Partie relancée le 14 Nov 2017

62 inscrits sur cette partie
1 joueurs connectés
Rôle Play


[Fin de la quête] Vive la Contrebande

Dans une salle au bord du KwisatzHaderach on entendait de nombreuse voix agitée. La convocation de tous les hauts gradés sous les ordres de l’amiral MuaD avait étonné tous les membres à bord du vaisseau car personne ne connaissait la raison de cet appel. Le suspense se faisait de plus en plus pressant car MuaD avait déjà 20 minutes de retard, chose qui ne lui arrivait presque jamais. Une rumeur avait même commencé à circuler ; on disait que MuaD était plus malade qu’on ne voulait l’admettre et qu’il nommerait son successeur. Apres 30 minutes d’attente MuaD arriva enfin suivi de Channi. Un sourire se dessinait sur les lèvres de MuaD et il se mit derrière son siège, Channi à sa droite. En face d’eux à gauche et à droite étaient assis au bord d’une longue table tous les hauts gradés. MuaD commenca :

- Je suis désolé du retard mais Channi et moi avons du nous occuper de détails administratifs…
A peine ces quelques mots prononcés, toute la salle partie dans un éclat de rire car nul ne pouvait ne pas remarquer que MuaD était débraillé contrairement à son habitude, tous avaient deviné quelle était cette occupation…
MuaD semblait un peu gêné et avait de la peine à reprendre tandis que Channi fixait un coin de la pièce d’un regard vide.
- Comme vous le savez tous, repris MuaD
Nous avons eu pas mal de contact avec l’institution à but très lucratif connu également sous le nom de Contrebande. Cette institution cherche de nouveaux collaborateurs et devait partager trois licences commerciales dans toute la galaxie. Nous avons été élu suite à notre renommée et nos prestations, vous pouvez être fière de ce que vous avez accompli ! Du point de vue de notre organisation interne rien ne change, par contre désormais nous allons diminuer nos prestations de 50% à l’empire et la proposer à la Rebellion. Notre licence commerciale permettra d’offrir de nouveaux services à tous nos clients. Ceux qui aiment l’action, le feu, la bataille pourront se réjouir car nous aurons deux fois plus de personnes qui nous voudront la peau. Je vais arrêter ma propagande et je vous laisse la parole. Avez-vous des questions, des propositions,… ?
Tout de suite une personne dans la salle prit la parole et dit :

- Je ne pense pas que cela soie une bonne idée car…
Il avait arrêté sa phrase en plein milieu et avant qu’il ait le temps de dire quoi que ce soit de plus, la pièce s’éclaircit et Channi était déjà en train de ranger son Blaster KYD-21. L’intervenant quant à lui avait un trou noir dans sa poitrine et une odeur désagréable de viande brûlée remplissait la salle. Un silence total régnait dans cette salle. MuaD repris la parole :
- Y’a t-il d’autres questions ?
Au fond de la salle quelqu’un pris la parole. Il avait de la peine à s’exprimer car il bégayait mais il arriva tout de même à sortir quelques mots :

Ch-Ch-Ch-Chef…vive la Contrebande !
Le silence régna à nouveau, tous les yeux étaient braqués sur MuaD. Après une minute de silence MuaD repris.
- Je vois que vous êtes tous en accord avec moi…Vive la Contrebande !!!
Et dans toute la salle ces trois mots étaient hurlés de toutes part.
Une nouvelle ère avait commencée, MuaD avait désormais quitté son seigneur Palpatine pour rejoindre la liberté du commerce.


MuaD le 2005-05-18 14:27:16



une défaite ?

Enfin le grand prime était la , on allait bientôt découvrir le nom des nouveaux contrebandiers .

Une personne de la direction ( ou un huissier ) apporte une enveloppe au directeur .

[Présentateur] : ENFIN , voici le nom des nouveaux contrebandiers …
ALLLLLL….

Le présentateur n’avait pas fini de prononcer ses mots que l’amiral Aldo se leva et commença a sauter de joie .

[Aldo] : Ouaiiiiiiiiiii ! Je le savais , Aldo c’est moi yeahhhhhhhh vive le pognon !

Le présentateur regarda Aldo d’un aire nonchalant puis termina sa phrase .

[Présentateur] :ALLLLLLLA suite de cette petite page de pub .

Pendant la page de pub , tout le monde regardait le pauvre amiral d’un air moqueur , Aldo commençait a s’énerver . Deux trois minutes après , la pub était fini .

[Présentateur] : Voici les éliminé : Gribouille , Batlewalk et notre cher Aldo , les nouveaux contrebandiers sont : Ltd Ziliev , Muad , Neorom . Reste Poséidon et Loder a départagé lors d’une 3éme épreuve .

Les supporters rebelles se mirent a hurler et a siffler les juges .

[supporters rebelles] : OUhhhhhhhhhhh bande de raciste envers les rebelles , c’est honteux ! Allez popo on est avec toi fiiiiiii( sifflet )

[supporters imper] : Oué bravo les juges , vous avez fait du bon boulot .

Tandis que le publique commençait a se battre , Aldo était resté de marbre sur son fauteuil avec une petite larme a l’œil , il n’avait toujours pas bougé , visiblement il essayai de se contenir . Les candidats retenu se levèrent pour aller saluer l’homme lion .

[Loder] : Bien jo….

Paf Aldo venait de lui en décocher une , Loder gicla dans le publique , et ce n’était pas fini , l’Amiral commençai a s’avancer vers les juges en retroussant les manches ( un coup de poing d’un homme lion qui a une parfaite maîtrise de la force , sa doit pas faire du bien ) , visiblement il se dirigeait vers Booster terrick , le public rebelle scandait le nom d’Aldo , mais la Eleana pris la parole , le public ce tut .

[Eleana] : silence ! Aldo ne soyez pas mauvais perd …

Xiioonnnnnnnn ( Aldo sortant son sabre laser doré ) , la situation devenait vraiment critique , l’Amiral était devenu complètement fou ! Heureusement quelqu’un se bougea , cette personne n‘était autre que Poséidon qui posa sa main sur l’épaule droite d’Aldo .

[Poséidon] : Arrête , tu vas faire des truques que tu va regretter , tient tape un coup dans cette bouteille de cognac .

Ensuite l’Amiral tourna la tête et vit Lando qui lui lança une pièce .

[Lando] : Sans rancune Aldo .

Puis vint au tour de Obearn Kenoby d’apparaître dans le champ de vision d’Aldo , mais celui si ce contenta de le regarder et de lâcher un pet qui na laissa pas indifférentes les personnes présentes a coté de lui .
Ouf , l’émission a échapper a une belle catastrophe , le leader des boulets étaient calmé ( ceux-ci était d’ailleurs venu en nombre pour le prime de l’émission ) . Aldo se contenta de saluer le publique et quitta le plateau .Mais déjà un vingtaine de journalistes débarquèrent .

[Journaliste n °1] : Mon Amiral , acceptez vous votre défaite ?

Paf celui la gicla en emportant deux trois autres journalistes sur sa course , il avait prononcé le mot qu’il ne fallait pas .

[journalise n°2] : Aldo , que préparez vous désormais ? Avez-vous toujours l’espoir de devenir CB ?

Enfin un bon journaliste , la question plaisait au leader , celui-ci regarda fixement une camera d’un air menaçant .

[Aldo] : Voila ce que j’ai prévu : Je vais provoquez la chut de coruscant et donc la victoire rebelle ! Regardez moi bien pauvre petit imper , je suis votre cauchemar , je vous souhaite de ne jamais me croisé ! Dite a votre petite Gleen d’aller planquer les enfants parce que sa va saigner .Et oui je souhaite toujours êtres CB . Maintenant j’en ai marre , foutez moi la paix , j’ai une attaque a préparé .



Aldo le 2005-05-17 23:46:46



Emotions contradictoires

« Mon Lieutenant, mon Lieutenant !
- Et bien sergent que signifie cet affolement ?!
- L’émission … les … Rah ! … Les résultats !
- Allons calmez vous et reprenez depuis le début.
- Les résultats de la grande campagne « We need you » ! Ils seront annoncés d’un moment à l’autre, l’émission a déjà commencé !

Saperlope ! J’avais complètement oublié que c’était ce soir que l’émission annonçant les résultats de la seconde épreuve était diffusée ! Je suivis donc le sergent Karamazov au pas de course vers la salle de repos où trônait le poste Holo-vision. A mon entrée, les quelques soldats s’y trouvant se mirent au garde à vous, puis me firent une place dans le canapé. Bien éduqués ces hommes décidément … Un Contrebandier visiblement pas très à l’aise au milieu de cette foule en délire s’exprimait au micro :

« … que les 3 premiers du classement seront, s’ils le désirent toujours et si leur chef de guilde et d’accord, passé sans délais contrebandier. Un message dans ce sens leur sera envoyé aujourd’hui. Il s’agit de MuaD, Neorom et le Ltd Ziliev. Quand au 4ème… Nous n’avons pas su déterminer qui de l’Amiral Poseidon ou bien du commandant Loder serait le candidat choisit. Nous les invitons … »

A l’annonce de mon nom, tous sursautèrent, moi le premier. Une joie infinie m’envahit soudainement. J’avais été choisit ! Moi ! J’avais encore du mal à réaliser ce qu’il m’arrivait. Finit l’Ordre impérial, cet uniforme serré et ces bottes cirées, ces obligations envers l’Empereur … J’étais désormais libre, libre de tout ! Mais terminé aussi l’Outer Rim … A ces pensées, mon moral retomba en chute libre. Terminé les opérations si soignées du Commandant Lirkas (un grand homme) … Terminé cette organisation si parfaite que nous nous devions de fournir à l’Empire … Terminé les franches rigolades avec les camarades Outer Rimiens … En abandonnant l’Empire pour la Contrebande, je me devais d’abandonner avec lui mes amis, mes repères … Pire ! Mes anciens camarades deviendront des ennemis potentiels …

« Et bien mon lieutenant, vous en faites une tête ? Cette nouvelle ne vous ravit-elle pas
- Si, bien sur ...
- Et ben on dirait pas …
- De toute façon, mes sentiments personnels ne doivent avoir aucun impact sur votre travail. Préparez moi une liaison cryptée à destination de l’Outer Rim dans ma cabine. Je m’y retire. »

Le sergent compris à l’émotion qui m’avait trahi lors de la prononciation « d’Outer Rim » ce qui n’allait pas. Il se passa donc de commentaire, et d’un regard menaçant intima l’ordre aux autres soldats présents d’en faire de même. Dans les couloirs qui me menaient à ma cabine, je pensais au meilleur moyen de leur annoncer la nouvelle. Comment allaient ils le prendre ? Le Commandant comprendrait sûrement, il m’avait donné sa bénédiction en ce sens quelques jours plus tôt. Mais les autres … Iraient-ils jusqu’aux représailles ? Après tout le Code Impérial est très clair sur le sort à réserver aux déserteurs … Bref, j’en étais toujours au même stade à mon arrivée dans ma cabine où trônait déjà sur mon bureau l’holo-transmetteur. Vraiment efficace ce Karamazov … Bien, allons y en improvisation donc.

« Camarades,
C’est avec une grande tristesse que je vous annonce ma décision de quitter l’Outer Rim. Cette guilde a été pour moi une véritable école de la vie, puisque j’y suis entré à mes débuts comme aux siens. Si j’ai pris cette décision qui me coûte, sachez que la guilde n’y est pour rien. Vous avez tous été d’un grand soutien pour moi et l’Empire, et je pense que sans vous tous la supériorité actuelle de l’Empire ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui.
Mais voila, vous avez peut être suivis les actualités, la Contrebande a récemment organisé un concours visant à remplacer quelques uns de leurs membres, concours que j’ai eut le privilège de réussir. Même si j’ai tenté de n’en rien laisser paraître, j’ai toujours été attiré par ce milieu si instable et imprévisible où la liberté d’action règne en maître.
Ainsi, je m’en vais vous quitter pour un autre monde, mais sachez que vous resterez tous à jamais gravés dans mon cœur, et peut être que la fin de cette alliance militaire va permettre la naissance d’une alliance commerciale … Comme on dit, 'La fin n'est rien, c'est juste le commencement d'une autre histoire' …
Voila, je finirais mon discours en vous remerciant tous chaleureusement, et tout spécialement (au risque de me répéter) le Cmd Lirkas qui a su mener d’une main de maître l’Empire, même si sa modestie l’empêche de l’avouer ... »

Alors que j’achevais mon discours, les larmes me submergèrent, me forçant à éteindre rapidement la console. Je me dis à moi-même :
« Un officier impérial se doit de contenir ses émotions. Mais un Contrebandier nooooooooon … »
J’éclatai en sanglots sur mon bureau.


Ltd Ziliev le 2005-05-17 17:14:45



fin de la sous quête

L’émission A la recherche du nouveau contrebandier arrivait à son terme, il était donc temps pour Eléana de passer à autre chose.

Toute l’opération s’était déroulée comme prévue. Le pseudo général Kaish avait réussi à sortir les plans de la planète Kessel et personne n’avait été capable de l’en empêcher. Et même s’il avait été souvent attaqué durant le trajet de retour, son vaisseau amiral avait réussi à atteindre Aayla quelques heures avant de se faire détruire. Mais ces heures avaient été suffisantes pour transporter le trésor technologique de Kessel dans les coffres de Aayla. Bientôt Eléana et ses amis contrebandiers trouverait sûrement l’occasion de s’en servir.
En attendant les opérations avec la contrebande allaient se poursuivre dès ce soir avec une nouvelle mission pour le Bandit Queen.

HRP :

Comme le général Kaish a réussi à atteindre Aayla, il n’y a pas de clan vainqueur à cette partie de quête. La contrebande l’emporte et remporte donc les armes de l’armée droides…. (future quête à suivre…). Par contre individuellement certains d’entre vous recevrons des récompenses (2 skins + 1 relique de vue à distribuer).


Eléana le 2005-05-17 16:03:47



Résultat de quête "We need You"

Booster semblait embarrassé pour annoncer devant ce parterre tous confondu de journalistes, de candidats potentiels, ou déçus, de parents attentionnés ou de leaders de guildes sur les crocs à l’idée de perdre un de leur homme. Bref, la tension est à son comble…

« Mesdames et messieurs, messieurs les candidats,
Un auteur célèbre a dit un jour : « Il ne peut en rester qu’un ! ». Si cela était si simple.

La contreban… pardon, l’institution à but très lucratif que je représente, ne devait à l’origine ne recruter qu’une personne en vue de remplacer notre aimable retraité Némésis. Mais suite à des petits soucis d’impôts non payés sur les clones de la part de Jeralex et de Lord Beaujol, ainsi qu’une incompatibilité d’emploi du temps de la part de Djé, il apparaît que 4 places sont disponibles. Nous avons besoin d’un fort recrutement. Et ce qui était à l’origine une manière de sélectionner une personne, doit devenir une manière d’en recruter 4 !!!

C’est dans cette situation que je me retrouve en tant que directeur de la compétition « We Need You !! ». Aussi, après une large concertation des membres de notre équipe, il apparaît à la vue des résultats que 4 recrutements vont s’effectuer pour pallier au manque de contrebandier. Ils reprendront le travail des contrebandiers qui viennent de nous quitter. »

C’est une véritable lueur de stupéfaction qui se révéla sur les visages de la plupart… Pas tous, des malins avaient deviné ce qui pouvait arriver. Il est déjà difficile de créer un cadre de recrutement exceptionnel comme celui-ci, il était évident qu’en refaire un second qui ne révèlerait pas forcément de nouveaux (et surtout meilleur) talents que cette fois-ci serait utile… Ce serait peut-être même une perte de temps…

Booster Terrik semblait plonger dans une totale expectative… Pourtant son œil cybernétique retransmettait, avec perfection, le détail des visages des candidats qui attendaient le résultat de cette seconde phase et qu’elle serait cette fameuse troisième phase…

Reprenant son souffle et ce jetant dans la mêlée :

« En conséquence de quoi, et au vue des résultats des deux premières épreuves, il a été arrêté par l’ensemble des Contrebandiers (son quorum) que les 3 premiers du classement seront, s’ils le désirent toujours et si leur chef de guilde et d’accord, passé sans délais contrebandier.
Un message dans ce sens leur sera envoyé aujourd’hui. Il s’agit de MuaD, Neorom et le Ltd Ziliev.
Quand au 4ème… Nous n’avons pas su déterminer qui de l’Amiral Poseidon ou bien du commandant Loder serait le candidat choisit. Nous les invitons tous deux à se présenter (s’ils le souhaitent) à la 3ème épreuve qui ne comptera qu’eux deux. Un message privé dans ce sens les y conviera.

Quand aux 3 malheureux candidats qui ne seront pas sélectionnés. Je parle de Batllwack, Aldo et Gribouille, ils sont remerciés de leur active participation à ce jeu. Nous conservons leur nom dans les listings des candidats possibles pour une participation future à la notre si beau métier. Il faut qu’ils sachent qu’ils étaient au pied du podium.

Je vous remercie de votre attention. »

C’est limite si l’on entendait plus ce pauvre Booster… S’époumonant dans le micro pour tenter de remercier son auditoire, il remarquait le visage joyeux des uns, déçus des autres et surtout la crainte sur le visage des deux participants à la 3ème épreuve…

Ils verraient rapidement ce qu’il en serait… (Se dit-il en lui-même.)



Booster Terrik le 2005-05-17 15:47:52



Neorom vs 04

L’énigme avait été déchiffrée avec succès depuis quelques minutes déjà et la flotte était en route vers les coordonnées trouvées.
Les Contrebandiers étaient loin d’être des imbéciles, la bataille serait sûrement longue et difficile.
La première attaque devait plus servir à déterminer la composition du clone de Booster Terrik qu’a essayer de causer de grosses pertes ; le rapport arrive quelques secondes à peine après la fin de la bataille, la composition ennemi n’aurait pas pu être pire, les Défenseurs TIE avaient souffert face aux Cargo YT-2550 bien que les pertes eut étaient minimes, seulement 20000 TIE détruits, 2 gros problèmes se posaient à moi.
-Mes parsecs étaient optimisés pour une flotte de défenseurs, au vu de la composition adverse, je devais lancer la production de Destroyers Stellaires Impériaux le plus rapidement possible.
-Je gardais sur ma flotte une personnalité importante…
Officier, Mettez moi tout de suite en communication avec l’Amiral Gromoche.
« Amiral, comme je vous l’avez dit, l’émission à la recherche du nouveau contrebandier à repris et je suis immédiatement parti ou je devais. Cependant, je vais être forcé de changer la composition de ma flotte et ne pourrais plus protéger Pellaeon, il me faut donc quelqu’un pour l’évacuer le plus vite possible. »
« Très bien, donnez moi vos coordonnées, je viens le chercher personnellement dans quelques instants et…bonne chance pour votre quête »

Quelques heures plus tard…

« Amiral, nous avons reçu confirmation de notre centre de production qu’ils lançaient la création de DSI, nous serons opérationnel au milieu de la nuit. »

« Très bien Rico, notre première frappe aura lieu à 2h00, et vous en prendrez le commandement, que la force soit avec vous. »

Le lendemain matin, je me réveillais d’assez bonne heure et chose plutôt rare, d’assez bonne humeur. Je me rendais dans la salle de commande, observait par la baie vitrée et manquait de m’étrangler, le Clone était intact, aucun vaisseau n’avait bougé depuis la veille.

« RICO, dans la salle de commande, et TOUT DE SUITE »

Je vis arriver se mécréant les yeux à moitié fermés et ne comprenant visiblement pas grand chose à ce qui se passait.

« Moui, qu’est ce qui se passe. »
« Sombre abruti, ne vous avais-je pas confier le soin d’attaquer ce foutu clone pendant la nuit ? »
« Ouai…fatigué…dormir »
Ces trois mots furent les derniers qu’il prononça. Grâce à la force, je le soulevais de terre tout en l’étranglant, sa nuque se brisa comme une vulgaire brindille tandis que ses yeux se révulsaient et que deux longs filets de sang s’écoulaient de son nez.

Caporal Heatcliff, je vous nomme second du Pioneer I, ne me décevez pas.
Heatcliff étaient un officier plus âgé que moi et qui ne manquait jamais à son devoir, même au péril de sa propre vie.
Bien que la force n’avait jamais été présente en lui, il surpassait bien des impériaux en ce qui concernait la tactique militaire.

La première vraie bataille allait enfin pouvoir commencer, les DSI faisant des ravages dans les rangs ennemis et le résultat était sans appel, 19000 cargo détruits pour à peine 700 DSI. Il ne restait plus maintenant qu’a frapper le plus souvent et le plus fort possible.

Le lendemain…

Cette brouette spatiale était finalement plus résistante que je ne l’avais prévu, néanmoins la victoire finale était forcement pour cet assaut, il restait à peine 10000 Cargo et certains étaient déjà fumants.

Quelques instants plus tard…

Le clone avait enfin été détruit mais ce fut laborieux, les pilotes, stressés par l’enjeu n’avait détruit que 2500 vaisseaux lors de la première vague, mais la promesse de tous les payer un voyage dans l ‘espace sans vaisseau les avait poussé à se surpasser et détruire les 7500 unités restantes.

La deuxième partie de la quête s’était déroulée avec succès, il fallait maintenant attendre le lancement de la phase finale pour peut-être aller vers de nouveaux horizons.


Neorom le 2005-05-16 10:05:33



L'espoir s'envole

« A tous les artilleurs, cibles à portée de tir dans H moins 20 secondes … 15 … 10 …5 … FEU A VOLONTE ! »

Pour la cinquième fois en quelques heures, l’espace se chargea de rayons mortels et multicolores, engendrant partout mort et destruction. Malgré la bonne volonté de nos artilleurs, les Faucon Millenium tenaient bon, luttaient jusqu’à la fin qu’ils savaient inévitable. Le problème était : quand ce carnage prendrait il fin ?

« A tous les artilleurs, cessez le feu, la flotte ennemie se retire. »

Pour la cinquième fois en quelques heures, je quittai le poste de tir du Geonosis, Destroyer Stellaire de classe Impérial II sur lequel j’exerçai mes maigres talents d’artilleurs. Sur le chemin de la salle de communication, je croisai nombre de mes hommes, tous semblaient exténués par ce combat qui nous avait semblé si facile à ses débuts. Même le sergent Karamazov dénotait un certain relâchement : son uniforme habituellement impeccable portait de nombreux plis et taches d’huile.

« Et bien messieurs, quels sont les résultats de cette boucherie ?
- Pas fameux Amiral … La fatigue de nos hommes se fait ressentir dans leur activité : notre efficacité ne cesse de diminuer. Quand aux vaisseaux ennemis, ils résistent toujours aussi bien. A cette vitesse là, il nous faudra encore 3 ou 4 raids pour en venir à bout …
- Nous n’avons pas ce temps Major. Nous devrions déjà avoir détruit cette flotte d’après le règlement.
- Pourquoi poursuivre en ce cas ?
- Un miracle, ça arrive toujours lorsqu’on s’y attend le moins … »

Il avait raison … La date limite avait été fixée à minuit de la veille, mais que pouvais-je faire ? Abandonner si prêt du but ? Jamais ! Nous lutterions jusqu’au bout, bien qu’il semblerais que la partie soit finie pour nous …


Ltd Ziliev le 2005-05-15 20:55:58



le traque

Aldo se faisait tout beau pour le grand prime de « à la recherche du nouveau contrebandier « , enfin il allait savoir si il allait être pris pour le deuxième épreuve .
Lorsque devant la glace il découvrit une horreur .

[Aldo (bégaye)] : Me … Me…. Ma …. Mama … Ma crinière !

Il découvrit avec stupeur que une bonne partie de sa crinière ( ou de ses cheveux ) d’homme lion avait disparu , il possédait dorénavant la coupe de Louis de Funès mais avec des cheveux plus long .

[Aldo] : GROOOOOOOOOOOOOOAAAAAA ! ( rugissement )

C’est alors qu’un garde arriva .

[garde Erie] : Qu’y a-t-il ami….

L’homme lion se retourna et regarda Erie d’un aire désespéré ( il avait les larmes au yeux ) .
Le garde voyant qu’Aldo était très touché par sa calvitie ne pouffa pas de rire .

[Garde Erie] : Euh , je vais chercher les maquilleuses .

Trois petites minute plus tard , les maquilleuses arrivèrent avec une belle perruque qui consola a moitié l’Amiral , tout de même , sa belle crinière de lion , c’était sa fierté .


Deux heures après , le grand prime avait commencer , le présentateur appelait les candidats un a un , c’était au tour de l’Amiral .

[Présentateur ] : Il est fort ! Il est beau ! Il a remporté de nombreuses batailles et il a mené de nombreux hommes pour la rébellion ! Il manie son sabre dorée comme personne ! J’ai nommé l’homme lion AaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaalDO !

L’Amiral commençait a descendre les marches de l’escalier sous les acclamations du publique et soudain , sur la dernière marche de grand escalier , sa perruque tomba , tout le public se mit a rire en le montrant du doigt .

[Public] : Ahahhahaha regardez moi sa , il ne pourra jamais être CB avec une tête pareil ihihihihi !Le pauvre il est chauve !

[Aldo] : Non ! Non , je ne suis pas chauve , noooooooooooooooooooooooooooon ! C’est pas vrai ! Noooooooooooooooon !

Apres cette scène , l’homme lion se réveilla en sursaut , il était essoufflé et complètement trempée de sueur .


Aldo le 2005-05-15 19:02:16



Enigme: Le poème

La flotte KwisatzHaderach patrouillait dans l’espace et sur le pont MuaD était tassé comme un sac d’éclat de lune brut dans son siège. On voyait clairement qu’il n’était pas en pleine forme. Sa respiration était irrégulière et son nez coulait. En tant qu’Amiral d’une flotte il n’avait pas le droit d’être malade et était donc présent sur le pont. Soudainement l’officier de communication dit :
-Chef on reçoit une communication de la part d’un certain Booster Terrik. Dois-je la faire passer à l’écran.
D’une voix basse et en grognant il répondit :
-Oui, faites.

A l’écran apparu une personne qui était familière à MuaD mais qu’il avait connu autre fois sous un autre nom. Le message était enregistré et Booster commença :
-Vous avez 72h pour trouver et détruire une flotte. Toutes les informations sur la localisation de cette flotte sont contenues dans le texte suivant :

'Il est encore possible de l’emporter,
L’Empire n’est pas vaincu,
Libre à vous de le penser,

Cessons cette litanie lugubre,
L’envie de vivre est forte,
Ayons l’audace,

La puissance de les annihiler,
Nous ne nierons pas notre chance !

Pellaeon'

Bonne chance!
L’écran était devenu sombre à nouveau. MuaD fixait ce dernier, les yeux écarquillés et la bouché bée et annonça à son officier de communication.
-Je ne savais pas que Booster s’était reconverti en poète mais ça ne lui réussit pas trop…envoyez le message à nos spécialistes de décodage de poème…pardon de message codé.

Une heure passa, 2 heures passèrent et MuaD était toujours sans réponse de ses techniciens en décodage. Il commençait à trouver que cela durait et prit contact via son Comlink avec les techniciens.

-Ce message alors il est toujours pas décodé ? Vous voulez que je vous fasse prendre l’air dans l’espace pour vous stimuler ?
-Excusez nous mais il y a tant de possibilités, nous faisons de notre mieux mais ça va prendre encore plusieurs jours pour trouver le bon algorithme.
-Nous n’avons pas plusieurs jours bande d’incapables !

MuaD, avant de recevoir une autre excuse coupa son Comlink et se tourna vers l’officier de communication :
-Interceptez toutes les communications que vous pouvez capter et qui sont en rapports avec des poèmes de Booster Terrik.

Quelques heures après cette demande l’officier de communication se tourna vers MuaD avec un air étonné :
-Nous avons capté une transmission venant de la flotte Pioneer VI.
-Oui et ?
-L’amiral de cette flotte un certain Neorom a ordonné à toutes ses troupes de rejoindre sa flotte car il a déchiffré un « poème » et va se rendre à une localisation connue de lui seul pour détruire une flotte.
-Neorom cela me dit quelque chose, pensa à haute voix MuaD d’un air absent.
-Ah oui ! Il y a 2 mois, j’ai intégré un de mes hommes sur sa flotte pour l’observer car il a du potentiel. Prenez contact avec notre espion et demandez-lui de nous fournir l’algorithme qui est nécessaire pour déchiffrer le message de Booster Terrik. Comme quoi c’est toujours pratique d’avoir des oreilles un peu partout. Des qu’il vous aura communiqué les informations nécessaires transmettez-les directement à nos techniciens.

MuaD en avait marre de cette journée elle avait été remplie de nombreuse d’heures d’attente. Ce qu’il aimait c’était faire la guerre et non rester là à se rouler les pouces. Son Comlink sonna :
-Chef ! La voix était toute excitée et à bout de souffle.
Nous savons où se trouve la flotte que nous devons détruire.
-Il était temps, transmettez sa localisation sur le pont.

Le Comlink se fit couper.

-Channi, amenez notre flotte près de la localisation que les techniciens vous ont transmit. Envoyez des unités négligeables sur notre cible pour déterminer sa puissance de feu. Ensuite débrouillez-vous pour détruire cette flotte. Je dois m’absenter à l’infirmerie pour me faire soigner, je ne tiens presque plus debout. Ensuite je serrai dans mes quartiers. Venez m’annoncer en personne dès que cette flotte est détruite.

MuaD était dans son lit en train de regarder les étoiles à travers la fenêtre et pensa :
Connaissant Booster il faudra au moins 2 jours à mon équipage pour détruire la flotte. Deux jours à rien faire…2 jours de vacances…BEEP
La porte s’ouvrit et Channi entra, avant que MuaD eut le temps de gueuler :
Je vous avais dit de ne pas me déranger tant que la flotte ne soit pas détruite. Channi annonça :
-La flotte est détruite.
-Si vite ? Cela fait à peine 12 heures.
-Disons que nous avons eu de la chance…


MuaD le 2005-05-15 09:35:29



Destruction du clone "10"

Depuis la résolution de l’énigme, batllwack avait lancé quatre attaques sur le clone 10 !
Le Kubaz avait été obligé de bannir une grande partie de sa flotte…

- Quelle heure est-il sergent ?

- 22 :15 :00 mon commandant !

- Encore 30 minutes et je lance mon attaque ! Le clone n’a pas bougé ?

- D’après nos photographies, il se trouve toujours en x242-y124

-Bon ! Cette fois si, nous allons le prendre par surprise. J’ai réfléchie toute la soirée et j’en suis arrivait à la conclusion suivant….

Batllwack expliqua à son sergent le déroulement de l’opération. A la fin de son discours le sergent avait un grand sourire aux lèvres ! Il appela tous les pilotes dans la salle de réunion…

- Bonsoir mes fidèles pilotes, il y a cinq heures nous avons lancé la troisième attaque sur le clone. Qui a était un véritable échec ! J’ai beaucoup réfléchi et je croit que le meilleur moyens de le détruire se serais un attaque surprise ! Bien entendu je vous demande que le maximum de vaisseaux soit déployé en un court instant ! Vos réflexes vont être mis à l’épreuve ! « Claire » avancera les feux éteints dans l’obscurité. Je ne veux pas que les défenses du clone donne l’alerte !

Les soldats quittèrent la salle en saluant le commandant. Le sergent avait ordonné de se diriger ver le clone…

- Les soldat sont t-ils prêts ?

- Ils restent le dernier escadron à caser dans les destroyers et c’est fini !

- Parfait ! Eteignez toutes les lumières de « claire » est avançait avec un seul réacteur !

La flotte de batllwack avançait très lentement, il fallait faire le minimum de bruit si on voulait que le plan fonctionne. Pour le moment tout fonctionner à merveille…

- Le voila ! Il est toujours aussi puissant. Il faut absolument qu’on le finisse cette nuit si je veux prétendre à la final

- Sergent ! On a un problème

- Ah non ! Que ce passe t-il ?

- A cause des récents problèmes survenus sur notre ordinateur central, les circuits de « claire » surchauffe ! Il faut rallumer immédiatement le circuit d’alimentation

- Notre couverture va être découverte !

[…Bip…Bip…Bip…]

- Commandant les circuits surchauffe rallumé l’alimentation !!!!

Batllwack pressa un bouton rouge. Dans l’obscurité de la galaxie sortit « claire » ! LA flotte était dans les champs de vision du clone !

- Le clone s’échappe ! Il nous a repéré ! En avant !!!!!!!!!

« Claire » poursuivait le clone en lançant des salves de proton…

- Il n’arrête pas de bouger ! Je n’arrive pas à l’endommager !

- Calmez vous sergent ! Il faut se… Mais où il est ? Il a disparu

Le clone avait réellement disparu ! Batllwack ordonna à son équipage de s’arrêter et d’ausculter la galaxie !

- Je ne voie rien commandant ! Mais ou et t-il bien passé ?

[ Bouuuuuuuuuuummmmm ]

Une violente secousse fit tomber le commandant batllwack…

- On nous attaque !! Il est derrière nous !

- Il va vas voir de quelle bois je me chauffe ! Tout le monde à son poste !

« Claire » fit un demi tour pour se retrouver sur le flanc gauche du clone…

- Armez Les torpilles à protons !

- Torpille armé !

- Feuuuuuuuuu

- Touché !!! Armez La deuxième

La deuxième torpille fut lancée sur le clone ! Elle Toucha le réacteur droit de vaisseau, une explosion coupa en deux la flotte …

- Houraaaaaaa ! Ont a réussis

- Bravo commandant ! On revient de loin

Batllwack prit une navette pour se diriger vers les lieux ! Il prit un morceau de ferraille qui se consumait. Il était écrit : Booster Terrik C.H.O.M. Batllwack venait de récupérer un souvenir précieux !

Grâce à sa persévérance, batllwack venait de détruire son clone ! Il espérait être l’un des finalistes de « We Need You »


batllwack le 2005-05-14 13:20:11



Et c'est partit !

Toc toc toc
« ‘trez »

Le Sergent Karamazov entra dans ma cabine, dans son costume toujours impeccable, tenant dans ses mains un boîtier métallique noir. Il eut un mouvement de recul en voyant le désordre qui régnait dans cette cabine.

« Et bien mon lieutenant, toujours pas réussi à décoder ce poème ?
- Et bien non. C’en est désespérant. J’ai beaucoup de pistes, mais aucune qui ne mène bien loin. Qu’est-ce que vous voulez ?
- Nous venons de recevoir une communication cryptée par le recepteur Outer Rim.
- Très bien, posez le récepteur et sortez.
- Bien mon lieutenant.

Visiblement déçu de ne pas être convié à l’écoute de ce message, il sortit et claqua la porte. Je fis un peu de place parmis les dizaines de feuilles qui traînaient sur mon bureau pour y installer le boîtier. Je le connectai au projecteur Holographique et entrai la longue suite de chiffres qui permettent son décryptage. Apparut alors l’hologramme de Néorom, visiblement amusé.

« Et bien Lieutenant, j’ai entendu dire que vous vous arrachiez encore les cheveux sur cette énigme ? Je ne peux pas la décrypter pour vous, mais je peux vous mettre sur la voix … Je vous dirai donc ceci : Chaque mot a son importance, mais pas son sens … Voila, j’espère que ça vous aidera sans risquer pour vous des désagréments pour la suite des épreuves, maintenant je vous laisse, j’ai une flotte à détruire. »

L’hologramme s’estompa peu à peu. Chaque mot a son importance mais pas son sens … Me voila maintenant avec 2 énigmes sur le dos ! Quoi que … Fébrilement, je sortis une page blanche d’un des tiroirs et empoigna le premier stylo qui passait par la. Oui ! Vérifions maintenant si ça coïncide avec les relevés cartographiques … Alléluia ! Merci Amiral, vous m’avez sauvé ! Je bondis de mon bureau, évitai soigneusement les livres et projecteurs qui traînait par terre et couru vers la salle de contrôle pour donner notre nouveau cap …




« Sortie hyperespace dans 3 … 2 …1 … Sortie. »

Le Patriot tangua dangereusement, la lumière engendrée par le voyage en hyperespace s’estompa peu à peu. Nous venions de sortir près de la flotte à détruire.

« Bien. Messieurs, voila notre cible. Etant donné sa taille, nous ne pouvons pas nous risquer à un assaut frontal. Vous allez m’envoyer une formation d’Intercepteurs Tie. Prenez les plus endommagés et faites les piloter par nos droides. »

Quelques minutes plus tard, la formation de seulement quelques milliers d’Intercepteurs partait vers ce regroupement inconnu de vaisseaux. Nous suivions leur progression grâce à plusieurs camera embarquées sur les premiers vaisseaux. Les vaisseaux grandissaient de plus en plus sur les écrans, comme notre anxiété. Arrivé à portée, les vaisseaux furent accueillis par une titanesque salve de turbo-blasters verts. De la formation, il ne restait déjà plus rien.

« Mon Lieutenant, je crois que vous avez bien fait. Les images sont en cours d’analyse, mais il semblerait qu’il s’agisse de vaisseaux de type 'Faucon millenium'. Ces vaisseaux sont très bien armés et n’auraient fait qu’une bouchée de nos Intercepteurs. »

Ces contrebandiers étaient décidément bien vils … Je me rappelle que lors d’un entretien avec ce Booster Terrik, nous avions évoqué la puissance et le type de vaisseaux que j’employais sur ma flotte … Il en avait profité pour concocter une flotte capable de la réduire en miettes … Et bien il allait être servi le bougre !

« Major, contactez la planète T.X2000, c’est ce que nous avons de plus proche. Demandez leur de stopper la production d’Intercepteurs et de lancer une nouvelle série de Destroyer stellaires de classe Impériaux II. J’en veux le plus que vous pouvez me produire en 24 heures. Nous devons faire vite si nous voulons gagner. »




24 heures s’étaient écoulées depuis notre reconnaissance sur la flotte à détruire. Les Destroyers arrivaient enfin par Hyperespace. Nous allions pouvoir commencer le massacre …

« Major, je veux vos meilleurs artilleurs sur ces Destroyers. Prenez ceux du Patriot s’il le faut, je veux cette flotte détruite d’ici ce soir.
- Bien mon lieutenant. Mais j’ai peur de manquer d’hommes …
- DEBROUILLEZ VOUS !
- La majorité de nos hommes sont formés pour le pilotage de chasseurs, pas de tourelles turbo-blasters !
- Très bien, j’irais moi-même ! Karamazov, trouvez moi une cinquantaine d’hommes prêts à nous accompagner vous et moi sur un de ces Destroyer. »

Me voici donc aux commandes de la tourelle Turbo-blaster principale d’un destroyer Stellaire. Je n’avais pas beaucoup d’expérience en la matière, mais ma seule présence rassurerait mes hommes. Nous nous approchions doucement des vaisseaux.

« A tous les artilleurs, cibles à portée de tir dans H moins 20 secondes … 15 … 10 …5 … FEU A VOLONTE ! »

L’espace s’illumina des tirs de turbo-blasters verts, bleu, rouges … Des vaisseaux implosaient çà et là, des cris déchirant me parvenaient des vaisseaux détruits par les canons ennemis, renforçant encore ma haine. J’étais presque aveuglé par ma soif de sang. Je tirai sur tout ce qui ressemblait de près ou de loin à un vaisseau, jouant plus sur la quantité de tirs que la précision.

« A tous les artilleurs, cessez le feu, la flotte ennemie se retire. L’Amiral Ziliev est attendu en salle de communication. »

J’avais horreur que l’on m’appelle comme ça, mais je devais assumer mon rang devant mes hommes qui ne me connaissaient pas aussi bien que ceux du Patriot. Arrivé à la salle de communication, on me tendit un rapport de la bataille. Pas fameux. Nos artilleurs s’étaient défoncé sur cette bataille, le rapport d’efficacité indiquait 1027.14 / [210 à 1050]. Mais les vaisseaux ennemis avait étonnement bien résisté à nos blasters, puisque leur rapport de résistance était de 833.7 / [155 à 925]. Ba … La prochaine vague sera sans doute plus efficace …


Ltd Ziliev le 2005-05-14 11:10:06



Euréka

Batllwack venait de rentrer de son briefing avec l’empereur Palpatine ! Il avait du raconter le déroulement de « We Need You » ! L’empereur regardait beaucoup l’émission de Fil shaaba ! D’ailleurs il venait d’annoncer l’envoie des énigmes…

- Sergent ? Ici le commandant batllwack, vous me recevez ?

- Commandant que faite-vous ?

- J’ai appris que les fameux messages codés sont arrivés ?

- Oui mon commandant ! Venez vite vous allez halluciner

- Je quitte coruscant dans quelques minutes ! J’espère passait le plus vite possible en hyperespace ! Préparait le poste de travaille

Batllwack coupa la liaison holographique pour se diriger vers sa navette…

La navette ne tarda pas à trouver un point d’entrer d’hyperespace ! En cinq minutes, batllwack était dans le champ magnétique de « claire »…

- Enlevé le bouclier ! C’est moi !

- La commande off ne répond plus ! Je suis sur que c’est encor un coup de ces slicers !

- Encore ? Je vais devoir envoyer un rapport à l’empire pour qu’il s’occupe de ces satanés droide ! Enlevé le manuellement

- J’envoie vos ouvriers sur place !

Pendant dix minutes, batllwack attendait que le bouclier se lève ! Soudain, il vu le cercle bleu disparaître…

- Ont à réussis ! Vous pouvez rentrer mon commandant

L’équipage entendu des bruits de rangers qui claquait sur la ferraille ! Batllawck arrivait…

- Bonjour tout le monde ! Heureux de vous revoir. Sergent envoyé une équipe de scientifique sur notre ordinateur central ! J’en est marre de ces slicers. Mais le plus important, apporté moi le message

L’imprimante sortit une page avec long texte écrit dessus…

- Tenez commandant ! Bonne chance

Batllawck parti vers son bureau avec un regard inquiet. Le message était difficilement déchiffrable…

Batllwack prenait son ordinateur, écrivait dix fois le message et l’effaçait ! Pendant de une heure plusieurs idées sortaient de l’esprit de batllwack mais aucune n’aboutissait !

[ …Toc…Toc…Toc…]

- Alors commandant vous trouvé ?

- Et bien non, je trouve beaucoup de solutions mais la quelle choisir ?

- Donné moi l’énigme je vais essayer de vous aider

Batllwack prit l’énigme…

'Zakarisz est un slicer,
Dans les craqueurs, l’as des as,
Avalant les Kbits et les mots-key,

Chez les Contrebandiers il est,
Travaillant pour Talon,
Il est inutile de le chercher,

Kaarde ne le confie pas,
Il le garde bien caché.

Zakarisz'


- En effet, elle nous parait difficile mais comme chaque devinette elle doit être super facile ! Il faut être logique

- J’ai déjà lancé mes recherches pour identifier ce Zakarisz ! Mais je n’aboutie à rien ! D’après le texte, ce serait un slicer !

- Que faut t-il chercher ?

- Notre but est de trouver des coordonnées dans ce poème !

- Je pense que je vais passer ma nuit avec vous mon commandant !

Pendant des heures, batllwack et son sergent cherchaient la solution de cette énigme. Mais rien n’aboutissait ! Il fallait penser comme Eléana et booster …

- Euréka !!!!!!!!!!!!!

- Quoi ?? Qu’est qui se passe mon commandant ?

- J’ai trouvé ! Apportait moi la carte de la galaxie pour voir si sa coïncide !

- Vous m’avé fait une de ces peur ! Elle est dans le tableau de bord je vais la chercher

Batll tapotait des doigts sur son clavier, cela faisait la centième feuille de papier qui déchirait ! Il espérait que son plan allait fonctionner …

- La voila ! Explique moi ?

- Alors x et là et y… Oui c’est sa ! J’ai trouvé. Faite circuler le message dans « claire » que nous avons résolu l’énigme !
- Expliqué moi d’abord !

- En regardant le texte j’ai découvert un lien entre ……

Personne n’entendit la suite du message ! Tout se que l’on sait, c’est que l’impérial batllwack a lancé sa première attaque sur le clone 10 à 22:44:34


batllwack le 2005-05-13 21:16:01



Tout va bien sur le Chaotique

Sur le chaotique, Chaos contemplait sa flotte : plus de huit cent mils A-wing la constituait, c’était la plus importante flotte rebelle faite de technologie 1 et peut être même la plus grande flotte de la galaxie ce qui le rendait assez fier malgré un coût très élevé d’entretien qui l’obligeait à demander à tous les rebelles des crédits.

Jeralex.P en avait fait les frais, sa flotte de super destroyers stellaires essuyait de trois à quatre attaques par jour, et perdait à chaque fois avec trois quatre cents destroyers détruits par attaque en moyenne sans compter le nombre de fois ou l’Indomptable avait failli être détruit. Jeralex.P résistait malgré tout, et il avait même réussi à battre Chaos une fois, la seule d’ailleurs, car après avait commencé une longue série de défaites. Par contre la flotte de Chaos elle se faisait très peu attaquée, et quand cela arrivé c’était par des suicidaires, ainsi le jour de l’arrivé de Jeralex.P un impérial, Ruktor, avait tenté de détruire les ailes A avec des destroyers stellaires impériaux II, le résultat du combat avait fait sourire Chaos et tous les amiraux rebelles l’ayant vu, six mils vaisseaux ennemis avait été détruits, c’était toute la flotte contre seulement sept mil A-wings. Un autre impérial avait quant à lui détruit zéro unités et perdu également toute sa flotte.

La seule Flotte pouvant inquiéter Chaos était celle de Kekel, qui avait des destroyers stellaires mais de classe victoire II. Heureusement pour Chaos deux amiraux rebelles en Croiseurs de guerre Bulwark étaient venus lui détruire sa flotte, ce qui empêchait Kekel d’être assez puissant pour faire de gros dégâts..


the chaos le 2005-05-13 15:51:39



Réunion sur l'Indomptable

Orbite de la planète Kessel, A bord de l’Indomptable.

Jeralex.p se trouvait dans la salle de commandement entourait des ses seconds et autres gradés.

[Jeralex.p] – Quelles sont les forces en présence ?
[Officier] – Il y a 6 flottes rebelles et 2 flottes contrebandières mais je suis au regret de vous annoncez qu’attaquer ces flottes est suicidaire car ils ont pratiquement tous en T1. Nous risquons donc de lourdes pertes. Surtout que nous essayons les assauts répètés de la flotte de The Chaos. Nous avons eu de la chance jusqu'à présent mais pour combien de temps.
[Jeralex.p] – Nous sommes donc impuissant alors ?
[Sophia] – Nous pouvons juste attaquer le rebelle Corum qui est en croiseur Dauntless à part cela nous pouvons rester en orbite et encaisser les attaques.
[Jeralex.p] – Qu’en pense les autres ?
[Seconds et Officier] – Nous sommes d’accord pour rester.
[Jeralex.p] – Bien, regroupé la flotte et multiplié la fréquence des rondes. Je veux que le personnel soit à tous instants prés à se défendre.
[Seconds et Officier] – A vos ordres Amiral.

Tous le monde repartit vaqué à ces occupations et surtout faire appliquer les nouveaux ordres. Jeralex.p fit un détour par la passerelle de commandement admirer l’espace et la zone de combat avant d’aller se reposer dans ces appartements.

Une nouvelle journée de combats venait de commencer réservant son lot de surprise et d’imprévu.


Jeralex.p le 2005-05-13 10:57:47



Pendant ce temps là sur Kessel

Malgré 3 jours de combats acharnés les défenses nouvellement mises en place sur Kessel par les soldats droides tenaient le coup et les secrets allaient bientôt être dévoilés…

En effet, dans quelques heures la dernière porte serait percée. Du fait qu’elle avait été construite par les meilleurs ouvriers et piégée pour empêcher tout assaut trop rapide, les experts droides avaient du user de milles protocoles pour en venir à bout mais il en voyait la fin. Et heureusement car entouré de flottes rebelles et impériales qui avait surgi de l’hyperespace trop tard pour contrer l’attaque mais assez tôt quand même, la planète Kessel ne tiendrait plus très longtemps.

Eléana décida donc qu’il était temps d’agir efficacement et donc de récupérer les plans des supers droides des forces séparatistes au plus vite. Un ordre fut donc lancé au général Kaish afin que dès qu’il aurait récupéré les plans la flotte fasse route vers la planète Aayla ou l’attendait Eléana et ou les plans serait en sécurité.

Cependant il allait devoir faire face à de nombreuses flottes prêtes à l’attaquer pour récupérer ou détruire ses fameux plans. Eléana comptait néanmoins sur le fait que l’élite des troupes qu’elle avait envoyé n’avait subit que de très légers dommage et donc pourrait atteindre Aayla qui se trouvait à seulement quelques parsecs de là.

Ainsi, il fallait profiter d’une occasion pour s’échapper discrètement et donc contacter une nouvelle fois Booster pour profiter d’une nouvelle émission palpitante d’A la recherche du Nouveau Contrebandier pour brouiller les messages et profiter du chaos pour s’en aller.

Et cette occasion allait arriver très bientôt lors du nouveau direct de ce soir ou les holospectateurs allaient suivre le parcours des qualifiés dans les énigmes donnés par Booster et peut être se voir révélé en même temps un indice important pour la suite.

Booster faisait ainsi passer des messages de pub en ce sens pour que le soir les participants et de nombreuses autres personnes suivent l’émission par curiosité. L’indice qui permettrait de d’avancer dans les énigmes serait ainsi peut-être déterminant pour l’avenir des candidats….

Les chasseurs droides étaient prêts à décoller, le coffre allait bientôt être percé délivrant ses secrets à la Contrebande, tout étaient prêt pour assurer la réussite de cette mission.


Eléana le 2005-05-12 14:00:01



sans sujet

Bonjour aux 8 candidats,

Vous allez recevoir l’énigme de la phase 2 de la quête sur votre boite personnelle. Cette énigme est de la même forme mais le contenu en est différent pour chaque candidat.

Votre objectif, lire puis comprendre la clé de l’énigme qui se présente sous forme d’un poème. Ce que vous cherchez sont des coordonnées et un nombre indiquant le numéro de la cible que vous devez détruire (si possible).

La formule recherchée est de xxx (coordonnées horizontale (3 chiffres)), yyy (coordonnées verticales (3 chiffres)) et zz (nombre (deux chiffres) ou numéro d’immatriculation de la brouette spatiale à abattre).

Vous ne devez pas frapper n’importe quelle cible. Je reçois les rapports de toutes les cibles en questions. Toutes exclusivement. Donc, si par hasard vous frappiez la mauvaise, la sanction serait votre éviction de la course à la candidature de contrebandier.

Je sais que cette épreuve est relativement difficile. Aussi, je serai complaisant sur certains problèmes. Le temps est toutefois limité (pour l’instant, jusqu’à samedi soir minuit).

Pour les autres : Je vous prierai de ne pas taper les clones au nom de Booster Terrik qui peuvent actuellement polluer votre espace. Vous risquez de perturber la quête. En vous remerciant de votre compréhension.


Cordialement et bon courage à tous!
Booster Terrik
Directeur des ressources humaines
C.H.O.M.


Booster Terrik le 2005-05-11 19:06:58



Le retour de Jeralex

Orbite de la planète Mon Calamari, Flotte L’Indomptable

L’Amiral Jeralex se tenait devant l’immense baie en transpacier de la passerelle de commandement, il regardait les vaisseaux en tous genre aller et venir autour de la magnifique planète Mon Calamari.

[Sophia] – Amiral, Amiral ?
Jeralex se retourna et vit son second Sophia s’avancer vers lui et comme toujours avec le sourire
[Jeralex] – Qu’y a t-il Sophia ?
[Sophia] – J’ai une mauvaise et une bonne nouvelle.
[Jeralex] – Commence par la mauvaise s’il te plait ?
[Sophia] – Nous venons de perdre la planète Bessimir.
[Jeralex] – Voilà qui est fort regrettable et qu’elle est la bonne nouvelle ?
[Sophia] – Nos sources nous ont données des coordonnées indiquant la position de la planète Kessel. Il semblerait que plusieurs flottes rebelles et impérial soit déjà en orbite.
[Jeralex] – Parfait, faites préparer la flotte nous partons les aider le plus vite possible.
[Sophia] – Bien, Amiral.

Jeralex et Sophia partirent de la salle de commandement pour aller se préparer à de nouvelles batailles. Il fallut pas loin d’une heure pour que la flotte se regroupe et passe en Hyperespace. La durée du vol en Hyper-Espace fut mis à profit pour faire un check-up complet des vaisseaux et pour effectuer des simulations de combat histoire de dérouiller le personnel et les systèmes embarqués. Jeralex voulait être près à se battre dés ça sortie d’Hyperespace et puis il ne connaissait pratiquement rien de l’endroit où il allait sortir.

[Jeralex] – Quels sont les résultats ?
[Sophia] – La flotte est en parfait état et les hommes sont plus motivés que jamais.
[Jeralex] – La journée a l’air de bien commencé alors.
[Sophia] – Effectivement Amiral.

Jeralex se dirigea alors vers la passerelle de commandement, la sortie était proche et il voulait être en mesure de réagir rapidement en cas d’imprévue. La sortie s’effectua en milieu de nulle part. Une planète semblait flotter au milieu de l’immensité du vide entouré par une myriade de flottes. La flotte de Jeralex utilisa ses moteurs conventionnels pour se positionner près de planète Kessel en se faufilant dans l’espace laisser par une flotte détruite.

Jeralex alla près du pupitre des communications et appuya sur un bouton. Il s’adressa alors à toute sa flotte.

[Jeralex] – Soldats, nous de nouveaux opérationnels et pour notre retour je compte bien montrer à ses rebelles la puissance du coté obscur et de l’Empire. Cette quête nous permettra de revenir au devant de la scène. Je compte sur vous, Soldats pour prouver à la rébellion qu’il ne doive pas nous sous-estimer. Sur ces quelque mots, Soldats à vos postes, je déclare l’alerte maximum et ce jusqu'à nouvel ordre. Soyez sans pitié car l’ennemi n’en aura pas pour vous.

Jeralex retourna contempler l’immensité de l’espace cherchant un peu de réconfort dans la solitude….


Jeralex.p le 2005-05-11 18:51:05



Le questionnaire

Batllwack était assis tranquillement dans son siège entrain de regarder l’émission annuel de la C.H.O.M.

Cela faisait déjà 24h que les résultas était tombés, batllwack attendait les nouvelles instructions de Booster Terrik…
Fil Shaaba énonçait les récents événements... Grâce a « à la recherche du nouveau contrebandier », batllwack était au courent de la situation sur Kessel…
Fil shaaba invita la réalisatrice : Eléana ! Elle devait annoncer quelque chose…

- Et voici Eléana notre chez réalisatrice !

- Bonjour chers téléspectateurs, je voie que vous êtes toujours aussi nombreux à nous soutenir ! J’interviens juste avant la fin de l’émission pour avertir aux qualifiés que notre cher collaborateur Booster va venir vous expliquer la deuxième phase de « We Need You »
La Twi'Lek partit dans ses bureaux en lançant le générique de fin…

Batllwack était surpris de l’intervention d’Eléana. Il n’attendait pas d’aussitôt la suite du récit.

- Commandant ! Une navette contrebandière tente de rentrer dans notre système de protection ! J’attends vos ordres pour ouvrir le feu !

- Non surtout pas, c’est certainement Booster ! Ouvrez le bouclier pour qu’il puisse accéder au sasse d’entrer

La navette du contrebandier venait de dépasser le champ magnétique de « claire »…

- Ici le contrebandier Booster Terrik ! Demande autorisation d’entrer dans votre domaine

- Bonjour Booster ! Heureux de vous voir ! Le sasse et en cours d’ouverture, comme d’habitude veuillez éteindre les moteurs

La navette s’arrêta dans le hall de « claire », batllwack accueillit Booster…

- J’ai écouté le message d’ Eléana, j’attends vos explications

Les deux officiers partirent vers la salle de relaxation. Un bar était installé, des boissons fraîches les attendaient …

- Faites comme chez vous ! J’ai différente variété de boissons, celle-ci vient de Naboo.

- Merci batllwack ! Comme vous la dit Eléana, je viens vous poser différentes questions ! C’est une sorte d’entracte avant le gros challenge qui vous attend ! C’est questions ont étés élaborées par les membres du jurys. Elles sont donc officielles !

A ce moment, Booster Terrik tendit un formulaire électronique sur la table. Batllwack le prit et le regarda intensivement …

- Ce sont des bonnes questions, je vais devoir faire appelle a mon droide pour qu’il me donne les informations complémentaires à ce sujet ! Mes pourquoi toutes ses questions ?

- Je ne peux rien vous dire de plus ! Maintenant je dois parcourir la galaxie pour retrouver les autres candidats. Je vous remercie pour votre accueille ! A bientôt j’espère

Batllwack le raccompagna vers sa navette. Pendant le trajet il demandait quelques renseignement sur les tarif de la célèbre firme : C.H.O.M.

Quand le contrebandier était dans son vaisseau, batllwack fit signe aux soldats d’ouvrir les immenses portes ! Maintenant la navette pouvait partir dans la merveilleuse galaxie…

Après les portes fermées, batllwack repartit vers la salle ou il avait laissé le questionnaire…

- Sergent, ramenez moi l’officier responsable des ressources stellaire

Le sergent fit un signe de la tête et parti en direction de la salle informatique ! Quelque seconde plus tard, il était avec l’ingénieur devant batllwack…

- Ah vous voila ! Vous savez que la deuxième phase du récit d’ Eléana et de booster se poursuit ! Et là je viens de recevoir un document important. J’ai besoin de vos connaissances
J’ai déjà répondu à plusieurs des questions, mais il me faudrait des chiffres pour les compléter !

Pendant de longues minutes, le commandant et l’ingénieur se concertèrent sur le document ! Des chiffres sortaient de la bouche de l’officier, batllwack écrivait sur son clavier les différentes réponses.

- Je vous remercie officier ! Grâce à vous je pourrais envoyer le formulaire sur les ondes contrebandières ! Je vous distinguerais des autres soldats en vous offrant le sabre impérial

L’ingénieur partit heureux vers ses appartements, car il faut savoir que pour l’équipage de « claire » le sabre impérial était le symbole unique qu’offrait batllwack à ses plus brillant officiers !

- Mais pourquoi toutes ses questions ? Je me demande si ils ne préparent pas une lourde épreuve pour nous ! Maintenant je dois préparer ma flotte à divers défis

Batllwack envoya le message sur les ondes contrebandières. Le message mis un petit moment à passer ! Sûrement causé pas le nombres élevé de message simultanés…


Batll

batllwack le 2005-05-10 21:41:17



Et une épreuve, une !

« - Mon Lieutenant ?
- Gnéééééé ?
- Réveillez vous mon lieutenant ! Une Holo-transmission prioritaire vous attend sur votre bureau.
- Ouch … J’aurais pas du abuser sur la vodka … »

Je me levai péniblement de la table sur laquelle j’étais affalé. Un bien triste spectacle s’offrait à moi : une dizaine de bouteilles vides, des verres cassés et plusieurs officiers profondément endormis. Je m’étirai paresseusement, puis me levai. J’avais encore du relever un défi, que j’avais remporté haut la main 3 bouteilles à 2. Je songeai en parcourant les couloirs du Patriot que mon penchant pour la boisson finirait par me tuer. Arrivé sur place, je m’effondrai dans mon fauteuil et enclencha l’Holo-transmetteur.

« Savez vous que plus d’un imperial sur 10 n’utilise pas notre tout nouveau cirage pour unif… »

Publicité ...

« Marre des droides écervelés ? Nos laboratoires ont la solution ! Utilisez le …

Publicité …

« Bonjour officier,
Bravo, vous êtes selec … »

Publi … Non ! Les résultats de la première épreuve ! Relecture !

« Bonjour officier,
Bravo, vous êtes sélectionné pour participer à la phase 2 de notre recrutement 'We Need You'. La seconde épreuve va commencer d'ici 48h (certains participants sont actuellement indisponibles pour des raisons de long week-end). Toutefois, elle sera lancée au plus tôt … »

Formidable ! J’avais la chance d’être de la seconde épreuve ! Restait à savoir en quoi elle allait bien pouvoir consister … D’après la liste des autres concurrents qualifiés, cela s’annoncait extrêmement serré … Ba ! Qui sait ! Peut être que mes prouesses à l’écrit pourront rattraper mes futurs échecs en pratique …

« Sergent ! Prévenez les officiers qui tiennent encore debout que j’organise une revanche ce soir même ! Une victoire comme celle là, ça se fête ! »


Ltd Ziliev le 2005-05-10 21:06:47



Défaite...mais qui l'aurait cru ? :p

J’étais tranquillement assis dans ma chambre, en train de manger des chips et de jouer à des jeux vidéo, quand une petite sonnerie retentit.
-Vous avez un nouveau message. Vous avez un nouveau message. Vous av…
-Envoyez.
Une vidéo de la célèbre émission « A la recherche du nouvau contrebandier » apparu.
-Et les grands gagnants de la première étape sont…
Lt Ziliev!!!
Aldo!!!
Gribouille!!!
Batllwack!!!
Muad!!!
Poseidon!!!
Loder!!!
Neorom!!!
(L’enregistrement s’arrêta là)
-Quoi ??? Ils ne m’ont pas pris ??? Ils n’ont peut-être pas apprécié ma version du sens des mots…
Je me rassis, entama un nouveau paquet de chips et repris mon jeu vidéo.


Elrico le 2005-05-10 18:23:18



Retour de vacances

Une petite navette de transport atterrissait sur le pont 12 du Pandémonium. Devant les portes du vaisseau, tous les soldats impériaux étaient alignés au garde à vous. A l’extrémité de ce couloir de soldats, le Lieutenant Chau, récemment promus second de la flotte du Pandémonium, avait revêtu ses plus beaux atours afin d’accueillir le Commandant Galadar, de retour de vacances. Dut lui avait offert 2 semaines de repos bien mérité sur les plages de la planète Malibu IV. Le Lieutenant Chau avait voulu prouver qu’elle pouvait maîtriser la situation et était sûr que Galadar voudrait effectuer une inspection générale du Pandémonium.

La passerelle du transporteur s’abaissa et le Commandant Galadar apparu sur le pont. Le Lieutenant Chau ne put réprimer un « Gnnn » d’étonnement en voyant débarquer son commandant en tongs, vêtu d’une chemisette à fleur, les cheveux sales et emmêlés, et visiblement pas rasé depuis plusieurs jours…

- [Galadar] Salut la compagnie !

- [Chau] SAAAALUEEEEEZZ !

- [Galadar] Merci Lieutenant, je vois que vous avez la situation en main. Excusez moi je n’ai pas eu le temps de me changer… Laissez moi le temps d’aller prendre une douche et me changer et vous me ferez un résumé des derniers jours…

Galadar se rendit donc à sa cabine, et pris le temps de se préparer, sifflotant « La la dirla da da ». Une fois plus décemment vêtu pour un officier Impérial, il se rendit sur la passerelle et s’installa dans son fauteuil de Commandant.

- [Galadar] Bonjour à tous, Lieutenant Chau, je vous écoute.

- [Chau] Bien, au niveau local, à part quelques petites escarmouches avec les rebelles environnants, rien à signaler, notre secteur est bien maîtrisé. Concernant la guilde, la dernière quête s’est déroulée sans notre soutient mais a tout de même été un franc succès.

- [Galadar] Je n’ai jamais douté des performances de la guilde.

- [Chau] Récemment, quelques contrebandiers ont décidé de prendre leur « retraite » ou de rejoindre l’Empire. De peur de perdre en puissance les contrebandiers, et particulièrement la CHOM a décidé de lancer une vaste campagne de recrutement dans la rébellion et l’Empire.

- [Galdar] Quoi ??? N’allez pas me dire qu’ils vont ENCORE recruter chez les Blackholes !!! Nous ne sommes pas une académie de Contrebandiers !

- [Chau] Rassurez vous, les Blackholes, comme un seul homme, ont proclamé leur allégeance à l’Empereur et à la guilde. Nous lançons des opérations pour contrer cette propagande contrebandière.

- [Galadar] Bien ! Je reconnais là les talents de leader de Dut. Je pense d’ailleurs que c’est à moi de faire mon rapport maintenant, je vais le contacter, lancer une demande de connexion Holocom.

- [Officier] Bien mon Commandant.

Galadar se rendit dans la salle holocom et attendit de voir apparaître le visage de Dut.

- [Dut] Galadar, quel plaisir de vous voir de retour parmi nous.

- [Galadar] C’est un plaisir pour moi aussi, Amiral.

- [Dut] Vous avez pris des couleurs, c’était comment ces vacances ?

- [Galadar] Génial ! Les indigènes de Malibu IV sont très « tendre » avec les étrangers… Je me rappelle de 2 jumelles Malibiennes qui un soir sont rentrés sous ma tente et qui m’ont… euh… si nous en revenions à des affaires plus sérieuses ???

- [Dut] Vous êtes sûrs ? vous ne voulez pas me donner des détails ? soit.

- [Galadar] J’ai appris que les contrebandiers recrutent ?

- [Dut] Oui, Mc Lulu s’est porté volontaire pour tenter une mission d’espionnage. Il veut les saboter de l’intérieur, voir mettre la main sur Eléana.

- [Galadar] Il n’a toujours pas digéré hein ? Enfin, s’il l’attrape ce sera bon pour nous, et si elle lui botte l’arrière train ça lui mettra peut être un peu de plomb dans la cervelle…

- [Dut] Oui. Bon, j’ai un petit cadeau pour vous.

- [Galadar] Ah ?

- [Dur] Je vais vous envoyer quelques ingénieurs de la guilde, ils vous aideront à construire des vaisseaux plus puissants. Notre service R&D s’est bien agrandi, alors nous en faisons profiter nos officiers…

- [Galadar] Merci, alors dès leur arrivée, je lancerai la production d’une nouvelle flotte.

- [Dut] Allez, au revoir.

Le visage de Dut disparaissait. Ces vacances avaient redonné toute sa vigueur à Galadar. De retour sur la passerelle, Galadar apostropha le Lieutenant M’Flight.

- [Galadar] Lieutenant M’Flight, prenez le commandemant. Lieutenant Chau, suivez moi dans ma cabine.

- [Chau] Bien mon Commandant.

- [Galadar] Dites moi, vous êtes déjà allé sur Malibu IV ?

- [Chau] Euh… Non mon Commandant.

- [Galadar] Et bien certaines indigènes mon appris quelques petites choses, et j’avais l’intention de vous les apprendre… Je vous en pris entrez donc…


galadar le 2005-05-10 14:43:47



Le voyage en enfer pour Z et Colombo

Sur le chaotique, à 23:30, une activité supérieure à la normale à bord, il est très difficile de s’entendre car tout le vaisseau se prépare à une attaque, le va et vient et permanent et le bruit intense, pilotes qui viennent recevoir leurs ordres et commandant qui les donnent… au milieu de ce vacarme ce distingue la voix de l’amiral, qui donne ses ultimes consignes :

[Chaos] Allez, on s’active ! Dans moins de 5mins je veux les six cent mils A-wing en train d’attaquer le lieutenant Z, il a résisté à notre première attaque, il ne résistera pas à celle ci, nous avons descendu sa puissance de 55 à 37m, les impers ont ensuite essayé et elle est descendue à 27m ce qui va nous permettre d’attaquer au double de puissance, il n’aura aucune chance de ne pas voir sa flotte exploser si vous suivez ce plan comme je vous l’ai indiquez. C’est compris ? Et que la force soit avec vous !

[Commandants, s’en allant rejoindre leur vaisseaux] Bien Amiral ! Oui Amiral ! Merci Amiral !

[Chaos] Bon, maintenant cher second allons voir le spectacle, et cette fois aucun impérial ne viendrait me piquer la victoire sous mon nez.

En effet, la flotte fut bien détruite comme l’avais prévu Chaos, et la flotte de Mercozoom eut bon prendre la place en orbite cela ne changeait rien : le mérite de la destruction du lieutenant Z revenait aux rebelles et non aux impériaux. Ne voulant pas s’arrêter en si bon chemin Chaos décida d’envoyer ses troupes combattre le lieutenant Colombo : également en navettes. Les soldats encore sous l’euphorie de la précédente victoire se battirent au maximum de leur force alors que l’ennemi, lui, n’opposa qu’une faible résistance. Encore une fois, la prochaine bataille serait la bonne, la moitie des unités adverses ayant été détruites la destruction ne faisait aucun doute, le seul problème résidait en pouvoir attaquer avant l’empire, car étant affaibli, la flotte de Colombo pouvait désormais être détruite par beaucoup d’amiraux de l’empire, mais il se faisait tard et Chaos préféra aller se couchait pour mieux organisait l’attaque le lendemain matin.


the chaos le 2005-05-10 00:47:47



Après la déception retour au travail !

Les résultats de « A la recherche du nouveau contrebandier » avaient été prononcés, Chaos, ainsi que treize autres candidats n’avait pas passé le premier tour : Chaos s’y attendait car il savait que face à des amiraux tel « popo » ou batllwack il n’avait aucune chance, son expérience ne pouvant rivaliser avec la leur.

Cela faisait désormais vingt quatre heures qui s’étaient écoulées lorsqu’un des nombreux espions de la rébellion vint lui apporter une nouvelle :

[Espion] Kessel, un dangereux ennemi de la rébellion est sur une planète qui était jusque là inconnu de nos services de cartographie, sur cette planète serait cachés « des données sur les troupes séparatistes de la guerre des clones dissimulées par l’Empereur »

[Chaos] Et que suis-je sensé faire ? Prendre la planète ? Le terrestre n’est pas vraiment mon fort.

[Espion] Pour l’instant il faut surtout dégager 7 flottes qui protégent la planète, et cela en moins de deux jours ! Nous avons déjà contacté votre ami GMTS, sa flotte est partie depuis quelques heures déjà et sonde l’ennemi, contactez le pour avoir les compositions des flottes, je dois partir, le travail m’attend, bonne chance vous en aurez besoin.

[Chaos] Contactez GMTS, je veux savoir quels vaisseaux composent chacune des flottes autour de Kessel ! Et contactez également l’amiral de la flotte rebelle qui est signalé sur nos radars.

[Chaos, parlant tout seul] Vous en aurez besoin, comme si j’avais besoin de chance pour…

[Second, interrompant Chaos] Il faudra en effet de la chance, les flottes ennemies sont en IG-2000 et en corvettes maraudeurs, les autres n’ont pas encore étés sondées. Quant au rebelle il s’appelle Sir Rainef, et ira sonder les flottes restantes d’ici quelques instants

Les derniers rapports étaient bien mieux, deux flottes venaient d’être sondées, l’une était en Navette Delta JV-7 et l’autre en vaisseau de combat droide, deux unités que les ailes A de Chaos adoraient combattre, la flotte la plus proche étant celle du lieutenant Z, en navettes, ce fut celle ci à être la première attaquée. La bataille se termina par une victoire pour la rébellion, encore une attaque comme celle-ci et la flotte de Z serait détruite, ensuite il resterait à détruire celles en VCD et en navettes et le travail de Chaos serait terminé.


the chaos le 2005-05-09 23:22:42



Des résultats prévisibles

Sur le pont de l'Emerald Sword, quelque part dans le secteur B4 de la galaxie ...

[Sergent, courant dans les couloirs] Mon commandant !! Mon commandant !!
[knight_seb] Oui, sergent, qu'y a-t-il ? Pourquoi courrez-vous autant ?
[Sergent] Je viens de recevoir vos résultats pour la candidature au poste de contrebandier ...
[knight_seb] Hum ... Laissez moi deviner ... Je n'ai pas été retenu, non ?
[Sergent] C'est malheureusement bien le cas, mon commandant, vous m'en voyez désolé.
[knight_seb] Ce n'est pas grave, sergent, c'était un résultat prévisible. Par rapport aux autres candidats, c'est sûr que mes chances étaient vraiment minuscules ...

knight_seb le 2005-05-09 16:52:15



HRP : que faire pour les non qualifiés et autres ?

HRP : Comme vous l’avez vu profitant de l’émission à la recherche du nouveau CB Eléana via le Général Kaish (qui sera votre seul ennemi dans cette quête, Eléana n’étant pas officiellement impliqué) s’est emparé des données sur les troupes séparatistes de la guerre des clones dissimulées par l’Empereur sur Kessel à la fin de cette dernière, cependant il faut 48H aux troupes du général Keish pour en trouver la cachette secrète. Votre mission consiste donc à essayer de l’empêcher de s’enfuir de Kessel et à finalement récupérer la planète. Dépéchez vous après-demain il sera peut-être trop tard….

pour les qualifiés vous serez contacté demain par MP

Eléana le 2005-05-08 21:41:37



A la recherche du nouveau COntrebandier 2

A la suite de la victoire du Rancor, on revient sur Fil Shabba qui nous présente la suite de l’émission :

- Mais c’est maintenant l’heure de donner les noms des participants à la deuxième phase du jeu, [Fil Shabba sort alors son Comlink] Maître Liik vient de m’indiquer que la liste des qualifiés a été validé par le jury [Le bouclier de Kessel vient de tomber] vous allez donc voir successivement apparaître les noms et les portraits des qualifiés sur vos écrans accompagné à chaque fois d’une petite présentation.

Et voici donc le premier qualifié c’est…….

Lt Ziliev
Aldo
Gribouille
Batllwack
Muad
Poséidon
Loder
Neorom

[ Suite au bombardement des zones militarisés, les troupes de soldat droides débarquent sur Kessel]

et c’est maintenant la fin de l’émission, merci encore d’avoir été aussi nombreux à nous suivre et à bientôt pour la prochaine étape

[Kessel tombe finalement au main du Général Keish ainsi que tous ses trésors et ses prisonniers mais les communications se rétablissent petit à petit et dans quelques heures la galaxie entière sera au courant qu’une invasion a eu lieu, après la bataille une seule communication a été émise : « le proprio est parti, la maison a été nettoyé mais il faudra 48h pour remettre tout en état et pouvoir s’en aller »]



Eléana le 2005-05-08 21:40:29



A la recherche du nouveau COntrebandier 1

*** Logo de CHOM TV ONE ***
présente
*** A la recherche du Nouveau Contrebandier***
une émission présenté par votre animateur préféré Fil Shabba en direct du Marauder 6

[ Pendant ce temps les Vaisseau de combat droide mené par le général Kaish décollent de Aayla pour partir dans l’hyperespace]

Bonjour chers amis et merci d’être aussi toujours plus nombreux à suivre nos émissions et en particulier Celle ci qui a battu tous les records. Aujourd’hui vous allez être des milliards à découvrir en même temps que moi les Commandants qui ont franchi la première étape. Tout à l’heure en effet Maître Liik notre huissier Duro nous donnera en direct les noms de ceux qui vont participer à la deuxième phase. Le Jury a en effet délibéré jusque tard dans la nuit pour départager tous les participants.

Et ils étaient nombreux et courageux pour venir subir les épreuves imposés par les contrebandiers. Je tiens donc à tous les remercier pour avoir participer. Pour les futurs éliminés sachez que tout n’est pas perdu et que la vie, c'est comme une boite de chocolat, on ne sait jamais sur quoi on va tomber et peut être que la prochaine fois ce sera leur tour

Pour les autres qui ont vaincu brillamment les premières difficulté et bien sachez que ce n’est pas terminé en effet comme on dit la fin n'est rien, c'est juste le commencement d'une autre histoire et cette nouvelle histoire commencera dès demain avec de nouvelles épreuves que vous pourrez suivre chers téléspectateurs sur CHOM TV ONE bien sûr.

[ La flotte Kaish arrive dans la périphérie de Kessel]

Mais avant cela une petite page de publicité.

**PUB**
Ce que vous mangez est fade, vous trouvez que votre femme cuisine vraiment de plus en plus mal, vous en avez marre de voir toujours les mêmes plats dans votre assiette… Et bien Le CHOM a la solution a vos problème grâce à l’épice Andris 25 que vous pourrez trouver dans toute nos boutiques. L'Andris 25 peut vous servir dans la préparation de vos repas quotidien, une simple pincée pouvant relever le goût d'un plat familial de manières spectaculaire. Essayez Andris 25 vous ne serez pas déçu. ( Le CHOM ne serait être tenu responsable d’une utilisation à des doses trop raffiné d’Andris et seul l’Andris 25 est un produit agréé )
**Fin de la PUB- retour de Fil Shabba**

- Le suspense est total qui participera à la seconde étape du concours, la réponse dans quelques instants mais auparavant vous allez pouvoir voter pour déterminer le top 5 des maîtres comiques qui se sont inscrits sûrement plus pour nous faire rire que pour devenir Contrebandier. Toutefois certains d’entre eux seront peut-être qualifiés pour la seconde étape. Vous de votre côté allez pouvoir voter à partir de ces 5 extraits des castings.

- Aldo : « C’est Alors que l’Amiral remua ses petites fesses et alla chercher de quoi écrire .
Prénom : Aldo , Nom : Tordu ( a le dos tordu ) , Sexe : gros , Age : comme il faut pour une bonne carrière , Grade : Amiral »

- Syrus : « -avez vous des projets ? oui certain, comme déjà avant fabriquer plein de simulation d’aventure, puis peut être conquérir Hoth ou Coruscant, faire plein de contrats avec n’importe qui, gagner un Max de tune !! »

- Loder : « Je ne sais pas quoi mettre dans le CV mis à part mes hauts faits d’armes alors… ben quand j’étais petit, je me suis fabriqué un arc et des flèches avec mon frère… On a tendu une embuscade au facteur et… je crois pas qu’on lui ai fait bien mal mais il a eu très peur… le seul qui s’est fait vraiment mal c’est moi… quand mon père m’est tombé dessus… Enfin même sous la torture et les privations divers et variées (pas de club Dorothée pendant une semaine…) je n’ai pas cédé et je n’ai pas balancé mon frère ! »

- Scar : « Scar a toujours aimé l’argent surtout quand il est dans son portefeuille ? Il adore arnaquer les gens, son but est bien sur d’être le plus grand contrebandier de la galaxie même si pour cela il doit s’associé a un autre »

- Bebedroopy : « Passions : aider les gens, donner des conseils, former des gens motivés, passer ma journée ici à rien faire, passer ma nuit devant le PC afin de pas louper une attaque, parler aux gens intéressants, parler aux gens, parler..., ... même toute seule »

[Au même moment les défenses spatiales insuffisantes de Kessel face une flotte de cette envergure venait de tomber, dans l’impossibilité d’appeler des secours du fait d’une saturation complète des réseaux de communication l’Amiral au commande avait vainement essayer de suicider son vaisseau contre un VCD, le bombardement du bouclier de protection commençait il ne mettrait que quelques minutes à céder...]

- Vous pouvez donc voter et donc influer sur le classement sur le forum dédié à la recherche du nouveau Contrebandier sur le site Holonet du CHOM [ Adresse du topic sur le forum].
- Nous retrouvons donc dans quelques minutes pour la suite de l’émission, en attendant vous aller pouvoir assister à des combats dans une arène opposant un Rancor et un groupe de Barabels.


Eléana le 2005-05-08 21:00:21



Opération Kessel

A midi ce jour là, tout était prêt pour l’opération Kessel, un pseudo général Quarren créé numériquement que l’on avait nommé Kaish devait apparaître régulièrement devant les écrans pour donner des ordres. Muni d’un Blaster Q-2s5 et d’une Vibro-Lame l’hologramme Quarren devait faire peur à toute la galaxie. En cas d’intervention des troupes Impériale ou Rebelle c’est lui qui leur répondrait et il ne pouvait y avoir aucune fuite vu que Eléana avait élaboré seule cet avatar qui était relié à son ordinateur personnel sur le Bandit Queen d’ou elle pouvait le diriger et puis il n’y aurait pas besoin de cuve à Bacta pour le remettre en état en cas de défaite…

Eléana et ses plus fidèles lieutenant entraient alors dans l’ordinateur du Kaish Force le vaisseau amiral qui devait commander l’opération les derniers codes de commandement d’après les informations envoyées par Gigi Wessel avec son message Holo. En tant que Xenomorphe elle avait pu se faire passer pour une Quarren ce qui brouillerait encore les pistes lorsqu’une enquête chercherait les responsables de cette attaque. Il s’apercevrait alors qu’une espionne Quarren avait été vu fouinant un peu partout sur Kessel quelques jours avant l’attaque.

Quelques minutes plus tard tout était terminé, Eléana entra alors en communication avec son ami du CHOM Booster Terrik. Celui ci devait être heureux de voir s’élaborer une attaque contre Kessel planète qui l’avait hébergé contre son gré il y a quelques années de ça mais sa priorité du moment allait au recrutement d’un nouveau contrebandier.

- bonjour Booster
- Bonjour chère amie, notre opération spéciale se passe bien
- Oui sans problème nous attendons juste le début de l’émission pour la lancer sinon tout est prêt, les ordres ont été inscrits et normalement il ne devrait pas y avoir de problème majeur.
- C’est très bien, je peux donc donner le top à Fil pour qu’il commence son émission, c’est parfait nous sommes dans les temps et des milliards d’Holospectateurs sont branchés sur CHOM TV ONE pour entendre les noms des candidats qualifiés pour la seconde phase du recrutement.
- C’est parti alors….

Eléana le 2005-05-08 20:58:03



Pendant ce temps

Pendant ce temps là sur la planète Aayla, Eléana se prépare.

Arpentant le dédale des salles d’embarquement suivi de ses garde du corps Gamoréen, elle inspecte ses troupes terrestres et vérifie l’état des nouveaux chasseurs droides que les usines de Secura viennent de produire. Tout était en ordre, mais il manquait encore l’élément essentiel à cette attaque, le chef capable de mener ses troupes au combat car pour cette future opération Eléana agira dans l’ombre.

Tout avait commencé le jour du départ de Némésis et de cette fameuse réunion du Grand Conseil. A la suite des débats sur la méthode à employer pour recruter un nouveau Contrebandier ou tous les Contrebandiers ont participé, une petite réunion secrète a eu lieu entre les leaders de groupe dans une salle sécurisé ou l’on savait qu’il n’y aurait pas les micros espions répertorié dans la grande salle. L’opération avait pu ainsi rester secrète et les troupes avait été réuni sur Aayla une planète des Mondes du noyau proche de Coruscant.

Et cette proximité était importante car l’action devait être rapide et efficace et surtout profiter de la diffusion à la même heure de l’émission A la recherche du nouveau Contrebandier qui passionnait toute la galaxie tant du côté des Rebelles que de celui de l’Empire.

Booster Terrik qui dirigeait CHOM TV à cette occasion à la place d’Eléana devait même s’arranger pour saturer les réseaux Holonet avec cette diffusion pour empêcher toute autre communication et donc tout appel au secours. Le plan avait été discuté point par point et se devait d’être aussi précis qu’un RH7 distribuant méthodiquement les cartes au Sabbac.

Au moment ou Eléana franchissait la dernière porte du Hangar numéro 7 ou se trouvait la troupe de super droides de combat un droide MSE-6 arriva portant un message.

Que m’apportes tu encore comme nouvelle petit droide ?

Une Holocommunication se déclencha alors faisant apparaître Gigi Wessel l’amie Chasseur de prime Xenomorphe de la Directrice du CHOM.

« J’ai ce que vous cherchiez dit elle alors, les informations que nous avions sur la Guerre des clones étaient exacte et nous avons pu retrouver les informations soit disant perdus sur les droides des forces séparatistes. Palpatine les fait garder sur la planète Kessel au milieu des prisonniers qui récoltent le Glitterstim dans les mines. Notre opération pourrait donc nous permettre de faire d’une pierre 2 coups en délivrant certains de nos amis contrebandiers prisonnier et en récupérant ces plans de construction. » [Fin de la communication]

Eléana se dit alors ce matin là que effectivement en imaginant un dessin sans nuage, dans un monde parfait pour les contrebandiers l’opération ne pouvait que bien se dérouler, mais ce n’était que rarement le cas. Se croyant au dessus de tout, « Nec Pluribus Impar » comme disait les anciens, certains contrebandiers ne pouvait s’empêcher de parler un peu trop dans les cantinas obscure des confins aux filles de joie que les Rebelles mettaient gracieusement dans leurs bras. Voulant se vanter il finissait par trahir sans le vouloir les secret du grand conseil. Cependant pour cette opération tout avait été fait pour que cela réussisse. Seuls les membres les plus sûrs de la Contrebande et les moins portés sur le Lum et les danseuses Twi’lek étaient au courant ce qui au final mettait très peu de monde dans la confidence. Mais à vaincre sans péril on triomphe sans gloire et Eléana était prête à prendre quelques risques calculés.

Le risque majeur était de perdre ses nouvelles troupes de choc droides. L’opération traînait et cela laissait le temps à des forces extérieures d’intervenir et ses troupes étaient foutu voués à disparaître, mais tout devait être fait pour récupérer ses plans et sauver ses anciens collègues…
Le reste n’était que ferraille envoyé à la casse, ce qui comptait peu pour Eléana qui préférait sur le Bandit Queen avoir sous ses ordres des êtres vivants et pourvu d’une conscience et d’un libre arbitre souvent plus efficace au combat que la droiture des droides.

Mais il allait falloir compter sur eux pour le début des opérations, toutefois le Bandit Queen camouflé en Vaisseau de Combat Droide serait quand même présent dans l’ombre prêt à agir au moment voulu…



Eléana le 2005-05-08 20:49:59



Suite de RP LIBRE et RP IMPOSE

[Elrico] Bon, il faut trouver où est la salle de la machine infernale. A droite, soldats, à droite.
[Les soldats] Chef, oui chef !!!

Au bout du conduit de droite, il y avait une autre salle, mais très différente de celle à la cuve de bacta. La nouvelle pièce était spacieuse et luxueuse et, en son centre, il y avait un canapé et des fauteuils où était assis un petit homme qui devait avoir environ 60 ans. Il se faisait servir un verre par un robot recouvert de bacta. C’était sûrement le Vieux Fou.

[Elrico] Demi-tour et à droite soldats.
[Les soldats] Chef, oui chef.

Nous arrivâmes ainsi devant de nombreuses pièces, comme une salle de construction de robots, une nouvelle salle avec une cuve à bacta, une salle où des robots s’entraînaient au tir, puis, enfin, une salle avec, en son centre, une gigantesque parabole recouverte de bacta.

[Elrico] C’est ça !!! Nous y sommes enfin !!! Maintenant, il ne nous reste plus qu’à trouver un moyen de débarrasser cette machine du bacta qui la recouvre. Je fais porter un tonneau de whisky dans la chambre de celui qui trouve. (Les soldats se mettent ardemment à réfléchir)
[Un soldat] Et si on le raclait avec nos sabres ?
[Elrico] Euh non, trop long…
[Un autre soldat] On à qu’à détruire la machine avec nos sabres.
[Elrico] Euh…le service de sécurité nous remarquerait.
[Encore un autre soldat] Pffffou c’est dur, je vais m’allumer une cigarette…
[Elrico] NOOOOOON !!! On va nous repérer…euh mais…SIIIIIIIIII vas-y !!!
[Le même soldat] Bin non, on va nous repérer…
[Elrico] Peut-être…mais si tu allumes ta clope, la fumée devrait déclencher le système anti-incendies…et l’eau va racler le bacta. Un tonneau de whisky pour toi.
[Le même soldat] Ah euh…bien sur je l’avais fait exprès haha…

Le soldat alluma sa cigarette et la jeta dans la salle.

[Elrico] Maintenant courrez !!! A droite, à gauche, deux fois en face, à droite et deux fois à gauche !!!
[Les soldats] Chef, ou…
[Elrico] On s’en fout dépêchez-vous, c’est tout !!!

Nous partîmes à toute vitesse tandis que, derrière nous, la fumée montait, tranquillement, avant d’atteindre le plafond. BIIIIIIIIIIIIIIIIP !!! L’eau avait du commencer à couler. Nous devions faire vite avant que l’explosion ne détruise la base, et nous avec. Au bout de quelques minutes, nous arrivâmes à la sortie.

[Elrico] COURREEEEEEEEZ !!!
[Les soldats] Chef, oui ch…
[Elrico] TAISEZ-VOUS ET GROUILLEZ !!!

A peine sortis, la parabole explosa et nous projeta en l’air sur une dizaine de mètres. Barabel nous attendait non loin d’ici.

[Barabel] BRAVO VOUS AVEZ REUSSI !!! NOUS SOMMES LIIIIIIIBRES !!! Comment puis-je vous remercier ?
[Elrico] Bah…une bonne cuite et ça ira.

Le lendemain, je parcourais l’espace (avec un sacré mal de tête) sur mon vaisseau fraîchement remis en route et d’autres aventures m’attendaient sûrement quelque part !!!


Elrico le 2005-05-06 18:20:21



RP IMPOSE

Encore un message d'alerte à bord de l'Eorlingas. Une patrouille de droides avait été lancé sur une planète impériale pour tester les résistances, et ne voilà t'il pas que les droides annonçaient être tombé dans une embuscade. Mais nulle raison ne pouvait justifier une telle attaque de l'ennemi, qui n'avait pu remarquer les rebelles. Un détachement fut donc dépêché sur la planète, à l'aide des droides.

Les combats durèrent plusieurs heures, tellement l'ennemi était difficile à débusquer des ses nids d'aigles. Il s'avéra que les ennemis étaient des Pillards Tusken, qui voulait à l'origine simplement récupérer les pièces mécaniques des droides, mais l'arrivée des renforts les avait fait désespérer et donc se battre à mort.

On arriva néanmoins à faire évacuer deux ennemis encore en vie de la planète Ikopi, pour les interroger. Dans leur base non loin, les marines du détachement découvrirent tout le trésor des pillards, à savoir une mécanochaise vieillissante, qui devait certainement leur servir à démonter leurs prises, et tout un tas de pièces plus ou moins usées qu'ils avaient du récupérer sur leurs proies. Beaucoup de ces pièces étaient d'origine impériale, ce qui semblait prouver que l'occupant actuel avait déjà eu à faire à eux.

Sur l'une des parois du repère, qui s'avérait être une grotte, on pouvait remarquer une ancienne bannière en loquedu peuple Tusken, avec leur devise qui avait traversé le temps : 'Nec Pluribus Impar'

Les Tusken avait toujours crié ce signe de ralliements lors des grandes guerres qui les avait opposé à d'autres peuples. Les deux prisonniers révélèrent d'ailleurs que le peuple Tusken, après tant d'année de déchéance, se remettait de ses pertes, et en rassemblaient en vue d'une attaque massive. Et la mort de leur bataillon était sans importance à leurs yeux.

Avant de mourir, le dernier prisonnier lâcha : 'La fin n'est rien, c'est juste le commencement d'une autre histoire'

L'avenir sur Ikopi st donc sombre, et les Tusken risquent de se réveiller de leur long sommeil, mais seul le futur nous révèlera leur projet.


gribouille le 2005-05-06 12:08:01



RP imposé

-« Avec le canon d'un flingue entre les dents, on ne prononce que les voyelles. »

-« Capitaine, Men’Akad, éteignez moi cet holomovie ! C’est au moins la 5ème fois que vous le regardez cette semaine et les hommes commencent à en avoir assez. »

-« Mais Amiral, vous savez bien que tous les enregistrements du ciné club ont été détruits lors de notre dernière attaque sur Melmak IV, il y a 2 éons de cela. Seuls les holomovies de série Z ont pu être récupérés. »

-« Capitaine, regardez les hommes ! Si vous continuez à nous passer ces vieux holos, on va finir par parler pareil. »

-« Voyons, Amiral, vous exagérez ! »

-« Moi ? J’exagère ? Pas plus tard que ce matin, je participais à la réunion du haut conseil de l’Empire. Votre père, le Contre-amiral Men’Akad, présidait la séance, en présence de Lord Vador lui-même. Le sujet du jour était la déferlante des pillards Tusken sur le 2ème quadrant. Etant originaire de cette région, Lord Vador m’a donné la possibilité d’émettre un point de vue sur les solutions à apporter à l’affaire. Je n’ai rien trouvé de mieux à dire que : Si on te tape sur la joue droite, ignore ce que tu fais de ta main gauche. »

Tous les regards de la passerelle étaient braqués sur moi, interloqués. Mon aide de camp, le Capitaine Men’Akad, avait du mal à cacher son hilarité.

-« Je peux vous assurer que le haut conseil n’a pas vraiment apprécié. J’ai été congédié de la réunion sur le champ. »

-« Désolée, Amiral. Je vais contacter mon père immédiatement pour lui expliquer le problème. »

-« N’en faîtes rien, Capitaine. Vous en avez assez fait pour le moment. Occupons nous plutôt de cette histoire de pillards Tusken et de la manière de…. »

C’est ce moment que choisit le lieutenant Glitterstim, premier intendant, chargé de la cuisine, pour arriver en trombe sur la passerelle.

-« Amiral, Amiral ! »

-« Que se passe-t-il Lieutenant ? »

-« C’est la catastrophe, Amiral. Je ne sais pas si nous allons pouvoir nous en sortir. »

-« Calmez vous lieutenant ! Et reprenez l’histoire depuis le début. Quelle catastrophe est arrivée au mess ? »

Je commençais à m’énerver. Depuis ce matin, tout allait mal. Il était absolument impossible d’entreprendre quoique se soit sans qu’une vétille ne viennent tout arrêter.

-« Amiral ! C’est mon Dim-U ! »

-« Votre quoi ? »

-« Mon Dim-U Amiral ! Vous savez la spécialité culinaire de Dogon III que ma grand-mère m’a léguée avant de mourir que vous appréciez tant. Je suis le dernier à connaître la recette. Cette recette est dans notre famille depuis la nuit des temps. On n’apprend cette recette qu’après une très longue et fastidieuse initiation. »

-« Bon alors, qu’est-ce qu’il a votre Dim-U ? »

-« Je ne vais pas pouvoir vous en préparer comme prévu ce soir, il me manque l’ingrédient principal. »

-« Et vous venez interrompre notre briefing pour cela ? »

-« Mais Amiral, c’est très important ! Le Dim-U est le sel de la vie, c’est le résultat d’éons d’expérimentations et de savoir faire. C’est tout simplement la chose la plus…. »

-« Bien, j’ai compris. Lieutenant, avez-vous transmis la recette à votre descendance ? »

-« Heu ? bien, pas encore Amiral. Je n’ai toujours pas d’enfants mais je compte bien m’en occuper dès la fin de mon temps de service. J’ai déjà trouvé une mère pour ma futur progéniture et je dois la retrouver dans 5 parsecs»

-« Je suis vraiment au regret de vous annoncer que ce ne sera certainement pas possible. »

-« Comment ça, Amiral ? »

-« Capitaine Men’Akad ? »

-« Oui Amiral »

-« Veuillez faire exécuter cet homme immédiatement. »

-« Bien Amiral »

-« Mais mais pourquoi Amiral ???? Qu’ai-je…. »

Le Lieutenant Glitterstim n’eut pas le temps de finir sa phrase, une décharge de blaster venait de mettre un terme définitif à sa vie ainsi qu'à la recette du Dim-U.
En regardant les gardes emporter le corps encore chaud du Lieutenant, je me dis que la journée n’était peut-être pas si mauvaise que ça tout compte fait.


MClulu le 2005-05-06 11:23:05



Changement de camp

Devenir contrebandier. Cette perspective attirait Rand Kliev, le Leader du Marteau d'Azur, un groupe impérial de combat. Pour se faire, il devait rentrer en contact avec un contrebandier, qui fut Booster Terrik, un aqualish. Il devait se rendre sur Ando, leur planète natale, où il les attendaient. Ses cinq stormtroopers de la légion d'élite le Poing de Vador et lui descendirent de leur navtte Lambda, en laissant la tâche au pilote de monter la garde. Il avancèrent lentement sur le sol boueux d'Andor, en se dirigeant ver le signal émit par la blasie de Terrik. D'un coup, le soldat Fettis cria :'Attention!'. Kliev regarda au ciel : une vingtaine de mynocks convergaient vers eux. Chaque soldat épaula son fusil blaster, et Fettis fut le premier à tirer. Comme fous de rage, les mynocks se dirigèrent tous vers lui, et lui déchiquetèrent le visage et les autres membres du corps. Il tomba en criant. Mais les autres stormtroopers avaient réagi
et faisaient tomber un à un les mynocks. Au bout d'une paire de minutes, les soldats les avaient tous éliminés. Ils se dirigèrent alors vers Fettis. Il avait le visage entièrement maculé de sang. Il chantait : 'Hakuna matata, quel champ magnifique' comme une prière. Les soldats firent un rapide scan de son état mental : il était prit d'une crise de folie. L'un deux décida d'abréger ses soufrances, et lui décocha un tir de blaster en pleine tête.L'équipe maintenant réduite à 5 se dirigea vers la balise. Tout à coup, un droïde de combat se dirigea vers eux. Les soldats se mirent en joue mais Kliev les empêcha de tirer. le robot prit la parole : 'Bonjour messieurs, je suis DC-17m. j'ai été envoyé par Booster Terrik pour vous tester : ne devient pas contrebandier qui veut.'Le droïde déploya alors toutes ses armes. rand Kliev ordonna à ses soldats de se mettre à couvert, tout en faisant de même. Le droïde scandait toujours les mêmes paroles durant le combat qui suivit : 'Poussieres d'etoiles nous sommes, Poussieres d'etoiles nous resterons'. Ce Terrik devait être philosophe. Ne pouvant pas vaincre le droïde avec leurs blasters, l'équipe lança une salve de grenades, et dans une magnifique explosion, il redevint poussière d'étoiles. Alors Booster Terrik apparut : 'Bien joué, messieurs, vous vous êtes bien débrouillés. Suivez-moi'. Ils arrivèrent devant un transport Corellien YC-1300 modifié, le vaisseau personnel de terrik. 'Entrez, messieurs'. Ils allaient enfin savoir si les contrebandiers les acceptaient...

Rand Kliev le 2005-05-06 11:21:14



Rp imposé[la traitrise de Raino]

Sur la planète Nefland, L’amiral Ramox le fou attendait, que sous plus fidèle ambassadeur revenait pour lui apporter l’énorme commande que celui-ci avait commandait au Contrebandier Raino. Soudain, un page ouvra les portes et annonça : L’ambassadeur Gram Bel.... Celui-ci arriva, les vêtements tachaient de sang, claudiquant, et dis :
« Gram Bel : Nous somme tombé dans une embuscade, il n’y avait rien, juste les sbires de Raino, il ne veux pas nous vendre la marchandise.
Ramox le fou : Calme toi, nous allons t’apporter tout les soins nécessaires. Mais raconte moi ce qu’il c’est passé. »
Et la Gram Bel commença son long récit :
« Nous sommes arrivé au petit matin pour faire les repérages, il n’y avait apparemment personne. J’ai, comme tu me la conseillé plaçait quelques hommes à des points qui me semblait clef du point de vu stratégiques si nous avions à ouvrir le feu. Et nous avant attendu. Une heure, deux heures. Au bout de 5h, il est arriver avec deux vaisseaux lourd, des
R-41 Starchaser si je ne m’abuse. Il était en tête, Quand il est arrivé, il n’a pas fait les gestes de salutation de base, comme il est coutume de les faire. Il m’a demandé si j’avais l’argent. Je lui ai répondu que oui. Puis je lui ai demandé si il avait la marchandise, et il me dit que cela dépend de moi. Il veut me faire passer une épreuve de trois questions :
-Vaut il mieux être mort et libre, ou soumis et vivant ? Je lui ai répondu qu’il vaut mieux être mort et libre oui, et il à fait une sourire.
-Il n'y a rien de mieux que l'argent. C'est une manière de traduire concrètement le désir qu'on a pour vous. Je lui est non, puisque l’argent ne fais pas le bonheur, il à sourit.
-Il vaut mieux être impérial ou rebelle ? Je lui ai répondu impérial et la il m’adit, tu as fait deux mauvaise réponse sur trois, tu n’auras pas la marchandise. Je lui ai dis : Il n’en ai pas question !!! Il m’a dit que ce n’était pas mais tireur d’élite qui ont la cervelle plus ramolli que c’elle d’un Ikopi qui vont lui faire peur. Et la tout les corps, sont tombés devant moi, inerte. J’ai eu peur, très peur, je lui ai demandé ou était mais fautes pour faire diversion et il m’a répondu : en premier, lorsque tu me répond qu’il vaut mieux être mort et libre, j’ai été hypocrite puisque je lui impérial donc soumis et vivant et en troisième, il me dit qu’il vaut mieux être contrebandier, qu’autre chose, et que la et la seule vrai source de libertés. Ensuite j’ai ordonné aux hommes de main que j’ai pris d’ouvrir le feu. Nous nous sommes lancé dans un duelle horrible. Mais Ramox le fou l’interrompit :
Quelles étaient leurs armes ?
Gram Bel : Ils avaient des Q-2s5, nous ne pouvions rien faire contre cela.
Ramox le fou : En effet, mais comment diable a-t-il pu se procuré de telle armes alors quels sont réservé aux troupes de chocs impérial.
Gram Bel Je ne sais pas, mais tous ce que je sais c’est que je suis le seul survivant de toute notre troupe de cinquante hommes ! J’ai du faire appel à la force pour m’extirper de carnage.
Ramox le fou : Tu as bien fait, nous aurons notre revanche contre ce Raino.
Gram Bel : Mais comment ?
Ramox le fou : Nos chercheurs ont mis au point une combinaison à base de roches « Xénomorphe » Il permet à nos de Prendre n’importe quel apparence. Nous lui tendrons une embuscade la prochaine nous donnerons le point de rendez vous dans une endroit qu’il connaît bien, comme ça il se sentira plus à l’abris et nous prendrons l’apparence de tout les habitué du coin et prenant soin de les kidnappé avant.
Gram Bel : c’est un excellent plan !
Ramox le fou : j’ai toujours des bons plans !!
Bon maintenant va te soigner. Nous l’attaquerons une autre fois !



ramox le fou le 2005-05-06 10:31:42



RP Imposé

Un matin, peu après avoir perdu le contrôle de Core Prime, je reçus le message suivant d'un de mes très vieux amis :
« Salut knight_seb, comment vas-tu depuis la dernière fois qu'on s'est vu ? Ca remonte peut-être bien à l'époque où on allait jouer dans des salles d'holojeux Déjarik. J'ai appris la perte d'une des planètes placées sous ton commandement et tu m'en vois désolé. Mais bon, c'est la guerre et ça arrive souvent. En fait je t'envoie ce message pour savoir si tu serais intéressé par une chasse au Rancor. Je pense que ça te changerait les idées. Dis-moi ce que t'en pense. »

En lisant ce message, plusieurs souvenirs remontèrent à la surface. Je me revoyais quand j'étais jeune, avec ma bande d'amis, jouant à des holojeux, imitant les héros rebelles de mon enfance. Plein de bons moments que je ne pouvais oublier ...

« Sergent Weber, appelai-je, en appuyant sur le bouton de l'interphone situé sur mon bureau »

Le sergent Weber arriva devant moi quelques minutes plus tard. Il demanda :

« Oui, mon commandant. Vous m'avez appelé ? »
« Oui, sergent, je compte aller voir un de mes vieux amis et durant mon absence, je vous confierai le commandement de l'Emerald Sword. Cela pose-t-il un problème ?
« Non, monsieur, je suis honoré de la confiance que vous me faites. Je vais demander à ce qu'on vous prépare votre vaisseau. »

Et sur ces mots, il prit congé. En attendant que mon vaisseau soit prêt, je préparais mes affaires. Je vérifiai en particulier le bon fonctionnement de mes blasters, on ne sait jamais sur qui on peut tomber.

Le voyage vers le point de rendez-vous, situé sur la planète Doru, se fit sans encombre. Mon ami m'avait donné rendez-vous devant une salle de jeux facile à trouver. En effet, celle-ci était le lieu d'une bonne bagarre quand j'arrivai à proximité. Au milieu du boucan, je me suis surpris à entendre la voix de mon ami, visiblement en mauvaise posture. Je ne fus pas surpris de voir quelques coups de blaster partir au moment où plusieurs gars, visiblement, mal intentionnés me prirent pour cible. Bien sûr, je ne me fis pas prier pour dégainer mes flingues et riposter, pendant que mon ami faisait de même, utilisant une table comme un bouclier. Au bout de quelques minutes de combat acharné, plusieurs bandits gisaient par terre et l'un des survivants, du moins celui le plus en état de discuter, fut interrogé par mon ami.

« Et bien parle, je comprends rien à ce que tu dis »
« e e i ai ien ! »

J'intervins :

« Mais il raconte quoi, cet idiot, il veut que tu tires, tu me diras qu'avec le canon d'un flingue dans la bouche, on ne prononce que des voyelles ... »
« Je sais pas moi, avant que ça parte en bagarre, il m'a dit que j'avais une salle tête et qu'il voulait me la refaire ... »

Je me dis que forcément, ça n'avait pas du plaire à mon ami, qui entre nous, est plutôt bel homme mais bon, c'est une autre histoire. Je répliquai :

« Bah, je pense que cette fois, il aura compris la leçon, c'est la fin »
« Tu parles ! Tu sais bien que la fin n'est rien, c'est juste le commencement d'une autre histoire. En tout cas, ça a toujours été le cas et ne dis pas le contraire ... »

En entendant cette expression, je me souvins de ce que m'avait dit un vieux maître jedi peu avant qu'il ne meure. Ca me rappela aussi la perte de Core Prime, perte m'ayant beaucoup affectée mais je me dis alors que ce n'était pas si grave, que je pourrais toujours en libérer d'autres de l'emprise de l'Empire.

Après ces quelques événements, nous préparâmes à la chasse au Rancor et partîmes vers la zone où un spécimen avait été repéré ...

knight_seb le 2005-05-06 09:38:46



Rp imposé

Batllwack était invité à boire l’apéritif chez son ami Dagobah. Il était 19h ce soir là, comme toujours batllwack était en retard !
Les deux amis avaient passé leur enfance dans le même collège impérial. Depuis tout petits, batllwack et Dagobah se trouvait dans la même classe…

Batllwack prit la parole :

« -Tu te rappelle du la mémorable examen de notre cher professeur kin ? »

« Oula, il faut dire qu’avec le temps je commence à oublier ! »

Batllwack commença à raconter toute l’histoire…

[ Retour en arrière ]

- « Bonjour les enfants, aujourd’hui c’est le grand jour ! Vous passez l’examen impérial ! J’espère que vous avez révisés car notre cher empereur veut que notre établissement soit dans les premiers de la galaxie … Ne rigolait pas Dagobah ! Toujours entrain de faire des bêtises avec ce batllwack ! Prenez exemple sur Eléana »

- « Toujours entrain de nous réprimander ! Je commence à en avoir marre du français »

- « Oui dagobah mais je suis sur que nous aurions un meilleur avenir que Eléana ! »

Les élèves furent coupés par la dictée du professeur kin…

- « J’ai choisi un texte intitulé « Comment gagner la guerre ? » Je vous conseille de relire deux fois avant de me rendre la copie, n’oublier pas les règles de grammaire ! Bonne chance…

Un bon officier de l’empire doit savoir lancer lui-même une opération [point d’exclamation]
Pour cela [ virgule ] ils vous faut utiliser des langages codés [ point ] Par exemple : Dans une conversation la phrase ce matin, j'imagine un dessin sans nuage peut avoir plusieurs signification [ point d’exclamation] Il peut signifier : Coruscant est assiéger ou J’ai un passager [Point à la ligne ]
Un officier de l’empire doit s’avoir pendre des décisions dans les moments critiques [Point à la ligne ] Dans notre clan [ virgule ] les mots panique et peur son inconnue pour nous [ point d’exclamation ]
Un officier impérial doit toujours vérifier avant de décoller si aucuns Mynock ne c’est introduits dans vos circuits électrique [ point à la ligne ]
Il ne faut jamais oublier nos alliés [ deux points ] Les Aqualish [ Point à la ligne ]
Ce sont de très bons tueurs [ virgule ] En plus ils prennent très peu de crédit[ point d’exclamation ]

J’ouvre une petite parenthèse car j’ai voulu rajouter une phrase qui me tien à cœur ! Elle a était écrite pas le grand philosophe « Booster Terrik » ! J’aimerais qu’aucune faute ne soit commise !

Si l'on te frappe sur la joue droite, ignore ce que tu fais de ta main gauche [ point final ]

Relisez plusieurs fois votre dictée ! Soignez bien la présentation je ramasse dans cinq minute.

- Batll, épelle moi Aqualish

- « Dagobah t’es vraiment nul ! A Q U A L I S H »

- « Silence s’il vous plait !! »

- « Merci batll »

- « Bon vu que des gens se permettent de discuter, je ramasse les copies ! Allez… c’est terminé

[ Retour au présent ]

- « Tu te rappelle vraiment de tous ! C’est incroyable ! Sacré batll ! Et dire que cet examen ont la eus ! Je me souviens que me monsieur kin prenait toujours exemple sur Eléana ! »

- Tu c’est Dagobah, Eléana est contrebandière maintenant ! Kin avait raison.
Mais moi c’est la dictée qui ma fait et qui me fait encore rire ! La phrase philosophique du grand Booster Terrrik : Si l'on te frappe sur la joue droite, ignore ce que tu fais de ta main gauche me fait rêver ! D’ailleurs je l’ai affiché en grand dans les appartements de « claire » !

- « En parlant de flotte, tu as entendu que la C.H.O.M. vend des WED

- « Non c’est la première fois que j’entend ce mot ! Qu’es que c’est ?

- « C’est un économiseur d’énergie ! Il stock une partie de l’énergie produit dans un filtre ! C’est une invention contrebandière. Je viens de l’acheter

- « Je n’aime pas trop ce genre de marchandise ! En plus je n’ai aucun contrebandier dans le secteur. »

- Viens on va faire un tour ! Tu verras on va plus vite avec ce WED !

Les deux compagnons partirent en ballade avec le nouveau bolide de Dagobah !

Batllwack pensait encore à l’examen « we need you » ! Il venait de finir les épreuves !

Le rêve de batllwack allait se réaliser ?

L’avenir nous le dira…

Batll


batllwack le 2005-05-06 08:36:47



RP imposé

Le commandant Tarcan n'ayant aucune mission pour le moment était en train de jouer à l'holojeux dejarick avec Arwin (son second)

[Arwin] Echec et mat comandant !!

[Tarcan] Comment ce n'est pas possible ! Pas encore ! J'en ai marre de ce jeu je n'arrête pas de perdre.

[Arwin] Pas la peine de vous énerver commandant, ce n'est qu'un jeu après tout.

[Tarcan] Je le sais bien Arwin mais tu sais bien que je n'aime pas perdre, c'est comme sa j'y peux rien. En plus, moi quand je fait rien je m'ennuie et quand je m'ennuis je m'énerve facilement. J'aimerais une mission mince !! Je sais je vais demander a Aldo si il en a pas une sous la main. Veuillez établir le contact Arwin.

[Arwin] Contact établi commandant !

Bipp... bipppp........ip

[Tarcan] Aldo ! Tu m’entends ? Je te contact pour savoir si tu n'as pas une mission sous la main ? Parce que la je m'ennuie a mourir.

[Aldo] Oui Tarcan je t’entends. Heu... oui ... j'ai bien une mission mais comment dire elle est assez risquée et dangereuse mais comme c'est toi, je sais bien qu'elle sera réalisée comme si c'était moi.

[Tarcan] Merci pour ta confiance. Alors de quoi s'agit-il ?

[Aldo] Bon... alors voila. Lando viens de me mettre au courrant qu'un petit impérial nommé Masterofsword s'amuse à jouer les contrebandiers en commerçant illégalement des Glitterstim de la planète productrice Kessel. Après il s’enfuit par un trou noir et on ne revoie jamais la marchandise. Ta mission si tu l'accepte (j'ai toujours rêvé de dire ça) est de te rendre sur la planète Kessel, d'arrêter cet impérial et de ramener tout son stock ou s'il l'a déjà écoulé de savoir ou ? Voila pour ta mission ... Quoi !! .... Lando ... oui ....ok je lui dit.... c'est sa... au revoir. Alors il y a encore un détail Lando viens de me contacter pour me dire que sur cette planète l'accès est réglementé et il faut connaître un mot de passe pour pouvoir y entrer. La phrase que tu doit retenir est : «Avec le canon d'un flingue entre les dents, on ne prononce que les voyelles', oui je sais les contrebandiers aimes les phrases marrantes. Bon je doit te laisser, n'hésite pas si tu as besoin d'aide et bonne chance....je te transfère les coordonnés de la planète..... couic....

[Tarcan] Ah ! Cet Aldo toujours des missions tordue, mais bon, enfin une vrai mission avec des risques comme je les aimes, sa me plais nous partons sur le champ. Préviens les vaisseaux que nous partons pour la planète Kessel, et .... écris cette phrase quelque par s'il te plait parce que je la retiendrai pas.

[Arwin] D'accord commandant, j'écris la phrase sur votre cyber-agenda et c'est partit. Enclenchement de la vitesse lumièrrrrrrreeeeeeeeeeee......

Le commandant Tarcan et toute sa flotte se dirigeaient donc vers la fameuse planète productrice de Glitterstim a une vitesse impressionnante (normal c'est la vitesse lumière), on voyait défiler des taches de lumière sur les cotés du vaisseau. Après un certain temps de vitesse lumière ils arrivèrent a destination. C'était une planète d'un vert si vif qu'il faisait plisser les yeux de notre cher commandant. La planète était entourée d'une multitude de vaisseaux de combats droides surveillant les entrées et les sorties de chaque vaisseau contenaire. Tarcan se demandais comment Masterofsword arrivais à passer sa marchandise sans se faire repérer.

[Arwin] Nous arrivons en approche d'un vaisseau d'identification commandant !

[Tarcan] Très bien envoyez notre numéro d'identification et connectez nous !

[Garde] Bonjour a vous commandant Tarcan avez vous le mot de passe ?

[Tarcan] Oui, bonjour.... attendez une minute... ou ai-je mis ce fichu mot ..... pas la ..... ni la ...... ah .. sa y es je l'ai, la phrase est : 'Avec le canon d'un flingue entre les dents, on ne prononce que les voyelles».

[Garde] Oui c'est bien sa, vous pouvez passer. Vous êtes la pour enquêter sur celui qui nous vole ? C’est Lando qui nous a mis au courant. Alors attrapez le !!! Bonne chance.

Pendant que son impressionnante flotte restait en orbite de la planète, le commandant Tarcan et Arwen se dirigèrent vers la planète. Le vaisseau se posa en douceur sur le sol de la planète et la porte s'ouvrit.

[Tarcan] Tousss..... tousss l'air de cette planète est difficilement respirable en surface dirigeons nous vers cette mine de Glitterstim.

[Dirigent de la mine] Ha !! Tarcan nous attendions votre venu, nous avons été prévenus de votre visite. Venez venez je vais vous faire visiter la mine.

Le dirigent lui expliqua comment il extrayait la substance et tout sont acheminement jusqu'a sa phase finale. Tarcan remarqua que tous les ouvriers se ressemblaient, ils étaient vert, était habillés d'un chiffon usé et avaient une longue queue. Soudain, Tarcan, grave à son oeil de lynx remarqua que l'un des ouvriers ne possédait pas de queue. Il l'interpella :

[Tarcan] Hé vous !!!

L'ouvrier s'enfuit en courrant vers la sortie de la mine. Tarcan se lance aussitôt à sa poursuite pour tenter de le rattraper mais l'ouvrier courrais très vite et connaissait beaucoup mieux la mine que lui. C'est alors que Tarcan eu une idée, la téléportation, c'était une technique qu'il utilisais en dernier recours car il ne la maîtrisais pas bien. Il se téléporta donc avec un grand succès jusqu'a l'entrée de la grotte et attendit l'arrivée de l'ouvrier qu'il capturera aisément. Les vrais contrebandiers l'emmenèrent pour l'interroger sur les produits volés.

[Tarcan] C'est la fin pour toi Masterofsword !

[Masterofsword] La fin n'est rien, c'est juste le commencement d'une autre histoire, souviens t'en.

[Tarcan] Tiens je me ferais bien une petite partie d'holojeux dejarick, sa te dit Arwin ?

[Arwin] Commandant que vous arrive-t-il ?

Tarcan le 2005-05-06 00:55:36



RP imposé

A bord d‘un croiseur d‘assaut impérial, dans sa cellule, Django ne savait pas s’il allait pouvoir finis sa mission.
Il était enfermé depuis maintenant 5 jours, il ne pouvait même pas savoir si ses compagnons étaient encore en vie. Soudain Django vit arrivé 3 soldats et un docteur impériaux suivi d’un droide que Django ne reconnaissait pas, mais il se doutait que c’était pour la torture. Puis le droide s’alluma.

[I-TO] Je suis I-TO droide de torture je viens vous faire la séance du matin

[Django] Ah. Enfin un droide qui a le sens de l’humour. C’est plutôt rare !

Mais le sourire de Django s’effaça quand le droide sortit une seringue de la taille d’un rouleau a pâtisseries.
Il piqua Django dans le dos et ce qui suivis fut une horrible épreuve pour Django et la douleur était telle qu’il se laissa tombé dans le fond de sa cellule.

[Django] Comment vais-je sortir d’ici, il me faudrait un miracle ?

Mais Django remarqua que les impériaux du vaisseau étaient bien agité, pourquoi il l’ignorait, mais il pensé qu’il allait vite le savoir.
Django se remémorait en boucle dans sa tête l’expression que lui disait son père tous les jours avant de partir pour les mines de minerais de Chaleus IV :
Nec pluribus impar ……..Nec pluribus impar…………….Nec pluribus impar

Soudain, un tire fit sauter la protection laser de sa cellule. Django sortit avec hâte de cette maudite pièce. Il était encore un peut engourdit par l’effet du calmant. Il se dirigea vers les hangars en espérant que son Aile-x soi toujours sur place.
Django trouva un garde impérial mort assommé par une canalisation. Django ramassa le blaster du soldat et continua en direction du hangar ou il avait vu pour la première fois des moteurs a propulsion qui lui permettrai peut être de passer directement en hyperespace après la sortit du croiseur.
Normalement cela était impossible vu que le champ de force du vaisseau bloquait tout.
Une fois arrivé au hangar il fit descendre son Aile-x de la plate-forme qui lui servait de support pendant qu’il n’était pas utilisé.
Il se demandait ce qui avait pu tirer sur le croiseur impérial mais il su tout de suite quand il vit passer un T-wing devant le hangar.

[Django] Les contrebandiers qu’est ce qu’ils font ici ?

Ils devaient sûrement en vouloir aux impériaux.
Django s’approcha de la console du hangar elle avait été piratée par quelqu’un avant lui mais qui ? Tout d’un coup il vit un homme foncer sur lui. Avec une clé à molette.
Django s’écarta et l’agresseur fut désorienté et Django en profita pour le taper à la nuque.
L’homme se mit à genou enleva son casque et dit :

[tritia] Vous avez pas honte de taper une femme ?

[Django] Vous ici impossible ! ! Ma cher vous avez survécu à votre chut dieu sois loué !

Tritia était un pilote très doué sûrement la meilleurs elle avait été dans le même escadron que Django, mais il y avait très longtemps. Elle avait été abattue par un chasseur il y a déjà trois mois, Tout le monde l’avait cru morte.

[Django] Bon, je crois qu’on va devoir refaire équipe !

[Tritia] J’ai bien l’impression, mais dit moi comment compte tu sortir d’ici ? Tu as vu le champ de force ?

[Django] Oui, je sais je comptais le désactivé avec la console mais il va nous falloir passer à travers de plusieurs couloirs et selon moi c’est pas une bonne idée.

[Tritia] J’ai trouvé on va se brancher sur leur fréquence de communication.

[Django] Bon d’accord mais pour faire quoi, tu sais très bien depuis le temps que le seul truc informatique que je sais faire c’est des parties d’holojeux déjarik. (rire)

[Tritia] Tu sais comme moi que c’est pas le moment de penser au jeu, même si tu me battais tout le temps.
Django et Tritia se branchèrent sur la fréquence des impériaux et dissipèrent ainsi le champs de force.
Django trouva une navette équipée du tout nouveau multiplicateur d’hyperpropulsion x15 et se résigna à abandonné son aile-x pour celle si.
Une fois sortit du vaisseau il évitèrent de justesse un t-wing en flamme qui plongeait sur eux.

[Django] Passe les moteurs sous refroidissement le temps qu’on se tire de là !

[Tritia] D’accord, ah on a de la compagnie ! Des chasseurs impériaux a tribord ! Je vais à la tourelle occupe-toi de les semé et vite !

[Django] O.K. Bon mes chers amis par ici, petit…, petit, petit….

Tritia se débrouillait bien à la tourelle, elle avait déjà descendu quatre et elle continuait sur sa lancée. Tandis que Django essayait de passer en hyperespace.

[Django] Tritia accroche toi je passe en hyperespace, maintenant !

Le vaisseau de Django et Tritia disparu soudainement. Pendant le reste du voyage Django et Tritia firent de nouvel parties d’holojeux Déjarik, naturellement Django gagnait presque toujours. Environ 40 minutes plus tard le vaisseau sortit de l’hyperespace, Ils s’étaient maintenant dans le système de Yavin.

[Tritia ] bon je crois que nos chemins vont devoir se séparer à nouveau ! Car je vais prendre le chasseur de la navette si sa te dérange pas ?

[Django] Mais pourquoi tu ne veux plus piloter ?

[Tritia] Non, j’ai déjà vu trop de mauvaises choses depuis que je suis pilote je vais finir ma vie sur une planète paisible. Bon a la prochaine je l’espère ?

[Django] Bon, d’accord donc je pense qu’on va encore se revoir.

Soudain, Tritia disparu dans le chasseur impérial de la navette et se dirigea vers coruscent. Django se dit à ce moment la qu’elle avait sûrement envi de passer du bon temps avant de reprendre du service et il dit :

[Django] Bon et bien en route pour Yavin !

Django continua sa route vers Yavin et pensa que c’était mieux ainsi et que le proverbe : Hakuna Matata allait très bien pour cette situation. Puis son vaisseau se posa sur Yavin et la vie reprenait malgré tout car la guerre venait à peine de commencée……….





django le 2005-05-05 21:40:16



RP IMPOSE: le Canon Ionique Orbitale

Commandant:'Amiral, une escouade de commandos vient de trouver un projecteur d'hologramme ils le ramène à la base.'
Terrorblade:'Que projète il?'
Commandant:'C'est un Mon Calamari qui parle dans une langue inconnu.'

Les hommes arrivèrent à la base et le projecteur fut amené en salle de conseil, un Calamari apparaissait et parlait dans une langue inconnu, après son explication une sorte de canon apparraissait, il était en orbite autour d'une planète.Il fallait un seigneur Calamari pour traduire et Terrorblade contacta le seigneur Eckbar de la planète Gaderrffii.

Terrorblade:'Salut à vous seigneur Eckbar, je suis l'amiral Terrorblade de la Flotte Sebrus, j'aimerais vous rencontrez.'
Eckbar:'Je ne vous connais pas Amiral, combien m'acheter vous se que vous voulez savoir?'
Terrorblade:'Votre prix sera le mien.'
Eckbar:'Que voulez vous pour être près à payer une forte somme.'
Terrorblade:'Je ne peux pas en parler par radio où pouvons nous nous rencontrer?'
Eckbar:'Je vous transmettrais les coordonnées mais venez sans vaisseaux, juste votre flotte amiral.'
Terrorblade:'Je suis d'accord mais si je vient à mourir mes vaisseaux ne seront qu'à un petit saut en hyper-espace.'
Eckbar:'Je vous transmet les coordonnées dans 1H, soyez là.'
Terrorblade:'J'y serais.'

¤¤Fin transmition¤¤

Commandant:'Amiral, vous êtes fou, s'il vous attaques et s'empare du projecteur.'
Terrorblade:'La vie, c'est comme une boite de chocolat, on ne sait jamais sur quoi on va tomber.Si ce Mon Calamari venait à me tuer il en payera le prix fort.'

A l'heure prévu, Terrorblade attendait qu' Eckbar lui transmette les coordonnées.Quand l'amiral arriva sur place, il fut inviter dans le vaisseau du Calamari.
Eckbar:'Quelle la raison de votre visite?'
Terrorblade:'Un groupe de mes hommes a trouvez ce projecteur d'hologramme, un des votres apparait mais j'ai besoin de vous pour déchiffrer ses dires.'

Terrorblade alluma le projecteur, pendant qu'Eckbar écoutait il regarda autour de lui, le seigneur possédait une armada de croiseurs Bulwarck, même si Terrorblade venait à mourir, ses vaisseaux ne pourrait rien contre Eckbar.Quand l'hologramme fut terminé, Eckbar se retourna vers l'amiral...
Eckbar:'Vous avez trouvez le mode d'emploi du canon ionique orbitale, ce canon est un moyen de défense contre les attaques spatiales, je vais vous traduire le mode d'emploi mais en échange, je veux qu'une fois construit vous me donnerer un canon.'
Terrorblade:'Je suis d'accord, je vous contacterais une fois que les canons serons construit.'

Terrorblade put repartir sur sa planète où les ingénieurs étudièrent le mode d'emploi pendant des mois dans leurs centres de la Cuve à Bacta et ils construisirent un prototype...

¤¤Alerte base attaquée¤¤

Commandant:'Amiral une puissante flotte arrive en direction de la planète, j'ai envoyé tous les chasseurs disponible pour les intercepter, ils vont bientôt ouvrir le feu'

Les chasseurs tombèrent face à une flotte des plus puissante, l'ennemi semblait impossible à arrèter.Alors l'amiral voulu se servir du canon, il convoqua les ingénieurs pour leurs demander si l'engin était en état de marche.

Ingénieur:'Je n'est aucune certitude, le canon ionique orbitale n'a jamais fonctionné, mais si vous voulez l'utiliser il vous faudra un maximum d'énergie sans compter le risque d'une explosion qui pourrait détruire toute la planète'
Terrorblade:'Alors vidé tous les vaisseaux de la base de leur énergie et transferé là sur le canon.'
Commandant:'Mais si le canon explose?'
Terrorblade:'Vaut il mieux être mort et libre, ou soumis et vivant ?'

Une fois le canon suffisament alimenté, il pris pour cible le vaisseau amiral de la flotte ennemi.Le canon se chargea et une lumière éblouissante jaïssait, puis il fit feu dans un grondement assourdissant.Les boucliers des vaisseaux ennemi était percé, provoquant leurs implosions et la déflagration détruisit toute la flotte.

Le canon ionique orbitale garantissait enfin une bonne défense de la planète, mais au prix d'une masse importante d'énergie.

Terrorblade le 2005-05-05 21:34:39



RP IMPOSE

Deux amiraux, l’un rebelle et l’autre impérial, avaient un différent, et chaque fois que c’était possible ils se mettaient des bâtons dans les roues.

Tout avait commencé lors de la quête de l’arme ultime de Cali, WhiteFleat était en orbite d’Almaria, la planète ou se trouvée l’arme, et il n’avait pas, ou très peu, protégé sa flotte, donc Chaos en profita pour le faire détruire et prendre sa place. Cette défaite énerva WhiteFleat qui jura de se venger.

Deux mois plus tard, la quête achevée, les flottes de Chaos et de WhiteFleat se retrouvaient enfin, les cinq cent mils A-wings de Chaos ne suivirent pas le nouveau vaisseau amiral qui s’approchait d’une planète neutre, un vaisseau Naboo construit spécialement pour lui et offert par un inconnu pour avoir aider la galaxie à ce que Cali ne possède pas l’arme ultime. Les vaisseaux de WhiteFleat firent de même, les deux amiraux ayant décidé de régler leur différent une bonne fois pour toutes en combat singulier, sans le reste des troupes, qui pouvaient quand même voir le combat grâce à la retransmission en direct.

[Sur une planète neutre, car déserte ou presque, les deux vaisseaux atterrissent, un Super Destroyer Stellaire avec à son bord WhiteFleat et un vaisseau naboo avec Chaos, les deux hommes descendent]

[Chaos] Comment tu te sens à quelques heures de ta défaite ?
[WhiteFleat] Ce matin, j’imagine un dessin sans nuage.
[Chaos] Quoi ?!
[WhiteFleat] Ok, on fait comme ça, je dois te laisser…[WhiteFleat était en train de faire quelque chose avec son casque]…Euh oui, excuse-moi, je parlais à mon assistant sur mon vaisseau grâce à mon Comlink. Tu disais ?



Avant que Chaos ne puisse répondre un droïde humanoïde servant de juge se présenta a eux, et demanda à ce qu’ils se préparent et leurs vibro-lames leur fut donner, c’était le juge qui les avaient amenés pour éviter toute triche, les deux devant prendre le même modèle, pour ce combat c’est la vibro-lame Merr-Sonn Trepus-2 qui fut choisi.



La Droide-juge expliqua les règles :
[Juge] Chacun pour soi, on ne tue PAS son adversaire, au premier membre coupé le combat se termine , le vainqueur remportera en prime une magnifique mecanochaise !
[Chaos et WhiteFleat se regardent, puis posent la même question] Mais qu’est ce que c’est qu’une mecanochaise ?!
[Juge] Déjà c’est gratuit, alors vous aller pas en plus vous plaindre, vous verrez bien ce que c’est lorsque le combat sera fini ! Si par malheur vous tuer votre adversaire vous devrez donner l’intégralité de vos possessions à l’autre, des questions ?

[Aucune réponse]
[Juge] Parfait, allons-y !

[à cet instant tout un orchestre commença à jouer de la musique avec des kloo horn, mandoviol et même un nalargon(apporté pour l’occasion)]

Chaos commença par attaquer, mais tout en faisant attention, car les vibro-lames étaient des armes extrêmement puissantes développées pour l’industrie et non pour l’armée au départ et si on ne faisait pas attention on pouvait rapidement avoir découpé un membre, voir tuer son adversaire. WhiteFleat et Chaos se battirent pendant longtemps [bruit des armes qui s’entrechoquent, des combattants qui tombent sous l’impact des coups, et bien sur de la musique de l’orchestre]. Après une demi-heure environ WhiteFleat pris l’avantage sur Chaos :

[WhiteFleat] Tu ne peux pas me battre!

WhiteFleat était sur le point de battre Chaos quand soudain :

[Chaos, épuisé] WhiteFleat…
[WhiteFleat, arrêtant de forcer avec son arme] Qu’il y a t-il ?
[Chaos, reprenant son souffle] Tu es comme le H de Hoth, tu ne sers à rien !
[Chaos, avec un sourire] Comme disait ma mère : la vie, c'est comme une boite de chocolat, on ne sait jamais sur quoi on va tomber.
[WhiteFleat, déboussolé] Hein !? Et alors ? Qu’est ce que ça à voir avec ce combat ?
[Chaos] Tu es tombé sur plus fort que toi !

Et là l’orchestre se tut, un grand « Tchac » retentit, la main de WhiteFleat roule devant ses yeux et toutes les personnes qui regarde le spectacle disent « ouahhhh » la bouche grande ouverte : d’un seul coup de vibro-lame chaos avait tranchait le pied de WhiteFleat qui s’effondra dans la douleur, vaincu.

[Juge] Chaos est le vainqueur ! Il gagne une superbe mecanochaise grâce à notre sponsor!
[Chaos] J’ai le droit de savoir ce que c’est maintenant ?
[Juge] Mais quelle impatience, attendez qu’il soit monté à bord de votre vaisseau



WhiteFleat fut soigné par des moines Dim-U, seuls habitants de cette planète avec bien évidement des banthas [êtres vénérés par les moines Dim-U], qui arrêtèrent l’hémorragie puis alla sur Coruscant se faire mettre une prothèse, Chaos quant à lui jeta la mecanochaise ne sachant pas ce qu’elle avait de plus qu’une chaise normale et ne voulant pas prendre de risque, surtout que la couleur ne lui plaisait pas.


the chaos le 2005-05-05 19:25:13



RP imposé

Voila dix minutes que tous les gradés avaient été réunis par Aldo , la réunion dans la salle de conseil pouvait commencer .

[Aldo] : Comme vous le savez , lors d’une grande réception , j’ai été VICTIME D’UN ACTE IMPARDONABLE !

Apres cet élan de fureur tous les gradés de la salle évitaient le regard de l’Amiral et essayaient de dissimuler leur visage afin de ne pas montrer qu’ils étaient exploser de rire .

[Aldo] :Très bien , je voit que cela plait a certain … Mais le pire dans tout sa , c’est que cet acte a été commis par un espion !

Un grand OHHHHHHH se fit entendre dans la salle , plus personne ne rigolait .

[Aldo] : De plus , je voudrais ajouter que cette personne est dans cette salle .

Un autre grand OHHHHHHH résonna dans la salle , et les personnes présentes dans la pièce se mirent à parler entre elle .
Pendant le brouhaha , quelqu’un tenta de sortir discrètement de la pièce .
Tout de suite , Aldo sorti son sabre doré et d’un bon démesuré arriva juste devant cette personne .

[Aldo] : C’est lui l’espion ! Qui est tu ?

Plus un bruit , tout le monde étaient près a dégainé que ce soit un baster ou un sabre laser .

[lieutenant Korsakoff] : Euh je suis le lieutenant Korsakoff , l’un de vos fidèle serviteur mon Amiral .

[Aldo] : tu mens ! J’ai ici multiple preuve de ta culpabilité .Sa fait trois mois que j’ai des doutes sur toi , et sa fait trois moi que tu es suivi , écouté et enregistré » . Qu’on amène les preuves !

Deux domestiques entrèrent dans la salle , et apportèrent toutes les preuves demandées . Il y avait de nombreux hologrammes qui montraient le fameux lieutenant en conversation avec des impériaux don un très intéressant , Korsakoff a des relations avec les personnes qui dirigent l’exploitation des mines de Kessel ( sur cette planète , on exploite le Glitterstim une épice très précieuse et très rare qui pourrait être comparé a une drogue ) , puis sur un autre hologramme on peut admirer le lieutenant entrain d’introduire un sévère poison dans la nourriture qui était destiné a l’homme-lion lors de la grande réception .

[Aldo] : Qu’on l’emmène au cachot ! Donc voila , je vous est réuni pour vous avertir qu’une grande opération va être monter dans le but de dérober des stocks de Glitterstim afin de se faire beaucoup de crédit en les revendants , laissez moi juste le temps d’interroger ce cher lieutenant , il faut que je sache sur quel planète est stocké le Glitterstim .

[conseiller] : Si je peux me permettre , je vous conseille d’utiliser les droides impériaux de torture IT-0 , depuis que nous les avons dérobés , nous ne nous en sommes pas servi , pourtant il parait qu’ils font des miracles .

[Aldo] : Non , dois je vous rappelez ce que j’ai subit lors de cette réception ? On dit que la vengeance est un plat qui se mange froid , mais je ne peux pas attendre , je le torturerai moi-même , et croyez moi , il crachera le morceau .
Que l’on dise a tous les soldats qui étaient en permission de revenir , que tout le monde se prépare , je me doute bien que le Glitterstim sera bien gardé .La réunion est terminé !

Apres cette brève réunion , l’Amiral retourna voir la princesse Niaja qui siégeait dans son palais .

[Aldo] : Que puis-je faire pour laver l’image que vous avez eut de moi a la réception ?

[Niaja] : Ne faites rien pour moi , je vous aime tel que vous êtes .

[Aldo] : Mais alors quoi ?

[Niaja] : Mon père acceptera que je me marie uniquement si l’homme que j’épouse est plein de richesse et de gloire , il dit souvent : « il n’y a rien de mieux que l’argent. C’est une manière de traduire concrètement le désir qu’on a pour vous . »

[Aldo] : Ne vous en faite pas , je comprend parfaitement , moi aussi j’aime l’argent . La prochaine fois que je reviendrai vous voir , j’aurai l’argent et la gloire demandé .

Enfin Aldo avait retrouvé sa bonne humeur … Il en profita pour aller faire un tour aux cachots histoire de rendre une petite visite a ce cher ex lieutenant qui l’avait humilié lors de la réception .

[Korsakoff] : Vous ! Comment se fait t’il que vous n’êtes pas mort , vous avez pourtant ingurgiter le poison , je l’ai vue !

[Aldo] : Imbécile , je suis un homme-lion , mes défenses immunitaire ne sont donc pas les mêmes , de plus je suis un maître jedi , le pouvoir de la force renforce énormément mes défenses immunitaires , voila pour quoi ton poison a juste eut l’effet d’un LAXATIF TRES PUISSANT !

Sa y est , la colère remontait ( Aldo repensait a la scène ou il dansait avec la princesse Niaja , le « laxatif « avait déjà eut le temps de faire effet , et l’Amiral avait repeint son caleçon pendant qu’il dansait …. )

[Aldo] : Je vais te le demandé une fois gentiment , ensuite je te le redemanderai mais d’une manière un peu moins délicate . Ou est stocké le Glitterstim ?

[Korsakoff] : Aucune idée , vraiment je ne sais pas , je vous le jure !

[Aldo] : Comme tu voudras , alors voila , je vais faire un dill avec toi : Tu sera libéré si tu parvient a repeindre les murs de cette pièce sans en foutre une goutte parterre , et je veux que Toute la surface des murs soit repeinte ! Ou l’autre manière d’être relâché , c’est de me dire ce que je veux entendre .

[Korsakoff] : Euh , je veux bien repeindre .

Aldo laissa paraître un léger sourire narquois sur le bout de ses lèvres .

[Aldo] : Très bien si c’est ainsi , je reviendrai te voir tous les jours au cas ou tu aurai changer d’avis . Alors voila , tu mangeras quatre fois par jour le repas de cinq personnes , et dans chacun de ces repas que tu ingurgiteras de grés ou de force , il y aura une dose de laxatif quinze fois supérieur a la normal , je te laisse deviner comment tu dois repeindre le mur de ton cachot …

Le lendemain , Aldo retourna rendre visite a Korsakoff accompagné d’un masque a gaz .

[Aldo] : Ah , je voit que tu as commencé a repeindre le mur , oulala ! Mais qu’est-ce que je vois ? il y a une petite goutte parterre . Oh comme c’est dommage , il va falloir tout recommencer ! Tient pendant que j’y pense , tu es enregistré pendant que tu es en action , on enverra l’hologramme a ta petite fille pour son anniversaire , a moins que tu me dise sur quels planètes le Glitterstim est stocké .

L’ex lieutenant était entrain de se rouler parterre tout en ce compressant le ventre ( 60 fois la dose de laxatif normal en une journée , sa doit pas faire du bien ).

[Korsakoff] : C’est bon aaaaaaarrrrrrrrh ( mal au ventre ) , je dis tout brgrouiik prouuuuut ( nouvelle teinture pour le caleçon , ahah sacré dia ré ) , le plus gros entrepôts se trouve au pôle sur de la planète Miketa , ils sont gardés par environ 80 000 Gamoréens .

[Aldo] : Eh ben voila , tu vois quand tu veux , au faite , ce supplice durera encore 1 000 jours , a moins que tu arrive a repeindre le mur correctement avant sa . En parlant de Gamoréen , ce cachot ressemble étrangement a leur chambre .



Trois jour plus tard , l’Indomptable partait avec 20 000 chasseurs et 100 000 commandos .

[officier] : Mais Amiral , on pourrait emmener beaucoup plus d’homme que sa , pour quoi prendre qu’une faible partie des troupes a disposition ?

[Aldo] : A vaincre sans périls , on triomphe sans gloire .



Aldo le 2005-05-05 19:07:12



RP IMPOSE

(Suite du message RP LIBRE)

J’allais à la salle des commandes.

[Elrico] Il y a une planète non loin d’ici, à l’ouest, atterrissez-y immédiatement !!!
[Salle des commandes] A vos ordres lieutenant !!!

Quelques minutes plus tard, ma flotte était en orbite de la fameuse planète. Mais, quand nous entreprîmes d’y atterrir…

[Salle des commandes] Commandant…Plus aucune commande ne répond !!!
[Elrico] COMMENT ???
[Salle des commandes] Oui…rien ne marche. C’est comme si tout s’était bloqué…et nous fonçons droit sur la planète…
[Elrico] C’est…comme ce qui est arrivé au colonel…Activez les coussins autogonflants !!!
[Salle des commandes] Quoi ? Les coussins que vous avez fait installer sur la coque du vaisseau ? Mais…on vient de vous dire que plus rien ne marche…
[Elrico] Activez, si je ne me trompe pas, nous sommes sauvés…
[Salle des commandes] Euh…bien commandant.

Le soldat appuya sur un bouton et, dans un énorme PSSSSSSSSSSSHIT, un coussin blanc se gonfla sous le vaisseau qui tombait en chute libre sur la terre ferme. Le vaisseau mère rebondit quelques fois, puis se stabilisa.

[Elrico] Composition de l’air ambiant ?
[Salle des commandes] Euh…plus rien ne marche commandant…à ce propos, comment avez-vous fait pour les coussins ?
[Elrico] Ha oui c’est vrai…pour les coussins, j’ai simplement pensé que seuls les appareils électriques étaient hors système. Hors les coussins se gonflent mécaniquement…
[Salle des commandes] Bravo, commandant.
[Elrico] Merci, soldat. Tiens, regardez, une petite bestiole qui saute…c’est intéressant….
[Salle des commandes] Vous vous passionnez pour les « petites bestioles qui sautent » maintenant ?
[Elrico] Crétins !!! Si il y a des « petites bestioles qui sautent », c’est que la vie est possible, et qu’on a peut-être des chances d’avoir une réponse à nos problèmes ici…20 HOMMES AVEC MOI !!! Tiens, et toi, là, vas me cherchez 21sabres.
[Soldat interpellé] Moi ? Mais pourquoi faire ?
[Elrico] Parce que si les appareils électriques ne fonctionnent pas, c’est que les pistolets lasers MSE-6 que nous avons habituellement non plus, sûrement…et t’en ramèneras un de plus, tu viens avec nous.
[Soldat interpellé] Ma…Bien, commandant.

Les 20 hommes arrivèrent et nous débarquâmes. Nous marchions depuis environ une heure quand des hommes surgis d’on ne sait où nous arrêtèrent et nous encerclèrent. Eux aussi étaient armés de couteaux ou de sabres. L’un d’entre eux s’avança vers moi.

[ ???] Bonjour, je m’appelle Barabel. Puis-je savoir ce que vous faites sur notre planète ?
[Elrico] Bonjour, Barabel. Nous venons en paix. Je vous adresse m…
[Barabel] Pas besoin du protocole de salutation venez-en directement aux faits. Que diriez-vous d’aller en discuter devant une bonne bière ?
[Elrico] Si c’est demandé si gentiment…

Nous marchâmes quelques minutes avant d’arriver dans une salle. Barabel nous emmena dans une taverne et nous nous essayâmes.

[Barabel] Vous ne m’avez toujours pas répondu : que faites vous ici ?
[Elrico] Et bien…c’est une longue histoire…
[Barabel] Allez-y, j’ai tout mon temps.

Je lui racontai toute l’histoire.

[Barabel] Hum…Nous ne connaissons que trop bien cette histoire, puisque c’est l’un des notre qui en est le responsable. C’est le Vieux Fou. C’est un malade mental, bien que bigrement intelligent, qui s’est mis en tête de faire revenir le monde à son « état d’origine », c'est-à-dire un monde sans technologie avancée. « Poussières d’étoiles nous sommes, poussières d’étoiles nous resterons ». C’est la dernière chose qu’il a dit avant de partir se réfugier on ne sait où pour « nous faire revenir à notre monde d’origine ». Certaines personnes qui l’ont côtoyées disent qu’il a inventé un système permettant d’éteindre tous les systèmes électroniques présents dans un rayon d’un million de kilomètres tant qu’il est activé. Mais ces mêmes personnes disent que, plutôt que de nous faire revenir à notre « monde d’origine », il voudrait contrôler notre planète…
[Elrico] Mais comment fait-il pour activer son engin ? Il devrait s’éteindre lui-même non ?
[Barabel] Justement ! Là est le problème. Il a réussit à isoler sa base de sa machine. Quand nous avons trouvé sa base, il possédait des armes bien plus puissantes que les notre. Nous nous sommes fait massacrer. Pour lui, c’était sûrement la première étape de sa victoire sur nous.
[Elrico] Tsssssss…quel mauvais joueur ! On ne lui a pas dit qu’à vaincre sans périls, on triomphe sans gloire ?
[Barabel] Apparemment non. Il a déjà commencé à attaquer les villages aux alentours.
[Elrico] Bon, et bah on va s’en charger…Après tout, nous aussi on a faillit y laisser notre peau. Où est sa base ?
[Barabel] A quelques heures à pied d’ici, au nord, nord-ouest.

Je partais avec mes hommes vers la base du Vieux Fou. Après quelques heures de marche, nous arrivâmes devant une gigantesque forteresse d’acier, comme me l’avait indiqué Barabel. Notre premier problème était : comment rentrer dans cette forteresse d’acier ? Celui-ci fut vite résolu grâce à un conduit d’aération. (Comment ce crétin Barabel n’y a pas pensé plus tôt ? me dis-je).
Nous traversâmes ainsi une grande partie de la forteresse avant d’arriver devant une gigantesque salle où allaient et venaient de nombreux robots recouverts d’une étrange substance. Les robots fonctionnaient donc, ici…à tout hasard, je sortis mon MSE-6 que j’avais pris à tout hasard, mais celui-ci ne marchait pas. Puis, j’aperçus une gigantesque cuve remplie d’un liquide étrange, qui était sûrement celui dont étaient recouverts les robots. Plus loin, une machine broyait des fruits pour les mettre dans la cuve, que je pensais être des bactas. C’était dans cette cuve à bactas qu’était contenu « l’antidote » contre les ondes. Pour détruire la machine diabolique, je devais donc juste enlever le bacta et la machine, à force de s’éteindre et de s’allumer, exploserais certainement…

A suivre…


Elrico le 2005-05-05 18:07:14



RP IMPOSE

RP IMPOSE :

Tout était très calme à bord de l’imparable, le vaisseau personnel de l’Amiral Wytigo, l’imparable était un des plus puissants croiseurs dauntless que la rébellion n’ait jamais connu. La routine c’était installé à bord, L’Amiral Wytigo remplissait de la paperasse dans son bureau, quelques officiers buvaient des boissons dans le réfectoire, une centaine de pilotes s’entraînent dans des simulateurs, Les officier du poste de commandes jouaient plus aux cartes qu’ils ne pilotaient le vaisseau et les officiers du centre de communications jouaient aux dames au lieu de travailler. Bien sur des que l’Amiral entrait dans le centre de pilotage ou de communications tous le monde faisait semblant de travailler. Quand l’Amiral demandât les coordonnées actuelles de la flotte personne ne pût répondre car le centre de pilotage laissait dériver la flotte dans l’espace.
[Wytigo] Vous vous fo*t*z de ma g***le ?
[Officiers] Non Amiral ! Nous n’oserions jamais !
[Wytigo] Alors pourquoi ignoriez vous notre positions alors que nous possédons des radars !
[Officiers] Euh… c'est-à-dire que euh…
[Wytigo] Vous serez puni ! Maintenant dites moi ou nous sommes et vite !
[Officiers] nous sommes en X137 Y235 !
Après avoir sévèrement réprimander les officiers du poste de pilotage. Il retourna dans son bureau.

[Poste de pilotage]Amiral !
[Wytigo] Quoi encore ?
[Poste de pilotage] Nous sommes attaqués par une flotte impériale inconnue
[Wytigo] Avez-vous des précisions sur l’Amiral de la flotte ennemies ?
[Poste de commande] Non ! Nous ne connaissons pas cette flotte par contre elle est composer de destroyer impériaux de classe 1.
[Wytigo] Déployez immédiatement les B-Wings. Et passer moi le Commandant Fritz
[Poste de commande] Oui ! Tout de suite ! Nous aurons une liaison dans environ 15 secondes
[Wytigo] En attendant je retourne dans mon bureau
----------fin de transmission---------

Le commandant Fritz était le chef de La flotte de B-Wings à bord de l’implacable.

[Wytigo] Commandant Fritz me recevez vous ?
[Fritz]Je vous reçois 5/5
[Wytigo] Bien ! Alors méfiez vous la flotte adverse est très imposante et vous risquez d’essuyé de grosses pertes mais grâce a nos nouvelles torpilles RH7 Nous aurons sûrement une chance.
[Fritz] Bien nous ferons de notre mieux !
-----------Fin de communications--------

Le combat à tourner en faveur des B-Wings de l’Amiral Wytigo. La flotte impériale à été repousser mais pas complètement détruite.

[Wytigo] Poste de commande faites moi un bilan de l’affrontement
[Poste de commandes] Nous l’avons déjà fais. Nous avons perdu environ 13 000 B-Wings et détruis plus de 3000 vaisseau a l’ennemi.
[Wytigo] Bien alors tout ne s’est pas si mal passer que ça.
--------Fin de communication------

***3 heures plus tard***

L’Amiral Wytigo se dirigea vers le poste de commande pour savoir la position actuelle de la flotte et pour savoir si les Officiers travaillaient ou si ils jouaient aux dames. Quand il ouvrit la porte du poste de commande il vit que tous travaillent sérieusement.

[Wytigo] Où Sommes-nous ?
[Officiers] Tout près des Mondes du noyau.
[Wytigo] *sarcastique* Bien vous faites des progrès !
[Officiers] Merci
[Wytigo]*reprend sa voie normale* Qu’elle est cette planète?
[Officiers] Nous l’ignorons elle n’est sur aucune de nos cartes
[Wytigo] Comment sa !
[Officiers] Cherchez par vous-même.
[Wytigo] Si je la trouve vous serez tous torturez avec les 4 prisonniers impériaux !
[Officiers] Bien Chef !

Au bout de 30 Minutes de recherche acharnée l’Amiral Wytigo dut bien reconnaître que cette planète n’était pas sur les cartes.

[Wytigo] Analysez moi l’atmosphère de cette planète je veut savoir si nous pourrions l’explorer.
[Officiers] Tout de suite !

***10 minutes plus tard***

[Officiers] L’atmosphère de cette planète est composée de 74% d’azote, de 26% d’oxygène et de 1% d’autres gaz.
[Wytigo] épargnez moi les détails je veut savoir si nous pouvons nous arrêtez sur cette planète.
[Officiers] Oui bien sur !
[Wytigo] Parfait alors atterrissez sur cette planète sur le champ.
[Officiers] Tout de suite !

Au bout de dix minutes L’imparable fût enfin posé sur la mystérieuse planète.

[Wytigo] Je veux 50 droïdes de guerre et 10 chercheurs avec moi.

Cette planète était très belle il y avait une très grande végétation. Surtout des forêt denses ce qui rendait l’avancé des troupes de Wytigo très difficile. Au bout de 4h30 de marche dans la forêt tropicale Ils arrivèrent devant un très vieux temple. Tout d’un coup les 10 chercheurs se sont précipités en direction du temple. D’abord l’Amiral se demandât si les chercheurs l’avaient trahi et qu’ils auraient décidez de fuir mais ce n’était pas le cas. Ils étaient tous devant ce qui pouvait ressembler le plus a une porte d’entrée. L’Amiral demanda aux chercheurs la raison pour laquelle ils s’étaient tous précipités vers une simple porte en pierre. A l’entente de cette phrase les chercheurs ont tous eu une expression d’horreur. L’Amiral leur demanda pourquoi ils étaient si horrifiés.
[Chercheurs] Ce n’est pas qu’une vulgaire porte!
[Wytigo] C’est quoi alors ?
[Chercheurs] C’est la porte du tombeau sacré du légendaire Roi Avgerna
[Wytigo] Avgerna ? C’est qui lui ?
[Chercheurs] C’était le plus grand roi de l’ancien monde à l’époque ou Les Mondes du noyau étaient encore colonisés.
Wytigo pensa : La vie, c'est comme une boite de chocolat, on ne sait jamais sur quoi on va tomber.
[Wytigo] Je n’y comprend rien mais ouvrons cette porte
[Chercheurs] NON !!! Il y a encore des inscriptions que nous n’avons pas déchiffrées.
[Wytigo] Déchiffrez-les mais faites vite.
[Chercheurs] Ouis nous y travaillons à l’instant.
[Chercheurs] Nous avons finis
[Wytigo] Bien qu’est ce que ça dit ?
[Chercheurs] sa dit que Le roi Avgerna est 'Nec Pluribus Impar'
[Wytigo] Vous ne pouvez pas traduire ' Nec Pluribus Impar ' ?
[Chercheurs] Non pas exactement car il nous manquent notre matériel mais en gros sa veut dire supérieur au autres.
[Wytigo] Tans pis nous ferons sans.
[Chercheurs] Mais…
[Wytigo] J’ai dit nous ferons sans alors droïdes faites moi sauter cette porte

Pendant que les droïdes plaçaient les charges explosives Les chercheurs cherchaient encore d’autres messages à lire avant le destruction totale de cette magnifique porte.

*10 minutes plus tard*
[Droïde] Les bombes sont prêtes Maître Nous attendons vos ordres.
[Chercheurs] Ne faites pa…
[Wytigo] Explosez moi cette porte !

***BBBBOOOUUUUUUUMMMMM***

L’amiral demanda aux chercheurs ce qu’ils avaient voulu dire avant qu’il ne fasse sauter la porte.
[Chercheurs] Il y avait noté ' warning with the xenomorphk'
[Wytigo] Ce qui veut dire ?
[Chercheurs] En gros sa veut dire attention aux aliens.
[Wytigo] Les aliens sont des créature inventés pour faire peur aux enfants ils n’existent pas vraiment
[Chercheurs] Et si ils existaient vraiment ?
[Wytigo] *sarcastique* Bon Droïdes allez vérifiez si il n’y a pas un méchant petit aliens dans le temple.
[Droïdes] Oui Maître

Les droïdes entrèrent dans le temple à 13h07. Trois heures passèrent mais les Droïdes envoyés dans le temple ne revinrent pas.

[Chercheurs] Nous pensons qu’ils ont étés tuez par ces 'Xénomorphe'. Et que nous ferions mieux de partir vite si nous ne voulons pas mourir nous aussi.
[Wytigo] J’ai du mal à l’admettre mais pour une fois vous avez raison. Bon retournons à mon vaisseau. Si les Droïdes sont encore vivants ils retrouveront le chemin.

Après seulement 3 heures de marches les survivants arrivèrent au vaisseau.

Au bout de 5 jours les Droïdes n’étaient toujours pas rentrés à bord de l’imparable. Le vaisseau partit donc avec 50 fidèles Droïdes en moins mais aussi, pour certains membres de l’équipage, la conviction que les aliens existaient bel et bien et que par la suite il faudra être beaucoup plus prudent...

wytigo le 2005-05-05 17:40:29



RP imposé

Cela faisait bientôt deux jours que le Club Med était assiégée par une bande de rebelles aussi naïfs qu’incompétents. Le Pioneer était toujours la, tenant fièrement aux cotés des flottes Meduse, Dark Fly et Gunblade III de ses compagnons d’infortune.

Sur la passerelle du Super-Destroyer, l’Amiral Neorom s’entretenait avec son second.

« Amiral, le rebelle Shelob s’est une nouvelle fois écrasé sur nos défenses, à croire qu’il ne tire pas de leçons de ses défaites. »

« Il faut croire que non, leurs attaques sont aussi ordonnées qu’un troupeau de Banthas fuyant devant des droïdes WED pendant une période de récolte. Et si ils espèrent se défouler quand nos boucliers tomberont en panne, je leur souhaite bien du courage, nous défendrons notre place jusqu’au bout. »

Le Club Med, avait été pourvue d’une antenne relais, permettant ainsi d’avoir sa propre station de Radio.
A cette heure de l’après-midi, les chansons passées étaient de vieux tubes remis au goût du jour.
La vue était vraiment des plus belles, voir tout ces rebelles s’activer pour…rien me remplissait de joie.
Tient, il semblerait que le contrebandier Eléana et ses astro-droides soient passés faire un petit tour, trois flottes rebelles ont été repeintes avec de jolis motif de boulet…
La musique entraînante y était également pour beaucoup et je me laissais surprendre à fredonner l’air venant des hauts- parleurs.

« Hakuna matata , mais quelle phrase magnifique, 'Hakuna matata , mais quel chant fantastiiiiique, ces mots signifient… »

Hum Hum.
Je me retournais pécipitemment et vit mon second à quelques pas qui essayait de contenir son fou-rire.
Rouge comme une tomate je le questionnais
« Euh, que voulez-vous ? »
« Amiral, nos centres de production sont quasiment à l’arrêt, plus nous construisons de vaisseaux, plus nos déficit sont importants, regardez par vous même »
Je saisis l’écran qu’il me tendait juste à tant pour voir un de me ouvriers en refroidir un autre, tenant un blaster fumant à la main.

Entrant en communication directe avec lui je lui lançait d’un air menaçant
«Un blaster Q-2s5 produit par sorosuub et conçut par merr sonn, en voilà une pièce de collection, léger et efficace, rien de tel pour dessouder quelqu’un que l’on apprécie guère »
« Am..ami…amiral, cet homme était un tricheur, il n’a eu que ce qu’il méritait »
« Ca c’est à moi qu’en revient la décision, auriez-vous oublié que j’ai droit de vie ou de mort sur chacun d’entre vous ? »
« M…mais il…il a triché au Sabacc »
« Au Sabacc ? Rico, allez tout de suite sur la passerelle de commandement, voilà notre occupation pour les prochaines heures, quand à vous, retournez travailler. »

Quelques heures plus tard…

« Et bien secouez vous mon vieux, vous avez déjà perdu un mois de permissions et 3 semaines de salaire, soit vous perdez vos chemise maintenant soit la vie dans quelques minutes. »
De grosses gouttes de sueurs perlaient sur le front de mon second et je prenais un malin plaisir à faire monter la pression.
Jetant sa dernière carte sur le tas, un As, ce fils de Rancor me regarda avec un grand sourire, alors que mon visage était déformé par la stupeur .
Je venais de prendre la plus grande raclée de ma vie, alors que j’était persuadé de gagner.

Se relevant, Rico me lança d’un air triomphant :
« Eh bien Amiral, cette partie était un quit ou double, je récupère donc mes permissions mon salaire, et une prime de quelques centaines de milliers de crédits n’est-ce pas ? »
« Foutez-moi le camp avec vos gains, avant que je ne m’énerve. »
« Vous savez Amiral, dans ma jeunesse, ma mère assimilait souvent la vie à une partie de Sabacc et aimait me rappeler que selon elle :
'La vie, c'est comme une boite de chocolat, on ne sait jamais sur quoi on va tomber’, cette partie illustre très bien cette citation, vous… »
« J’ai dit DEHORS »
Me levant d’un bon, je le projetais dans le couloir grâce à la force et claquais les portes derrière lui.
Il ne me restait plus qu’a trouver un rebelle sur qui me défouler.


Neorom le 2005-05-05 14:25:02



RP imposé

Alors que l’amiral scar étais tranquillement dans sa cabine entrain de se reposé après un petit campagne d attaques planétaire avec plus ou moins de succès, son second entra sans mémé frappé a la porte chose qui la plupart du temps exaspère l amiral

Le second taylon : mon amiral nous avons un grave problème !!!!

Scar : mais que ce passe t’il expliqué vous voyons !

Le second taylon : on nous signal une activité suspecte dans les cale du vaisseaux

Scar : et bien envoyé une équipe de reconnaissance pour voir de quoi il s’agit

Le second : c’est déjà fais l’équipe a juste eu le temps de nous dire que des quarren

Scar : quoi mais comment sont il arrivé la ? Enfin bon envoyé immédiatement une équipe d’extermination est mené l enquête pour savoir comment il sont arrivé la !

Le second : a vos ordre mon amiral

Âpre cet incident plutôt inhabituel scar retourna dans sa cabine en attendant le rapport de son second

Apres plusieurs minutes le second arriva et frappa à la porte

Scar : oui, entré

Le second : les quarren on tous étais éliminé et d après nos information le commanditaire de l envoie de ces troupe et un certain Andriss

Scar : Andriss ?jamais entendu parlé de lui

Le second : oui nos ne le connaissons que très peu mais j ai envoyé nos meilleurs espions a sa recherche

Scar : très bien, second tailon j ai quelque chose a vous demandé. E n effet j ai postulé pour prendre la place du contrebandier nemesis et je voulais savoir si vous seriez d accord pour m accompagné si je suis pris

Le second : amiral je…je suis très flatté de cette demande et sans la moindre hésitation j accepte votre invitation

Scar : merci sachez que si nous somme pris notre devise sera : il n’y a rien de mieux que l argent. Sachez aussi que nos début seront sûrement très difficile mais je compte sur vous pour réussir et surtout n oublié pas que : on peut trouver du bonheur méme dans les moment les plus sombre

Apres cette phrase l amiral scar demanda à son second de partir de sa cabine

Scar était content car il s assuré la présence de son plus fidèle compagnon. Apres cette discussion scar décida de se reposer en vue de prochains combats


scar le 2005-05-05 14:16:46



RP IMPOSE

« Vous êtes fait mon Lieutenant ! »

Diantre ! Il avait raison ! A son prochain mouvement, une sortie en diagonale lui ferait remporter cette 5eme partie de Dejarik. Cette partie était serrée … Nous avions chacun 2 pions alignés, j’avais l’avantage (ou l’inconvénient) de lui en avoir ravi un dans les premiers tours. S’il alignait ses 3 derniers pions, c’était la fin.

« J’ai bien peur que non mon p’tit … », lui répondis-je avec un grand sourire.

Sous ses yeux éberlués, j’effectuai une sortie en diagonale, amplifiée par un de mes pions qui traînait par là, lui ravissant un second pion qui me donna donc la victoire.

« Funérailles ! Vous m’avez encore eu. Vous gagnez cette partie de 2 points ce qui nous fait … 9 à 0 pour vous. La revanche ?
- Restons en là sergent, je ne voudrais pas vous refiler des complexes … »

Il éteignit la console d’holojeux Dejarik, jurant dans sa barbe. Une superbe console d’ailleurs, je l’avais gagné dans ma jeunesse lors d’un tournoi dans un des Mondes du noyau, j’en ai perdu le nom. Le sergent Karamazov leva la tête et me regarda dans les yeux.

« Mon lieutenant, il faut me mettre au courant. Qu’est ce qui vous tracasse ainsi ?
- Me tracasse ? Qu’est ce qui vous fait penser que quelque chose me tracasse ?
- Allons … C’est la troisième fois que ces imbéciles de rebelles nous attaquent et aucune contre-attaque n’a été lancée … Si l'on te frappe sur la joue droite, ignore ce que tu fais de ta main gauche …
- La vengeance n’est pas une solution.
- C’est la guerre ne l’oubliez pas … Et puis, voici 3 jours que nous stationnons en orbite de notre planète Laponie, à produire et revendre des vaisseaux à ses pirates de l’espace.

Il fit mine de ne pas remarquer mon agacement à l’encontre de cette appellation et poursuivit.

«- Les hommes s’ennuient, les hangars sont pleins et les vaisseaux tous en parfait état. Et toujours rien. Croyez moi, tout l’équipage est au courant que quelque chose vous tracasse …
- Vous avez raison comme d’habitude … Effectivement, j’ai postulé voici quelques jours à l’Holo-émission A la recherche du nouveau contrebandier … Je m’évertue en ce moment à remplir les épreuves écrites qui me sont envoyées et à préparer les épreuves pratiques qui arriveront bientôt.
- Contrebandier ?! Ne me dites pas que vous voulez trahir l’Empire pour rejoindre ces pirates, ces mercenaires, ces …
- Et bien si !
- Mais mais … Savez vous ce que cela signifie pour nous tous ?! Haute trahison ! C’est la mort assurée et la fin de toute la partie de la galaxie directement sous nos ordres !
- 'La fin n'est rien, c'est juste le commencement d'une autre histoire'.
- Vous en avez des bonnes vous avec vos citations ! Ce sont des milliers d’hommes que vous condamnez ainsi :
- Personne ne vous oblige, eux aussi bien que vous, à me suivre dans cette aventure ! Maintenant sortez, et faites passer le message à l’équipage que toute personne ne voulant pas me suivre est invitée à prendre la navette pour Laponie et ne plus jamais revenir ici. »

Furieux, il se leva d’un bond et se dirigea rapidement vers la sortie. Dans sa hâte, il n’avait pas remarqué le MSE-6, droide ménager, et butta dedans pour s’étaler dans le couloir. Il se leva en jurant, donna un grand coup de pied dans le droide et s’en fut.


Ltd Ziliev le 2005-05-05 11:52:55



Sujet libre [la prise du destructor]

A bord du Super-Destroyeur-Destellaire le « Parra Bellum », l’amiral Ramox avait organisé une réunion extraordinaire afin que tous les représentants de son gouvernement « autoritaire » soient présents. Certain d’entre eux étaient venu de l’autre bout de la galaxie. Assis autour d’une table de marbre reluisante, dans laquelle était incrusté des écrans tactiles, les Généraux (oui il faut le dire, le gouvernement Ramoxien est diriger par des militaires) discutaient entre eux. Lorsque l’amiral Ramox le fou fit son entré, tout les bruits cessèrent. Seule le brouhaha lointain des moteurs faisaient tache dans le silence de marbre qui régnait. Ramox le fou prit la parole est dit :
« Cher Généraux Ramoxien, comme vous le savez pour la plus part d’entre vous la construction d’une nouvelle flotte digne de notre nation est en cours d’achèvement. Celle-ci ce compose exclusivement de chasseur tie, mais d’un nombre de particulièrement élevé qui pourraient réduire à néant les plus grosse flotte ennemie composées de vaisseau utilisant les technologies 4 et 5. Je demanderais à chacun d’entre vous de bien vouloir me faire un rapport des événements/urgences à faire.

Général des civils : Nous sommes au maximum de civil que nous pouvons héberger. Il faudrait construire plus de garnison
Général de l’économie : De notre côté nous n’avons pas de soucis malgré notre déficit budgétaire, nous avons reçus de nombreux dons donc nous pouvons encore tenir un bon moment.
Général des troupes spatiales : Nos chasseurs vont bien, nous en avons un très grand nombre et nous n’avons pas encore subit de perte, peut être que les ennemis ont peur de nous attaquer puisque leur défaite ne peut que être possible
Général des troupes terrestres : Pour ma part, j’estime que nous disposons d’assez de troupes pour protéger nos planètes, nous pouvons même attaquer des planètes tellement leur nombre est suffisant.
Général des planètes : Moi je pense que nous n’avons pas de soucis, de plus une nouvelle colonie c’est ajouté à notre liste.
Ramox le fou : très très bien, nous allons attaquer une flotte : The destructor!!!
Tout les généraux en même temps : Mais c’est de la folie !!!
Ramox le fou : Non, il suffit de suivre mon plan à la lettre et non réussirons à coup sur, et en même temps nous passerons pour des héros! Les seuls à avoir réussi à capturer la flottes : The destructor. Bien que sont rayon pulvérisateur, puisse détruire tous nos tie en un coup, il y a une faille que l’on peut exploiter. L’empereur lui-même viendra me féliciter pour mon travaille et je serais son second. Plus personne ne pourra se mettre en travers de mon chemin. Nous écraserons nos ennemies un à un !!!

~~~~~~~~~~~~~~~une semaine plus tard~~~~~~~~~~~~~~~

A bord du : The destructor, c’était le jour du ravitaillement, les droïdes mécano travailler à ce que les barge de nourritures, munitions, carburants arrivent à bon port. Certaine barge comportaient des animaux pour divertir les hommes lors de leurs pauses et pour servir de cibles pour que les commandos de choc restent toujours au bon niveau. Sur la voie 747, large de 75 mètres, barges avançaient. Au fond du hangar, le droïde supervisait l’agencement des conteneurs et des cargos depuis une passerelle de contrôle installé à bonne hauteur au dessus du sol. Abord de chaque hagard, des droïdes de guerre patrouillaient, armés de fusils Blastech modifier et doté pour la plus part de rayon paralysants et répulsif afin des pouvoirs capturer leurs ennemie et les interroger si ceux-ci savaient parler. Les droïdes patrouillé par régiment de 20 en ligne, devant lequel un officier reconnaissable grâce à leurs épaulettes jaune de par et d’autre du coup. A ce moment c’était à la patrouille de DivX-69 de vérifier si il y avait des anomalies. Il observait tout ce qui ce passait. Flux des conteneurs, mouvement des droïdes mécano, déplacement des conteneurs, fluctuation du niveau d’énergie, ... Il pouvait tout savoir, et ce grâce à sa modernité exceptionnelle. Il arrive à reconnaître les bruits, les sons, les lumières suspect, mais cela ce fait aussi grâce au l’ordinateur de contrôle qui relie tous les droïdes entre eux. Il arrivait donc à savoir que le bruit sourd du conteneur à ça droite était normal puisqu’il venait juste d’être arrimé. Il est été de même pour les sons qui étaient émis depuis l’intérieur du conteneur qu’il attribuait à un mouvement de wookie puisque le conteneur portait une immatriculation de conteneur animal. Cependant le sifflement des valves de dépressurisation, la claquement métallique et le grincement annonçant l’ouverture du panneau circulaire du sas de proue n’avaient rien de normal. DivX-69 tourna la tête et vie un conteneur à l’immatriculation animal. Il demanda une vérification à l’ordinateur central qui reconnu que le conteneur appartenait bien au vaisseau. Mais pourquoi n’avait-il pas rejoint les autres? Le droïde chargé de contrôler la circulation des conteneurs ne parvenait pas à le contrôler, il passa en control manuel mais en vint, le conteneur semblait guider de l’intérieur, il va sur une trajectoire inconnue. Aussitôt, la patrouille de DivX-69 de mit en position de combat de front au conteneur mais celui continua d’avancer. Soudain un petit voler s’ouvrit. DivX-69 essaya de scruter à l’intérieur mais ne vit rien. Mais tout à coup le droïde chargé du trafic tomba de son post. Tout les droïdes de la patrouille tournèrent la tête en même temps pour voir ce qui ce passait quand une explosion retentit dans les rangs de la patrouille, c’est alors que DivX-69 ordonna d’ouvrir le feu contre le conteneur. Immédiatement un rideau de rayon laser s’abattit sur le conteneur sans lui faire de grand dégât. Une trappe placé sur le toit du conteneur s’ouvrit et immédiatement 4 détonateurs thermiques en sortir. DivX-69 ordonna de se mettre à couvert et envoya une communication à l’ordinateur central, qui isola aussitôt le hangar par de grosses portes blindées. Une porte caché à l’arrière du conteneur s’ouvrit et des hommes emmitouflé dans des combinaisons spatiales en sortir. Ils ouvrirent le feu sur les droïdes avec une précision diaboliques. Deux droïdes bondirent sur les cotés espérant prendre les assaillants à revers mais sans succès. Ils se firent détruire aussitôt. DivX-69 tenta d’appeler les renfort mais cela était tout bonnement impossible, l’ordinateur avait isolé le hangar. La bataille faisait rage, les droïdes cachait derrière des conteneur tirait sans trop voir leur cibles, tandis que nombreux des assaillants touché les droïdes. Des détonateurs thermiques explosaient ça et la rendant le trouble plus présent. Les attaquants commençaient à se disperser dans le hangar, rendant les combats épars. DivX-69 fit une roulade latérale et lança une rafle de laser. Ceux touchèrent un ennemi qui tomba aussitôt. Voyant leur camarade tombait plusieurs assaillant décochèrent des lasers sur le droïde qui les évita. Mais le combat étant inégal, les attaquants réussirent vite à se rendre maître du hangar en tuant systématiquement tous les droïdes, qu’ils servent à l’entretient ou au réparation, leur but étant de faire le plus de dégât chez l’adversaire. Sur le pont principal, le commandant en chef ne pouvait que contempler le désastre qui se déroulait sous ses yeux. C’était un bothan, et l’on pouvait suivre à la trace son déplacement de console en console, tellement il perdait ces poils.
Tout à coup, toutes les consoles s’arrêtèrent, il demanda :
« Bothan : Pour n’avons-nous plus d’images ?
Lieutenant : Je ne sais, je ne comprends pas...
Bothan : Rétablissez au plus vite tout ça, je ne veux pas perdre ma précieuse cargaison, je vous ferez écartelé !
Lieutenant : Ils ont piraté le système ; nous n’avons plus aucun contrôle.
Bothan : Envoyez tout les régiments et les commandos !!!
Lieutenant : mais vous avez donner l’ordre de fermé le hangar, on ne peut plus l’ouvrir.
Bothan : Mais faites quelques chose. »
Au même moment une secousse terrible se fait ressentir à bord du vaisseau.
« Bothan : Que ce passe t-il ? Pourquoi avons nous fait une embardé ?
Lieutenant : On nous tire dessus, il y a plein de chasseur tie, de partout, nous sommes pris pour cible. On est attaqué !!!On va tous mourir !!
Bothan : ne dites pas de sottises lancez le rayon pulvérisateur.
Lieutenant : On ne peut pas, ils sont pris le contrôle de l’ordinateur, on est fichu !!
Bothan : Mais taisez vous. Puis joignant, les geste à la parole il lui décocha un rayon laser en plein face, le coup fut fatal, le lieutenant mourut aussitôt. Le premier qui bronche le descend. Officier second, prenez ça place. »

Pendant ce temps le petit commando, s’infiltré en passant par les conduit d’aération pour arriver sur le pont principal. Il n’avait jusque la rencontré aucune résistance digne du « destrutor ». Il faut dire aussi que le plan de Ramox le fou était si machiavélique que personne n’aurait pensé à faire cela. Lorsqu’il arrivèrent sur le pont principale, les Bothans était tellement lâche qu’ils préférèrent tenté des pour parler plutôt que de mourir. Mais il n’en était pas ainsi pour Ramox qui n’avait pas besoin de personne aussi faible, qui plus chauve (car ils avait perdu tout leurs poiles tellement ils avaient peur) Il décida, le pire des affront pour un chef de guerre, de le renvoyer sur ça planète mère à bord d’un conteneur animal. En même temps que Ramox le fou chargé les derniers ennemis sur le conteneur le petit groupe c’était rendu maître du vaisseau en contrôlant les doïdes qui exterminait les être humain caché à bord. Aussitôt le vaisseau dans les mains de son nouveau propriétaire, les chasseurs tie avait fine d’ouvrir le feu et c’étaient mis en position d’escorte. Ramox le fou avait fini ça mission et serait bientôt congratulé par l’empereur lui même, il était au summum de ça puissance.


ramox le fou le 2005-05-05 11:14:43



RP LIBRE

L’amiral Wytigo tournait en rond dans son bureau à bord de L’imparable, son croiseur dauntless et il semblait très impatient…

Une dizaine de minutes plus tard on frappa à la porte. Wytigo crû que c’était enfin la personne qu’il attendait. Mais il sembla déçu quand il vit devant lui le visage touffu de Xzar, un imposant wookie, qui était le commandant de son vaisseau personnel.

[Xzar]*hurlement*
[Wytigo] X4A2 traduis moi ce qu’il dira.
[X4A2] Oui maître. Il vous demande pourquoi vous faites une tête pareille ?
[Wytigo] J’ai été surpris de votre visite a vrais dire je m’attendais a voir quelqu’un d’autre. Mais expliquez moi pourquoi êtes vous venu dans mon bureau ?
[Xzar]*hurlement*
[X4A2]Il était venu vous annoncer que les 100 000 B-wings que vous avez ordonnez de construire sont enfin arrivé dans votre flotte.
[Wytigo]Parfait. Vous pouvez disposez
[Xzar]*hurlement*
[X4A2]Il lui faudrait aussi les fiches d’affectations des nouvelles unités.
[Wytigo]Oh oui bien sur je les avais presque oubliés. Voici les fiches d’affectations.

L’Amiral était tellement presser de se retrouver a nouveau seul dans son bureau qu’il avait oublié de donner les fiches d’affectations.

2 Heures plus tard…

[Ingénieur des communications] Amiral une holo-communication pour vous de la part de Walte.
[Wytigo]Ah enfin ! Passez le moi sur le canal 16.
[Ingénieur des communications] Oui tout de suite Amiral.

Le commandant Walte était la personne que Wytigo attendait depuis plus de 2 heures.

[Wytigo] Bonjour.
[Walte]Bonjour.
[Wytigo] Pourquoi avez-vous eu tant de retard ?
[Walte] J’ai été attaqué par une flotte impériale inconnue.
[Wytigo] Je vois. Vous n’avez pas perdu la cargaison j’espère ?
[Walte] Bien sur que non.
[Wytigo] Parfait dans combien de temps pourriez-vous être a bord de l’imparable ?
[Walte] Dans environ 10 minutes nous aurons quittés le champ gravitationnel et nous pourrons donc passer en hyper-espace. Nous pensons arriver au point de rendez-vous fixé dans environ 12 minutes
[Wytigo] Bien, tachez d’être à l’heure.
[Walte] Soyez rassurez vous aurez bientôt votre…
Wytigo l’interrompit
[Wytigo]Chut ne parler pas de ça ici notre communication est peut-être intercepté par l’ennemi
[Walte]Oui vous avez raison.
[Wytigo]Je vous attends avec impatience, commandant, dépêchez-vous
[Walte] Bien Amiral

Comme l’avait estimé le commandant Walte 12 Minutes plus tard lui et son équipage s’arrimèrent au pont de L’imparable. Walte arriva devant une porte beaucoup plus grande que les autres. Cette porte possédait une poignée en or ainsi que des pierres précieuses incrustées dans le magnifique bois de chêne donc elle était composée. Il frappa à la porte et fut accueilli en héro par l’Amiral.

[Wytigo] Ah ! Vous voilà enfin !
[Walte] Oui ! Je m’excuse. J’ai été retardé par une flotte impériale.
[Wytigo] A votre avis que vous voulais cette flotte ?
[Walte] Elle ignore sans doute tout de nos plans elle voulais seulement nous voler ou nous détruire quelques vaisseaux.
[Wytigo] Ca ne fait rien car avec cette cargaison nous pourrons nous venger.
[Walte] Oui ! Ils vont sentir leur douleur
[Wytigo] Maintenant pourriez-vous me parler un peu plus en détail de cette mystérieuse cargaison ?
[Walte] Oh oui bien sur ! Il s’agit d’une nouvelle sorte de torpilles pour vos B-Wings.
[Wytigo] Parfait mais qu’est ce qu’elles ont de différent ?
[Walte] Les Torpilles RH7 explosent au contact d’une très grande chaleur donc parfait pour exploser dans les moteurs des vaisseaux impériaux. Leurs explosions sont environ 12 fois plus puissante que vos vieilles torpilles a proton.
[Wytigo] Excellent. Combien de temps seraient nécessaire pour équiper ces torpilles sur chacun de nos vaisseaux ?
[Walte] Tout dépend de nombre d’hommes dont je disposerais.
[Wytigo] Vous en aurez autan que vous voulez mais je veut que les B-Wings soient prêt avant ce aujourd’hui midi.
[Walte] Oui Amiral ! Ce sera fait.
[Wytigo] Bien. Au fait êtes vous bien sur qu’aucun impériaux n’a pu découvrir l’existence de ces torpilles.
[Walte] Non Amiral! Je peut vous l’assurer.
[Wytigo] Parfait vous pouvez disposez.

Le Commandant se retira du bureau de l’Amiral puis il se dirigea en direction des hangars pour installer les nouvelles torpilles mais il était déjà 8h30 et il avait peur que même avec 3'000 hommes il n’y arrive pas a tant.

[Caporal] Commandant Walte. Nous avons finis d’installer les nouvelles armes.
[Walte] Bien vous pouvez allé vous reposer dans vos quartiers.
[Caporal] Bien commandant !

Le commandant Walte était fier des ses hommes. Plus tard, aux alentours de midi moins dix, il partit à la recherche du bureau de l’Amiral pour lui annoncer que les torpilles RH7 étaient installées et prête à l’emploi. Vers midi moins 2 il arriva enfin devant la grande porte du bureau de l’Amiral.

[Walte] Amiral ! Nous avons finit l’installation des torpilles RH7.
[Wytigo] Parfait ! Vous pouvez retournez dans votre bureau.
[Walte] Bien Amiral !

Dans l’après midi l’Amiral Wytigo sortit enfin de son bureau. Il se rendit dans le réfectoire situé à 8 minutes de marche de son bureau. Quand il arriva il fut surpris de voir le commandant Walte qui faisait la fête avec 4 de ses officiers. Quand il entra dans la pièce tous se mirent au garde-à-vous. Il fallu 3 minutes a l’Amiral pour leurs expliquer que le réfectoire était un lieu sans gallons et que donc ils n’avaient pas besoin de se mettre au garde-à-vous.

[Wytigo] Je prendrais bien une Kalte.

La Kalte était incontestablement la meilleure Boisson non alcoolisé vendu sur ce vaisseau. En fait sur ce vaisseau on ne vendait que des boissons non alcoolisés car l’Amiral avait interdit de boire de l’alcool pendant le service et que comme beaucoup de flottes impériales traînaient dans le secteur. Quand soudain, tout le vaisseau fut secoué.

Wytigo appela le poste de commande grâce à son holo-communicateur intégré dans son habit.

[Wytigo] Qu’est ce que c’étais ?
[Poste de commande] Un tir d’unités ennemies Amiral
[Wytigo] Identifiez tout de suite l’identité et la composition de la flotte ennemie.
[Poste de commande] Oui ! Tout de suite Amiral !

L’Amiral arriva tout essoufflé dans son bureau.

[Poste de commande] Vous voila enfin Amiral. Nous avons identifiés la composition et l’identité de l’ennemi.
[Wytigo] Bien alors parlez
[Poste de commande] L’ennemi est l’Amiral Turgon et sa flotte est composée de cuirassiers impériaux.
[Wytigo] Parfait sortez l’escadron de B-Wings.
[Poste de commande] Bien !
---- Fin de communication----
[Wytigo] Parfait nous allons enfin pouvoir tester nos nouvelles torpilles.

------- début de communication-----
[Poste de commande] L’ennemi bat en retraite nous avons gagnés.
[Wytigo] Parfait ! Faites moi un bilan de nos pertes et des pertes ennemies.
[Poste de commande] Bien !

Dix minutes s’écoulèrent jusqu’a ce que le poste de commande rappelle.
[Poste de commande] Amiral nous n’avons perdu aucune unité.
[Wytigo] Parfait et l’ennemi ?
[Poster de commande] Il a perdu environ 25'000 Cuirassiers impériaux.
[Wytigo] Excellent !

----------fin de communication--------

Voila une bonne journée pour ma flotte espérons qu’a l’avenir toutes les journées soient comme cela…


wytigo le 2005-05-05 11:06:19



RP IMPOSE

Il était une fois...ahem...désolé je suis malade! Vous savez avec le changement de climat... Je disais donc, il était une fois une princesse qui habitait...oh! Mais c'est quoi ce bordel ? Qui a mélangé mes livres et ceux de gOOdwitch? Putain elle laisse tout traîner c’te nana !

MAIS Où EST CE FICHU LIVRE !!!

*Bruits de papiers et de frottements suivis d'un bruit sourd*

AAAAAAAAAAAAAAAH !!! Et merde! J'suis pas doué...oooh mais qu'est ce que c'est que ceci ? 'Petit guide du parfait CB illustré'? Késako ?

*On entend le narrateur faire tourner les pages du livre puis des toussotements étouffés*

*koff koff*

Satanée poussière!

Mais comment cela est-il arrivé ici !?! Va savoir! Bon et bien changement de programme, la lecture de 'Sonnet pour insomniaques' sera remplacée par celle du 'Petit guide du parfait CB illustré'! Et que personne ne marronne c'est moi qui décide! Voyons voir...ah! Voilà ! 'Comment intégrer la contrebande en 10 leçons!' Commençons donc par le début...en sautant l'explication de ce qu'est la contrebande car je crois savoir que tous ici présent savez très bien ce que c'est *koff koff*

Donc, pour les prétendants au titre de CB, il vous sera demandé d'acquérir certaines compétences, une connaissance pointue de notre univers,*koff koff* une assiduité sans reproche, afin d'apprendre toutes les ficelles du métier de CB mais aussi l'art de mener une guerre! Le sens de l'honneur et de la parole sont des atouts nécessaires à l'évolution d'un CB au sein de notre galaxie, mais aussi afin de décrocher le trophée du parfait CB!
N'oubliez jamais que vous êtes l'auteur de votre propre destin et que ce dernier dépend de votre capacité à vous imposer *koff koff* dans notre société! Sachez donc ajuster vos valeurs à celles de vos ennemis mais aussi de vos...

'RrRRrRrRrroOooOOooOoOnNNNnNnnN pfffffffffffffffffffff'

Hey !!! Mais c'est quoi ça ? Sortez-moi ce malpoli ! Dites le tout de suite si ça ne vous intéresse pas!

Reprenons... 'mais aussi de vos...'blablabla bon ok j'avoue c'est chiant! Alors voyons voir...

*tourne les pages, réajuste ses lunettes*

'Pour toute demande d'intégration à l'école supérieure de la contrebande vous seront demandé (sous réserve d'obtenir votre concours d'entrée aux écoles de formation de la jeunesse au métier de Contrebandier, BAS (bac à sable) +7) une lettre de motivation contenant obligatoirement les citations suivantes :


- 'On peut trouver du bonheur même dans les moments les plus sombres. Il suffit de se souvenir d'allumer la lumière...'
- 'Il n'y a rien de mieux que l'argent. C'est une manière de traduire concrètement le désir qu'on a pour vous.'

Ils sont fous ces contrebandiers! Ils sont fous! ahem reprenons...

'Toute tentative de tricherie ou de plagia sera réprimée! Nous disposons dans nos bases de données les archives de toutes les lettres de motivations nous ayant été envoyé et ce depuis la création de notre école c'est-à-dire, il y a trop longtemps pour que même les plus anciens s'en souviennent! Au terme des délibérations du jury, quelques candidats seront sélectionnés (d'après les résultats de l'année passée, 584 candidats et 104 admis). Soyez donc inventifs et sachez vous démarquer de vos concurrents!

Les candidats retenus suivront alors une formation de 15 jours afin que le jury puisse faire une seconde sélection. Ainsi ils seront soumis à une ultime épreuve pouvant contenir les sous épreuves suivantes :

- L'utilisation du Comlink dans toutes situations.
- Mener une enquête avec maîtrise parfaite de l'IT-O obligatoire.
- Reconnaissance de races ainsi que descriptions succinctes de chacune d'elle (100 au total) telles que : Anzati, Gotals, Draethos, Quarrens, Ithoriens, Rodiens,...

Ce ne sont que des exemples à titre indicatifs, les trois sous-épreuves seront tirées parmis les 40 proposées....'

Mais c'est qu'ils s'y croient chez les Contrebandiers...C'est n'importe quoi tout ça...faut vraiment être tordu pour s'inventer tout un monde!

*Il regarde les illustrations et on peut lire l'étonnement sur son visage*

Olalala le mec il a même dessiné tous les vaisseaux...y'en a des dizaines et des dizaines!
Un truc de malade! Pfiou cette imagination...où ils vont chercher tout ça ? Mais qui a écrit ça ?

*Feuillette le livre*

'George Lucas a vécut au XXeme et XXIeme siècle' pfiouuuu même mon arrière arrière arrière-grand-père il n’était pas né...

Bon les amis la lecture est finie pour ce soir

*Il balaye du regard la salle où tous se sont assoupis sur leurs chaises*

Alala ces jeunes toujours fatigués!

*Il s'en va sans bruit, rentre dans sa chambre, et allume la radio. Cette radio est un vestige des temps anciens, mais notre ami n'aime pas la technologie! Il règle la station et écoute une douce mélodie quand soudain un flash info vient couper la torpeur dans laquelle il entrait!

'La nouvelle vient de tomber! La construction du KwisatzHaderach tout premier vaisseau de croisière pouvant atteindre les 50 MGLT a été achevé! Le lancement est prévu prochainement mais aucune date ne nous a été communiquée. Cet engin dernier cri devrait relancer l'économie liée à l'espace. Les scientifiques bouillonnent déjà et cette avancée technologique devrait apporter un rengaine dans le développement....'

*Il s'endormi, la tête pleine d'idées bouillonnantes, rêvant être un CB aux commandes d'un beau vaisseaux, parcourant la galaxie fièrement...*

*RrRrRrrRrRoOooOoOoOonNnNNNN pffffffffffffffffff*


********THE END********


MuaD le 2005-05-05 11:02:34



RP LIBRE

Sur la flotte KwisatzHaderach en orbite d’un puits de force.
Dans une salle sombre, on entendait ronflé quelque chose. Bien que cette salle fut dans le noir on pouvait y distinguer quelques détails comme un vieux bureau en bois usé par le temps ainsi que des feuilles avec des notes éparpillées pelle mêle dessus. Cette salle appartenait à l’Amiral MuaD, qui était en train de se reposer. N’aimant pas les nouvelles technologies il utilisait toujours du papier, matière totalement dépassé mais qu’il jugeait être plus dur à intercepter.
Une sonnerie le sortit de son sommeil léger et avant qu’il ait le temps de tourner la tête, la porte s’ouvrit et il fût ébloui par la lumière du corridor. Il reconnu seulement une silhouette féminine dans le contre jours. Cette silhouette s’approcha de lui d’un pas rapide et dit d’un ton indifférent :
-Chef, nous sommes encerclés.
-Laissez moi dormire encore quelques heures, marmonna l’Amiral MuaD dans un grognement
-Dois-je demander de l’aide ?
-Ce ne sont que des Rebelles…laissez moi dormir, je tiens à mes heures de sommeil.
La silhouette fit un demi-tour et repartit sans un mot. La pièce retomba dans le noir.

4 heures après cet incident MuaD arriva sur le pont, les traits un peu tirés témoignant d’un réveil récent. La silhouette qui l’avait réveillé, il y a 4h était celle de Channi. MuaD la regarda dans les yeux puis baissa le regard pour arriver à la hauteur du décolleté avant de remonter ses yeux. Channi ne put s’empêcher de faire un petit sourire. Sans trop tourner autour du pot il demanda :
-Comment se présente la situation ?
-Nous avons perdu 1/3 de la flotte stationnée en défense mais cela représente seulement 1/5 de la flotte totale. Nos usines peuvent donc combler les pertes en quelques heures.
- Quel est l’abruti qui ose nous encercler et nous attaquer ?
-Nous avons des problèmes à identifier leur leader mais il semble qu’il s’agisse de Torrus de la guilde Archanges des ombres.
-Jamais entendu parlé, préparez-moi une communication Holographique avec lui.

Dans la salle de communication MuaD attendait avec une certaine curiosité que le Commandant Torrus apparaisse sur l’écran. Il ne fut pas trop étonné de voir sur l’écran une jeune personne. Sans tarder, il pris la parole sans laisser le temps à son interlocuteur de l’interrompre.
- Vous m’avez attaqué. Soit vous êtes vraiment fort ou soit ceci est un acte de stupidité. Vous avez remporté une victoire sur ma flotte car je vous ai laissé gagné pour évaluer votre capacité et votre puissance de feu. Je vous ordonne de quitter le puits de force et cessez toutes attaques contre ma flotte sinon je vais être dans l’obligation de vous détruire.
La réponse ne tarda pas.
-Votre flotte puis votre puits de force vont tomber ! Vive la rébellion !
La communication fut coupée du coté rebelle. MuaD s’assis dans un fauteuil et commença à réfléchir et pensa à voix haute sans vraiment parler à quelqu'un de précis :
- Ils m’ont encore envoyé un de ces jeunots pour m’attaquer, ils n’ont toujours rien compris. C’est embêtant car ça va retarder mes projets.

De retour sur le pont MuaD alla droit sur Channi. Il adorait sa tenue où toutes ses formes ressortaient.
-Chef ?
-Je dois m’absenter sur une colonie pendant quelques jours, la situation n’étant pas critique je vous laisse le soin de vous occuper de la flotte. J’ai déjà donné l’ordre de produire différents types d’unités sur nos différentes planètes. Ceci permettra de toujours avoir un avantage sur l’adversaire. C’est un bleu donc ne soyez pas trop méchant avec lui. Je reviens d’ici une semaine. Si la situation devient trop critique ne vous gênez surtout pas pour appeler des renforts mais faites, si possible, sans.
-Chef, comptez sur moi.

Une semaine plus tard, le retour de l’Amiral MuaD fut marqué par sa mauvaise humeur.
-Comment ça ? Ils sont toujours la ? Que se passe-t-il ?
-Chef, oui ils sont toujours la, nous ne savons pas pourquoi car nous repoussons toutes les attaques.
-Depuis combien de jours nous n’avons plus bougé ?
-Cela doit faire 2 jours et demi environ.
-Avez-vous oublié que la sécurité coupe les boucliers si nous n’avons pas utilisé les propulsions depuis 72h ceci pour éviter une surchauffe ce qui provoquerai la fonte de notre réacteur ?
-J’y ai pensé et j’ai demandé de l’aide au restant de l’empire il y a 1 jour mais aucun renfort n’est arrivé jusqu’à présent, ils restent sourds à toutes mes tentatives…
-Je vais reprendre en main cette affaire, donnez moi tous les rapports de combat des dernières 24h
-Les voici.
MuaD les étudia rapidement, mis plusieurs de coté et les repris après pour les relire encore une fois.
-Je pensais qu’après un siège d’une semaine il serrait découragé mais visiblement ceci ne suffit pas nous allons donc faire une démonstration de force en détruisant la flotte de ce Torrus.
Donnez l’ordre de l’attaquer
-Chef, dit un technicien en communication, des flottes impériales sont en approche et ont commencé des attaques sur les rebelles.
-Ne perdez pas de temps, détruisez la flotte de Torrus.
En quelques attaques successive la flotte fut détruite. Les renforts impériaux enfin arrivés commencèrent à sécuriser la zone. L’attaque rebelle avait échoué et il commençait à se retirer.
Avant de quitter le pont MuaD se tourna vers Channi, la dirigea vers un coin de la salle plus au calme et lui dit à mi-voix afin que les autres personnes présentes sur le pont ne puissent l’entendre.
-Je vous attends ce soir dans mes quartiers pour des leçons particulières.
MuaD quitta le pont avec un sourire satisfait se dessinant sur son visage.


MuaD le 2005-05-05 10:51:59



RP LIBRE

BAAAAAAAAAAAM
Je me réveillai en sursaut. Notre vaisseau était attaqué. Je me levai précipitemment quand un nouveau BOUM me renvoya sur le lit. Je mis rapidement un caleçon et un tee-shirt et sortis de ma chambre en courant pour me rendre dans la salle des commandes. Le lieutenant Max était déja présent aux commandes.

[Max] Oh bonjour, commandant, Vou avez bien dormi ?
[Elrico] Oui oui Max très bien c'est juste le réveil qui a été un peu brusque
[Max] Hé bien vous allez pouvoir vous dégourdir un peu, nous sommes infestés par les défenseurs TIE[Elrico] Laissez, Max je m'en occupe. Allez plutot aux tourelles griller quelques vaisseaux. ACTIVEZ LE BOUCLIER !!! CHARGEZ LES CANONS LASERS !!!

J'activai toutes les caméras extérieurs pour observer le combat. Des défenseurstombaient de temps à autres, mais ils possédaient nettement le dessus...pour l'instant, car je n'avais envoyé qu'une petite partie de mes troupes pour défendre, l'autre partie étant sensée les prendre à revers. Malheureusement, mes renforts n'arrivaient et je commençais à m'inquiéter. Je rentrais en liaison avec un de mes meilleurs pilote, qui devait mener l'assaut. Quand je réussis à le joindre, j'entendis des détonations.

[Elrico] Que se passe-t-il, colonel ?
[le colonel] c'était un piège. Ils nous attendaient. Ils savaient que nous ferions ça.
[Elrico] Ordonnez à nos troupes de se rabattre vers le vaisseau mère. Nous devons limiter les dégats des troupes.
[le colonel] Affirmatif, mon commandant. Je...mais que se passe-t-il ? Les commandes ne répondent plus. Plus rien ne marche, pas même la radio. Adieu commandant. Ca va coup...
[Elrico] Colonel...PREPAREZ MOI IMMEDIATEMENT LE VAISSEAU CAMELEON, JE DOIS ABSOLUMENT SAUVER LE COLONEL !!! (ramenez moi un pantalon aussi, je commence à avoir froid aux jambes).

Je DEVAIS sauver mon colonel. L'ordinateur m'informa que le numéro de série de son vaisseau était le X567LM9. Je courrais ensuite aux rampes de lancement. Le vaisseau caméléon y était déja parré au lancement. J'y montais en hâte et activais le mode 'caméléon'. Je fis alors le chemin qu'avait pris mon colonel et, arrivé sur le champ de bataille, je me dépéchais de trouver le vaisseau du colonel avant que les batteries du Caméléon soient à plat.

De nombreuse carcrasses de vaisseaux jonchaient le coin. Sur celles-ci, on pouvait lire : X376PF5, X164DF7, etc...puis enfin : X567LM9. Il ne me restait plus que quelques minutes de cammouflage. Je devais me presser. Je me collais à son vaisseau , puis sortais les bras mécaniques pour le fixer au mien. Je pris ensuite mon canon laser et entrepris de découper un passage. Quand il fut enfin terminé, je me lançais en courant par celui-ci. Le colonel était devant moi, évanoui. Je le ramenais dans mon vaisseau et fermais la salle où le passage avait été découpé. Je m'enfuis ensuite à vitesse grand V. Quand je me posais sur le vaisseau mère, le mode caméléon s'arrêta. (De justesse, me dis-je).

J'emmenais le colonel à l'infiremerie où on le réanima.

[Elrico] Colonel, vous vous sentez bien ?
[le colonel] commandant...vous m'avez...sauver la vie. Mais c'était...bizarre. Mon vaisseau s'est soudain arrêté. Plus rien ne fonctionnait...mon vaisseau s'est brusquement arrêté. Et, tout autour de moi, d'autres vaisseaux se stopaient subitement, sans raisons.
[Elrico] Quand j'y repense...c'est vrai qu'il y avait plus de carcrasses que de raison. Les impériaux auraient-ils trouvé une nouvelle arme ?
[le colonel] Non, je ne pense pas. Il n'y avait pas que nos vaisseaux qui s'arrêtaient, les leurs aussi.
[Elrico] Hum...mais que s'est-il passé ici ? Colonel, nous résolverons ce mystère.

Je consultais la carte à la salle des commandes. Il y avait une planète non-loin d'ici.
(Bien, me dis-je, c'est par là que nous commencerons notre enquète).

Mais quel était ce mal mystérieux qui frappait nos vaisseaux ?

A suivre...

Elrico le 2005-05-05 08:53:47



Rp libre

La flotte de django avait fait une pause dans le système de Kirita. En arrivant sur la dernière planète du système l’Intrépide venait de s’arrêter. Une flotte impériale venait de se mettre en orbite autour de la planète. Un le visage d’un commandant impérial apparu, on aurait dît qu’il était désespéré.
Il était complètement recouvert d’une glu verte et jaunâtre. Monsieur,…. J’ai perdu la presque totalité de mon équipage, des bestioles, ……….. on aurait dit des araignées mais elles étaient faites de métal nous n’avons pas résister j’ai ordonné la fuite……….mais elles nous ont rattrapé. Il n’y ………avait plu aucune autre solution je ne regrette pas d’avoir ………tenu tête a ces bestioles mais s’il vous plaît entant que ennemie je vous aurait dit d’y aller mais la sait différent, je vous parle entant qu’ami n’y aller surtout pas ….compris ? ? ? ? De toute façon je suis condamner…….AHAHAHAAH ! !

[Django] officier, retrouver moi où cette communication a été envoyer et vite !

[Officier de maintenance] Monsieur, un corps étranger s’attaque à nos moteurs !Les frégates subissent la même attaque.

[Django] Mince, elles sont déjà la mais c’est impossible !Coupez les moteurs vite elles sont attirées par la chaleur !

[Sergent mécano] Bien, à la salle des machine, vous me recevez coupez les moteurs vite ! ! ! !

[Opérateur des salle des machines]Coupez les moteurs. Vite ! !

L’intrépide et le reste de la flotte se trouvait désormais sans défenses. Et les créatures avançaient toujours plus vite. Elles atteignirent les premières frégates sans peine et elles se regroupait désormais en une masse compacte et insensible au tire des vaisseaux rebelles. Elles arrachèrent les plaques de métal et de titane des frégates, Puis elles entrèrent dans les vaisseaux.
Après 1h30 la moitié des frégates étaient contaminées et sa continuait.

[Lieutenant de communication] Monsieur, on reçoit une holo-communication de la frégate de capitaine licius.

[Django]D’accord passez la sur l’écran auxiliaire et vite !

[Licius] Comandant, les créatures ont envahi la plus part des réserves de munitions, elles se sont aussi attaquées à notre équipage nous avons déjà perdu 50 hommes nous ne sommes plus qu’une vingtaine !

[Django] Bon dite à votre équipage de venir se réfugier dans le poste de pilotage, puis dépressurisé le reste du vaisseau. J’espère que sa devrait les ralentir.

[Licius] Merci mais vous savez déjà la moitié de mon groupe de frégate ont été capturée par l’ennemie !

[Django] Oui je sais mais ne vous affoler pas nous allons tout faire pour vous sortir de là. Mais pourquoi dites vous capturez ?

[Licius] Oui je dois vous dire que l’ennemie ne prend pas d’assaut nos vaisseaux pour les détruire, mais après que tous l’équipage a été tuer il s’empare du vaisseau et peuvent le manipuler à leur guise ! Je vous envoie tous ce que j’ai sur leur sujet.

[Sergent Corint] Monsieur j’ai l’impression qu’en arrivant dans ce système solaire, les impériaux les ont réveiller.
[Django] Ah ! Et bien sur c’est maintenant nous qui devrons payer à leur place ! Jamais je vais envoyer c’est saletés de créature en enfer ! Et elle vont comprendre ce que sa fait !

Après cette attaque la flotte de Django et Licius était complètement démunie, Ils avaient bien demandé des renforts, seulement ils savaient bien tous les deux qu’ils n’arriveraient pas a temps. Alors Django suggéreras qu’ont mettes tous les droides de maintenances en activités sur les consoles de pression pour augmenté celle si et oui Django avait vu juste ces créatures ne supportait pas la différence de pression trop rapide. Il l’avait remarqué quand une de ses frégates avait explosé. Car le capitaine du vaisseau ne voulait pas qu’il tombe entre les mains de ces sales bestioles. Une fois qu’elles furent projetées par l’explosion, elles explosèrent une par une comme de vulgaire citron de tatouine.
Une fois l’a première attaque de ces créatures bloquées, l ‘Intrépide se posa sur la dernière planète. Selon les écrits capturer sa serait la que ces montres vivraient.

[Django] Je veux vingt hommes avec moi et vite ! On va aller dire bonjour a ces sales bêtes.

Après une bonne demi-heure de marche le bataillon d’hommes mener par Django s’arrêta au pied d’un très grand temple de plusieurs milliers d’années.

[Caporal des marines] Monsieur, ont ne devraient pas entrer la dedans !

[Django] Et pourquoi ça Caporal

[Caporal des marines] Selon ces écrits sur les mur celui qui entre se verra infliger la pire des sept plaies.

[Django] je ne vais pas vous écoutez d’avantage Caporal car si la solution a nos problème est la dedans je vais de toute façon y aller.

[Caporal des marines] D’accord je viens aussi mais j’ose espérez que vous avez raison.

Le petit groupe entra dans le temple, Mais Soudain la porte se referma brusquement !

[Django]Mince, là on a un problème !

[Marine] Monsieur plus de communication avec l’extérieur désolé.

Le groupe d’homme continua a avancé sans trop de peine car de petites flammes leur montrait le chemin a suivre. Cependant la plus part des hommes commençait à être fatigué, Django laissa la moitié de la troupe sur place et entra dans la sale principale, et la horreur ! Des millier de cadavres impériaux jonchaient sur le sol.

[Marine] Mon dieu c’est atroce qu’es qu‘il a pu leurs arrivés ?

[Django] Je pense qu’il on du ouvrir le coffre de cette boite.

Django montra du doigt un coffre de plusieurs mètres d’envergure qui était au centre de la sale.

[Django] Déployer vous et vite ! Je veux que vous couvriez cette sale au cas où l’ennemie serait là

Django s’approcha du coffre, mais il fut un pas de trop le coffre se mit à briller une lueur aveuglante sortit de celui si et frappa Django de plein fouet !
Quand il se releva, Django avait un sabre laser a la main. Il se sentait tout drôle comme s’il avait quelque chose en lui.
Une femme lui apparu et lui dit :
Vous et vos hommes vous avez été choisi pour remettre les raines dans ce coffre et remettre ainsi de l’ordre dans la galaxie, longue sera votre quête mais plus grand sera votre récompense.

Une fois réveiller Django et ses hommes eurent un choc il se trouvait dans une taverne, un homme leur souhaita la bien venu sur Glaris IV. Django savait ou était cette planète dans la galaxie mais pourquoi sur celle là et pas une autre ?

Il allait bientôt le découvrir……….





django le 2005-05-05 07:34:41



RP imposé (suite du RP libre)

Après avoir cuvé toute la nuit durant, Poseidon alla dans son bureau. Les rapports sur le vaisseau, avec l'espion à l'intérieur étaient au tout début de la pile de rapports. Poseidon le prit et l'ouvrit:

- Tient... Aucuns cadavres avec les décombres... Il n'est peut être pas si stupide que ça.

L'idée de la mort de l'espion lui fit repensé à celle du soldat Kilnies, il eut envie d'aller le voir malgré la tempête qui faisait rage dehors. Il enfila une longue cape avec une petite capuche au bout. C'était une cape très ordinaire que Poseidon mettait quand il ne voulait pas se faire remarquer. Il traversa quelques rues sombres, l'obscurité était très étrange, un orage d'une grande ampleur se préparait peut être. Après une vingtaine de minutes de marche, Poseidon arriva à Sawblufielt, la colline la mieux placée pour regarder Blufielt.
Poseidon se mit devant la tombe du soldat Kilnies et regarda fixement l'inscription gravé dans la pierre : 'La fin n'est rien, c'est juste le commencement d'une autre histoire'. Poseidon vit plusieurs façon d'interpréter ce court texte, la première était : La mort physique est juste le commencement de l'histoire mentale. Ou encore : La fin d'un grand soldat est le début d'un petit ange. Cette dernière idée qui était venue à la tête de Poseidon le fit sourire. Il décrocha son regard de la tombe et regarda le ciel voilé tout doucement, essayant de voir un ange lui faire un signe. Poseidon décrocha sa cape et prit un petit bouquet de fleur. Il mit un genou par terre dans l'herbe bleu boueuse afin de se rapprocher le plus possible de la tombe et déposa le petit bouquet. Poseidon se releva et se mit en route pour le palais. Il amorça son entré dans une petite rue étroite et il vit sur un panneau publicitaire accroché au mur : ''Ici personne ne perd, Casino du Grand Pont''. Poseidon mit ses mains dans ses poches et commença à chercher un peu d'argent.

- Tient, avec sa je devrais avoir assez pour cinq ou six parties.

Il entra dans le casino sans enlever sa cape et s'installa au bar presque plein. Il commanda un verre de sakee. Il fit surpris quand il vit que ce fut un Bothan qui le servait. Ses grosses pattes entouraient tout le verre pourtant large. Pour couronner le tout, certains de ses poils étaient restés au fond du verre. Poseidon lança un sourire forcé au Bothan et lâcha son verre pour aller aux jeux juste à côté du bar. Poseidon n'avait guère l'habitude de traîner dans les Casinos, il ne connaissait aucun jeu. Il s'approcha d'une table, une pancarte portait un nom bizarre sans doute le nom du jeu : Sabacc. Poseidon demanda à l'homme qui semblait s'occupé de se jeu, une partie. L'homme accepta et distribua quelques cartes. Poseidon semblait vraiment perdu.

- ''Alors j'ai un neuf et un deux qu'est-ce que je dois y faire...''

L'homme prit une carte sur un petit tas à côté. Poseidon fronça, et fixa le tas de carte un petit moment.

- C'est à vous, piochez une carte si vous le désirer.

Poseidon prit une carte.

- ''Bon j'avais un neuf et un deux et je viens de piocher un trois... Je vais peut être en reprendre une selon moi quatorze n'est pas assez.''

- Je peux en reprendre une?

- C'est à mon tour avant, attendez s'il vous plaît.

L'homme piocha une carte. Poseidon en piocha une à son tour.

- ''Alors j'ai un neuf, un deux, un trois et un six ça me fait 20... Je pense que ça devrait suffire.''

L'homme en reprit une.

- NON! J'ai 23! J'ai perdu bien joué monsieur!

Poseidon souria à l'homme, se leva et essaya de savoir comment il avait fait pour gagner. Il regagna le bar et enleva les quelques poils du verre avant d'en boire le contenu. Dans le fond du bar il vit une petite télévision, une très vieille télévision, il n'en avait jamais vu une comme sa, une dans une boîte noire. Il vit des dessins qui bougeaient à vitesse réelle. Il y avait deux personnages une sorte de taureau et une espèce de souris. Il écouta un moment.

- Timon on va faire quoi aujourd'hui?

- Je ne sais pas... Nous avons fait toutes nos corvées je sais pas se que l'on peut faire d'autre...

- On pourrait chanter non?

- Que veut tu chanter? Nous ne connaissons qu'une seule chanson, Hakuna matata, mais elle devient pénible!

- Hakuna matata , mais quel chant fantastiiiiique.

- Si tu le dis mon ami. Oui j'ai trouvé se que l'on va faire...

Poseidon détourna le regard du petit écran, il se leva et se rendit dans une petite pièce très éclairée au fond du bar.

- Tient? On dirait une maquette de Sawblufielt, c'est très bien fait.

Un homme entra juste derrière Poseidon un pinceau à la main et avec une petite figurine de soldat dans l'autre.

- Que faites vous ici monsieur?

- Je regardais juste, c'est très bien fait tout y est, les arbres l'herbe bleu et les buissons, il manque juste la petite tombe de se côté la.

- Une tombe? Depuis quand il y a une tombe?

Poseidon lui expliqua l'histoire de la tombe sans révéler son identité et le questionna sur sa passion du modèle réduit.

- Pourquoi faites vous cela?

- vous ne connaissez pas le xenomorphe? Vous voyez vous faites une maquette, moi j'en fais avec des lieux réels, et ensuite vous y mettez des personnages que vous pouvez y faire combattre.

Poseidon écouta attentivement tous les mots du vieil homme, à la fin de son histoire, Poseidon, grâce à sa victoire au sabacc n'avais rien du payé dans le petit Casino. Il sortit du commerce et se remit en route pour le palais. Une fois arrivé à la base il s'installa à son bureau et se mit à repensé à sa journée, ce fut une très belle journée... Poseidon se donna une promesse, apprendre à jouer au sabacc!


poseidon le 2005-05-05 00:53:36



RP LIBRE

Un soir sur la une, devant des millions de téléspectateurs attentifs, pendant un documentaire exclusif sur la guerre des étoiles : bataille ayant opposé tous les peuples de la galaxie, le présentateur Shanni prend la parole :

[Shanni] Booonnnsssoir la galaxie ! Merci d’être aussi nombreux devant vos postes [le public applaudit, comme indiquez par les panneaux lumineux] Ce soir… pour VOUS ! … Ce que VOUS attendez ! Ce que VOUS voulez ! Nous l’avons… le nouveau vaisseau de chez TransGalMeg Industries® conçu pour tout les voyages, que ce soit pour aller pic niquer en famille, aller au boulot ou juste pour frimer c’est le vaisseau dont VOUS avez besoin, seulement quelques milliards de crédits et votre misérable vie deviendra un paradis! Mais sans plus tarder, le documentaire en EXCLUSIVITE sur notre chaîne… après la pub :

[Une interminable pub est projetée, vantant les produits de tout ce qui pouvait se vendre. Après une dernière publicité sur des canulars à faire à ses copains pour 2milliards le documentaire commença enfin]

[Les images d’archives de la capitale sous l’ère impériale apparaissent avec les commentaires d’une voix off]

Cela fait plusieurs dizaines d’années que Coruscant est tombée, tout le monde connaît le mythe de la prise de Coruscant, qui aurait pu l’oublier, la bataille entre la Rébellion et l’Empire, entre Jedis et Siths…mais personne ne sait ce qui s’est réellement passé ce jour-là, aucun impérial n’ayant survécu, aucun rebelle n’ayant filmé, trop occupé à préparer l’ultime bataille. Seuls les histoires des survivants nous restent, histoires peu crédible car sans aucune preuve visuelle…c’est ça de ne pas avoir acheter les nouvelles Cameras de Holonet®, plus de 1000 heures sans avoir besoin de les recharger ! Retrouvons maintenant en direct du Musée national rebelle de Coruscant notre sympathique professeur !

[Les images de Coruscant s’arrêtent, et on peut voir apparaître l’homme, assez grand, plutôt musclé et qui ne ressemble vraiment à un professeur]

[Professeur] Bonsoir, aujourd’hui, après de nombreuses années de recherches, le premier document visuel de la prise de Coruscant, cette holocaméra fut prise par un jeune amiral rebelle, Chaos, filmant la bataille pour rester dans l’histoire, ne pouvant pas être un des nombreux héros de cette guerre qui ne seront jamais oubliés qu’ils soient impériaux tel Klev, commandant des droides de guerres, ou Bevel Lemelisk, célèbre pour avoir créer l’étoile noire, ainsi que des rebelles : Yan Solo, Crix Madine, Anakine Skywalker, bref, que des…attendez, on me signale une erreur que j’aurais commise, je parlais bien sur de Luke Skywalker : Ce n’est pas parcequ’on a les hologrammes qu’on ne commet pas d’erreur eheheh.

[Production] Bon arrêtez-moi cette catastrophe, il est encore pire qu’un homme politique, à ce rythme on ne pourra pas retransmettre la finale de la coupe intergalactique de POD ! Plus grave les téléspectateurs nous lâchent ! Repassez le direct à Shanni.

[Shanni] Voici donc sans plus tarder ce documentaire exclusif, mais avant pour ça pitoyable prestation et son énorme erreur nous vous proposons un jeu spécial, le lynchage du professeur en direct et en exclusivité. Appelez le numéro qui se projette dans votre salon et si vous voulez voir le lynchage du professeur taper 1, sinon pour le garder taper 2 ! Seulement 15000 crédits/s, un des participants sera tiré au sort et gagnera la formidable somme de 5000 crédits !

L’hologramme fut projeté, on pouvait y voir la bataille des centaines de milliers de commandos, armés jusqu’aux dents d’un certain Chaos motivées par Vanden, grand stratège rebelle. Les troupes rebelles était tout autour de la planète, on voyait nettement que la planète avait souffert de nombreux assauts et probablement résister pendant longtemps aux attaques spatiales, mais la, la chute était la seule alternative, les troupes rebelles encerclaient tout ce qui entourer Coruscant, les troupes débarquer par milliers, le surnombre était tel que les attaques devaient se faire par vague, affin d’éviter les problèmes qui pourrait survenir, les seuls survivants furent vite l’Empereur Palpatine, le chef de la garde de Coruscant Gleen et quelques autres chefs impériaux et Siths qui donnèrent aux Jedis des soucis, mais à force de persévérance le dernier bastion impérial était sur le point de tombée. Ce moment d’émotion intense fut bien évidement coupé d’une page de pub avant d’être diffuser.

[Shanni] Merci à tous…et a toutes d’avoir regarder avec nous cette émission qui prouve que la télévision ne sert pas UNIQUEMENT à abrutir les gens. Merci à notre droide-huissier d’avoir surveiller les votes, juste après le lynchage du professeur, choix de 77.86% des votants, nous vous proposons la finale de la coupe de POD, finale qui s’annonce palpitante, ne zappez pas, nous revenons…après la pub !


the chaos le 2005-05-05 00:45:41



RP LIBRE

'Toutes les histoires ont un commencement. A la base de l'Histoire sont les mythes et les légendes. Pour comprendre les évènements d'aujourd'hui, nous devons nous intéresser d'abord à ce qui s'est passé hier, et avant encore.

Ainsi la guerre entre l'empire et la rébellion qui nous parait durer depuis si longtemps n'est elle qu'une guerre parmi de nombreuses qui ont déjà secoué l'univers.

On pourrait qualifier le temps de boucle, ou chaque évènement est récurrent. Ainsi les erreurs du passé seront forcément oubliées avec le temps, et donc seront commises à nouveau, et parmi les plus grandes erreurs les guerres.

Tout enfant qui vit aujourd'hui dans notre galaxie connaît les récits des exploits de l'ancien temps, des hommes, des elfes et des nains du troisième age, sans oublier les vaillants semi hommes. Mais quelle leçon a été retenue par les races qui se côtoient aujourd'hui ? Toujours les mêmes guerres, les mêmes erreurs, le même résultat : la mort.'

Réflexion sur l'histoire et la boucle du temps, par Mithrandir, sage de Tenochtitlan, bibliothèque holonet de Hoth

L'amiral Gribouille, dans sa cabine personnelle à bord de l'Eorlingas, s'était toujours intéressé aux vieilles légendes et aux secrets oubliés, et la lecture des réflexions de ce sage d'un ancien temps avait produit un déclic dans son subconscient.

Les évènements qui se produisaient à l'heure actuelle pouvait être rapprochée de vieilles légendes à propos d'un seigneur des ténèbres contre lequel s'alliés les peuples libres. C'était la définition même de la guerre qui opposait à l'heure actuelle la rébellion et les troupes de l'empereur.

L'amiral fut tiré de ses pensées par l'arrivée intempestive d'un jeune capitaine qui répondait au nom de Theoden, et qui vint lui annoncer que la planète mère de l'amiral subissait une attaque massive d'une flotte ennemie.

'Amiral, le QG de Minas Tirith nous a envoyé des messages de détresse, les troupes ennemies ont commencé à débarquer et le combat semble imminent. Il demande de l'assistance !'

Cela ne se pouvait ! Trop de coïncidences ! Et si pourtant… ?

'Très bien, j'arrive, faites préparer la flotte pour un passage en hyper espace, nous ne laisserons pas nos amis mourir ! Nous avons déjà perdu Minas Morgul il y a quelques temps lors d'attaques impériales, Minas Tirith doit tenir.'

Le capitaine repartit à la hâte prévenir la passerelle de commandement pour le saut en hyper espace. Les derniers X-Wings devait rejoindre l'Eorlingas avant le saut pour contrer l'attaque ennemie. Les derniers vaisseaux furent arrimés au Dunharrow, un croiseur d'assaut de vieille génération dont les tourelles de défense paraissait vraiment biscornues à coté des technologies modernes. Les hommes avaient d'ailleurs pris l'habitude de les appeler les vieux biscornus.

L'amiral arriva enfin sur la passerelle de commandement, et après s'être assuré du bon état des défenses de sa seconde planète, la flotte rebelle passa en hyper espace.

Arrivée sur les lieux du siège, les armées ennemies paraissaient innombrables. Pas moins de 5 flottes étaient en orbite de la planète, et la grande cité, capitale de l'amiral était en feu. C'est alors qu'une vieille prophétie, vieilles de plusieurs millénaires, lui revint à la mémoire.

Malbeth le voyant avait prononcé ces mots en une toute autre occasion :

'Dans la galaxie s'étend une longue ombre,
Des ailes de ténèbres atteignant l'ouest.
La Capitale tremble ; le destin approche
Des tombeaux de tes ancêtres. Les morts s'éveillent,
Car l'heure est venue pour les parjures :
A la pierre de Califer ils se tiendront de nouveau
Et ils entendront un appel retentir dans les montagnes.
De qui sera l'appel ? Qui les appellera
Du gris crépuscule, les gens oubliés ?
L'héritier de celui à qui ils prêtèrent le serment.
Du Nord, il viendra, la nécessité l'amènera :
Il franchira la Porte des Chemins des Morts.'

L'amiral Gribouille, ressassant sans cesse cette pensée de boucles du temps, se mit à penser que l'armée des morts qui avait sauvé jadis la grande tour de garde, pourrait bien sauver sa planète. Il décida donc rapidement d'envoyer le Dunharrow à Califer, pour aller y chercher l'escadron fantôme, qui seul pourrait sauvé la planète du désastre. Le voyage prendrait plusieurs heures, et la flotte rebelle devrait tout faire pour occuper l'Ennemi jusque là. Theoden prit le commandement de l'Eorlingas, quand Gribouille parti sur le vieux Biscornu par le chemin des Morts.

La bataille faisait rage sur la planète, et les marines du commandant de la garnison Faramir souffraient de plus en plus des attaques répétées. Theoden rassembla les pilotes dans la salle d'envol, et leur dit :

'Messieurs, la situation à terre est critique. Je compte sur vos tirs meurtriers pour décimer les troupes ennemies débarquées ! EN AVANT, EORLINGAS !'

Les X-Wings prirent alors rapidement l'air, et partirent massacrer joyeusement les droides ennemis. Mais une sixième flotte fit alors son apparition, elle portait le nom d'Oliphant, et les chasseurs TIE qu'elle déversa firent des ravages dans les rangs rebelles.

Alors que tout espoir était perdu, le dunharrow refit son apparition. A ses cotés avançait l'escadron fantôme. Il détruisit rapidement les flottes ennemies, libérant la planète de son siège. La victoire était enfin acquise, mais les pertes rebelles furent énormes. L'amiral Gribouille devait alors composé un holotexte pour les archives rebelles qui confirmaient la boucle du temps, car il y avait eu trop de coïncidences pour que cela fut anodin.


gribouille le 2005-05-05 00:39:05



RP Imposé

Troisième lune d’Estyria, 11 jours après la découverte du sanctuaire dans les galeries souterraines de l’astre.
Lors des travaux de terraformage de ce caillou riche en ressources minérales, les pionniers avaient découvert les vestiges d’une civilisation antique. Une équipe archéologique menée par Frio Jiba, richissime Twi’lek issu d’une grande famille de Ryloth avait été détachée sur place pour en apprendre davantage sur l’origine de cette ville mystérieuse. L’empire ne s’était pas lancé dans la collection d’objets anciens et n’avait que faire des vestiges et de l’art d’une civilisation disparue mais la cité vibrait d’une énergie subtile et rare et il semblait intéressant d’en connaître l’origine. Il avait alors été décidé d’interrompre momentanément le déploiement des structures d’extraction de minerais et d’attendre le compte rendu qui devait être remis par maître Frio.

Il n’y avait pas de temps à perdre alors, très vite, les archéologues se mirent au travail pour dénicher la source d’énergie pure qui inondait toute la cité. Le mode opératoire, fastidieux mais efficace consistait à avancer, mètre après mètre, pierre après pierre… à tout scanner, tout Photo-holographier pour faire une reconstruction virtuelle de la ville. En chaque point, les niveaux d’énergie captée étaient mesurés et consignés dans d’immenses calculateurs qui devaient interpoler les résultats relevés pour obtenir le point de convergence des flux.

Tout portait à croire que la source se trouvait sous l’hôtel du temple. Pour vérifier cette hypothèse, l’équipe archéologique décida de laisser les travaux de cartographie aux droïdes souris MSE-6 spécialement modifiés et équipés pour l’occasion.

Les 4 membres de l’équipe archéologique se réunirent autour de l’hôtel. Ils basculèrent prudemment la lourde plaque de marbre qui cachait un sarcophage poussiéreux. A l’aide de pinceaux et de brosses délicates, Frio se mit à révéler les grâces de cette merveille artisanale. Lettrines, iconographies, calligraphies… apparaissaient sous les regards émerveillés de la poignée d’homme qui se tenaient derrière Frio.

[Frio] « … Ici… » Je n’arrive pas à déchiffrer ce qui est écrit… « Ici… le corps d’…. Le … peuple de…. En souvenir de son… »

[Frio] Né… Nec…. Nec Pluribus… Impar… Nec Pluribus Impar

[Droïde Protocolaire] Nec Pluribus Impar ? Que signifie cette phrase ?

[Frio] C’est toi notre expert linguiste non ? Je croyais que je t’avais acheté pour ça !

[Droïde Protocolaire] Oui… excusez-moi maître. Je pensais à voix haute ! Nec Pluribus Impar ? Laissez moi consulter l’intégralité de ma base de données… C’est une langue ancienne. La traduction littérale serait : 'non égal à plusieurs' mais cette expression doit avoir un sens propre... Cette expression est la devise royale d’un grand souverain… elle exprime son ambition démesurée de conquête. La retranscription de l’idée évoquée par cette expression évoquerait l’idée de supériorité…

[Frio] Oui, nous sommes visiblement devant le sarcophage d’un homme important… Tu parles beaucoup mais tu ne m’apprends rien.

[Droïde Protocolaire] Je tiens tout de même à vous faire remarquer que la sensibilité de mes capteurs optiques m’a permis de déchiffrer le premier message découvert : Ici repose le corps d’Andriss. Le défenseur du peuple de Yaoundhi. En souvenir de son courage, son arme lui a été laissée.

[Frio] As-tu quelque chose dans tes archives sur cet Andriss ou sur le peuple de Yaoundhi ?

[Droïde Protocolaire] Non… rien maître Frio !

[Ridha] Etant enfant, mon père me comptait les légendes du peuple de Yaoundhi… Un peuple disparu depuis des millénaires et dont personne n’a pu prouver l’existence. Les guerriers de ce peuple avaient une puissance démesurée et d’après ce que j’en sais, leur science du combat ressemblait à celle des Seigneurs Sites les plus aguerris.

[Frio] Je commence à comprendre ce qui a motivé l’empire à financer nos recherches.

[Ridha] Pensez-vous que nous devons ouvrir ce sarcophage ?

[Frio] C’est ce que notre employeur attend de nous.

[Mélague] Alors faisons ce pourquoi nous sommes payés… ça m’file la chair de poule mais bon… quand faut y’aller, faut y’aller !

Sans peine, ils basculèrent le couvercle de l’imposant sarcophage et découvrir d’un homme dont la dépouille était si bien conservée qu’on aurait cru qu’il dormait simplement. Ces mains croisées sur sa poitrine tenaient ce qui semblait être un sabre laser rudimentaire.

[Frio] Tout est facile ! Trop facile ! Pas de gardien, pas de droïde tueur, pas de piège… tout ça m’inquiète. A vaincre sans périls on triomphe sans gloire !

[Ridha] …et je ne m’en plein pas !

[Mélague] Mes capteurs indiquent que nous avons visé juste… le sabre Laser est la source de puissance.

Maître Frio approcha sa main lentement de l’arme sacrée pour s’en saisir. A son contact, il fut comme projeté en arrière et tomba à la renverse. Il se releva lentement… ses yeux étaient convulsés… Une chaîne d’éclairs lézarda le sol et vint encerclé mon bon maître. L’arme tomba au sol… Nous le regardions hagards… Il tendit sa main vers l’arme qui revint toute seule au creux de sa main. Une lame rouge en jaillit soudain. En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, il ôta la vie de maître Ridha et maître Mélague… Il se dirigea vers moi et avec une voix étrange me dit : « Droïde, tu seras le témoin de mon réveil, va dire au monde qu’Andriss Duro est sorti de son sommeil et que sa lame a soif. Le sommeil est à la mort ce que les grandes manœuvres sont à la guerre.»
Maître Frio a ensuite disparu dans les dédales du temple. Je suis alors retourné au vaisseau et j’ai quitté précipitamment cet endroit. C’est tout ce que je peux vous raconter à ce sujet.

[Officier Impérial] Merci pour votre rapport droïde Z47-m9. Vous comprenez que la nature de cette découverte doit rester secrète. Nous allons devoir reprogrammer votre mémoire interne pour s’assurer qu’il n’y aura pas de fuite…



Loder le 2005-05-04 22:02:50



RP libre

Le Minotaure s'avançai dans l'ombre de la planète Neptunius, planète natale de Poseidon. Il amorça son atterrissage dans les collines un peu plus au nord de la capitale Blufielt, alors que le reste de la flotte se posa dans la base principale au sud.

Poseidon sortit de son vaisseau et s'approcha du bord de la colline appelée Sawblufielt. De la haut, on pouvait voir Blufielt, ses rues sombres, ses marchés et commerces tous déférents.

Poseidon contempla la ville durant trois longues heures, toujours le sourire aux lèvres. A vrai dire, ses lèvres et le bas de son visage étaient les seules choses que l'on pouvait voir de son visage, le reste étant caché par une toile posé avec soin sur sa tête. Ses yeux n'étaient toujours pas redevenus à leur couleur initiale. Les lumière de Blufielt s'allumèrent une après l'autre, se qui perça l'obscurité inquiétante de la ville.

Poseidon abandonna son sourire pour laisser place à un regard interrogatif. Il regarda un vaisseau Rebelle qui semblait s'être écrasé. Il s'approcha, et vit un cadavre. Il le prit dans les bras et le posa un peu plus loin dans l'herbe bleue de Sawblufielt. Il se mit à genou devant lui et lu le prénom du soldat défunt. Il s’agissait du soldat Kilnies. Ca faisait longtemps que Poseidon n'avait pas vu de cadavre Rebelle, il espérait ne pas en voir...

Il ordonna un enterrement digne d'un roi dans la vallée derrière Sawblufielt. Durant l'enterrement, toute la famille et les amis du soldat Kilnies étaient présents, Poseidon se tenait un peu plus loin. Il regarda le soleil du système solaire de Neptunius, ses yeux redevenu à cet instant, noirs déposèrent une larme de joie et de tristesse sur la colline.

Un étrange bruit s'échappa de la carcasse du vaisseau, se qui fit se retourné Poseidon. Ses yeux scrutaient la moindre partie de gazon légèrement piétiné. Mais il ne trouva rien d'anormal. Il rentra dans son vaisseau pour rentrer dans la base sud de Blufield, la mieux gardée de la planète et également le quartier général de Poseidon. Il s'assit à son bureau, déposant son sabre laser à sa droite et son blaster incrusté d'émeraudes à gauche. Il prit une bouteille qui venait de la planète Eruptic non loin de Neptunius, et avala d'une seule traite plus de la moitié. Il eut un drôle de sentiment, comme sur la colline avec l'étrange son qui semblait être celui de pas. Il était sur qu'il y avait quelqu'un même si il ne voyait personne.

Poseidon:
- Quoi? Waw je ferais mieux d'arrêté pour se soir l'alcool fait déjà effet je ne donne pas cher de ma lucidité!

Un étrange sentiment d'insécurité s'empara soudainement de Poseidon. Il sentit comme une présence, le même que sur la colline quelques minutes avant.

- Hummm... Un espion? Ou le sakee?

- Ferme la vermine, je vais mettre fin à ton règne!

- Ah bah un espion... Je demande à voir.

- Je t'ai dis de la fermée! Prend ton sabre et prépare toi!

Poseidon prit son sabre et se plaça au centre de la pièce, l'inconnu se tenait derrière lui, à quelques pas. Il se retourna et regarda dans les yeux de l'inconnu.

- C'est donc vrai... Je vois que tes yeux réagissent à la Force.

Poseidon sortit son sabre. Il fut très étonné tout comme l'inconnu à cet instant de voir que le sabre changeait également de couleur. Il passa un moment au rouge pour devenir un peu plus tard vert. Mais cet événement n'empêcha pas l'inconnu d’attaquer Poseidon directement de front. La passe d'arme était d'une violence extrême, le premier qui lâchait, lâchait également sa vie. La passe d'arme dura quelques cinq minutes, l'inconnu faiblissait alors que Poseidon ne bougeait pas un cil. Mais l'inconnu utilisa sa Force pour envoyé en un clin d'oeil Poseidon dans le mur a une dizaine de mètres plus loin. L'inconnu s'approcha de Poseidon qui était allongé contre le sol au bas du mur. Le coup était parti d'une très grande puissance et était assez fort pour terrasser la plus grande des créatures. L'inconnu rentra son sabre laser et sortit une petite lame sans doute empoisonnée. Il se mit à genou aux côtés de Poseidon et leva les deux bras liés qui tenaient la lame. Poseidon sortit son sabre à se moment précis, se qui mit l'attaque de l'inconnu en échec. L'inconnu lâcha sa lame et se releva sans un seul geste brusque. Poseidon continua de le pointé du bout de son sabre et lui adressa quelques mots:

- Je vois que l'Empire n'a toujours pas de bons espions... Je vais te laissé la vie sauve et te relâché. Maudit moi. Entraîne toi et notre prochain combat sera peut être plus palpitent, malgré ton espoir de survie très maigre, j'espère qu'on se reverra étranger..

L'inconnu se retourna, et marcha en direction d'un petit vaisseau que Poseidon avait mit à sa disposition. Poseidon regarda le vaisseau s'en aller et le vit explosé.

- Vraiment pas doué cet impérial... Pourtant la bombe faisait beaucoup de bruit... Dommage un adversaire en moins. Oups! (:s)

Poseidon couru vers un buisson juste à côté et vomit tout se qu'il pouvait.

- Arf... Le sakee c'est fini pour moi...


poseidon le 2005-05-04 19:53:42



RP libre : Une rencontre...

J'était en train de marcher sur la planète Tatoine quand je ......
[Mon second] (Nommé Arwin) Commandant !!! Commandant réveillez vous nous sommes attaqué !

[Tarcan] Quoi ??? Que se passe t'il ? Je m'était assoupis sur mon bureau quelques instants, qui nous attaque ?

[Arwin] Le_Rave, commandant sa flotte est constituée de nombreux chasseurs tie. Mais le pire c'est que ceux-ci sont dirigés par le célèbre sith Ozzel, il n’a jamais perdu une bataille et pour couronner le tout il est au double de notre puissance, soit 44M de puissance.

[Tarcan] Mais en plus nous sommes en X wings ! Mince nous n'avons aucune chance nous devons battre en retraite préparez l'évacuation !

BROOM !!! (Un missile venait de perforer la coque du vaisseau)

[Arwin] Trop tard l'attaque a déjà commencé et nos vaisseaux se font détruire un par un !

[Tarcan] Alors préparez mon vaisseau et dites au soldats de revenir nous devons nous enfuir vers notre planète la plus proche, Chuck si ma mémoire est bonne.

Fiooouuu .......Brrrrooww !!

[Arwin] Très bien commandant nous n'avons plus le temps prenons vite votre vaisseau de secours et partons pour notre planète

Le commandant Tarcan fuyait donc le champ de bataille avec les cinq .... BOOM !!! ... heu .... Non maintenant quatre X wings restant d'une flotte composé de 250 000 vaisseaux. Il n'aimait pas quitter un combat même quand celui-ci semblait perdu.

[Tarcan] Arwin, veuillez établir un contact avec Marie que je la prévienne de la présence de ce sith sur la flotte ennemie

Broaaahhh .. .. ... PROUOUOUOUTPROUOUOUOUT (enfin c le bruit d'un impact)

!!! ALERTE !!! Réacteur droit touché nous sommes en sous régime, commandant nous devons atterrir d'urgence sur la planète la plus proche.

[Tarcan] Voyons la planète la plus proche est ....
Nom de code : Churin
Possession : inconnue
Vivable : oui
Population : inconnue

Le commandant se dirigea donc vers cette planète avec prudence. Par qui était t'elle contrôlé ? Allié ou ennemi ? Pourquoi n'était elle pas dans la base de donnée du commandant ?
Tarcan et ses hommes se posèrent dans une forêt pas loin d'un palais que le commandant reconnue aussitôt. C'était un de ses anciens palais que l'empire avait pris il y avait longtemps, du temps ou il était jeune et commettait de nombreuses erreurs. Tarcan demanda a ses hommes d'établir un campement car il se pouvais qu'il reste un certain temps su cette planète. La nuit tombait quand ils entendirent des bruits autours d'eux. Tarcan ainsi que ses hommes avaient leurs mais sur les sabres laser quand les bruits furent confirmés par la présence d'une trentaine d'hommes les encerclant. Tarcan et ses hommes ne pouvait plus bouger et la seule solution était le combat quand un de ces hommes s'avanças ver lui et au lieu de l'attaque comme s'attendait Tarcan, il lui tendit sa main et lui dit :

[Homme inconnue] Bienvenus chez toi Tarcan ! Je ne sais pas si tu me reconnais mais je m'appelle Vortex, j’étais un de tes seconds à tes débuts et je suis coincé sur cette planète qui est sous le contrôle de Batllwack un sith imper. Mais nous sommes en train de nous organiser pour prendre le pouvoir de cette planète afin d'en reprendre le contrôle. Etes vous revenus pour nous aider ?

[Tarcan] Non désolé nous avons atterris sur cette planète en catastrophe car nous avons subit une défaite, mais nous allons vous aider a prendre cette planète vous avez ma parole.

[Vortex] Merci a vous maître jedi. Nous attaquerons demain à l'aube, l'ennemi ne s'y attendra pas car nous sommes très bien caché, il ne soupçonne même pas notre existence. En attendant allez vous reposer je vous expliquerai notre plan demain

Sur ces paroles Tarcan, ses hommes et les inconnus allèrent se coucher. Le lendemain l'attaque ou plutôt l'infiltration du palais commença et ils ne rencontrèrent aucune résistance jusqu'a la salle de contrôle.

[Battlwack] Tarcan tu es enfin arrivé jusque la ? J'ai senti ta force quand tu es entré dans cette salle. C'est ici que nous nous rencontrons une fois de plus. Alors ....prépare toi a mourir, vous autres c'est un combat entre lui et moi !!!

Battlwack attaqua Tarcan avec son sabre laser que Tarcan esquiva avec un salto arrière et grâce à sa maîtrise de la force il envoya Battlwack contre le mur opposé. Le combat était très rude (je vous passe les détails) les deux adversaires était de taille égale pourtant Battlwack épuisé par le combat s'enfuit sur sa space-capsule.

[Battlwack] On se reverra Tarcan tu as gagné cette bataille mais pas la guerre, notre prochaine rencontre sera la dernière !

[Vortex] Ourra !!! Tarcan nous avons récupéré la planète vous avez gagné. Au nom de tout mon peuple merci et nous nous mettons à votre service comme au bon vieux temps.

[Tarcan] Merci mais ce combat ma épuisé je crois que je vais prendre un repos bien mérité ZZzzzzzzz......


Tarcan le 2005-05-04 19:43:52



Rp imposé

-Commandant, notre défense ne tiendra plus longtemps, il faut quitter le prométer immédiatement
-Oui, vous avez raison, évacuation !

Quelle que jour après c’est vacance interrompue, le commandant Syrus se fit attaquer de partout et sur toutes c’est planète, il fus vite submerger et sa guilden’étais presque plus rien

La planète marie défendue par le général Krikri n’est plus, elle se fit détruite en un éclaire, le pauvre Krikri décidas de quitter la guilde et de ce mettre à son propre compte,

-Commandant, la planète marie n’est plus en notre possession et nous avons perdu un homme !
-Comment ! Mais pourquoi ?
-Je ne sais pas commandant

Il y avait aussi la planète belgios qui étais défendus par un tout nouveau général de la guilde, Murdoc14, mais la planète n’étais plus ainsi que le défenseur, le pauvre fut anéanti par l’ancien possesseur de la planète

-Commandant, fiooou, fiooou (feu ennemi) notre compagnons à été éradiquer et la planète est de nouveau avec son ancien propriétaire, il à réussie à nous envoyer un Comlink

Téléchargement du comlink…
[Murdoc14] Syrus, je suis désoler j’ai échouer… boooum (explosion) AAAR***
[Rebelle] AHAHAHAH, je tes eux pauvre nul

Le général Murdoc14 n’est plus, on pouvait apercevoir au loin le corps d’un général impérial entre 3 flottes rebelle martyrisé au canon blaster

-Nous sommes sur place
-Activer le rayon nova !

FIOOOOOOOOOOOOOOU, une grosse explosion se fis voir et les flottes n’avaient eux guerre de dommage, cependant

-AHAHAH, louper, c’est ton tour ? un quesque c’est que cette hausse énergie, ne me dite pas que les boucliers on absorber la puissance de se tire
-malheureusement si… boooum (explosion)
-espèce de Mynock, brûle en enfer !

les 3 flottes explosaires juste quelle que second après et le corps du général Murdoc14 fut désintégrer par la suite

-Paix en son âme
- (Equipage en groupe) paix en son âme

Bip, bip, bip comlink prioritaire des généraux ped et spot

-nous ne*** tiendrons pas*** nous devons aller**** la planète antar***
fin de comlink

Les généraux Ped et Spot étais de très bons amis entre eux, il ne se laissait pas seul en mission, toujours un pour veiller sur l’autre, cependant, les rebelles étaient au courant de la planète mère de Syrus, antarisse, et il fur plus nombreux que selon les estimation de Syrus…

-Amener le prométer dans l’orbite d’antarisse, et laisser le vide, je ne peu me permettre de laisser deux autre officier de plus mourir
-A vos ordre

Aussi tôt dis aussi tôt fais, une fois en orbite, le prométer vide se fis attaquer de partous par les rebelles, comme des charognards en quête de viande fraîche, mais Syrus le savais, il décidas de sacrifier le prométer pour sauver sais généraux, n’étant point un problème majeur que sa flotte soit détruit car Syrus étais déjà arriver sur la planète quand le prométer succombas

-Adieu mon amis, j’espère te retrouver une fois cette histoire terminer… tefff (taquiwalqui) Spot, Ped me recevez-vous ?
[Voix bizarre] oui mais nous sommes poursuivies ! Merci chef d’être venue pour nous !
-c’est normal nous arr! viiige (glissade) paf ! Quesque ! Oh une cuve à bacta, faite attention il ne son jamais loin !

Le bacta étant un animal pacifiste mais cependant très agressif si on allait chez lui, surtout si une femelle pondais

-AAAR croc ! (bruit d’os qui crac)
-DISPERTION UN BACTA
-(crie de l’équipage) AAAAAAAAAA, on va tous mourir
-Non, soldat à vos blaster, et encore une fois une autre guerre se déclanchas,

(Radio rebelle) homme contre animaux, qui seras le vainqueur ? Ce match vous est présenter par C.H.O.M TV one !

Syrus avaient réussi à sans sortir ainsi que son sergent, il avis tous les deux une devise que tous l’équipage avait avant de mourir : on peut trouver du bonheur même dans les moments les plus sombres
Mais Syrus n'étais pas au bout de c’est surprise, fatiguer et exténuer, il voyait les fougère bouger il tiras deux coups, deux boums s’entendis tomber parterre, il allas voir et c’étais un rebelle cacher, mais au même moment

[Voix bizarre] Je vous attendais zion (sabre laser)

La tête du sergent fus couper et tombe à coter de Syrus, il était sur que c’étais son tours et il avait raison, il fus transpercer en un éclair par le sabre laser de cette personne inconnue, mais avant de mourir il put dire une dernière volonté avant de sombrer

-Poussières d'étoiles nous sommes, Poussières d'étoiles nous resterons, eheheh
-Un ?

Auto-destruction dans 5 secs, 5…4…3…2…1…fishhhhhh (explosion ionique)







Syrus le 2005-05-04 19:04:32



Vacance mouvementer

Syrus décidas de partir sur sa planète natale Antarisse, il voulait offrir des vacance as son équipe qui avait durement travailler et lui personnellement voulait s’entraînée pour être près as passer tous les épreuve avec suces, déjà que la première étais bien partir il voulait continuer et ne pas louper son coup, il voulait que tous soit…

-Commandant, commandant cria un troufion au loin
-Qui as t’il soldat, ne suige point encore descendus du prométer pour nos vacance que vous me demander déjà de retravailler !
-Non, non, vous m’avez mal compris, comme vous le savez, je fait au près de votre enseignement des études en espionnage et en collecteur information
-Oui, mais encore
-Il se trouve que j’ai « dénichée », non je plaisante, je regardais la télé dans ma cabine en préparent mais affaire quand je suis tomber sur cela dit t’il en donnant la cassette
-je la regarderais plus tard soldat, pour l’instant vous et moi-même sommes t’en repos, alors éxéctution !
-Oui, pardonnée moi de vous avoir importuner

Syrus sortir alors du prométer sac de sport à la main ou…

-WOUAAAAAAAAAAAAAAIS, brooooooooou (troupeau passant)

Tous l’équipage sortir en même temps direction la plage chaude et ensoleillé en bousculant leur commandant qui lui passait tranquillement tous en étant relaxe même si l’entraînement s’annoncais dur !

-bon voyons voir cette cassette !
-cliclec (cassette entrant dans le magnétoscope)

Bienvenue sur C.H.O.M info, la première et seul chaîne information couvrant toute la galaxie, nous vous rappelons qu’il faut être généreux avec les contre-bandiers et que de très bonne offre son à sésire, la dernière nouvelle étant la liste des participants, il son 21 au total, qu’il soit rebelle ou impére la lutte seras dur et triste pour certain mais pour d’autre euvrer de guetter et de joie, il y a : driiiiiiiii (liste défilent)
Et voila, pour les participant nous vous souhaitent bonne chance et bonne continuations, et surtout, C.H.O.M TV est un service gratuit qui vous est offert par les contre-bandiers, à bientôt !

-cliclec (cassette sortant)
-QUOI !!!!

Syrus criais tellement fort que toute les personne qui se trouvais sur la planète se demandais se que c’étais !

-sauve qui peut, le commandant est en fureur !
-AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH

Un vent de panique c’étais installer, tous le monde courais dans tous les sens, certain se cachait d’autre quittait l’endroit, mais un seul restais dans l’eau, le sergent chef, major d’homme, garde du corps, second en chef des armées terrestres et spatial et amis du commandant

-SERGENT ! Dans ma villa, tous de suite

-Et oui, les avantage d’un chef et d’un leader de guilde, une somptueuse villa de l’ancienne planète terre, trouver en Espagne et rénovée selon la manière ancienne, brique après brique, de notre temps, sa ne servait plus mais Syrus avais c’est source pour trouver se qu’il faut

-Je suis la, qui y à t’il ?
-Sa ! La liste des participants pour prendre la place de Némésis
-Et alors ?
-ET ALORS ! Je n’est aucune chance bou, ou, ou (pleur)
-Mais non, je vais m’arranger, sa va aller, ne vous en faite pas
-Mais tu ne les as pas vu, je ne strictement aucune chance !
-Mais non, qui ma appris autre fois qu’il ne fallais j’aimais s’avouer vaincue et persévérer dans sais ambition ? Vous ! Puis il faut avant tout vos préparer et vous entraîner pour toute les péripéties et épreuve que vous aurez à passez, il faut que vous soyez près à tous
-Vous croyez, snif (versant une larme d’espoir)
-Oui, puis tous l’équipage vous soutiendras !

Derrière la porte de la chambre de syrus se trouvait tout l’équipage qui entendit la moindre parole

-Alors la c’est même pas la peine, faudra pas conter sur moi
-Moi non plus
-Moi aussi
-Aussi
-Mais vous êtes tous con, si il est élu, nous deviendrons riche, il nous payerais plus, nous aurons du nouveau mat tosse, un nouveau vaisseau
-A ouais, il à pas tord, Tous pour le commandant Syrus
-OUAAAIS (gris de joie grouper)

Syrus entendis et se demandais se qu’il se passe ?

-Un ?
-vous voyez tous le monde vous soutiens, aller un petit verre pour commencer en botter les vacance ?
-Volontiers




Syrus le 2005-05-04 17:21:59



RP LIBRE

Nous sommes quelques jours après les évènements liés à l’Arme Ultime et la dernière flotte qui avait participée à l’assaut venait de partir en Hyper-espace, l’amiral Terrorblade retourna sur la planète du secteur et convoqua les généraux de sa flotte.
Pendant ce temps une armée de droides commençait à se développer sur sa nouvelle planète fraîchement achetée au contrebandiers Cali.
Les soldats avait le moral assez bas depuis l’issue de cette quête et l’amiral voulais leur donner une victoire.
Terrorblade: « Généraux, des patrouilleurs qui ont ratissés la zone viennent de repérer la planète d’un Jedi récemment passé du côté obscur .Le sergent chef de l’escadre devrait arriver d’une minute à l’autre pour nous faire son rapport . »

L’amiral n’eut pas le temps de dire un mot de plus que le sergent entra dans la salle.
Terrorblade: « Sergent, décrivez nous la situation »

Sergent: « La planète semble bien gardé au nord par des chasseurs, nous avons faits un rapide survole à l’ouest et nous y avons vu des hangars assez gros pour contenir des croiseurs légers mais nous n’avons pas vu d’infanterie, sans doute est elle sur une autre partie de la planète. Je pense qu’en attaquant par le nord avec une force spatial conséquente nous pourrons aisément déposé les hommes à l’ouest pour détruire les hangars après le décollage des vaisseaux. »

Terrorblade: « Merci sergent, s’il l’ennemi dispose de croiseurs légers nous enverrons les dauntless pour si opposés mais il faudra qu’ils résistent assez longtemps aux chasseurs pour permettre aux unités terrestres, qui seront des droides de guerres d’atterrir sur la planète.
Généraux!, informé vos unités respective de l’assaut, nous attaquons dans 48H »

L’armée se prépara, chaque vaisseau rechargeait armes, boucliers et énergie tandis que les droides de guerres embarquaient dans Les Calamari.

Commandant: « Tous les hommes sont près à partir »
Terrorblade: « Ordonnez au Dauntless de partir, et aux Calamari de se tenir à distance des radars .»

Quand les Dauntless arrivèrent sur zone ils affrontèrent les croiseurs légers qui furent rapidement détruit mais les radars indiquaient l’arrivé des chasseurs TIE.

Sergent: « Dauntless à flotte amiral… nous venons de détruire les croiseurs… nos radars indiquent l’arrivé des chasseurs… la voie… est libre à l’ouest…
flotte amiral… flotte amiral… les chasseurs arrivent plus vite que prévu nous allons entrer en contact!!!!……

Commandant: « Signal interrompue, les Calamari arrivent sur zone dans H -2min »

Terrorblade: «Une fois débarqués, dites aux droides de détruire les hangars et ordonnez le repli des forces spatiales .»

Les détruisirent les hangars et toute l’infanterie présente sur la planète mais les chasseurs restaient en orbite de la planète, sans les détruirent, elle ne pouvait être prise. Calamari retournèrent à la base et les Dauntless restèrent hors de portée des radars.
Quand…
Sergent: « Dauntless à base… pppcchhhhh… nous sommes attaquez par un contrebandier, nous avons reconnu ma marque de Lando… pppccchhhh… nous nous replions… déjà au moins 1000 pertes pppppccccchhhhhh……….

Les vaisseaux se replièrent et les droides sur la planète restèrent sur la planète, sans assistance, les chasseurs finirent par avoir raison d’eux après de nombreux bombardements.
Mais les attaquent ne cesseront pas sur cette planète…

Terrorblade le 2005-05-04 16:22:53



Rp libre

Poursuite infernale



Batllwack était installé dans les appartements de coruscant pour effectuer une mission avec l’agence de sécurité de l’empire !

Le temps était pluvieux ce jour là, batllwack regardait l’émission de la célèbre firme C.H.O.M. ! Pendant la coupure pub un message en bas de l’écran était apparu : Impériaux, le brigand chewbacca vient d’être trahit ! Un rebelle vient de nous annoncer qu’il se promène dans les entrepôt de coruscant !

Bien entendu, L’empire savait depuis quelques jours que le brigand rebelle rodait dans les parages ! Mais les entrepôts de coruscant étaient connus pour les trafics d’armes et les différentes magouilles que bricolaient les rebelles ! L’empereur palpatine avait donc envoyé de l’argent à la firme pour qu’elle divulgue cette fausse information. Grâce à ce plan diabolique, chewbacca allait s’échapper des entrepôts et se faire piéger.

Batllwack reconnut le signal, il se pressa de se diriger ver le centre de sécurité …

Il arriva devant le grand immeuble, le cerveau de l’opération l’attendait.

- Bonjour amiral gromoche, vous avez aussi vu le signal ?
- Oui batllwack ! D’ailleurs armez votre « speeder bike », le wooki vient d’être localisé

Les deux impériaux prix leurs joujou. Il faut dire que batllwack adorait ce mini vaisseaux. Le « Speeder bike » pouvait atteindre des vitesses au-dessus de 500 kilomètres par heure.

L’escadron volant de l’empire suivait chewbacca. Il venait de voler un taxi et il se dirigeait vers la troisième avenue à toute vitesse…

- Batll, dirige toi vers la première avenue ont va le coincé au carrefour !

Batllwack c’était positionné derrière un marchand de légumes ! Il entendait les propulseurs de l’hélicoptère spatial …

- Gromoche, je suis prêt ! il arrive !
- Je suis derrière lui. Nous devons le stopper impérativement
- Il approche… Go…

Le « speeder » de batllwack venait de lancer un filet magnétique…

[ …Spoum…]

- Non je l’ai manqué !
- Batllwack Nonnnnnnn !

Le filet avait endommagé le speeder de Gromoche …

- Oh la boulette ! Excusez moi chef, je ne pas fait exprès.
- Vous ne le faite jamais exprès de toute façon !
- je vais rectifier le tir en capturent ce vilain voleur ! Je vous le garantie.

Batllwack reparti avec l’amiral sauf que maintenant l’amiral piloter le « speeder ».

- Ralentissez chef, je vais tomber
- Ne commençait pas, c’est a cause de vous que l’on est deux sur ce speeder ! Alors accrochait vous !

Le wookie fut vite rattrapé par les deux impériaux, mais il n’était en aucun cas possible de l’arrêter pour le moment ! Il fallait immobiliser son véhicule.

La poursuite dans les pistes de coruscant fut beaucoup de dégâts, plusieurs bâtiments furent amochait par les tirs des agents de sécurité ! Mais aussi de nombreux accident…

- Chef, Il faudrait peut-être s’excuser auprès de ces gens ? Je veux bien le faire
- tu va arrêter de toujours trouver des prétexte pour descendre du speeder ! Et puis nous n’avons pas le temps ! Je fonce
- Ah la c’est sûr ! On ne fonce pas, on défonce !
- Arrêtez de raconter des bêtises ! Chaque chose en son temps

Les impériaux étais juste derrière le taxi volé, le « speeder » allait trois fois plus vite que se taxi ! Soudain, le wooki s’arrêta brutalement ! Le « speeder » le heurta de plein fouet ! Gromoche fut projeté sur le sol de coruscant ! La taxi reparti de plus bel vers la piste de décollage…

- Chef vous allez bien ?
- Tous va bien, continuait sans moi ! Il se dirige vers la piste de décollage, il faut l’empêcher de s’échapper.

Le vaisseau de batllwack était endommagé. Heureusement pour l’empire le taxi n’avait plus d’énergie !

- Chef le wooki et dans mon viseur !
- Ne tirez pas ! Il nous le faut vivant ! Je sais que votre filet magnétique n’est plus sur le speeder. Mais tu as encore les bracelets !
- C’est une très mauvaise idée ! Avec c’est grosse main poilus il va m’arrachait la tête ! Que le coté obscure me guide…

Le wooki descendit du taxi pour se diriger dans les longs couloirs de l’aérodrome ! Il fit tomber plusieurs impériaux…

- Madame, vous n’avez pas vue une bête plein de poile, environ trois mètre et un regard terrifiant ?
- Bien sur, il vient de me faire tomber ! Attendez que je le croise celui la, il va m’entendre !
- Je vous laisse ma carte, vous rentrer en communication avec l’amiral gromoche ! C’est lui qui s’occupe des plaintes ! Merci

Chewbaca c’était réfugié dans les toilettes en espérant que personne ne l’ai vu !

- Chef, je l’ai perdu ! Trop tard, il est sûrement parti
- Non, les caméras viennent de l’apercevoir dans les toilettes. Foncez !

Batllwack se précipita dans les toilettes…
- Te voila sale canaille ! Tu es prit au piége !
- Ougahh gaouuuuuuu
- Ok ! Tu veux jouer au langage codé et bien on va jouer

Le wooki souleva batllwack et le projeta vers la droite…

- Ah d’accord tu veux jouer à sa ! Fait attention je m’échauffe !

Batllwack faisait des gestes avec ses mains pour impressionner le géant…

- Hop, Hip, Yop ! Ayaaaaaaaa… aieeeee mais sa fait mal !! Bon passons au plan B !

Le wooki rigolait, il se moquait de batllwack ! Après quelques minutes le wooki ouvrit la porte pour s’enfuir…

- Hep toi reste là !

Quand le wooki prit la poigner, batllwack sauta sur ses grosses mains et enveloppa ses mains à l’aide du bracelet !

- Chef, je l’ai eu ! J’ai réussi ! Youpi
- J’arrive batll tenez bon !
- Alors monsieur le wooki, on fait moins le malin maintenant !
- Ougahhhhhh giuuuuuuuuooo
- Tu iras raconter ta vie à tes petits copains dans ta cellule ! Mais évite de me crachait au visage.

L’amiral gromoche ouvra la porte violemment et dit :

- On l’a eut !! Merci batllwack ! Grâce à vous, nous avons un prisonnier de plus ! Mais pourquoi depuis quelques minutes, je reçoit plusieurs plaintes d’une certaine dame qui c’est fait bousculer violemment ?
- Je ne sais pas chef, sûrement une erreur !

Chewbacca repartis dans une navette blindée qui se dirigeait vert sa prison !
L’empereur récompensa la bravoure des deux impérieux en leurs offrant la croix impériale…


Batll


batllwack le 2005-05-04 11:51:31



RP libre

-« Sortez de là Amiral MClulu ! Montrez vous ! Vous cachez ne servira en rien votre cause ! »

Caché dans le recoin supérieur de la gaine d’extraction aéro-acarienne, je ne bougeais pas. Désarmé, sans armure ou protection quelconque, mes plus grandes chances de survie étaient certainement dans cette tactique d’évitement. Pourtant, il fallait que je trouve une solution et rapidement. Je ne pourrais pas tenir longtemps dans cette gaine.
Cherchant désespérément une arme du regard, mes yeux furent soudain accrochés par le reflet métallique d’un canon qui pointa lentement dans ma direction.
Perdant toute prudence, je me jetais sur l’objet avec l’espoir de le détourner de son but.

-« Encore perdu Amiral ! »

-« Je commence à en avoir assez, Capitaine. C’est la troisième partie que je perds contre vous ! Je vais finir par croire que vous trichez ! »

-« Allons Amiral, vous n’allez pas faire le mauvais joueur. Vous devez juste reconnaître que je suis plus forte que vous à ce jeu »

-« Très bien, Capitaine. Je reconnais votre supériorité dans ce domaine mais comptez sur moi pour m’entraîner. La prochaine fois vous risquez de tomber sur un os. »

Alors que je débranchais la console « entertainment x game » de simulation de guerre, je tombais sur une émission de la chaîne CHOM 01.

-« Amiral, vous regardez les chaînes contrebandières !!!! »

-« C’est uniquement pour le service Capitaine. Je dois me tenir au courant des manœuvres sournoises de ces malfrats. »

-« Vous avez vu Amiral, ils parlent de recruter un nouveau contrebandier par le biais d’un jeu concours. »

-« Ils ne manquent vraiment pas d’audace ! Mais cela me donne une idée. Capitaine convoquez tout de suite une réunion au sommet des membres de l’escadron BlackHole. »

-« A vos ordres Amiral »

Je la regardais mettre en place la console holonet nécessaire à la transmission.
Je vis les membres de l’escadron apparaître un à un dans la salle d’holoconférence. Personne ne manquait à l’appel. L’Amiral DUT au bout de la table avait un air satisfait en regardant ses subordonnés.

-« Hé bien MClulu ! Que nous vaut cette réunion ? »

-« Voila Amiral, vous avez sans doute tous entendu parler du grand concours organisé par la contrebande. Comme vous le savez, La contrebande nous a fait beaucoup de mal ces derniers temps. Elle nous a, entre autre, enlevé les cadres de notre escadron. Les plus jeunes d’entre nous ne peuvent pas le savoir mais notre escadron a failli disparaître suite aux machinations machiavéliques de la contrebande.
Nous nous sommes jurés de nous battre sans relâche contre les contrebandiers et de leur faire payer leurs infamies. Je crois que ce concours pourrait nous servir pour prendre l’ascendant sur eux. »

Rapidement, je fis le tour de la pièce du regard pour juger de l’impact de mon petit discours. Ce que je vis me fis le plus grand plaisir. Nous étions tous unis par la même volonté de vengeance.

-« Que proposez vous de faire MClulu ? »

-« Je me propose de postuler au poste de contrebandier ! »

Le silence se fit dans la salle, tous les regards étaient braqués sur moi. Je pouvais y lire autant d’incompréhension que d’hostilité.

-« Quel meilleur moyen pour combattre les contrebandiers que d’en être un soi-même ? »

-« Vous comptez vraiment vous inscrire à ce concours Amiral ? »

-« Je vais non seulement m’inscrire à ce concours mais je vais aussi le gagner ! Vous le savez tous, j’ai un compte à régler avec la traîtresse Eléana. Je pense que ce concours va enfin me donner la possibilité de régler mes comptes. »

Je regardais alors l’Amiral DUT pour recevoir son assentiment. Je le vis se trémousser sur son siège, ne sachant pas que décider. Puis d’un coup il lâcha :

-« Très bien MClulu, nous sommes avec vous. L’escadron compte sur vous pour remporter ce concours et surtout mettre un terme aux agissements de la contrebande.

-« A vos ordres Amiral ! »

Eteignant, la console holonet, mon cerveau tournait à plein régime.

-« Capitaine, préparez mon CV ! Et demandez au lieutenant kowalski de venir dans mon bureau »

Trois coups brefs furent bientôt frappés à la porte de ma cabine. Après l’avoir invité à entrer, je vis un grand échalas pénétrer dans ma cabine. Un peu plus de 2 mètres, plus de 90 kilos, blond, bronzé, musclé, le sourire ravageur, le Lieutenant Kowalski n’avait vraiment pas le style « premier de la classe ». Pourtant il avait fini major de promotion lors de son passage à l’Académie de la marine impériale. Son dossier signalait notamment des capacités hors normes en littérature.

-« Mes respects Amiral »

-« Repos Lieutenant ! Je vous ai fait venir pour vous confier une mission confidentielle très délicate. »

Je vis aussitôt ses yeux briller d’excitation.

-« Il faudrait que vous me rédigiez une lettre de motivation pour participer au concours lancé par la contrebande. »

La lueur qui se trouvait dans les yeux du Lieutenant Kowalski s’était éteinte instantanément.

-« A vos ordres amiral ! »

-« Il me faut cela dans les plus brefs délais ! Vous serez jugé sur le résultat. Comme vous devez déjà le savoir, je sais remercier ceux qui me servent bien, par contre je suis sans pitié pour les autres. »

A demi rassuré, le Lieutenant Kowalski quitta ma cabine précipitamment.
Moins d’une heure plus tard je récupérais un CV et une lettre de motivation que j’envoyais aussitôt à la contrebande. Kowalski avait réussi à pondre une lettre de motivation bien meilleure que tout ce que j’aurais pu faire et ceci dans un temps record.

Bien qu’il ne soit jamais agréable de reconnaître la supériorité d’un autre dans un domaine, une constatation me rendit le sourire : Si je n’étais pas le meilleur pour rédiger des lettres de motivations, En revanche j’étais imbattable pour motiver les gens à mon service.


MClulu le 2005-05-04 11:31:59



situation Candidature

Bien le bonjour chers associés!

Bon, nous avons fait une liste des candidatures à la succession de notre cher Némésis. Nous attendons encore pour la plupart certains éléments de leur dossier mais nos professionels de la section recrutement se charge de compléter tout cela aussi rapidement que possible.

Je vous rappelle que nous devons en éliminer à cette phase plusieurs. Nous devons en garder pour la deuxième épreuve que quelques un. Nous conviendrons du nombre dans les jours qui viennent.

Voici les candidats:
Bébédroopy,
Muad,
The Chaos,
Poseidon,
Tarcan,
Rand Kliev,
Wytigo,
Knight_Seb,
Mclulu,
Neorom,
Elrico,
Gribouille,
Scar,
Django,
Loder,
Terrorblade,
Batllwack,
Ramox le fou,
Syrus,
Aldo,
Lt Ziliev.

voila soit 21 candidats... Nous attendons encore pour la plupart les RP LIBRE et IMPOSE (nous envoyons les détail de l'imposé dans la soirée).

Nous n'en garderons qu'UN!!! :) (au final évidemment)

J'attend vos avis!
Booster Terrik, DRH
C.H.O.M.

Booster Terrik le 2005-05-04 10:23:43



RP Libre (Suite... j'avais envie....)

Texte trouvé dans une capsule d’évacuation perdue dans le vide sidéral :

Une brise soufflait sur les pleines verdoyantes de Raynua2. Les Marins de l’armée lumineuse du Commandant Parks, rangés en cohortes organisées s’alignaient à perte de vue. Immobiles, ils attendaient sereinement l’agresseur qui ne devait plus tarder selon les derniers communiqués officiels. Le QG de l’astroport avait subit de gros dégâts, les pertes avaient été lourdes et il ne restait plus un pilote valide pour repousser l’invasion aérienne. L’affrontement aérien avait vite tournait au vinaigre et à présent, nous savions qu’il nous faudrait défendre nos vies blaster au poing. Le grondement mécanique des engins en mouvement devenait de plus en plus tonitruant… l’ennemi approchait et le son lourd qui provenait de la forêt n’avait rien de rassurant. Nous étions là, au garde-à-vous, serrés les uns contre les autres, les regards tournés vers cette forêt qui n’en finissait pas de craquer sous l’avance inexorable de cet ennemi invisible mais terriblement impressionnant. De temps en temps, je me tournais vers le commandant Parks pour vérifier s’il était bien avec nous. Sa présence rassurait les hommes. Si notre leader restait c’est qu’il croyait en nos chances de victoire et lorsque les hommes l’apercevaient, ils arrivaient à s’en convaincre eux aussi. La perte de nos installations lourdes et de nos véhicules de combat n’allait pas faciliter notre tâche mais notre nombre était notre force. Nous avions vu les transporteurs de troupes s’apponter à l’astroport, ils ne pouvaient pas être très nombreux. Quelques milliers d’hommes, une centaine de véhicules légers tout au plus… Pas de quoi s’affoler ! Nous devions être cent fois plus nombreux, déjà en position, sur un terrain dont nous connaissions les moindres recoins… Non, rien ne pouvait nous arriver ! Mais ce bruit, ces craquements, ces grincements, ces vibrations que nous percevions de plus en plus… Quelle armée pouvait engendrer un tel vacarme ?
Le commandant Parks prit un micro et sa voix puissante se fit bientôt entendre dans les haut-parleurs placés derrière nous.

[Commandant Parks] Soldats de l’armée lumineuse, nos troupes aériennes ont essuyé un lourd revers ce matin. Mais l’ennemi nous sous-estime en attaquant sur notre terrain. Nous avons une occasion unique qui nous est donnée et nous devons la saisir. Êtes-vous prêts au combat ?

[Soldats de l’armée lumineuse, tous en cœur] OUI CHEF !

[Commandant Parks] Quand l’ennemi apparaîtra à la lisière de cette forêt qui s’étend à nos pieds, il comprendra sa terrible erreur mais il lui sera alors trop tard pour faire demi-tour. Je veux que vous soyez sans scrupule… Ils n’en ont pas eu pour vos amis qui ont péri ce matin. S’ils tentent de s’enfuir, pourchassez-les dans la forêt et exterminez-les jusqu’au dernier. Allez-vous les épargner ?

[Soldats de l’armée lumineuse, tous en cœur] NON CHEF !

[Commandant Parks] Je vous le dis, ils regretteront bientôt d’avoir posé le pied sur notre planète, d’avoir souillé nos terres, de nous avoir provoqué. Nous allons leur montrer qui nous sommes, notre bravoure et notre détermination. Êtes-vous des hommes fiers ?

[Soldats de l’armée lumineuse, tous en cœur] OUI CHEF !

[Commandant Parks] ÊTES-VOUS DES HOMMES FIERS ?

[Soldats de l’armée lumineuse, tous en cœur] OUI CHEF !

Soudain, les enceintes craquèrent. Grésillements et bourdonnements remplacèrent les injonctions du Commandant Parks… En me tournant, j’apercevais le commandant Parks s’agitait sur son pupitre de commandement et hurler des ordres à droite à gauche. D’où j’étais, je ne comprenais pas ce qu’il disait mais il semblait… inquiet… et l’inquiétude me gagna aussitôt. Je compris qu’il ne croyait pas un mot de ce qu’il disait et qu’il voulait simplement rassurer les hommes, galvaniser les troupes… Les haut-parleurs cessèrent d’émettre des perturbations sonores… 3 secondes de silence… et une terrible voix se fit entendre…

[voix éraillée] Soldats de l’armée lumineuse. Nul besoin de me présenter, je suis votre tourmenteur. Votre entraînement n’est que l’interminable répétition d’une représentation qui va bientôt avoir lieu. Je vous demande d’être fiers et nobles en ce jour que vous avez tant attendu. Le rideau va bientôt se lever sur cette pleine et le spectacle va commencer. Danser en temps de guerre, c’est comme cracher à la gueule du diable. Prenez du plaisir et profitez bien de vos derniers instants. Je ne voudrais pas que vous quittiez ce monde déshonoré, la queue entre….

Décharge de Blaster… La garde rapprochée du commandant Parks venait de faire voler en éclat les haut-parleurs mais c’était trop tard… J’ai jeté un rapide coup d’œil autour de moi… les hommes étaient comme pétrifiés, des larmes dans les yeux de certains, de la détresse dans les regards… tous avaient compris la situation… Ils ne reverraient plus le jour se lever sur les pleines de Raynua 2… Je me suis alors lentement éloigné de la division dont j’avais la charge, je me suis glissé dans la dernière capsule d’évacuation disponible et j’ai lâchement abandonné mes frères d’armes…

Je ne supporte plus le poids de mon infamie, je n’arrive plus à me regarder et je m’apprête à mettre un terme à mes jours. Je vous ai écrit ce rapport à la mémoire de mes hommes… ne prenez pas la peine d’enterrez ma dépouille, retirer mon nom de la liste des disparus au combat. Je n’ai pas réussi à aimer mon honneur plus que ma propre vie.

Lucas Riel… ex Lieutenant de l’armée du commandant Parks

Ce texte a été retrouvé à côté d’un corps inanimé. Pour sa rédemption, cet homme a tenu à ce que son histoire ne soit pas oubliée.


Loder le 2005-05-04 01:12:57



RP libre

Depuis trois jours , la place aux premières loges de Coruscant était difficile à préserver , l’Indomptable était en panne de bouclier . Suite aux nombreuses attaques subies , tout le monde était K O sur la flotte de l’Amiral Aldo .
Tandis que le maître jedi récupérait , l’ennemi lança une nouvelle attaque .

[officier Doeuf] : Amiral ! Amiraaaaaal ! Réveillez vous ! Les flottes de Gleen , Dark Genibal , Darkyoda et de Le_Rave approchent .

[Aldo] : Préparons nous a riposter , que ma garde approche , sa risque d’être chaud !Vite John , on a pas de temps a perdre !

La garde d’Aldo était composé d’une vingtaine de soldats ( tous très bien armé ) , de cinq padawan , de deux jedi et d’un chevalier jedi (Kimatakatari Zao Wouki) .

Les pilotes des chasseurs commençaient à peine à monter dans leur appareil que Dark Genibal avait déjà lancé l’assaut , l’attaque avait été pris de plein fouets , mais heureusement , peut de perte du coté rebelle .

[Aldo] : On a eut chaud , vite ! Bougeons ! Il ne faut pas q’ils nous attaquent en même temps , éloignons nous de Gleen et de Le_Rave .

[soldats aux commandes ] : Bien , tout de suite monsieur ! A vos ordres monsieur !

Tandis que l’Indomptable esquivait les deux impériaux , Darkyoda se lança sur la flotte de l’Amiral , une nouvelle fois , l’attaque a été prise de plein fouets , et cette fois si , sa a fait du dégât . Tandis que Darkyoda repartait triomphant , Aldo donnait les nouvelles directives , mais un officier vint l’interrompre .

[officier John Doeuf] : Amiral , une transmission intéressante vient d’être intercepté , il s’agit d’un certain Screed qui est présent sur la flotte de Le_Rave , il est entrain de motiver les troupes ennemis . Sauf votre respect , c’est l’une des cibles prioritaire de la rébellion .

[Aldo ] : Je sais John , c’est pour quoi nous allons l’attaqu ….

A peine l’Amiral avait t’il prononcé ces mots que Le_Rave avait attaqué la flotte rebelle , de nombreux témoins ont confirmé la présence de Screed sur le champ de bataille , l’attaque avait été repoussé , les soldats d’Aldo complètement épuisés n’avait même plus la force de pousser des cris de joie .
Mais ce n’était toujours pas fini , il restait Gleen qui arrivait avec une flotte monstrueuse .

[Aldo] : On est trop peu nombreux désormais , tenez bon les amis ! On va se le faire ! Bonne chance a tous !

C’est alors que Gleen arriva , il détruisit tous les chasseurs restant , et aborda la flotte d’Aldo .
[ Aldo] : Vite ! Tous aux capsules , envoyer un messages aux amiraux rebelles et dite leur que l’on va y passer , désactiver l’armement de la flotte , ma garde rester près de moi !.

Dès que ces mots furent prononcés , l’on entendit des bruits de sabre laser ( xion xiooooooon ) , de blaster ( piuuuuu piouuuu ) et d’égorgement ( argehhhh broueueee k) . Gleen avait débarquer sur la flotte avec de nombreux soldats et de nombreux siths .

L’Amiral Aldo et sa garde , se trouvait dans la salle principale , près a rejoindre les capsules de survie , mais déjà une trentaine de soldats impériaux arrivèrent par la porte ouest de la pièce . Très vite , deux soldats de la garde rapproché pulvérisèrent les soldats ennemis a coup de lance-missile .

[Aldo] : Bon les enfants , ils est temps de sortir nos joujou préféré ! On risque de bien s’amuser .

C’est Alors que l’homme-lion sorti son sabre laser a couleur doré et poussa un rugissement .Les padawans , les deux jedi et le chevalier jedi en firent autant , quand aux soldats , ils étaient tous prêt a faire feu .

[ Kimatakatari Zao Wouki ] : Comme vous dites maître , on va bien s’amuser .

Trente petites secondes après cette scène , les ennemis débarquèrent de tous les coté de la pièce , il y avait de nombreux soldats impériaux , une vingtaine de sith , suivit de Gleen .

[Aldo] : C’est parti ! Les chacals , ils ne croivent quand même pas qu’ils vont me capturer .

La bataille faisait rage : Xion xioooooooooon , xion , piou poiu piouuuu , arheeurrrr ( enfin bref , il faut s’imaginer le truque quoi ) .Le pouvoir de la force était partout dans la salle , l’on voyait des soldats en l’air entrain de se faire étrangler , d’autre avait été projeté contre les murs et ressemblaient aux crêpes de la chandeleur .

[Aldo ] : Et hop , xion xion , une tête en moin , deux tetes en moins , et trois … a nan , c’était un bras .

Apres quelque minutes de combat , il ne restait plus qu’une dizaine de sabre rouge en liste , mais du coté rebelle , il ne restait qu’un sabre doré et un sabre vert . Seul Aldo et le chevalier jedi étaient encore de la partie . Parmi les ennemis, il y avait deux sith qui se distinguaient largement des autres don Gleen .

[Kimatakatari Zao Wouki] : Maître ! Il faut se débarrasser de celui qui est costaud , après sa sera du gâteau .

[Aldo] : Tout a fait d’accord avec toi , c’est parti pour faire mon coup spécial , regarde bien , ce sera l’une des dernières leçon que je vais t’enseigner , le truque c’est de déstabilisé son ennemi , ensuite même Padmé pourrai y arriver ( Padmé si tu m’entend …. )

C’est alors que l’Amiral muni de son magnifique sabre fonça droit sur les sith à une vitesse fulgurante , il expédia d’abord trois sith contre le mur grâce a sa grande maîtrise de la force , ensuite il fit un triple salto avant tout en faisant une rotation de 1080° environ , la silhouette de l’homme-lion ressemblait a une tornade , mais une tornade muni d’un sabre laser ! Tout le monde se disait : C’est sa la technique spécial ! Eh bien non , dans son magnifique élan , Aldo avait coupé tous les vêtements et les sous vêtements de quatre des siths restant , don le sith qui était plus ballèze que la moyenne .

[Aldo] : Eheheh , le coup du caleçon en dessous des genou ( L’Amiral adorait les cartoon stupides étant enfant ) .

Cette technique ancestrale avait pour but de déstabiliser son adversaire qui se retrouvait tout nu , mais les choses ne se passèrent pas comme prévu …

[Aldo] :GROAAAAAK ! Ils n’ont pas de zizi !

C’est alors que l’arroseur fut arrosé , Aldo manqua de peu de lâcher son sabre laser stupéfait de cette découverte .

[Gleen] : le coté obscure n’a pas de faiblesse .

Les deux leader allaient s’affronter lorsque bon nombre de rebelle firent irruption dans la salle.

[Tarcan] : Aldo ! kami ! Barrez vous , on vous couvre .

L’amiral Tarcan avait réussi a faire une percée dans les lignes de défense imper pour aller récupérer son leader préféré .

[Aldo et kami… en même temps ] : Vous avez fait sa tout seul ?

[Tarcan] :Non , Meccool , Cuicui , Simsbest , Nauclea , Roxor et Marie sotn dans le coup , dépechez vous , on va pas tenir longtemps !

[Gleen] : On se reverra bientôt , même très bientôt je pense .

[Aldo] : Gleen gleen gleen ( Aldo imitant le bruit d’une cloche ) , j’y compte bien , Hastalavista bye bye .

C’est ainsi qu’Aldo et le chevalier jedi Kimatakatari Zao Wouki parvinrent a s’échapper inextremiste grâce a l’aide des autres amiraux rebelles qui étaient tous des boulets .


Aldo le 2005-05-03 22:34:21



Un reve

-Sergent
-oui soldat qui as t’il ?
-une flotte ennemis a fais son apparition, doige prévenir le commandant ?
-non ! Surtout pas, il dort, pour une fois après toute c’est aventure sans dormir

Il est vrai que Syrus n’avais pas dormir depuis bien longtemps, je dirai même des mois, après sa participation à la simulations aventure et à son entraînement intensif coacher par viktor, il n’en pouvais plus, il étais mort, casser, inapte à commandée, mais cependant on pouvais le voir sourire et parler dans son sommeil…

-Syrus le marchand, au service de la contre-bande, le jedy qui fait des contrats pour n’importe quoi et pour n’importe qui

deling, deling, deling (entrée du rêve)

-(canon) tiouve, tiouve, boom
-nous avons détruit la dernière tourelle qui défendait le pdf de coruscante
-Amorcer notre décente et signalée le à nos confrère
-bien

Syrus dans sa nouvelle flotte grassement offerte par la contre bande, on pouvais y voir toute technologie de toute race, humain, ewooks, sith, jedy, tous ! Sa flotte étais un vrai s’semblable, personne ne l’arrêtais

-Et bien, la vie ou ton pdf twix ?
-Jamais plus tôt mourir !
-soit, fiou…

Un moment de froideur et de crainte c’étais installer en un éclaire, syrus étais reconnue pour ne pas dire deux fois la même chose selon la personne, amis ou ennemis, œil pour œil dent pour dent
-un appelle de notre alliée éléana
-oui
-que faite vous ! Ce n’était pas les consigne
-et alors, se que je ve je le prend et des que je n’en ve plus je le revend au plus offrant
-à tu réussie au moins ?
-JE… UN INSTANT, je ressois en se moment même le rapport, le pdf et conquis, aucune dans chez nous et twix c’est enfuis !
-bon, pense à le faire éteindre
-oui

Le moment de froideur c’était un peu lâché et tout le monde voulait féliciter syrus mais personne n’osait sous peur de se faire refroi…

deling, deling, deling (sortir du rêve)

-hum… (Étirement) j’ai bien dormir, comme un loir mais !! ou suige, dans une flotte impérial ! Soldat !!!
-OUI commandant
- ??? Quesque c’est que votre accoutrement, nous somme des contre-bandier voyons !
-euh… veyer me pardonner mais nous somme impère et non contre-bandier
-vraiment ?

Syrus étais encore dans le choux de son merveilleux rêve ou gloire, fortune, renommer régnait, mais le rêve fini, adieu tous la gloire, fortune et renommer

-NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON !

-tu vois j’ai gagner, il rêvais
-zut ! Tiens tes 1000 euros

Et oui, le sergent savait qu’un commandant qui rêvait pouvait faire ou être n’importe quoi !



Syrus le 2005-05-03 21:18:44



C'est décidé !

Toc toc toc
«- ‘trez. »

Le sergent le sergent Karamazov (aucun lien il est fils unique :D) passa la tête par l’entrebâillement de la porte, arborant un air amusé.

« - Mon Lieutenant ! L’équipage a organisé une petite collation dans le réfectoire et le Caporal Niktev prétend que vous tenez pas l’alcool … L’équipage attend un démentit en images …
- ‘pô envie.
- Oh ! Ca ne vous ressemble guère … Vous avez jamais craché sur une bouteille ou deux de vodka … Allez venez ça vous détendra !
- Boarf …
- Allez racontez moi ce qui va pas.
- Rien rien …
- Allons ne faites pas l’enfant !
- Ca va bien je vous dit !
- Si vous le dites … »

Vexé, le sergent quitta la pièce en claquant la porte.

Je n’avais pas à m’acharner sur lui ainsi, il était si agréable avec moi. Mais j’avais sur l’instant bien d’autres soucis. J’avais remarqué quelques jours plus tôt en traversant la salle de repos sur l’écran Holovision une étrange émission. Je n’ai jamais été vraiment passionné par ce genre d’attractions visant simplement à placer des bonnes pubs aux endroits les plus juteux, mais son titre m’avait attiré : « A la recherche du nouveau contrebandier ». Cela n’avait que ravivé mes projets sur la question. En effet, rejoindre et servir l’Empire m’avait toujours semblé naturel, Kreisthev était une colonie impériale et mon père sergent instructeur à l’Académie. Pourtant, j’ai toujours été surpris par la confiance aveugle que certains amiraux mettaient en l’Empereur, un vieillard sénile qui avait la chance d’être plutôt doué avec la Force … D’autres croyaient au coté Obscur de la Force, ces chevaliers Siths et leurs allures démoniaques par exemple, mais c’est là aussi un domaine qui m’était totalement inconnu. Sur Kreisthev, seul le travail était respecté, et les Jedi et autres Siths passaient pour des idéalistes et saltimbanques, tout juste bons à manipuler les gens en secret par des tours de passe-passe.
Alors que les contrebandiers … Malgré tout ce qu’on a pu entendre comme atrocités sur leur compte, il n’étaient que des marchand ayant poussé le commerce un peu plus loin que l’ordinaire … Ils n’avaient de comptes à rendre à personne, pas d’idéalisme niais ou autres mysticismes, simplement la volonté de vivre une vie d’aventures et de commerce, voyager à travers les systèmes, commercer avec des espèces inconnues …
Oui, c’était décidé, j’allais m’y inscrire. Mais il y avait un problème … Plusieurs en fait … D’abord l’équipage, me suivrait il sur ce chemin hasardeux ? Accepteraient-ils de trahir l’Empire simplement par confiance en moi ? Et puis, je n’ai jamais été très doué en économie … Et tout cela risquerait fort bien d’entamer mes fonds assez profondément… Je ne me considère pas comme avar, pingre, appelez ça comme vous voulez, mais un crédit est un crédit, et à force d’un crédit on arrive souvent à de belles sommes … Mais à chaque problème sa solution ! D’une part je suis encore loin de la consécration, et je pourrais toujours offrir à mon équipage le choix de me suivre ou non si ce moment tant espéré venait à voir le jour, et pour l’économie, je pourrais toujours prendre des cours ! Quand aux crédits, je connaissais un Contrebandier du coin qui achetait les Croiseurs Légers Carraques à des prix plus qu’intéressants …C’est décidé, je m’inscris à cette émission et à des cours du soir. Et en attendant, je vais me remplir un peu les poches.
Tout ragaillardis par ces pensées, j’ouvrai la porte et me dirigeai vers le Réfectoire. C’est que j’ai une réputation à tenir !


Ltd Ziliev le 2005-05-03 19:19:21



La planete de Quavors

Siths:zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz.....ESqu.zzzzzzzzz..esque vous nous zzzzzzzzzzz....recevez???...

Vaisseau impériale:passez en transmition 6 s'il vous plait...

Siths:c'est mieu?

Vaisseau impériale:oui, mais qui y t'il???

Siths:tititititititititiiititititiititit.....BOOM!!!!!!!

Vaisseau impériale:VOUS ME RECEVEZ??!!!!PATROUILLE!!!!

Siths:oui c'était encore un tire d'un canon rebelle il a fait encore des morts....Envoyez nous des troupes on est en train de se fair...BOOM!!!!!!!

Vaisseau impériale:PATROUILLE!!!!!!Envoyez les vaisseaux trransports:il faut les aider...

Siths:On est plus que 20 contre 1000 dépéchez vous!!!!!

Vaisseau impériale:on arrive les gars tenez bon....

La suite prochainement....

LeJediDeLaLumière le 2005-05-03 16:32:52



RP libre

La vie était devenue monotone à bord du Pioneer I, super-destroyer-stellaire de l’Amiral Neorom.
Depuis quelques temps déjà, ma mission consistait à surveiller ce que les Impériaux appelaient entre eux : Le Club Med.
Ce lieu de villégiature était très prisé par la Jet Set impériale, et il n’était pas rare de voir discuter entre eux, Jerjerrod et Dark Vador ou encore Griff et Klev qui élaboraient des techniques dans le but de conquérir des planètes.
« Mon cher Griff, vos bombardiers TIE pourraient faire des ravages sur les rebelles, si nous pouvions nous coordonner, je serais ravi d’envoyer mes droïdes de guerre terminer le travail… »
Mais ce qui intéressait le plus les personnaliteés, et qui donnait lieu au plus grand nombre de chuchotements depuis la dernière guerre, semblait être l’histoire d’amour naissante entre l’Amiral Daala et le capitaine Dorja.
En effet, ceux-ci avait étaient vu ensemble plusieurs fois se promenant au crépuscule sur une plage de Tyfera et parraissaient s’entendre à merveille.
Les seules distractions en dehors de ces ragots de magasines people était la torture de mon rebelle préféré, le dénommé Roget Jiriss.
De temps en temps, un officier venait m’apporter un rapport de combat, toujours ce geust qui envoyait sa flotte de croiseurs de frets pour de bien maigres victoires.

Amiraaaaaaaaal

Cet appel me ramena dans la réalité.

« Et bien, qui ya-t-il de si grave pour que vous arriviez dans cet état devant moi, second Rico ? »
« Amiral, c’est geust, il a changé la composition de sa flotte, il est maintenant en croiseurs Mon Calamari »
« Hum, voilà qui pourrait être embêtant, avons nous suffit de graves pertes ? »
« Non Amiral, nos leurres ont permit d’avoir l’avantage lors du réel assaut, le puit de force étant en notre faveur, geust s’est écrasé sur notre flotte, il a perdu plus 6900 croiseurs, pour une perte d’à peine 22000 défenseurs TIE. »

Suite à ce rapport, je souriais intérieurement, sacré geust, toujours fidèle à lui même.
« Second, ordonnez tout de même la production d’unités différentes, au cas ou nous devrions nous aussi changer de composition en cas de défaite sévère. »
« Bien, Amiral, il sera fait selon vos ordres. »

« Rico, attendez un instant, nos hommes doivent s’ennuyer, ordonnez le déplacement de la flotte et un saut Hyper-Spatial en direction du puits de force de guismowarrior. D’après nos scanner à longue portée, il semble régner une certaine agitation la-bas allons voir si nous pouvons nous rendre utile. »

Quelques minutes plus tard…

Retour en espace conventionnel dans 3…2…1

La situation n’était pas aussi grave qu’il y paraissait, la moitié des places en première ceinture nous appartenaient.

Je me retournais vers l’ordinateur de contrôle pour accéder à l’ordinateur centrale impérial, le Nexus.

Les informations concernant nos ennemis n’étaient que fragmentaires, je les consultais une à une lorsque l’alimentation du vaisseau se coupa.

Amiraaaaaaaaaaal, le rebelle jedri nous attaque.

Pris d’un accès de colère aussi rapide que soudain je regardais mon second arriver en courant et le fit valser au travers de la pièce grâce à la force.

« Je me doute bien que nous sommes attaqués, ordonnez la réactivation de l’alimentation du Pioneer I en dérivant une partie de la puissance des boucliers déflecteurs vers les turbines. Ses misérables cannonières corréliennes n’arriveront pas à nous faire de sérieux dommages.
Et la prochaine fois que vous arriverez sur la passerelle de commandement, évitez DE HURLER si vous ne voulez pas vous retrouver en première ligne lors du prochain combat. »

La victoire du rebelle était un fait, mais elle s’était jouée de justesse, ce qui n’était pas pour améliorer le morale des troupes.

De retour au Club Med, j’ouvris une connexion holographique avec un de mes meilleurs amis, l’Amiral Viktor.

« Amiral, mes hommes s’encroûtent et une victoire leur remonterait le morale, pourrais-tu faire un petit repérage sur la flotte de geust ? »
« Ok, laisse moi quelques minutes et je te dit ce qu’il en est »

Quelques instants plus tard…

« Sa flotte n’est composée que de croiseurs Mon Calamari, régale toi et à plus tard »

Je lançais un message à tous les hommes d’équipage via les hauts-parleurs du vaisseau.

« Messieurs, une bataille nous attends, nous allons rendre une visite amicale au rebelle qui nous assiège depuis quelques jours, que la forces soit avec vous. »

La bataille fut aussi intense que brève, les pilotes, quasiment euphoriques à l’idée d’attaquer, pulvérisèrent la flotte ennemie en une seule vague.
Devant cette victoire écrasante, je leur donnait quartier libre pour la soirée, et retournais contempler les planètes que j’aidais à protéger.
Ayant quelques heures de tranquillité devant moi, après une brève observation de l’espace, je décidais d’aller me reposer.


Neorom le 2005-05-03 15:55:34



RP Libre

Sur le pont de l’Emerald Sword, la tensoin était palpable. En effet, je venais de recevoir un rapport de combat indiquant qu’une de mes 2 planètes de départ venait finalement de tomber sous la coupe d’un impérial.
[knight_seb, furieux] Mais c’est pas possible, ça ! J’avais ordonné qu’on change les troupes en garnison sur Core Prime et on m’annonce que ça n’a rien changé ! C’est quoi ce bordel !
[Sergent, essayant de me calmer] Mon commandant, calmez-vous … Il faut relativiser les choses. Certes nous avons perdu une planète mais nous en possédons encore 4 dont 1 est vraiment très éloignée des autres. C’est d’ailleurs surprenant que ce ne soit pas celle-là que nous aurions du perdre en premier …
[knight_seb] Sergent ! Vous êtes en train de dire qu’Empyrean aurait dû être perdue à la place de Core Prime ! Dans un sens, je le conçois mais c’est Core Prime qui se faisait assiéger depuis plus de 2 semaines et qui subissait 2 voire 3 assauts par jour !
[Sergent] Certes monsieur, nous avons manqué de chance cette fois ci …
[knight_seb, légérement calmé] A qui le dîtes-vous !

Soudain, un message annonça que la flotte de l’impérial était encore proche de Core Prime. Mon sang ne fit qu’un tour.

[knight_seb, hurlant] Tous les artilleurs à leurs postes de combat ! Je vais lui montrer de quel bois je me chauffe !
[Sergent] Euh, commandant, êtes-vous sûr de vouloir faire cela ? Nous n’avons aucune idée de la puissance de sa flotte, ni de sa composition …
[knight_seb] Sergent …

Le sergent diffusa les ordres et toute la flotte partit à l’assaut de la flotte impériale. Après quelques minutes de combat, le rapport tomba. La flotte impériale était composée de DSI. Comme ceux-ci étaient bien plus puissants que ma flotte, celle-ci se fit massacrer.

[knight_seb] Sergent ! Veuillez consigner dans les registres ce rapport, et recherchez quels sont les meilleurs vaisseaux contre des DSI !
[Sergent] Bien mon commandant. Que faisons-nous maintenant ?
[knight_seb] On va en orbite autour de Exil. Je retourne dans mes quartiers afin de me reposer et me calmer …
[Sergent] Bien, mon commandant.

L’Emerald Sword se mit donc en marche vers Exil. Sortant de l’hyperespace, l’équipage fit l’habituel scan de la zone afin de repérer les éventuelles flottes impériales dans le secteur.

[Officier] Sergent, j’ai un écho. C’est une flotte impériale.
[Sergent] Bon, nous allons faire une surprise à notre commandant. Nous avons déjà affronté cet impérial dans le passé et nous ne lui laisserons aucune chance.
[Officier] Bien, monsieur.

L’Emerald Sword prit position pour frapper cette flotte impériale.

[Sergent] Dès que nous sommes à portée, tirez à volonté.

La flotte adverse, surprise par le feu nourri, fut détruite en très peu de temps. Il ne restait plus rien des 4000 caraques impériales… Au milieu des cris de joie des personnes sur le pont, une voix s’éleva :

[knight_seb] Qui est le responsable de tout ce raffut ?
[Sergent] Je suis le responsable de ceci, commandant …

Disant cela, le sergent désignait les débris de ce qui fut une flotte impériale …

[knight_seb] Je vois, je vois, la prochaine fois que vous comptez faire un feu d’artifice de cette sorte, vérifiez que je peux aussi en profiter, sergent !

Et je retournai dans mes quartiers, me disant que finalement, la perte d’une planète, n’était pas si grave…

knight_seb le 2005-05-03 14:32:47



RP Libre

RP Libre

Enregistrement de la dernière communication entre le croiseur Liberator Z71-24b et son astroport d’attache :

[Croiseur Liberator] Xrrxxx… nous sommes attxxxrrxx… OS… xrxx… Est-ce que vous me revevez ?

[Tour de contrôle de l’astroport] Je vous entends mal… la transmission n’est pas bonne… passez sur le canal 32 et retransmettez…

[Croiseur Liberator] Est-ce que vous me recevez ?

[Tour de contrôle de l’astroport] C’est mieux. Veuillez décliner votre identité !

[Croiseur Liberator] Je suis l’officier navigant du croiseur Liberator Z71-24b… Notre convoi est attaqué, l’ennemi est partout… Nous demandons des renforts dans les plus brefs délais.

[Tour de contrôle de l’astroport] Veuillez transmettre votre position, détaillez la nature de l’attaque et estimez le soutient que vous estimerez nécessaire

[Croiseur Liberator] Nous sommes attaqués dans le secteur Alpha 8, près de l’astéroïde Junon. Nous sommes confrontés à une nué de bombardiers et de chasseurs… Ils sont entre deux cent et trois cent mille… Il y en a partout, nous ne savons plus où donner de la tête… faites vites, nous ne tiendrons pas longtemps…

[Tour de contrôle de l’astroport] Nous sommes pourtant en paix avec les forces militaires de ce secteur ?

[Croiseur Liberator] Nous avons visiblement affaire à un groupe de dissidents… des mercenaires indépendants…

[Tour de contrôle de l’astroport] Très bien… j’ai transmis votre requête au commandant de la base… nous vous envoyons tout de suite les troupes… elles devraient être là d’ici une dizaine de minutes… Ne vous en faites pas, nous allons bottez le cul de ses impertinents…

…. [7 minutes plus tard]…

[Sergent Layet] Croiseur Liberator Z71-24b ? Ici le Sergent Layet. Est-ce que vous me recevez ?

[Croiseur Liberator] Sergent Layet ? Je vous reçois parfaitement !

[Sergent Layet] Je commande le détachement qui vient vous sortir de votre guêpier. Je vous vois sur mes radars, j’arrive dans moins de 3 minutes… Où en êtes-vous ?

[Croiseur Liberator] ça fait du bien de vous entendre… C’est la merde… Nous avons perdu une grosse partie de notre flotte… Cependant, l’ennemi semble commencer à s’essouffler… Je pense que nous allons nous en tirer…

[Sergent Layet] Bonne nouvelle ! Nous arrivons tout de même pour terminer le travail. Ensuite nous vous escorterons jusqu’à l’astroport le plus proche pour vous mettre en sécurité.

[voix éraillée] Sergent Layet… je vous attendais !

[Sergent Layet] Qui transmet ?

[Croiseur Liberator] Hein ??? Comment ? Je n’entends plus très bien ! Essayez de changer de canal…

[voix éraillé] Sergent Layet, vous me connaissez !

[Sergent Layet] Qui transmet sur le canal ?

[Croiseur Liberator] Mon Dieu…. C’est lui…

[Sergent Layet] Qui ça bordel de merde ?

[Croiseur Liberator] Sergent…. Il arrive, c’était un piège… faites demi…xxxxrrxxxxxrrrxxx

[Sergent Layet] Croiseur Liberator ? Je ne vous reçois plus… Que s’est-il passé ? Qui transmet sur nos ondes ? Je ne vous ai plus sur mes radars…. Croiseur Liberator ?.... répondez ?... Quel piège ?.... Qui ?

[voix éraillé] Sergent Layet ! Arrêtez de poser les questions dont vous avez les réponses ! Vous savez qui je suis alors faites chauffer vos tourelles blasters, armez vous boucliez et cramponnez-vous… Essayez de résister un peu, que mes hommes aient des choses à raconter.

Fin de l’enregistrement…
{Bureau du commandant Parks}

[Lieutenant Riel] C’est tout ce que nous avons… depuis 2 jours maintenant nous n’avons plus de nouvelles du Croiseur Liberator Z71-24b et de son convoi… Aucune nouvelle du sergent Layet et de la mission de sauvetage… Les sondes envoyées dans le secteur ne relèvent plus aucune activité… Comme si tout ce monde avait tout bonnement disparu…

[Commandant Parks] C’est tout ce que vous avez à me dire ! J’ai 2 flottes qui disparaissent dans la nature et vous ne trouvez pas le moyen d’être plus précis que ça ? Il va m’en falloir davantage et rapidement !

[Lieutenant Riel] Tout ce que je peux vous dire c’est que la voix que nous entendons sur cet enregistrement semble être celle de….

[Commandant Parks] De qui ? Vous allez me les lâcher ces informations ?

[Lieutenant Riel] Une menace qui semblait avoir disparue mais qui visiblement est entrain de renaître de ses cendres…

[Commandant Parks] Non d’un wampas fumant ! Vous allez faire un effort pour être plus bavard et plus précis sinon, je vous renvoie à la surveillance des hangars…

[Lieutenant Riel] Sauf le respect que je vous dois mon commandant, je n’ai aucune précision sur la nature de cette menace. Vous en savez autant que moi… nous le redoutions depuis longtemps mais visiblement… il est revenu… et je n’ai pas besoin de vous en dire davantage pour que vous compreniez la gravité de la situation.

[Commandant Parks] De combien de temps disposons-nous ?

[Lieutenant Riel] Je ne sais pas trop… Nos radars n’indiquent rien pour l’instant… quelques heures… quelques jours… quelques mois… Je n’en sais rien mais face à une menace de cette nature, il vaut mieux se préparer au pire.

[Commandant Parks] Mettez la base en alerte 3… Mobilisez tous les réservistes et réunissez la cellule de crise.

[Lieutenant Riel] Bien mon commandant… faut-il que je prépare votre vaisseau ?

[Commandant Parks] ça ne sera pas nécessaire…

Une voix se fit soudain entendre dans le module de communication du bureau du commandant Parks…

[voix éraillé] Commandant Parks ! Heureux de vous avoir retrouvé… Commencez les préparatifs, j’espère être accueilli avec les honneurs dus à mon rang. Je remercie le Sergent Layet qui a permis nos retrouvailles en me donnant généreusement les coordonnées de votre astroport. Si vous voulez de ces nouvelles, sachez qu’il a n’a pas été très raisonnable… Avant qu’il accepte de me parler, j’ai du passer beaucoup de temps à lui prouver que la douleur n’était pas la sensation la plus agréable qui soit… Il a fallut lui expliquer longtemps mais j’ai trouvé les arguments… Ne vous en faites pas commandant Parks, je n’ai rien à vous demander, rien à apprendre de vous, je ferai en sorte que ça soit rapide. Vos richesses ne serviront à rien au jour de la vengeance mais ma justice délivrera la mort.

[Commandant Parks] Lieutenant Riel… attendez un moment je vous prie ! Pouvez vous ordonner la mise à disposition de mon vaisseau ? Mettez ma famille en sécurité et je vous conseil d’en faire autant !

[Lieutenant Riel] Mais… nous ne pouvons pas utiliser des vaisseaux militaires à des fins personnelles… Le règlement l’interdit. Seul des militaires ont le droit de voyager dans ce type de vaisseaux…

[Commandant Parks] Ne vous en faites pas pour le règlement… Personne ne viendra demander de comptes à nos dépouilles fumantes. Mettez les gens qui vous sont chers en sécurité en apprêtons-nous à mourir dignement.



Loder le 2005-05-02 23:59:52



une belle pagaille.....

L'espion et le nouveau membre arrivèrent en même temps. Il donèrent leurs codes de sécurité, et se dirigèrent de concert vers le bureau du commandant Fitz, sans cesser de se regarder dans le blanc des yeux, chacun se méfiant de l'autre { l'espion se demandant si l'autre en était aussi un, le nouveau membre du Vengeur se demandant s'il n'avait pas à faire à un concurent }. Et c'est ensemble qu'ils frappèrent à la porte du commandant, prévenu par la capitaine Kallae de l'arrivée des deux êtres.

/Fitz/ Entrez.

Il ne s'attendait pas à ce que chacun des deux essaya d'entrer avant l'autre, leur faisant passer la porte en même temps... la porte n'étant pas assez large pour permettre une telle opération, les deux finirent écroulés au sol, à l'entrée du bureau...

/Fitz/ Eh bien, qu'est-ce qui vous arrive ?
/Espion/ Non, mais il se fout de moi, il cherche à me retarder dan...
/Nouveau membre/ hhooo, rrrrii, uuuioohh.
/Espion/ Et on comprend même pas ce qu'elle dit, cette fourure sur pattes.
/Fitz/ non !

Le wookie avait empoigné l'espion, menaçant de lui faire ravaler ses paroles par la manière forte. Le commandant Fitz se leva, et s'approcha du wookie furieux, prêt à se jeter dessus ( même s'il douta de faire le poids... ) s'il menaçait de devenir dangereux pour l'espion... il avait besoin de son rapport, qui semblait être urgent...

Après quelques (longues) minutes de discussions, il réussit à obtenir du wookie qu'il lâche l'espion le temps qu'il fasse son rapport au commandant ( il était son commdant, quand même, nouveau membre ou pas...! ). Les nouvelles apportées par l'espion était pour le moins étonnantes... Un contrebandier quittait la contrebande, et ces anciens camarades s'apprêtait à en cherchait un autre...

Pour le moins épatant, d'autant plus qu'ils lançaient cette recherche à travers une espèce de concours, couvert par la CHOM, etc... On aurait presque pû oublié que la contrebande était illégale... quoique.....

Il fit alors une erreur : il demanda à l'espion s'il avait récupéré d'autres informations ; celui-ci s'apprêta à repartir, mais il sentit ses pieds quitter le sol ; le wookie avait dit 'le temps qu'il fasse son rapport', eh bien, il avait décidé de reprendre là où il s'était arrêté, et il se remit à brailler dans les oreilles de l'espion, qui ne comprennait pas un mot de ce que la créature lui disait... la scène manqua de déraper quand le commandant se fit envoyer au sol ( à l'autre bout de la pièce... ) par le wookie, qui agitait toujours l'espion, qui avait tourné au vert... et que Kallae entra dans la pièce, suivit par le sergent Roffle et d'autres officiers, qui se demandaient tous ce qu'ils devaient faire...

Le vacarme qui régnait aurait rendu assourdi un sourd ; le commandant commençai à se relever, aidé par kallae, pendant que quelques officiers téméraires tentaient de calmer le wookie hurlant, que l'espion commençait à tournait au bleu, et que les autres se demandaient ce qu'il se passait...

Le commandant Fitz fit la seule chose possible à ce moment... Il avança ( hurlant ( autant que possible ) à tout le monde de se calmer ), poussa l'ensemble des officiers en dehors du bureau, et s'approcha de l'espion, à 50 centimètres du sol, qui devenait violet... Il se mit à parler au wookie, dans l'espoir de voir l'espion relâché...

La discussion dura quelques dizaines de minutes, au bout desquelles il réussit tout juste à obtenir du wookie qu'il pose l'espion au sol... Les palabres durèrent encore une vingtaine de minutes, pendant lesquelles l'espion repassa ( plus ou moins ) par toutes les couleurs de l'arc-en-ciel, récupérant tant bien que mal de sa séance de shaker. Le commandant réussit à obtenir à ( grand renfort de demi-vérités ( il n'aimait pas mentir...presque par jeu..... ) ) du wookie qu'il laisse partir l'espion.

Il put enfin avoir la présentation du wookie... attendre aussi longtemps pour si peu... mais lui aussi avait commencé comme simple soldat sur une flotte comme celle-ci... Il affecta donc le wookie à son poste, lui fit faire le tour du vaisseau amiral ( 2 jours ), et le présenta à son équipage... scène pendant laquelle un imbécile un peu raciste lança une mauvaise parole qui manqua de lui coûter la vie... le wookie n'avait décidément pas bon caractère... mais il avait une force phénoménale, et il serait sans doute un estimable membre d'équipage...

s'il ne tuait personne d'ici là...

En attendant, cela ne lui avait pas laisser beaucoup de temps pour se renseigner auprès de ses amis ; qui tenteraient de rejoindre la contrebande parmi eux ?...

fitz le 2005-05-02 21:38:18



Aldo CB ?

Amiral Aldo était de retour au bercail après un peu plus d’un moi . Il avait d’abord été une dizaine de jour en méditation , puis il c’était directement rendu a Coruscant ou il avait récupéré une place aux premières loges de la capitale avec acharnement .Mais deux semaines après cela , une malheureuse panne de bouclier est venu le déloger , douze attaques subit en une quinzaine d’heure dont huit attaque qui n’ont pus être bloqué .Enfin bref , l’Indomptable était de retour sur Aldoland , Aldo avec . Le leader dormait paisiblement quand soudain le radio-réveil s’enclencha .

[radio-réveil] : A la recherche …

[Aldo ] : ….De la nouvelle Star , quel émission pourri !

[radio-réveil] : Du nouveau contrebandier !

C’est alors que l’Amiral sursauta et transperça les plafond des trois étages qui se trouvaient au dessus de lui en faisant un bon de quinze mètres ; Il redescendit aussitôt pour voir de quoi il s’agissait réellement .

[radio-réveil] : Le vieux loup des mer autrement nommé Némésis prend sa retraite , lui et ses confrères contrebandiers lui cherche un remplaçant , une sorte de casting va être lancé !

Aldo avait bien compris , un parcourt de frisson venait surenchérir le tout , ses poils se dressèrent et des éclairs sortirent des mains de l’Amiral et détruisirent le radio-réveil .

[Aldo] : Nom d’une pipe en bois ! ( Calumet ) Je prépare un CV sur le champ !
C’est Alors que l’Amiral remua ses petites fesses et alla chercher de quoi écrire .

Prénom : Aldo
Nom : Tordu ( a le dos tordu )
Sexe : gros
Age : comme il faut pour une bonne carrière
Grade : Amiral

Présentation : Amiral Aldo au rapport !
Lors de ma première partie , j’ai gardé le pdf 175 -175 , et je combattais pour la guilde des desperados qui était dirigé par Nazguls. Un matin mon pdf fut assiégé par une quinzaine de flotte , toutes les attaques furent repoussé en attendant les renforts , le pdf 175 -175 a été entre mes mains du début a la fin de la partie . Sinon je faisais des sauts pour défendre la capital rebelle .J’ai du terminer aux alentour de la 75 éme place , j’étais plutôt terrestre , mais je faisait aussi du spatial .
Lors de ma deuxième partie , j’ai créé la guilde des déjantés qui c’est voulu très active , la guilde a un peu tout fait : attaque de pdf , défense de pdf , attaque de Coruscant .
Lors de ma troisième partie , j’ai recréé la guilde des déjantés qui a formidablement marcher , c’est elle d’ailleurs qui gardait les passagers et pdf rebelles restant ( malheureusement , ya eut Hoth ) .J’ai une nouvelle fosi terminé au alentour de la 75 éme place , mais je précise que l’expérience n’étai pas du totu mon objectif .
Au début de cette partie , je m’étais dis : je vais être en terrestre , et je vais faire mon possible pour grimper au classement par planète , deux semaines après j’étais premier au classement par planètes avec une petite vingtaine de planete , je me suis ensuite dit que le chalenge n’était pas si cool que sa , j’ai donc fait de nombreux don au niveau des planètes et des crédits , puis je me suis remis en spatial .J’ai une nouvelle fois terminé au alentours de la 75 éme place .
Ma quatrième partie vous la connaissez , j’ai créer la guilde des barbares déjantés avec nasa_le , guilde qui a une nouvelle fois bien marcher et comportais 40 membres qui avaient tous plus d’une partie a leur actif .La guilde a été remarquable sur plusieurs point . La guilde a été ensuite dissoute en vue d’une guilde spécial pour coru . J’en ai d’ailleurs reçu le commandement .
Malgré mon grand retard dans cette partie ( méditation ) et mon faible taux de parsec ( 30 000 ) , j’ai récupéré brillamment une place a coru , et j’ai par la suite trezs bien défendu cette place ( mais ya eut la panne de bouclier ) .

Motivation :L’argent et l’esprit d’équipe qu’il y a chez les CB , et surtout le plaisir des quêtes . Je serais aussi dévoué a la contrebande qu’a mon actuelle clan , je pense déjà connaître toutes les ficelles des champs de batailles .

[Aldo] : Fiou , crevant ce CV , je vais me recoucher , je l’enverrai demain .



Aldo le 2005-05-02 20:17:18



Le renouveau

Syrus revenaient de la précédente victoire fatiguer mais triste de ne pas avoir eux la planète almaria, surtout qu’il avait peaufiner tous les détails avec c’est allié Babylone et kyler, il ne manquait juste un peu de temps, mais se fut popoya qui étais le premier. cependant quelle que jour après, quand Syrus revenais à son pdf, sur la route il croisas un message conférencier retransmis par les C.H.O.M, quand Syrus répétais ou essayais de tous comprend, ce qui n’étais pas chose aisée avec Chewbacca, mais quand il eux finir, Syrus étais sur le cul, au même moment un homme de l’équipage avais entendus la nouvelle et lui aussi étais sur le cul, et les autres à fanfaronner ou à jouer ne savais pas ce qu’il leurs arrivais

[George le cuistot]…. (bouche ouverte)
[Soldat] Est George, tu te fais une bellotte avec moi et le sergent chef ?
[George le cuisteau]….
[Soldat] ???, sa va Gorge ?
[George le cuistot] Némésis le contre-bandier prend sa retraite !

Tout le monde dans la salle entendis, et comme certains étais lobotomiser de cette nouvelle, l’opérateur étais l’un d’eux et il laissa le micro de flotte allumer, Tout la flotte entendis la nouvelle, pour même le prouver, Syrus retournis dans sa cabine et entendais les échos de la salle des moteurs.

Syrus se posait plein de question, Comment Némésis peut il prendre sa retraite, même si nous ne le connaissons pas particulièrement c’étais un bon vivant de la contre bande, qui va prendre sa place ? Qui reprendras son affaire ? qui va…

[Syrus] ASSEZ, tous se si me donne une migraine d’enfer, bon soldat, je vous passe le commandement, rester en orbite du pdf et surveiller les alentours et prévenez-moi de la moindre flotte rebelle ou contre-bandière au alentour, je m’en vais regarder la télé pour suivre cette histoire
[Soldat] A vos ordre

et Syrus fermis la porte et gueulas d’un coup

[Syrus] taisez-vous, la carlingue résonne avec vos murmure et puis j’entends rien !




Syrus le 2005-05-02 19:17:28



RP LIBRE

Le calme règnait à bord du Patriot, Destroyer Stellaire de classe Victoire, vaisseau amiral de la flotte Etoile Rouge. Le Major Krigov, broyait du noir dans sa cabine lorsque …

« Major Krigov, le détachement parascientifique vous demande en salle de Cryo-stase. »

Il poussa un profond soupir et s’extirpa du fauteuil que le Lieutenant Ziliev avait jadis occupé. Son visage s’éclaircit. La salle de Cryo-stase ! Le lieutenant se serait il enfin réveillé de son hibernation artificielle (cf. « Mésaventures et mélancolie »). Il s’élança vers l’élévateur, bousculant au passage le pauvre sergent. Diable ! Encore en réparation. Ce Destroyer tombe en ruine … Il ouvrit la trappe de maintenance et se laissa glisser le long de l’échelle. Après un atterrissage plus qu’hasardeux 3 étages plus bas, il ouvrit la trappe d’un coup d’épaule et s’élança dans le couloir en direction du Bloc de recherches. « Réanimation », « Recherches », « Laboratoire » … Ah ! « Cryo-stase ». Il s’arrêta brusquement devant la porte, manqua de s’étaler sur le carrelage propre, rajusta son uniforme du revers de la main et entra.

«- Ah ! Major Krigov ! Nous vous attendions. Il apparaît dans les Archives qu’après l’accident du Lieutenant, vous ayez été chargé du Commandement de la flotte. C’est donc à vous qu’appartient cette difficile décision. Professeur Eleiev, expliquez brièvement la situation au major.
- Et bien voila … Il semblerait que tout ait été tenté pour soustraire le Lieutenant au mal qui le ronge. L’infection a été neutralisée, mais il semble plongé dans un coma profond dont nous n’arrivons pas à l’extirper. Or d’après le Règlement Interne article 16b, je cite, « Toute situation de Cryo-stase devra être stoppée lorsque tous les recours auront été épuisé pour défaire le patient du mal qui a nécessité cette stase. ». Et il semblerait que la situation s’accorde à cet article …
- En gros vous me demandez de signer l’autorisation de le débrancher !
- Et bien en quelques sorte …
- JAMAIS VOUS M’ENTENDEZ ! »

Krigov, dans sa fureur, envoya valser à travers la pièce le premier objet qui lui tomba sous la main, un porte éprouvette rempli de 8 tubes propres. Il se retourna, sortit, et claqua furieusement la porte derrière lui, ébranlant tout l’étage. Comment osaient ils ! Lui demander, à lui, de tuer son supérieur et ami ! Lui qui avait tant fait pour privilégier la recherche sur ce vaisseau, qui avait sacrifié un étage entier de hangars pour y installer un centre de recherches ! C’est comme ça qu’ils le remerciaient ! Il alla s’enfermer dans sa cabine pour tenter de remettre la main sur sa Boite noire (cf. « Mésaventures et mélancolie ») …



Après quelques heures, un groupe de 4 soldats en armes accompagnant un officier entrèrent dans la cabine, défonçant quasiment la fragile porte en contreplaqué. L’officier ressemblait à un de ces jeunots sans expérience tout frais sortit de l’Académie, avec déjà cet air arrogant qu’arboraient la majorité des Amiraux …

« Major Boris Krigov, vous êtes relevé officiellement de vos fonctions. Les charges à votre encontre sont les suivantes : Manquement au devoir, Trahison, Insubordination aux règles établies. Vous êtes mis aux arrêts jusqu’à votre passage en Cours martiale. »

Krigov se laissa emmener par les 4 soldats en armes, effondré. Voici comment on remerciait sa fidélité envers son supérieur … En l’assimilant à un vulgaire traître. Et il ne savait que trop bien quelle était la peine réservée aux traîtres … La mort. Alors qu’il était littéralement traîné par ses geôliers hors de la cabine, l’officier lui adressa une nouvelle fois la parole.

« Il est temps que quelqu’un mette un peu d’ordre dans tout cela. Je serais cet homme. Quand à votre ami, vous pouvez l’oublier, son assistance respiratoire vient à l’instant d’être coupée. Mais n’ayez crainte, vous aurez tôt fait de le rejoindre … »

Nooooonnnnn ! Comment ont-ils osé ! Krigov, furieux, se leva d’un bond, empoigna le Blaster de poings d’un des gardes et l’abattu, ainsi que son camarade qui le tenait par le bras. Stupéfiés, les autres ne réagirent pas. Il s’élança dans le couloir dans l’espoir d’atteindre le secteur scientifique. Il avait 3 bonnes minutes avant que l’alarme ne soit donnée. C’était suffisant. Il repris donc l’échelle de service qu’il avait emprunté quelques heures plus tôt, et atteignit la salle de Cryo-Stase, en sueurs. Il défonça littéralement la porte et se figea net. C’était impossible, comment se pouvait il que …

« Bonjours Boris. Je sais pas trop ce qu’il m’est arrivé mais j’ai une de ces gueules de bois ce matin …
- LIEUTENANT ! Vous êtes vivant ! Mais comment est-ce possible ?
- J’en sais trop rien, il semblerait que l’arrêt de l’assistance respiratoire m’ait réveillé. Après tout c’est vous le scientifique ici ! A vous de m’expliquer …
- En effet c’est fort possible que … BLAM »

Son visage se figea. Il glissa lentement sur les genoux, puis s’effondra au sol, me dévoilant l’homme qui se tenait derrière lui, Blaster encore fumant au poing. Il s’agissait d’un officier, sa tête me disait quelque chose … Diable ! Mais c’est un Rebel ! Je sautai au sol aussi vite que mes muscles endoloris me le permettaient, empoignai le Blaster que tenait Krigov et l’abattait d’un tir en pleine tête. Ainsi cet olibrius avait cru pouvoir profiter de ma stase pour me ravir ma flotte … Quelle stupidité … Mince ! Krigov !

Je tentai encore vainement de le ranimer quand les hommes, attirés par ces coups de feu, vinrent pour offrir des soins décents, à lui comme à moi.


Me revoilà donc aux commandes de mon Armada, ayant regagné la vie mais perdu un ami. Mais quelque chose me disait que ce jeune sergent qui avait prévenu Krigov quelques heures auparavant et moi allions devenir de bons amis … Il était venu me trouver dans ma cabine nouvellement reprise en mains après l’incident, pour me demander si je n’avais besoin de rien, de me confier, d’un verre … Cela m’a fait du bien de me confier à lui. Il ne remplacerait jamais Krigov, mais il est toujours bon d’avoir un ami sur qui compter. Il paraîtrait même qu’il ait posé une demande pour être mon aide de camp …


Ltd Ziliev le 2005-05-02 17:41:12



Un problème de débutant ...

Un sergent, visiblement plein de zèle vint me réveiller pendant que mon vaisseau amiral, l'Emerald Sword, faisait route vers une partie de la galaxie réputée pour sa forte concentration en flottes impériales.

-Mon commandant, mon commandant, je m'excuse de vous réveiller mais j'ai une importante nouvelle à vous annoncer ...

Je le coupai violemment, furieux d'être tiré d'un rêve si agréable, entouré de danseuses Twilek ...

- Sergent, la prochaine fois que vous venez me réveiller de cette manière, je vous envoie travailler pour les 10 prochaines annèes dans mes usines sur Empyrean !
- Mais, mon commandant, c'est important !
- Bon, soit, qu'avez-vous à me dire ?
- Nous venons d'apprendre que les contrebandiers recherchent un nouveau membre suite au départ de l'un des leurs et que, pour se faire, ils organisent une série d'épreuves ouvertes à tous.
- Et qu'est-ce que je viens faire dans cette histoire ?
- Et bien, nous avons pensé que vous pourriez participer. Par nous, j'entends tout votre équipage.
- Ah bon ? répondis-je, surpris de voir une telle mobilisation pour cette histoire.
- Oui, monsieur, le seul problème est que cette quête va vous opposer à des amiraux impériaux et rebelles bien connus pour leur participation plus qu'active aux quêtes. J'ai entendu des noms tels que Poseidon, Batllwack, The Chaos ...
- En effet, des vieux routards des quêtes ...
- Donc, monsieur, qu'allez-vous faire ?
- Et bien, sergent, je ne sais pas trop. il fout avouer que j'ai un très gros handicap par rapport aux autres.
- Lequel monsieur ?
- Je viens juste d'être nommé à la tête de cette flotte. Auparavent, j'étais encore un simple étudiant occupé à réussir ses examens, et donc, je n'étais pas du tout au courant du fonctionnement de la galaxie. Tout cela pour dire que je n'ai pas, à priori, l'expérience nécessaire pour satisfaire aux conditions d'admission de la première épreuve. En effet celle-ci se compose d'un CV qui expose notre expérience. Or je n'en ai pas, tout comme je n'ai pas de titres, de préférences dans mes compos (bien qu'ayant une forte préférence pour les canonnières corelliennes) ... Pour résumer, je n'ai aucune chance de réussir à passer le premier stade du rucretement !

Bien qu'étant surpris par mon raisonnement, le sergent avait gardé sa volonté et répondit :
- Monsieur, vous n'êtes pas quelqu'un qui a peur des épreuves, quelles qu'elles soient. Vous allez toujours de l'avant même lorsque vous êtes sous la pression de plusieurs impériaux vous attaquant sans relâche, espérant vous prendre une planète. Vous dîtes toujours que celui qui ne tente rien n'a rien. Oseriez-vous dire le contraire ?
- C'est vrai sergent, ça ne coûte rien d'essayer ... On verra bien ce que ça donnera mais bon, je ne serai pas surpris si ma candidature est rejetée dès le premier tour ...

knight_seb le 2005-05-02 16:57:41



A la recherche du nouveau Contrebandier 2

Nous sommes de retour sur le plateau d’ A la recherche du nouveau Contrebandier ou nous a rejoins notre célèbre ami j’ai nommé BOOOOOOOOSTER TERRIK qui va nous chanter une petite chanson puis nous retrouverons en interview Max Rebo qui nous parlera des épreuves du concours.

- Ah non désolé j’ai du inverser mes fiches, on me dit que c’est le contraire, heureusement car sans vous vexer Booster mais je ne vous voyais pas chanter.
- Et moi je ne vous vois pas trop animer une émission Monsieur Shabba….
- Je suis désolé Monsieur Terrik cela n’arrivera plus
- Je l’espère….
- Donc nous venons de voir le reportage sur les modalités d’inscriptions sont expliqués et ou votre présence est lumineuse M. Terrik et donc….
- Ne vous enfoncez pas par des flatteries
- Oui bien sûr, tout à fait [mal à l’aise Fil Shabba ne savait plus quoi dire mais en professionnel il repris son souffle et repris de plus belle] Le CHOM va donc organiser ce concours mais quels seront vos critère de sélection ?
- Nous voulons un contrebandier actif et imaginatif donc fort dans l’évènementiel qui est le credo du CHOM mais nous voulons aussi que comme les membres du Faucon Millenium il soit capable de commercer efficacement
- C’est à dire ?
- C’est à dire pour le bien de ses clients bien sûr répondit Booster avec une mine qui semblait vouloir dire le contraire. Cependant d’autres critères peuvent rentrer en compte, en effet le nouveau Contrebandier doit avoir sa propre personnalité sans quoi il ne nous servirait à rien s’il n’était que la pâle copie de l’un d’entre nous. C’est pourquoi nous avons préparé diverses épreuves de sélection.
- Merci Monsieur Terrik mais avant de continuer voici un petit message de nos sponsors.

*** PUB ***

- En exclusivité grâce au CHOM, faites une blague à vos amis. Ainsi pour la somme modique de 2MM, Eléana change le skin du joueur que vous voulez piéger. Ce dernier verra son skin remplacé par le skin boulet pendant 24h. Le CHOM gardera bien sûr l’anonymat du piégeur. Pour 1MM de crédit.

- Changement de nom : Votre nom de planète ou de flotte ne vous plait plus, changez le grâce au CHOM pour à peine 500M pour les planètes et 200M pour votre flotte. Le CHOM s’engage même gratuitement à changer les noms de planètes qui ne sont pas dans l’esprit Star Wars et sont plutôt de mauvais goût.

***PUB***
Re bonjour Cher Holospectateurs et bienvenue pour ceux qui viennent seulement de rentrer de leur dure journée de combat et qui prenne l’émission en route. Si vous souhaitez revoir le début de l’émission sachez qu’elle repassera sur l’Holonet ce soir pendant les programmes de la nuit. Nous sommes toujours en direct du Marauder 6 pour l’émission A la recherche du nouveau Contrebandier mais tout de suite une petite chanson de notre ami Max Rebo et de son groupe qui va clôturer cette première émission. Tout de suite après vous pourrez suivre en direct sur le canal 13 la première épreuve d’examen.



A bientôt sur CHOM TV ONE


Eléana le 2005-05-02 16:21:09



Infos quête. première épreuve!

HRP :

Il est évident que cette campagne de recrutement d’un seul et unique Contrebandier, en plein milieu de partie et suite au départ de l’un des anciens membres de la contrebande, nous oblige à effectuer sous forme de quête (c’est plus fun) une véritable session d’examens swinguesques ^^ pour estimer le potentiel de chaque candidat.

L’objectif étant de recruter qu’un seul Contrebandier, ne vous étonnez pas de voir entre chaque partie d’épreuves (il y en aura 3 très différentes) des coupes sombres dans les rangs des candidats (et ces coupes étant strictement le résultat de l’épreuve précédente).

Vous découvrirez les futures épreuves au fur et à mesure dans la rubrique « Quêtes ».

Voici toutefois la présentation de la première épreuve. Faites attention à la chronologie, elle peut paraître compliquée à suivre :

Cette épreuve consiste en 4 éléments.
- Les deux premiers éléments iront ensemble. Ils commenceront dès la publication de cette présentation. Ils consistent en un Curriculum Vitae (CV) et une lettre de motivation. Plus exactement il s’agit pour vous de montrer dans votre CV votre expérience en tant que joueur, vos spécialités, vos compositions préférées, vos titres si vous en possédez, vos participations aux quêtes, etc… D’autre part, votre lettre de motivation doit présenter votre potentialité CB. Oui il ne suffit pas d’être motivé, il faut aussi présenter des idées, formuler des options, rédigez des critiques constructives… Bref, montrez-nous que vous êtes le futur CB de nos rêves. Ces deux éléments sont à rendre avant MARDI SOIR 00H00 (heure de swing faisant foi) et sous forme d’un message d’un maximum de 3000 caractères (format mp classique). Vous devrez les envoyer sur la messagerie clan des Contrebandiers.
- La seconde partie de l’épreuve, vous pouvez dès maintenant y travailler, est un texte rôleplay libre dans l’univers de swing. Vous faites ce que vous voulez. Pas plus de deux pages Word si possible. Celui-ci peut-être rendu quand vous le voulez. Ils devront être postés dans les messages quêtes. Leur titre devra être RP LIBRE. Date de rendu dernier délai, JEUDI-12H00.
- La dernière partie de cette première épreuve est un texte rôleplay dans l’univers de swing mais possédant des termes ou expressions imposées. Celles-ci vous seront distribuées mercredi à 12h00. Il devra être renvoyé dans les messages quêtes avant VENDREDI-12H00 dernier délai. Pas plus de 2 pages Word aussi. Leur titre devra être RP IMPOSE.

Voilà donc pour cette première épreuve qui consiste donc en une présentation doublée de deux RPs. Ne tenez pas compte des points donnés lors de la validation de vos RPs. Ils ne représenteront rien. La note finale étant une moyenne des points validés sur chaque élément (et à la discrétion des contrebandiers) de cette première épreuve et qui permettra de filtrer la masse des candidats en vue de la deuxième épreuve qui comptera beaucoup moins. Ne soyez donc pas surpris.

Pourquoi les RPs ? D’abords parce que nous tenons énormément à cet aspect symbolique certes mais incroyablement intéressant de Swing qui permet à tous de se faire et de faire rêver ceux qui prennent le temps de lire les productions des uns et des autres. Ensuite, les cbs participent et créent des quêtes. Le RP est la aussi un élément essentiel de ces quêtes. Enfin, les cbs doivent noter vos productions. Il sera sans doute logique que quelqu’un capable d’en rédiger sera sans doute plus à même de les noter.

Quelques conseils : Evitez les fautes d’orthographes grossières ainsi que les phrases trop longues et incompréhensibles.

Les deux autres épreuves seront bien différentes. Gardez vos tours car vous en aurez besoin.

Codialement
Le directeur de l’Examen « We need U »
Booster Terrik
C.H.O.M.



Booster Terrik le 2005-05-02 16:12:52



L’examen. La première épreuve.

« Et toi ? Ca fait combien de fois que tu le passes ?
(Soupir)
- Aujourd’hui ce sera la quatrième fois…
(Toutes les personnes participant à la conversation :)
- Ouhla… T’as du courage… »

Les appariteurs Jedi venaient d’ouvrir les salles d’examens. Les postulants rentraient dans cette pièce truffée de micro caméra anti-triche… Comme si les pions-Jedi ne suffisaient pas…
Oh oui, comme ça, assis sur leur fauteuil au bout de chaque rangée, on a l’impression qu’ils sont en méditation… Eh ben non ! Ne le croyez surtout pas… Ils surveillent… Les anciens comme moi, enfin, je veux dire, ceux qui persistent et qui n’y arrivent toujours pas, les appèlent les « sentinelles »…

Ca ne se savait pas… Mais cet examen d’entrée à la fondation Karde était la seule voix d’entrée « académique » de la contrebande… Enfin, non, on disait du commerce illégal dans les examens… C’était compliqué. On devait rédiger de nombreux devoirs et ensuite faire preuves des ses talents de négociants et de pilotes. Sans compter savoir diriger des hommes car une organisation digne de ce nom comporte des associés. Sinon, on court à la faillite quand on se lance seul à la conquête de l’univers.

« Rangez vos affaires dans le fond de la salle, gardez votre mémo-bloc et installez-vous. Un droid va venir effacer les données de vos mémo-blocs avant le début de l’épreuve. Je vous rappelle que toute tricherie est lourdement sanctionnée. »

Voir très lourdement… J’avais entendu parlé de mise à prix sur certains tricheurs chevronnés. Les chasseurs de primes ont déjà du s’en débarrasser…

« Bon, tenez-vous prêt… Nous allons faire apparaître sur le tableau lumineux les épreuves de cette session…Je vous rappelle que vos dossiers d’inscription rentrent aussi dans l’évaluation. Voilà :
La première épreuve consistera à rédiger un texte libre sur le commerce infra-galactique et son influence sur… »

J’étais déjà plongé dans mes réflexions sur comment aborder ce problème quand le concurrent assis derrière moi tentait de me parler…

« Psiiiitttt… Hé ! Psssiiiitttt ! »

Je levais négligemment le doigt pour qu’un appariteur vienne tancer l’importun et, voir si celui-ci était un imbécile et réagissait mal, se faire éliminer… On rigole pas à l’Examen !! Le président de la salle d’examen continuait :

« En ce qui concerne la seconde partie de cette épreuve, vous devrez vous basez sur les expériences personnelles des personnes suivantes pour remettre en situation, selon vos propres méthodes, une allégorie de la… »

Ah tiens… On dirait qu’il y en a un qui s’est fait chopper… Il a du tenter d’utiliser un pouvoir de sa planète pour tenter de désorienter le droid… Il espérait sans doute conserver ses infos persos… Grillé mon gars…

« Vous pouvez commencer l’examen ! »

Prenant mon mémo-bloc en main, je commençais à taper les premières lignes mon texte quand les voyants se mirent à faiblir…

« Et m…. !!! Plus de batteries !!! »


Booster Terrik le 2005-05-02 16:12:19



A LA RECHERCHE DU NOUVEAU CONTREBANDIER 1

CHOM TV ONE

VOIX OFF : « Bonjour chers amis et bienvenue à notre émission spéciale présenté par votre animateur préféré Fil Shabba, A LA RECHERCHE DU NOUVEAU CONTREBANDIER.

Après une petite musique d’ambiance sur le logo de l’émission, la caméra zoome sur Fil. Derrière lui on peut apercevoir le plateau de l’émission avec un public en délire. Il y a déjà quelques fans venus supporter leur idole et qui brandissent des pancartes Holographiques ou l’on peut reconnaître les chefs Rebelles Poséidon ou The Chaos sur fond rouge et les Amiraux de l’Empire tel que Batllwack ou encore les leaders de la Contrebande. Une jeune fille tiens ainsi un panneau ou est écrit « Booster t’es le Meilleur ».

Bienvenu sur le plateau d’ « A la recherche du nouveau Contrebandier » d’ou vous pourrez suivre en direct les concurrents dans leurs parcours pour devenir le nouveau Contrebandier. Ainsi pendant et à l’issue de chaque épreuve nous nous retrouverons sur ce plateau pour avoir des commentaires à chaud des candidats, du Jury composé des plus brillants des contrebandiers mais aussi de vous chers holospectateurs. Vous pouvez ainsi venir sur le plateau de l’émission ou nous envoyer par holonet à l’adresse qui apparaît en bas de l’écran vos messages de soutien. Sachez que comme à notre habitude ce plateau se trouve sur le vaisseau spécial du CHOM qui sponsorise bien sûr cette émission et que nous allons donc parcourir la galaxie à la recherche de nouveaux talents.

Nous passerons donc d’abord à Hoth puis à Dagobah, Naboo, Endor, Yavin et enfin nous finirons notre recherche à Coruscant la Capitale de l’Empire. Vous pourrez donc suivre sur ses différentes planètes les phases d’inscriptions et les premiers castings. La deuxième phase de l’épreuve se déroulera dans l’espace mais nos caméras seront présentes pour vous faire partager ses moments heureux ou tragiques. Enfin le grand conseil de la Contrebande se réunira et jugera dans un dernier Grand oral les candidats qui auront survécu aux premières épreuves. Nous n’en sommes pas encore là.

Déjà certains candidats se sont manifestés et ont déjà par ailleurs leurs fans mais il leur faudra néanmoins tous passer par les sévères épreuves de sélection. N’oubliez pas que malgré les paillettes les contrebandiers sont avant tout des commerçants dures à la tache et sérieux donc ne vous imaginez pas suivre une quelconque émission de Holo réalité comme on peut en voir à la télévision de Tatooine ou des célébrités de Mos Esley redécouvre les joies de la vie à la ferme.

Ici vous verrez seulement les meilleurs, les plus forts les plus motivés, donc avis à ceux qui ne souhaite que avoir leur heure de gloire, retournez sur les chaînes locales.

Mais entrons tout de suite dans le vif du sujet, le reportage qui va suivre vous montrera les modalités d’inscriptions filmés pour la première fois par nos caméras espions.


Eléana le 2005-05-02 16:11:30



Rumeur : vérité qui se promène comme un mensonge

Extraits de discussions entendues au comptoir de la gargote miteuse l’astroport de l’astéroïde D27-4b

[chasseur de primes] J’ai entendu dire que le célèbre Némésis allait prendre sa retraite

[vieil homme à l’allure dépouillé] Bah… tu sais, quand on écoute les rumeurs on entend dire beaucoup de choses

[chasseur de primes] Mes sources sont fiables. Je le tiens d’un ami qui m’est cher et qui connaît personnellement un membre des troupes de Némésis…

[Ivrogne] Tu connais Némésis ? On dit qu’il mesure 3 mètres et qu’il a la force de 2 wookiees…

[chasseur de primes] Je ne connais pas Némésis mais comme toi, j’ai entendu dire beaucoup de choses à son sujet.

[vieil homme à l’allure dépouillé] Tant de choses sont dites qu’on fini par ne plus savoir ce qui est vrai et ce qui est faux. Ce qui semble avéré c’est que cet homme est rude en affaires…

[chasseur de primes] … et que c’est un Leader né, un chef dans l’âme… un meneur d’hommes exceptionnel… Ce qui a fait sa réputation n’est pas sa force présumée mais son charisme et sa noblesse.

[vieil homme à l’allure dépouillé] Les vieux ivrognes alimentant les rumeurs ont fini de construire sa légende.

[Ivrogne] C’est pour moi que tu parles ? Attention à ce que tu dis sinon…

[barman] Oh… doucement ! On se calme !... J’ai entendu dire qu’on lui cherchait un remplaçant. J’aimerais vraiment quitter mon bar !

[chasseur de primes] Tu penses avoir la carrure pour prendre sa relève ?

La gargote se mit à vibrer et les éclats de rire retentirent dans tout l’astroport…

[chasseur de primes] Sérieusement, je me demande qui sera en mesure d’entrer dans le cercle très fermé des contrebandiers, qui aura les qualités requises pour remplir ce rôle ?

[vieil homme à l’allure dépouillé] Tu te poses la question mais comme moi, tu as la réponse qui te brûle les lèvres et tu ne veux pas être le premier à donner son nom…

[chasseur de primes] … je ne vois pas de qui tu veux parler !

Silence pesant… la salle se figea dans un calme embarrassé… tout le monde avait le même nom en tête mais… avait-on le droit d’en parler ?

[Ivrogne] Y parle de celui qui a vendu ses parents pour acheter son premier vaisseau… merde, il s’appelle comment ce con….

[barman] Silence ivrogne…

[Ivrogne] Oui, il parle de celui que personne n’a jamais vu ! Celui dont personne ne parle ! Celui qui agit dans l’ombre ! Celui qui…

[barman] Mais tu vas la fermer…

[vieil homme à l’allure dépouillé] Laisse le parler ! Il a raison. On ne connaît pas grand-chose de cet homme qui semble être aussi discret que talentueux… si ce qui est dit est vrai, il sera contrebandier un jour. Peut être pas le remplaçant de Némésis mais un jour, il accédera à ce rang… c’est son destin…

[chasseur de primes] Vous dites n’importe quoi… Ce gars c’est un solitaire… Il n’acceptera jamais de faire parti d’un clan, d’une guilde, d’un quelconque groupe… Même s’il a la fibre marchande, même s’il a toutes les qualités requises pour postuler au rang de contrebandier, il n’en fera pas la demande… il est bien trop fier pour s’abaisser au jeu d’un recrutement et d’une sélection. Il préférera attendre que les contrebandiers le supplient de les rejoindre et sa ne sera qu’à ses conditions.

[vieil homme à l’allure dépouillé] Tu n’as pas tord… Je ne le vois pas se mettre en concurrence avec des crevards pour un titre qui lui revient de droit.

[chasseur de primes] Bien sur que j’ai raison…

[Ivrogne] C’est certainement parce qu’il n’est pas suffisamment puissant pour s’imposer. J’ai entendu dire qu’il était relativement faible et peu épaulé mais… Il est plein de surprises et de ressources cachées…

[chasseur de primes] On ne sait jamais ce qu’il va inventer ou imaginer… Il est ingénieux et malin et personne… C’est le vice incarné… Rien que d’y penser il me met mal à l’aise.

[barman] Je croyais que tu ne savais pas de qui on parlait ?

[chasseur de primes] Il faudrait être sot pour ne pas avoir entendu parler de cet homme !

[vieil homme à l’allure dépouillé] Mais est-ce réellement un homme ?

[chasseur de primes] …

[barman] …

[Ivrogne] …

Au fond de la salle, un homme écoutait la conversation, un sourire au coin des lèvres… Celui dont on ne prononce le nom était là à écouter la rumeur naître de sa discrétion. Qu’allait-il faire ? Rien de plus que laisser la rumeur gonfler… Et pour ce qui est de la contrebande… ? L’avenir vous le dira !


Loder le 2005-05-02 14:23:56



Les trois côtés de la Force

Il était tôt sur le Minotaure, les premiers soldats se levaient un par un et se dirigeaient tous à leur poste.

Sur le pont, un sergent semblait essayer d'identifier une grande flotte très éloignée qui semblait se diriger très lentement vers le Minotaure. Se sergent était très grand avec un petit air sot, il portait le signe d'un trident sur le bras gauche et une lettre ''S'' sur le droit.

Après une dizaine de minutes, le sergent n'avait toujours pas identifié le vaisseau, il signala tout de même sa présence pour que les canons soient prêts à tirer. Un soldat s'approcha du sergent avec entre ses mains une petite boîte noire soigneusement verrouillée à l'aide d'un petit croquet autant décoré que la boîte. Le sergent ouvrit la boîte, dedans, il prit des sortes de lunettes. Il s'agissait en fait d'un identifieur de très haute technologie, capable de reconnaître grace à certains facteurs, la moindre flotte à plus de cinquante parsecs.

Sergent:
- Soldat! Signalez à Poseidon l'arrivé de son ami!

Le soldat remit avec soin les lunettes dans la boîte et se mit en route vers le bureau de Poseidon sur le côté de la passerelle principale. Il toca trois fois, le son de la porte sonnait creux comme si derrière cette porte pourtant blindé se trouvait l'espace. La réponse se fit attendre, le soldat entra après avoir entendu la voix de Poseidon qui lui demandant d’entrer sans bruit.

Soldat:
- Seigneur (chuchotant le soldat), l'homme que vous avez appelé est arrivé.

Poseidon:
- Très bien, faites le entré.

Le soldat se posait des questions sur l'homme et Poseidon, ''qui était cet homme'', ''pourquoi Poseidon voulait s'entretenir dans le secret avec ce dernier''. Tant de questions qui ne trouveront pas de réponse.

Les soldats scrutaient encore le ciel et les engins de bord afin de trouver la moindre faille, que se soit de défense ou de mécanique, très rare d'ailleurs. Mais Les hommes présents sur la passerelle s'arrêtèrent tout à coup. Leur regard se dirigèrent tous vers le fond de la passerelle, là ohm il n'y a aucun passage, juste un point de défense du vaisseau. Il y avait 4 hommes qui se tenaient autour d'une petite personne pour la protégé. Ils traversèrent tous la passerelle pour atteindre la petite salle derrière le bureau de Poseidon ou était aménagé une petite salle de conférence de fortune.

Le petit homme s'installa en face de Poseidon qui se tenait sur sa chaise. Le petit homme leva doucement la main pour que la toile mise par Poseidon la veille, glisse en arrière pour laissé apparaître le visage de Poseidon. Les 4 hommes qui se tenaient en défense du petits hommes avaient les yeux grands ouvert, ils ne comprenaient pas se qu'il se passait. Les yeux de Poseidon étaient chacun d'une couleur très vive mais différente. L'un était d'un bleu très profond et l'autre d'un rouge cuivré. Le petit homme reprit la parole.

Petit homme:
- Mmmh... La Force maîtrisée tu dois.

Le petit homme expliqua à Poséidon pourquoi la couleur de ses yeux et sa Force étaient perturbés. Poseidon avait l'occasion de peut être devenir Contrebandier. Ainsi que Sith ou Jedi, mais les principes de Poseidon l'empêchaient d'atteindre le côté obscur. Le petit homme dit également à Poseidon qu’a chaque fois que la Force est très présente ou qu'une décisions importante quant au choix de la Force intervenait dans sa vie, ses yeux changeraient en conséquence.

Le petit homme regagna son vaisseau et partit autant vite qu'il était venu. Poseidon remit la toile pour camoufler ses yeux et se dirigea vers la petite fenêtre sur le mur au fond de la salle. Il allait essayé de choisir entre la Contrebande où il retrouverait son ami Dje, ou resté dans la Rebellion, que Poseidon a toute sa vie servit. Dans les deux cas, Poseidon voulait montré se qu'il savait faire aux Contrebandiers.


poseidon le 2005-05-02 12:04:38



Un contrebandier ou un rebelle

C'était quelques jours après la défaite de la rebellion a la dernière quète.Mais entre temps django avait préparé un plan:'Il avait recruté le plus d'archéoloque de chasseur de prime et de soldat qu'on pouvais trouvé dans le système solaire 'd'Arkea'. Une fois son armée prête, lui et ses officiers alèrent boire un verre a la cantine de la base.

[Serveur] Boujour messieur, quesque je vous sert?

[django]Allez, Une borat par personne.

Sur Arkea la meilleurs boisson était la botat une bière rouge au coposant de divers planètes au alentours.Seulement quand on la bois elle est toujours chaude.Meme si quelqu'un la boit par -20 dergé.
Django et ses officiers restèrent un moment a la cantine, mais soudain un jeune pilote rebel coura dans le direction. Tous avait sortit le blaster en ésperant ne pas devoir l'utiliser, mais comme dans la rebellion il y avait aussi des traitres, on n'étais jamais assez prudent.

[pilote] Monsieur, je dois vous absolument vous dire quelque chose.

[django]D'accord mais avant commencez par reprendre votre souffle.Et après vous pourez commencer.

[pilote] Messieur, je vous annonce officiellement que le contrebandier Némésis prend sa retraite enfin ou on ne sait pas, mais il la prent sa c'est sur.Regardé cette lettre.

[django] Oui en effet elle vient bien de la contrebande, quoi elle offre une place après cette quète. Je crois qu'il va falloir qu'on se donne a fond messieur!

[officier]C'est vrai mais avec précotion préparez nos vaissaux

[django] En route pour la gloir enfin je l'éspère!!!??


django le 2005-05-02 06:36:50



Et c’est reparti!

Chaos avait décidé de se reposer après la dure quête qui venait de s’achever, beaucoup de troupes détruites et voilà qu’à la fin il ne restait même plus une centaine de milliers de A-wings, en attendant que les A-wings soit à nouveau produit Chaos partit sur Nonocenter, une planète éloignée au sud de la galaxie où, Chaos l’espérait, il ne serait pas attaquer et il pourrait enfin regarder C.H.O.M TVone sans être dérangé.

Chaos se promenait dans les rues d’une petite ville de la planète, on pouvait entendre les oiseaux chanter, on oubliait la guerre qui faisait rage ici et cela n’était pas du goût de l’amiral du Chaotique qui lui préférait les combats, les massacres et autres tueries. Ainsi lorsqu’un soldat lui apprit qu’un vaisseau ennemi venait perturber la tranquillité de la planète Chaos eu du mal à dissimuler sa joie.

[Chaos] Quelle est la puissance de la flotte ?
[Soldat] Elle est estimée au double de la notre, dois-je ordonner à notre flotte de s’en aller ?
[Chaos] NON ! Nous nous battrons, nous ne sommes pas des lâches
[Soldat] Mais amiral, nous…
[Chaos] Cela suffit, la prochaine fois que vous discutez mes ordres vous finirez dans le vide intersidéral
[Soldat] Le quoi ? Qu’est ce que c’est ?
[Chaos] Aucune idée, j’ai entendu Cali le dire à un de ses soldats qui discutaient et le soldat en question n’a plus rien dit, j’espérais que ça marcherait avec vous aussi, dommage, enfin bon, cela n’a pas d’importance, ne me contredites plus et faites ce que je vous est dit, ce sera plus simple.

Le soldat s’en allât dire au capitaine du Chaotique de se tenir prêt au combat tandis que Chaos envoya un message à Cali pour savoir ce qu’étais le vide intersidéral car il se rendait bien compte que lancer des menaces sans savoir ce qu’elles signifiaient ne rendrait pas les troupes plus dociles.

[Soldat] Le combat a été perdu, mais les pertes sont minimes, à peine deux milliers de A-wings.
[Chaos] Bien, et maintenant laissez-moi, je vais aller regarder mes messages et les nouvelles de la galaxie!

Et quelle surprise Chaos eut lorsqu’il vit son nom cité au JT de 20h pour l’aide à la destruction de l’arme ultime, il apprit aussi que l’objet qu’il avait récupéré faisait partit des reliques galactiques. Alors qu’il allait arrêter la communication une nouvelle attira son attention, un des plus grands contrebandiers, avec lequel Chaos avait beaucoup fait de contrebande, le célèbre contrebandier Némésis allait arrêter sa carrière. Chaos eut un doute, et ci cette nouvelle était encore une mauvaise blague de Dje, et ci ce départ n’était pas vrai, il s’empressa d’appeler Némésis pour savoir si les nouvelles étaient justes, en espérant que pour une fois Dje avait encore fait un de ces canulars qui ne faisait rire en général que lui………et les autres contrebandiers au courant.
Hélas Némésis prenait en effet sa retraite, et les contrebandiers cherchaient un remplaçant, bien que peu connu et amiral depuis peu Chaos avait décidé après l’attaque sur Coruscant de participer à toutes les quêtes, et cette recherche était une quête, donc Chaos y participerait.

Chaos se connecta sur la messagerie rebelle et pu y voir une bande sonore avec l’enregistrement de la discussion des contrebandiers grâce à un mouchard mis par un rebelle lors d’un transfert de crédits, Chaos compris donc qu’il lui faudrait probablement des crédits, et bien que loin d’être pauvre il n’en avait pas non plus des dizaines de milliards comme quelques semaines auparavant, tout ceci à cause d’achats aux contrebandiers. Chaos dût donc demander à sa source, qui ne l’avait jamais laissé tomber lorsqu’il était dans le besoin, GMTS, de lui transférer des sous, monnaie qui serait très utile…… après tout on parlait de contrebandier et une des choses qui leur importent le plus sont les crédits.


the chaos le 2005-05-02 00:20:19



Le commencement

Après la fabuleuse victoire de l’empire sur « l’arme ultime », Batllwack rentrait tout juste de la mise des récompenses de l’empereur…

Il s’arrêta sur la belle planète « Dagobah » !

- Bonjour commandant, comment va notre empereur ?

- Tiens, que faite-vous là mon cher killer ? Oui il se porte mieux depuis que nous avons reprit le contrôle de coruscant.

- Je me suis congédié sur cette planète paradisiaque ! Il faut avouer que c’est la meilleure thérapie après avoir suivit un récit contrebandier.

- Allons prendre un verre pour nous remémorer les magnifiques batailles que nous avons remportées ! Cette chaleur me donne soif.

En effet, on n’apercevait aucun nuage, le soleil était le seul maître du ciel ! Le thermomètre indiquait 30 degrés ! C’était énorme pour cette saison.

Batllwack rentra dans le nouveau bar qui était sponsorisé par l’entreprise C.H.O.M.
Sur les murs, on apercevait les visages des contrebandiers Linka, Dje, Eléana, raino, Booster Terrik… Et leurs tarifs. Dagobah était une planète de plaisance mais aussi l’endroit le plus connu pour son commerce…

Batllwack commanda une bébé et son ami killer prit une droppy !

Pendant de longues minutes, assis sur la chaise, ils se remémoraient les moments intense de « l’arme ultime » !
L’officier killer proposa à batllwack d’aller se rafraîchir sur la plage artificielle de dagobah !

Le paysage était magnifique, Son bleu intense se confondait même avec la clarté du ciel. Ce beau temps rendait heureux les deux amis !

Soudain, un message interrompit les deux impériaux !

- Ah c’est ma sonnerie. Que ce passe t-il encore !

Batllwack prit sont écran et alluma la conexion…

Le nouveau sergent de « claire » venait d’apparaître sur l’écran !

- Commandant excusez moi de vous déranger, mais on vous demande d’urgence sur « claire » !

- Qui est a l’origine de se message ?

- L’escadron black hole mon comandant

Au même moment, killer partit sur sa flotte car lui aussi venait de recevoir un message …

- J’arrive tout de suite ! Etablissait la communication.

Batllwack prit un transport pour traverser les longues forets de dagobah !
- Voila le commandant, ouvrez les portes !

[ …Tum… Tum… Tum… ]

- Il faudra penser à graisser ses chaînes ! Je n’aime pas se bruit.

Le sergent murmura dans sa tête : « Voila, les vacances sont finies ! Le commandant est de retour »

- J’ai eu du mal à établir la communication, nous sommes dans un trou perdu !

- Allons, ne dites pas de bêtises ! C’est bon ?

- Bonjour batllwack ! Je suis désolé de vous interrompre pendant vos vacances mais les affaires reprennent ! Dut vous demande sur Nexus.

La communication fut interrompue à cause du mauvais réseau…

- Bon ! Faite chauffer les machines, direction Nexus !

- A vos ordres mon commandant ! Soldat amorcer la séance d’allumage.

[…3…2…1… Décollage…]

« Claire » slaloma entre les planètes à une vitesse élever pour arriver le plus vite possible sur Nexus !

- Commandant, Nexus droit devant !

- Ralentissez ! Il faut qu’il nous identifié sinon on va nous prendre pour des espion rebelles.

Un officier nommé gromoche arriva à bord de sa navette de sécurité pour identifier « claire »

- Bonjour batllwack ! Les black hole vous attende ! Pas besoin de me montrer les papiers du véhicule ! Bonne chance.

- Merci amiral ! En avant n’avançait pas trop vite. Les locaux de Nexus sont très précieux je ne voudrait pas rentrer en collision avec l’un deux !

- Voila la section Black hole mon commandant !

- Positionnez « claire » devant l’entrepôt, attendais moi là !

Batllwack sortit de sa flotte, et se dirigea vers l’antre de la célèbre guilde de l’empire « black hole » !
Il posa sa main sur le détecteur d’empreinte pour la deuxième identification ! Il faut dire que Nexus était une sorte de coffre fort on ne pouvait y rentrer et sortir si facilement !

Un agent l’accueillit après l’ouverture de la porte pour l’emmener dans la salle de réunion …

- Batllwack nous vous attendions ! Maintenant que tous les officiers sont présents, nous pouvons commencer.

Devant les yeux de batllwack, se trouvait une table ronde avec tout les membres de la guilde et sur les murs le grand tableau de l’empereur Palapatine ! L’amiral Dut fit un signe à batllwack de s’asseoir à sa droite…

- Excusez moi pour se retard mais j’ai fait de mon mieux !
- Vous vous demandez tous pourquoi je vous est convoqué ? Et bien nos animateurs de la galaxie viennent de nous concocter un nouveau récit !

Tous les officier présent dans salle eurent un sourire au lèvres ! Il faut dire que cette partie les quêtes s’enchaînaient. C’était que du bonheur

L’officier Merco prit la parole :

- Savons nous ou nous devons nous diriger ?

- Tout se que je sais maintenant c’est qu’un géant prend sa retraite, il s’agit du célèbre contrebandier ! Ce récit aura pour but de découvrir un nouveau talent pour reprendre le flambeau de Némésis !
Je demande que tous les officiers présents dans cette salle économisent le maximum de tours pour demain ! Sur ceux, bonne quête et amusez vous bien !

Batllwack reçu un choque, Némésis, le grand Némésis quittait les rangs.

Batllwack quitta la base Nexus en se remémorant le parcours fabuleux de ce grand soldat !

Il demanda au sergent d’emmener « claire » sur le système de Kuat pour y passer la nuit et surtout économiser le maximum d’énergie !

Batllwack se coucha dans sont siège en lisant l’historique de Némésis que la C.H.O.M. venait de mettre en vente dans les librairies galactiques.

Batllwack devait tout donner si il voulait se faire remarquer chez les contrebandiers ! Une longue campagne s’annonçait…

Batll


batllwack le 2005-05-01 21:52:21



réunion du grand conseil

Les contrebandiers étaient encore sous le choc de l’annonce du départ de Némésis mais chacun de son côté essayai de confectionner des épreuves de recrutement les plus originales les unes que les autres. On reconnaissait bien le style de chacun….

Sur le Bandit Queen le Grand Conseil de la contrebande se réunissait, Eléana avait convié ses associés mais aussi ses concurrents. Quand il s’agissait de commerce les Contrebandiers était intraitables et aurait été capables de tuer père et mère pour une bonne affaire. De même lors de leurs interminables parties de Sabbac, Eléana, Booster, Raino et les autres membres du CHOM devenaient les pires ennemis. Mais aujourd’hui c’était différent, en effet dès qu’il s’agissait de combat ou de décisions à prendre pour les intérêts généraux de la contrebande ils étaient prêts à se serrer les coudes.

-Nous devrions les tester sur leur rapport à l’argent indiquèrent presque en même temps Lando et Obéarn dès le début du débat.
-Oui c’est une idée répondit Eléana mais quel rapport souhaitez vous qu’il ai avec l’argent ?
-Il faut qu’il soit pingre comme picsou indiqua Obé
-On va pas prendre un autre canard on a déjà Coincoin DuK intervint soudainement Raino ROuLeRoUleRouLe

Juste après Lando regardant en coin le nouveau propriétaire du faucon indiqua qu'il souhaitait des contrebandiers déjà assez aisés et plus généreux sur les dons internes à la contrebande et donc au contraire de l'idée d'Obé, il leur fallait quelqu'un assez partageur.
-Bon ok les gars dur de vous mettre d’accord donc faudra voir selon la personnalité du CB des questions devront être posé au postulants sur ce thème lors du Grand Oral, sinon bah Raino…..euh…….rien……

Booster intervint alors toujours sérieux et fixant de son œil de cyborg toute personne susceptible de le couper pendant son discours.

Chers confrères après une longue discussion à la cantina de Hoth « El Devil » Eléana et moi-même avons mis en place différentes épreuves à soumettre aux candidats.

Ces épreuves devront tester les aptitudes des amiraux dans différents domaines. En effet un bon CB se doit d’avoir tout d’abord une bonne réputation dans la galaxie, c'est-à-dire avoir accompli de hauts faits d’armes par le passé, nous devrons donc avant de l’engager tout connaître de lui et de son passé. Mais nous ne voulons pas un vieux combattant de la guerre des clones, il devra donc nous montrer ce qu’il sait faire aujourd’hui sur le terrain face à nos meilleurs éléments. Ces 2 facultés dont la manière d’évaluation est encore à déterminer nous permettront de convoquer après devant notre grand conseil les meilleurs éléments.

Dje intervint alors
-c’est qui picsou au fait ? argeuhhhhhhhh [ Le pauvre sûrement victime d’un des apéros proposé qu’il venait de mettre dans sa bouche commençait à s’étrangler enfin c’est ce que devait penser les autres contrebandiers tandis que Booster Terrik faisait un clin d’œil à Eléana dont une des lekkus frémissait encore dirigé vers sa malheureuse victime.

Il nous faut maintenant définir les modalités de ces épreuves repris Booster, je vous laisse 24heures pour y réfléchir mais dès demain à la même heure une émission spéciale de CHOM TV ONE diffusera une émission spéciale dont le titre sera au choix

« Contrebandier Académie » ou
« A la recherche du nouveau Contrebandier »

-et que nous rapportera ceci, ne devrions nous pas faire participer financièrement les candidats qui souhaitent devenir Contrebandier intervint Obéarn
-Groumph graoub grouffff intervint Chewbacca
-Il dit que nous aurons sûrement des frais et des pertes si nous testons les candidats sur nos propres flottes et le voyage vers le siège secret du grand conseil utilise beaucoup de carburant, enfin produire une émission de cette ampleur coûte cher. Traduisit Han Solo
-Il a dit tout ça ???
-Non Lord Beaujol mais en gros c’était ça il a juste dit « on gagnera quoi ? »
-Je me disais aussi mais c’est vrai que c’est une question importante, ne pourrions nous pas demander des frais d’inscriptions mais d’autres moyens sont envisageables.
-C'est-à-dire intervint Booster Intéressé par un nouveau moyen de gagner de l’argent.
-En fait j’ai entendu parler d’une émission qui passe sur une planète de la périphérie avec des candidats, ou les Holospectateurs vote pour leur candidat préféré par le biais d’une communication payante, les producteurs gagnent beaucoup d’argent.
-Nous pourrions donc faire voter les Holospectateurs effectivement mais il faudrait pour cela qu’il y ai un véritable enjeu c'est-à-dire que le vote influe sur notre décision tout en ne nous imposant pas un candidat que nous ne voudrions pas. Enfin l’idée est lancé nous avons 24h pour décider de la mettre en place ou pas.

[Eléana souhaitant mettre fin au débat clôtura la conversation]

-Notre gain sera d’avoir un nouveau compagnon les questions d’argent ne sont que secondaires, il est maintenant temps de me suivre pour passer à table mon chef cuisinier vous a préparer les meilleurs plats de Ryloth.

Tous les Contrebandiers à l’exception de Booster qui n’appréciait que très peu les plats exotiques s’empressèrent de se lever de leurs chaises pour aller rejoindre la salle à manger du Bandit Queen.

Il y avait 16 places à table, dans quelques jours il faudrait rajouter un nouveau siège…..


Eléana le 2005-05-01 21:33:27



« J’ai décidé d’arrêter… »

Némésis venait de faire son annonce…

Celle-ci frappait telle un coup de tonnerre dans l’esprit des contrebandiers réunis sur la planète natale de Némésis.

Un contrebandier, un des membres les plus anciens et appréciés d’entre eux, prenait sa retraite.

« Comprenez moi, chers amis, je ne veux pas continuer. D’autres perspectives me sont offertes. Ni la contrebande, ni la Rébellion et encore moins l’Empire ne peuvent répondre aux besoins que j’éprouve ! »

Suivirent des soupirs et des discussions à voix basses entre les différents associés que comptait la contrebande. Si des micros-espions avaient été cachés (comme ceux que Némésis avait pris soin de mettre en place et qui retransmettaient par le biais du retransmetteur implanté sous la peau de son crâne) on aurait entendu des choses comme :

(Conversation entre les membres de la C.H.O.M.)
« Eléana : Super, on va pouvoir se répartir son secteur d’activité entre nous…
Booster : Euh… entre nous, tu veux dire « entre nous » dans la C.H.O.M. ?
Lord Beaujol : Bon, il est ou le buffet et, surtout, où sont les boissons ?!?
Djé : Ouhla, tu crois que Han Solo va nous laisser quelque chose toi ?
Lord : tu parles des boissons ? si je les trouve en premier…
Le boulet… euh non Raino : Roulerouleroulerouleroule…
Linka : Mouais les gars, mais avant de penser à nous et aux millénium Falcon, oubliez pas que Némésis, Même s’il était indépendant, bossait beaucoup avec Cali et Coincoin DuK !
Eléana : Eh ! Et moi aussi ! Moi aussi je bossais avec lui… »

(Conversation entre les membres… euh les associés… non les partenaires ? Mouais… disons l’équipage du Faucon quoi…)
« Obéarn : Yé !!! On va se gavé de tous les bidules de Némé !! GéGé !
Han Solo : Ca se pourrait. Heureusement que Jabba est mort… Sinon la concurrence serait dure… La on a que les Progénitor, « LE » Chasseurs de Mondes et la CHOM…
Lando : Ouais, t’as raison, c’est du gâteau !
Chewbacca : Graoumpraouhhhschmarflrohhooo
LukeSkywalker : Sois mignon Chewie, tu sais que j’ai du mal avec ton accent de Rokworro, ça fait longtemps que j’ai pas fait une visite sur Kashyyyk.
Chewbacca : Rohh ? (Manipulant des boutons sur une boite à sa ceinture) Grardon, je disais, faut pas ignorer les autres, vont peut-être réussir à nous damner le pion… »

(Chez les Chasseurs de Monde, il en allait autrement…En effet, Cali, Leader et seul membre de sa guilde parlait tout seul)
« Cali : Hummm, le précieux…
Cali2 : A moi, A moi les planètes de Némésis !!
Cali : Il faut d’abord tuer les autres mon précieux…
Cali2 : Même la bête à fourrure ?!? Elle me fait peur !!!
Cali : Je te protégerai de lui mon Trésor… »

(Enfin, chez les Progénitors)
« Coincoin DuK : Bon, y a pas de soucis… Je suis sur que je suis sur son testament à Némésis… Moi on m’oublie jamais…
Hermione : Ben, euh, attends, il est pas mort Némésis… Il part juste à la retraite !!
Coincoin DuK : Mince… Oui, j’avais oublié ce détail…
Jeralex : Boaf, pour ça chef, on peut toujours s’arranger…
Coincoin DuK: Moui… Regretté Némésis…Ca sonne bien ! » Elargissant son sourire à l’infini…

Intérieurement, le sourire de Némésis, à l’écoute de ce que pouvait bien raconter ses concurrents et associés, n’en finissait pas de grandir… Il gloussait comme un enfant… Dans sa barbe, cela ressemblait à de la toux.

« Jeralex : Finalement, y aura peut-être pas besoin ! Regardez, il s’étouffe sur un bretzel !! »

A cette remarque, Némésis faillit bien s’étouffer en effet… Reprenant son souffle :

« Bon, écoutez moi les amis. Je ne compte pas laisser mes affaires en plan. Et surtout, je suis sur que vous, comme moi, souhaiteriez que mon petit commerce reste dans la contrebande et ne tombe pas entre les mains de vautours (regardant l’assemblée), de l’Empire ou de la Rebellion (joignant le geste à la parole, il montre le ciel).
Bref, je garderai pour moi, cette planète qui me servira de retraite paisible. Mon vaisseau amiral ainsi que son détachement d’escorte me serviront lors de mes vacances. Enfin, je conserve 50% de mes liquidités pour mes faux-frais.
Pour le reste… Je ne veux pas que mon petit personnel et mon « enseigne » disparaisse dans vos serres… »

(A ces paroles, certains se disent que les vautours de tout à l’heure sont parmi eux… Se regardant du coin de l’œil, tous s’observaient…)

« Aussi, j’ai décidé de trouver un repreneur indépendant de la contrebande qui rejoindrait vos rangs une fois qu’il aura passé quelques épreuves de mon choix. »

(Les contrebandiers tous ensemble

« Hein ???
- Mais ça va pas non ?!?
- Tu trouves pas que l’on est assez nombreux ?
- Hum… Il est bon ce Lum, tu trouves pas Raino ?
- Roulerouleroulerouleroule…Glop... Rôôôôôôôttt!
- Mais à qui tu penses !!!
- Ouais, on veut pas de n’importe qui avec nous ! »

(Eléana réfléchissait et à une remarque que lui fit Booster à son oreille, elle intervint !)

« Bon, du calme les gars… Je comprends Némésis. Alors, je pense que rajouter du sang neuf n’est pas une mauvaise chose. En plus, je suis sûr que Némésis sera d’accord pour que l’on est notre mot à dire. Et aussi, que l’on puisse nous même juger de son « remplaçant » lors des épreuves qu’il veut lui concocter… N’est ce pas Némésis ?
- Oui… Evidemment… »

(Sourire Enigmatique)


Booster Terrik le 2005-05-01 21:30:24



Retour