Partie relancée le 14 Nov 2017

62 inscrits sur cette partie
1 joueurs connectés
Rôle Play


ou k'il est passé le kiki à son pépère?!?

HRP ON

(Après le Rap de éléana, j'ai décidé de faire un brin plus gras... de toutes façon, vu la concurrence, je peux me permettre des points négatifs lol)


HRP OFF

---------------------
Son état-major au gros complet réfléchissaient à ce que l'on pouvait faire pour enfoncer le clou à ses imbéciles de rebelles qui ignoraient la puissance qui passée sous leur nez. Haddock était enfin au rendez-vous avec l'Empereur et le seigneur Vador. D'un autre côté, Tintin, malgré l'aide des contrebandiers n’avançait pas aussi vite. L’Amirale twileks et ses subordonnés arrivaient (presque) à le retenir. Les ailiers de Feyd, Raino et Thorin avaient réussi leur objectifs en si peu de temps que pour faire bonne mesure, le service anti-dopage de la Kin Corporation les avaient tous faits pisser dans un bocal et pour les ennuyer, ils avaient faits ça en gravité nulle... Quelle bande de mauvais joueurs. On savait depuis longtemps que la Kin Corp trempait jusqu'au cou avec les Cbs, mais traînait-elle en plus avec la rébellion?!? (Joke ;) )

Enfin, c'était sans compter avec l'habilité naturelle des 3 officiers et de leur état-major:

Le noghri en combinaison anti-vide (on est plus à une blague près) expliquait à ses partenaires de sports acrobatiques urinaires:

'Bon, capitaine McKéon, tout de suite la technyke du geste à l'arrêt, jambe gauche fléchie, droite tendue, comme si vous pissiez dans un bocal, vous allongez le bras, vous partez du nord-ouest pour arriver au sud-est, sans toucher Hoth, et voilà c'est réglé!
-Argggg, capitaine, ME..E, et votre entonnoir BOR..L!
- oups, suis désolé pour votre uniforme commandant Raino!'

Aussi, dès qu'un nouveau record fut établi, les officiers en profitèrent pour fêter ça sur un des meilleurs 'rades' de Koruscant. Il faut dire, que pour la plus grande joie de Thorin, les 'lapines' qui s'occupaient du service étaient des Gamorréennes bien dressées (normalement, les gamorréennes gèrent la société matriarcale de leur planète pendant que leurs compagnons se louent comme gardes du corps) qui avaient été rejetés de leur planète pour avoir osé étudié... quel horreur. Aussi, bannies de leur planète, elles s'étaient jeté sur l'emploi qu'on leur proposait dans ce restaurant alternatif. Les clients étaient heureux !!! Enfin des lapinettes qui vous écrasez la tête quand vous osiez (il en fallait du cran) toucher une partie (n’importe laquelle de votre anatomie. Bref, resto SM quoi. Feyd, une main frottant sa mâchoire douloureuse suite à un geste un peu trop suggestif, venait de recevoir une info peu rassurante de Raino et de ses Tie/rc :

« Mouais, j’aime pas ça qu’une autre flotte de contrebandiers traîne dans le secteur. Et vous dites qu’elle est appelée comment sur ses transpondeurs ?
- Tintin is back, chef… Sans doute que leur transpondeur est trafiqué, mais bon. Eléana nous a transmis des infos depuis la zone « TINTIN » et nous a dit que sur un enregistrement (il avait du laisser la touche d’enregistrement enfoncée), le fameux jedi qui voulait rencontré SkyRunner (il fuit vite faut dire), Tintin, semblait triste d’avoir perdu son « fidèle chien Milou »… Une drôle de coïncidence, n’est ce pas ?
- Oui. Etrange. A moins qu’il ne s’agisse purement est simplement de sa créature qui a été mis au commande d’un vaisseau… Vous savez les Cbs avec leurs bidules exotiques. Y’a qu’à voir leur fameux remorqueurs de VCDs… M’étonneront toujours… Bon, on va tenter quelque chose. J’ai vu que l’autre twilek avait tenté des enregistrements étonnant, pour pas dire détonnant de médiocrité (vu nos installations sono sur les passerelles, quelle tristesse) pour influencé et déstabilisé Tintin. Nous n’allons pas être en reste.
- à quoi pensez-vous chef ? (L’interrogea soudain Thorin).
- Boaf, on a le fameux enregistrement de Tintin. Nous avons des synthétiseurs vocaux dans les services du BSI (Bureau Secret Impérial). Nous arriverons bien à faire dire ce que l’on veut au fameux Tintin pour obtenir de Milou ce que l’on souhaite, non ? Comme par exemple de se joindre à nous pour causer un peu s’il le veut bien, nous les meilleurs « amis » du capitaine Haddock et de ce cher Tintin… S’il refuse, nous pourrons toujours tenté de l’amener à nous suivre jusqu’à Tintin qui sera peut-être ravi de retrouver son « fameux » Milou et peut-être sera-t-il plus conciliant vis-à-vis de nous ?
- Bien vu chef… C’est peut-être pour ça que vous êtes le chef, chef ! Faudra juste dire à Eléana de commencer les négociations auprès de Tintin pour qu’il revoie son Milou.
- Oui, vous pouvez lui transmettre l’info. Et de votre côté commandant Raino, Essayer de bidouiller un message pour Milou qui tienne la route… Avec leur côté « autre dimension » ça devrait pas être trop dur…
- Bien chef. Euh… Chef ? (Dit-il à la vue du Noghri partant vers la gamorréenne qui avait assez brutalement repoussé ses avances)
- oui ?
- Vous êtes sûr de savoir ce que vous faites ?
- Moui commandant Raino… (Avec un sourire et deux dents cassées). Oui je suis sûr. Vous savez, ce n’est pas tous les jours qu’on refuse mes avances… Alors quand en plus ça m’offre de l’entraînement au « coups de vitesse » (sport de combat très prisé), un noghri ne peut pas refuser… Une jeune fille si charmante… Ne m’attendez pas pour repartir aux vaisseaux messieurs. Bonne soirée à vous et souhaitez-moi aussi une bonne, non une excellente soirée… »
Rajoute-t-il enfin de sa voix de carnassier. Une fois le noghri disparut derrière le comptoir, Raino se pencha vers McKéon :
« Capitaine, faites prévenir votre médecin de bord… Il va avoir du travail ce soir…
- Oui, Commandant, vous avez raison. Mais heureusement, le chirurgien en chef, Fritz Montoya connaît son affaire… »

HRP ON
C’est du Star Toon… désolé.
HRP OFF

Feyd






feydekins le 2005-01-24 19:30:16



Violence... Haine.... Destruction...

-Enfin il est à moi *shhhhhhhhhhhhh*
Déclara le seigneur Vador alors qu'on lui annoncait que Haddock allait enfin lui être présenté.

-Il est temps de montrer à cet esprit maléable, toute la force du coté obscur.

Il ne se doutait pas de ce qu'il l'attendait.

Le lendemain, Haddock en face de lui, il pourrait enfin commencer l'entrainement. La haine, le désespoir, la crainte seraient ses armes, et Haddock serait bientot un autre pion du coté obscur. Un autre sith. Et qui sait peut-être l'outil lui permettant de regner en maitre sur la galaxie en tant cette fois que maitre sith et non plus apprenti.


Haddock se préta au jeu un peu par courtoisie envers son hôte, un peu grace au lum. La force l'appellait, aussi. Et plus il en apprenait, plus il devenait puissant. Plus il devenait puissant, plus sa résistance à l'alcool devenait grand. Ce qui ne l'empéchait pas de finir ses soirées dans un sommeil éthylique proche du coma profond.

Tintin quand à lui ne trouva pas luke Skywalker sur Hot. Les chants de la Castafiore surementl'avait ralenti, et apparemment, il était arrivé trop tard et le jedi avait été appellé par d'autres quètes, d'autres combat. Mais tintin ne désespérait pas de devenir un Jedi un jour.
-Comme l'était mon père avant moi.
Déclara-t-il un jour
-Euh mais mon père n'était pas Jedi, et d'ailleurs c'est impossible. Mais qu'est ce que je raconte moi.
Il devait juste trouver un maitre. Un moine agé et en robe de bure toute luisante de bleu lui avait aussi parlé de Dagobah. Mais il était incapable de se repérer dans cette galaxie. Donc Dagobah ce n'était pas pour tout de suite.


Et puis au bout de quelques semaines, Vador put enfin déclarer avec soulagement, presque épuisé, après avoir été plusieurs fois tenté de ne faire qu'un avec la force en s'autoétranglant : ' C'est une vraie calamité que je peux maintenant lacher sur ce monde innocent et insouciant'. Haddock était devenu un vrai sith. Formé dans le maniement du sabre laser.

Sa première mission solo lui sera bientot proposée. Bientot, il pourra montrer qui il était vraiment. Bientot il serait respecté comme jamais il n'avait été respecté. Bientot il se vengerait de celui qui sur lui avait toujours posé un regard condescendant, plein de pitié. D'amitié peut-être aussi. Il se vengerait de cette humiliation d'avoir comme 'ami' un être auprès duquel il n'était la plupart du temps qu'un 'faire valoir comique'. Oui, Tintin, pouvait profiter de ces faibles moments de tranquilités tant qu'il en avait encore.

[To be continued...]



roobeer le 2005-01-24 19:06:03



*Rebels, êtes vous là ?*

Sur la paserelle de commandement du Solaris, vaisseau de classe impériale, l'officier Thorin faisait les cent pas... Voilà des jours que sa flotte 'stagnait' en orbite autour de Koru, des jours d'inaction... Et tout ça pour quoi ? Pour escorter un soi disant haut perseonnage...
A cette pensée, l'officier Thorin ne put s'empécher de s'exclamer :

- Un haut personnage... Un ivrogne, oui ! Comment le seigneur Vador et l'empereur pouvaient s'interresser à 'ça'. *une lueur de mépris traversa son regard*

Sachant ce que les effets que le Lum avait sur le cerveau, il ne faisait aucun doute que au rythme ou le 'haut personnage' le buvait, d'ici très peu de temps, il serais réduit à l'état de loque... Soudain les paroles que son supérieur, le général Feyd Rautha, avait prononcé en réponse à sa remarque au sujet de l'alcoolisme du capitaine Haddock, le 'haut personnage' :

'le capitaine Haddock est accro au Lum... Tant mieux, il n'en sera que plus influençable face à la puissance de la sith'

Décidemment cela dépasait Thorin...
En y réfléchissant, cette mission ne se présentait pas si mal au dépard, on lui avait promis des batailles et ...... Rien, pas un seul rebel, pas l'ombre de la queue d'un A-wing, rien, rein de rien..........

Rien ?

Mais qu'est ce que ...
Thorin observait le regard vide, l'espace qui aurait du aussi être vide... Mais non..., c'était même plutôt encombré : en effet, des milliers de croiseurs de fret étaient en traind e se positionner entre Koru et la flotte de Haddock et cela sans que personne ne réagisse !!! Ses hommes dormaient ils ? Des têtes tomberont pour ça !

Thorin activa son unité 'com' et mpis sa flotte sur le pied de guerre, des fret , il n'en ferais qu'une bouché, cette flotte ne passera pas la nuit... Pauvre Kristoball1...
Quelle folie de vouloir défier l'empire... surtout seul... enfin il faut lui reconnaitre une certaine dose de courage qu'apparemment la plupart de ses congénères n'ont pas.......

Thorin le 2005-01-24 18:59:01



..hip..mais pourquoi la route bouge hip....

Les vaisseaux étaient en ordre d’attaque, les tacticiens avaient décidé que la meilleure formation était le triangle afin de percer au plus vite les défenses de l’ennemi…
La pointe de du triangle se trouvait, comme à son habitude, le commandant raino…
« Nous devons frapper vite et bien, le combat ne doit pas trop durer car notre mission principale est l’escorte du capitaine Haddock…pendant que nous sommes ici, nous nous pouvons plus le guider…Vous pouvez constater que l’escadron de tie défenseur a un objectif différent du reste de la flotte, notre objectif est de frapper le vaisseau de commandement, nos tacticiens espèrent que cela déstabilisera la flotte ennemie…Nous arrivons au point de rendez-vous, tenez vous prêt à couper toutes communications…nous nous retrouverons ici après la destruction du vaisseau amirale…comme dirais les ancêtres du capitaine : A l’abordage !!!….

Le combat se déroula comme l’avait prévu les tacticiens, certes le plan d’attaque était des plus audacieux…il se déroula même mieux que prévu…
Le commandant était rentré directement après son attaque éclaire…
« Colonel, transmettez moi un rapport des combats…donnez moi aussi une estimation de la flotte restante pour que nos compagnons puissent organiser au mieux leurs attaques… »
Il s’assit sur son poste et examina… « Colonel, et l’estimation ?? »
« Commandant, nous avons détruit la flotte…la désorganisation était des plus complète…la flotte tentant de fuir a été décimée par nos vaisseaux… »

« Bien…Bien…mais…attendez…mais oui…mais…c’est pas vrai… » il s’éleva alors une volée de jurons…(apprises sans doutes sur la flotte du capitaine Haddock)
'Anacoluthe....astraunoute d'eau douce...invertébré...porc épics mal embouché....'


La flotte du capitaine n’était pas à l’emplacement prévu…
« Qu’on envoie des tie de reconnaissance au sud et au nord des balises…il ne doit pas être loin avec des moteurs aussi défectueux…, envoyez aussi un message d’alerte générale aux deux autres flottes présentes…nous devons le retrouver très vite….(rien qu’à l’idée de devoir justifier la disparition de la flotte si près de Coruscant à L’Empereur le commandant avait des sueurs froides…)…très vite !!!! »

Heureusement, la frayeur ne dura pas…les premiers vaisseaux retrouvèrent le capitaine au sud de la position normalement prévue…l’inter-com de flotte encore branché…le lum n’aidait vraiment pas à la manipulation d’un tel vaisseau…
Heureusement que celui-ci se rapprochait de Coruscant et qu’il pourra être pris par les rayons tracteurs de la planète…pour qu’il ne dévie plus…
Un tel événement aurait pu être catastrophique car le trafic inter sidéral était des plus dense dans la périphérie…mais heureusement aucun accident n’était à déplorer…

Un fait étrange était à signaler…une nouvelle flotte avait fait son apparition…une flotte avec un signature bien moins grosse que celle de Tintin et du capitaine Haddock…les premiers renseignements donnaient que conclusion qu’il s’agissait d’un dénommé Milou…nom bien étrange dans cette contrée…les premières tentatives d’approchent se soldèrent par un échec…


raino le 2005-01-24 17:27:08



Une nouvelle pièce maîtresse ?

Je n’en pouvais plus, même si cette castafiore était une arme efficace pour passer Tintin du coté obscur. Elle risquait surtout d’anéantir toute ma flotte par ces cris hystériques. J’ordonnais à tous mes hommes de mettre leur BABs 4000 (bouchons antibruit résistant à 4000 Db) en permanence et je prévenais que tout manquement à cet ordre serait très sévèrement puni.
C’est à ce moment que l’ordre d’attaque contre ce drôle d’engin fut donné. Je me mis aussitôt en contact avec l’amiral Eléana par liaison holonet.

-« Commandant MClulu au rapport, Amiral »
-« Amiral, MClulu, vous n’êtes plus commandant mon cher… » Un léger sourire éclairait son visage.
-« La nouveauté Amiral » Expliquais-je, « Amiral, je sollicite la faveur de partir à la recherche du dénommé Rastapopoulos. Je vous laisserai ma flotte en soutien et je prendrai la tête d’une expédition de recherche légère. Ce Rastapopoulos est la clé pour tourner Tintin du côté obscur, je le sens. » J’essayais de mettre toute ma conviction dans ces quelques phrases.
-« faveur accordée, mais si vous ne le trouvez pas, ce n’est pas la peine de revenir. C’est moi qui viendrais vous chercher et je peux vous garantir que vous le regretterez. » Les implications de cette dernière phrase me glacèrent et c’est avec soulagement que je mis fin à la liaison Holonet.

-« Krakken dans mon bureau » glapis-je sur le réseau interne. Quelques secondes plus tard, le capitaine Krakken fut introduit dans la place. Je lui expliquais rapidement la marche à suivre pour les heures à venir, puis habillé en civil accompagné d’une faible escorte, je me lançais en quête de Rastapopoulos.

J’avais préalablement pris contact avec les cadres de l’académie de la Marine Impérial, qui m’aiguillèrent vers un ancien élève officier qui s’était particulièrement lié d’amitié avec Rastapopoulos. Cet ancien élève, le Capitaine Alan, piètre soldat fut renvoyé de la marine suite à quelques machinations abracadabrantes mises au point de main de maître mais lamentablement réalisées. Le Capitaine Alan avait toujours clamé son innocence, pretextant qu’il ne faisait qu’exécuter, portant toutes les accusations sur son ami Rastapopoulos, cerveau de l’affaire suivant ses dires.
Ce Capitaine Alan était maintenant détenteur à 50% avec un dénommé Séraphin Lampion d’une société d’assurance dans le système Dogon. Tous les rapports des Renseignements Généraux Impériaux indiquaient clairement les liens étroits qu’il entretenait avec la contrebande.
Arrivés à bord d’un vaisseau civil sur Dogan II (troisième planète du système Dogon), je me rendis aussitôt au siège de la société Lampion. Me faisant introduire dans le bureau de cet Alan par une charmante secrétaire Dogane, j’entrais dans le vif du sujet bille en tête.

-« Capitaine Alan, l’empire à besoin de vous. Je suis l’Amiral MClulu de la première flotte de l’escadron Blackhole. Le haut commandement m’a mandaté pour prendre contact avec vous et pour user de toutes les options imaginables afin d’obtenir ce que je suis venu chercher.
Et sachez que j’ai une imagination fertile » Le Capitaine Alan semblait assommé, je l’avais cueilli à froid, je le tenais à la gorge et je voyais déjà dans ses yeux qu’il était tout à moi.

-« Où est le dénommé Rastapopoulos ? » demandais-je durement. Son regard redevint incisif. Il entrevoyait une échappatoire et calculait les chances qu’il avait de pouvoir s’en sortir.

-« je ne vois pas de quoi vous parlez, je ne connais pas de Rastapopoulos ! » Je ne le laissais pas continuer. Je fis entrer mes hommes et commençais un interrogatoire musclé au vu et su de tout le personnel pétrifié.

-« où est-il, Alan ? Je sais que tu étais en cheville avec lui à l’académie, je sais que tu fricotes encore avec lui aujourd’hui. Dis-moi où il est et je te laisse tranquille. De vieux amis à lui viennent d’arriver et je suis sûr qu’il aimerait les saluer. » Je venais de lui faire sauter deux dents, il avait la bouche en sang, pourtant ce que je venais de lui dire semblait avoir éveillé au fond de lui quelque chose de mauvais.

-« Qui ? » réussit-il à demander dans un souffle.

-« Un certain Tintin et un Capit…. » Je n’avais pas fini ma phrase, qu’une voix sortant de derrière le bureau de la secrétaire se mit à hurler. Comme tout le monde, je portais mon regard vers la secrétaire d’Alan. Elle avait perdu tout son charme avec sa calvitie fortement prononcée et son gros nez adipeux. Rastapopoulos ! Ainsi c’est là qu’il se cachait.
Avant que quiconque n’ait eu le temps de se ressaisir, je fis un signe à mon escorte qui encadra les deux hommes et les emmena manu militari vers le siège local de l’Empire.

En nettement moins de temps que prévu, je fus de retour sur ma flotte accompagné de l’homme que je recherchais et de son acolyte. Je demandais alors à l’Amiral Eléana d’organiser le plus rapidement possible une réunion de crise visant à régler dans les plus brefs délais, l’affaire Tintin.


mclulu le 2005-01-24 12:48:35



[Tintin] Opération Castafiore : jour 5

Quelques heures plus tard, la situation avait bien changé, c’était le branle-bas de combat sur les flottes Impériales. En effet profitant d’une aide inopinée, le « Tournesol, le Vaisseau de Combat Droide ou se trouvait Tintin, avait sauté par dessus les flottes sans que l’interdicteur ne l’en empêche. Quelle était cette nouvelle arme que les Contrebandiers utilisaient et qui permettait de passer outre les pouvoirs d’un interdicteur braqué sur sa victime ?

Eléana allait encore devoir faire appel au talent de ses agents secrets installé depuis longtemps chez les contrebandiers et à la meilleure d’entre eux Gigi Wesell. C’était une chasseuse de primes, une Clawdite, une espèce ayant la capacité de changer de forme originaire de la planète Noyl ou Eléana avait fait ses premières armes. C’était là-bas qu’elles s’étaient rencontrés et avaient décidé de collaborer pour la victoire de l’Empire. Ainsi en plus de ses activités de Chasseur de prime Gigi fournissait régulièrement et contre rémunération des infos à Eléana.

La communication crypté fut donc rapidement établie avec la Clawdite. Après les retrouvailles et une discussion légère sur les derniers potins et les dernières blagues qui circulaient dans les hauts lieux comme dans les bas fonds de la galaxie dont une particulièrement croustillante que voici.

- Combien faut-il de Corelliens pour changer un panneau lumineux ? Eléana qui en la connaissait pas pris alors un air dubitatif ! ! ! !
- Aucun poursuivit Gigi, car ils préfèrent être dans le noir pour tricher au Sabacc.
- Bon maintenant passons au chose sérieuse proposa Eléana, j’ai besoin d’une information que toi seule peux me fournir, Il paraîtrait que les Contrebandiers ont mis au point un nouveau type de vaisseau ?
- Oui en effet, le Condor..
- Et quelles sont ces particularités ?
- Pour l’instant il n’en existe que 2 exemplaires l’un aurait été détruit suite à l’attaque d’impériaux il y a quelques jours mais je n’en sais pas plus et l’autre viens de partir il y a quelques heures de Corellia pour Hot.
- Je te confirme que nous avons effectivement bien détruit le 1er condor mais il a réussi son coup malgré tout en faisant passer à travers nos lignes le vaisseau qu’il tractait.
- C’est ce que je voulais rajouter, en effet ce vaisseau a été dépourvu de capacité d’attaque pour concentrer toutes ses forces dans son bouclier et dans sa furtivité. En clair c’est un vaisseau très maniable, costaud et furtif.
- Il pourrait outrepasser l’action d’un Interdicteur
- Oui c’est possible mais comment l’avez vous eu vu sa puissance et sa vitesse il aurait du vous glisser entre les doigts…
- Il avait un gros VCD à tracter
- Ah d’accord c’est pas une chose légère, ça a du fortement le ralentir, je te transfère pour infos toutes les infos techniques que je possède, je te laisse je suis sur un gros coup et je dois me faire discrète à plus..

La communication terminée Eléana décida que l’opération Castafiore devait être lancé au plus vite. En effet ils avaient réussi malgré le saut du VCD à le re-bloquer, mais l’arrivée de ce nouveau Condor risquait de à nouveau changer la donne, il fallait donc absolument persuader Tintin de passer de leur côté. Elle ouvrit alors l’Holonet BlackHole et lanca l’opération. La technique était la suivante.

Chaque flotte qui entourait le Tournesol devait sans s’arrêter passer l’extrait de chanson qu’avait communiqué Feyd Rautha à Eléana lors de son dernier message. Vu la puissance des diffuseurs Tintin ne pourrait que entendre la chanson qui devait à force le faire craquer. C’était une certaine Castafiore qui chantait, et après l’avoir écouté rien qu’une fois Eléana avait compris que la nouvelle arme qu’elle possédait pouvait être dévastatrice. Elle avait en plus décidé de la coupler en alternance avec une chanson qu’elle écoutait étant petite et qu’elle aimait assez Celle-ci devait immanquablement pousser Tintin du côté obscur de la Force.

La première vague de Chanson fut donc lancé après que tous les équipages aient été munis de bouchon pour leurs oreilles.




Ah! je ris de me voir
si belle en ce miroir,
Ah! je ris de me voir
si belle en ce miroir,
Est-ce toi, Marguerite,
est-ce toi?
Réponds-moi, réponds-moi,
Réponds, réponds, réponds vite!
Non! Non! ce n'est plus toi!
Non...non,
ce n'est plus ton visage;
C'est la fille d'un roi;
c'est la fille d'un roi!
Ce n'est plus toi,
ce n'est plus toi,
C'est la fille d'un roi;
Qu'on salut au passage!
Ah s'il était ici!
S'il me voyait ainsi!
Comme une demoiselle
Il me trouverait belle, Ah!
Comme une demoiselle,
il me trouverait belle,
Comme une demoiselle,
il me trouverait belle!
Marguerite, Ce n'est plus toi!
Ce n'est plus ton visage;
La, ce n'est plus ton visage;
Qu'on salut au passage!

Et en boucle pendant 15 minutes …

Puis une nouvelle chanson fut lancé …




Le sombre monarque débarque et étale
Son pouvoir, la puissance de l'ombre s'installe
Non, ne résiste pas, ne lutte pas
Ne te détourne pas de la main tendue vers toi
Ou je vais explorer le royaume de tes peurs
En devenir le dictateur pour mieux te dominer
Là, tu deviens raisonnable, c'est bien
Oui tombe sous le charme pour de meilleurs lendemains
Pour les rebelles la force est trop forte
Je balaie ces petits Ewoks comme le vent balaie les feuilles mortes
Les indécis sont avertis, qu'ils se méfient
De la seule étoile qui se fond dans la nuit
Le bastion des bas-fonds du pays en action
L'énergie dégagée génère une telle attraction
Que vers lui se tournent enfin tous les regards
Pour s'apercevoir que l'espoir émerge du noir
Une partie de tout homme la force manipule
D'un rien il suffit pour que l'être bascule
Que les yeux de l'aveugle s'ouvrent, qu'il contemple
Mars de l'obscur côté, le temple

N'aies pas peur, ouvre-moi ton coeur, viens vers l'Empereur
Sentir la chaleur de l'obscurité pour toi il est l'heure
De rejoindre l'armée des guerriers de l'ombre
Ne vois-tu pas ton côté clair qui succombe
C'est ta destiné pourquoi vouloir lui résister
Sans peine je ferai sauter les verrous de ta volonté
Sois l'hôte dans la noirceur la plus pure de l'Empereur
Et arbore les couleurs du côté obscur

REFRAIN :
Obscure, la force est noire,
Noire comme le château où flotte l'étendard, notre drapeau
Sois sûr, que sous les feux, la vérité est masquée,
Viens, bascule de notre côté, obscur

Je suis le fils de Jaffar, le sale rejeton de Dark Vador
Le grand Cador, du maniement de mic, j'adore
Adapter ma technique à la manière du caméléon
Sans pitié pour mater la rebellion

Millénaire, salive empoisonnée langue amer
Un pilot V-50 en tant que sabre laser
Quoi, ma conscience comme seule médaille
Je traque et j'étripe sans remords tous les chevaliers Jedi

La haine monte en toi, je le sais parfaitement
Je vois ta main droite gantée de noir
C'est sans espoir, la mutation s'amorce
Ta nature que tu obtures, le côté obscur de la force

Viens vers moi, passe le pont de part en part
Rejoindre ma demeure dans la lune noire
Mars est l'empire, je lance mes troupes à terre
Pour éradiquer ce niais de Jean-Claude Gaudin Skywalker

Petit présomptueux ne vois-tu pas le nombre
Déployé? L'armée des ombres, tu seras éliminé
Au nom des forces mystiques qui habitent là
Dans mon cerveau, je donne pas cher de ta peau

Le souffle de la force est en moi
Le microphone crépite, crache des tas de flammes sur les 'en bois'
Le fils de Dieu tremble
Mais lutte avec ses armes, renverse les crédos qui lui semblent

Erronés, brise les traîtres de la tête au péroné
Par la peur l'ennemi reste sclérosé
Longue vie au règne de la nuit
D'une théorie qui renverse les croyances établies

'Luke, aide-moi', idiote il est trop tard
Tu appartiens au sinistre sombre seigneur vêtu de noir
Casque, souffle rauque sous une armure
Du soldat le plus dur, de l'empire du côté obscur

REFRAIN

Déjà aux oreilles des officiers cette musique semblait beaucoup plus pure, dans quelques heures les résultats de cette action allaient peut-être se faire sentir. En attendant il fallait éradiquer la menace que constituait le Condor qui venait d’arriver à proximité et allait sûrement à nouveau essayer de tenter un coup pour libérer Tintin. Toutefois maintenant Eléana connaissait les faiblesses de l’engin et l’effet de surprise ne pourrait plus jouer. L’ordre d’attaquer fut donc donné à toutes les flottes….






Eléana le 2005-01-24 11:00:47



..premier combat...

Sur la passerelle, l’état d’urgence avait été décrété par le colonel Karbanog, celui-ci était loin de son mutisme quotidien…

« ..Lieutenant…que tous les vaisseaux en première ligne resserrent leurs rangs…, que l’aile droite se déplace légèrement sur le flanc pour pouvoir stopper la manœuvre d’encerclement de notre adversaire…vite…transmettez...TRANSMETTEZ… !!!!! »

La black beast était l’objet d’une attaque d’un rebelle qui devait s’être égaré là…
« Qu’on essaye de réveiller le commandant pour pouvoir déployer nos vaisseaux d’élites…non lieutenant…j’ai dit l’aile gauche pas l’aile droite... », le colonel se rendit compte de son erreur, il tenait la carte d’opération à l’envers…
« je n’ai rien dit lieutenant, poursuivez,..mais bon sens où est le commandant… »

De hors, les vaisseaux étaient malmenés…les premières lignes étaient oppressées…les flancs avaient dû mal résister aux attaques d’harcèlement des vaisseaux légers… mais tous les hommes donnaient de leur mieux…la flotte résista aux assauts sans finalement avoir trop souffert…
Le colonel était visiblement ravi par cette première victoire…
« Bien…capitaine, faites établir un rapport de nos pertes et faites une évaluation des forces ennemies en présence….nous ne pouvons tolérer ce genre d’attaque sur notre domaine…de plus, une flotte rebelle si près de Coruscant peut très vite être un danger pour tout le réseau de ravitaillement… »

Le lieutenant que karbanog revenait enfin de sa mission, son air penaud en disait long…

« Colonel, je n’ai pas pu révei…joindre le commandant raino, sa porte est restée close… »
« Bon, je m’en charge…prévenez moi au moindre problème… »

Arrivé devant la porte de la cabine…celui-ci eu un moment d’hésitation…de long et forts ronflements signalaient qu’il n’était pas sûrement pas bon de réveiller le commandant…mais le colonel entra quand même…là, il découvrit une pièce vide…le lit était fait…avait-on dormi dedans.. ?...nul ne pouvait le dire…il était froid…aussi froid que l’espace…il se rapprocha de la source des ronflements…il s’agissait qu’un enregistrement…lorsqu’il le coupa, le silence revient dans la pièce…le commandant avait disparu…il allait donné l’alerte lorsqu’il vit un mot sur la table….je suis parti à la salle des rapports…

Arrivé sur place…il découvrit le commandant qui s’afférait à remplir un tas gigantesque de rapport...
« Commandant…nous avons été attaqué par une flotte rebelle… »
…celui-ci continuait à remplir les rapports…il griffonnait des symboles que seule quelques personnes dans l’Empire pouvait comprendre…(mais est-ce des symboles ou tout simplement l’écriture du commandant qui était illisible)
Le colonel parla plus fort « …commandant…nous avons… »
« Oui..oui...je sais, avons été attaqué par...blablabla… , vous parlez peu mais ce n’est pas pour ça que vous devez vous répéter…. »
« Que faisons nous… ? »
« Appliquons la tactique standard colonel…ripostons…, d’ailleurs faîtes prévenir nos hommes et mon escadrille de Tie défenseurs, il y a bien longtemps que je n’ai combattu…nous partons dans 1 heure…, je termine ce rapport pour l’Empereur et je suis quasi libre…faîtes moi penser de recruter un bureaucrate à notre prochaine escale à Coruscant… »
Une heure plus tard…la flotte d’attaque de la black beast était sur le pied de guerre…seul les Ties n’avaient pas encore décollés…

« Que l’on essaye de joindre les autres membres de la guilde pour leur signaler la présence de ce rebelle…je ne voudrai pas qu’il les prenne par surprise, dîtes aussi au commandant Feyd… »..l’appareil était déjà entrain de décoller, il n’eut pas le temps de poursuivre sa phrase…
Mettant son casque…il continua son message à l’intention du colonel… « faîtes dire à Feyd Rautha que nous devons commencer la cure de du capitaine car l’Amiral et le seigneur Dark Vador craignent qu’il en fasse trop de dégât à bord de ce Vcd… »


raino le 2005-01-23 23:40:22



Un nouveau rebondissement

Décidément, c’était vraiment une mission pourrie. Non seulement, il fallait contrer les assauts insistant du rebelle Ban_chan sans broncher, non seulement il fallait bloquer une flotte ridicule sans l’attaquer mais, en plus, maintenant des éléments non répertoriés dans aucune base connue interviennent pour aider ces minables.
Les ordres du haut commandement me laissaient pour le moins songeur. Certes, cette mission se révélait plutôt profitable pour moi mais les possibilités de victoire se faisaient de plus en plus douteuses. L’amiral Feydekins nous avait bien fournis un élément pour contrer le passager de cette flotte contrebandier mais j’avais l’intime conviction que cela ne suffirait pas. Pourtant, je sentais que la solution était là, en moi, cachée dans quelques recoins tordus de ma mémoire.
Depuis que l’amiral Eléana m’avait convoqué pour cette mission, je ne pouvais pas m’empêcher de penser que tout ce dont elle me parlait, résonnait familièrement à mes oreilles. Comme si je connaissais déjà tout cela, une impression de déjà vu en somme. Il était temps de prendre les choses en main et d’en avoir le cœur net.
Je convoquais aussitôt l’officier psychologue dans mes quartiers.

-« entrez » Dis-je après qu’on eu frappé à ma porte.
-« le capitaine Nankin demande à vous voir mon Com… Amiral »
-« Faîtes entrer, matelot, et veillez à ce que nous ne soyons dérangés sous aucun prétexte »

Le Capitaine Nankin pénétra dans ma cabine avec un air mal assuré. Sa fonction principale étant l’interrogatoire des suspects et prisonniers en tous genres, il redoutait plus que tout qu’on l’interroge. Bien au fait de toutes les techniques de manipulation, coercition, tortures physiques, psychologiques et autres, il savait parfaitement qu’il ne résisterait pas longtemps sous le feu de questions « bien » posées.

-« asseyez vous Capitaine » Le Capitaine Nankin pris le siège le plus éloigné de moi et s’assit sur le bout des fesses comme s’il eut peur de se brûler.

-« Capitaine, je veux vous confier une mission très spéciale, requérant vos capacités très particulières. Je voudrais que vous arriviez à trouver une information capitale pour la conduite de notre mission actuelle. »

-« Certainement, Amiral, je serais honoré de participer activement à la victoire de l’empire » La crainte d’un interrogatoire s’étant envolé, le Capitaine Nankin retrouvait des couleur et parlait plus aisément.
-« Et sur qui devrais-je exercer mes « talents » amiral ? »
-« Sur moi » Ces deux mots le pétrifièrent. Je pouvais voir dans ses yeux toute une gamme d’émotions dont aucune n’étaient agréable.
-« Mais mais…. » Commença-t-il à bredouiller.
-« Taisez vous et écoutez moi, Capitaine » Le coupais-je.
-« Comme vous le savez déjà, nous bloquions jusqu’à hier une flotte de contrebandier ayant un passager un peu spécial répondant au nom de Tintin. D’autre part, un certain Haddock est en route pour rencontrer notre leader Darth vador. Curieusement, ces deux noms ainsi que certains qui y sont rattachés me sont familiers sans que je n’arrive à comprendre pourquoi.
Je vous ai donc fait venir pour que vous extirpiez de ma tête ce renseignement. » Le côté professionnel de ma demande le remis d’aplomb et aussitôt il organisa l’opération récupération de données en m’assurant qu’il ne causerait aucun dommage définitif de mon cerveau. Ce qui n’était pas fait pour me rassurer, mais l’Empire valait bien ce petit sacrifice.

La séance commença et très rapidement je perdis le fils, noyé dans mon passé, mes souvenirs les plus lointains remontant inexorablement. Heureusement, j’avais demandé au Capitaine Nankin de tout enregistrer. Lorsque je me réveillais, la salle était plongée dans la pénombre, le Capitaine se trouvait à côté de moi, vérifiant mon pouls. J’avais une légère gueule de bois mais pour le reste ça allait.
-« Alors Capitaine, comment cela s’est il passé ? »
-« Très bien, amiral, malgré une légère résistance au niveau de votre adolescence, l’intégralité de votre vie a été mémorisé. » Je ne le laissais pas finir ses explications, je me saisis du blaster que j’avais laissé dans le tiroir de mon bureau et je tirais sur l’homme qui en savait vraiment trop long sur moi.

Après avoir fait nettoyer ma cabine, je m’installais à mon bureau et commençais à étudier mes souvenirs. Après plus d’une heure de recherche, je tombais sur ce que je cherchais, un nom. Le nom d’un personnage qui dans ma jeunesse était apparu aussi bizarrement que nos deux visiteurs.
Ce nom était peut-être la clé de notre succès. Aussitôt je me mis en rapport avec le haut commandement et avec leur accord, je lançais les recherches pour retrouver un homme qui avait précédé de quelques décennies nos deux olibrius.
Cet homme, je m’en souvenais parfaitement maintenant, m’avait parlé d’eux alors que j’en avais la garde lors de ma période de classe à l’académie. Il m’avait expliqué qu’il cherchait à leur échapper, il s’appelait Rastapopoulos.


mclulu le 2005-01-23 14:01:49



Départ pour la bataille

Après avoir réparé les avaries de leur système de communication et fait le plein de nouvelles recrues, la flotte de capitaine Dut en orbite de la planète Betelgeuse pu reprendre contact avec l’Escadron BlackHole.

« - Ici le capitaine Dut…… Attendons instructions !........Quoi ? Haddock est en route pour Coru ?......... Passons en mode hyperespace immédiatement…… A vos ordres commandant Feydekins ! »

La chasse aux planètes rebelles avait amené la flotte du capitaine Tau bien loin de ses bases et des zones de combats contrôlées par l’Escadron BlackHole. Il fallait repartir pour prêter main forte aux autres membres de la guilde.

« - Capitaine, nous essuyons des attaques répétées sur les planètes Logos et NewStar.
- Transmettez moi les informations sur chacune de nos planètes et la cartographie de la galaxie.
- Informations téléchargées, mon capitaine.
- Bien… Transférez la totalité des ressources du secteur B sur NewStar.
- Mais capitaine… qque faisons nous pour Logos ?
- Au diable Logos ! Je n’ai que faire d’un population primitive bonne à démonter des toasters !
- Mais capitaine… et les troupes sur place ?
- Nous abandonnons cette planète, Lieutenant. Vous pouvez rejoindre un cargo de transport si vous souhaitez rester ici. Peu m’importe le sort de quelques soldats recrutés à la hâte ! Nous n’avons pas recontré une seule race digne d’intérêt au cours de cette campagne. Alors cessez de mes casser les oreilles avec vos complaintes !
- Bien, mon capitaine… »

Fidèle à sa nature Tau, Dut ne sourcilla même pas après avoir ordonné le départ de la flotte. Son I.A. additionnelle était déjà occupée à analyser les scénarios possibles afin d’intercepter au mieux la flotte du passager Haddock. Doux moment de jubilation avant la bataille…

« Tâchez d’être à la hauteur Haddock ! Plus longtemps vous vivrez et plus longtemps les rebelles tenteront de vous abattre… »

Le capitaine Dut vit la flotte se regrouper pour de quitter l’orbite de la planète Betelgeuse. Quelques secondes après, celle-ci avait disparu dans un saut hyperespace qui la mènerait vers un nouveau champs de bataille.

« - Mibrod… envoyez un message aux centres de production des planètes du secteur A. Que ceux-ci se tiennent prêts à la fabrication de nouveaux vaisseaux. Nous allons revoir notre stratégie…
- Bien, capitaine. »


dut le 2005-01-23 12:36:08



[Tintin] Opération Tournesol – Jour 4 partie 2


L’Amiral Feyd Rautha apparu alors sur les écrans de communication de la salle de réunion du Bandit Queen. A ses côtés le Commandant Raino affichait un air fatigué inhabituel. En effet depuis quelques temps, l’Empereur lui avait demandé de préparer des rapports de plus en plus nombreux sur les opérations en cours. Cela occupait la plupart de ces temps libres et il ne pouvait pas participer au mieux à l’opération Tournesol. Cependant il était présent quand on avait besoin de lui et c’était le principal. Les 2 Amiraux avait aussi un teint rougi très particulier. Depuis qu’ils côtoyaient Haddock, ils avaient sûrement abusé un peu trop du Lum pensa Eléana.

C’est Feyd Rautha qui pris le premier la parole. A cette distance aucune conversation n’était possible et donc forcément aucune réponse. Il fallait se contenter d’écouter.

- Chers amis,

Eléana m’ayant indiqué par un message Holonet qu’elle allait vous inviter sur le Bandit Queen j’ai jugé opportun de vous envoyer ce message à cette heure pour pouvoir tous vous joindre.

Je tiens d’abord en qualité de leader à faire mes félicitations aux nouveaux. Cela fait du bien d’avoir autour de moi des personnes efficaces, ça me change des plus anciens qui font un peu ce qu’ils veulent n’est ce pas Eléana et Arioch.

[Eléana ne releva pas et ne sourcilla point, elle était habituée aux moqueries gratuites de Feyd qui depuis le temps ne la touchait plus. De son côté Arioch faisait semblant de ne pas avoir compris.]

Ensuite je tiens à vous faire part de la situation à Koruscant. Commandant Raino veuillez indiquer à nos amis la situation actuelle.
[Raino pris alors la parole]

- La situation est très positive pour nous, Nous avons pris un bon contact avec le Capitaine Haddock qui avance régulièrement vers Koruscant.

[Eléana repensa à ce qu’elle s’était dit en voyant le visage rouge et brumeux de Raino et Feyd et se dit que effectivement le contact avait du être convivial]

De plus nous avons réduit à néant la flotte Rebelle qui passait malheureusement pour elle dans le coin. Dès demain le Capitaine Haddock pourra rendre visite à Lord Vador et commencer sa formation. Sinon nous avons appris que la situation était assez bonne de vôtre côté mais que vous manquiez d’action, et nous avons peut-être déniché quelques choses à vous mettre sous la dent. Amiral Feyd Rautha je vous laisse la parole vu que c’est le Capitaine qui vous a personnellement confié ce secret sous la torture.

[Encore une fois, il fallait lire entre les mots, après un repas bien arrosé le Capitaine Haddock sous l’effet de l’alcool avait du donner facilement ses secrets…]

Enfin avant de laisser la parole à notre chef, je vous lais vous dire que nous avons aperçu un vaisseau Commandé par un certain Milou qui serait le compagnon de Tintin. Ce serait peut-être une solution à envisager de dire à tintin que son compagnon est ici afin de l’attirer dans nos filets. Je vous laisse Terminer Amiral.

- Donc, effectivement il m’a confié le secret suivant. Tintin et lui-même ne supporterait pas la voix d’une de leurs amis la Castafiore et Haddock m’a confier un disque contenant une chanson de cette femme et effectivement c’est assez horrible, mais comme vous aurez le plaisir pour contrarier Tintin de passer cette air en boucle j’imagine déjà votre têtes des prochaines heures…. [Feyd Rautha partit alors dans un rire démoniaque qui résonna dans la salle, puis petit à petit il repris un aspect normal.] Vous trouverez donc avec ce message une copie d’un extrait de chanson de cette fameuse cantatrice qui ferait passer les chants gungans pour de la musique très harmonieuse…. .

Voila ce sera tout, servez vous des ces informations comme vous le souhaiter je vous souhaite une bonne soirée et beaucoup de courage à bientôt. L’image disparu alors mais le rire de l’Amiral résonna encore une nouvelles fois dans la salle.

Quelques heures plus tard les officiers encore présents étaient dans un état déplorable. Suite à la conversation avec Feyd et Raino Eléana avait comme prévu décorer Mclulu et Galadar en les nommant respectivement au rang d’Amiral et de Commandant. Une fête bien arrosée avait suivie, rivalisant sûrement avec les beuveries de Koruscant. Il fallait en profiter c’était peut-être le calme avant la tempête.

Et effectivement au beau milieu de cette soirée un évènement vient perturbé les festivités. Un officier vint signaler qu’une bête métallique monstrueuse était en train de s’arrimer au Vaisseau de Combat Droide de Tintin et commençait à avancer traînant celui-ci derrière elle. Dans la précipitation l’ordre fut donné à tous les vaisseaux des flottes de tirer sur cette bête. Quelques minutes plus tard la situation était inchangée et le nouveau vaisseau était parti. Toutefois ils avaient eu chaud, il était urgent de tenter quelque chose contre tintin pensa alors Eléana sinon il va nous passer sous le nez. Les contrebandiers sont assez fourbes pour changer les règles du jeu en aidant les Rebelles… . L’opération Castafiore qu’ils avait mis au point avant d’être trop éméché allait devoir commencer dès le lendemain matin.


Eléana le 2005-01-23 01:15:00



El condor passara

Tintin commençait à trouver le temps long. Il tournait en rond dans le Vaisseau de Combat Droide que l'Amiral bebedroopy avait mis à son service. Depuis 2 jours les amiraux Impériaux avait dressé un barrage infranchissable et l'empêchaient d'avancer vers Hot où il avait un rendez-vous important.
- Si ça continue je vais être en retard dit il en regardant sa montre…
De plus, les amiraux rebelles qui étaient sensé assurer sa protection lors du trajet semblait être inexistants.
Une seule flotte rebelle s'était approchée un instant mais ce devait être une erreur de sa part puisqu'elle est retournée illico d'où elle venait après avoir entendu les tirs de semonce des impériaux.

Depuis sa planète, l'Amiral Raino faisait des rapports de la situation à bebedroopy qui trouvait la situation un peu déséquilibrée. Les rebelles avaient du recevoir un sacré coup sur la tête et s'être tous endormis car non seulement leurs puis de force étaient capturés un par un par l'empire, mais en plus cela ne les dérangeait pas plus de voir un concentré de force comme Tintin leur filer entre les doigts tandis que leurs ennemis pourront compter sur le soutient du Capitaine Haddock, ce buveur au long cours que le Général Tapioca n'arrivera pas à retenir tout seul.
Tandis que les heures passaient, Tintin restait dans sa cabine, et réfléchissait…
- Si ça continue, il va falloir que j'appelle Milou à la rescousse, qu'il vienne mordiller les papattes de ces messieurs… ca a toujours marché, mais à présent il est loin de moi, je ne sais pas où il est passé. Sanglotant, il continuat ses J'ai perdu mon chien dans la galaxie… snifff…sniff… et personne ne me le ramènera jamais En fait il comptait surtout sur le flair de son petit chien adoré qui avait déjà retrouvé son chemin pour rentrer à Moulinsard, il ferait sûrement pareil cette fois ci, à part que la distance sera un eu plus longue.

Mais alors qu'il était toujours dans ses pensées, voilà qu'il ressentit une secousse gigantesque. Il regardât par le hublot et …. On avançait!!! Enfin!! Un homme d'équipage, le costume débraillé ouvrit la porte sans même frapper et dit d'un ton plein de panique :
- Nous avons été accrochés par quelque chose ! C'est énorme! Il arrive à déplacer un VCD, c'est pour dire!
- Mais c'est incroyable! Cette chose nous fait foncer droit sur les flottes impériales! Nous allons entrer en collision si nous n'arrivons pas à contrôler notre trajectoire
Tintin sortit en courrant de sa cabine, laissant sur place son journal et son appareil photo pour rejoindre le capitaine de vaisseau au plus vite.
- Capitaine, qu'allons nous faire? La collision est inévitable… qu'allons nous faire?
- il ne reste qu'à prier et attendre mon jeune ami.



A ce moment précis, le monstre qui accrochait et traînait avec lui le Vaisseau de combat droide à une vitesse folle changeât de direction… l'équipage compris qu'il allait les faire passer par dessus le blocus des impériaux… la manœuvre de la bête allait être impeccable lorsque, les impériaux se remettant de leur surprise, commencèrent à tirer sur le monstre avec toute leur puissance de feu, mais rien n'y faisait, le ''remorqueur'' improvisé résistait sans broncher et encaissait les coups. Mais alors qu'ils avaient tout juste passés les derniers vaisseaux impériaux, un bruit strident retentit. La chose qui les traînait avait été gravement atteinte. Le vaisseau commençât alors à ralentir et s'immobilisât. Ils virent au loin s'échapper tant bien que mal un magnifique condor, vaisseau de dernière génération que les contrebandiers étaient en train de mettre au point secrètement dans leurs hagards. Cette aide était providentielle, il faudra un de ces jours remercier les contrebandiers!

Partout dans la salle, les hommes exultaient d'avoir passé le barrage impérial, les casquettes volaient. De plus une flotte rebelle était en vue sur les radars et viendrait sûrement les protéger.
- N'est-ce pas magnifique? dit Tintin en montrant le condor au loin ainsi que la flotte rebelle
- Espérons qu'elle arrive avant que les impériaux ne nous encerclent à nouveau! Ces bougres là sont diablement efficaces ces derniers temps, ils nous donnent du fil à retordre.


bebedroopy le 2005-01-22 17:57:00



[tintin) Opération Tournesol – Jour 4 partie 1

Depuis quelques heures déjà l’Amiral Eléana tournait en rond dans le poste du pilotage du Bandit Queen, la nuit avait été longue et encore une fois sans mouvement de la part des Rebelles ou de Tintin qui n’avait pas bougé depuis le début de l’opération. De plus elle attendait désespérément des nouvelles des Amiraux Raino et Feyd qui auraient du depuis au moins 2 heures lui faire un compte rendu de leurs opérations. Depuis quelques temps la discipline et les horaires se relâchaient un peu au sein des BlackHoles mais Eléana ne s’en souciait pas trop cela avait toujours été leur force par rapport aux autres Guilde Impériale.

Une Holo communication avait un peu occupé sa matinée. Le Commandant Mclulu avait, suite aux faibles nombres d’attaques des rebelles, proposé d’entraîner nos pilotes sur des simulations, des sortes de wargames réels avec Armes à blanc. Cela devait être discuté de manière plus approfondie, l’Amirale avait donc proposé à tous les Commandants des BlacHoles présents sur la zone de se rendre sur le Bandit Queen dès ce soir. En attendant les recherches continuaient sur les points faibles potentiels de Tintin et Eléana en tenue de cérémonie attendait ses invités pour peut-être ensemble trouver une solution.

Le commandant McLulu arriva en premier, après avoir monté un escalier de fer, il entra dans un couloir étroit et obscur. Au fond de se couloir une porte entrouverte d’où lui parvenait les accords d’une musique qui en ce lieu paraissait irréelle attirait son attention. Il entra et vit la table ronde au milieu de la salle. Il s’installa alors sur le siège le plus proche. La salle de réunion était plongé dans le noir seul quelques panneaux lumineux dont l’intensité avait été volontairement diminué baignaient la salle d’une lumière rouge sang une petite boule métallique diffusait une musique sombre mais adapté à la situation. L’heure était à la réflexion et à la recherche de moyen pour que le côté obscur de la force triomphe.

Après avoir suivi le même chemin, le Lieutenant Galadar et les Amiraux Babylon et Arioch s’installèrent autour de la table. Le silence était pesant dans la salle, aucun d’eux n’osait entamer la conversation, ne pouvant voir précisément l’attitude de ses compagnons d’arme. Enfin la lumière augmenta petit à petit et Eléana un sourire au lèvre fière de cette mise en condition entra par un passage connu d’elle seule juste devant le dernier siège qui venait d’apparaître au même moment. Elle entama directement la conversation sur le sujet important du jour.

-Chers compagnons, je vous ai réuni ce soir car la situation n’est plus tenable. Ce ne sont pourtant pas les Rebelles….. Elle marqua alors une pause…. Inexistants comme à leur habitude [Tous approuvèrent d’un mouvement de tête] ni Tintin que nous avons bloqué de manière très judicieuse depuis déjà 3 jours, mais c’est l’Ennui qui nous ronge. Depuis 24h déjà je dois constamment proposer des simulations, faire des inspections surprises pour maintenir ma flotte en alerte. Nous sommes coincé au beau milieu de l’Espace à attendre que quelque chose se passe, mais Quoi allez vous me dire…. Et bien je ne le sais même pas moi-même. La seule indication que nous a donné l’Empereur c’est que Haddock devait être emmené à Vador vu sa sensibilité à la force Obscure, mais pour Tintin qui était plutôt sensible à la force claire il fallait seulement l’empêcher de voir Skywalker avec en plus interdiction de le taper. En effet l’Empereur considérait que Tintin n’était pas forcément perdu et qu’une rédemption était possible, il pouvait un jour succomber au côté obscur. Notre situation est donc difficile, nous n’avons pas de joujous pour nous amuser et devons absolument ne pas succomber à la tentation de taper le Rebelle Ban Chan qui attend à coup sur une erreur de notre part pour permettre à Tintin de s’échapper.

Après une petite pause après ce long monologue que Eléana avait eu le temps de préparer de fait, elle interrogea alors ses compagnons :

-Donc je vous le demande, avez-vous tout d’abord des propositions pour occuper notre temps, et deuxièmement avez-vous décelé un point faible dans les diverses conversations que nous avons intercepté venant de la flotte de Tintin pour peut-être envisager de trouver un moyen de le convertir plus tôt que prévu ? L’Empereur serait d’autant plus content de nous si nous y arrivions…

Eléana laissa quelques secondes de réflexions mais les réponses à la première question arrivèrent assez vite. La proposition de McLulu avait porté ces fruits et ils étaient tous d’accord pour l’appliquer. C’était en effet un excellent moyen de passer le temps. Toutefois Eléana n’avait pas voulu le matin même donné son accord elle souhaitait avant que la demande soit unanime mais surtout elle ne souhaitait pas être prise au dépourvu. En privé elle avait demandé à Mclulu de préparer pour ce soir une explication plus fournie sur sa proposition matinale.

-je vous laisse la parole Commandant expliquez nous comment cela marche.

Le commandant de sa voix claire pris alors la parole, tout le monde était impatient de savoir comment cela allait se passer.

-Vous connaissez tous Tie Simulator [tout le monde approuva] c’est le simulateur de tie qui équipe tous les vaisseaux amiraux de l’Empire. Depuis la version 2 le programme peut aussi simuler les vaisseaux ennemis les fameux x-wings et compagnie. Et bien je suis fière de vous annoncer que je me suis procuré en exclusivité pour les BlackHoles la version 3 qui permet non plus simplement de faire des combats Tie versus Wings mais aussi et surtout d’y inclure un simulateur tactique et des vaisseaux lourds. Ainsi cela permet non plus seulement aux pilotes de s’entraîner mais aussi aux commandants des gros vaisseaux et bien sûr aux maîtres tacticiens des flottes c'est-à-dire vous.

Les amiraux enthousiastes applaudirent en cœur cette démonstration. Eléana souriait de son côté et était fière de sa nouvelle recrue au sein des BlackHoles.

-Ainsi j’enverrai la mise à jour de vos programmes Tie Simulator à vos ordinateurs. Il est en plus possible avec cette nouvelle version de mettre les flottes en réseau, protégé bien sûr et inaccessible aux rebelles. Comme cela nous pourrons nous affronter en jouant alternativement des rebelles ou nos propres flottes.
-C’est en effet une proposition très acceptable. Dès demain nous commencerons les simulations sur ce système. Par contre concernant Tintin pas d’idée.

L’amiral Arioch toujours prêts à fournir des idées bien vicieuses prit alors la parole :

-Nous pourrions nous faire passer pour des rebelles et attaquer Tintin, ou bien alors payer un contrebandier pour se faire passer pour un Rebelle. Ainsi Tintin penserait alors que les Rebelles ne veulent plus de lui et se tournerait alors vers la seule autre alternative c'est-à-dire nous.
-C’est une idée intéressante mais pour l’instant assez difficile à mettre en œuvre, cependant je vais dès ce soir prendre contact avec des Contrebandiers qui me doivent certains services afin de leur proposer ce stratagème.

Finalement aucune nouvelle idée ne parut satisfaisante…. .Eléana proposa de passer dans une autre salle, elle avait des décorations à donner à 2 nouvelles recrues qui avaient fait leur preuve et méritaient bien d’être promus au sein de l’escadron BlackHole.

C’est ce moment là que choisi le leader de l’Escadron, l’Amiral Feyd Rautha pour donner de ses nouvelles et déclencher une holocommunication…..


Eléana le 2005-01-22 17:23:35



[tintin] Opération Tounesol jour 3

Sur le SDS Bandit Queen 48h après le début de la mission ' Tournesol '

L'équipage du Bandit Queen était fortement agité, depuis que sa flotte était cantonné à un rôle passif de blocage l'Amirale Eléana en avait profité pour lancer des projets et des nouveaux process de gestion de l'équipage. Ainsi les officiers avaient tous été envoyé dans la salle de cours, les uns après les autres, pour suivre des formations et notamment celles qui concernaient l'utilisation très particulière du Système informatique le plus perfectionné de la galaxie : Le ' Virtual Impérial Computer Enhanced ' ou VICE. Ce système mis au point par la société Denry détenue à 100% par Eléana en était à sa version 1.7. De son côté l'Amirale testait déjà la version 1.8 qui promettait déjà beaucoup.

Au même moment, dans les cales des Tie, les équipes de nettoyage et les mécaniciens s'activaient, l'Amirale en personne devait passer faire un contrôle. En chômage technique depuis 4 jours les pilotes s'impatientait et l'ambiance n'était pas au beau fixe dans les rangs. Un petit serrage de boulon était nécessaire et Eléana l'avait bien senti. Après avoir vérifié l'état des appareils qui n'avaient quasiment jamais servi sauf à l'entraînement elle avait aussi demandé à voir une démonstration de la puissance de sa nouvelle flotte. Il y avait une petite base Rebelle sur la planète la plus proche Akroma. Une petite opération de nettoyage permettrait de se prémunir d'une menace potentielle mais aussi permettrait aux pilotes de se dérouiller un peu et de se tester sur des cibles réelles et non plus sur des simulateurs. Si il restait du terrestre après l'attaque on pourrait alors peut-être faire appel à un nettoyeur terrestre impérial pour finir le travail.

Effectivement, cela se passa comme prévu, après une inspection rapide mais efficace, l'ordre fut donné aux pilotes de Tie de se déployer pour aller détruire tous les spatioports et les hangars pouvant potentiellement contenir des Forces spatiales. Cela fut fait et bien d'ailleurs et l'intervention des quelques y-wings ennemis ne généra aucun dégât de notre côté. Il n'y avait plus de spatial sur cette planète il n'y avait plus qu'à faire intervenir une force de débarquement. Eléana envoya alors un message sur l'Holonet BlackHole pour donner les coordonnées de la cible potentielle. Darth Kath s'en occuperait sûrement pensait-elle. C'était sans compter sur Skird qui pour retarder l'échéance mis toutes les réserves énergétiques de la planètes à la disposition de l'Armée pour déployer un bouclier, ces rebelles se foutait complètement des civils de leurs planètes, les plans allaient pourtant devoir être changer....

Eléana s'adressa alors à l'officier Médu chargé de cette opération.

* C'est fâcheux ce bouclier, comment se fait-il que les installations pour le produire n'ont pas été détecté et que de fait vous ne l'ayez pas inclus alors dans votre opération de destruction spatiale ? demanda alors Eléana dans une attitude sévère qui ne laissait aucun espoir à Médu. Il devait sentir que son erreur était importante et que cette fois l'Amirale ne serait pas indulgente. Il essaya malgré tout de se justifier tant bien que mal.
* Mais Amirale, vous nous aviez dit de faire une démonstration de force avec destruction du spatial.
* Rejeter ses erreurs sur les autres n'est pas digne de mes officiers, peut être que notre nouveau leader use et abuse de ce procédé pour mieux régner mais je ne cautionnerai jamais cette pratique à bord de mon vaisseau. De plus en tant qu'officier vous êtes le premier à être courant des procédures mises en place au sein des BlackHoles concernant les attaques des planètes. Quelle est donc la procédure pour ce type d'attaque ?
* Euh, cela se passe en 3 phases (l’officier semblait alors attendre une approbation car vu la tournure des évènements il n'était plus très sur de ce qu'il avait appris) heureusement pour lui celle ci vint assez vite.
* Oui continuez c'est ça
* Une phase de reconnaissance avec escarmouche spatial pour dissimuler l'infiltration d'espions au sein de la planète pour découvrir les installations et la puissance terrestre de celle-ci.
* Et...
* Une deuxième phase dont le but est d'anéantir le spatial ennemi et de préparer l'assaut terrestre et enfin une phase terrestre.
* Et dans quelle phase étions nous d'après vous
* Dans la deuxième Amirale
* Pouvez vous me le confirmer
* Euh oui (bredouilla t'il alors c'est indiqué sur l'ordre de mission que vous nous avez transmis) il se mit alors à lire le papier en question qu'il avait retrouvé sur son bureau : ' Mission de type A2 phase 2 '.
* Tout à fait et donc vous considérez que vous avez bien respecté cet ordre
* (L'Officier de nouveau plus sûr de lui car Eléana avait repris un air plus aimable indiqua que oui vu qu'il n'y avait plus de spatial, retrouvant un air sinistre l'Amirale commença à étrangler doucement puis de plus en plus fort Médu)
* Et que faites vous de la préparation de l'assaut terrestre, vous vous moquez de moi ! ! ! Comment voulez vous que nous débarquions avec ce bouclier ! ! !
*
* Heureusement pour l'officier, au même moment un tir ébranla le Super Destroyer. De nombreux appareil de type CC7700 qui venait d'arriver en vol hyper spatial commençait à tirer sur le Bandit Queen.
*
* C'est le Rebelle Ban Chan Amiral dit alors l'officier de surveillance, ils sont en surnombre.
* Vous n'avez pas avoir peur de ce minable lieutenant, augmenter la puissance du bouclier en limitant la puissance de nos canons. Nous sommes là pour tenir et pas pour attaquer, et envoyer les escadrons 1 2 et 3 pour riposter avec ces petits vaisseaux il ne pourra jamais venir à bout de nos boucliers et devra forcément rebrousser chemin.
* A vos ordres Amiral et que faisons nous de .... Le lieutenant montrait Médu ...
* Enfermez le dans une de nos prisons il sera aux arrêt pendant 15 jours ça lui fera les pieds. La deuxième semaine vous le mettrez de corvée de chiottes, c'est un rite de passage obligé chez les BlackHoles et ensuite vous le réintégrerez au rang inférieur.

Quelques heures plus tard, et malgré la perte de 2 escadrons de tie le Bandit Queen était toujours là mais la flotte de Ban Chan s'était posté de l'autre côté de la zone en observation. Il allait falloir se méfier de ce Rebelle car même si le Commandant Mclulu avait eu affaire à lui il était tenace et le détruire ne serait pas une chose facile. Toutefois il y avait eu plus de peur que de mal, L'interdicteur était toujours en place et les flottes des BlackHoles aussi. Eléana pensa alors qu'il était temps de réunir tous ses compagnons et peut être de décerner quelques médailles car ces derniers jours elle pouvait être fiers d'eux et de leur participation importante dans cette opération Tintin qu'ils avaient réussi à rendre moins ennuyeuse. Cette réunion permettrait de décider de la suite à donner à ce blocage passif.

Officier contactez le lieutenant Galadar, L'Amiral Arioch et le Commandant Mclulu et dites leur de me rejoindre sur le Bandit Queen pour un débriefing. N'oubliez pas de leur dire que j'organiserai une petite soirée après pour fêter la réussite de ces derniers jours et la promotion de certains. Lum à volonté et des femmes pour ceux qui le souhaiteront. Faites savoir particulièrement à Arioch que je lui réserve ma plus belle Quarren.


Eléana le 2005-01-22 15:52:09



[tintin] Opération Tounesol jour 3

Sur le SDS Bandit Queen 48h après le début de la mission ' Tournesol '

L'équipage du Bandit Queen était fortement agité, depuis que sa flotte était cantonné à un rôle passif de blocage l'Amirale Eléana en avait profité pour lancer des projets et des nouveaux process de gestion de l'équipage. Ainsi les officiers avaient tous été envoyé dans la salle de cours, les uns après les autres, pour suivre des formations et notamment celles qui concernaient l'utilisation très particulière du Système informatique le plus perfectionné de la galaxie : Le ' Virtual Impérial Computer Enhanced ' ou VICE. Ce système mis au point par la société Denry détenue à 100% par Eléana en était à sa version 1.7. De son côté l'Amirale testait déjà la version 1.8 qui promettait déjà beaucoup.

Au même moment, dans les cales des Tie, les équipes de nettoyage et les mécaniciens s'activaient, l'Amirale en personne devait passer faire un contrôle. En chômage technique depuis 4 jours les pilotes s'impatientait et l'ambiance n'était pas au beau fixe dans les rangs. Un petit serrage de boulon était nécessaire et Eléana l'avait bien senti. Après avoir vérifié l'état des appareils qui n'avaient quasiment jamais servi sauf à l'entraînement elle avait aussi demandé à voir une démonstration de la puissance de sa nouvelle flotte. Il y avait une petite base Rebelle sur la planète la plus proche Akroma. Une petite opération de nettoyage permettrait de se prémunir d'une menace potentielle mais aussi permettrait aux pilotes de se dérouiller un peu et de se tester sur des cibles réelles et non plus sur des simulateurs. Si il restait du terrestre après l'attaque on pourrait alors peut-être faire appel à un nettoyeur terrestre impérial pour finir le travail.

Effectivement, cela se passa comme prévu, après une inspection rapide mais efficace, l'ordre fut donné aux pilotes de Tie de se déployer pour aller détruire tous les spatioports et les hangars pouvant potentiellement contenir des Forces spatiales. Cela fut fait et bien d'ailleurs et l'intervention des quelques y-wings ennemis ne généra aucun dégât de notre côté. Il n'y avait plus de spatial sur cette planète il n'y avait plus qu'à faire intervenir une force de débarquement. Eléana envoya alors un message sur l'Holonet BlackHole pour donner les coordonnées de la cible potentielle. Darth Kath s'en occuperait sûrement pensait-elle. C'était sans compter sur Skird qui pour retarder l'échéance mis toutes les réserves énergétiques de la planètes à la disposition de l'Armée pour déployer un bouclier, ces rebelles se foutait complètement des civils de leurs planètes, les plans allaient pourtant devoir être changer....

Eléana s'adressa alors à l'officier Médu chargé de cette opération.

* C'est fâcheux ce bouclier, comment se fait-il que les installations pour le produire n'ont pas été détecté et que de fait vous ne l'ayez pas inclus alors dans votre opération de destruction spatiale ? demanda alors Eléana dans une attitude sévère qui ne laissait aucun espoir à Médu. Il devait sentir que son erreur était importante et que cette fois l'Amirale ne serait pas indulgente. Il essaya malgré tout de se justifier tant bien que mal.
* Mais Amirale, vous nous aviez dit de faire une démonstration de force avec destruction du spatial.
* Rejeter ses erreurs sur les autres n'est pas digne de mes officiers, peut être que notre nouveau leader use et abuse de ce procédé pour mieux régner mais je ne cautionnerai jamais cette pratique à bord de mon vaisseau. De plus en tant qu'officier vous êtes le premier à être courant des procédures mises en place au sein des BlackHoles concernant les attaques des planètes. Quelle est donc la procédure pour ce type d'attaque ?
* Euh, cela se passe en 3 phases (l’officier semblait alors attendre une approbation car vu la tournure des évènements il n'était plus très sur de ce qu'il avait appris) heureusement pour lui celle ci vint assez vite.
* Oui continuez c'est ça
* Une phase de reconnaissance avec escarmouche spatial pour dissimuler l'infiltration d'espions au sein de la planète pour découvrir les installations et la puissance terrestre de celle-ci.
* Et...
* Une deuxième phase dont le but est d'anéantir le spatial ennemi et de préparer l'assaut terrestre et enfin une phase terrestre.
* Et dans quelle phase étions nous d'après vous
* Dans la deuxième Amirale
* Pouvez vous me le confirmer
* Euh oui (bredouilla t'il alors c'est indiqué sur l'ordre de mission que vous nous avez transmis) il se mit alors à lire le papier en question qu'il avait retrouvé sur son bureau : ' Mission de type A2 phase 2 '.
* Tout à fait et donc vous considérez que vous avez bien respecté cet ordre
* (L'Officier de nouveau plus sûr de lui car Eléana avait repris un air plus aimable indiqua que oui vu qu'il n'y avait plus de spatial, retrouvant un air sinistre l'Amirale commença à étrangler doucement puis de plus en plus fort Médu)
* Et que faites vous de la préparation de l'assaut terrestre, vous vous moquez de moi ! ! ! Comment voulez vous que nous débarquions avec ce bouclier ! ! !
*
* Heureusement pour l'officier, au même moment un tir ébranla le Super Destroyer. De nombreux appareil de type CC7700 qui venait d'arriver en vol hyper spatial commençait à tirer sur le Bandit Queen.
*
* C'est le Rebelle Ban Chan Amiral dit alors l'officier de surveillance, ils sont en surnombre.
* Vous n'avez pas avoir peur de ce minable lieutenant, augmenter la puissance du bouclier en limitant la puissance de nos canons. Nous sommes là pour tenir et pas pour attaquer, et envoyer les escadrons 1 2 et 3 pour riposter avec ces petits vaisseaux il ne pourra jamais venir à bout de nos boucliers et devra forcément rebrousser chemin.
* A vos ordres Amiral et que faisons nous de .... Le lieutenant montrait Médu ...
* Enfermez le dans une de nos prisons il sera aux arrêt pendant 15 jours ça lui fera les pieds. La deuxième semaine vous le mettrez de corvée de chiottes, c'est un rite de passage obligé chez les BlackHoles et ensuite vous le réintégrerez au rang inférieur.

Quelques heures plus tard, et malgré la perte de 2 escadrons de tie le Bandit Queen était toujours là mais la flotte de Ban Chan s'était posté de l'autre côté de la zone en observation. Il allait falloir se méfier de ce Rebelle car même si le Commandant Mclulu avait eu affaire à lui il était tenace et le détruire ne serait pas une chose facile. Toutefois il y avait eu plus de peur que de mal, L'interdicteur était toujours en place et les flottes des BlackHoles aussi. Eléana pensa alors qu'il était temps de réunir tous ses compagnons et peut être de décerner quelques médailles car ces derniers jours elle pouvait être fiers d'eux et de leur participation importante dans cette opération Tintin qu'ils avaient réussi à rendre moins ennuyeuse. Cette réunion permettrait de décider de la suite à donner à ce blocage passif.

Officier contactez le lieutenant Galadar, L'Amiral Arioch et le Commandant Mclulu et dites leur de me rejoindre sur le Bandit Queen pour un débriefing. N'oubliez pas de leur dire que j'organiserai une petite soirée après pour fêter la réussite de ces derniers jours et la promotion de certains. Lum à volonté et des femmes pour ceux qui le souhaiteront. Faites savoir particulièrement à Arioch que je lui réserve ma plus belle Quarren.


Eléana le 2005-01-22 15:51:46



Une proposition alléchante

-« Commandant, une nouvelle attaque de la flotte du rebelle Ban_Chan »

Décidément, il était plutôt têtu ce rebelle, c’était bien la quatrième ou cinquième attaque contre ma flotte. Malheureusement pour lui, il en fallait nettement plus que cela pour, ne serait-ce qu’entamer mes premières lignes de défense.
En revanche, ce qui commençait à m’inquiéter c’était la routine dans laquelle mes troupes semblaient s’installer. Et généralement, la routine était la première étape sur le chemin de la défaite. Il me fallait absolument réagir et vite, si je ne voulais pas revivre les affres d’un nouveau blâme et d’une affectation dans un secteur minable.
Me secouant pour effacer ces pensées négatives, je pris place sur la passerelle de commandement et une nouvelle fois je repoussais les tentatives velléitaires du rebelle. Je me surpris plusieurs fois durant les manœuvres à laisser mon esprit vagabonder. Décidément, il était vraiment temps de reprendre les choses en main.

Sur les écrans de contrôle je voyais les flottes de l’amiral Eléana, des officiers Galadar et Arioch ainsi que celle de l’officier Babylone qui venait de nous rejoindre attendre placidement l’arrivée de plus en plus improbable de vraies forces rebelles.
Curieusement la vue de ces flottes à l’arrêt attendant en vain l’arrivée d’un quelconque péril m’inspira une idée lumineuse que je me précipitais de proposer aux commandants des flottes m’entourant.

Entrant dans la salle de communication dans un état d’excitation qui me rappelait mes premières années dans la marine impériale, je fis sortir tout le personnel, ne gardant avec moi que mes officiers supérieurs. M’installant devant la console de communication, je pris quelques secondes pour mettre mes idées en ordre et d’un mouvement de tête fis signe à mon officier de liaison de lancer la réunion holographique.

On pouvait lire de la surprise sur les visages de mes interlocuteurs, chacun se demandant quelles pouvaient être les raisons de cette réunion exceptionnelle. Je passais en revue les visages qui s’affichaient devant moi, puis je pris la parole :

-« Madame, Messieurs, vous avez certainement constaté comme moi, la frilosité des attaques rebelles lors de cette mission. Leur présence est minime et leurs actions quasi inexistantes » je voyais certains commandants opiner de la tête à mes propos seule l’amiral Eléana attendait la suite, impassible.

-« Mes troupes commencent à perdre patience à attendre une menace qui n’arrive pas. Comme souvent dans ce genre de contexte, leur capacité de réaction s’émousse. Cela ne me plait pas et je voudrais vous proposer quelque chose pour remédier à cela. » Là, je les tenais. Tous les yeux étaient braqués sur moi, en attente de ma proposition. J’avais réussi à titiller leur intérêt, même celui de l’amiral Eléana qui me regardait intensément.

-« Je vous propose donc de palier à l’absence de rebelle en organisant une simulation, un wargame. Puisque les rebelles ne sont là, remplaçons les ! Formons deux équipes, une représentant l’Empire, l’autre la rébellion et faisons les s’affronter. » À partir de là le brouhaha déclenché par ma proposition m’obligea à forcer la voix pour que tous entendent mes arguments.

-« Je vous assure que cela permettra à nos troupes de tromper l’ennui dans lequel ils sont depuis le début de cette mission et surtout cela les tiendra sur la brèche en permanence. C’est un excellent entraînement et un bon divertissement » Je laissais la tempête de réaction se déchaîner et observais plus attentivement chaque visage. Les jeunes loups fraîchement sortis de l’académie étaient certainement les plus enthousiastes, se voyant déjà défaire les flottes de leurs aînés. L’amiral Eléana, pour ça part, avait dans le regard une lueur amusée qui me fit comprendre que j’avais gagné, non pas forcément le droit d’organiser mon wargame mais au moins son estime.


mclulu le 2005-01-22 13:37:28



retenue a l'autre bout de la galaxie

Un soldat entra dans la luxueuse cabine de poseidon. Poseidon s'entretenait avec le Général Tapioca afin de définir des plan a l'assaut de Koru afin d'empecher le capitaine Haddock d'y arrivé.

Soldat: -Seigneur nous avons surement un probleme!

Poseidon: -Quel genre de probleme soldat?

Le Général semblait avoir deja compri la situation avant meme que le soldat n'aie dit un mot.

Soldat: -Seigneur, après notre arrivé afin de sauvé se Pdf les imp nous ont encerclés!

Général Tapioca: -Il y a une ceinture imperial autour de nous?!

Soldat: -Non, deux flottes rebelles s'y trouve aussi.

Poseidon: -contactez les pour qu'ils se deplacent soldat!

Soldat: -Seigneur nous avons deja essayé ils ne reponde a aucun message radio...

Poseidon: - Et ben nous voila bloqués détruisez ses flottes soldat!

Soldat: -bien seigneur. Ensuite cap sur Némésis?

Général Tapioca: -Oui bien entendu!

Après deux heures de préparation des assaut programmé se produise... Résultat, toujours aucune flotte détruite! Et Némésis qui avance toujours... mais selon les promesse de poseidon, il n'avancera plus!

poseidon le 2005-01-22 10:03:15



chanson à boire!!!

Le commandant Raino, en tant qu’officier responsable sur le secteur défensif de Koruscant, avait décidé de faire une réunion de coordination tactique dans la salle de Briefing du Black Beast. Le Destroyer Impérial I qui lui servait de navire amiral, avec son kilomètre et demi de long, faisait comme d’habitude pâlir d’envie les officiers de l’Etat-Major de Feyd Rautha. Il faut dire qu’il préférait le côté étriqué d’un croiseur léger ou lourd. Plus racé et plus véloce, les croiseurs n’avaient certes pas la résistance des destroyers plus massifs, mais il compensait par leur nombre et leur agilité.

La navette de classe Lambda qui emmenait le Noghri, suivait une trajectoire prioritaire dans la masse de vaisseaux qui constituait le véritable embouteillage permanent en orbite autour de Koruscant. Les contrôleurs du trafic orbital devaient s’arracher les cheveux à essayer de fluidifier la circulation de tout le fret qui alimentait en nourriture et en eau la « ville » qui faisait de Koruscant la capitale impériale, sans compter le trafic passager des cargos et paquebots de passages. Enfin, la présence d’une flotte étrangère, celle du capitaine marchand Haddock et son étrange accent teinté du « Lum », que lui avait fourni le fournisseur officiel de l’Escadron, le commandant Raino, qui encombrait les canaux de communications mettait la dernière touche exotique à ce panorama (« Boire un petit coup c’est AGRÉAAABLEUH, boire un petit coup c’est DOUUUUUXXX »).

C’était sans compter l’arrivée des trois escadres de la Guilde. Ces immenses flottes de guerre dans un espace aussi restreint avaient bloqués le trafic spatial le temps de leur déploiement. Contrairement à l’habitude et au bon sens, aucune flotte rebelle ne venait assiéger ni la planète impériale, ni la flotte de capitaine. Sans doute se moquait-il de le voir rencontrer le seigneur de la Sith. Certes, Éléana lui avait rapporté le déploiement de deux flottes rebelles pour escorter Tintin, mais le rideau défensif, leur véritable « mur » de bataille, avait empêché pour l’instant sa progression vers le rebelle Skywalker. Pour l’instant, des escarmouches avaient lieues et les BlackHoles brillaient par leurs victoires.

Feyd sentait autour de lui ses officiers vibrait d’impatience à livrer aussi des combats… Les quelques « rencontres » qui s’étaient produites jusqu’à présents tenaient plus de « matchs de ligue seconde de Rollerball » que de rencontres stratégiques majeures. Ses hommes manquaient d’expérience… Feyd le savait, et il fallait qu’il en tienne compte.

Un léger choc le sortit de ses pensées au moment ou le faisceau du rayon tracteur le prenait la navette lambda en charge pour l’approche finale de la baie d’appontement principale du Black Beast. Il ne sentit rien lorsque la navette de posa dans le berceau d’atterrissage. La rampe d’accès se baissait maintenant tout doucement et le Noghri, d’une démarche féline qui caractérise son espèce, posa son pied sur celle-ci et ne pu retenir un feulement de plaisir lorsqu’il vit le déploiement d’une compagnie entière de fusiliers de la marine pour l’accueillir. La présence du commandant Raino et de son second le ravi.

« Permission de monter à bord commandant Raino.
- Permission accordée commandant Rautha. Bienvenue à bord de ma « bête » ! Voici mon second, le colonel Karbanog (celui-ci, d’un signe révérencieux, hocha la tête à l’attention du Noghri).
- Enchanté Colonel… Permettez-moi de vous présentez le capitaine McKeon, mon capitaine de pavillon et le capitaine Cardonez, mon officier tactique. Bon commandant, emmenez-nous à la salle de briefing tactique. Quelques heures de travail nous attendent !
- Je me suis permis d’organiser un petit dîner avec les officiers supérieurs et le commandant Thorin. Il est prévu à 19-0-0.
- Oui très bien, j’espère que votre intendant et votre cuisinier sont meilleurs que sur notre vaisseau, car je commence à en avoir assez de la cuisine diététique, mon organisme manque de viande crue, Avec un peu de chance, ils auront réussi là ou mon intendant à échouer pour détourner les fournitures alimentaires du restaurant « Cosmo » à Koruscant… »


Cela fit pouffer de manière presque déplacée le capitaine McKeon à la mention du très célèbre restaurant à la mode sur la planète capitale où l’on prétendait qu’il n’était jamais arrivé qu’un plat commandé, aussi exotique soit-il, ne soit servi. Ce qui tenait du tour de force lorsqu’on parlait d’un univers ou des millions de planètes et autant de traditions culinaires différentes faisaient devenir fou le moindre cuistot.

Tout en devisant tranquillement et sur le ton de la plaisanterie, le groupe d’officiers prit place dans la cabine qui leur ferait parcourir un bon tiers du vaisseau jusqu’à la zone de commandement.

Quelques minutes plus tard, nous retrouvons tout ce petit groupe dans la salle de briefing de l’état-major de la flotte du commandant Raino. Autour d’un verre de Lum pour certains (hérésie sur cette flotte ou cette boisson avait pris la place de l’eau) et d’eau plate pour d’autres, la discussion prit rapidement un ton professionnel autour de la flotte du capitaine Haddock et des flottes hostiles qui pourraient apparaître dans les heures qui venaient.

« Hum, hum, commandant Raino, Capitaine Thorin, messieurs, nous allons revoir ensemble le déroulement de nos opérations. Commandant Raino, avez-vous transmis le message que vous aviez prévu à l’intention du capitaine dans la dernière cargaison de breuvage destinée à sa consommation personnelle ?
- oui commandant. J’ai reçu une réponse encourageante. Il a très bien pris notre proposition d’escorte. L’idée d’une « garde d’honneur » lui a plu. Oui, capitaine ?
- si je puis me permettre, rajoute Thorin, je crois que le capitaine, tout ivro… heu, pardon, tout fin connaisseur de fins « Lum » qu’il est, doit être prêt à rejoindre le seigneur Vador sans difficultés. Il n’a pas l’air de ressembler à ce « preux » reporter, tel que l’on nous le décrit tout au moins, de Tintin.
- Il me semble que vous avez raison sur ce point, officier Thorin » reprend Feyd à l’endroit du jeune Capitaine. « Toutefois, je me demande ce qui a bien pu se passer pour que l’un et l’autre deviennent sensible à la Force… Peut-être ce changement brutal d’époque en est la cause ? Il faudrait qu’Eléana nous en dise plus à ce sujet. Nous pourrions peut-être demander au SRTI (Service de Recherches et Technologies Impérial) de creuser cette histoire de « faille spatio-temporelle ». Nous pourrions peut-être en retirer un avantage. Commandant Raino, continuez je vous prie…
- Eh bien, comme je le disais, le capitaine Haddock apprécie que l’on lui « pave » le chemin jusqu’à la capitale. Nous avons convenu de lui tracer le trajet par des balises de circulation vu l’ampleur de sa flotte. Nos services de renseignements y ont intégrés des mouchards pour suivre le mouvement de sa flotte. Donc à priori, rien à craindre de ce côté… Son chemin est tout tracé. »
Pensif, Feyd se tapotait le menton à l’aide des griffes préhensibles de sa main droite… Puis arrivant à une décision rajouta :
« Oui montrons-lui que la route que nous lui offrons est pavée de nos « meilleures intentions ». Qu’un rebelle s’approche de lui, de ce balisage, ou de nous, et vous avez l’autorisation d’engager toutes menaces après reconnaissances de celle-ci. Capitaine Thorin, faites déployer vos Tie/Rc sur un mode longue portée. Je veux savoir tout ce qui navigue dans un rayon de 10 parsecs.
- A vos ordres. » Raino surenchérit :
« Et demandez à ces fainéants du contrôle du trafic orbital de Koruscant de vérifier systématiquement les transpondeurs des vaisseaux en orbite. Des espions s’y cachent peut-être…
- Bien Vu Raino. Bon voyons le déploiement de nos flottes en protection de la trajectoire d’Haddock. Je mettrai le « Marteau d’Azur » en premier, a « Black Beast » la seconde, et a « Solaris » la dernière. En position messieurs… »

Feyd


feydekins le 2005-01-21 19:58:41



Première Attaque

La bataille venait de débuter. Les chasseurs de Galadar s’élançaient dans l’espace à l’assaut de la flotte de PEGASE. A bord de son chasseur « Démonicus », Galadar avait tenu à participer à la bataille. Il s’était élancé à travers les étoiles, suivi des dizaines de milliers de chasseurs formant le gros de sa flotte. Un officier aussi important ne devrait pas prendre autant de risques mais il était un guerrier avant tout.
- Escadron 2 à 5, Sergent Khaul, vous et vos hommes, attaquez les X-wings.
- Escadron 6 à 12, Caporal Blow, je vous charge d’aller taquiner les canonières.
- Les autres, avec moi. On fonce sur les Calamari. Avec notre vitesse, ils ne verront que les explosions de nos missiles…

Les escadrons se séparent, la bataille commence. L’ennemi est surpris par la nuée de vaisseaux l’agressant, ils ne savent comment réagir, ils ne font que subir la loi impériale.

- Ici Khaul, tous les X-wings ont été exterminés, on revient vers vous.
- Ici Blow, on a subi quelques pertes mais ils sont en train de faire dans leur froc vu ce qu’on leur met !
- Bien messieurs, ici on contrôle la situation, les calamari sont plus difficiles à descendre mais on est beaucoup trop rapides pour eux, la victoire est notre !

C’est alors qu’un terrible fracas retentit dans les hauts parleurs de Galadar. Une soudaine angoisse l’étreint. Un frisson lui parcours l’échine, pas la peur, non, celle-ci lui est inconnu, mais le pressentiment d’un problème à venir.

- Ici… le sergent Flight. Khaul a été descendu. On est pris à revers par une flotte ennemie… Merde C’est des Libérators, des milliers de Libérators ! LES MECS, ON DECROCHE ! VITE ! Ahhhhhh ……………………….

Le doute était confirmé, d’où venait cette flotte ?
- Vaisseau mère, Ici le Lieutenant Galadar, Pandémonium, vous m’entendez ?
- Oui Seigneur.
- Qu’est ce c’est que cette merde ? C’est qui ces guignols, pourquoi vous n’avez pas prévenu ?
- Les scans ont été activés, on vient d’avoir la signature analytique de la flotte ennemie. Il s’agit du rebelle Enigme. Flotte composée de Croiseurs Libérator. Il est apparu soudainement sur nos écrans de contrôle et nous n’avons pas eu le temps de réagir. Bilan des pertes, environs 10 000 chasseurs.
- Bien, ici PEGASE est en train de fuir, préparez la riposte, on bascule et on va répondre.
- Impossible, ils ont déjà disparus de nos radars !

La rage envahissait Galadar. Cet ennemi avait attaqué et disparu sans laisser de traces. C’était vraiment digne des rebelles. Galadar ordonna le retour au vaisseau mère. Il fallait réapprovisionner et attendre l’arrivée des nouveaux renforts. Le bilan restait tout de même positif. Nous avions porté un coup terrible à la flotte de PEGASE, et le but de ces escarmouches restait de gagner du temps et retarder le passager « TINTIN ». Sur ce plan il sortait vainqueur, Eléana serra contente.


galadar le 2005-01-21 16:17:27



...fin d'un repas...

Tout le monde était à table…Feyd Rautha mangeait et parlait presque en même temps…la cuisine riche en calorie avait l’air de lui convenir…il en était déjà à son troisième gigot de bantha…le capitaine Mckeon avait l’air affligé de voir ainsi son commandant…les autres convives n'aient que peu de palce dans la conversation...juste quelques fois, le commandant raino arrivait à palcer quelques mots...

L’idée du balisage avait l’air de plaire à tous…, le commandant raino était convaincu que le capitaine Haddock n’aurait jamais pu trouver seul la route, et qu’il valait mieux baliser le chemin, aux risques de provoquer des bouchons considérables dans les spatio-ports de la périphérie, que de laisser le pauvre capitaine naviguer seul. De plus, c’était la meilleure solution pour dégager le chemin de tout encombre…le lum n’aidait pas à la manœuvre…
Certes les rebelles ne se pressaient vers Koru, mais après tout c’était normal, comment des flottes rebelles isolées pouvaient espérer survivre au sein même de l’Empire…

Thorin fit une remarque, juste…le capitaine Haddock ne pouvait pas arriver dans cet état déplorable devant l’Empereur…mais d’un autre côté son âme était modelable à souhait, il serait toujours tant de le faire désaouler dans un «quartier spécial haute sécurité » le moment venu…

Tout le mode se leva, le commandant raino les invita à se rendre au centre tactique…
Là, devant la carte de la région, il leurs expliqua son plan, et les positions que chacun devait prendre au plus vite...mais Feyd Rautha avait déjà son propre plan d’opération, le capitaine Cardonez prit la parole, « je vous suggère…. », un griffe vint de planter de le dos du capitaine…celui-ci se reprit… « nous vous suggérons le déploiement suivant, nous prendrons, avec le marteau d’Azur, la première place, place actuellement, occupée par la Black Beast, celle-ci prendra notre place, en K-2, le capitaine le Solaris ira en K-1… »
Un petit plaisantin dans l’assistance, murmura, « touché coulé… », celui-ci à peine avait-il terminé sa phrase s’écroulait par terre…, à la place de son cœur, il y avait un trou fumant…

« Vous pouvez poursuivre, capitaine Cardonez, je crois que vous ne serez plus interrompu par ce personnage…tiens il est déjà 22-3-5… » dit-il en rangeant son pisto-laser…
Le regard de l’officier tactique était inquiet…celui-ci essaya de terminer le mieux possible l’exposé du plan d’organisation…
Le capitaine Thorin était un peu perdu… « je dois donc aller en K-1…mais c’est où K-1 ?... »
La carte se ré alluma… « Vous devez aller ici, capitaine…je transmettrai les coordonnées exactes à votre droïde de navigation… »

Le commandant raino prit la parole,
« Bien puisque tout le monde sait où il doit aller, je propose que chacun rentre sur sa flotte, que le marteau d’Azur joue à saute mouton avec la Black Beast…et que votre flotte Thorin se déplace enfin vers Koru… »

Les navettes Lambda quittèrent les hangars essayant de se frayer un chemin vers leurs destinations

'Karbanog...rappelez-moi, la prochaine fois de prévoir plus de nourriture si nous invitons encore du monde...'
un hochement de tête vint accueillir les propos...
'Vous n'êtes décidement pas très causant mon cher...'




raino le 2005-01-21 14:43:26



Un sale caractère

La sirène retentit alors que je me débattais désespérément pour échapper aux tentacules mortelles d’un stryggale de Doggan III. La bête me poursuivait pour je ne sais quelle raison obscure et moi je me tenais devant elle, figé comme une statue la regardant, sans rien pouvoir faire, s’apprêter à abattre son arme redoutable. Trempé par la transpiration, le cœur battant la chamade, il me fallu plus d’une minute pour comprendre que la sonnerie que j’entendais n’était pas le fruit de mon imagination mais bel et bien la sirène appelant tout l’équipage à son poste de combat.
En quelques secondes les automatismes, fruits de longues années d’entraînement rigoureux, reprirent le dessus et en moins de 5 minutes j’entrais sur la passerelle de commandement douché, rasé, habillé, coiffé, le regard serein et déterminé. Les affaires reprenaient, les choses sérieuses commençaient enfin.

-« première au rapport mon Commandant »
-« Je vous écoute Lieutenant »
-« nous venons de subir l’attaque du rebelle Ban_Chan et de sa flotte de frégates cc7000, mon Commandant. Nous avons facilement repoussé cette attaque mais nous ne sommes pas parvenus à détruire complètement la flotte de ce rebelle »
-« et nos pertes ? »
-« minimes, mon Commandant »
-« Parfait, dites aux hommes de se préparer à passer à l’attaque. Il est grand temps qu’ils réapprennent ce qu’est le combat. »
-« A vos ordres, mon Commandant »

Me tournant vers le transpondeur, je me mis en contact avec le haut commandement de l’escadron Blackhole en charge de cette mission. Après avoir fait un rapport circonstancié de l’évènement, je demandais la marche à suivre pour la suite de la mission. Ne recevant pas de réponse, je décidais que la mission de tout officier de l’Empire étant l’éradication de la rébellion, la meilleure option pour moi était de passer à l’offensive. Le secret du succès étant un timing efficace, je décidais de passer à l’attaque immédiatement. J’appelais aussitôt mon premier Lieutenant :

-« Lieutenant, faîtes mettre la flotte en formation d’attaque, que tous les hommes soient à leur poste de combat. Attaque dans 5 minutes »
-« A vos ordres mon Commandant. Heu ! Mon Commandant ? » Le regard fuyant du Lieutenant Krakken ne me disait rien de bon.
-« Quoi ? Qu’y a-t-il Lieutenant ? » Je ne pus empêcher ma voix d’être cassante.
-« Vous êtes sûr que le haut commandement est d’accord avec cette attaque, mon Commandant ? »
-« Vous me demandez de justifier mes actions Lieutenant ? »
-« Non, mon Commandant, mais je…. » Bredouilla-t-il
-« Je… Rien du tout ! Lieutenant, j’ordonne, vous exécutez, un point c’est tout. Maintenant allez à votre poste et faîtes ce que je vous ai dit de faire. Croyez moi, nous en reparlerons plus tard. Rompez »

Il fallait que je pense à me méfier du Lieutenant Krakken, Il ne me lâcherait pas d’une semelle et au moindre problème, je pouvais être sûr que le haut commandement serait rapidement au courant. Mais j’avais d’autres choses plus urgentes à étudier, une attaque sur le rebelle Ban_Chan par exemple.
La bataille se déroula sans anicroche, les forces rebelles étant trop désorganisées pour pouvoir rivaliser avec les troupes impériales. Pourtant, je ne parvins pas à détruire complètement la flotte ennemie, quelques rebelles parvinrent à s’échapper. Curieusement, le haut commandement me contacta quelques secondes après la fin de la bataille. Mon regard fit le tour de la passerelle sans réussir à localiser le Lieutenant Krakken, le coup était signé.
Passablement las, j’activais l’intercom et laissais échapper le flot ininterrompu de reproches de mes supérieurs. Encore une fois, mon caractère téméraire m’avait joué des tours.


mclulu le 2005-01-21 11:20:29



L'aube se levait près de Hot...

L’aube se levait près de la planète Hot. Galadar était resté éveillé toute la nuit, recevant les divers rapports émanant de toute la galaxie. Il avait fait un choix, le choix de répondre présent à l’appel des BlackHole, le choix du sacrifice et de l’engagement total.
Oui, la nuit avait été riche en déconvenues… En venant prêter main fort à l’amiral Eléana et aux autres membres de sa guilde, il avait sciemment délaissé la protection de ses planètes. Et c’est ce moment qu’avaient choisis les vils rebelles pour attaquer !
D’abord l’une de ses planètes mère avait subie une lourde attaque, elle avait tenu mais les réparations prendraient du temps… Puis ses généraux lui rapportèrent que l’un de ses avant-postes stratégique avait été conquis ! Peu importe, il sera toujours possible de la reconquérir, cela même apporterait un peu de piquant pour le contrôle de la zone du trou noir.
L’aube se levait près de la planète Hot. Les premiers éclairs colorés annonçaient les premières escarmouches au loin. Deux flottes ennemies venaient de prendre position autour de lui, il se savait inférieur, pas prêt. Mais il était désormais prêt à mourir pour l’empire.
Un sergent arriva en courant sur la passerelle. Galadar se retourna et le pria de s’exprimer rapidement. Le militaire réussi a exprimer ces mots d’espoir entre deux souffles : « renforts… arrivés… »
Ils étaient enfin là. Il avait perdu une planète et toutes ses usines de la galaxie avaient tourné à plein régime. Il supposait la perte massive d’ouvriers morts au travail. Qu’importe. Ses vaisseaux étaient arrivés. Une flotte entière de chasseurs. Ces magnifiques rapaces stellaires fondraient bientôt sur l’ennemi.

- Seigneur, les commandants des flottes alliées vous demandent.
- Branchez les sur la passerelle

La lourde voix du commandant Mc Lulu se fit entendre, suivie de la voix cristalline de l’amirale Eléana.

- Nous contrôlons parfaitement l’avancée du passager « Tintin »
- Oui, et nous avons commencé à lancer nos flottes sur l’ennemi

En voilà une bonne nouvelle. Galadar, enfin confiant répondit :
- merci, je me déploie et j’attaque la seconde flotte. Terminé

Il retourna en courant vers le poste de commandement, l’excitation lui battant les oreilles.
Il voyait s’afficher sur ses écrans les premiers rapports indicateurs de la flotte ennemie.
Il connaissait désormais le nom de son ennemi : PEGASE. Pourtant le combat s’annonçait en sa défaveur, la puissance calculée de PEGASE semblait légèrement supérieure à celle de Galadar. Cependant, tout le travail effectué durant la nuit par ses esclaves sur ses planètes usines allait porter ses fruits. Les nouveaux modèles de chasseurs étaient bien plus performants et plus dangereux…
L’aube se levait près de la planète Hot, et ce serait la dernière que verrait PEGASE…


galadar le 2005-01-21 09:53:36



Une mission bien pourrie

Encore une voie de garage, c’est ce que pensa le Commandant MClulu en rejoignant la flotte de l’Amiral Eléana comme convenu lors de leur communication.
Alors qu’il s’attendait à débarquer au milieu d’un champ de bataille, prêt à combattre à 1 contre 10 voir même à un contre 100. Tout ce qui attendait la première flotte du commandant MClulu était une vulgaire flottille, pas même agressive. Pas de rebelle en vue, pas de combat en perspective, pas d’honneur à retrouver ni de lauriers à récolter. Ravalant sa déception, Le commandant MClulu se prépara à aller affronter le plus grand péril qui se présentait pour lui dans le secteur : l’Amiral Eléana.
Durant son transfert vers la flotte Bandit Queen, le Commandant MClulu remarqua l’arrivée de deux nouvelles flottes celles des officiers Galadar et Arioch. Cette constatation rasséréna quelque peu MClulu. Une petite flottille comme celle qui leur faisait face ne méritait certainement pas un tel déploiement de force. Un peu calmé, le Commandant MClulu décida de cesser ces considérations oiseuses et de ne se focaliser que sur sa propre survie qui passerait immanquablement par un comportement irréprochable lors des prochaines heures.

-« Bienvenue à bord du Bandit Queen, Commandant MClulu » c’est avec ces mots que l’amiral Eléana en personne vint m’accueillir à l’entrée de la passerelle de commandement de sa flotte.
-« Mes respects Amiral » répondis-je dans un salut modèle 15-235 du manuel de la marine impériale.
-« Commandant MClulu, laissez moi vous présenter les officiers Galadar et Arioch qui seront avec nous pour cette mission…. »
Tandis qu’elle débitait son discours de présentation son regard ne m’avait quitté une seconde, un regard perçant, cherchant la moindre faiblesse. Redoublant de prudence, je saluais mes jeunes partenaires puis je m’enquis des tenants et aboutissants de cette mission. L’amiral me mit rapidement au courant de la situation et du caractère pour le moins inhabituel de la mission.
-« Comme je vous le disais, Commandant MClulu, cette mission peu conventionnelle requiert une certaine expérience mais surtout une très grande adaptabilité. Ne sachant pas où cela va nous mener, il faut pouvoir parer à tout. C’est là que votre caractère indépendant et votre opiniâtreté vont nous être utile. »
-« Alors que pensez vous de cette mission ? » me demanda-t-elle.
Aie pensais-je, la question piège.
-« Amiral, sauf votre respect, je pense que c’est la mission la plus pourrie qu’il m’ait été donné de participer » voila la bombe était lancée.
-« Mais encore Commandant, expliquez moi ce commentaire »
Maintenant que je m’étais grillé autant boire le vin jusqu’à la lie.
-« Dès que les rebelles seront au courant de ce qui se passe, ce qui en passant ne saurait tarder, ils vont tomber dessus comme des abeilles sur un ours cherchant à manger le miel de leur ruche. Et nous ne pourrons que faire le gros dos en attendant que ça passe. Un vrai casse pipe amiral. »
-« Merci Commandant, je suis heureuse de voir que cette mission vous plait » son regard se fit plus amical en disant cela. Et curieusement, elle avait raison, cette mission pourrie me plaisait. J’allais de nouveau affronter la mort en face et cela semblait redonner un sens à ma vie.


mclulu le 2005-01-20 17:26:55



...opération tourne qui?

...après avoir reçu la convocation du commandant Feyd Rautha, le commandant se mis en route…
La flotte « black beast » se mit en branle…le commandant avait retrouvé son siège, il regardait l’écran géant qui projetait l’image de sa planète, celle-ci rapetissait de seconde en seconde…
« commandant, nous nous dirigeons vers le trou noir de téléportation, nous y serons dans 3 parsecs… »…c’était le responsable de la navigation qui parlait…
« Bien, colonel Karbanog, avez-vous décrypter les coordonnées envoyées par Feyd ? »
Le colonel secoua la tête…il restait muet…
Le commandant regarda avec son air inquisiteur vers l’officier des communications…
« oui, nous avons réussi, mais le deuxième message envoyé par l’amirale Eléana nous pose quelques problèmes…il semblerait qu’elle utilise un langage codé…, elle parlerait d’un tournesol ?...mais nos traducteurs sont encore entrain de le déchiffrer »

Une sirène retentit dans toute la flotte, et message se fit entendre… « approche du portail de téléportation, procédure 14-53 engagée, que tous les membres d’équipage se tiennent en alerte… »

Le commandant raino n’aimait pas recourir à ce genre de moyen, trop d’accidents avaient eu lieu, plusieurs flottes n’avaient jamais réapparues après avoir utilisés ce système…mais là, il devait rejoindre au plus tôt Feyd Rautha, c’était le chemin le plus court…

La flotte approchait doucement du centre du portail, lorsque soudain, elle semblait s’étirer de plus en plus…soudain elle fut aspirée et disparut sans bruit, et ni lumière aveuglante. Elle réapparut à plusieurs centaines de parsecs de son point de départ….
Tout le monde était sain et sauf, à première vue la flotte n’avait pas subi de dommage…mais une désagréable sensation se faisait sentir…une espèce de frisson parcourait le corps de chacun, un goût désagréable, un engourdissement …
« Que je n’aime pas ça » dit le commandant « non vraiment pas, préfère encore me prendre la main dans un coupleur d’énergie »

Mais le voyage était encore loin d’être fini, la flotte devait encore faire un saut en hyper-espace d’une trentaine de parsecs…
Enfin arrivé à destination, il vit la planète tant convoitée…Koruscant…planète mère de tout l’Empire, résidence de l’Empereur…le commandant raino devait un jour si rendre afin d’avoir une explication avec le commandant Lirkas sur une vieille affaire….mais ni l’un, ni l’autre n’avait encore trouvé le temps de se fixer un rendez-vous dans les bureaux de l’Empire…

« officier radar donnez nous un aperçu de la zone sur l’écran principal, répertoriez aussi toutes flottes suspectes, tout astéroïde, toutes les flottes impériales… »
« Bien mon commandant… », l’officier pianotait sur sa console…l’écran s’alluma avec les informations demandées…

Le commandant Feydekins était déjà sur les lieux…il se trouvait à l’est de Koru, toutes les antennes sorties afin de capter tous les évènements suspects…

« Bien, apparemment, je suis le deuxième sur les lieux...au fait, avons-nous plus d’informations sur notre mission… ? »
« Non, commandant, le deuxième message reste encore un mystère pour nous… »
« Que l’on me mette communication avec la flotte, le marteau d’Azur, transférez là dans mes quartiers… »

Le commandant raino se releva de son siège et se dirigeât vers sa cabine… « colonel Karbanog, prenez le commandement de la paserrelle… »…la réponse fut encore un hochement de tête…pas très causant, ce nouveau colonel…

Arrivé dans sa cabine, il se servit un verre de lum…boisson qui avait été devenue la boisson officielle de l’escadron Blackhole…et ce suivant les directives du nouveau leader…jamais il n’avait eu une si grande réserve de boisson…mais à quoi bon cela allait bien servir ?

…une lumière clignota sur la console…il appuya dessus, il entendit la voix de Karbanog… « liaison avec la flotte de Feyd Rautha effectuée…»
le commandant prit sa grosse voix sérieuse…
« …commandant Feyd Rautha, je vois que vous êtes le premier sur les lieux…avez-vous plus d’informations me donner sur la mission actuelle… ? »

…celui-ci expliqua que de nouveaux venus étaient présent dans les environs de Hot et de Koruscant, un troisième individu, non encore identifié avec certitude serait aussi là…les deux premiers étaient Tintin qui se dirigeait vers Hot pour voir Luke Skywalker…et le capitaine Haddock, un ancien de la marine marchande, grand amateur de lum, notre mission était d’arriver à le mener à l’Empereur le plus vite possible car il semblerait qu’il soit doté d’une grande capacité à maîtriser la Force…
D’après Feyd Rautha, il avait bien longtemps que l’Empereur Palpatine avait été si enthousiasme de recevoir quelqu’un….
Le commandant raino n’avait jamais encore eu le privilège d’une rencontre avec l’Empereur, pourquoi cet ostrogot en avait le droit… !!!...mais les ordres étaient les ordres…le commandant raino allait encore devoir faire de son mieux pour mener cette mission a bien…
Soudain, un petit sourire anima son visage…une flotte venait d’apparaître sur l’écran radar…il s’empressa de remonter à la passerelle…

« lieutenant…avez-vous identifié la nouvelle cible en acquition radar ?... »
« Non, mon commandant, sa signature radar est étrange…aucune flotte ne correspondant dans la base de donnée…que faisons nous ? »
« Nous allons nous rapprocher doucement de la nouvelle cible…prévenez Feyd Rautha de la situation, inutile de lui donner des directives…il ne les suivra de toutes façons pas… »

La black beast se rapprocha doucement afin de pas brusquer le nouvel arrivant…

« oui…aucun doute, il s’agit bien du capitaine Haddock, je sens déjà les vapeurs de lum…mais qu’est-ce ?...qu’est-ce que s’est que cette musique… ?... »

Les hauts-parleurs de la paserelle crachaient un vacarme assourdissant…. « tralala..tralalalalère... »
« éteignez moi ça… »hurla le commandant… « trouvez moi l’origine de cette chose !!! »
« euh commandant. ..il semblerait que cela provienne de la flotte du capitaine Haddock…il a dû laisser par mégarde le bouton de com inter-flotte allumé…'


raino le 2005-01-20 17:04:57



Opération Tintin

L'holonet venait de s'éteindre et la douce voix d'Eléana résonnait encore dans sa tête. Son charisme et sa beauté faisaient d’elle l’un des membres les plus important de l’Escadron Blackhole, mais aussi un des plus redouté.
Le Lieutenant Galadar venait de sortir de l’académie de Carrida et s’était vu confié une petite flotte avec laquelle il avait conquis plusieurs planètes stratégiques et entrepris de construire une puissante flotte mise à la disposition de sa guilde.

- Une mission m’est enfin confiée ! Je vais pouvoir prouver aux autres membres de la guilde que je suis un atout sur lequel on peut compter !

Sur la passerelle de son vaisseau mère, le Lieutenant Galadar se retourne et plonge son regard dans le vide interstellaire. Ses longs cheveux attachés en catogan, ses yeux entièrement bleus, lui donnaient un air mystérieux. Il respectait la puissance de l’empire et lui était entièrement dévoué. Dans ce monde en guerre, seuls les méritants se verront récompensés. Les utopistes rebelles plieront sous le poids des armes impériales. Et son courage lui vaudra certainement la reconnaissance de ses pairs.

Appréciant la puissance de sa flotte il se dit qu’elle ne suffira peut être pas à contenir les assauts des rebelles pour libérer le passage à ce « Tintin ». Ce personnage intriguait Galadar. En effet il devait être un personnage important pour que l’une des guildes les plus puissante de l’empire soit entièrement mobilisée pour cette opération.

- Sergent !
- Oui seigneur.
- Contactez nos planètes usines les plus proches et ordonnez la construction immédiate d’un maximum de chasseurs. J’en veux des dizaines de milliers d’ici demain.
- Mais je ne sais pas si c’est possible.
- Faites travailler tout le monde, vos enfants s’il le faut ! Mais je dois avoir une flotte digne de ce nom rapidement !
- Bi…bien mon seigneur…

Bientôt il sera prêt. Il contemple une dernière fois les étoiles, mystérieuses, immuables. Le calme sidéral sera bientôt troublé par les affres de la bataille. Et l’espace immaculé sera jonché d’épaves et de corps calcinés.
Galadar savait qu’il n’aurait peut être pas la puissance nécessaire pour faire plier les grosses flottes ennemies composées de lourds vaisseaux.
Toutefois il comptait sur la maniabilité et la rapidité de ses chasseurs pour les ralentir. Le courage se prouve aussi par le don de soi, et la mort ne lui faisait pas peur…


galadar le 2005-01-20 11:51:36



Aide militaire....

Capitaine - Seigneur MyThiK !

MyThiK - Oui ?

Capitaine - Lord albator demande un soutien militaire immédiat !

MyThik - Requète accepter.

Commandant - Nous préparons la flotte ! Nous engageons 150 croiseur de fret , 2000 x - wing et 500 a-wing. Ce la suffira ?

MyThiK - Non, préparez 500 croiseur de fret, 4000 xwing et 2000 awing, nous devons etre préparez a protéger les alliés.

Commandant - Reçu, nous serons pret à parti dans 2 jours !

A l'aube d'un intense combat, Lord MyThiK n'est pas sur d'etre en position de force devant les impériaux...

MyThiK le 2005-01-19 21:07:58



Une dernière chance ?

Mais pourquoi avais-je rempilé ? cela faisait maintenant quelques temps que la nouvelle bataille visant à anéantir définitivement la rébellion avait commencée et moi, Commandant MClulu j’étais cantonné au fin fond de la plus misérable galaxie à essuyer des escarmouches, menées par des rebelles en bout de course, contre mes positions.
Je ne sais pas ce qui m’avait pris d’accepter cette mission. L’appât du gain ? L’assurance d’une promotion plus rapide ? La peur d’être écarté du service actif ? Je me posais de plus en plus de questions. Etait-ce la mission de trop ? Etais-je trop vieux pour être affecté dans les zones sensibles ?

Le Commandant MClulu, amiral de la première flotte de la seconde armée était, comme il en prenait l’habitude depuis quelques temps, sur la passerelle du vaisseau amiral muré dans un silence qui n’inspirait rien de bon à son équipage. Ses premiers lieutenants commençaient à se demander s’il ne fallait pas signaler l’attitude pour le moins étrange de leur chef au haut commandement.
C’est dans ce contexte pesant que l’Enseigne de Vaisseaux Drago vint trouver son commandant pour lui signaler qu’il était attendu dans la salle des transmissions pour recevoir un message de priorité 5 que lui seul pouvait recevoir.
En suivant son lieutenant de transmission le long des coursives du bâtiment amiral, le Commandant MClulu ne pouvait pas s’empêcher de penser qu’il était arrivé au bout de son parcours. Un message niveau 5 ne pouvait signifier qu’une mise à pieds de la part du haut commandement.
Après avoir ordonné aux personnels de sortir, le Commandant MClulu s’installa à la console de communication, rectifia sa mise, aspira une grosse bouffée d’air et lança la vacation.

//
Je ne pus réprimer un léger sursaut lorsque je vis apparaître le visage de l’amiral Eléana sur la console de communication.
-« Mes respects Amiral »
-« Bonjour Commandant », me dit-elle avec un léger sourire « J’ai entendu dire en haut lieu que votre affectation actuelle ne vous convenait pas et que vous vous trouviez sous-employé dans votre secteur ». Elle marqua une courte pause, semblant jauger son interlocuteur du regard avant de se lancer.
-« Comme vous le savez Commandant, l’Empire n’aime pas les francs tireurs dans votre genre. La clef de voûte de l’empire, c’est le travail d’équipe et vous ne brillez pas particulièrement par votre esprit d’équipe »
Je commençais à sentir des gouttes froides descendre le long de mon dos, je ne cherchais même pas à me justifier. Il ne me restait plus qu’à affronter mon destin, face à face, en soutenant son regard. Curieusement, cela sembla plaire à mon interlocutrice qui enchaîna :
-« Mais votre côté chien fou peut certainement être un atout pour la mission que je vais vous confier » .
Cette fois l’amiral Eléana sourirait franchement, fière de son effet sur son subalterne qui ne savait plus ce qui lui arrivait.
-« je vous envoie les coordonnées d’un point où votre flotte devra se trouver dans les plus brefs délais, je vous donnerais alors plus de détails sur l’opération. Sachez seulement que cette mission est d’une importance capitale pour l’Empire et que c’est certainement votre dernière chance de vous racheter. Rompez Commandant»

Quand ils rentrèrent dans la salle de communication, les personnels comprirent au vu du visage de leur Commandant que les affaires étaient reparties.
En quelques minutes toute la flotte fut en effervescence, prête à se lancer dans une nouvelle mission.


mclulu le 2005-01-19 20:51:19



Il faut bloquer le soldat Tintin...

La conversation qu’elle venait d’avoir avec Tintin bien que courte avait si elle la mettait en relation avec son rêve pseudo prémonitoire donné beaucoup de renseignement à l’Amirale. Ainsi Feyd et Raino devaient cette fois ci s’occuper de Haddock et empêcher les flottes Rebelles de le ralentir. De son côté elle devait prévenir les amiraux de la guilde de la présence de Tintin et de l’importance qu’il y avait à l’empêcher de rejoindre le Jedi Luke Skywalker. Cette action devait être prioritaire sur toute autre car de celle ci allait peut être dépendre les futures batailles entre l’Empire et la Rebellion. Avec un seul Jedi contre eux l’Empire avec L’Empereur Et Vador pouvait prétendre à une victoire rapide mais si ce tintin qui avait une forte sensibilité à la force devait se joindre à la Rebellion se serait trop.

Eléana repensa alors à son rêve et imagina le même avenir pour cette guerre contre les Rebelles. Toutefois le temps n’était pas encore venu de crier Victoire ou de se sentir indestructible, sans Vador à ses côtés et avec seulement quelques Tie dans ses cales Eléana ne pouvait pas rivaliser avec de grosses flottes mais elle pouvait se défendre très efficacement et c’était la stratégie qu’elle voulait utiliser contre Tintin.

-Officier Duko lancez l’Holonet BlackHole je souhaiterai joindre assez rapidement les Commandants Babylon, Thorin, Darth Kath et Galadar, pendant notre conversation vous pouvez déjà postez notre flotte en opposition entre Hot et Tintin.

Après quelques minutes d’attente les images Holo des commandants apparurent dans la salle de réunion du Bandit Queen. Babylon le plus ancien d’entre eux apparu dans l’uniforme de cérémonie Impérial impeccable comme a son habitude et salua amicalement Eléana en premier. Galadar et Thorin les 2 nouveaux de la guilde avaient effectué le salut Impérial réglementaire devant leur supérieurs. Cela n’avait pas été imposé par Eléana et Feydekins mais c’était une bonne chose que l’ordre et la discipline soient maintenus dans la Galaxie à tous les niveaux. Darth Kath arriva quelques minutes après ses compagnons même en Holo sa forme spectrale ressortait. Les spectres étaient des êtres mystérieux et il ne fallait pas les contrarier. Eléana commença alors son discours.

- Amiraux je vous ai réuni afin de vous confier une mission très importante [… l’Amirale leur raconta alors toute l’histoire…], et donc en conclusion pendant que le Capitaine Haddock est escorté vers Koru, nous devons à tout prix empêcher Tintin d’atteindre Hot. Pour cela nous devons le bloquer. (Babylon intervint alors et fit là encore preuve de son immense sagesse)
- Ne pourrions nous pas le bloquer avec des interdicteurs
- c’est une excellente idée Amiral, dit alors Eléana un sourire au lèvre (décidément les BlackHoles étaient pleins de ressources), c’est en effet le meilleur moyen de bloquer Tintin. Il faut donc que le premier à se rendre sur place prenne possession de l’Interdicteur Revenge qui vient d’être terminé dans nos ateliers de Darth Two n’est ce pas Commandant Darth Kath.

Le commandant Darth Kath confirma en poussant un cri Guttural.

- Nous sommes donc au point, je peux donc compter sur vous pour me rejoindre très prochainement sur place. Vous recevrez les données techniques sur vos ordinateurs de bord très prochainement. J’attends très prochainement de vos nouvelles et je ne vous fais pas perdre plus de temps donc à bientôt.

La conversation s’arrêta alors après le salut des amiraux. Le piège allait bientôt être en place Tintin ne pourrait plus s’échapper mais il fallait faire attention à une possible réaction des Rebelles.


Eléana le 2005-01-19 18:54:07



Affaire Tournesol

Le commandant Feyd Rautha traînait encore sur la passerelle du croiseur « L’Intolérant ». Les rapports des officiers de l’Escadron arrivaient au fur et à mesure de leur préparation. L’Escadron BlackHole savait que les temps approchaient où il devrait repartir sur le chemin de l’introspection que constituaient les quêtes. Elles étaient un parcours initiatique qui permettait de menait l’Empereur à la victoire. Il fallait tout faire pour que l’Escadron mérite la confiance dans laquelle l’avait placé l’Empereur sur la résolution des quêtes. Un mouvement de son officier COM lui fit tourner la tête…

« Moui, lieutenant Webster ?
- Mon commandant, nous détectons deux empreintes hyper dans les zones entourant Koruscant et Hot. Apparemment nos « clients » sont arrivés commandant !
- Merci Lieutenant, faites procéder à une mise en conférence des officiers supérieurs de la Guilde ! Ah oui, et mettez moi le commandant Raino et l’Amiral Eléana en tant qu’officier responsable de chaque zone… Eléana sur Hot et Raino sur Koruscant… »

Se tournant vers le capitaine McKéon, son capitaine de pavillon,

« Allistair, mettez le Marteau d’Azur en alerte maximale… les rebs ne vont pas tarder à nous tourner autour comme des mouches…
- Oui mon commandant. Voulez-vous que j’envoi « vos compliments » au capitaine Haddock ? Les lieutenants Dupond et Dupont ont rédigés le message en question.
- Oui très bien Allistair. Faites procéder. Webster ? La conférence est mise en ligne ? Merci… »

C’est avec sa démarche féline de Noghri que Feyd se rend auprès de la console de conférence et appuyant sur le bouton idoine pris la parole :

« Messieurs, vous êtes demandé d’urgence aux coordonnées de saut prévues dans notre plan opérationnel « Affaire Tournesol » (Eléana et ses codes à la noix, je le retiens…), aussi j’attend vos confirmation d’exécution… Oui commandant Raino ?... »

Feyd



feydekins le 2005-01-19 18:04:35



retrouvailles avec Tintin

**Super Destroyer Stellaire le Bandit Queen **

Nous avions laissé nos amis au moment ou ce cher Capitaine Haddock tout heureux venait de découvrir la réserve de Lum de son vaisseau et souhaitait prévoyant que Dark Vador lui en fasse envoyer le plus rapidement possible. L’Amirale Eléana et lord Vador devait protéger le Capitaine afin qu’il arrive à bon port à Koruscant.

Retrouvons Eléana sur son vaisseau Amiral :

La flotte qui accompagnait le Super Destroyer Stellaire le Bandit Queen avait une puissance formidable, Eléana avait investi ses dernières ressources dans la création de cette flotte d’intercepteur/Tie le vaisseau préféré de son Maître Dark Vador. Cependant aujourd’hui elle devait faire un choix. En effet, le sort de la galaxie allait se jouer bientôt il ne restait en effet qu’une zone de la galaxie ou la force claire subsistait encore. Ne devait-elle pas désobéir aux ordres et au lieu d’accompagner le Capitaine Haddock aller aider à capturer le dernier puit de force occupé par les Rebelles. Le choix fut vite fait, la défaite des Rebelles n’avait jamais été aussi proche, ils étaient au plus bas et il fallait en profiter, Haddock pouvait bien attendre. Dans tous les Cas si l’Empire et les Sith triomphaient son importance au sein de la force Obscure serait négligeable.

Quelques Heures plus tard et après quelques combats ou les intercepteurs participèrent activement aux combats qui permirent la destruction des dernières flottes rebelles encore en place en protection de la planète, la Zone tombait au main du grand Amiral Muad. L’Empire triomphait, enfin Eléana allait pouvoir prendre un repos bien mérité sur les plages de sable blanc d’Aayla, ses Lekkus pourraient tranquillement bleuir sous la chaleur des 2 soleils qui baignait sa planète de villégiature préféré avant que les Rebelles mettent le chaos dans la galaxie, enfin la paix et l’ordre reviendrait, enfin……….

C’est à ce moment là que la sonnerie d’Alarme du Bandit Queen se déclencha indiquant la présence d’une flotte ennemie à proximité alors que la flotte revenait d’une mission vers sa nouvelle Capitale Dantoïne. Eléana réveillé se rendit alors au poste de commande.

- Amirale dit alors l’officier Duko, nous avons de la compagnie.

Eléana vérifia sur les détecteurs. Ils montraient plusieurs points verts parallèles à leur cap, à 10 klicks l’un de l’autre et 10 au dessus du Bandit Queen. Deux autres points apparurent plus bas « type inconnu » eux aussi . Eléana les observa en visuel, mais ne put définir exactement le type de vaisseau. Cependant elle sentait que la force était présente .

- Vous leur avez parlé pour savoir qui ils sont commandant
- Non Amirale je vous attendait
- Quelle est notre situation ?
- Nous sommes encore à 6h de Dantoine en saut hyperspatial mais comme vous avez privilégier le voyage stellaire normal afin d’explorer la zone nous sommes encore à 18h de notre point d’arrivée.
- Et la planète la plus proche
- C’est la Capitale des Rebelles commandant Hot
- des flottes rebelles dans le secteur
- non Amirale
- Vous pouvez donc contacter nos inconnus

Eléana lanca alors un appel vers le vaisseau Amiral :

- Qui êtes vous veuillez vous identifier ?

Après avoir plusieurs fois répété ce message une personne à la voix fluette pris la parole :

Ici Tintin sur le vaisseau Amiral « Tournesol » nous sommes de simples voyageurs, nous ne sommes pas là pour intervenir dans votre conflit entre Rebelles et Impériaux et nous allons rejoindre Hot pour parler avec Monsieur Skywalker.

Eléana se rappela alors son rêve ou il était question d’un capitaine Haddock et d’un Tintin.

- Connaissez vous un Monsieur haddock
- Le capitaine oui bien sur il est en voyage vers Coruscant pour y trouver un certain Lord Vador.

C’était donc ça le rêve se réalisait mais pas exactement de la même manière alors que dans celui ci elle devait protéger haddock contre les Rebelles qui voulait l’empêcher d’aller retrouver son Maître Vador aujourd’hui c’était Tintin qui s’adressait à elle. Et la situation avait changer il ne fallait surtout pas que Tintin voit Skywalker sinon cela créerait peut être un déséquilibre dans la force. Cependant vu la puissance ennemi la bataille était suicidaire, il fallait donc user de diplomatie et utiliser ses ressources pour empêcher Tintin d’avancer en attendant de trouver une meilleure solution.

- d’accord cher Ami tintin, je vous rappellerai pour vous donner très vite des nouvelles de votre ami, A bientôt

Il fallait gagner du temps pour pouvoir agir.


Eléana le 2005-01-19 16:58:33



Tintin is back

- Bon, l'heure est grave mon vieux milou. On a pas avancé, on a détruit une flotte qui ne nous avait rien fait et on a toujours pas rencontré ce marcheur des cieux.
- [ C'est pas avec des raisonnements comme ca que t'iras plus loin. Et d'ailleurs regarde, il semblerait que l'horison ce dégage tu devrais en profiter] répondit le chien blanc.
- Tu as raison il semblerait que la route vers Hot [225,143] soit un peu plus dégagée... Je penses qu'on devrais y être dans 4 jours à cette allure là. C'est plutot une bonne nouvelle non?
- Wouf[intraduisible]! Acquiesca milou.

###############################
Pendant ce temps....

- QUOI? 4 jours pour arriver à se poser sur une planete si proche? Mais vous vous fichez de moi espece de paquet de boulons rammolli, vendeur de tapis galactique, piece de viande rassie.

- Mais enfin maitre, répliqua le droide, nous ne pouvons rien contre les lois du voyage spatial, et j'ai bien peur que vos moteurs ne sont pas assez puissant pour faire le voyage en moins de temps.

- Bon désolé de m'etre emporté. C'est que je ne veux pas faire attendre ce Mr Vador qui m'a l'air si sympathique. Et le voyage vers Koruscant [74,147] semble long quand on a pas de whisky pour se détendre.

Et il parti dans une envolée lyrique sur les bienfaits d'un whisky 10 ans d'age.

- Quel humain vraiment impossible pensa le droide.

####################################

Sur le vaisseau amiral du contrebandier Roobeer:

- Tu sais sergent, plus j'y penses plus je me dis que j'ai bien fait de désactiver l'hyperespace sur les vaisseaux de Tintin et Haddock ca leur fera les pieds Corne de bouc.

....



[HRP] Suite de la précédente quète Tintin et milou... On reviens à peu près au même points avec les mêmes objectifs. Amusez vous bien ^^[/HRP]




roobeer le 2005-01-19 10:35:57



Retour