.
Quelques heures passèrent, l’équipage était tout aussi impatient que je l’étais. Je décidais donc de partir sur le champ, je garderais le reste des Destroyers Stellaires Impériaux en réserve.
Pendant le long voyage, je me reposai au milieu d’une pièce qui comportait une grande baie vitrée, allongé dans un canapé en regardant les planètes de toutes les couleurs déferler.
Après 5h. de trajet nous étions arrivés. Un soldat m’avait tiré de mes rêves et m’averti que la destination était atteinte. Sur ces mots, je me dirigeai vers le poste de commandement à l’avant du vaisseau. Là-bas on m’informa de la situation en me donnant de plus amples informations. Il n’y avait rien autour de nous, ni chantiers ni vaisseau cargo. S’était-on trompé de coordonnées ? Mon caractère, qui avait comme trait principal, de vite être énervée, fit surface, vif et brutal, telle l’éruption d’un volcan sommeillant depuis des siècles.
La discussion était la suivante :

-« Où sommes nous ? » demandais-je.
• « Nous sommes dans le secteur A3 mon Amiral », répondit mon capitaine.
-« Pourquoi ne vois-je pas d’Étoile Noire ?!! » criais-je en ajoutant d’un ton sarcastique, « mon cher capitaine. »
• « J jjj je n’ai aucune idée, mon Amiral », murmura le capitaine.
-« Vous avez une heure pour trouver une explication convenable, sinon… », hurlai-je.

Mes derniers mots ne laissaient pas le pauvre capitaine sans émotions. Son visage tourna du brun au pâle. Il savait que sa vie en dépendait. Je repartis en colère vers mes quartiers et me servis un whisky, puis un deuxième. Les minutes s’écoulèrent, le temps passa lentement mais sûrement. L’heure du châtiment allait sonner, je savais que mon capitaine n’y pouvait rien, mais quelqu’un devait être puni, et il était le plus haut en grade…après moi. La discipline devait régner, je devais mettre un exemple.
Pour la seconde fois ce jour-là un soldat vint me déranger. Je me levai et mes yeux s’arrêtèrent sur la pendule qui annonçait 18h.32. Plus que cinq minutes. Cette idée me faisait drôle, j’avais déjà tué des rebelles, mais jamais un de mes hommes et encore moins mon officier en second. Le trajet vers le poste de commandement me paraissait long, et je ne faisais que regarder le temps. Trois minutes et toujours pas de capitaine en vue. Je retirai vite ma main du blaster, effrayé par le métal, froid comme les plaines glacées de Hoth. Les portes s’ouvraient ; la peur se lisait sur les visages terrifiés. Le capitaine était assis aux commandes, son regard se perdait dans le vide.

« Alors capitaine. » , débutai-je le dialogue.

Il se réveilla brusquement, et me regarda avec de grands yeux. Il se leva et me poussa pour
s’échapper. La folie s’était emparée de lui. Je compris subitement, il était l’auteur du délit.

« Lancez la recherche, je le veux vivant. »

Rapidement les sirènes dans tout le vaisseau se mirent à hurler :
“Attention code rouge, nous avons un saboteur, qui se fait passer pour un capitaine. Alerte à toutes les unités etc.”

Les fouilles portèrent fruit immédiatement, on me le rapporta, enchaîné et entouré de huit stormtroopers.

- « Vermine rebelle, tu croyais nous berner ? »
• « Ha, tu n’as rien vu, à cette heure ta planète est tombée entre nos mains. »
-« Tu mens !!! »
• « Haha ha, ignorant va voir et constate par toi-même. »
-« Enfermez-le, torturez-le, faites-le souffrir sans le tuer pour au moins. Appelez-moi avant qu’il ne meurt. »

La haine m’envahit, je m’approchais du rebelle et le frappai jusqu’à l’assommer. Je me retournages et les stromtroopers l’emmenaient à la salle de torture.

-« Retournez vers notre planète mère, dirigez toute la puissance vers les moteurs. »
· « Mais mon Amiral les moteurs n… »
-« C’est un ordre ! »

Il nous fallut la moitié du temps de l’aller pour le retour, soit 2h.30. Je fus soulagé, car la planète, bel et bien assiégée par des rebelles, avait tenu bon. Les flottes rebelles n’étaient pas de taille à lutter et furent toutes rapidement anéanties.
Maintenant j’allais me défouler sur le rebelle. Un claquement de mes doigts indiquait au gardien pouvait quitter la salle. Le rebelle se trouvait dans un piteux état. Son nez était cassé, ses doigts, tournés dans un drôle d’angle, avaient été brisés l’un après l’autre. Son œil gauche regarda la marque de mon poing. Il était accroché sur une table d’opérations et l’on avait commencé par lui ouvrir le ventre. Je cherchai une cage avec des rats, excité par des électrochocs. Je mis une boîte en métal sur son ventre à moitié ouvert, et lâchai un rat, le plus gros de la bande, dedans. Puis je chauffai la boîte, pour que le rat commence à lui ronger les intestins pour échapper à la chaleur. Une torture de famille dont j’étais fier.
Ensuite je programmai un droide pour lui enlever ses cinq sens, il coupa sa langue, perça ses oreilles, enleva ses yeux, brûla les paumes de ses mains et finalement lui injecta de l’acide dans les narines.
Entre temps j’allais m’occuper de ses jambes, je lui amputerais ses pieds puis ses jambes et je remonterais le long de son corps. Le droide avait fini et débuta la deuxième partie de la torture : l’acupuncture. Mais sur le crâne. Un sourire machiavélique se dessina sur mon visage.
Le rebelle s’était évanoui tant il avait mal. Je regardais mes mains, rouges de sang. La haine se dissipa et fit place à la pitié. Qu’avais-je fait ? Devant moi n’était plus couché un homme, mais un tas de viandes. Je l’achevai avec mon blaster.
Maintenant que j’y repense, je me dis que ce fut une de pires journées de mon existence.


Merlin le 2006-03-03 21:08:07



Le retour de l'Admiral Broue

L’Admiral Broue venait de sortir de sa méditation qui l’avait mené par la pensée jusque dans les plus lointaines parties de la galaxie de son psychisme. Une semaine galactique standard avait passé depuis son départ et il avait été coupé de toutes informations provenant de l’Empire. L’Admiral Broue se levant de son siège de méditation consulta le réseau d’informations interne de l’Empire et une nouvelle lui sauta aux yeux….L’Empire était attaqué de l’intérieur : un de leurs anciens espions s’était tournés contre l’Empire. Le chasseur de prime et informateur Menndo, avec qui l’Admiral avait travaillé à maintes et maintes reprises au cours des guerres avait volés l’Étoile Noire ainsi que les plans de l’Étoile Noire, la station spatiale la plus dévastatrice jamais construite. Les Rebelles avaient eu vent de cette défection et avait réagi rapidement, ils avaient détruit l’Étoile Noire et maintenant en avait après les plans de l’Étoile Noire que Menndo possédait. Voyant que la réponse Impériale était paralysée par la situation à Coruscant, l’Admiral Broue se décida de sortir de l’ombre et d’aller au moins tenter de ralentir avec sa petite flotte l’avancée des rebelles dans leur assaut de Rodia. Le vieil amiral sortit de sa cabine qui donnait sur la passerelle de commandement du Destroyer de classe secrète Le Vengeur.

-Lieutenant Ford, envoyé les données concernant le Projet Étoile Noire présent et les données sur les plans de cette arme sur mon holo-projecteur personnel.

-Tout de suite Admiral, les données sont en cours de transfert. Vous n’aurez qu’à faire votre code de sécurité avant de voir les données.

-Bien. Commandant Harrison, Lieutenant Commandant Ardan, venez dans ma cabine, nous avons du travail à faire.

L’Admiral Broue accompagnée de ses conseillers militaires entrèrent dans la cabine et s’installèrent devant l’holo-projecteur. Le système de sécurité « Antre » protégeaient les données.

-Code Alpha Delta Alpha 03164 pour accès « Antre ».

-Code Gamma Delta Delta 92543 pour accès « Antre ».

L’ordinateur d’accès des données de l’holo-projecteur afficha un compteur de temps et dit :
-Entrer le code d’accès de Haut Risque Impérial dans les 20 prochaines secondes ou les données s’autodétruirons….20….19…….

-Code Del-Gamma-Blue ***** (le code n’est pas diffusé pour des raisons de Sécurité Impériale)

-Accès autorisé. Les données sont prêtes à êtres visualisées. Chargement des images et des vidéos….

Sur l’holo-projecteur, le visage de l’Ingénieur Impérial Bevel Lemelisk apparu. L’hologramme de Lemelisk répondait à toutes les questions que l’Admiral posait.

-Bon, nous devons absolument agir et au plus vite. Commandant Harrison, préparez tout les vaisseaux pour un saut Hyperespace dans 60 minutes. Nous allons à Rodia avant que les rebelles ne puissent mettre la main sur les plans de l’Étoile Noire.

-À vos ordres Admiral.

Les vaisseaux étaient tous prêts à partir de la base B-12 en 45 minutes. L’Admiral Broue était de retour.


Admiral Broue le 2006-03-02 21:44:01



L'étoile noire, perdue?

Comme tout le monde l’avait su tôt ou tard, un rodien connu sous le nom de Menndo était parvenu à s’emparer de la nouvelle arme en construction de l’empire, L’étoile noire, une arme de la taille d’une petite lune capable en une seule salve destructrice de raser une planète ou une flotte entière sans problème.
Ce rodien, maudit soit-il, avait établi son chantier dans le secteur C3 pour achever la construction de l’arme ‘’Ultime’’.
A peine cette information parvenue à l’amiral Luxorion_35, celui-ci commanda de se rendre immédiatement sur place pour reprendre le bien de l’Empire. Cependant la surprise fut de taille en arrivant sur place et découvrant que les commandants de la rébellion avaient déjà pris la liberté d’entourer totalement le chantier où se trouvaient deux amiraux de l’empire.
Deux ! Deux alors que ce qui se trouvait là pourrais, sans doute possible, changer le cours de la guerre ! Faisant de son mieux avec ce dont il disposait, l’amiral Luxorion s’occupa de détruire deux flottes de cette vermine rebelle trop présente a son goût avant d’en endommager quatre autres.
Malheureusement, il le savait, cela ne suffirait de loin pas à les empêcher de détruire l’étoile noire, ou peut-être même pire, de se l’approprier. Ce fut donc après un misérable cycle de résistance face à cette vague de rebels croissante qu’il s’en retourna à sa planète pour reprendre la construction de sa flotte dans l’espoir que l’arme serait reprise ou détruite.
Une explosion d’une force inouïe secoua ce soir ce secteur de la galaxie, enflammant le vide intersidéral d’une lueur rouge. L’étoile noire était perdue pour tous, « Cela aurait pu être pire » pensa l’amiral, et il ne savait combien il avait raison…

21h34 sur la planète ‘’La Ligne’’.

*wizzzz ! *wizzzz !

-Oui voilà j’arrive, répondit l’amiral dans le vide avant de reprendre.
Oui c’est ce que j’ai demandé en effet ! Oui, 10'000 vaisseaux de plus, merci.

*wizzzz !

-Oh c’est bon à la fin, ronchonnant l’amiral se décida à répondre.
-Oui chef, nous avons reçu un message, niveau d’urgence 6, transmit l’officier affecté aux communications.
-Bien, bien, envoyez le sur mon écran principal.
-Voilà monsieur !
- Merci bien, je vous recontacterais si nécessaire.
-Bien monsieur.

-Alors voyons ça. Oui, oui, ça nous le savons tous, elle est détruite, oui, oui…
Comment ! Ce chien ce serait échappé avec les plans de l’arme ! Ces rebels ne peuvent-ils pas finir un travail ?!
Bien j’ai les coordonnées de la planète où ce Menndo est sensé se cacher, je vais ordonner le départ immédiat.

Un peu plus tard la flotte sorti de l’hyperespace devant une planète ceinturée par des vaisseaux apparemment rodiens, et pire encore, déjà attaqués par deux rebels !
-Envoyez quelques chasseurs récolter des informations sur ces rodiens.
-Bien amiral !
-Amiral, une attaque !
-comment déjà ! Nous venons a peine d’arriver.
-C’est un certain Tyraël, un rebel monsieur.
-faites changer le cap des chasseurs sur la flotte ennemie, ça la retardera au moins les 3 secondes nécessaires à faire décoller nos cuirassés pour contre-attaquer (en fait il avait bien fait d’investir dans cette nouvelle rampe de lancement rapide, cela lui sauvera peut-être la mise).
-Amiral c’est fini.
-Êtes-vous sûr ? Je n’ai ressenti aucune secousse.
-Parfaitement monsieur, l’ennemi bat en retraite.
-Dans ce cas faites rentrer les cuirassés.
-A vos ordres !

*ziang *brrrrrrrraaam *Craaaaak

-Officier rapport d’avarie vite !
-Réacteurs touchés, bouclier a 40%, nos cuirassés ont été pris de dos par des canonnières ennemies !
-Bon sang l’information est passé vite !
-Regardez amiral ! Cette cannonière !
-Et bien ? Qu’y a-t-il si ce n’est qu’elle nous fonce dessus ?!
-Il y a marqué H solo sur le flanc de la cannonière.
-Je ne pouvais me retrouver face à pire en si peut de temps.
Passez toute la puissance des réacteurs sur les boucliers, faites rentrer les cuirassés et mettez en marche le système de défense conventionnel, cela les repoussera sans malheureusement leur faire de dégâts !
-Tout de suite chef !

-L’orage est passé amiral.
-Rapport officiers.
-0 unité détruite à l’ennemi prénommé Hadriel
-Les systèmes de défenses on tenu ainsi que le bouclier
-par contre nos vaisseaux.
-Et bien quoi nos vaisseaux ? Quelles sont les pertes officier?
-plus de 40'000 unités !
-Nous voilà mal parti, nous somme loin de notre planète, faire venir des renforts prendra du temps.
-Regardez amiral !
-C’est pas vrai, d’autres flottes, encore et encore. Nous devrons tenir le plus longtemps possible, nos chances sont extrêmement minces mais nous donnerons tout pour attraper ce traître de rodien!

Un jour plus tard.
-Vous avez perdu 29’229 sur 31’500 unités engagées au combat monsieur
-De la chance, Hadriel va nous avoir. Il nous faut bien trop de temps pour appeler des renforts. Heureusement cette fois-ci il semblerait que quelques amiraux de l’empire aient daigné venir sur place. Enfin il faut détruire cette flotte rodienne et nous auront plus de chance peut-être.
-Amiral, j’ai une famille Et…
-Arrêtez-vous, ne vous inquiétez pas voyons, je n’ai pas payé ce vaisseau un tel prix pour rien. Il est équipé d’un système de rapatriement dès lors que la flotte est vide.
-Bien chef, merci
-aller donc vous coucher vous êtes épuisé officier Faraleth
- Mais…
-Et sans discuter, je ne veux pas que vous fassiez sortir nos vaisseaux par erreur alors que vous vous endormez sur votre clavier de contrôle, je m’en occupe.
-Bien mais…
-Bonne nuit ! Coupa l’amiral.

La nouvelle question maintenant, pensa Luxorion, c’est de savoir si nous allons tenir une attaque de plus.


luxorion_35 le 2006-03-01 22:53:44



le Conbat continu...

5 heures après la bonne attaque sur le Clone Uranie, Moïse sort de sa « chambre » pour venir attaquer une seconde fois la flotte CB. Mais le problème, c’est qu’il lui faudrait de l’aide, parce que tout seul, il n’y arrivera surement pas. Soudain, une idée lui vient à l’esprit, demander à son ami Jaip, de venir l’aider avec ses FA.

Début de transmission :


- Salut Jaip, ça va ? Demanda Moïse.
- Salut Momo, bien et toi ? Répondit Jaip.
- Bien aussi, je voulais te demander si tu es d’accord de venir taper un clone à la quête, il est en T-Wing.
- Je veux bien, j’arrive dans quelques secondes, je le tape et tu l’enchaines, c’est ça ?
- C’est exact, répondit Moïse, si tout va bien, on le finit.
- Oki, c’est quoi les coordonnées ? Demanda Jaip.
- Tu peux venir en 133-132, c’est ma place, ensuite tu me la refiles, Répondit Moïse.
- Aucun problème, de toute façon je repars à coru.
- Oki ça joue, tapes maintenant, « ordonna » Moïse.
- ça va faire mal.

Jaip tapa est fit mal à Uranie qui perdit environ 100k de T-Wing /pas très sur du nombre), Moïse enchaina, mais le combat se déroula beaucoup moins bien que le précédant, il gagna quand même, mais fit pas très mal, Jaip retourna à coru et Moïse attendit de nouveau 5 heures…


3h30 après le dernier combat de Moïse, il reçut un appelle de son leader, le Grand Amiral MakiaveL*DarK :

- Bonjour Moïse, vous avez quelques minutes ?
- Bonjour Mak, oui bien sur.
- Voila, je voudrais vous demandez si nous pouvons échanger nos place ? le clone Uranie sera éliminer par Albator, pendant que vous pourrez aller enchainer le Clone Volta, qui possède la compo Chasseur Droïdes dont vous avez aussi le bonus.
- Je veux bien, de toute façon ce clone Uranie m’énerve, mais bon, je tenterais de le virer ce Volta, pendant que vous, vous attaquerez lequel ?
- Avec Tyraël nous allons nous occuper du clone Tira qui est en l’équivalent des FA.
- Oki ça joue, bonne chance.
- Merci, à vous aussi…


1h30 après le changement de places avec Mak, Moïse se concentra pour attaquer le clone Volta, qui avaient quand même 66 millions de puissance en t1, ça allait pas être de la tarte. Moïse éan4a l’assaut comme prévu, il détruisit 82k unités mais perdis quand même 8k Frets. Il était plutôt content de résultat vu la puissance de clone à la base.
Hadriel entra en contacte avec lui :


- Rebonjour, dit-il,
- Rebonjour, répondit Moïse.
- Je peux vous demandez un petit quelque chose ?
- Mais bien sur.
- Est-ce que je pourrais venir taper le clone Volta, comme ça en l’enchainant à la suite, on pourrait le virer rapidement, dit Hadriel.
- Tout à fait d’accord avec vous, alors je vous donne ma place, vous le taper, et demain matin on l’enchaine, ça vous va ?
- Parfaitement, alors on échange…


Hadriel fit très mal au clone vu son gros bonus, avec ce nouvel allié, Moïse n’allait faire qu’une bouchée de ce clone. La Rebellion doit remporter cette quête, et elle le fera avec la manière, grâce au talent Rebelle…


Moïse le 2006-03-01 20:57:43



Destruction du Sultan

- 12h00, flotte Justice, aux abords de Rodia -

Plusieurs attaques portées dans la matinée avaient relativement bien endommagée la flotte rodienne, a priori un nouvel assaut lui serait probablement fatal, et la flotte Justice s'appretait a frapper ...

[Hadriel]: Abaddon, dites a la flotte de se preparer, nous allons porter l'attaque finale a ces rodiens !
[Abaddon]: Bien Amiral, j'y vais de ce pas !

Le seconde s'éloigna, vociferant ses ordres dans son communiquateur ...

[Hadriel]: Yan, tu prendras le commandement de l'aile droite.
[Yan]: Comme tu veux, et Abaddon ?
[Hadriel]: Il prendras le commandement de l'aile gauche, je garderais le centre.
[Yan]: Tres bien, comment comptes tu proceder ?
[Hadriel]: Toi et Abaddon écarterez vos vols respectifs, je ne veut pas que l'ennemi vous repere. Je lancerais une offensive avec mon vol afin de les empetrer, mon but seras de percer le plus loin possible pour empecher toute retraite. Une fois qu'iles seront engagés, vous les prendrez de flanc, toi à droite, Abaddon a gauche, ma percée devrait permettre de leur couper la retraite, ainsi vous aurez le temps necessaire pour les aneantire. Qu'en dis tu ?
[Yan]: Ca me va, je pense que ce plan a toutes ses chances, les rodiens ne sont pas des experts en combats spacieux, je doute qu'ils parviennent a comprendre la manoeuvre avant qu'il ne soit trop tard.
[Hadriel]: Je suis du même avis ...
[Yan]: Dans ce cas, je vais preparer le Faucon et l'aile droite.
[Hadriel]: Bien, que la Force soit avec toi.
[Yan]: Que la Force soit avec nous !
[Hadriel]: Oui.

L'ex-contrebandier s'éloigna en direction des baies d'atterissage du Gardien. Hadriel sourit, Solo avait ete affecté a la flotte Justice pour ses nombreuses qualitées, et le Jedi n'avait pas été déçu, les exploits du commandant remontaient le moral des troupes. Il est un meneur d'homme charismatique, ce qui n'etais pas le cas d'Hadriel, c'est des hommes comme lui qu'il faut a la rebellion se dit celui ci ...

- 12h15, Vol 1 de la flotte Justice, abords de Rodia -

[Hadriel]: Ici Vol 1, nous entammons notre progression vers l'ennemi, vol 2 et 3, restez en alerte.
[Abaddon]: Ici Vol 3, bien reçu.
[Yan]: Vol 2, compris, bonne chance !

La communiquation prit fin, Hadriel regarda par le cockpit les vaisseaux rodiens se rapprocher ... Il alluma son communiquateur et le regla sur la frequence adoptée par le Vol 1 ...

[Hadriel]: Messieurs, notre but est d'engluer l'ennmi, adoptez une formation serrée en triangle, je me placerais a la pointe. Nous devons nous enfoncer le plus profondement possible dans les lignes ennemies pour eviter qu'ils ne se desengagent.
[Pilotes]: Bien Amiral !
[Hadriel]: Que la Force soit avec vous, et bonne chance !

La communiquation se coupa. La flotte se mit en formation, le Gardien en premiere ligne. Les croiseurs legers se rapprocherent les uns des autres afin que leurs boucliers se chevauchent, ce qui offrirais un regain de protection contre les tirs adverses. Le Gardien quand a lui offrait, de part sa taille et son bouclier renforcé, une protection à toutes les canonieres qui venaient se placer a proximitée, et une couverture de tirs d'une efficacitée redoutable.

- 12h20, croiseur rebelle le Gardien, blocus de Rodia -

Le Vol 1 avait penetré les lignes adverses, le Gardien faisant office de fer de lance, intouchable et meutrier. Les tirs précis du croiseur décimaient tous les cargos qui tentaient de stopper son avancée. Encore quelques parcecs et il serait temps de donner l'ordre aux Vols 2 et 3 d'intervenir, quan soudain le croiseur fut secoué violement. Des tirs de grosse puissance l'avaient stoppé ...

[Hadriel]: Qu'est ce que c'etait ?
[Decado]: Un croiseur lourd vindicator d'apres les scans, il est identifié comme etant le Sultan, le vaisseau amiral de la flotte adverse a premiere vue.
[Hadriel]: Ecartes nous de sa ligne de tir. Empechez le de nous approcher par un tir de barrage ! Je veut la fiche technique de cet engin !
[Decado]: Tout de suite, la voila.

Constructeur: Sienar
Taille: 600 mètres
Equipage: 2551 hommes
Armement:
25 turbolasers légers
20 turbolasers légers quadritubes
20 canons laser
20 canons ioniques
3 rayons tracteurs
1 aile de chasseurs TIE Troupes 400 soldats Soute 8000 tonnes métriques
Hyperpropulsion: x2 (de secours : x8)
Affiliation:
Empire Galactique
Vestiges de l’Empire
Alliance Rebelle
Nouvelle République
Variable

Detruire un croiseur lourd n'etait pas une tache infaisable pour le Gardien, mais cela prendrait du temps, et le temps jouait contre la flotte rebelle. Les Vols 2 et 3 avaient du comprendre qu'il y avait un probleme desormais, il fallait esperer qu'ils parviennent a detruire rapidement les cargos, mais Hadriel saait que s'ils attaquaient maintenant, les cargos se repliraient a l'abris et les poursuivre reviendrais a exposer la flotte aux tirs de canons a ions de Rodia. Hadriel tenta de prendre contact avec le reste de la flotte, mais cette tentative se solda par un echec ...

[Hadriel]: Jena, que se passe t'il ?
[Jena]: Le croiseur ennemi bloque nos communiquations !
[Hadriel]: J'aurais du m'en douter, bon, Dec' prends le de face, stoppez les tirs de barrage et laissez le approcher, dérivez toute la puissance sur le bouclier avant, que toutes les batteries fassent feu sur le croiseur !
[Decado]: C'est suicidaire, ça me plait, mais vous savez que ce machin dispose de nettement plus de puissance de feu que nous à courte portée ...
[Hadriel]: Je sais, mais notre bouclier tiendras, et nous avons des torpilles à protons ! Artilleurs, preparez les tubes 1 à 10 droits et gauches !

Comme Hadriel l'avait prévu, le Sultan se precipita a l'assaut des que le tir de bnarrage disparu, les tirs lasers du Gardien ricochaient sur le bouclier adverse sans parvenir a le percer, mais l'engin rodien avait le même probleme. Lorsqu'il fut assez pret, le Sultan activa ses batteries secondaires courte portée, le Gardien fut secoué de plus belle ....

[Hadriel]: Feu a volontée sur le Sultan, il faut lui montrer que nous voulons l'affronter ! Dec', propulseurs a puissance maximale, on lui fonce dessus !
[Decado]: C'est parti !

Le Gardien fonça droit devant en faisant feu de toute parts. Le Sultant eut un instant d'hésitation puis entama un virage vers la droite, c'est ce qu'attendais Hadriel pour lancer ses torpilles. En effet le Sultan, tout comme le Gardien, avait dérivé toute sa puissance vers son bouclier avant, et en tentant d'éviter le Gardien, il avait exposé son flanc quasiment sans defense. Le Gardien fit feu, 10 torpilles a protons partirent en direction du Sultan, celui ci tenta de dériver de la puissance vers son bouclier droit, mais en vain, la premiere torpille avait fait tomber la frele protection et tandis que les 9 autres touchaient de plein fouet le flanc sans defense du croiseur, 10 autres partaient du Gardien ...

Toutes les torpilles firent mouche, achevant de sectionner le croiseur en deux, celui ci finit par exploser dans une gerbe de flamme ...
Les rodiens qui avaient assisté a la destruction de leur vaisseau amiral commençaient a fuir le combat, c'est ce que craignait Hadriel ...

[Hadriel]: Dec', fonce, il ne faut pas les laisser fuir !
[Decado]: Je ne crois pas qu'on auras besoin de nous pour les en empecher.

Hadriel jetta un oeil sur la carte holographique du champ de bataille, le Vol 2 arrivait pour couper la retraite de la flotte rodienne vers sa planete tandis que le Vol 3 scindé en deux prennais en tenaille les rodiens par leurs flancs.

[Yan]: Ici Solo du Vol 2 ! Alors, on a besoin d'aide ?
[Hadriel]: Vous arrivez un peu tard Solo, le Sultan viens d'exploser !
[Yan]: Mais je n'arrive pas trop tard pour les cargos !
[Hadriel]: Bien joué Yan, belle manoeuvre, allons finir ces rodiens !

Le Faucon effectua quelques loopings aeriens et en profita pour abattre 3 autres cargos avant de s'éloigner pour rejoindre le reste du Vol 2.

En quelques minutes, le combat fut terminé, la flotte adverse en deroute avait été reduite au silence, et il ne subsistait d'elle que des épaves flottant dans l'espace ... L'éclatante victoire fut accompagnée des vivats de joie des pilotes, le blocus avait été percé mais il fallait le detruire completement avant d'entreprendre un assaut sur Rodia même ...

Hadriel le 2006-03-01 19:16:02



nouvelle offensive

- Secteur C3, Siège de la planète Rodia : QG du rodien Menndo -

La nouvelle était tombée la veille.

Menndo, le rodien renégat qui avait volé l'Etoile Noire et permis sa destruction était vivant et avait pu s'échapper de la

station peu avant l'explosion.

Mais le plus important, et le plus grave, était qu'il avait emporté avec lui les plans de cette maudite station et qu'il

comptait bien s'en refabriquer une sur sa planète mère.

Ce que l'Amiral MakiaveL*DarK voulait surtout savoir, c'est comment le rodien, ou même son peuple, allait réunir les

ressources nécessaires (crédits comme materiaux) à la construction d'une nouvelle Etoile Noire.

Ca leur demanderai probablement des années.

Mais mieux vallait ne pas courir de risques, et aller chercher puis détruire ces fameux plans.

Le siège avait commencé et déjà plusieurs batailles éclatées.

Les rebelles étaient toujours en surnombre par rapport aux impériaux ce qui était bon signe pour la suite des opérations.

Il ne restait plus qu'à anéantir les puissantes défenses de Rodia.

La puissante flotte de Croiseurs de guerre Bulwark était sur le point de tapper l'une des 8 flottes en protection autour de

la planète Rodia.

Elle n'attendait plus que l'ordre de MakiaveL*DarK.

'A mon commandemant : à tous les croiseurs, Feu à volonté!!!'

Un déluge de feu aclaira l'horizon étoilé et s'abatit sur l'une des flottes en orbite autour de la planète.

En quelques minutes se fut terminé et se fut un carnage.

Les Croiseurs de guerre Bulwark avaient balaillé la flotte et il ne restait plus rien ormis un gros tas de debrits de metal

calciné.

Au loin, une autre flotte avait été détruite par d'autres rebelles.

'- Plus que 6 flottes! fit remarquer le capitaine Djidane.

- En effet, nous avons été plus rapides que prévu.
C'est une bonne chose.
Il faut néanmoins faire attention aux flottes rodiennes restantes devant nous, mais aussi aux flotte impériales derrière

nous.

- Oui Amiral, mais les rapports font état d'une faible menace.

- Espérons le capitaine. Espérons le...

- Demandez à un autre amiral rebelle de tenir la position et dirigez vous plus vers l'ouest vers l'une des autres flottes.

- A vos ordres Amiral!'

Il faudrait tout de même se débarasser rapidement des rodiens pour ne pas s'éterniser dans le secteur.
Il commence à y avoir un peu trop de monde à mon goût.

MakiaveL*DarK le 2006-03-01 17:26:02



Le retour du Guerrier

Mercredi matin, à environ 7h00, Moïse se fait réveiller par son aide de bord, Durnik :

- Moïse, Moïse, appela-t-il, il est l’heure de vous réveillé.
- Mmmmmm (bâillement), déjà ? Mais quelle heure est-il, demanda Moïse.
- Il est 7h00 Général, je crois que vous devez aller à la quête, répondit Durnik.
- Général, depuis quand vous appelez comme ça ?
- Depuis que l’Amiral MakiaveL*DarK vous a promu.
- Ah oui c’est vrai, bon il faut que j’aille à cette quête, regarder la carte de la galaxie et cherchez un endroit pour passer en HE.
- Tout de suite Général, voyons, réfléchis Durnik, voila, nous devons aller en 133-132.
- Bien, on y va tout de suite, et chercher un message de l’Amiral Mak, si il n’a pas déjà mit quelques compos.
- Bien, ça sera fait, Hadriel demande à vous parlez.
- J’arrive, répondit Moïse.


Début de la communication :

- Bonjour Moïse, comment allez-vous ? Demanda Hadriel.
- bonjour Hadriel, je vais bien merci, et vous ? Répondit Moïse.
- Je vais bien aussi merci, je vois que vous êtes arrivé à la Quête, avez-vous une cible ?
- Oui effectivement, j’y suis, non je n’ai pas encore de cible, mais ça ne devrait pas tarder.
- Je peux vous aidé si vous le voulez, quel est votre compo ?
- Avec plaisir, je suis en croiseur de Fret.
- Bien, alors voyons, réfléchis Hadriel, il y a… le Clone Uranie en T-Wing, je crois que ça devrait aller.
- oui Impeccable, merci.
- Mais de rien, bon je vais vous laissez, bonne journée, au revoir.
- Merci à vous aussi, au revoir, dit Moïse.
- Durnik ? Appela Moïse.
- Oui général ?
- Dites au capitaine que nous lançons un assaut sur la flotte Uranie, qu’il se prépare.
- Bien Général, je vais le faire sur le champ.

De retour après son raid vers le capitaine, Durnik fit son rapport :

- Général, le Capitaine dit que tous les vaisseaux seront prêts dans quelques minutes, il me demande s’il doit vous prévenir lorsqu’il attaquera ? Questionna Durnik.
- Dites lui que non, je lui fais confiance, mais après il doit m’envoyé le rapport du combat.
- Bien général, je vais lui annoncer la nouvelle.
- Avec plaisir, et ne revenez pas avant d’avoir le rapport, ordonna Moïse.
- Bien Général, dit Durnik.

Quelques minutes plus tard :

- Général, voici le rapport, je vous laisse le lire, dit Durnik en donnant le rapport à Moïse.
- Merci Durnik, vous pouvez vous retirez, je vous appelle en cas de besoin.
- Bien Général, à bientôt.


Moïse examina le rapport attentivement, il vit que ses Frets avaient fait des dés incroyables, quasiment le maximum, il pensa qu’il devrait féliciter le personnel ou encore les récompensés. Ses croiseurs de Frets avaient détruits plus de 80 milles T-Wing, ce qui étaient très bon, mais il lui faudrait de l’aide, cependant il ne pourrait attaquer Uranie que dans 5 heures, il mit alors son réveil, et alla faire une petite pause dans sa cabine…à dans 5 heures avait-il pensait en dernier.


Moïse le 2006-03-01 15:14:41



Une mission incertaine...

On vit un homme, de petite taille mais large d’épaule, assis dans un fauteuil de cuir noir comme le vide spatial. Ses cheveux étaient bruns, avec une mèche qui se mettait toujours devant ses yeux brun profond. Son nez était fin et grand et une barbe, d’une couleur plus claire que le teint de sa chevelure, cachait sa lèvre supérieure. Il était toujours habillé en tenue d’officier malgré l’heure tardive. Le visage, de ce jeune officier était semé de rides. Il se concentra sur les évènements de la semaine passé. Il resta immobile pendant 10, 15, 30 minutes.
La chambre baignait dans l’obscurité, elle était comme enveloppée d’une ombre. Dans la chambre se trouvait un bar rempli de divers alcools et autres boissons, un bureau, éclairé par une lumière douce. Les fenêtres, cachées par des rideaux bleu foncé, donnaient sur une petite cour. Soudainement, le silence fut brisé. Les froissements des feuilles d’un carnet de bord avaient rompu le silence. C’était le carnet de bord de l’Amiral Merlin. Il prit un stylo rouge doré et écrivit

« Jour J-7. »

Il s’arrêta un instant ; perdu dans ses pensés. Puis comme si une flamme interne le poussait, il commençait à écrire sur les feuilles d’un blanc éblouissant.

L’Empire et l’Empereur ne sont plus en sécurité, harcelés sans cesse par cette rébellion qui ne cesse de s’accroître et de compter de plus en plus de partisans attachés à sa cause … la destruction de l’Empire ; suivi par un désordre total qui fera sombrer l’univers entier dans un chaos sans pareil.
Aujourd’hui j’ai reçu l’ordre d’affréter une flotte de Destroyer Stellaires Impériaux II. Les ouvriers-droides des chantiers navals étaient avertis et la production en masse a débuté. La raison m’est inconnue, mais l’ordre vient de l’Empereur même.
Le seigneur Vador s’est tu pendant toute la ***, mais je sentais son regard perçant dans mon dos. Un frémissement glissa le long de ma colonne. Plein de questions traversaient mon esprit pendant que je marchais dans les couloirs du Palais Impérial. Pourquoi moi ? En quoi consiste ma mission ? Reviendrai-je vivant ? Qui m’accompagnera ? Autant de questions et toutes, toutes restaient sans réponse. J’ai beau me torturer l’esprit, je ne comprends toujours pas. Je n’ai pas la permission d’en parler à qui que ce soit. On m’a fait comprendre que l’enjeu était primordial et silence est maître mot.
C’est dans cet état que je retourne sur ma planète mère, Avalon.

Il posa son crayon et mit son verre à sa bouche et le vida cul sec. Ne possédant pas la Force, Merlin devit se lever pour aller chercher la bouteille. Après il continua son histoire.

« Jour J-6 jusqu’à Jour J-1. »

Rien de spécial survint ces jours-là, ne prenant pas en cause les nombreuses tentatives rebelles de sabotage sur le chantier. Il fait trop calme, beaucoup trop calme… le calme avant la tempête, pensais-je en rigolant. J’essayais de cacher mon inquiétude auprès de mes hommes. Que penseraient-ils de moi, je serais la honte de la marine Impériale. Je ne sortis pas de mes appartements qu’à la veille du départ. Mes officiers avaient organisé une petite fête pour l’inauguration de la flotte. Elle s’appellerait Excalibur, telle l’épée de roi Arthur jadis, elle me rendra invincible. Enfin c’est ce que j’espérais tout au fond de moi.
Je m’étais vêtu de mes plus beaux habits ornés de médailles, témoins de moins courage. La fête commença avec un dîner en mon honneur, mais tourna vite à une buverie générale, à laquelle je n’aurais pas dû participer. Je n’oublierai pas de sitôt mon mal de tête. Mais, j’avais eu du plaisir une dernière fois avant que le devoir ne m’appelle.


Merlin le 2006-03-01 10:11:39



Une nouvelle cible

L’Etoile Noire n’était plus qu’un champ de ruine entourée les flottes rebelles. Cet assaut avait été mené par une main de fer et avait porté ses fruits. Tandis que les flottes se préparaient à repartir, l’Amiral Tyraël un officier de pont vint lui parler :
« -Amiral, les rapports des radars nous indiquent que quelques secondes avant sa destruction plusieurs capsules et navettes ont quittées la Station en direction de Rodia.
-Intéressant, mettez moi en communication avec l’Amiral Hadriel.
L’officier s’exécuta.
-Amiral, Hadriel avez-vous vous aussi détecté ces navettes qui se sont échappées ?
-Oui, Amiral sûrement des officiers et ingénieurs.
-Ne ferrions nous pas mieux d’attaquer. Nous ne devons pas prendre le risque qu’ils en reconstruisent une autre.
-j’allais vous le proposez !
-Bien, rassemblons nos flottes et prévenons les autres. »
Tandis que les messages circulait entre les différentes flottes rebelles, une chose inattendue se passa : Sortant de l’hyper espace pas moins de 8 flottes arrivèrent toute plus énormes que les autres. Ces dernières se mirent vite en position de défense autour de la planète ou quelques minutes plus tôt les navettes de secoures c’était dirigées.
« -A tout les Amiraux rebelles, il n’y a plus de doute à avoir sur cette planète il y quelqu’un ou quelque chose d’important nous devons savoir ce que c’est. Faisons parler les lasers ! »


Tyraël le 2006-03-01 00:01:23



A la poursuite de Menndo

- 21h00, flotte Justice, secteur rebelle D3 -

La nouvelle s'était vite répandue au sein de la rebellion, Menndo etait parvenu a fuir l'Etoile avant que celle ci ne fut detruite, et nulle doute qu'il avait emporté avec lui les plans du monstre d'acier ! Il fallait agire vite, et frapper fort afin de mettre fin a ce projet incensé.

La flotte Justice etait restée a proximitée des chantiers, attendant de retrouver des traces des navettes qui avaient évacué l'Etoile peu avant sa destruction, enfin, les scans indiquerent des coordonnées ...

[Decado]: Amiral, les scans ont trouvé le point de sortie des navettes, ce n'est pas loin, dans ce même secteur !
[Hadriel]: Une planete a proximitée du point de chute ?
[Abaddon]: Je cherche ... Oui, une certaine Rodia.
[Hadriel]: Que sait on de cette planete ?
[Abaddon]: Voici le rapport

Abaddon tendit le papier a Hadriel qui s'en saisit ...

[Base de données rebelle ... Identifiant: Abaddon ... Niveau: 8 ... Code: ********** ... Recherche: Planete - Rodia]
Type : Planète
Terrain : Jungles, Zones Urbanisées
Température : Chaude
Gravité : Standard
Atmosphère : Type 1 - Respirable
Hygrométrie : Humide
Durée du Jour : 29 heures standard
Durée de l'Année : 305 jours
Population : 1.3 milliards
Races Intelligentes : Rodiens (I) 99 %, Autres
Spatioports : 4 classe Stellaire
Gouvernement : Grand Protecteur
Niveau Technologique : Galactique
Principales Importations : Nourriture, Articles de Luxe
Principales Exportations : Armes

[Hadriel]: La planete d'origine de ce fameux Menndo, il doit la connaitre comme sa poche, nous aurons du mal a le retrouver la bas ...
[Yan]: Je connais cette planete, j'ai eut l'occasion d'y aller pour affaire. C'est pas franchement agreable comme climat, et retrouver un rodien dans la jungle c'est comme chercher un pistolaser dans la galaxie ...
[Hadriel]: Je m'en doute ... Bon, on y va, preparez un bond en direction de Rodia, faites nous sortire a quelques parcecs de celle ci au cas ou on nous attendrais ...
[Abaddon]: Bien Amiral !

Le second commença a donner ses ordres, Hadriel partit en direction de la salle de conference. La, il mit en route un enregistrement pour une balise, y insera toutes les informations dont il disposait au sujet de Menndo, ainsi que de sa fuite vers Rodia, sans compter le recent rapport de la base de données sur celle ci ainsi que ses reflections personelles. Ceci fait, il demanda a Jena de larguer la balise et d'emmetre sur la frequence rebelle classique a une distance d'un secteur. La flotte se mettait deja en route pour Rodia lorsque la balise commença a dériver dans l'espace, elle avait deja commencé a emmetre ...

- 21h15, flotte Juscite, secteur neutre C3, aux abords de Rodia -

La flotte avait débuté son voyage quelques minutes auparavent, et deja elle arrivait a proximitée de la planete Rodia, Hadriel, installé dans le siege au centre du cockpit, commençait a s'interroger sur la surprise que le rodien avait pu leur preparer ...

[Hadriel]: Des notre sortie, je veut un scan du secteur, cherchez les flottes, les vaisseaux isolés, les mines, les planetes tout !
[Abaddon]: Comme vous voudrez Amiral. Nous arrivons ! Sortie d'hyperespace dans 5 .... 4 .... 3 ..... 2 ..... 1

L'espace se materialisa soudain autours du Gardien, les lignes blanchatres se syntetisèrent en étoiles lointaines, la flotte etait arrivée.

[Abaddon]: Vous aviez raison Amiral, la planete est entierement ceinturée par des flottes. Des engins Rodiens a priori. Menndo a probablement retourné les habitants de la planete contre nous !
[Hadriel]: Bien, approchons nous prudement ...

La flotte progressa lentement vers le blocus en vitesse de croisière subliminique. Aucune tentative d'offensive ennemie ne fut tentée lors de l'approche, les croiseurs legers finirent par stopper leur progression a quelques parcecs de l'ennemi le plus proche.

[Hadriel]: Lancez un escadron de chasseurs type A-Wings drones, faites les s'approcher et tentez de relever le maximum d'informations sur l'ennemi.
[Abaddon]: Compris.

Le second pris la direction des baies de lancement, la il ouvrit la salle des commandes et mit en route les A-Wings drones. Ces engins etaient monaie rare dans la rebellion, en effet ils constituaient un atout majeur, le fait qu'ils ne necessitent pas de pilote les rendait bon marché en 'vies', on pouvait les voir exploser sans regretter l'erreur commise en envoyant un pilote droit vers sa mort ... De plus ils disposaient d'un arsenal d'appareils de mesure en tout genre visant a effectuer des missions d'exploration, de recherche d'informations ou d'espionnage ...
L'escadron s'eleva lentement dans les airs de la baie de lancement et se dirigea vers l'exterieur, ils prirent de la vitesse et s'envolèrent vers la flotte adverse. L'absence de pilote constituait toutefois un defaut de taille, les engins etaient des cibles faciles, ils ne pouvaient en effet beneficier de la vivacitée d'un pilote expert ... Les informations furent retransmises au Gardien des alors qu'elles etaient collectées, la flotte ennemie se composait principalement de vaisseau cargos, des cibles faciles pour la flotte d'Hadriel.
Comme on pouvait le prevoir, les drones se firent tirer comme des lapins par les vaisseaux adverses et explosèrent les uns apres les autres avant de pouvoir faire demi tour ...
Abaddon activa le communiquateur interne:

[Abaddon]: La flotte la plus proche semble etre une cible facile, nous pourrons concentrer le feu sur elle !
[Hadriel]: Bien joué, commencez a preparer la flotte en ce cas.

- 21h40, flotte Justice, abords du blocus de Rodia -

[Jena]: Amiral, une communiquation rebelle, Tyraël tente de nous contacter.
[Hadriel]: Acceptez la communiquation.
[Jena]: C'est fait !
[Hadriel]: Salut a toi Tyraël
[Tyraël]: Bonsoir, je n'en ai pas pour longtemps, une flotte imperiale a été reperée a proximitée, j'ai lancé un assaut qui s'est soldé par un echec, la flotte ennemie disposait de croiseurs legers particulierement coriaces, mais je pense que vous pourriez tenter de remedier a ce probleme.
[Hadriel]: Je vais faire mon possible, merci bien, fin de communiquation. Abaddon, trouvez moi cet Imperial et preparez un assaut sur ses forces tout de suite !
[Abaddon]: Mais Amiral, et les rodiens ?
[Hadriel]: Ils attendrons, l'Empire ne doit pas recuperer les plans de son Etoile de la mort, c'est notre priorité absolue !
[Abaddon]: Bien Amiral.

- 21h50, flotte Justice, abords du blocus de Rodia -

La flotte Justice venait de lancer son assaut sur les forces du dénommé Luxorion_35, l'heure du bilan était venu ...

[Hadriel]: Quels sont nos degats Abaddon ?
[Abaddon]: Aucune perte, quelques vaisseaux endommagés, rien de grave.
[Hadriel]: Et l'ennemi ?
[Abaddon]: Il a perdu plus de 45 000 vaisseaux dans la bataille !
[Yan]: Pas mal pour une premiere bataille, esperons que la chance nous accompagneras tout au long de cette aventure ...
[Hadriel]: Bien joué en effet, mettez nous a proximitée des forces rodiennes, nous leure reglerons leur compte des demain !
[Abaddon]: Oui Amiral !

Le second s'éloigna, et Hadriel contempla le blocus rodien depuis le cockpit du Gardien, les forces ennemies etaient nombreuses, et plutot bien organisées apparement. Ce ne serait pas facile, mais la rebellion avait triomphé de l'Etoile de la mort, elle pouvait venir a bout de rodiens ! La seule inquietude etait que l'Empire intervienne, si jamais il recuperait les plans de l'Etoile de la mort, il pourrait en batire une autre, peut etre même plus puissante, c'etait hors de question, la rebellion devait vaincre, cette bataille serait décisive pour l'avenir de la rebellion ...

Hadriel le 2006-02-28 22:55:41



Seconde phase

Seconde phase

Menndo a réussi à s’échapper de l’Etoile Noire avant qu’elle n’explose ! Mais, il a rejoint la planète Rodia avec les plans de construction de l’Etoile Noire.

Votre objectif est donc de détruire les derniers partisans de Menndo qui défendent Rodia et de capturer Menndo pour récupérer les plans !

Rodia se trouve en X135 Y-130

Bonne chance !

Batllwack



Excalibur le 2006-02-28 21:10:08



La fin de l'Etoile Noire

Le chantier était farouchement assiégé depuis déjà 24h ! Les rebelles étaient venus en force dans cette zone.
Menndo n’arrivait plus à contenir les violents assauts rebelles, les générateurs qui alimentaient l’Etoile Noire étaient sérieusement amochés…

- Menndo, je suis désolé ! L’étoile était à 95% de sa puissance, il ne restait que quelques minutes, et elle était opérationnelle ! Mais les deux générateurs ont lâchés. Elle est passée de 95% à 45% !
- Nom d’un sabre laser ! Les générateurs ont été conçus pour n’être jamais détruits !
- La preuve que non Menndo !

Menndo qui était très en colère de cette nouvelle, quitta immédiatement son poste, pour aller rejoindre ses frères d’arme.
Ses amis étaient exténués, leurs visages remplis de poussière démontraient la férocité des combats ! « La bataille n’est pas encore perdue ! » Avait-il dit.

L’un des partisans de Menndo, qui scrutait le chantier, l’interpella ! « Chef, le dernier générateur vient de nous lâcher. L’Etoile Noire est assiégée ! »

Menndo regarda immédiatement ses camarades, et ordonna à tous ses officiers de rejoindre l’Etoile.

Les assauts contre l’Etoile Noire étaient terribles. De loin, on pouvait apercevoir les violents jets de flammes qui s’abattaient sur le monstre. Mais les gigantesques défenses tenaient le coup !

- Chef, la structure de ce monstre commence à flancher ! Les frégates de Makiavel Dark viennent tout juste d’exploser notre réacteur principal !
- Oh non ! Activez le réacteur de secoure immédiatement !
- Les générateurs n’ont pas eus le temps de le terminer ! Je ne contrôle plus rien ici.
- Pourquoi c’est rebelles s’acharnent t-il sur nous !
- Attention !!!!!!

Menndo fut poussé violemment par Jerry, un missile à protons venait juste d’exploser à 10 mètres de la salle de commandement !

- Avec tout le respect que je vous dois, nous devons quitter l’Etoile sinon tout le monde risque d’y rester !
- Que tout le monde se prépare à évacuer !

Menndo avait eu du mal à prononcer cette phrase, l’équipage voyait au fond de ses yeux la haine qui montait en lui. Menndo ne voulait surtout pas que la rébellion prenne possession de son vaisseau. Car depuis un certain temps, il s’était vraiment attaché à ce monstre de guerre !

Il ordonna à ses droides de poser 300 charges à protons sur toutes les colonnes de l’Etoile Noire. Il préférait voir l’Etoile exploser que la voir aux mains des rebelles !

- Menndo, alors c’est vraiment fini ?
- Non, je n’ai pas dit mon dernier mot ! J’ai toujours l’hologramme de la construction de l’Etoile Noire ! Dés que le secteur sera plus calme, je la reconstruirai !



En effet, Menndo avait pris la précaution d’emporter avec lui ses fameux plans de construction!

- Chef, l’amiral Bast vient tout juste de s’échapper !
- Maudit soit ce fichu impérial ! Il ne me serra d’aucune utilité sur Rodia !
- Oui ! Je pense que les droides ont finis de poser les charges !
- Et bien donnez le signale ! A partir de maintenant vous avez 10 minutes !

Des centaines de capsules de survies sortir de l’étoile noire ! Le objectif était de rejoindre la planète Rodia qui se trouvait à quelques parsecs du chantier ! A bord de ses capsules se trouvaient les huit derniers partisans de Menndo !

Du hublot de sa capsule, Menndo vu se désintégrer de l’intérieur l’arme qu’il avait dérobé !
« Pourvut que les rebelles croient qu’ils l’ont détruite ! » Pensa le rodien





Excalibur le 2006-02-28 21:09:25



le temps s'écoule trop vite

La fin de L’Etoile Noire était proche, les explosions se multipliaient autour d’elle, les torpilles ioniques faisaient merveille sur sa structure, des pans entiers étaient totalement détruits…les généraux rebelles jubilaient…le temps était compté…

Salle de briefing de la Black Beast, l’écran holo était branché, il affichait une partie très affectée par les tris nourris des flottes rebelles…

« C’est ici, que vous serez transporté sergent, vous et vos hommes par le fret 3, il s’approcha suffisamment pour vous larguer, votre mission est d’arriver à la salle de contrôle située non loin de là, d’après les analyses, elle devrait être situé à 5 ponts au dessus de votre zone d’introduction, l’ennemi sera certainement distrait par les attaques de chasseurs sur la zone sud…inutile de vous rappeler que votre temps est, disons très limité, quelques heures au plus… »

Le groupe de mercenaire était composé d’une dizaine d’hommes surentraînés, une poussière microscopique en comparaison de l’Etoile Noire, le sergent acquiesça…

« Lorsque vous aurez accompli votre mission, vous enverrez un signal sur les toutes les fréquences courtes de la zone afin que le feu nourri cesse contre l’Etoile Noire… »

« Bien général »
« Bonne chance à vous, et que la Force soit avec vous »

Quai d’embarquement 7, le fret modifié était prêt à accueillir ses occupants, dans sa soute, des tenues de sorties spatiales attendaient, elles serviraient pour prendre d’assaut l’Etoile Noire sans se faire repérer, les armements de ce fret 3 avaient été presque tous enlevés afin de dériver toute l’énergie possible dans les boucliers déflecteurs, un magnifique transporteur ce fret pensa le sergent Haters en entrant dans la soute…

« Sergent haters, pouvons-nous décoller ? » demanda le pilote
« oui, nous sommes ready »

Le fret 3 s’éleva de l’embarcadère et fila vers son objectif…suivi de très près par les y-wing d’escorte.

L’approche avait été parfaire, quelques chasseurs tie avaient bien essayé de stopper le convoi sans succès, le gros des troupes se concentrait sur la zone sud.
« Nous sommes en position, j’ouvre la soute, la position est sécurisée, je reste en attente » dit le pilote légèrement stressé à l’idée de se trouver si près d’un tel monstre

« Blue 1 à 8 avec moi, blue 9 et 10 restez ici pour maîtriser le sas » ordonna Haters
« A vos ordres, sergent »
Les couloirs étaient sombres, et étroits, mais l’endroit était pressurisé, c’était déjà une bonne chose, le groupe pouvait retirer leurs scaphandres
« Blue 4, entrez dans la base de donnée par cette borne »
Le mercenaire sorti un ordinateur de son sac et le raccorda à la borne, et commença à tapoter son clavier
« plus vite blue 4, plus vite… » répétait Haters
Des informations diverses étaient collectées par Blue 4, lorsque soudain il tomba sur le plan précis de la passerelle de commandant…
« j’ai trouvé, j’envois le plan sur nos cartes, elle se trouve à 6 ponts d’ici sur le pont 77, un de plus que l’on pensait »
Le groupe se regarda, auraient-ils le temps d’y arriver
« Parfait, en route » dit le sergent chargeant son deathammer…

Arrivé au pont 76, un groupe de partisans lourdement armés tenait la position, deux Blues avaient été surpris et avaient été blessés, le sergent était dubitatif, ça les retardait, c’était pas bon, il avait en mains un détonateur thermique, il était prêt à l’envoyer lorsque soudain une transmission fut reçue…

« Groupe Blue, groupe Blue, abandonnez immédiatement la zone, je répète abandonnez immédiatement la zone, escadron paladin en approche… » le message venait de la Black Beast »

« Et bien, nous avons décidément pas de chance, on rentre au fret 3… » le sergent était déçu
« sergent, nous sommes sous le feu » dit blue 2
Montrant son détonateur thermique Haters lança « ne vous inquiétez pas de cela, et courez le plus rapidement possible au sas,… »

L’explosion du détonateur fit une excellente diversion pour permette aux blues de se sauver, les dissidents étaient fiers d’eux, ils avaient encore une fois mis en déroute l’Alliance rebelle…

Le groupe eut juste de temps de monter dans le fret…
« C’était juste Haters, j’allais décrocher… »
« Oui, je sais, nous étions un peu en retard… »

Le pilote mit les manettes des propulseurs à fond, l’escadron paladin était vraiment très proche à présent…


raino le 2006-02-28 18:25:21



volonté différente

Le petit chantier, où Menndo avait réussi à amener l’Etoile Noire suite à son vol au nez et à la barbe, était littéralement pris d’assaut par les flottes des généraux rebelles, il n’y avait que très peu d’espace pour que celles-ci puissent manœuvrer afin de se mettre dans la meilleure position de tir possible.
En regardant attentivement les écrans radars, on aurait pu croire que les flottes rebelles s’adonnaient à un ballet, un ballet d’une chorégraphie sérieusement travaillée pendant des mois.
Mais ce n’était pas tellement le cas, les généraux présents étaient tous nerveux, les changements de trajectoires étaient brusques et les orbites des vaisseaux amiraux toujours instables…de plus, les quelques vaisseaux impériaux dans la zone rajoutaient un peu de complexité dans les manœuvres de destruction des générateurs et de l’Etoile Noire.

Sur la passerelle de la Black Beast,

« Général, notre troisième groupe d’intervention vient de revenir, le générateur 02 est très sérieusement endommagé, mais les troupes présentes se sont retranchés dans des zones fortifiés, et il nous n’est toujours pas possible d’accéder à la salle des machines afin de les faire exploser »
« Et bien lieutenant, j’espère que les autres troupes d’intervention de nos alliés auront plus de chance que nous »

Le général était inquiet, ça prenait bien trop de temps à son goût, en effet, il pouvait constater que déjà deux des quatre générateurs avaient été détruits assez facilement pour le général Hadriel, un fin tacticien et un meneur excellent meneur d’homme d’après ce qu’on pouvait réaliser…sur cette réflexion, il se leva, et se dirigea vers la verrière…les explosions ne cessaient pas, à chaque troupe était suivie d’une autre, les effectifs des généraux présents ne formaient qu’en fait, qu’un énorme bataillon unis dans le même but détruire l’Etoile Noire…

« Détruire, l’Etoile Noire…la détruire… » marmonna le général « pourquoi détruire une telle arme, pourquoi ne pas… », sentant les yeux des officiers de bord braqués sur sa nuque, il cessa…
« Lieutenant, reprit-il plus fort, avons-nous des nouvelles du colonel Reiks ? »

« Non, toujours pas »
« Et bien…mettez-moi en communication avec lui, et transférez le moi dans mes quartiers »
« Oui, général.. »

Descendant dans les entrailles de la Black Beast, le général fourmentait un plan d’assaut contre cette arme suprême, le générateur n’était plus qu’une formalité, qu’une broutille, se concentrer sur l’Etoile Noire était impératif à présent. Il fallait pouvoir accéder à cette arme le plus rapidement possible, mais pour cela il avait besoin de temps et d’un peu de chance…

En rentrant dans sa couchette, il en était sûr…, il se servi un bon verre de Lhum récupéré il y a maintenant des années, il prit le temps d’en boire quelques gorgées avant de prendre l’appel en holocom qui attendait déjà.

« Ici, le colonel Reiks, je suis heureux de vous transmettre le bon avancement de notre production, nous avons presque atteint le… »

« Stoppez tout cela colonel, j’ai de nouveaux ordres pour vous… »
« Mais qu’allons nous faire de ceci ? » le colonel Reiks tourna alors la tête vers les nouveaux frets fraîchement achevés
« hummm, et bien envoyez-les moi toujours avec leurs escortes d’y-wing »
« Bien général, ça sera fait »
Appuyant sur le bouton de transmission personnellement cryptée,
« J’aurais aussi besoin d’un petit nombre d’homme capable de s’introduire dans cette Etoile Noire »
« Y s’introduire ? »le colonel Reiks connaissait bien raino, il savait ce que cela sous entendé
« Oui, il serait dommage de détruire une si belle arme, préparez aussi des hommes capables de pouvoir manipuler cette arme, nous en aurons peut-être besoin si mon plan se déroule sans accroc»
A ce moment, une explosion se produisit, toute la structure de la Black Beast trembla, elle semblait proche…très poche, le verre de Lhum s’épancha sur le bureau

« Colonel équipez les barroudeurs d’assaut de fusils DeathHammer pour qu’ils soient mobiles et de quelques demp-2 afin qu’ils puissent capturer quelques hommes sachant manier cet engin, je vous recontacte pour la préparation du reste des troupes »
« Bien général » coupa la liaison, le colonel s’interrogeait, dans quelle folle aventure allait encore se lancer le général se disait Reiks, il en avait certes l’habitude, mais quand même, vouloir capturer une arme de telle taille.

A l’extérieur de la Black Beast, le générateur 02 venait d’exploser, le dernier générateur était aussi en bonne voie de suivre le même destin…presque plus rien n’entravait le chemin des rebelles


raino le 2006-02-27 23:52:24



Le fin de l'Etoile Noire

15h00, Planete Rabilbout, secteur rebelle D3

[Hadriel]: Qu'en est t'il du service que je vous ai demandé ?
[Chef de chantier]: Nous avons quasiment finit Amiral, la production seras livrée sous 5h.
[Hadriel]: Bien. Nous vous attendons avec impatience ! Fin de communiquation

18h00, flotte Justice, secteur neutre C3

Hadriel, depuis les baies vitrées du Gardien, observait l'Etoile de la mort. D'ici elle semblait monstrueuse, elle approchait de la taille d'une lune, une lune grise qui semerait le chaos dans la galaxie si personne ne l'arretait ... Mais la rebellion avait repondu present, de nombreuses flottes avaient été mobilisées, et plusieurs celebres Amiraux s'étaient rendus sur le site afin d'apporter leur cooperation, on pouvait reconnaitre Makiavel*Dark et ses fidèles Talions, Django ainsi que l'Hélvétia Squadra, Hadriel et une petite délégation de l'Eclipse des Jedis, ainsi que de nombreux autres comme Tyraël, Aldo, Raino, Roobeer, Félix, Benouzbouki, Jabba le Hutt, Maniakofou, et tant d'autres .... Oui, la rebellion ne laisserait pas a l'Empereur le plaisir de reduire a neant planetes et flottes pour son bon plaisir, detruisant par la même des milliers de vies ... L'Alliance se devait de vaincre, c'etait pour elle une question de survie ! Hadriel s'eloigna du vitrage et alla se reposer un peu dans ses quartiers personnels.
19h00, flotte Justice, secteur neutre C3
Hadriel fut reveillé par le signal d'une communiquation. Il se releva et appui sur l'interrupteur.

[Hadriel]: Oui ?
[Abaddon]: Amiral, vous devriez venir voir sur le pont, un nouvel assaut sur l'Etoile va etre tenté.
[Hadriel]: J'arrive.

Arrivé sur le pont, Hadriel regarde par le cockpit, la un spectale incroyable se deroulait sous ses yeux. Les centaines de chasseurs Tie deployés par l'Etoile pour la proteger se jetterent sur les Y-Wings d'Aldo, le combat dura plus d'une dizaine de minute, les freles chasseurs contournaient les lourds bombardiers affin de s'attaquer aux bouclier arrieres, plus faibles. Mais cette manoeuvre etait couteuse, les canons laser rotatifs des Y-Wings n'avaient aucun mal a transpercer le blindage des chasseurs et a les faire exploser d'un seul tir ! Nulle doute que les pertes des deux cotés seraient monstrueuses ... Soudain la flotte d'Aldo se retiras, laissant entre elle et l'Etoile un champ de carcasses des engins detruits ...

[Aldo]: Ici Aldo à tous les rebelles du secteur, l'assaut a été couteux mais l'ennemi a été mis a mal, à vous de jouer !

Sur ce la flotte rebelle s'éloigna quelque peu de l'Etoile afin de se mettre en position defensive pour assurer le blocus. Les rebelles semblaient avoir bien compris le message, de nombreuses flottes se rapprochaient afin d'attaquer les defenses spatiales de l'Etoile ...

Les assauts se succederent pendant un long moment, le nombre de chasseurs avait considerablement reduit depuis le debut, toutefois ceux ci tenaient bon et l'Etoile restait hors de portée de l'Alliance. Un signal d'une tentative de communiquation externe retentit dans le cockpit.

[Jena]: Amiral, le rebelle Roobeer souhaite vous parler.
[Hadriel]: Passez le moi. Bonsoir Roobeer.
[Roobeer]: Bonsoir Hadriel, j'ai cru comprendre, d'apres un torchon Corellien qu'il y avait une Etoile Noire dans le coin ? C'est quoi ce bazar ?
[Hadriel]: T'as pas reçu le message d'alerte ? Le nom d'Etoile Noire a été donné a ce batiment de guerre aux dimensions d'une lune, d'apres nos informations il est capable de detruire des planetes entieres !
[Roobeer]: Eh ben ... Et vous avez besoin d'un peu d'aide ?
[Hadriel]: Ce serait pas de refus. Si tu pouvais effectuer un assaut sur les defenses spatiales ...
[Roobeer]: Pas de probleme, mais j'ai besoin d'un peu de temps, faut qu'on m'amene un peu de carburant, j'avais pas prévu d'aller aussi loin ...
[Hadriel]: Rien ne presse. Recontacte moi des que tu pourras frapper !
[Roobeer]: Ok. Fin de communiquation.

La communiquation se coupa, et de longues minutes s'écoulèrent avant que la communiquation ne reprenne enfin.

[Roobeer]: Bon, ça devrait aller, je vais tenter ma chance, couvre mes arrieres pendant ce temps la !
[Hadriel]: Bien reçu, que la Force soit avec toi !

La flotte de Roobeer s'élança vers l'Etoile, les chasseurs furent lancés et partirent intercepter la flotte rebelle. Le combat s'engagea, les petits chasseurs tentaient vainement de passer les boucliers des Croiseurs rebelles tandis que ceux ci se démenaient pour atteindre les rapides chasseurs. Les tourelles lasers eurent raison de bon nombre de chasseurs, mais la flotte se retiras avant d'avoir pu reduire a neant les chasseurs, faute de carburant ...

[Roobeer]: Et merde, je suis a court de de carburant, pas moyen de continuer ...
[Hadriel]: Sacré Roobeer ! Bon, a mon tour de jouer ! Essaye de tenir mes arrieres pendant que je lance mes troupes a l'assaut !
[Roobeer]: Pas de probleme, que la Force soit avec toi !

Basculant vers la communiquation interne, Hadriel donna de rapides directives concernant l'assaut, preparant sa petite surprise, des dizaines de Y-Wings sortis de l'usine embarqués dans les croiseurs et prets a servir. Leur canons lasers permettraient de mettre fin aux defenses spatiales sans probleme, ce qui serait plus dur avec des croiseurs, et leurs torpilles a proton mettraient fin a l'Etoile elle même, en effet les ingenieurs rebelles avaient étudié le mastodont et avait pu trouver un point faible, une bouche d'aeration des reacteurs internes, si une torpille etait lancée la dedans, une reaction en chaine entrainerait la fin du batiment de guerre, et Hadriel comptait bien exploiter cette faille !

19h30, flotte Justice, secteur neutre C3

[Hadriel]: Escadron Paladin pret ?
Les 11 pilotes repondirent d'une seule voix: 'PRETS !'
[Hadriel]: Dans ce cas, en formation, et que la Force soit avec vous !
[Yan]: Esperons le, parce que je voit pas ce qu'on pourrait faire sans.
[Hadriel]: On verra bien, s'adressant a la flotte il ajouta, Justice, en avant !

Les bombardiers s'elancerent vers l'Etoile de la mort pour un assaut decisif ...

19h32, Escadron Paladin, aux abords de l'Etoile

[Hadriel]: yan, sur ta gauche !
[Yan]: Je l'ai vu, continue, je le lache et j'te rejoinds !
[Hadriel]: Compris, pas de folies ! Abaddon, formation serrée sur ma gauche, on fonce vers l'Etoile ! basculant vers le canal de la flotte il ajouta, a la flotte, occupez les chasseurs, nous allons tenter notre chance, si nous echouons l'escadron Vengeance a pour ordre d'attaquer l'Etoile, que la Force soit avec vous messieurs !
La reponse ne se fit pas attendre, 'Que la Force soit avec vous Amiral !'

Les 12 Y-Wings s'approchaient de l'Etoile, dans quelques secondes ils raseraient sa surface, et approcheraient de la fameuse bouche d'aeration ...

[Hadriel]: Paladins 4 à 12, mettez vous entre nous et les chasseurs, 2 et 3, avec moi !

Les 3 bombardiers s'élancerent vers le batiment, harcelés par les tirs des tourelles laser, mais celle ci etaient trop lentes, et les pilotes trop habiles, Hadriel et Abaddon se servant de la Force, tandis que Yan s'appuyait sur sa longue experience ... Enfin ils arriverent a proximitée, plus que quelques metres ...

[Hadriel]: Yan, va y, Abaddon et moi couvrons tes arrieres !
[Yan]: Tu ferais peut etre mieux de passer le premier, moi et les bombardiers ça fait deux, en plus j't'e rappel que je n'ai pas la Force pour m'aider !
[Hadriel]: Yan, fais ce que je te dis, aie confiance, vise legerement au dessus de la bouche et tu l'auras, allez au boulot, et bonne chance !
[Yan]: Enfin la chance, ça, ça me connait ! C'est partiiiiiiii !!!

Les 3 bombardiers s'elancerent a pleine vitesse vers leur cible ...

19h34, Paladin 2, surface de l'Etoile de la mort.

Il a dit de tirer legerement au dessus, quelle drole d'idée, m'enfin jusque la il ne s'est jamais trompé alors pourquoi cette fois ci .... Yan progressait vers la bouche, le decompte etait lancé, 500 m ... 400 m .... le bombardier avalait la distance sans broncher. Yan ralentit legerement et commença a cibler la bouche, legerement au dessus comme lui avait conseillé Hadriel. Il jetta un oeil au decompte, 300 m ... 200 m ... pour reussir, la torpille devait partir a 10 m.

[Yan]: R2, met un decompte sur le viseur, je veut la distance moins dix metres.

Le droide emit quelques bip qui signifiaient que c'etait fait. Le decompte etait maintenant accessible grace au viseur, Yan se cala dans son siege, pret a tirer, 50 m .... 40 m ... 30 m .... 20 m ... 10 m ... 0 ! Le bombardier fut soudainement surlevé par l'arriere, Yan pressa sur la commande, la torpille partit droit dans la bouche, le decalage vers le haut ayant permis de contrebalacer le soudain desequilibrage de l'assiette de l'engin. En verifiant les scans, Yan se rendit compte qu'il s'agissait d'une autre bouche d'aeration, plus petite, qui avait evacué un courrant d'air chaud au moment ou l'arriere de son vaisseau passait au dessus ... Etonné, il fit faire demi tour a son bombardier tout en pressant la commande de communiquation.

[Yan]: Mission accomplie, on se barre, au fait, bravo Hadriel, t'avais raison.
[Hadriel]: Bien joué, on se replie, s'adressant a tous les escadrons, mission accomplie messieurs, on se tire avant que ce machin n'explose !

Les Y-Wings rejoingnirent rapidement le reste de la flotte, quand le batiment Imperial se transforma soudainement en boule de feu, l'explosion fut impressionnante et accompagnée des acclamations de tous les pilotes ainsi que des rebelles presents dans les chantiers, l'Etoile Noire n'etait plus, c'etait une grande victoire pour toute l'Alliance, elle donnait du baume au coeur, car ces rebelles venaient de prouver que l'Empire etait loin d'etre invincible, celui ci n'avait pas pu recuperer son prototype et la Rebellion etait parvenue a déceler un point faible que les meilleurs ingenieurs imperiaux n'avaient pu trouver ! Peut etre qu'un jour, ces même ingenieurs trouveraient un defaut dans les defenses du centre Imperial, Coruscant ...

19h40, flotte Justice, secteur neutre C3

[Decado]: Amiral, l'Etoile n'est plus, mais une navette semble s'etre échappée avant sa destruction, nous ne savons pas exactement ce qu'elle transportait ni qui elle transportait, mais elle est parvenue a forcer le blocus, ses boucliers etaient impressionants, ils ont resistés aux tirs des Croiseurs de guerre Bulwarks de Django.
[Hadriel]: Tous les scans en action, trouvez moi cette navette, et si elle est passé en hyperespace je veut ses coordonnées de sortie !
L'Etoile n'était plus, mais le travail n'etait pas terminé, il fallait encore éclaircir ce detail, la Rebellion avait encore du pain sur la planche ....

[HRP]: Mes excuses a ceux dont les noms ne figurent pas, j'ai la mémoire courte ...[/HRP]

Hadriel le 2006-02-27 18:50:04



Victoire

- Secteur C3, Flotte d'assaut rebelle face à l'Etoile Noire -

Un son d'une puissance énorme retentit et fut suivi quelques secondes plus tard par une gigantesque explosion qui illumina l'horizon étoilé.

L'Etoile Noire venait d'exploser après avoir subit le feu continu de toutes les flottes rebelles qui lui faisaient face.

La plus grosse machine de guerre aillant jamais existée avait disparue en un éclair et avait laissée la place à un immense amas de débrits jonché des corps des mercenaires rodiens et techniciens qui avaient volés l'Etoile Noire.

C'était un coup terrible porté à l'effort de guerre de l'Empire.
Une énorme victoire rebelle.

On en reparlera encore dans des dizaines de générations.

L'Amiral MakiaveL*DarK connaissait bien l'Empereur pour avoir longtemps été à son service.
Il savait qu'il serait sans pitié pour cet afrond porté à son encontre et qu'il ferait tout pour se venger.

Il faudrait être très prudent car il traquerait les rebelles sans pitié et avec plus de argne qu'avant.

Mais l'heure n'était pas à ces pensées macabres.
Il fallait fêter dignement cette victoire.

Se tournant vers son second, il lui dis:
'- Capitaine Djidane.
Ordonnez à la flotte de rentrez à la base.
Puis accordez aux hommes une permition de deux semaines pour leurs efforts de ces derniers jours.

- A vos ordres Amiral! lança aussitôt, non sans joie, le jeune capitaine.

- Ah et j'oubliai, demandez en code prioritaire à nos espions bothans d'aller chercher des renseignements sur d'autres armes du genre de l'Etoile Noire que l'Empereur aurait pu faire construire.

- Vous pensez qu'il nous cache d'autres surprises?

- Oh des surprises il nous en réserves certainement d'autres.
Reste à savoir si elles sont du même genre que l'Etoile Noire, dit-il en désignant les débrits visibles à travers la verrière du poste de commandemant.

- Bien Amiral. je les contacte immédiatement.'

Bien que les forces de l'Empereur étaient bien plus puissantes que celles de la Rebellion, la guerre n'allait pas que se gagner sur les victoires spatiales.
La rebellion possedait, grâce aux bothans, un réseau d'espionnage que l'Empire ne pouvait égaler.

S'était un atout non négligeable qu'il fallait utiliser.

L'Empereur sousestimait les rebelles qu'ils jugeait pathétiques.
C'est ce qui causerait sa perte.

MakiaveL*DarK le 2006-02-27 01:06:29



HRP : Fin de la première phase

Fin de la première phase

La rébellion a détruit l’étoile noire à 19h31. Ce qui veut dire qu’au delà de cette heure, je n’accepterais aucun rapport de combat.
Je vous souhaite bonne chance pour la seconde phase de cette quête, et j’espère que vous avez aimé cette première phase !
J’essaye de lancer la seconde phase le plus vite possible, en attendant vous pouvez économiser vos tours et écrire vos Rps :)

Amicalement,

Batllwack



Excalibur le 2006-02-26 21:28:52



Le chantier attaqué

Pas d’information capitale

Menndo avait réussis à amarrer l’étoile noire dans son chantier personnel. Il avait ordonné à ses ouvriers de terminer le travail pour que cette Arme Ultime soit parfaitement opérationnel.
Son chantier était installé dans une zone calme. « Si quelqu’un ose rentrer, il ne pourra jamais sortir ! » Avait t-il dit devant son ingénieur !
Les ingénieurs avaient donc élaboré une sorte d’enclos. Dés qu’un bâtiment étranger pénétrait à l’intérieur du chantier, il était immédiatement immobilisé et se retrouvé prisonnier.

L’amiral Bast qui avait été enlevé par le rodien avait été enfermé dans une soute de l’étoile noire. Juste avant que Menndo ordonne l’ordre de quitter Kuat, Bast avait récupéré un mouchard. Il l’avait automatiquement activé, pour que les autorités impériales interviennent le plus rapidement possible !

Du coté de Kuat, Bevel lemelisk était enragé ! Le seigneur Vador, avait ordonné de retrouver l’arme de l’empereur le plus vite possible. La tête de l’infâme Menndo avait été mise à prix.

- Amiral ? Nos Probe Droid viennent tout juste d’intercepter un signale provenant du mouchard du chef de sécurité !
- Bast !!! C’est son mouchard ! Je l’avais oublié lui ! Amener immédiatement les Probe Droid, nous allons éplucher leurs données !

Les ingénieurs partirent vite chercher les droides qui avaient interceptés le signal de Bast.



Arrivé devant le seigneur Vador, l’amiral Lemelisk s’agenouilla pour le saluer. Et donna les données fraîchement recueillies par ses officiers !

- Ses données sont assez floues ! Vous n’avez rien de plus convaincant ?
- Non mon seigneur, nos droides ont seulement intercepté un message provenant de la zone B3, D3, C3, E3. Mais j’ai déjà envoyé un message à tous les officiers possédant des Probe Droid. Ils devraient retrouver la trace de notre Etoile dans les plus bref délais !

En effet, des centaines de Probe Droid cherchaient l’arme de l’empire ! Personne ne voulait décevoir l’empereur, mais surtout ils voulaient être les premiers à trouver Menndo et à récupérer la récompense !

Mais, les puissants radars de la rébellion avaient décryptés les messages de l’empire. L’amiral Ackbar avait appris la nouvelle ! Et ne voulait surtout pas qu’une telle arme ne soit aux mains de l’empire ! Il avait ordonné à ses meilleurs officiers de découvrir la cachette du rodien et de récupérer cette Arme destructrice.

Menndo, qui était devant son écran HoloNet scrutait la reproduction de l’étoile noire. Elle était presque achevée. Le monstre, était alimentait par quatre générateurs. Ce qui la rendait indestructible !

- Menndo, notre radar vient tout juste d’intercepter une présence hostile dans la zone ! Il s’agit de l’empire !
- Vite, montrez moi l’image de la flotte ennemie ! Inutile de s’affolait pour rien, Personne nous a suivis !

L’ordinateur principal, mis quelques secondes à établir l’image. La surprise était totale !

- Un Prob droide ! C’est impossible, comment a-t-il fait ? Armez le canon à ion, et détruisez moi ce maudit droide avant qu’il ne dévoile notre position à l’empereur !

Les soldats de Menndo, exécutèrent l’ordre très rapidement. Il fallait faire vite, car l’armada impériale n’allait pas tarder à arriver !

- Cible verrouillée !
- Anéantissez moi ce maudit tas de boulons !!

En une salve de ions, le droide fut immobilisé et se cracha sur la tôle du chantier.

Mais le droide avait tout juste eu le temps de lancer les données à l’empire qui avait immédiatement ordonné aux officiers de décoller sur le champ vers ce mystérieux chantier.

De coté de l’alliance, un génie de l’informatique avait réussis à pénétrer dans l’ordinateur principal d’un officier impérial ! Il avait recueillis plusieurs informations. Dont la plus importante, celle de l’emplacement du chantier de Menndo !

- Amiral, Amiral ! Je viens de découvrir la cachette de Menndo !
- Calme toi jeune prodige, reprends ton souffle et exprime toi clairement !

Le jeune rebelle reprit son souffle, et parla calmement devant son souverain l’amiral Ackbar.

- J’ai réussi à infiltrer les données d’un officier impérial et j’ai découvert que l’empire va lancer une vaste opération pour récupérer leur machine de guerre !
- Mais ce sont des informations très importantes ce que tu es entrain de me dire là ! As-tu récupéré les coordonnées ?
- Oui amiral, il serait caché dans l’un de ses chantiers en C3 !
- Vite, envoyez nos meilleurs pilotes sur ce coup ! Je veux absolument récupérer ce monstre de guerre !

Les meilleurs officiers de la rebellions quittèrent leurs objectifs pour essayer de prendre en vitesse le amiraux de l’empire sur le chantier de Menndo…

Du coté du chantier, Menndo était inquiet. Il ne s’avait pas si le droide avait eu le temps de transmette les positions du chantier à ses supérieurs ! Il avait accélérer la cadence des générateurs pour que la construction de l’Etoile Noire soit finie dans les plus brefs délais.

- Menndo, Venez voir vite !!
- Que se passe t-il Jerry ?
- Des dizaines de flotte rebelles tentent de pénétrer le chantier par le nord ! Et regardez au sud, des bâtiments impériaux !

Une vague de terreur surgit sur le chantier ! Les deux ennemies voulaient à tous prix récupérer la machine de guerre volée.

- Armez les quatre générateurs de turbo laser ! Mon chantier ne tombera pas d’aussitôt !

L’empire ne comprenait pas pourquoi les rebelles, étaient venu si vite sur ce chantier et surtout, comment avaient-ils pus découvrir le chantier ? Ce qui était sûr, c’est que pour capturer l’Etoile Noire, il fallait détruire les quatre générateurs qui étaient armés de puissants turbos lasers…





Excalibur le 2006-02-26 21:09:26



Une étoile noire?

Le journal du soir...
Une tradition bien ancrée dans le vaisseau. Chaque soir l'équipage lis le journal. Ils récupère le 'Temps de Coruscant' et le 'Galaxie' via le réseau holo, et ils prennent tous 15 min pour se tenir au courant des potins galactiques.
Ce soir rien de bien croustillant. Le galaxie mentionne en première page que la princesse Leia tromperait Yan Solo avec un wookie... Mouais du réchauffé. Luke Skywalker fréquenterais la boite gay 'l'ewok rose en chaleur'. Mouais comme d'hab... L'amiral Ackbar veut interdire les restaurants Japonais... il déclare :
'Sa suchi maintenant'.
Bon rien dans le galaxie. Roobeer ouvrit le 'Temps'. Voyons voir... Prochaine vidange de Vador dans une semaine... Du riffiffi chez les Moffs, Tarkin aurait volé la cafetiere de Makal... Les pastilles pour la gorge font un carton au palais Impérial. On raconte que l'empereur ne peux pas s'en passer...
Rien dans les journaux officiels n'attirait l'attention du lecteur.
C'est dans un petit torchon Correllien qu'il trouva enfin son bonheur...
Menndo aurait volé une étoile noire...

- Une étoile Noire??? C'est quoi cette bétise. Un trou noir ca se vole pas. Et une étoile non plus d'autant que noire... Sans doute un joyaux sombre et valant très cher...

Il batti le rappel et très vite la flotte majesteuse parti vers son but.
- On va rendre visite à ce cher Menndo...



Roobeer le 2006-02-26 19:39:07



l'assaut final

- Quelque part dans le secteur C3, à bord du Croiseur de guerre Bulwark 'Endora' de l'Amiral MakiaveL*DarK -


'- Le dernier générateur vient d'être détruit Amiral! Hurla de joie le Capitaine Djidane.
L'Etoile Noire n'est plus protégée!

- Bien Capitaine! Ordonnez à tous les hommes de faire feu sur la station !

- A vos ordres Amiral!
N'essayons nous pas de la capturer? Elle serait un serieux atout pour la rebellion.

- Oui mais déjà il faudrait savoir l'utiliser, ce qui n'est pas gagné.
De plus elle demanderait d'enormes ressources d'entretiens or nous n'vons pas les moyens de l'Empire.
Et enfin, si on la perd au profit des imperiaux, nous aurons fournit tous ces efforts pour rien.
Donc autant la détruire.

- Bien Amiral. Je vais organiser l'attaque.'

La phase finale de l'opération allait commencer.
Si tout se passait bien, la pire menace que la rebellion ait jamais connue allait bientôt disparaître.

Tout ça grâce à (ou à cause d') un rodien qui en a trop voulu.

Il faudrait lui décerner la médaille du plus gros boulet de la galaxie... (à titre postume bien sur).
Enfin. Du moment que ça nous arrange.

Si l'opération marche se sera la plus grosse défaite que l'Empire ait subie.
Se sera un double coup: une grosse victoire pour la rebellion, mais surtout (et c'est probablement ça le plus important) un énorma regain de confiance pour les rebelles.

Après toutes les défaites consecutives subies face à l'Empire, ça n'en sera que meilleur.

'- Amiral?

- Oui capitaine?

- Les dispositifs d'armement sont parés et la flotte est prête à faire feu.

- Très bien.
Pui s'adressant par comlink à tous ses officiers:
A tous les croiseurs, FEU A VOLONTE!!!!

MakiaveL*DarK le 2006-02-26 12:40:55



Assaut coordonnée

L’amiral était en ébullition depuis plusieurs minutes, cette attente lui était insupportable. Quelques minutes auparavant, Tyraël avait reçus un message de l’amiral Hadriel :

« -Amiral, ici Hadriel du justice, j’ai besoin de vous pour mener à bien une opération.
-Si c’est dans mes capacités je vous aiderez.
-L’assaut de l’Etoile Noire est trop long, nous devons détruire les défenses du dernier générateur au plus vite, déjà les flottes impériales approchent.
-Que proposez vous ? Un assaut coordonné ? Simultané ?
-Un assaut coordonné serait plus judicieux ! Si vous pouvez occuper les défenses du générateur suffisamment longtemps, un petit détachement de mes chasseurs devraient pouvoir se faufiler et anéantir le générateur.
-Vous me proposez une diversion ? Je doute que mes hommes aussi courageux et expérimentés soient-ils tiendront longtemps face aux défenses du générateur.
-Je vois, si vous ne voulez pas risquer la vie de vos hommes, je comprendrais.
Tyraël pesa le pour et le contre, durant quelques instants le doute se lisait sur son visage.
-Non, vous avez besoin d’une diversion mené par une flotte solide. Je suis le seul à répondre à ses critères et qui soit disponible. Bien, je vais vous offrir votre diversion.
-Merci Amiral, si notre opération est un succès, vous pouvez être sur que vous serez récompensé comme il se doit.
-La destruction de l’Etoile Noire sera ma seule récompense…
-Pouvez-vous déclenchez l’assaut dans une dizaine de minutes ?
-Oui, le temps de donner les ordres. Sur ce, bonne chance Amiral.
-A vous aussi. »

Tyraël avait donné des ordres pour que tout soit préparer avant l’assaut et être ainsi plus efficace. Les minutes s’écoulaient tandis que la flotte manœuvrer cachée derrière une lune pour ne pas attirer l’attention.
« Bien, ce dit Tyraël, il est temps. Ici le Rédemption II à toute la flotte, en avant ce que sont capables les rebelles. »
La flotte se mit en marche, prennent progressivement de la vitesse Croiseurs de guerre Bulwark fonçaient tel des loups affamés vers un animal blessé. Les défenses du générateur bien que surprit par l’assaut réagirent vite et envoyèrent leurs vaisseaux à la rencontre de la flotte rebelle.
« -Bien ils s’attendent à échange de tirs, toute la flotte en avant engageons les aux corps à corps !
-Amiral c’est de la folie les vaisseaux ne sont pas fait pour ça !
-Justement, ils n’ont que deux choix, soit ils se poussent et découvre le générateur, soit ils restent et la structure de nos vaisseaux devrait faire la différence. Exécution ! »
L’ordre donné les Bulwarks continuaient de prendre de la vitesse échangeant quelques bref tirs en direction de la flotte ennemi. Les delta-7 se placèrent en ligne afin de couvrir une plus grande zone. Ils ouvrirent le feu, les batteries de turbo lasers amplissèrent alors l’espace qui séparer les deux flottes. Malgré ce déluge de feux les lasers ricochés successivement sur les boucliers et l’épaisse cuirasse des Bulwarks.
Quand les défenseurs comprirent ce qui se passait il était trop tard, ils n’avaient plus le temps de manœuvrer. Le choc fut terrible, les puissants Bulwarks enfoncèrent les lignes ennemis, disloquent les vaisseaux au contact. Le champ de bataille devint vite un champ d’épaves de vaisseaux encore fumant.
L’amiral Tyraël s’écria alors dans son Holocom :
« -Qu’attendez-vous amiral ? Vous vouliez une diversion ? Je vous offre une flotte ennemie en déroute.
-Oui, j’y vais. »
Le petit escadron de vaisseaux léger d’Hadriel, se faufila parmi les vaisseaux et arriva sans encombre aux abord du générateur maintenant sans défense ou presque.
En effet, quelques chasseurs surgirent de nulle part :
« -Amiral, attention à onze heures 5 Chasseurs.
-Bien, vous 3 continuez l’assaut détruisait ce générateur ! Les autres avec moi.
-Entendu. »
Quatre vaisseaux se détachèrent du petit groupe pour intercepter les chasseurs qui approchaient. Le combat s’engagea alors entre les chasseurs. Les 5 chasseurs ennemis volaient en position serrée ce qui leur permit de mieux concentrer leurs tirs sur les vaisseaux d’Hadriel. Deux des tirs atteignirent le vaisseau volant au coté d’Hadriel qui ne tarda pas à exploser.
La riposte ne se fit pas attendre mais fut moins fructueuse en effet les quelques tirs n’arrivèrent pas à percer les boucliers ennemie.
« -Merde leurs boucliers sont trop puissant ! Equo 3 et 4 avec moi ! »
Les 3 vaisseaux restant firent demi-tour volant sans formation apparente. Les deux groupes de chasseurs se faisaient faces et tendit que les cinq chasseurs ouvrirent le feu, les 3 vaisseaux de l’amiral Hadriel se dispersèrent l’un prenant de l’altitude, l’autre piquant légèrement et le dernier faisant face. En quelques secondes, le plan d’Hadriel se révéla fructueux : Hadriel au centre faisait une cible rêvé mais c’était sans compter sur les deux autres vaisseaux qui d’une habile manœuvre réussirent à trouver un angle pour chaque un abattre un vaisseau. Hadriel aussi fou que cela fut, évita les tirs de laser et passant entre deux des chasseurs libéra ses outils de rechangeant qui entravèrent le bon fonctionnement des moteurs ennemis. Deux des chasseurs dans une spirale mortelle rentrèrent en collision. Il n’en restait plus qu’un, mais il ne tarda pas à se replier vers son vaisseau de rattachement.
Alors qu’Hadriel dirigeait son vaisseau vers le générateur, celui-ci explosa dans une lumière aux mille reflets.
« Mission accomplie.»



Tyraël le 2006-02-26 11:22:14



L'étoile noire

*message adressé à la rébellion par le conseil*
A tous les amiraux de notre cause, il vient de se passer un événement a la fois utile et dangereux : en effet, un projet de l’empire était de construire une station de guerre surpuissante dans le but de nous anéantir. Cette arme, nommée l’étoile noire, vient d’être volée par un être cruel qui pourrait s’en servir contre nous. Je vous fait donc la demande pressante de vous lancer à la poursuite de l’étoile noire pour empêcher les impériaux de la récupérer. Merci à tous.

- Capitaines, demanda Sauron, prêts à passer en hyperespace ?

- Prêts, répondirent à l’unisson les commandants des différentes sections.

- Alors allons-y ! dit Sauron

La flotte de Sauron se mit en route en direction supposée du chantier de finition de l’étoile noire.

- Seigneur, l’amiral MakiaveL*DarK vient de nous annoncer que certains autres Talions convergent vers les mêmes coordonnées que nous, dit un officier radio

- Tant mieux, répondit Sauron, y a-t-il des précisions sur le chantier ?

- Oui, l’étoile noire est beaucoup trop puissante pour n’importe qui, mais elle est alimentée par quatre stations. Si nous détruisions les stations, la destruction de l’étoile noire nous serait accessible.

- Bien. Alors renseignez-vous pour trouver quelle station serait plus vulnérable pour notre flotte. Dés que vous aurez trouvé, contactez les autres quêteurs pour les avertir. Je donnerai l’ordre d’assaut.

- Ce sera fait, seigneur.

Sauron le 2006-02-25 16:16:26



en bonne voie

- Secteur C3, secteur Kuati -

'- Les dernières défenses du générateur 01 ont été détruites Amiral, lança le capitaine Djidane.

- Bien capitaine.
Dites aux hommes de se tenir pret à une autre attaque.

- A vos ordres Amiral!'

L'offensive se déroulait bien et les troupes rebelles avaient le dessus sur l'Empire (pour une fois).

Déjà 2 générateurs de détruits et le n°2 etait sur le point de tomber.

'- Ah et capitaine, contactez l'Amiral Tyrael!
Dites lui de changer de secteur et de venir se positionnner pret du dernier generateur.

- A vos ordres.'

L'Etoile Noire serait bientot sans défenses et serait à la mercie des troupes rebelles.
Il restait bien sur à ne pas se laisser devancer par l'Empire qui même inférieur en nombre, restait à l'affut.

Si jamais L'Empire récupère sa station avant que nous n'ayons pu la détruire, se dit mak, se sera une catastrophe pour la Rebellion, mais aussi et surtout pour tours les mondes encore opposé à la dictature de l'Empereur.

La mutinerie faumentée par ce rodien et qui avait entrainée le Vol de la station orbitale était une aubaine à ne pas rater.
Chaque rebelle présent au dessus des unsines de Kuat le savait.

Il fallait à tout prix remporter cette bataille.

Elle jouerai sur le moral des troupes rebelles mis à mal ces derniers temps par les assauts continuels des imperiaux, mais surtout elle serait une étape décisive pour la victoire finale contre la tyranie impériale.

MakiaveL*DarK le 2006-02-25 15:51:28



Destruction du generateur 04

09h00, flotte Justice, secteur neutre C3

[Hadriel]: Abaddon, scan du generateur, quels sont les dommages ?
[Abaddon]: Il a été endommagé pendant la nuit, ses defenses sont faibles.
[Hadriel]: Bien. A toute la flotte, preparez l'assaut du generateur 04 !
[Abaddon]: Bien Amiral.

Depuis le cockpit du Gardien, Hadriel observait les defenses du generateur 04, il ne restait que tres peu d'armes actives, les defenses spatiales etaient sur le point de ceder, cet assaut serait decisif !

[Abaddon]: Amiral, nous sommes prets a lancer l'assaut !
[Hadriel]: Bien. Que la Force soit avec nous ! Flotte Justice, pour la Rebellion ! Feu a volontée, pas de prisonniers !

A ces mots les croiseurs legers s'élancèrent a l'assaut du generateur.

9h17, Croiseur Rebelle le Gardien, secteur neutre C3

[Hadriel]: Pleine vitesse, virez a gauche, feu sur la batterie !

Les defenses spatiales comme les batteries du generateur ne parvenaient pas a endommager les rapides croiseurs rebelles, et ceux ci s'en donnaient a coeur joie sur les vaisseaux adverses, plus lents et peu resistants ...

[Abaddon]: Les defenses spatiales sont aneanties, il est temps de porter le coups fatal au generateur !
[Hadriel]: Oui, Dec', fais nous entrer par la baie supperieur !
[Decado]: Euh, ce serait pas plus simple de le piloner jusqu'a ce qu'il explose ?
[Hadriel]: Trop long, on a pas 100 ans devant nous, nos lasers auront un mal fou a penetrer les boucliers et la structure externe, nous ne disposons pas de la puissance de feu d'un destroyer, fais ce que je te dis !
[Decado]: Bien Amiral !

Le Gardien, profitant d'un trou créer afin de laisser sortir les defenses spatiales, s'infiltra dans le bouclier du generateur. Decado n'avait aucun mal a éviter les tirs de batteries qui tentaient de stopper l'avancée du croiseur rebelle. Un petit bip se fit entendre, indiquant qu'on tentais de contacter le vaisseau.

[Hadriel]: Qu'y a t'il ?
[Yan]: Ici Yan depuis le Faucon, t'es devenu fou ou quoi ?
[Hadriel]: Non, j'opte pour la rapiditée, prends le commandement de la flotte et fais en sorte qu'elle se replie.
[Yan]: Completement timbré ... Bon, on se replie ! Que la Force soit avec vous !
[Hadriel]: Je l'espere !

La communiquation se coupa. Hadriel regarda le generateur grandir de plus en plus à mesure que le Gardien s'en approchait. Quand celui ci commenca a froler la structure externe, il se leva et se dirigea vers les sas. Il y trouva son equipement, ainsi que ses hommes, 12 commandos membres des celebres SpecForces, et prets a tout pour detruire le generateur. Il s'assit et attendit que le pilote confirme l'atterissage dans la baie pour declencher l'ouverture du sas. La confirmation vint, le sas s'ouvrit, les combats débutèrent ...

9h19, baie d'atterissage supperieur, generateur 04

Des son entrée dans le generateur, le petit groupe avait été pris d'assaut par des droides. Les commandos etaient doués, et utilisaient au mieux les couverts offerts par les lieux, tandis que le Jedi a leur tete se frayait un passage a coups de sabrolaser. La lame verte parait les lasers et taillait dans le metal des droides sans rencontrer la moindre resistance. La salle de controle se trouvait a quelques metres, le groupe avait pour mission de desactiver les boucliers et de provoquer la surchauffe du generateur, ce qui aurait pour effet de le detruire. Hadriel fut le premier a penetrer dans la salle, il se dirigea rapidement vers le panneau de controle des droides afin de les desactiver. Les commandos se repartirent les taches, 2 d'entre eux s'etaient assis devant les panneau et completaient la mission, tandis que les 10 autres montaient la garde aux 2 entrées de la salle, nulle doute que la defense du generateur n'etait pas uniquement composée de droides.

9h22, baie d'atterissage supperieur, generateur 04

Le groupe commandos se dirigeait en courrant vers la baie d'atterissage, talonnés par des rodiens armés de blasters. Les tirs fusaient dans les couloirs du generateur, mais les commandos continuaient de courrir, Hadriel, en fin de peloton tentait tant bien que mal de parer les tirs tout en courrant. Il prit son communiquateur et appela le Gardien.

[Hadriel]: Gardien, ici Hadriel, commencez a decoller, nous arrivons !
[Decado]: Ici Gardien, bien reçu.

La baie etait proche, a quelques metres, les premiers commandos avaient deja atteint le Gardien et se preparaient a riposter afin de retenir les rodiens, au même moment les batteries du Gardien pointèrent le couloir, pretes a ouvrire le feu sur les poursuivants ...

9h23, Croiseur rebelle le Gardien, secteur neutre C3

[Hadriel]: Met la gomme, le generateur va sauter d'un instant a l'autre !

Le croiseur partit a toute vitesse en direction du reste de la flotte, il etait deja loin lorsque le generateur s'autodetruit dans une fabuleuse explosion. Ayant retrouvé sa place dans le cockpit, Hadriel s'adressa a Jena.

[Hadriel]: Jena, met moi en contact avec toutes les flottes rebelles a proximitée !
[Jena]: C'est fait.
[Hadriel]: Merci. A tous les rebelles, le generateur 04 viens d'exploser, je repete, le generateur 04 a sauté.
[Abaddon]: Amiral, le generateur 01 semble avoit été detruit lui aussi !
[Hadriel]: Tres bien, nous progressons rapidement, au suivant !

Hadriel le 2006-02-25 14:35:44



Une chance à saisir

[Provenance du message : Crypté]
--- Début de l'Holocom ---
[Apparaît sur l’écran un rodien]
« -Amiral, ici Moron, j’ai entendu dire que l’Etoile Noire avait été repéré dans le secteur C3, il y a de cela 5 heures.
-Pourquoi ne pas m’avoir prévenu plus tôt ? A quoi sa sert que je te paye si tu me donnes des informations archaïques ?
-J’ai du m’assurer que mon informateur me disait la vérité, et je vous assure qu’il m’a dit la vérité, vu tout ce que je lui ais fait endurer !
-J’espère pour toi, c’est l’occasion rêvé pour détruire tout les efforts de l’empereur et de l’obliger à recommencer à zéro. Bon, comme d’habitude tu auras ton dut à la cantina. Si tu as d’autre informations tu sais quoi faire.
-C’est toujours un plaisir amiral. »
--- Fin de l'Holocom ---

L’amiral Tyraël (surnommé ainsi depuis la bataille d’Adega) resta assis quelques instants réfléchissant au meilleur choix à faire. Joindre son leader pour l’informer de ses informations ou partir sans attendre.
Tandis que ces choix se disputer, un homme vint trouver Tyraël.
« -Amiral, amiral nous avons reçus un message de notre statio-port N-10.
-Oui, et que dit-il ?
-Tout près de leur secteur, une nouvelle lune est apparue.
-Une nouvelle lune dis-tu ? Es-ce que c’est possible ?
- Ils pensent que se soit l’Etoile Noire, cette dernière est encerclée d’une enceinte de sécurité que quelques flottes de l’alliance ont déjà forcé.
-Il n’y a plus de doute possible, c’est l’Etoile Noire, nous allons nous joindre à la partie ! »
L’homme repartit aussi vite qu’il était venu. Tyraël gravit les quelques marches qui le séparer de la passerelle supérieure, et se retournant Tyraël dit d’une voix forte et claire :
« - Soldat de l’alliance ! Il y a de cela 3 jours, une rumeur comme quoi L’Empereur construisait depuis plusieurs mois une arme secrète dénommée l’Etoile Noire vient d’être vérifiée. Comme un signe de la force, cette dernière est vulnérable et déjà d’autres amiraux se sont lancés dans l’assaut. Nous avons une chance réduire à néant le travail de l’Empereur et de ses hommes ! Notre flotte est depuis trop longtemps amarrée ici, il est temps de faire parler les turbos lasers ! »
Comme un seul être la flotte s’ébranla, un à un les vaisseaux prenaient de l’altitude pour rejoindre le point d’hyperespace communiquée par le Rédemption II. Quand toute la flotte vu prête à faire le saut, Tyraël s’écria : « En avant », la flotte toute entière sembla alors comme aspiré par l’espace. Pendant ce trajet qui devait durée quelques heures, l’amiral entreprit de joindre son supérieur : Makiavel*Dark, afin de lui communiqué ses nouvelles positions et ses informations.
« -Leader, ici Tyraël à bord du Rédemption II. Ma flotte vient de quitter le statio-port A-03
Est nous nous dirigeons vers ce qui semble être le point d’ancrage de l’Etoile Noire.
-Et bien il semble que vous allez me rejoindre ! Je suis actuellement dans le secteur C3, et je tente d’organiser l’arriver des nombreuses flottes des autres amiraux. D’ailleurs veuillez entrer les coordonnées que je vous communique dans votre ordinateur de bord. Cela vous fera sortir dans un secteur encore libre.
- Quelle sont les forces ennemies présentes ?
- Pour le moment, ce qui m’étonne c’est qu’il n’y a que l’Etoile Noire et ses générateurs de boucliers. Il semble que les impériaux sont dans la confusion la plus totale.
- Profitons en pour frapper un grand coup. Il va falloir venir rapidement à bout des générateurs avant d’atteindre la structure de l’Etoile.
- Oui, effectivement, je dois vous laissez un autre amiral tente de me joindre, à bientôt dans le secteur.»
Son message envoyé et sa flotte en hyperespace, Tyraël n’avait plus grand-chose à faire si ce n’est qu’attendre. Il regagna donc son siège favoris au milieu du pont de commandement et commença a attendre fixent l’espace qui défilé sous ses yeux. Au bout d’un certain temps, un ingénieur chargé de l’hyperespace s’écria :
« - Sortit de l’hyperespace dans : 5, 4,3.»
Tandis qu’il décomptait, tous les membres des équipages se dépêchaient de regagner leurs places sous peine d’être violemment projeté à la sortie de l’hyperespace.
« 2, 1, ….. Sortit de l’hyperespace »
Les rétros réacteurs et les réacteurs auxiliaires s’allumèrent tandis que le générateur d’hyperespace stopper son fonctionnement. Le vaisseau perdit presque toute sa vitesse en quelques secondes, suivit quelques instants plus tard par le reste de la flotte.
Comme l’avais dit le rodien, l’Etoile Noire était bien la encore emprisonné par les chantiers de constructions qui l’empêchait de partir. Cela ne faisait que quelques heures que cette information été parvenus aux rebelles et pourtant déjà 3 flottes étaient la. Tyraël reconnu vite la flotte de Makiavel*Dark, mais les deux autres lui était inconnu. Des messages demandent de s’identifier arrivèrent alors :
« -Amiral, nous recevons des codes d’indentifications.
-Et bien qu’attendez-vous ? Décodez les puis envoyez le notre.
-Très bien Amiral. Quelques secondes s’écoulèrent le temps que les codes soient décryptés. Amiral, ce sont les flottes des commandants : Raino, à bord du Black Beast et Drago qui est rattaché à l’Hélvétia Squadra.
-Bien, ce sont donc de alliées. Dit leur que nous allons nous positionner sur le flanc de Makiavel*Dark.
-A vos ordres. »
Le message envoyé, Tyraël donna l’ordre de mettre la flotte en position sur le flanc de Makiavel*Dark, afin de protéger et aussi d’accentuer la puissance de feu qui sera délivrer sur les générateurs 1, et 3.
Les réacteurs principaux reprirent leur fonctionnement tandis que les autres cessèrent. Lentement la flotte avancée, chaque soldat et pilote gagnaient leurs places dans les vaisseaux ou sur les ponts de tirs.
Tyraël comme pour lui-même murmura :
« Une bataille contre le plus puissant vaisseau jamais créer va commencer, nous ne devons pas échouer. Si ce vaisseau s’échappe qui sait ce qui arrivera… »



Tyraël le 2006-02-25 12:50:50



sur place

Arrivé sur place, le spectacle de l’Etoile Noire qu’elle pouvait offrir hypnotisé les hommes d’équipage, même les officiers étaient surpris de voir une telle arme.
La puissance qu’elle dégageait, était phénoménale…

Sur place plusieurs généraux rebelles étaient déjà là, la rumeur s’était très vite répandue, et le grand avantage rebelle qu’était la flexibilité de son organisation faisait encore une fois merveille. En effet, le chantier était déjà investi par des flottes d’assaut rebelles, en attente de faire feu.

Très vite, un briefing de la situation se fit, il était évident qu’on ne pouvait attaquer l’Etoile Noire de front, les premiers rapports montraient qu’effectivement que sa puissance était énorme alors qu’elle n’était pas encore totalement finie, mais les experts avaient fait aussi remarquer qu’il y avait quatre générateurs situés sur les flancs de cette sphère infernale.

Le débat était intense mais tous les états majors présents furent d’accord qu’il était probable qu’il fallait mieux attaquer ces générateurs nettement moins puissant et qu’il serait temps par après de voir ce qu’on pourrait faire avec cette arme qu’était l’Etoile Noire…
Les secteurs furent très vite répartis après les vols de reconnaissance, les impériaux n’étaient pas encore là, et il fallait en tirer le maximum d’avantage…

De retour sur la passerelle de commandement, le général raino ordonna l’attaque de son premier groupe d’intervention sur le générateur 02 qui lui avait été attribué…
Les rapports qu’il recevait au cours de la bataille étaient assez encourageants, mais il était évident que cette partie était assez résistante et qu’il ne serait pas aussi évident de la détruire…

Il pouvait aussi constater que les autres généraux s’en donnaient aussi à cœur joie, le générateur 01 et 04 avaient déjà des signes de fatigues alors qu’ils ne venaient que de subir leurs premiers assauts…

Alors que la flotte revenait en formation serrée, la sirène d’alarme retentissait, des flottes impériales venaient d’arriver sur l’arrière de la flotte…
Le choc fut terrible, mais les boucliers et la construction simple de la Black Beast firent en sorte de réduire au minimum les pertes, les canonniers défensifs ne firent pas grand mal aux flottes impériales, mais le but n’était pas là, il fallait maintenir la position afin d’empêcher ceux-ci d’approcher de trop près leur ancienne arme, ce qui n’allait pas être évident, car l’Empereur n’allait certainement pas apprécier qu’on lui vole son arme secrète.


raino le 2006-02-25 12:41:03



préparatifs

Sur le spatio –port une planète de la bordure extérieure le général raino organisait tranquillement l’opposition qu’il pouvait faire dans cette partie de la galaxie…
Les forces impériales devenaient rares dans ce secteur, mais la vigilance était de mise.

La quiétude de cet endroit était relaxante pour tous les membres de ce bataillon rebelle, qui aurait cru qu’à quelques parsecs de là, qu’une guerre se déroulait dans toute la galaxie…
Mais ce calme fut troublé dans la soirée d’une journée qui avait été banale en tout point…

Le général raino était sur la passerelle de la Black Beast épluchant les derniers états de ses ressources, il était très satisfait de ce qu’il pouvait lire, il commença à s’imaginer que bientôt il pourrait repartir dans de grandes batailles. Parti dans ces rêveries, il fut surpris par l’holocom qui s’alluma et failli tomber de son siège…

« oui, que se passe-t-il ?» dit le général, essayant de se remettre convenablement
« Général, nous avons intercepter des messages concernant la nouvelle arme de l’Empire qui était sur le point de se faire voler sur les chantier de Kuat »

« et bien officier, je suis fier de vous, je suppose que vous savez aussi où elle se trouve à l’heure actuelle ? »

A la mine de l’officier de renseignement, on pouvait effectivement voir qu’il savait où elle se situait à l’heure actuelle…

« oui général, elle se situe sur un petit chantier au centre de la galaxie, des informateurs ont pu confirmer qu’il y avait là, une recrudescence d’activité sur le chantier. »

« Parfait, parfait, excellent travail » dit-il en coupant la liaison

L’Etoile noire, de vague rumeur avait circulé à son sujet il y a quelques temps, une arme terrible apparemment.
Le temps était donc compté car une telle occasion n’allait pas se représenter avant longtemps. Les chantiers de Kuat étaient trop bien gardés, mais un chantier indépendant ça c’était une autre histoire…

Le général raino savait que sa flotte n’était pas encore totalement prête mais il fallait agir…il prit alors l’intercom
« Chers volontaires de l’alliance, une opportunité de prendre un pas décisif sur l’Empire nous est donnée, je sais que nous nous sommes pas totalement prêt, mais nous devons la saisir, je comprendrais que certains d’entre vous ne veuillent pas partir et je ne leurs en tiendrais pas rigueur, pour les autres, préparez vous à partir dans quelques heures avec la flotte auxiliaire »

Regardant alors son état major présent sur la passerelle après cette allocution, il décida de préparer les renforts qu’il aurait certainement besoin

« Colonel Reiks, j’ai une entière confiance en vous, vous resterez donc ici avec les nouvelles recrues, nous aurons certainement besoin de nouvelles unités de combats plus adaptées à la situation, je vous demande de bien vouloir superviser la production et la formation accélérée de ces hommes »
« Bien général »
« Quant à nous, balayant du regard les officiers, nous partons pour une bien étrange quête »


raino le 2006-02-25 12:02:16



Destruction du générateur N°1

Django était se regardais dans la glace , prit son dentifrice et commença à se nettoyer les dents. Quand soudain un on frappa a sa porte.

[Ltd Jeff Curted] nous avons tenu toute la nuit tous nos croiseurs sont arrivés de l’Hyper espace ce matin. Nous pouvons attaquer les générateurs mon Commandant.
[Django] ben sa attendra encore 10min (dit django avec la bouche rempli de dentifrice) j’aimerais vite finir ma toilette au moins sa lieutenant !
[Ltd Jeff Curted] Bien monsieur, excusez- moi encore monsieur, je retourne sur la passerelle.

Très Mal à l’ aise le jeune officier ne manqua pas le droide de protocole à la sortie des quartiers de Django, il trébucha et le droïde avec lui. Quand il se releva, il était devenu tout pâle et n’arrivait même plus à reprendre son souffle.

[Django] allons lieutenant retourné a votre poste et essayer de ne pas renverser tout les droides du vaisseau et ce qui serait déjà bien.
[Ltd Jeff Curted] A vos ordres monsieur !

Django fini sa toilette tranquillement cette fois plus personne ne vains le déranger, il put même prendre une douche Krytienne en vitesse s’habilla et se dirigea vers la passerelle quand soudain son Holocom sonna :

[Cpt Teina Rochel] Monsieur mon vaisseau s’est fait attaquer pendant la nuit, mes pertes son trop grandes pour que je puisse continuer le combat. Puis je vous demander de pouvoir allez jusqu’à la base rebelle sur Kashyyk et revenir le plus vite possible ?
[Django] sans nul doute mais faites vite ! nous n’avons déjà pas beaucoup de vaisseaux disponibles.

Django entendit le petit bruit traditionnel que faisait l’Holocom en se fermant. Une fois arriver sur la passerelle, il vit le générateur Impérial déjà bien amoché, ses officiers souriaient bêtement comme s’il lui cachait quelque chose.

[Django] Bon dites moi tout de suite ce qui va pas où je fou tout le monde dans la soute !

Django eu un moment d’attention pour le pilote kell Tainer le pilote des spectres qui depuis 1 semaine n’avait pas attaqué le moindre vaisseau ni chasseur, on voyait a travers son regard, qu’il était en manque.

[Kell Tainer] Monsieur pour être franc avec vous vous avez une trace de dentifrice sur le menton, mais c’est vous qui voyez, vous pouvez la garder sa donne un air démoniaque bref, monsieur j’ai remarqué que le générateur n°1 allait bientôt céder.
[Django] Bon ben bande de vipères tous à votre poste et shooter moi ce générateur sa v me faire du bien et me mettre de bonne humeur pour cette journée !!


La flotte de Django se dirigea sur le générateur qui vit disparaître ces boucliers dès la première attaque, les impériaux présents sur le générateur virent des dizaines d’escadrons d’ailes A et d’ailes X sortirent des soutes des croiseurs.

[Rock Leader] A tous les escadrons feux sur les modules d’énergie !!
[Pilote d’Ailes A] Monsieur tous les modules son détruit, terminer, a vous de finir le travail !
[Django] Allez feux sur ce générateur et détruisez-moi aussi par la même occasion
tous vaisseaux impériaux se trouvant dans la zone !
[Ltd de communication] je lis le blason de l’impérial Luxorion_35 sur ces Destroyers monsieur !

Django ordonna de l’attaquer directement Luxorion sauf que les boucliers des destroyers tenures bon. Django ne firent pas beaucoup de dégâts, mais assez pour persuader les impériaux de l’attaquer pour le moment il mit sa flotte déjà pas mal amoché a la place d’un des générateurs déjà détruit. Son vaisseau privé « l’Evangeliste » arriva enfin bien mieux armée que ces croiseurs standard il pouvait faire face a n’importe quel vaisseau ennemie seulement Django s’assis dans son siège et resta pensif


django le 2006-02-25 11:13:55



Assaut du generateur 04

Le message avait été transmis a toute la Rebellion, et il n'augurait rien de bon. L'Empire, dans sa quete de suprematie, avait créer une station spatiale titanesque, dont la puissance de feu était capable de reduire a néant planetes et flottes ! Heureusement pour l'Alliance, cette station a été subtilisée par un infame rodien du nom de Menndo, bien qu'il ne vaille pas beaucoup plus que l'Empire, il ne nourissait pas la même haine que celui ci vis a vis de la Rebellion, ce qui pouvait la sauver... De plus, le batiment semblait incomplet et n'etait donc pas au maximum de ses capacitées, il etait temps de frapper vite et fort, afin de detruire cette folie et de porter un coup au moral Imperial !

La position de l'Etoile avait été transmise dans le message, ainsi que quelques informations a son sujet. Apparement, celle ci tirait son energie de 4 generateurs, et d'apres une rapide etude, la destruction de ces generateurs affaiblirait consierablement la station ! L'ordre etait donc clair, detruire au plus vite ces generateurs afin d'affaiblir la station et pour finir, porter le coup fatal au batiment de guerre. Un plan simple sur le papier, mais qui risquait de se compliquer dans la réalitée, car l'Empire ne laisserait surement pas la Rebellion detruire sa nouvelle arme, les combats risquaient d'etre rude ...

23h00, Flotte Justice, secteur Rebelle D3.

Devant cette nouvelle menace, Hadriel avait réunit un conseil de guerre a bord du Gardien, le vaisseau amiral de sa flotte.

[Hadriel]: Qu'en dites vous messieurs ?

Les amiraux restaient sans voix apres avoir pris connaissance de la puissance de l'Etoile de la mort.

[Yan]: L'Empereur et sa soif de pouvoir .... il ne s'arreteras donc jamais ?
[Hadriel]: Je n'en ai pas l'impression, malheureusement ...
[Decado]: Pourquoi ne pas y aller ?

Le jeune Decado s'etait vite illustré comme pilote hors paire, puis comme capitaine de vaisseau et finalement en tant que chef d'escadron. Sa fougue l'avait entrainé dans des situations perilleuses, mais il s'en etait toujours sorti avec brio, ce qui lui valut ses diverses promotions. Mais en attirant a lui les honneurs, il s'attira aussi les foudres de nombreux rebelles qui dénonçaient son attitude désinvolte, ainsi que son manque de discernement lors d'une bataille, Abaddon, le second de la flotte, etait l'un de ceux la ...

[Abaddon]: Encore vos idées folles, pourquoi ne pas se lancer a l'assaut tete baissée des que possible hein ?
[Decado]: Je ne faisait qu'une proposition !
[Hadriel]: Messieurs, s'il vous plait, cessez ces querelles idiotes !
[Decado]: Oui Amiral !
[Abaddon]: Comme vous voudrez ...

De longues minutes s'écoulèrent, les officiers discutaient entre eux afin de determiner quelle serait la meilleur solution pour tous ... Enfin, l'Amiral de la flotte, le Jedi Hadriel, prit sa décision ...

[Hadriel]: Bon, j'ai bien reflechit et ait écouté vos propositions. Je pense qu'il est de notre devoir de detruire cette engin, qui sait ce que l'Empereur pourras en faire, il pourrait l'utiliser comme moyen de pression contre la Rebellion, en menaçant nos familles, et il pourrait aussi aneantir nos flottes d'un seul coup. Cette arme represente une menace réelle, et c'est une aubaine que de la voir aux mains de ce Rodien, surtout qu'elle depends affreusement de ses generateurs, ce point faible doit etre exploité tant qu'il en est encore temps ! Preparez la flotte, nous partons le plus tot possible !
[Les Officiers]: Oui Amiral !

Sur ce, les officiers sortirent rapidement, commençant deja a donner leurs ordres afin que la flotte puisse decoller le plus tot possible.

[Yan]: Tu es sur que c'est une bonne idée ?
[Hadriel]: Non. Mais vu les degats que pourrait causer une arme pareille, je prefere l'affronter maintenant que quand elle seras sous le controle Imperial et a pleine puissance !
[Yan]: C'est vrai ... Je vais preparer le Faucon. Que la Force soit avec nous !
[Hadriel]: Je l'espere aussi ...

Le Commandant Solo sortit de la salle de reunion, laissant Hadriel seul devant son ecran HoloNet et la reproduction de l'Etoile Noire. Quelques minutes a peine et le ComLink de son bureau l'interrompit dans sa méditation.

[Hadriel]: Oui ?
[Abaddon]: La flotte est prete Amiral, nous partons des que vous en donnerez l'ordre.
[Hadriel]: On y va.

La flotte entra en hyperespace, quittant le paisible secteur rebelle ...

23h20, flotte Justice, secteur neutre C3

La bataille etait deja engagée, et les rebelles semblaient en net surnombre. Une balise automatique lachée par l'Amiral Makiavel*Dark communiqua rapidement la composition des defenses des generateurs, il semblait clair que le generateur 04 etait une cible facile pour la flotte.

[Hadriel]: A toute la flotte, le generateur 04 est notre cible prioritaire, nous allons tenter de nous en approcher !

Hadriel visionna rapidement les flottes presentes autours du dit generateur, reperant la flotte de Tyraël, un officier qu'il avait deja frequenté par le passé, Hadriel prit contact avec celui ci.

[Hadriel]: Jena, mettez moi en contact avec Tyraël, communiquation HoloNet cryptée de niveau 10 !
[Jena]: Bien monsieur, patientez quelques minutes je vous prie.

De longues minutes s'écoulèrent, Hadriel observa depuis les ecrans des cameras externes les combats qui se deroullaient a proximitée. Les tirs de lasers eclairaient l'espace alors que les epaves de vaisseaux commençaient a s'accumuler ... L'Etoile etait la, au milieux des combats, elle semblait intouchable, son bouclier deviant tout tir hasardeux qui aurait pu l'atteindre ...

[Jena]: Voila Amiral, code de conversation: 019265 AF
[Hadriel]: Merci.

Hadriel composa le code et se retrouva en face de l'holograme de Tyraël.

[Hadriel]: Bonjour Tyraël.
[Tyraël]: Bonjour a vous aussi Hadriel.
[Hadriel]: Je ne vais pas y aller par quatre chemins, je suis venu apporter mon aide pour detruire cette folie Imperiale et le generateur 04 semble etre la cible idéale pour ma flotte, hors celui ci est actuellement ceinturé et ...
[Tyraël]: Pas de probleme, coordonnées hyperespace: 144/124, je libere la place des que vous etes pret !
[Hadriel]: Parfait !

Basculant vers le resau interne de communiquation ....

[Hadriel]: Preparez un saut hyperespace, coordonnées 144/124 !
[Abaddon]: Saut paré !

Retournant a la conversation privée avec Tyraël ...

[Hadriel]: Nous sommes prets !
[Tyraël]: Bien, je fais un decompte, 3 .... 2 .... 1 .... top !

La flotte entra en hyperespace a proximitée de la zone de combat et sortit au beau milieu de ceux ci ...

[Hadriel]: Merci bien.
[Tyraël]: C'est moi, je vais m'attaquer aux autres generateurs, que la Force soit avec vous !
[Hadriel]: Que la Force soit avec vous ...

La communiquation se coupa. Hadriel retourna au resau interne.

[Hadriel]: Preparez la flotte, nous attaquons le generateur 04 !
[Abaddon]: Bien Amiral.

Hadriel sortit de la salle de reunion et prit la direction du cockpit. Il s'assit sur son siege et attendit la confirmation d'Abaddon, celle ci ne tarda pas a venir et la flotte se mit en marche !

23h28, le Gardien, vaisseau Amiral de la flotte Justice

Un autre tir de laser frola l'appareil, mais la vitesse des croiseurs legers rebelles leur avait jusque la évité toute perte. Le Gardien ouvrit le feu sur les defenses du generateur, faisant sauter les batteries de laser, puis reprit de l'altitude en vue d'un nouvel assaut ....

23h30, flotte Justice.

[Hadriel]: Abaddon, bilan des pertes ?
[Abaddon]: Aucune de notre coté, l'ennemi semble affaiblit.
[Hadriel]: Bien.

Jettant un oeil sur le scan, Hadriel se rendit compte qu'un nouvel Imperial etait arrivé dans la zone de combat. Son nom etait apparement reza, aucune information a son sujet dans la base rebelle. Alors qu'il tentait de glaner plus d'information a son sujet, une communiquation l'interrompit.

[Drago]: Amiral Hadriel, bonjour a vous.
[Hadriel]: Amiral Drago, c'est un plaisir.
[Drago]: Ma flotte vient de repousser un assaut, l'Imperial en question est reza, il dispose de Croiseurs legers Carracks, pouvez vous vous occuper de lui ?
[Hadriel]: Sans probleme !

Basculant sur la frequence interne.

[Hadriel]: A toute la flotte, mise en mouvement, direction nord ouest, commencez a preparer l'assaut sur la flotte du dénommé reza !
[Abaddon]: Bien Amiral !

01h00, flotte Justice.

[Hadriel]: Etat des pertes ?
[Abaddon]: Minimes de notre coté, l'ennemi deplore plus de 2 000 engins !
[Hadriel]: Parfait ... Voila une belle nuit, que les hommes se reposent, demain nous auront du boulot ...

Hadriel le 2006-02-25 01:16:56



Début de l'offensive

La station spatiale 'l'Etoile Noire' de l'Empereur était bien en construction dans les chantiers imperiaux de Kuat.

Ce n'était donc pas une rumeur et des espions Bothan avaient réussi à avoir des information sures concernant cette effroyable machine de guerre.

Mais plus surprenant, des rapports plus récents faisaient état d'une mutinerie au sein des chantiers et qui avait eu pour consequence le vol de l'Etoile Noire.

Un certain Menndo, un rodien, serait à l'origine de cette mutinerie.

La station était sur le point de s'échapper de la base.

L'Amiral MakiaveL*DarK se disait qu'il n'y avait pas 36 solutions possibles, mais bel et bien 2:
- soit en profiter et détruire l'Etoile Noire;
- soit la capturer.

La première solution était la plus plaisante et la moins risquée à entreprendre.

Mais dans les 2 cas la tâche serait hardue.

Se tournant vers ses officiers, il commenca son discours:

'Talions! L'heure est grave!

Nous avons une occasion non négligeable de nous débarasser de la plus grosse machine de guerre qui ait jamais existée.
Et si nous réussissons, se sera un coup énorme porté contre l'Empire.

Je vous demande donc de préparer vos flottes et de vous diriger immédiatement vers Kuat.

Voilà comment je vois les choses...'

Après le briefing, l'Amiral se tourna vers son second, le capitaine Djidane, afin de lui donner ses ordres.

'- Capitaine!

- Oui Amiral?

- Commencez les préparatifs de la flotte, nous partons de ce pas vers les chantiers de Kuat.

- Bien amiral. Justement les renforts sont arrivés et sont prêts.

- Tant mieux. Nous aurons besoin de toute les ressources nécessaires dans l'accomplissement de cette mission.

- Oui Amiral. D'après mes estimations, nous pourrons partir d'ici 2 heures.

- Très bien Capitaine. Vous pouvez disposer.

- A vos ordres!'

Trois heures plus tard, la bataille faisait rage au dessus de Kuat.
Les impers n'étaient pas disposés à laisser partir aussi simplement leur station militaire et les défenses étaient aussi puissantes que nombreuses.

Seul l'avenir dira qui des deux clans remportera la bataille...

MakiaveL*DarK le 2006-02-25 00:36:13



HRP : Description des objectifs de départ

Objectif Principale :

La rumeur a fait rage dans la galaxie, la rébellion a appris la nouvelle ! L’empire veut absolument récupérer son arme destructrice, et la rébellion ne veut surtout pas que cette arme ultime revienne aux mains de l’empire.

Le chantier de Menndo se trouve dans la zone C3, il vous faut pénétrer à l’intérieur de l’enclos.
Mais pour capturer/détruire l’étoile noire, il vous d’abord détruire les quatre générateurs d’énergies qui aliment l’étoile.
Dés qu’elle ne sera plus alimentée, sa puissance baissera colossalement.

Objectif secondaire :

Vous êtes bloqués dans le chantier de Menndo, pour éviter que l’un de vos ennemies capture l’étoile noire, vous devez attaquer le plus de flottes ennemies possible.
Le joueur qui aura gagné le plus de victoire, sera récompensé !
Vous devez m’envoyer vos rapports gagnant par MP à Excalibur. Vous ne pourrez taper que les joueurs qui sont enfermés dans l’enclos !

Bonne chance

Batllwack



Excalibur le 2006-02-24 21:15:51



Le vol de l'Etoile Noire

Le soleil venait de se lever sur la belle planète de Kuat. Tous les kuantis se préparaient pour aller travailler sur l’immense chantier naval de Kuat

L'idée de pouvoir disposer d'une station de combat aux dimensions titanesques et dotée d'une puissance de feu capable de détruire une flotte entière ou une planète n’arrêtait pas de fasciner l'Empereur Palpatine.

Depuis trois guerres, l'ingénieur Bevel Lemelisk était installé dans les appartements de Kuat city ! L’empereur Palpatine l’avait enrôlé de force pour qu’il élabore l’un des plus puissants bâtiments de guerre de l’Empire.
Les plus grands ingénieurs de l’Empire avec l’aide des kuantis travaillaient nuit et jour pour réaliser le projet.

Ce même projet touchait bientôt à sa fin, l’Etoile Noire mesurait déjà 120 kilomètres, l’équivalent d’une petite lune ! Mais les ressemblances avec la structure d'une planète ne s’arrêtaient pas là. En effet, comme sur les corps célestes, l'habitat et les zones viables s'organisaient pour la plupart à la surface de la station, ou à une profondeur ne dépassant guère quatre kilomètres, d'où la présence de nombreux petits 'bâtiments' visibles de l'extérieur.

Les ingénieurs étaient déjà entrain de se réjouir de voir enfin leur projet s’achever ! Mais il ne manquait plus que les systèmes de défenses.

Menndo, l’un des plus méchants Rodiens, traînait dans les rues de Kuat city. Des rumeurs couraient qu’un dirigeant rebelle l’avait enrôlé pour venir assassiner une personnalité impériale et d’autre disaient qu’il travaillait seulement pour l’Empire !
Ce qui était sûr, c’est qu’il avait été embauché dans la rénovation du destroyer stellaire de l’Empereur.

Comme tous les matins, Menndo pointait à l’entrée du chantier, et allait rejoindre ses coéquipiers.
Leur dirigeant était toujours en retard, les ouvriers avaient donc le temps de discuter…

- Vous en avez pas marre de cette vie vous ??
- C’est comme ça Menndo, on peut rien y faire !
- Non mais sérieusement, vous n’avez jamais rêver de contrôler la galaxie toute entière ??
- Oh bien sur que oui ! Ce ne sont que des rêves !
- Imaginez, que nous contrôlons l’un des plus puissants vaisseaux que la galaxie jamais imaginé ? Toutes les civilisations se prosterneraient devant nous !
- Tu parles sans doute de l’Etoile Noire ?? Tu sais que pour la contrôler, il faudrait être l’un des plus loyaux serviteurs de l’Empereur ? Et nous ne sommes que des simples ouvriers !!
- Bon, je vais te parler clairement ! Je ne suis pas venu ici pour passer ma vie à travailler. J’ai une cinquantaine de rodiens au niveau 5 de la station qui sont prêt à mourir pour moi ! Dans moins d’une demi-heure, je vais voler l’Etoile Noire !
- Quoi ?? Mais tu es fou !! Tu sais quel est le sort des traites ?
- Que veux tu qu’il m’arrive, avec une telle arme, je peux détruire Coruscant en un claquement de doigts ! Bon vous marchez avec moi ou pas ??
- Oh et puis tu as raison, on en a marre de cette vie ! Mais on gagnerait quoi dans cette histoire ?
- Vous serez les plus riches de la galaxie ! Et je vous nommerai gouverneurs de mes capitales

Menndo avait réussis à convaincre ses collègues ! Il allait profiter de l’arriver de Dark Vador pour s’infiltrer sur le chantier…

Pendant que l’ingénieur Bevel Lemelisk était entrain de diriger l’installation du 24ème réacteurs, le super destroyer stellaire Executor de Dark Vador s’amarra sur le chantier!

- Le seigneur Vador est là !
- Voila ! La station est désormais en état de voler ! Comment déjà ?? Il est déjà là ?? Vite tout le monde à son poste pour l’accueillir !

Tous les officiers se pressèrent de rejoindre le seigneur Vador au spatio-port du chantier !



- C’est le moment ! Tout le monde à son poste ! Lancez la grenade à ions sur les droides ! Go !

La troupe de droides qui devait surveiller le projet fut immédiatement désactivée ! L’un des chef de la sécurité qui était resté sur place se posa des questions : « Qu'est ce qui se passe ? Qui va là ?? »
Meendo se présenta devant lui en lui montra sa carte d’ouvrier ! « Je viens inspecter les lieux avant l’arrivé de notre seigneur ! » Et d’un air inquiet, le chef Bast répondit : « Euh…Je vais en avertir mes supérieurs ! »

Menndo prit son blaster et le pointa vers la poitrine de l’impérial Bast ! « Tu préviens une seul personne et je te tue ! » Il prit alors son interphone et demanda à ses soldats de venir le rejoindre !

Le moment fatidique était enfin arrivé ! L’équipage rentra dans l’immense sphère…

- Mais vous êtes fous ?? Ce bâtiment n’a jamais volé ! Il n’est même pas achevé.
- C’est ce que l’on va voir ! Mais ne t’inquiète pas, un de mes braves voleurs vient de dérober les plan à ton supérieur Bevel Lemelisk ! Mes ouvriers se chargeront de terminer le travail ! Pour le moment, tu montes avec nous ! J’ai encore besoin de tes services !

Jerry qui travaillait avec Menndo activa l’immense porte pour laisser partir l’Etoile Noire !

Dans un vacarme immense de réacteurs et de tôles, sortit de la station, la gigantesque sphère ! Elle était tellement grosse, que le ciel de Kuat s’assombrit. Il eu un vent de panique sur le chantier naval, jamais dans l’histoire de Kuat un tel vaisseaux n’avait été crée !
- Chef regardé ! L’étoile s’envole !!
- C’est impossible !! Appelé vite Bast
- Que ce passe t-il Bevel Lemelisk ?
- Rien de grave seigneur Vador ! Mon équipe est déjà entrain d’appeler mon officier qui est chargé de la sécurité
- Chef nous avons un problème, l’officier Bast ne répond pas, de même pour la troupe de droide !
- Alertez les autorités ! Qu’ils stoppent l’Etoile ! Et surtout, qu’ils n’ouvrent pas le feu dessus !

Les deux immenses stations spatiales qui dirigeaient le courant aérien de Kuat stoppèrent la sphère grise géante.

- Ici la station de sécurité de Kuat, veuillez vous identifier !

Menndo, demanda d’un air inquiet à Bast de s’identifier et d’expliquer que la station faisait des vols d’essais !
Forcer, l’ingénieur prit l’interphone et communiqua avec la station spatial : « Comment osez vous importuner le grand seigneur vador !! Vous venez de perturber le vol d’essai de l’Etoile Noire ! »
La station mis un certain temps avant de répondre : « Nous sommes désolé ! Mais nous devons respecter le protocole ! Nous désactivons le bouclier »

Quand la communication fut coupée, Menndo poussa un Ouf de soulagement !
Au même moment l’ingénieur Lemelisk annonça la supercherie aux stations !

- Menndo, vite ! Les stations veulent activer leurs boucliers magnétiques !!! On ne va pas pouvoir sortir !!
- Encore trois secondes et nous passons en Hyper-Espace !

Après trois interminables secondes d’attentes, l’Etoile Noire s’éclipsa dans l’immense galaxie…



Excalibur le 2006-02-24 21:08:48



Retour